Livres
478 172
Membres
459 604

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme



Description ajoutée par Caroline 2009-08-04T18:31:46+02:00

Résumé

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un des clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée…

Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive.

Ce récit d’une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l’auteur d’Armok et le joueur d’échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

Afficher en entier

Classement en biblio - 803 lecteurs

Extrait

"Ceux qui tombent, entraînent souvent dans leur chute ceux qui se portent à leur secours".

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

La touchante confession d'une vieille dame écrite par un homme (très sensible) est d'une intensité rare. Cet ouvrage prouve à nouveau que la passion fait perdre la raison et ne suit que notre cœur.

Les meilleurs moments de lecture viennent des descriptions des mains de l'homme, des sentiments passionnés de la femme. Le style de cet ouvrage est magnifiquement délicat. Oui, je sais... lorsque j'aime un livre, j'en rajoute un peu trop ! Il se lit comme on avalerait un verre d'eau en plein désert.

Afficher en entier
Or

Magnifique... Le thème abordé de la passion qui défie toute raison est ici, sans être caricaturé, superbement romancé. D'une part, la passion de cet homme pour le jeu, qui détruit toute sa vie, et qui montre le côté noir, affreux, d'une passion qui n'écoute rien d'autre qu'elle-même, et d'autre part la passion de cette femme qui est tombée amoureuse d'une part de cet homme, de sa faculté à exprimer ses émotions, et qui à partir de là est elle aussi devenue aveugle à toute raison.

Et comme la passion, dans le sentiment fusionnel qu'elle fait naître, provoque aussi les sentiments les plus destructeurs en retour... La colère, la haine, le désespoir...

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Cassis02 2017-12-28T13:44:52+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Les faits de cette nouvelle commencent dans une petite pension bourgeoise ébranlée par un beau scandale, une femme, "comme il le faut" vient de quitter mari et filles pour s'enfuir avec un jeune homme rencontré juste un jour auparavant. Les jugements commencent à pleuvoir et les discussions à chauffer, la narratrice prend la défense de Mme Henriette attisant ainsi l’intérêt de Mrs. C, une femme anglaise bien distinguée, qui décide alors de lui avouer un secret enfouit depuis trop longtemps.

La nouvelle est super bien écrite, je me demande bien comment l'auteur a pu, en ci peu de pages peindre tous ces sentiments et toutes ces émotions, comment a-t-il bien pu sonder, à ce point, l’âme humaine pour afin produire un tel récit.

Afficher en entier
Diamant

On serait dans le domaine de la pâtisserie, on parlerait de mignardise à propos de cet ouvrage de Stefan Sweig. C'est court, c'est une volupté, c'est un délice.

Le délice c'est la candeur de cette dame dépassée par l'aventure qui lui est arrivée, contre son plein gré. Comme une lacération dans une vie bien rangée. Avec pourtant presque un regret. Celui d'une pulsion qui a le goût acidulé de l'interdit.

Le délice, c'est cette langue, faite de mots doux prononcés dans le murmure de la confidence honteuse, en parfaite harmonie avec le personnage discret. Cette dame qui ne peut enfouir plus longtemps au fond d'elle-même ce qui restera comme un éclair aussi soudain qu'inattendu dans un ciel pourtant serein.

On est comblé de la voir soulagée de sa confidence.

C'est un délice.

Afficher en entier
Or

Livre trop court, mais écriture superbe

Afficher en entier
Or

C’est un récit intense que nous offre là Stefan Zweig sur seulement une centaine de pages. Une nouvelle donc, qui nous dépeint de différentes manières la passion dévorante qui peut animer nos êtres.

Ce qui pour moi fait tout le charme de cette nouvelle, c’est l’écriture. Les images de l’écrivain sont justes incroyables ! On sent les mains du personnage du jeune homme prendre vie, comme si elles avaient une conscience propre. Les sentiments et la psychologie des personnages sont finement décrits. On a l’impression qu’ils sont envoutés, comme si une chose plus puissante qu’eut les poussaient à agir de cette façon, et cette chose c’est cette passion qui en devient presque surnaturelle. La conclusion est autant bouleversante pour le lecteur que pour Mrs. C… qui raconte son petit bout de vie.

Une nouvelle qui vaut vraiment la peine d’être lue tant elle possède une ambiance singulière. J’avais déjà découvert Stefan Zweig avec son recueil de nouvelles Wondrak, mais c’est avec cette nouvelle que j’ai compris toute l’intensité de son travail. Un auteur dont je vais un peu plus explore la bibliographie.

Afficher en entier
Argent

Deuxième livre de Zweig que je lis, et je trouve déjà que l'on reconnais bien son style ! L'histoire met en scène des personnages pris dans une passion dévorante, qui les entraîne, malgré eux, aux choix les plus fous et les plus incertains, à l'opposé tout ce qu'ils ont vécu et été. Si il n'y a qu'un mot à retenir de ce livre, c'est vraiment celui-là : passion. Une passion qui remplit les pages du livre dans un tourbillon de mots qui tentent d'exprimer tour à tour l'espoir et le désespoir les plus intenses.

Petit bémol cependant pour l'écriture de Zweig : son vocabulaire et niveau de langue soutenu rendent le livre difficile à lire en allemand original. Un mal pour un bien !

Afficher en entier
Bronze

A la manière d’un psychanalyste (rien d'étonnant à cela quand on sait que Zweig était un grand défenseur des théories freudiennes), on suit le récit que fait une femme âgée d’une passion au-delà de toute raison dans une nouvelle sensible et touchante avec une lecture de la psychologie humaine incroyablement lucide et juste.

Afficher en entier
Argent

Un très beau livre qui dépeint à merveille les sentiments humains même si le passage sur la descritpions des mains m'a semblé long

Afficher en entier
Or

Un roman incroyable plein d'humilité et de moralité. Malgré les conditions de l'époque, aucun jugement n'est porté par le personnage principal à l'encontre de "cette créature sans moralité". Un roman que tout le monde devrait lire, homme comme femme.

Afficher en entier
Diamant

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2019/03/vingt-quatre-heures-de-la-vie-dune.html

Je ne sais pas trop ce que je vais bien pouvoir écrire sur ce texte. La situation est la suivante : le narrateur se fait l'avocat d'une femme noble qui s'enfuit avec un jeune hommes alors qu'elle est mariée avec enfants. Ce comportement choque tout le monde. Le narrateur décide de la défendre avec de bons arguments. Au milieu de ces contestataires (le mot est un peu fort mais c'est l'idée), une dame âgée va lui parler. Un soir, elle lui raconte l'histoire d'une journée de sa vie.

Le récit de cette journée est intense, élégant et juste. On sent que cette dame revit cette journée comme si cela se déroulait une fois encore. On comprend pourquoi le fait que le narrateur défende Mme Henriette l'ait autant troublé et encore plus à la fin de l'histoire. Cette dame exceptionnelle et respectée dévoile un secret qui pourrait en choquer plus d'un. Elle le dévoile à un parfait inconnu sans rien attendre en retour et surtout pas un mot.

L'écriture est fluide et simple. On a l'impression de lire un court métrage tant on voit les mots. On ne lit pas. On regarde. C'est vivant, beau et élégant. Les émotions sont à l'état brutes. On est étonnant de la justesse des mots d'un homme pour un personnage féminin proche d'un coup de folie. Quelque que soit l'âge que l'on a, personne n'est à l'abri de tout plaquer pour vivre quelque chose de nouveau, de se laisser tromper par un visage angélique.

En bref, ce texte n'est pas un classique pour rien. Il est beau et élégant et juste. N'hésitez pas à le lire. D'autant plus qu'il est court.

Afficher en entier
Argent

Juste ouah...!Je me suis lancé dans cette lecture comme ça par ennuie ...

Ça vous change de tout ce qu l’on peut lire aujourd’hui.

Les phrases ... les mots ... tout

Un événement raconté de cette façon...

Si beau et si authentique!

Les sentiments sont là simple et clair.

J’ai vraiment apprécié cet instant.

Bon livre à lire et surtout à comprendre.

Afficher en entier

Date de sortie

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

  • France : 2013-01-02 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • 24h de la vie d'une femme - Français
  • Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau - Allemand

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 803
Commentaires 92
Extraits 44
Evaluations 175
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode