Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de veronique6 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi Le Seigneur des anneaux, Tome 3 : Le Retour du roi
John Ronald Reuel Tolkien   
Ce tome est le meilleur des trois selon moi. C'est un roman plein d'action et l'écriture de ce livre est géniale. On est totalement absorbé dans cette aventure fantastique. Ce livre vaut d'être lu.

par myra44
Devenir Devenir
Michelle Obama   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2019/02/11/devenir-michelle-obama/

Après avoir terminé Passager 23 de Sebastian Fitzek en audio, j’ai eu envie de quelque chose de plus bienveillant – il faut dire que ce thriller a été assez éprouvant à écouter. Alors j’ai choisi une biographie dans le catalogue Audible (il faut croire que je commence à y prendre goût). J’ai donc choisi une biographie, celle de Michelle Obama, Devenir.

J’ai tout de suite reconnu la voix de la lectrice, Marie Bouvier, car j’ai passé pas mal de temps en sa compagnie. C’est elle qui lit la série Outlander de Diana Gabaldon et j’aime beaucoup sa voix, à la fois apaisante et énergisante. Parfaite pour les mots de Michelle Obama.

Alors, évidemment, comme tout le monde, je connais Michelle Obama. Mais pas très bien. Sa vie, son rôle de première dame, les projets qu’elle a menés… Je pouvais citer quelques éléments, mais pas tant que cela et je comptais bien sur sa biographie pour en savoir plus sur Michelle Obama.

Je préfère vous prévenir : si vous espérez découvrir des histoires croustillantes ou les dessous de la politique de Barack Obama, vous risquez d’être déçus. Mais si, comme moi, vous avez envie de connaître Michelle Obama, ce livre est parfait. Et plus j’avançais dans la lecture et plus je me disais qu’elle était vraiment inspirante.

Michelle Obama est née à Chicago dans une famille aimante, modeste. Elle a beaucoup travaillé pour devenir avocate, consciente que les études peuvent tout changer et permettre à tous – et notamment aux filles, et aux filles issues des minorités – de s’en sortir.

Dans Devenir, elle raconte son enfance, parle de sa famille, de ses rêves, puis plus tard de sa rencontre avec Barack Obama. Elle raconte comment elle a changé de travail pour faire quelque chose qui pour elle avait plus de sens. Elle parle aussi de son mari, de leurs projets, de la Maison Blanche, des mesures qu’elle a mises en place en tant que première dame durant le mandat de son mari : sur l’alimentation, l’éducation et la santé notamment.

Cette lecture est inspirante, mais surtout énergisante. J’ai été boostée par le discours de celle qui est bien plus que la femme de l’ancien président des États-Unis. J’ai apprécié ce moment de lecture passé avec une femme à l’esprit ouvert et au grand cœur. Je vous recommande cette lecture si vous avez envie de vous faire un petit shoot d’énergie.
Les Femmes en blanc, tome 28 : Invité donneur Les Femmes en blanc, tome 28 : Invité donneur
Philippe Bercovici    Raoul Cauvin   
Toujours aussi rigolotes, ces infirmières. Une façon sympa de montrer leur quotidien pas toujours marrant
Batman - Anthologie Batman - Anthologie
Collectif   
Encore une fois, Urban fait preuve de beaucoup de pédagogie à l'égard de ses lecteurs, qu'ils soient habitués ou novices en matière de comics. L'éditeur propose donc de découvrir les récits mythiques du chevalier noir enrichie d'explications et de résumé entre chaque pour apprécier la chronologie. On découvre ainsi les premiers récits, les aventures déterminantes, des histoires peu connues et des facettes encore méconnues du héros de Gotham. C'est également un très bon moyen pour se rendre compte de l'évolution du comics que ce soit dans sa structure, dans ses contenus et dans les dessins et découpages. On ne peut qu'aimer ce recueil qui nous plonge dans l'univers de Batman et permet d'appréhender l'histoire et l'évolution du personnage en fonction des époques et des scénaristes qui l'ont travaillé.
Du bon boulot éditorial et un grand moment de lecture :3
Dix bonnes raisons d'être célibataire Dix bonnes raisons d'être célibataire
Lindsey Kelk   
Bon, alors, certes, ce n'est pas de la grande littérature, mais j'ai passé un bon moment. C'est le genre de bouquin qui se lit bien pendant 2 heures de train, sans grande originalité mais assez addictif, et surtout très drôle. Je n'en attendais pas grand chose, mais je me suis bien bidonnée, dans le train, ma liseuse entre les mains. Je le conseille pour les drogués des comédies romantiques à la Bridget Jones, des fois, ça fait du bien.

par Kittydk
Trois histoires de Noël Trois histoires de Noël
Louisa Méonis    Angéla Morelli    Oren Miller   
Vous pouvez retrouver ma chronique sur mon blog :

https://lemondeenchantedesespritsdulivre.wordpress.com/2019/02/08/trois-histoires-de-noel-de-lucie-castel-angela-morelli-et-louisa-meonis/

Ce recueil ne fut pas un coup de cœur. A part Sous le gui, je ne pense pas relire ces histoires.

Pas si simple ne m’a pas dû tout séduite. Le roman ne correspondant pas à mes attentes d’une comédie romantique. Les conflits familiaux sont bien trop présents pour moi. La romance est trop précipitée et tourne, selon moi, plus sur une attirance sexuelle et physique que sur la connaissance mentale de l’autre. De plus, je n’ai pas retrouvé la magie et l’ambiance de Noël.

Sous le gui fut une douce et belle lecture. Une nouvelle parfaite, selon moi, pour la période de Noël. Bien que l’histoire soit très courte, la romance prend son temps.

Quant à Qui a embrassé le Père Noël, mon avis est mitigé. J’ai vraiment beaucoup aimé l’humour présent du début jusqu’à la fin mais je n’ai pas aimé l’histoire d’amour. Je ne l’ai pas trouvé assez romantique et les ébats sexuels des principaux personnages ont une place trop importantes, selon moi. Quant à l’univers de Noël, il est presque inexistant.

Exceptée la nouvelle d’Angela Morelli, je n’ai pas retrouvé la douceur et la magie des comédies romantiques de Noël.

Malgré mon avis mitigé pour ce recueil, peut-être le trouverez-vous à votre goût ?

Alors bonne lecture et bonne découverte !

par Rosabella
L'Héritage des Templiers L'Héritage des Templiers
Steve Berry   
Histoire, Templiers, religion, action, complots. Ceux qui me connaissent savent qu’un tel cocktail me donne immédiatement envie d’y goûter. Alors, forcément, quand je découvre que Steve Berry a toute une saga de thrillers ésotériques à son actif, je signe, et je commence par le commencement : L’Héritage des Templiers (en sachant que les 2 suivants, L’Énigme Alexandrie et La Conspiration du Temple attendent sagement dans ma PAL).

Et, à la fin de ce petit pavé, le seul mot qui me vient à l’esprit, c’est “Génial !”.
Steve Berry nous scotche à son roman dès le prologue, où l’on voit Jacques de Molay, Grand Maître de l’Ordre du Temple, être soumis à la question en 1307 (je ne vous fais pas de dessin, hein, et Google ou un ami amateur d’Histoire pourront répondre à ceux qui ignorent le sens concret de cette expression à l’époque concernée…), avant d’arriver à Copenhague pour faire connaissance avec Cotton Malone et Stéphanie Nelle, et surtout un invité indésirable qui nous fait ouvrir le roman par une course-poursuite à l’issue tragique et étrange.
Oui, pas le temps de souffler, pas le temps de respirer, directement dans l’action. On commence par suivre les personnages en parallèle, chacun de leur côté, avant de les voir se réunir lentement jusqu’aux révélations finales.

Et force est de constater qu’elles sont… Explosives !
Mais inutile d’aller trop vite, parlons des autres petits détails avant. D’abord, le côté historique inhérent au genre. On constate rapidement que Steve Berry a fait un travail de recherche incomparable sur les Templiers et leur histoire, ainsi que sur Béranger Saunière et ce qui l’a entouré. Les moindres détails historiques réels sont utilisés et respectés. En arrivant à la fin, un petit addendum de notes de l’auteur fait d’ailleurs le point sur ce qui est avéré, ce qui est supposé/supposable, et ce qui est totalement inventé. Au contraire de Dan Brown qui nous présente tout comme réel et avéré, ce qui est loin d’être vrai. L’intrigue est prenante dans les deux cas, mais Berry y gagne déjà plus en crédibilité et sérieux que Brown (peut-être l’éthique de l’avocat qu’il est…).
Au niveau de l’histoire, c’est donc rythmé, tendu, plein de suspense, et bien mené, même si on échappe pas aux grands classiques du genre. Le héros est un érudit de haut niveau rompu au combat (bon, il a été agent de terrain, ça passe…), l’organisation secrète est dirigée par un salaud ambitieux, il y a du traître dans l’histoire, des énigmes par paquets…

Bref, des ingrédients classiques. Mais très bien assaisonnés, ce qui offre un plat très digeste qui remplit bien son rôle. D’autant que Steve Berry déploie une intrigue efficace, renvoyant aux fondements même de l’Église dans des idées explosives et qui pourront faire polémiquer les plus croyants des lecteurs du livre, jusqu’à cette fin et cette ultime révélation qui change toute notre façon de voir le monde et la religion chrétienne.
L’intrigue se tient parfaitement, entre les évènements réels, les arrangés, et les imaginés, et offre un thriller de haute tenue pour qui apprécie le genre historique/ésotérique, plein de complots et de secrets.
De plus, le style (du moins, la traduction) est fluide, efficace, sans trop de longueurs, et accroche rapidement le lecteur qui veut toujours en savoir plus et se pose régulièrement des questions.

Un très bon thriller dans la lignée des aventures de Robert Langdon par Dan Brown, assurément.
On notera d’ailleurs, pour la comparaison, que si Brown reste ancré dans des intrigues autour de la religion chrétienne avec Langdon, Berry semble offrir à Malone divers mystères et orientations, à en juger par les titres et synopsis des autres volumes.

Si vous êtes amateur du genre, je conseille chaudement.

par Lonewolf
Métamorphose, tome 1: Exorde Métamorphose, tome 1: Exorde
Ericka Duflo   
http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2016/05/metamorphose-tome-1-exorde-dericka-duflo.html

C'est avant tout la superbe couverture puis le résumé qui m'ont donné envie de découvrir ce roman. Je n'ai pas du tout été déçue par cette très belle découverte ! Je suis même ravie de m'être laissée tenter.

Senna est une jeune fille qui a changé du tout au tout à la mort de sa mère. Elle vit désormais seule avec son père, et sa tante (la soeur de sa mère) qui vient la voir de temps en temps. Elle aime faire la fête et des bêtises ; jusqu'à la bêtise de trop qui la fera envoyer dans un internat en Alaska. C'est alors que les choses vont évoluer pour notre héroïne qui se découvrira un bien étrange héritage.

Dans cet internat, elle fera la rencontre de Jessie, sa camarade de chambre mais aussi de Sam, une amie de Jessie. Senna rencontrera aussi Reva, la peste de l'internat.

Mais c'est sa rencontre avec le mystérieux et ténébreux Ian qui aura le plus d'impact dans sa vie. C'est un personnage qu'on apprend à découvrir au fil des pages et on se prend au jeu de vouloir en savoir toujours plus sur lui, et de savoir de quelle manière évoluera la relation entre les deux personnages.

Au fil des pages, on apprend à connaître Senna avec son mal-être et sa crise d'adolescence. Mais on se pause surtout beaucoup de question sur la drôle de boursouflure qui pousse dans son dos et qui semble empirer de jour en jour. De plus, elle est sujette à de fortes migraines que seul un remède contenu dans une fiole et créé par sa mère peut soulager, et elle devient incontrôlable quand elle est en colère.

Heureusement que Ian est là pour l'aider. Grâce à lui, elle découvrira que les créatures fantastiques existent vraiment et peuvent se cacher n'importe où. De plus, pour d'obscures raisons, Senna semble être poursuivie par certaines d'entre elles.

Afin de s'en sortir, la jeune fille devra découvrir les secrets que renferme sa famille mais surtout qui elle est vraiment. En effet, son étrange comportement est le signe que quelque chose change en elle (mais je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler).

L'univers mis en place par l'auteure est très complexe et très riche, en plus d'être sombre à souhait. Je me suis régalée du début à la fin ! De plus, les créatures que l'on rencontre dans tout au long de ce premier tome sont issues da le mythologie grecque, ce qui est assez original. Pour ma part, je ne vois pas souvent de livres traitants de ces créatures mythologiques.

L'auteure aura réussi à me tenir en haleine du début à la fin et j'ai dévoré ce livre en très peu de temps. Mais...ce tome se termine de manière vraiment abrupte, j'en suis restée sur les fesses. L'attente jusqu'à octobre prochain va être très longue.

Le petit plus : les illustrations auxquelles je ne m'attendais pas du tout. On peut retrouver deux très belles illustrations qui illustrent bien les deux passages qu'elles représentent. De plus, elles sont parfaitement dans le ton du roman, soit dans une atmosphère plutôt sombre.

En conclusion, ce roman est passé à deux doigts du coeur. Je me suis tout simplement régalée ! C'est une excellente entrée dans l'univers de l'auteure. Les fans de littérature fantastique trouverons largement leur compte dans ce premier tome.
Le Cycle de Tiamat, tome 1 : La Reine des Neiges, Finismonde Le Cycle de Tiamat, tome 1 : La Reine des Neiges, Finismonde
Joan D. Vinge   
La planète Tiamat est la plus primitive des derniers mondes encore à portée spatiale de l'Hégémonie. Vivant au rythme d’interminables saisons hivernales et estivales, elle a tout oublié de la technologie de vol hyperspatial de ses ancêtres, et les seuls voyages possibles se font en utilisant les remous quantiques provoqués par un proche trou noir, dernier passage avec les autres mondes de l’Hégémonie.

Après cent cinquante ans de règne, la belle Arienrhod, la Reine des Neiges et de l'Hiver, n'est pas encore lasse du pouvoir. Et pourtant voici que vient le temps de l'Eté, celui des Etésiens. Qui va pousser Arienrhod a recourir à de secrets clonages... des êtres en lesquels elle pourra se réincarner éternellement. Une tâche redoutable qui va échoir à Moon, une jeune Etésienne pour qui n'ont existé jusque là que les joies de la mer et l'amour de son cousin Sparks...

La Reine des Neiges a remporté les prix Hugo et Locus 1981 du meilleur roman de SF.

par Aude
  • aller en page :
  • 1
  • 2