Livres
387 723
Comms
1 359 655
Membres
275 954

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Vicious



Description ajoutée par anonyme 2014-02-12T22:02:41+01:00

Résumé

Victor and Eli started out as college roommates—brilliant, arrogant, lonely boys who recognized the same sharpness and ambition in each other. In their senior year, a shared research interest in adrenaline, near-death experiences, and seemingly supernatural events reveals an intriguing possibility: that under the right conditions, someone could develop extraordinary abilities. But when their thesis moves from the academic to the experimental, things go horribly wrong.

Ten years later, Victor breaks out of prison, determined to catch up to his old friend (now foe), aided by a young girl whose reserved nature obscures a stunning ability. Meanwhile, Eli is on a mission to eradicate every other super-powered person that he can find—aside from his sidekick, an enigmatic woman with an unbreakable will. Armed with terrible power on both sides, driven by the memory of betrayal and loss, the archnemeses have set a course for revenge—but who will be left alive at the end?

In Vicious, V. E. Schwab brings to life a gritty comic-book-style world in vivid prose: a world where gaining superpowers doesn’t automatically lead to heroism, and a time when allegiances are called into question.

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Or
10 lecteurs
PAL
20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lianne80 2016-02-11T16:09:06+01:00

...something about Eli was decidedly wrong. He was like one of those pictures full of small errors, the kind you could only pick out by searching the image from every angle, and even then, a few always slipped by. On the surface, Eli seemed perfectly normal, but now and then Victor would catch a crack, a sideways glance, a moment when his roommate’s face and his words, his look and his meaning, would not line up. Those fleeting slices fascinated Victor. It was like watching two people, one hiding in the other’s skin. And their skin was always too dry, on the verge of cracking and showing the color of the thing beneath.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Callmeluh 2017-09-13T17:26:06+02:00
Diamant

Ma note: 6/5 (gros coup de cœur)

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/09/13/villains-tome-1-vicious-de-v-e-schwab/

“Plenty of humans were monstrous, and plenty of monsters knew how to play at being human.”

Il y a certains livres que vous adorez et vous savez malgré tout former des pensées cohérentes pour en parler, et il y en a d’autres qui vous laissent sans voix. Vicious fait partie de cette catégorie. Après mon coup de cœur pour la trilogie Shades of Magic en début d’année, j’étais sûre d’une chose: que j’allais relire du Victoria Schwab. De tous ses romans, Vicious était celui dont j’entendais le plus l’éloge, donc j’ai décidé de me lancer. Je me doutais que j’allais aimer ce livre, j’ignorais juste que ce serait à ce point !

Eli et Victor sont en dernière année de fac. Bien que travaillant sur des thèses différentes, les deux amis se retrouvent rapidement à travailler ensemble sur celle d’Eli, qui recherche les conditions qui mènent à la création d’un ExtraOrdinaire ou EO. Rapidement, les simples recherches vont laisser place à l’expérimentation qui, entre expérience de quasi-mort et conséquences imprévisibles, va vite tourner au vinaigre. Dix ans plus tard, Victor s’évade de prison aux côtés de Mitch, un détenu rencontrer pendant sa décennie passée derrière les barreaux. Durant ces dix années, Victor a eu le temps de se préparer pour la seule chose qui le motive à aller de l’avant: se venger de Eli. Accompagné de Mitch et de Sydney, qu’il a rencontré après son évasion et qui est elle aussi une EO, il compte bien faire payer son vieil ami. Pendant ce même temps, Eli s’est employé à traquer et tuer des EO, à l’exception de Serena, qu’il garde en vie malgré lui.

Par où commencer ? Après avoir lu Shades of Magic, je savais déjà que Victoria Schwab est une auteure de génie, mais pour le coup ce livre repousse les limites du génie. Vicious est différent de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. Comme beaucoup, je suis habituée à lire des livres qui opposent gentils contre méchants. Or ce livre ne suis pas du tout cette trame: ici c’est l’affrontement entre le mauvais et le pire. Et c’est génial ! C’est original, et c’est tellement plus intéressant que les trames classiques !

“ExtraOrdinary. The word that started—ruined, changed—everything.”

Les personnages sont hauts en couleur et attachants. Qu’on aime les détester ou qu’on les aime tout court, le résultat est le même: ils sont tous incroyables. Chacun d’eux est développé avec intelligence, leur évolution est cohérente, et même si j’ai été surprise plus d’une fois lors de ma lecture par rapport à leurs actions, en prenant du recul on se rend compte que c’est toujours logique.

Durant la première moitié du livre, Victoria alterne les chapitres entre le ‘présent’ et dix ans auparavant, nous permettant de comprendre comment Eli et Victor en sont arrivés là. Au début j’ai eu un peu peur que cette façon de faire casse un peu trop le rythme du livre, mais au final je pense que c’est ce qui m’a rendu encore plus accro à ma lecture.

Dans la deuxième partie les flashbacks sont toujours présents mais moins nombreux, et ne se concentrent plus uniquement sur Victor et Eli mais également sur Sydney, Serena et Mitch. J’ai adoré en découvrir plus sur eux et leur passé, d’autant plus que je ne m’y attendais pas du tout. Il n’est pas rare que des auteurs négligent certains de leurs personnages, mais ce n’est pas le cas de Victoria Schwab qui prend bien le temps de poser les bases de chacun d’eux à travers le livre.

Vicious a un rythme particulier qui, je m’en doute, ne va pas forcément plaire à tout le monde. La première partie est un peu plus lente, mais honnêtement ça ne m’a pas du tout dérangé ! Entre la plume toujours aussi excise de Victoria et l’histoire complètement prenante, j’ai été très rapidement happée par ce livre. Les passages plus lents permettent de construire la tension toujours plus pesante qui nous maintient accroché à notre lecture.

“The paper called Eli a hero.

The word made Victor laugh. Not just because it was absurd, but because it posed a question. If Eli really was a hero, and Victor meant to stop him, did that make him a villain?”

Ce livre a été une vraie claque. Je ne m’attendais pas à une telle lecture. Victoria Schwab nous maintient en haleine du début à la fin et réussi avec brio à créer une histoire aussi complexe qu’incroyable. Je sais que ce n’est que mon quatrième livre de cette auteure que je lis, mais oserai-je m’avancer et dire qu’il s’agit de son meilleur ? En tout cas une chose est sûre: ce livre a été un énorme coup de cœur comme j’en ai rarement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thamila 2017-07-16T12:25:51+02:00
Bronze

Vicious a été une lecture unique en son genre aussi je suis ravie de savoir que j'ai attendu autant de temps pour le lire car il une suite sera publié au courant de l'année 2018 ( l'auteur a décidé d'en faire une trilogie après toutes ces années de silence sur ce livre) .

Pour en revenir à la lecture elle-même, même quand je m'ennuyais je n'arrivais à ralentir le rythme de ma lecture. Pour moi le livre se divise clairement en trois partie

La première partie où l'on découvre Victor et Eli jeunes étudiants à travers des flashbacks qui n'ont rien avoir avec le portrait sombre et sanglant qu'on nous laisse à deviner au cours des chapitres. On est curieux, on veut savoir, qu'est-ce qui u se passer, quel a été le point de non retour...

Ensuite la deuxième partie est celle où on a compris quel a été la failure qui les changé à tout jamais et on reconstruit l'histoire de Victor en prison et comment cela a transformé Eli, Ces chapitres ont été pour moi les moins intéressants.

Spoiler(cliquez pour révéler)
J'ai été déçue quant à la simplicité de leur "transformations" en EO Dans la première partie, cette transformation qui était le sujet de la thèse d'Eli avait quelque chose d'improbable, voire mystique qu'ils ont essayé de disséquer en état logique et en mécanisme anatomique, jusque là , tout est bon , mais la simplicité du truc quoi... Oh, on veut devenir un EO alors tu sais quoi? On tente de se tuer en prévoyant une aide médicale pour revenir à la vie et voire si on a suffisamment de volonté pour qu'un changement physiologique s'opère en nous et nous transforme en surhomme.

Pour moi c'était, vraiment en-deçà de la qualité globale du livre

et d'une logique trop branlante pour des personnages aussi intelligents.

Enfin, dernière et meilleure partie, celle qui décompte les heures avant la rencontre entre Eli et Victor et le plan de ce dernier, Sans oublier qu'on en apprend plus sur le passé d'Eli et sur les personnages dits secondaires . J'ai une préférence toute marquée pour Sydney , cette petite m'a époustouflé , et sa relation avec Victor et Mitch <3 . Victor ne commet pas de crime pas parce qu'il ne veut pas, mais parce qu'il en voit pas la nécessité, chacune de ses action a un but précis, il en est inhumain de logique et de raison. Les seul moment de presque "tendresse" si ce n'est pas un peu trop loin de la vérité (chaleur dira-t-on, il me semble que ça convient mieux) c'est ne présence de la petite fille Comme si il pouvait redevenir un être humain normal sans inhibition émotionnelle du à sa transformation en EO

Pour finir, ses dernier chapitres ont été puissants. Si mon rythme cardiaque a été égale durant les premiers 2/3 du livres, cette fin m'a tenue en haleine et m'a fascinée, bouleversée ? VIVEMENT LE PROCHAIN TOME!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2017-05-31T20:48:08+02:00
Or

C’est après avoir entendu beaucoup d’avis dithyrambiques sur cette auteure que je me suis enfin lancée dans la lecture de Vicious. Je sais que A darker Shade of magic va bientôt sortir chez Lumen mais je pensais bien naïvement que Vicious était un one shot, c’est pourquoi je me suis orientée vers cet ouvrage pour découvrir V.E. Schwab. Finalement, il y aura une suite (prévue en 2018) mais ce n’est pas grave parce que j’ai adoré ce livre.

Original et percutant, ce livre à tout pour plaire et rendre complètement accro.

Cette histoire est un ovni littéraire comme il est rare que j’en lise. Pour commencer, il est à signaler que les personnages sont vraiment tordus. D’une étrange manière, ils ne sont pas détestables mais ils possèdent une part d’ombre qui est dérangeante (dans le sens positif du terme). Toute morale à l’air de s’être volatilisé de la conscience des protagonistes dont chacun va vouloir mener son ambition à terme.

D’une rencontre fortuite dans un amphithéâtre universitaire va découler une fraternisation qui va casser les frontières entre la vie et la mort. Entre l’amitié et la haine.

Mais Vicious, de quoi ça parle ?

De deux étudiants surdoués qui veulent repousser les limites de la science en créant leur propre EO. Entendez par là « ExtrOrdinary person » ou plus formellement : personnes ayant développées des capacités hors du commun à l’image de superpouvoirs et ce, suite à une expérience de mort imminente. Pour atteindre cet objectif, quoi de mieux que de se servir soi-même de cobaye. Mais tout ne se déroule pas toujours comme on le souhaiterait et malgré le résultat escompté positif, les conséquences vont être dramatiques pour Eli et Victor.

Ce sont deux personnages forts et ambitieux qui ne reculent devant rien pour démontrer ce qu’ils avancent. Car si les EO sont soupçonnés d’exister, personne n’a encore réussi à le prouver et encore moins à en créer de manière volontaire.

Un peu à l’image d’un savant fou qui ne connaît pas de limite, le personnage de Victor est très troublant. De part son intelligence hors norme, il va être amené à pousser toujours plus loin ses expérimentations pour avancer ses théories. Malheureusement, dès lors que cette découverte extraordinaire va être mis à jour, sa vie va changer à tous jamais.

Mais ce n’est pas le seul. Il ressort de ces « héros » un tragique qui nous accompagne tout au long de la lecture. Cette rivalité créée de rien entre Victor et Eli est le point de départ de toute cette course-poursuite mortelle. Chacun pensant que sa vision est juste mais au final, qui est le méchant de l’histoire ? Eli parti en chasse, croyant que les EO sont des abominations dont il faut absolument évincer la terre ? Ou Victor qui a voulu les créer, se retrouvant 10 ans plus tard à vouloir stopper Eli par esprit de vengeance après de longue années de prison pour avoir retenté l’expérience sur la mauvaise personne ?

Jalousie, rivalité, amitié, entraide…autant de sentiments qui se bousculent dans une même relation.

C’est ainsi que VE Schwab développe une psychologie très travaillée pour en faire des personnages tellement aboutis qu’on aurait presque l’impression qu’ils sont réels mais que l’on ne sait pas si on doit les détester ou les soutenir dans leur vendetta. Que la fiction de ce livre pourrait être un compte-rendu scientifique avéré tant les informations apportées pour étoffer les dires paraissent crédibles.

De plus, la temporalité si particulière de la narration ajoute encore une note mystérieuse à ce roman de « super-héros ». En effet, dès la première page, un compte à rebours est lancé depuis 10 ans en arrière avec l’appréhension d’arriver à Today tout en revenant de temps en temps au présent-passé. Ainsi, ces flashs-back sont bien menés et ne perturbent en rien le rythme du récit. Ce cheminement pour connaître le fin mot de l’histoire nous rend fébrile durant plus de la moitié du roman. Certes, il y a des passages plus lents où on ressent un certain relâchement de l’intrigue mais on a tellement envie de dénouer le mystère que les pages défilent sans cassure.

Le roman est axé sur Victor mais c’est à double tranchant car notre perception est déformée par le point de vue que nous impose VE Schwab.

La fin est aussi mémorable car c’est à ce moment que l’on se rend compte de toute la complexité qu’il a fallu pour raconter cette histoire. Comment l’auteure crée un retournement de situation qui a toujours été là ! C’est-à-dire que ce n’est pas l’action qui se déroule qui nous chamboule mais bien la réalisation que l’on nous a dupé tout du long. En fait, notre jugement était biaisé dès le début.

Enfin il est noté que l’ambiance malsaine qui entoure la lecture est sans rappeler le contexte qui se joue au sein de ses pages. Un affrontement pour la vie…pour la mort. Une aura sombre enveloppe les personnages sans savoir pourquoi. La vie après la mort n’est pas sans prix et si cette expérience menait à la perte de son humanité, que resterait-il ? Comment vire en société lorsque l’on ne ressent plus d’empathie pour les autres, avec un seul objectif en tête ? Comme une obsession.

J'ai donc lu Vicious de cette auteure et je ne compte pas en rester là car ce livre était tout simplement génial. L'histoire se lit très bien, avec beaucoup de développements et les personnages sont fascinants. Prochaine étape ? A darker shade of magic qui attend déjà tranquillement dans ma PAL.

http://melimelobooks.blogspot.com/2017/05/vicious-ve-schwab.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2017-01-20T16:20:32+01:00
Argent

J'ai adoré A Darker Shade of magic et j’avais hâte de me replonger dans le style si particulier de Schwab et de voir une nouvelle facette de cette romancière.

Ici, un tout autre registre: plus de fantasy, nous sommes dans de la SF bien urbaine! Mais cela ne m’a pas empêché de retrouver sa plume précise et sombre, son imagination sans limite. Il y a quelque chose d’unique dans les productions de Schwab qui rend ses univers exceptionnels et nos lectures très agréables.

Cette histoire de super héros aurait pu s’apparenter à bien des X-Men ou autres grands block busters mais Vicious ressemble plus à Chronicle dans son approche intimiste du phénomène et par le choix d’une intrigue dense entre deux amis. Schwab s’intéresse beaucoup aux personnages, à leurs émotions, leurs ressentis les plus profonds. Ce sont des personnes qui doutent, tentent de se convaincre elles-mêmes de la nécessité de leurs actions, qui ressassent le passé. Des rancœurs naissent, des vengeances se trament, des pièges se forment et se referment lentement. Une tension se crée très tôt dans les pages de cette histoire et ne cesse de croître; aidée par le fractionnement des chapitres: parfois très courts, et leurs titre: un compte à rebours.

Bien que les frontières entre le bien et le mal soient très floues et que presque personne ne soit innocent dans ce récit, on s’attache malgré tout à certains personnage. J’ai une affection particulière pour la clique de Victor. Je trouve qu’elle fonctionne bien et m’attendrie beaucoup. Dès la première scène, je me suis dis que ça allait marcher: il y avait un petit quelque chose à la Neil Gaiman, un air irréel, un peu glauque mais adorable produit par ce tandem improbable!

Le seul reproche que je peux faire est que j’ai trouvé quelques scènes un peu longues. Soit que la tension était trop forte et que j’avais très envie d’avancer, soit que les personnages entamaient une nouvelles introspection un peu redondante

Spoiler(cliquez pour révéler)
le couplet « Dieu m’a donné la foi » d’Eli ma saoulé rapidement!).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2016-10-24T13:16:11+02:00
Diamant

Bon. Je crois que je suis en train de devenir complètement fan de Victoria Schwab. Après être tombée par hasard sur A darker shade of magic, et l'avoir dévoré avidement, j'ai eu envie de tenter son roman précédent. Et encore une fois, même effet : original, marquant et complètement addictif. J'adore les ambiances très sombres et tordues que parvient à créer l'auteur, elle nous agrippe à notre livre, nous fait frissonner et nous fascine... Je ne sais pas si un éditeur français a déjà prévu de traduire ses livres, mais il faudrait vraiment que quelqu'un y pense.

Donc, Vicious, c'est l'histoire de Victor et d'Eli. Alors qu'il étaient à l'université, ils se sont intéressés de près au phénomène des EO, ces personnes dotées de pouvoirs extraordinaires. A force de recherches, Eli finit par comprendre que les EO sont en fait des personnes qui sont mortes pendant quelques secondes, avant de revenir parmi les vivants. Les deux amis décident de tenter l'expérience : d'abord Eli, qui se laisse mourir dans un bain d'eau glacée. Lorsqu'il est ranimé par Victor, il découvre qu'il est devenu immortel : toute blessure qui lui est infligée guérit instantanément. Victor tente l'expérience peu après, et c'est là que les choses dérapent. Victor revient d'entre les morts avec l'habilité de contrôler la douleur, la sienne et celle des autres. Il tue accidentellement la petite amie d'Eli, puis s'ensuit une confrontation très violente entre les deux amis en passe de devenir ennemis. Victor finit en prison pour meurtre et Eli ressort de ce bras de fer persuadé que les EO sont des erreurs de la nature, et que Dieu lui a donné pour mission de tous les éliminer.

Dix ans plus tard, Victor s'évade de prison avec une seule idée en tête : se venger d'Eli. Chacun d'eux a désormais un allié de poids avec lui : Eli fait équipe avec Serena, une jeune femme qui a le pouvoir de faire faire n'importe quoi à n'importe qui. Victor, lui, a fait la rencontre de Sydney, une petite fille de onze ans qui n'est autre que la sœur de Serena, et qui a le pouvoir de ressusciter les morts. Une lutte va s'engager entre les deux camps, implacable et sans merci.

La relation entre Eli et Victor est vraiment très bien écrite : on voit dès le début la jalousie qu'éprouve Victor à l'encontre de son ami, sa peur d'être laissé en arrière par Eli, qui parvient toujours à lui être supérieur. C'est ce sentiment, entre amitié et rivalité, qui est à l'origine de tout, puisque c'est à cause de ça que Victor, le premier, à l'idée folle de créer un EO.

Ce roman est l'histoire de méchants qui se prennent pour de héros : Eli est persuadé d'accomplir l’œuvre de Dieu en éliminant les EO. Victor, lui, s'est donné pour mission de stopper Eli, un but qui semble louable, sauf que Victor est loin d'être tout blanc : il n'hésite pas à torturer et à tuer, n'éprouve aucun remords à le faire. En fait, il se pose même moins de questions sur ses actes qu'Eli. Et puis, plus important encore, c'est Victor qui a fait d'Eli ce qu'il est, d'abord en ayant l'idée de créer un EO, et ensuite en s'attaquant à lui de manière très violente et cruelle, en exerçant son pouvoir sur lui pour le torturer sans réelle raison. C'est ce comportement qui a laissé à Eli la certitude que les EO ne sont plus les personnes qu'elles étaient avant de mourir, que des démons se sont insinués en eux. J'ai trouvé un côté tragique au personnage d'Eli, en fait. Il reste bien plus attachant que Victor parce qu'on comprend ses actions, un voit ce qui l'a rendu ainsi. Alors que Victor semble bien plus vicieux, il semble aimer faire du mal aux autres. C'est comme si le roman inversait les rôles, en somme : entre les héros et les vilains, les bons et les mauvais. Victor nous est présenté comme le héros de l'histoire mais il est loin d'en être un. Eli est le méchant, mais il a des circonstances atténuantes. Si Eli voit les EO comme des anomalies à éliminer, Victor, lui, les voit surtout comme des outils à utiliser pour parvenir à ses fins.

L'expérience qu'ils ont menée, au lieu de les transformer en héros, les a transformés en monstres ; c'est comme si une partie d'eux était restée morte. Un vide s'est formé en eux, ou plutôt un vide déjà existant s'est élargi, puisque même avant de posséder leurs pouvoirs, il y avait un côté sombre chez Eli et Victor. Ils manquent désormais de compassion, d'empathie, de sens moral. Ils manquent d'humanité, en somme.

J'ai aussi beaucoup aimé la relation entre Eli et Serena, très complexe et ambiguë, parce que le but premier d'Eli était de tuer Serena mais que, grâce à son pouvoir, la jeune femme parvient à altérer les pensées d'Eli, jusqu'à finir par devenir sa petite amie et sa partenaire.

Je crois que ce qui rend ce roman si passionnant, si addictif, c'est la psychologie très très travaillée des personnages. Cette manière de revenir sans cesse sur le passé de chacun, d'alterner les points de vue de manière à nous faire comprendre toutes les actions des personnages, même les pires, c'est vraiment très fort. L'auteur possède aussi une écriture intelligente, qui nous faire réfléchir sur ce qu'on lit, qui nous laisse relier les pointillés nous-mêmes et faire nos propres conclusions ou hypothèses à propos des actions des personnages.

En conclusion, un excellent roman et une auteure très talentueuse, qui mérite d'être connue internationalement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rukia05 2016-09-29T22:40:51+02:00
Or

Pour être tout à fait franche, je ne sais plus trop pourquoi j'ai acheté ce livre. Un coup de tête sans aucun doute.

Mais dès les premières lignes j'ai été transportée dans l'histoire. Et elle ne m'a pas lachée avant les dernières lignes. Plus j'avançais, plus j'étais frustrée quand je devais fermer mon livre. Aujourd'hui quand j'ai enfin pu quitter les cours et prendre mon train pour être tranquille et lire la fin, j'étais vraiment mais alors vraiment contente.

Pourtant, au tout début, quand on fait ces sauts temporels en avant et en arrière, on peut se demander : est-ce que cette histoire va pouvoir se ficeler correctement ? L'auteure va-t-elle réussir à coller tout ça ensemble ?

N'ayez crainte, tout dans ce livre est parfaitement scénarisé. Et les bonds temporel (10 years ago, two days ago, last fall ect.) donne un rythme particulier au récit, entre action et profondeur.

Les deux personnages principaux, Eli et Victor, sont tout aussi intéressant et intense l'un que l'autre. On redéfinit la notion de bon et mauvais, la notion de héros et vilain. Ils sont tout deux à la fois ressemblant et tellement différent. Autant dire que l'intensité de leur relation grandissait à chaque page.

Outre ces deux personnages, les personnages secondaires sont très bien développés. Attachant et utile, l'auteure à vraiment pensé à tout, jusqu'au moindre détail, jusqu'à la dernière ligne.

En somme ce roman est une réussite. Je le conseil vivement. Je ne crois pas qu'il existe en français (?) mais en tout cas pour les personnes douées en anglais, c'est un livre a ne pas manquer ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miney 2016-08-23T15:14:17+02:00
Or

Voilà un one-shot aussi entraînant qu'immersif, et ce dès les premières pages !

J'ai adoré le rythme et le découpage de l'intrigue, qui se passe dans des temporalités différentes : l'une dix ans auparavant où Victor et Eli découvrent qu'une expérience de mort imminente pourrait attribuer des pouvoirs extraordinaires, et l'autre, quelques jours avant un fameux jour J, où Victor sort de prison avec la ferme intention de faire mordre la poussière à son ancien ami. Entre les deux, on navigue d'une temporalité à l'autre, reconstituant pièce par pièce le puzzle du récit, le suspens et les révélations nous tenant en haleine de page en page.

La deuxième partie de l'intrigue est longue à se mettre en place mais quel final !

Super-héros, super-méchant... Le bien et le mal ont des frontières floues, très sujettes aux interprétations quand cela arrange les personnages.

Si Eli et Victor sont des personnages forts et fascinants, leur caractère extrême les rend difficilement attachants (surtout Eli un poil caricatural). Les personnages secondaires ne sont pas en reste et sont bien développés, comme Sidney et Mitch qui sont très sympathiques.

L'écriture et la façon de raconter a un côté assez cinématographique, on visualise bien ce qu'il se passe. Ça ferait une super adaptation qui changerait de ce qu'on voit sur les super-héros en ce moment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BibliEnBlog 2016-07-12T19:13:39+02:00
Or

Je suis impressionnée par ce roman, son rythme et son style ! Nous avons droit à roman très adulte doté de personnages avec une psychologie très recherché. J'ai adoré ne pas savoir définir la ligne entre le bien et le mal, et suivre le déroulement de cette histoire qui, par moment, m'aura faite trembler ! La fin est imprévisible, et le roman vraiment bien construit, J'APPROUVE !

Retrouvez l'intégralité de ma chronique ici : http://biblienblog.weebly.com/chroniques/vicious-de-ve-schwab

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsaR 2016-06-17T17:11:38+02:00
Or

J'ai beaucoup apprécié ce roman qui se suffit à lui-même (pas de suite) ça change des trilogies voire des séries interminables en 15/20 tomes !

L'intrigue est assez resserrée puisqu'on suit heure par heure ou presque l'affrontement entre Eli et Victor, même si chaque étape est expliquée par un retour en arrière 10 ans plus tôt. La tension monte rapidement et efficacement.

Peu de personnages : les deux sœurs Sydney et Serena, dont on ne sait pas grand chose, le meilleur ami Mitch...Tout est resserré autour du conflit entre Eli et Victor, ainsi que sur le problème des superpouvoirs.

S'agit-il d'une aberration, d'un truc non naturel, non voulu par Dieu, vicieux donc (titre!) et à éliminer, comme le croit Eli ? Victor au contraire tout en étant conscient qu'il a changé, pas forcément en mieux, quand il a obtenu ses pouvoirs, essaie d'en faire bon usage, de garder son humanité.

Pour autant, leur affrontement n'est pas simpliste (bien contre mal !) car chacun d'eux commet des actes violents et cruels, chacun d'eux attire notre sympathie à cause des expériences douloureuses qu'il a vécues ; c'est la même chose pour les deux sœurs, il n'y en a pas une complètement mauvaise et l'autre complètement innocente.

Ce qui manque cependant à ce roman, c'est peut-être l'ambiance, le décor. On est souvent en huis clos dans une chambre d'hotel, alors qu'on aimerait une description pleine d'atmosphère pour la prison de Victor, l'université et ses labos, et peut-être des lieux plus typés, plus sinistres, pour leurs affrontements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2016-02-11T16:08:43+01:00
Diamant

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/02/vicious-de-ve-schwab.html

Victor et Eli ont commencé en étant colocataires à la Fac, deux jeunes hommes brillants, solitaire et à part. Ils vont tout de suite se reconnaître, trouvant chacun en l'autre la même ambition et intensité, ainsi naquis une relation d'amitié compétitive qui les pousse vers l'excellence tout au long de leur scolarité.

Pour leurs mémoire de fin d'étude de médecine, alors que Victor à choisi l'adrénaline, Eli se retrouve avec un sujet bien plus interessant: les EO ou ExtraOrdinaire, ces personnes qui, depuis quelques années et on ne sait comment, se découvrent brusquement des "pouvoirs" que personne ne peux expliquer.

Bien évidemment, Victor ne veut pas être en reste et quand Eli émet l'hypothèque que ces EO pourraient être des personnes ayant subit des expériences de mort imminente, les deux jeunes hommes combinent leurs recherches pour essayer de tester l'hypothèse sur eux même.

Mais les choses ne se passent pas du tout comme prévu ...

Dix années plus tard, Victor s’échappe de prison, et accompagné de personnes aussi extraordinaires que lui, il part dans alors à la recherche de son ancien ami, devenu son unique focus. De son coté Eli toute ses années n'a eu qu'un seul but, détruire tous les EO, car il les considère comme étant le mal incarné ...

Armés de super pouvoir des deux cotés, poussés par les souvenirs de trahisons et de pertes, Eli et Victor vont s'affronter pour prendre leur revanche ... qui restera vivant à la fin?

J'ai adoré ce livre, il n'ira pas dans mes coup de cœur à cause de certains points mais il restera dans les livres qui marquent.

Dés le début l'ambiance sombre et torturée est présente, il y a une intensité dans la relation entre Eli et Victor qui m'a soufflée.

La première partie est une vrai réussite pour moi, l'auteur à réussi à écrire la moitié en bond temporels et flash-back sans réussir à me perdre une seule fois, point a noter car c'est assez rare les livres avec une frise temporelle aussi décousue qui soient aussi clairs.

Cette partie est un espèce de décompte très réussi, les chapitres sont appelés "Two Days Ago" ou "Yesterday" "Ten Years ago", ce qui fait progressivement monter la tension et j'ai sauté de partout quand je suis enfin arrivée à "Today".

J'étais vraiment totalement dedans, et pourtant la lecture n'a pas été si facile en VO, il a quelques passages qui concernent les études et les noms scientifiques et autres abréviations m'ont des fois assez perdu, mais j'étais tellement prise par l'ambiance que je n'y faisais finalement pas trop attention.

En fait le sujet du livre c'est plus l'ambition, la trahison et la jalousie que peuvent développer deux jeunes hommes bien trop intelligents pour leur bien. Ils commencent à jouer ensemble pour obtenir le pouvoir mais leur amitié n'y résiste pas.

Les deux protagonistes Victor et Eli ont tous les deux des cotés très sombre, qu'ils cachent bien derrière leur façade calme et studieuse. Le livre joue beaucoup justement sur la fine ligne entre le bien et le mal, aucun des deux n'est bon, mais aucun des deux n'est mauvais non plus.

J'ai été fasciné par cette relation, ce coté tordu entre l'amitié et la haine.

On s’aperçoit très vite qu'ils ont tous les deux un coté inadaptés voir sociopathe, Victor le dit d'ailleurs qu'il arrive a imiter les émotions mais que Eli le fait bien mieux que lui.

Cette partie la est vraiment géniale, j'ai adoré les personnages, la tension, et la façon dont est construite le récit, ce compte à rebours entrecoupé de flash-back.

Par contre même si j'ai bien aimé la seconde partie, je l'ai trouvé fade en comparaison. On reviens sur une histoire un peu trop classique.

Après mon impression vient peut être du fait que cette seconde partie est finalement assez courte, sachant que toute la première n'est la que pour poser les bases, on se retrouve avec seulement 150 pages de véritable action.

Il y a un gros twist, que j'avais vu venir (tellement évident qu'on se demande si c'est vraiment censé en être un) mais ce n'est pas un reproche en fait, le récit n'est pas linéaire, il est fait de plusieurs phases d'approche petit à petit.

Ce que je reproche en fait c'est que la tension de la première partie retombe un peu, la faute à Eli en fait que je n'ai pas retrouvé à la hauteur de Victor, j'aurais préféré le voir beaucoup plus torturé, mais en même temps on le suis que très peu, et c'est encore mon reproche, c'est trop court pour développer son personnage autant que Victor, résultat il fait bâclé quand enfin on a son point de vue qu'on attendait pourtant avec impatience.

Résultat la seule chose qui aurait pu rattraper est l'histoire, mais elle aussi est trop pauvre, il y a énormément de temps d'attente qui n’apportent pas grand chose et on pourrait résumer l'intégralité de la seconde partie en 5 lignes sans rien oublier.

Donc voila, un livre qui aurait mérité bien plus qu'un oneshot, qui ne sombre pas dans la facilité pour autant, avec des personnages complexes et une relation fascinante, mais qui est au final trop court.

J'ai l'impression que c'est un coup de cœur avorté en fait, j'aurais aimé tellement plus, et je suis un peu déçue de la fin.

Néanmoins le début m'a suffisamment passionné pour qu'il reste parmi les meilleurs livres lus pour l'instant.

Afficher en entier

Date de sortie

Vicious

  • USA : 2013-09-24 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 11
Extraits 7
Evaluations 13
Note globale 8.38 / 10

Évaluations