Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
percabeth76 Diamant
Note : 10/10
Le deuxième tome de Victorian fantasy est comme le premier: un coup de cœur.
Tout d'abord, le grand plus de ce second tome est le côté sombre et sans pitié que Georgia Caldera inclut dans ce tome. Dès les premiers chapitres de ce roman, j'ai été frappé par les descriptions beaucoup plus portées sur la souffrance; la peine; la douleur et la trahison. En plus de tout cela, il y a le côté mystérieux de nos deux protagonistes qui imprègne l'histoire d'une infinité de questions et de secrets que je ne me suis pas lassée de découvrir.
Au niveau des personnages, j'ai vraiment aimé l'évolution du personnage d'Augustin. Dans le tome précédant, j'avais su l’apprécier au fil de l'histoire et de ses actions. Dans ce tome ci, Augustin est relativement différent et ce n'est pas pour me déplaire. Les évènements qu'il va subir dans ce tome vont le changer positivement et le rendre plus combatif. Le personnage de Léopoldine m'a totalement séduite. Le fait qu'elle se distingue totalement des autres personnages féminins de cette série la rend tout particulièrement intéressante et touchante. J'ai tout particulièrement aimé le fait qu'elle sache se défendre par elle même et sa manière de parler comme un charretier. Pour ce qui est des nouveaux personnages, j'ai bien aimé celui de Gabriel. Le fait que ce soit un enfant devenu orphelin et qu'il a vécu dans les bas-quartiers montre la manière de vivre des personnes qui ne sont pas de la noblesse, ce qui n'était pas exploité avec les personnages du tome 1. Le personnage d'Anton est un pur mystère. A chaque fois que j'avais une hypothèse sur ce personnage, elle tombait en miette dans le chapitre d'après. Même quand on découvre vraiment qui il est, il y a de nouveau une information qui nous replonge dans le questionnement. Il y a également les personnages de Endell et de Cybellius que j'ai beaucoup aimé et dont le rôle me convienne à merveille.
Pour finir, l'intrigue est à tombé. Ce livre fait à peu près 800 pages et j'ai à peine vue les pages défilés tellement ce livre est prenant. Il y a de l'action, des mystères, des secrets et une très belle romance. J'ai vraiment adoré la manière dont Léopoldine et Augustin apprennent à se connaître et à se faire confiance, surtout que cela se fait avec un réalisme surprenant. Cependant, contrairement à la fin du tome 1, l'auteur se laisse la possibilité de poursuivre avec deux personnages différents et laisse pas mal de choses en suspens.
Par le Editer
http://liliandtheworldofbooks.blogspot.be/2017/05/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et.html

Il y a très longtemps et je pense même avant que j'ouvre mon blog, j'ai lu le premier tome et j'avais adoré.

Après tout ce temps, je suis heureuse de découvrir ce second tome de Victorian Fantasy. Les personnages sont très attachants et l'histoire d'amour que l'on y retrouve est un peu complexe, mais belle.
Malgré la grosseur du livre, on ne peut plus le lâcher tellement on veut savoir où cela va mener.

Comme je viens de le dire, l'histoire d'amour entre Léo et Augustin est complexe. On se demande pourquoi Léo ne cesse de repousser Augustin au lieu de vivre leur amour pleinement. Je vous rassure, l'auteure nous offre également des révélations sur nos tourtereaux qui vont vous étonner.

Bien sûr, nous découvrons d'autres personnages comme Anton, Endell, les manteaux pourpres... Promis, je ne dis rien et je vous laisse le soin de les découvrir.

Les détails que nous offre l'auteure sont impressionnants. On se demande où elle trouve toutes ces idées pour nous offrir un univers incroyable.

Sinon en général, l'auteure nous offre une histoire très bien écrite avec des personnages attachants et une intrigue un peu lente, mais bien menée. J'ai hâte de lire le prochain tome.
Par le Editer
Un beau pavé de 800 pages mais je ne me suis pas ennuyée. Si ma préférence reste pour le tome 1, j'ai tout de même apprécié ce deuxième tome, qui n'est pas précisément une suite. J'ai d'aileurs regretté de si peu voir Andraste et Thadeus, les héros du tome 1. L'évolution du prince Augustin est le point fort du roman selon moi, même si Léopoldine est un personnage féminin assez atypique au début du roman (elle jure, se bat, s'habille en homme) : Augustin n'était pas un personnage particulièrement sympathique dans le tome 1, un prince fantoche, arrogant, sans consistance. Il en est d'ailleurs lui-même intimement persuadé, et va se découvrir des ressources qu'il ne pensait pas avoir, même si cela ne se fait pas en un rien de temps. En vérité il doute pratiquement jusqu'au bout de ses qualités. J'ai été un peu déstabilisée par certains chapitres, portant sur deux personnages nouveaux, dont on ne sait pas grand-chose et dont les actions (pour Anton du moins) sont assez obscures pour le lecteur, avant de prendre sens peu à peu. Je trouve la fin un peu rapide (oui, un comble pour un roman aussi long). Et pour le coup, difficile de savoir si le tome prochain portera sur tel ou tel personnage, il y a deux possibilités, mais aucune ne se détâche.
Par le Editer
LaChroniquedesPassions Or
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2017/02/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et.html



Une chose est sûre :
je suis une fan de Georgia Caldera.

Elle a vraiment un style qui lui est propre et ses romances sont vraiment marquantes. Mon p'tit cœur en ressort à chaque fois tourneboulé.

J'avais eu un énorme coup de cœur pour le premier tome de la série Victorian Fantasy ; Dentelle et Nécromancie. J'étais vraiment tombée sous le charme de ce couple aux opposés l'un de l'autre. Thadeus et Andraste. J'ai attendu avec beaucoup de fébrilité la suite...
Il fallait de la patience parce que cette dernière s'est faite attendre trois ans.

Comme dirait l'autre : « le plaisir est dans l'attente ». Oui mais ce qui embêtant dans l'attente, outre la frustration, c'est l'oubli.

Bien sûre, on se remet le pieds à l'étrier mais c'est moins agréable. Il faut dire aussi que j'avais adoré Andraste et Thadeus. Je pensais les retrouver et que leurs aventures allaient se poursuivre.

Georgia Caldera a préféré mettre en avant Augustin, le fils de la cruelle reine Victoria. J'en gardais un mauvais souvenir, j'ai donc été un peu déçu. Un peu parce que le talent de l'auteur me l'a vite rendu très attachant. Il faut dire qu'on aura pas épargné grand chose à ce pauvre homme. Un peu de sadisme Mme Caldera ? Je dis cela parce qu'il y a des scènes assez violentes où il ne vaut mieux ne pas grignoter en même temps, la digestion risque d'être mal aisé.

Bref, Augustin, personnage antipathique du premier tome est remis à l'honneur ici. Il partage le devant de la scène avec Léopoldine, une jeune femme des bas-fonds qui est loin d'être uniquement ce qu'elle paraît-être.

Ils n'arrêtent pas de se sauver la mise l'un l'autre comme si le destin s'acharnait à les attacher et à les rendre indispensable. Pourtant, ils viennent de milieux diamétralement différents ou alors...l'intrigue n'a pas fini de vous surprendre ?

Est-ce que je vous parle plus de l'histoire.
Que nenni !
Vous m'en voudriez...
Sachez que le récit vous fera voyager au grès des nombreuses aventures qui attendent nos deux héros. L'action et la romance sont les maîtres mots de ce livre.

Est-ce que j'ai aimé ?

Oui. C'est franchement une très belle histoire mais je l'ai trouvé moins addictive que le premier tome. Pourtant tout est là. L'écriture est magnifique. L'intrigue vous tiendra en haleine jusqu'à la fin. La romance fera frémir votre p'tit cœur...oui mais tout cela m'a semblé moins fluide que pour Thadeus et Andraste. Pour eux, il n'y avait à enlever. Dans de velours et d'acier, j'ai trouvé certains passages trop bavards. Cela ralentissaient l'intrigue d'où mon léger bémol.

Hormis cela, j'ai vraiment adoré et je dois dire que j'attends la suite... Il faut dire que j'ai beaucoup apprécié les personnages secondaires comme celui d'Endel, le frère de Léopoldine. Si la série devait se poursuivre , je me réjouirais de lire les aventures de ce héros torturé dans sa propre cher.

Bref une excellente suite même si je l'ai trouvé moins captivante que le premier tome. Il reste une magnifique romance steampunk que je vous conseille vivement.
Par le Editer
J'avais déjà entendu parler de cette saga, mais je n'avais jamais franchi le pas jusqu'à présent. Lorsque la maison d'édition a annoncé la sortie du deuxième opus – non sans préciser qu'il pouvait se lire indépendamment du premier – j'ai foncé. Il faut dire que depuis que j'ai découvert Georgia Caldera dans Hors de question, j'en redemande ! Avec De velours et d'acier, j'ai plongé dans le grand inconnu et j'en suis ressortie totalement fascinée.

Ce tome 2 raconte l'histoire d'Augustin et Léopoldine. Lui est le fils de la reine Victoria – surnommée « La reine Éternelle » – et se voit forcé de se marier contre son gré. En voulant y échapper, il finit enfermé dans la Tour. Durant une séance de torture, il dévoile des capacités bien particulières qui lui permettent de s'échapper. Il croise alors le chemin de Léopoldine, une femme forte qui survit dans un monde de brutes épaisses. Ensemble, ils vont vivre une aventure qu'ils n'étaient pas préparés à connaître.

Lorsque j'ai tenu le roman dans mes mains pour la première fois, j'étais bouche bée. De velours et d'acier est une belle brique de plus de 800 pages, et avant même de plonger dedans, je savais que j'allais me retrouver au coeur d'une histoire très dense. Ce que je n'imaginais pas cependant, c'est qu'elle soit aussi poignante, profonde et intense !

Durant les premières pages, je me suis sentie un peu larguée. On entre très rapidement dans le vif du sujet et il faut le temps de prendre ses marques. Mais j'ai fini par me laisser complètement entraîner, faisant aveuglément confiance à l'aisance de Georgia Caldera.

Ce que j'ai le plus aimé c'est l'aspect humain du récit. J'ai eu la sensation d'être en plein coeur d'une tourmente. Tout est sombre dans le monde créé par l'auteur. L'univers est sans pitié, inquiétant, et ne fait pas de cadeaux. Pourtant, on arrive à trouver cette lueur d'espoir à travers les deux personnages principaux.

Aux premiers abords, Augustin peut paraître un peu suffisant, arrogant. Mais on observe une véritable transformation chez lui. Les aventures qu'il vit le font gagner en maturité. J'ai fini par me laisser charmer. Léopoldine est une jeune femme qui a du tempérament et qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds. J'aime tout particulièrement les héroïnes qui ont de la poigne. Elle m'a laissé une forte impression.

Ces deux-là ne semblent rien avoir en commun, et pourtant leur relation se tisse au fil du livre jusqu'à devenir fouillée et particulièrement intéressante. La romance qui en découle n'a fait que mon conforter : j'aime la plume de Georgia Caldera, j'aime la manière qu'elle a de nous faire vibrer avec ses héros, aussi mystérieux que captivants.

J'ai été totalement bluffée par la richesse de l'histoire. Outre la romance à laquelle j'ai totalement adhéré, je n'ai pas pu m'empêcher de m'émerveiller en songeant à tout le travail que la construction de cet univers avait dû demander. Neo-Londonia nous ouvre ses portes, et ce qu'on y trouve est empreint d'obscurité et d'un danger invisible, presque palpable. L'ambiance est très étrange, et en même temps très attirante.

En résumé, Georgia Caldera me laisse une fois de plus béate d'admiration. Avec ce roman qui sort complètement de ce dont j'ai l'habitude, on passe par toutes les émotions. Sa plume se fait tour à tour sensuelle et mystérieuse, et ses personnages nous envoûtent littéralement.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/victorian-fantasy-georgia-caldera
Par le Editer
barb07 Or
Note : 9/10
un tome 2 plus imposant que le premier, pour nous permettre de rester plus longtemps dans l'univers créé par Georgia, univers que j'aime beaucoup encore une fois, L'étrangeté et la force mentale de Léopoldine m'a beaucoup plu. Dans le tome 1 j'avais beaucoup aimé Augustin le pantin arrogant qui a su ouvrir les yeux, nous le découvrons complètement changé, à eux deux ils tiennent le livre où se mêlent la passion, le suspense et la magie.
Par le Editer
ça me brise le cœur de dire ça mais je n'ai pas aimé du tout... Je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à être emballée par les suites de Georgia Caldera... J'ai adoré le premier tome... même au delà de l'adoration... mais celui ci est vraiment lourd, d'une redondance abondante... pourtant j'ai aimé le début et j'ai été intriguée par les pouvoirs de Leo et d'Augustin. Maintenant j'ai dépassé la moitié du livre et les protagonistes sont encore entrain de faire les préliminaires... Ce qui m'a vraiment embêté c'est de retrouver les mêmes trucs qui m'ont fait arrêter le tome 3 de la série "Hors de...". Les caractères des personnages dans ce tome sont exactement les mêmes de ceux dans "hors de question".
Spoiler(cliquez pour révéler)
la fille forte mais qui cache une grande vulnérabilité et qui passe son temps à douter et à battre le chaud et le froid... Le garçon brisé qui essaye de toutes ses forces de séduire la meuf car il ne peut pas vivre sans elle.
peut être j'aurais pu terminer ce livre juste parce que l'univers est intriguant et parce que le premier tome m'a vraiment laissé un souvenir impérissable... Mais je me suis vraiment ennuyée en le lisant et je regrette l'avoir commencé... Bref, si vous avez aimé le premier tome ne lisez pas cette horreur...
Par le Editer
Dallia Diamant
Note : 8/10
Juste au top!!!comme le premier....
Par le Editer
charli Bronze
Note : 7/10
C'est un tome deux mais qui ne correspond pas à une suite mais à une histoire en parallèle, c'est l'histoire d'Augustin et de Léopoldine qui commence au moment où Andraste fuit.

Je pense que j'aurai d'avantage aimé le livre si il était sortie indépendamment du tome 1.

Le problème vient peut être de la lenteur et de la longueur de l'histoire parce qu' en elle même l'intrigue est passionnante, non dit, secret, magie...

Après avoir lu le tome 1 et 2 je ne vois pas trop ou cela nous mène.
Par le Editer
De velours et d’acier est le second tome de la série Victorian Fantasy qui se centre sur Léopoldine et le prince Augustin. J’avais quelques appréhensions à découvrir ce dernier qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable dans le premier volet en se comportant de manière arrogante et prétentieuse. Mais Augustin se révèle être un protagoniste tout à fait différent de l’image qu’on aurait pu avoir de lui...
http://www.sariahlit.com/2017/05/victorian-fantasy-2-de-velours-et-dacier.html

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.