Livres
594 587
Membres
672 161

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par EloFreddy 2021-09-03T15:36:52+02:00

— Au contraire, l’art puise souvent sa beauté dans la laideur. Un vrai artiste doit apprendre à transcender l’horreur pour la purifier, lui rendre son éclat originel et lui offrir ainsi l’éternité. Cela, min sommerfugl, c’est ce que l’on nomme art.

Il reprend sa coupelle en main et me sourit.

— Mon génie a seulement remplacé les pinceaux par d’autres outils plus… tranchants. Mais le principe reste le même. Crois-moi, tuer quelqu’un requiert un travail minutieux associé à un timing impeccable.

D’ailleurs, quelque chose me dit que tu vas bientôt l’apprendre à tes dépens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par EloFreddy 2021-09-03T15:34:31+02:00

— Tu ne perds rien pour attendre, min sommerfugl.

— Je n’ai pas peur.

— Tu devrais.

Je hausse une épaule.

— Je ne fais que me rendre digne de cette famille. Après tout, la traîtrise ne fait-elle point partie de notre devise ?

— Dans ce cas, je la ferai graver sur ton épitaphe

— Je danserai sur votre tombe bien avant cela.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-11-16T20:09:40+01:00

- Qu’est-il donc arrivé à votre cravate, milord ? N’aurait elle pas osé venir serrer votre auguste cou ? Je peux m’en charger si vous le désirez. Cela dit, je ne vous garantis pas que vous puissiez de nouveau respirer.

Il éclate d’un rire cristallin.

- Je n’en doute pas une seule seconde, min sommerfugl. Et pour répondre à ta question, il me semble l’avoir vue s’enfuir avec tes bonnes manières.

Afficher en entier
Extrait ajouté par juju1304 2021-11-01T09:51:36+01:00

« — À l’avenir, milord, les seules personnes que je fuirai seront les agents de police alertés par votre cadavre refroidissant à mes pieds. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-11-16T20:10:16+01:00

- Excellent, Émilia, as-tu déduit tout cela de cette simple observation ou est-ce le fruit de nos délicieuses années passées ensemble ?

- La deuxième option. Mais en étant honnête avec moi-même, il me faudrait remplacer « délicieuses » par « horribles ».

- Tu es une tragédienne accomplie, min sommerfulgl.

- Et vous, un comique raté.

- Tant mieux. Ainsi notre spectacle n’en sera que plus divertissant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-11-16T20:09:55+01:00

- L’amour ne se remplace pas ! crié-je.

- Non, tu as raison, concède-t-il. Il s’achète, il se vend, il trompe et il se meurt. Il n’y a pas plus futile que ce sentiment parasite.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-11-16T20:09:25+01:00

Ce drapeau blanc hissé entre nous sera peut-être bientôt taché par nos sangs respectifs, mais pour l’heure, je choisis celui d’autrui.

Afficher en entier
Extrait ajouté par juju1304 2021-11-01T09:54:09+01:00

« — Si seulement… Ne vous méprenez point, milord. J’ai beau respecter la reine, je la tuerais de mes propres mains si elle venait à ravir ma proie.

Il cesse toute communication pour me fixer avec intérêt. Cette fois-ci, c’est à mon tour d’être agacée.

— Que contemplez-vous ainsi, milord ?

Ses lèvres se fendent d’une perverse ironie.

— La prochaine génération. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par juju1304 2021-11-01T09:52:15+01:00

« Quel est son besoin ?

— A priori, je dirais de s’amuser. Quelle chance a-t-elle ! soupiré-je.

— Ne t’amuses-tu donc pas avec moi ?

— Je parlais de celle d’être en galante compagnie, milord.

— Heureusement pour toi, ma susceptibilité est mort-née. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par juju1304 2021-11-01T09:50:40+01:00

« Ainsi commence le sermon tiré du verset satanique de saint Dorian Jacobson, patron des assassins et des meurtriers. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode