Livres
443 757
Membres
379 751

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Abyssos 2015-04-26T17:11:22+02:00

"La faille, dans cette théorie du karma, c'est que ça se saurait, depuis le temps, si se comporter comme un enculé était sanctionné par l'Histoire."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abyssos 2015-04-26T17:13:01+02:00

"La vie se joue souvent en deux manches : dans un premier temps, elle t'endort en te faisant croire que tu gères, et sur la deuxième partie, quand elle te voit détendu et désarmé, elle repasse les plats et te défonce."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2017-03-26T09:36:17+02:00

Comme beaucoup de garçons de sa connaissance, Vernon vivait avec le souvenir de la fille qui était partie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par jelisetjecuisine 2015-08-08T13:14:11+02:00

Mais les gens de cette génération avaient été élevés au rythme de la Voix dans la Maison des secrets: un monde dans lequel le téléphone pouvait sonner à n'importe quel moment pour te donner l'ordre de virer la moitié de tes collègues. Eliminer son prochain est la règle d'or de jeux dont on les a gavés au biberon. Comment leur demander, aujourd'hui, de trouver ça morbide?

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:40:24+02:00

« Elle les repère avec son ventre : si elle a envie d’eux, c’est qu’ils ont les mains sales. Elle a le drame dans le sang, elle ne jouit qu’avec des mecs dangereux. Ceux qui veulent te faire la peau sont toujours les amants les plus courtois, sans quoi tu ne te laisserais pas faire. Personne n’accepte la première gifle si elle ne vient pas accompagnée d’un flot merveilleux d’excuses, de promesses, une intensité de ne pas vouloir te perdre, de ne pas envisager de te perdre. Ceux qui peuvent te tuer sont toujours ceux qui tiennent le plus à toi. Quand elle a vraiment envie d’eux, c’est qu’elle sent qu’ils pourraient la tuer. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:35:30+02:00

« Le diable est un bon danseur, sinon personne ne le suivrait sur la piste. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:33:45+02:00

«Toi et moi on est des rescapés d’industries englouties, alors.»

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:33:34+02:00

« Les vraies meufs sont des mecs. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:32:46+02:00

« Quand on est jeune on croit qu’on cicatrise : elle avait appris qu’on doit s’amputer pour survivre. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par PavillonRouge 2018-10-08T14:46:51+02:00

« Il ouvre des journaux qu’il n’aurait jamais achetés, à l’époque. Ça lui rentre dans le cerveau, en tentacules empoisonnées, et ça ne génère aucune analyse, juste de la fureur. Une envie d’en découdre, en bloc, une nausée morbide. Il n’a pas envie de joindre sa voix à la cohorte, il n’a pas envie d’ouvrir un blog pour déverser sa bile, il n’a pas envie d’ajouter au flot de merde sa petite crotte débile. Mais il est incapable de s’arracher à la fenêtre, ouverte. Il a l’impression, chaque matin de s’asseoir et regarder le monde pourrir. Et des élites dirigeantes, nul ne semble prendre conscience de ce qu’il y a d’urgence à faire machine arrière. Au contraire, on dirait que tout ce qui les préoccupe, c’est de foncer vers le pire, le plus rapidement possible. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode