Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Vicarious : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon
Jim Butcher   
Ayant entendu énormément de très bonnes critiques sur ce livre, et connaissant déjà un peu l'auteur grâce à ses Dresden Files (bien que le style soit totalement différent !), je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me le proccurer. Et je ne le regrette pas !
Si les premières pages ne sont pas les plus intéressantes, la suite s'enchaîne de façon hallucinante ! Très vite, on est plongé dans le livre et le lâcher devient presque une torture !! Point positif, c'est que l'auteur a écrit son livre de façon à nous tenir en haleine durant 478 pages. A chaque fin de chapitre, le suspense est à son paroxysme, et le plus impressionnant c'est que tout se passe systématiquement dans les quelques dernières lignes !
Tout ça pour dire que ce livre est un petit bijou à dévorer sans modération ^^

par Fantasyae
Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune
Frank Herbert   
Que dire, sinon que Dune est à la SF ce que Le Seigneur des Anneaux est à la Fantasy. Un imaginaire riche (cela pourra en perturber certain(e)s) et une intrigue qui peut paraître classique, entre trahisons et complots, mais qui alimente le fabuleux monde de Franck herbert.
À découvrir ou à redécouvrir.
Côté adaptation cinématographique, comme je regrette que le projet d'Ajejandro Jodorowsky n'ait jamais abouti. Fan des illustrations de Chris Foss.

par Lektor75
Le Cycle de Dune, Tome 4 : L'Empereur-dieu de Dune Le Cycle de Dune, Tome 4 : L'Empereur-dieu de Dune
Frank Herbert   
À la suite de sa décision, il y a environ 3 500 ans, de mener l’humanité vers le Sentier d'Or, Leto II Atréides est devenu un dieu vivant tyrannique, qui poursuit sa mutation en ver géant au fil des siècles. Sa prescience et sa mémoire génétique quasi illimitées lui permettent de maîtriser totalement les différentes organisations qui se partageaient auparavant l’univers, et qui tentent à présent tant bien que mal de survivre à l’immense pouvoir de l’Empereur-Dieu, qu'ils surnomment le « Tyran »

par BMT33
Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune
Frank Herbert   
Prix obtenus
*Cosmos 2000, [sans catégorie], 1986*
Il ne faut pas chercher à retrouver dans cette suite la fresque haute en couleurs du début, mais se laisser porter par le récit. Et alors, la lecture des Dune redevient intéressante, ne serait-ce que par l'apparition, dans ce cinquième volume, d'une captivante jeune fille, Sheeana, qui a le pouvoir de commander aux vers des sables.
Le Cycle de Dune, Tome 6 : La Maison des mères Le Cycle de Dune, Tome 6 : La Maison des mères
Frank Herbert   
Ayant adoré les cinq premiers tomes, je me suis lancé avec délectation sur celui-ci qui fut le dernier de la série.
Malheureusement je n'ai pas aimé ce texte qui m'a semblé bien loin de l'univers original. Le gohla Duncan Idaho n'est qu'une pâle incarnation de son "ancêtre", les sœurs du Bene Gesserit ont perdu leur dimension mystérieuse, les "furies" ne sont pas à la hauteur des promesses qu'elles apportaient pour le récit, la fin bien que surprenante est peu compréhensible, ou mériterait un autre développement... De plus, je ne sais pas vraiment l'expliquer, mais ce dernier tome m'a laissé un vrai sentiment de malaise, quand les autres procurent un réel enthousiasme.

par ETARCOS


Retour interdit Retour interdit
Lee Child   
Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Calmann-Lévy et Netgalley pour l’envoi de ce livre. J’avoue que je n’avais jamais lu un livre sur Jack Reacher. J’ai connu grâce au film avec Tom Cruise lorsque le premier est sorti et c’est d’ailleurs comme cela que j’ai su qu’il y avait des livres. Je dois dire que quand j’ai eu l’opportunité de lire celui-ci j’étais donc ravie car j’avais adoré le scénario du premier film. J’ai donc foncé sur ma lecture et je dois dire qu’il y a de quoi faire ! Je dois dire que j’aime toujours autant le personnage de Jack Reacher. C’est la classe même, il va toujours où il le veut et se met toujours dans les ennuis et s’en sort toujours sans accro. Là il trouve la voix de Susan Turner charmante et il décide de venir la voir et finalement il se retrouve accusé d’avoir tué un homme en le tabassant alors qu’il se souvient n’y avoir jamais touché et d’être le père d’une adolescente dont il n’a aucun souvenir de la mère. Sans compter qu’en plus, Susan Turner a disparu, accusée d’avoir détourné des fonds. Finalement, il apprend qu’elle a été incarcérée et c’est là que l’enquête commence. On se rend compte assez vite qu’il y a un complot qui vise à les faire tomber tous les deux. Jack Reacher est toujours sur de lui et n’a peur de rien, il fonce alors tête baissée pour la sortir de là et découvrir ce qui se trame derrière tout cela et surtout avoir le fin mot de l’histoire. C’est une brute épaisse lorsqu’il le veut, d’ailleurs, on le constatera sur les scènes d’action. Il est très bon et il sait se battre il n’y a pas à dire ! Le roman nous fait bouger un peu à travers les états et le scénario bien ficelé se déverrouille au fur et à mesure que l’on avance. Il n’est pas évident de dire ce qui se passe réellement et de deviner ce qui se passe réellement. C’est d’autant mieux je trouve car on se fait notre propre idée et difficile d’ailleurs de trouver les tenants et aboutissants. Personnellement j’ai adoré et cela me donne envie de lire plus de livres dessus (c’est quand même le 18e il y a donc de quoi faire !).

La lecture est assez riche, l’auteur, Lee Child, aime les descriptions. Tout est extrêmement bien détaillé et le style est vraiment fluide. Malgré le nombre de pages assez élevé la lecture se fait très facilement et on dévore littéralement le roman. Il faut dire que l’histoire est passionnante et les rebondissements nombreux. De plus, entre un Jack Reacher plein de classe et une Susan Turner qui sait ce qu’elle veut on ne peut qu’adorer ses deux personnages et avancer avec plaisir en leur compagnie. Je ne peux que vous encourager à foncer sur ce bouquin, pas spécialement besoin de connaître la série de livres, il se lit parfaitement tout seul. De plus, son adaptation cinématographique arrive sur nos écrans donc raison de plus pour s’y mettre avant d’aller le voir au cinéma le 19 octobre.

par LuCioLe79
La cible était française La cible était française
Lee Child   
C'est reconnu, Jack Reacher est introuvable, car il est partout et nulle part à la fois. C'est lui qui décide de vous trouver à moins bien sûr, de faire paraître un petit article dans le journal et qu'évidemment, celui-ci le voit...

C'est ainsi que Jack Reacher est de retour pour aider O'Day et Shoemaker. Cette fois-ci, il apportera son aide afin de retrouver un sniper avant que n'ait lieu le G8 en Angleterre. Tout récemment, le sniper en question a tiré sur le président de la République. Très peu de personnes auraient pu faire un tir de cette distance. Très peu qui ne soit plus dans l'armée et en âge de pouvoir le faire. Et les doutes de Jack Reacher se portent vers un homme qu'il a déjà arrêté par le passé et qui vient tout juste de sortir de prison. Quel drôle de hasard!

C'est en suivant ses traces que Jack et sa collègue Nice trouveront le lieu où il s'est entraîné. Il a quitté les lieux, mais avant de quitter il a laissé un joli cadeau pour Jack sur les murs de la résidence. Il y a plusieurs photos de Jack, son dossier militaire bref, Jack semble être devenu une cible de choix. Aucune alternative possible, il doit le retrouver afin d'éviter un attentat en Angleterre, mais également pour éviter de se faire tirer en plein front. Et pour y parvenir, ils devront se fier qu'à eux-mêmes et surtout, ne pas tenter de jouer aux plus gentils!

C'est plus fort que moi, lorsque je pense à Jack Reacher, je vois Tom Cruise dans ma tête. Impossible de dissocier le personnage des films versus le personnage que l'on retrouve dans les romans de Lee Child. D'ailleurs, c'est un élément positif, car ils sont restés fidèles aux œuvres de l'auteur. C'est tant mieux pour moi, car j'ai particulièrement aimé les films.

Ce dix-neuvième roman est particulièrement précis et détaillé. Les descriptions sont très analytiques et parfois, cela crée des longueurs. Du coup, j'aurais bien aimé un peu plus d'actions et de rebondissements au cours du récit. Et pourtant le début me semblait prometteur. Les événements se succédaient l'un à la suite de l'autre, mais une fois que nos deux protagonistes sont arrivés en Angleterre, c'était devenu un peu ennuyeux par moment. Trop de questionnements, trop d'attente avant d'agir.

Le dénouement est quant à lui prévisible sous certains aspects, mais je dois dire que l'auteur m'a prise par surprise lorsque j'ai enfin compris le fin mot de l'histoire qui se cachait derrière cette intrigue. Encore une fois Jack Reacher est fidèle à lui-même. Toujours aussi juste et loyal!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage