Livres
565 475
Membres
618 735

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Vingt mille lieues sous les mers



Description ajoutée par magdave 2010-08-27T21:37:09+02:00

Résumé

Vingt mille lieues sous les mers est le chef-d'oeuvre de Jules Verne : mieux qu'un récit de voyage, mieux qu'un roman d'aventures géographiques et scientifiques, mieux qu'une simple histoire de vengeance. Ou plutôt, tout cela ensemble, mais sublimé. Le poème de la mer, le drame de la révolte absolue, la dernière des grandes légendes romantiques, à jamais engloutie, à jamais conservée dans le silence des mers profondes.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 212 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par oboys 2013-09-21T13:46:29+02:00

Où étais-je ? Où étais-je ? Je voulais le savoir à tout prix, je voulais parler, je voulais arracher la sphère de cuivre qui emprisonnait ma tête.

Mais le capitaine Nemo vint à moi et m’arrêta d’un geste. Puis, ramassant un morceau de pierre crayeuse, il s’avança vers un roc de basalte noire et traça ce seul mot :

ATLANTIDE

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Une belle histoire de façon générale mais parfois trop de description, ce qui finit par ennuyer le lecteur. Pour autant, ça en reste magique et Jules Verne maîtrise bien l'art de nous faire voyager à travers ses récits !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fanfan_Do 2021-08-31T20:15:57+02:00
Lu aussi

Ce livre est illustré de 111 dessins d'époque et c'est magique car ça rappelle les romans d'autrefois. La couverture aussi invite au rêve...

Jules Verne, bien que je ne l'aie jamais lu auparavant, représente toute la fantasmagorie de mon enfance.

Quand j'étais petite, j'ai vu un nombre incalculable de fois l'extrait de Vingt mille lieues sous les mers, où le Nautilus est aux prises avec un calamar géant. Je rêvais de voir le film en entier, mais à l'époque on avait juste droit à un petit extrait de temps à autre le dimanche durant l'émission qu'on attendait impatiemment : La séquence du spectateur.

Voilà donc que je me suis décidée à le lire tant d'années plus tard.

Je craignais que le style désuet ne m'ennuie, eh bien pas du tout ! J'ai plongé tête la première dans cette histoire de chasse au monstre marin à bord de la frégate Abraham Lincoln, et j'ai trouvé vraiment prenante dès le début la poursuite de ce qu'ils croient être une licorne des mers géante.

J'avoue n'avoir pas tout compris dans le détail, sur l'aspect technique concernant la pression de l'eau sur le Nautilus notamment.

Au fil du roman, chaque découverte par le professeur Aronnax est l'occasion d'une sorte de petit exposé didactique très intéressant, et ça va de la physique à la faune aquatique en passant par la mécanique et la biologie. J'imagine que pour un naturaliste, la description en moults détails de ce que les fonds marins comportent comme espèces doit être un bonheur, mais pour ma part j'ai trouvé ça beaucoup trop... trop de termes techniques m'ont noyée.

Il y a un côté manuel scolaire, car l'auteur donne des détails sur tout, jusqu'à la latitude et la longitude des îles, y compris leur histoire.

En fait, à chaque nouvel élément, que ce soit animal, végétal, géographique ou historique, on a droit à des explications très détaillées, quasi encyclopédiques et j'ai trouvé ça un peu rébarbatif bien que très intéressant.

Car c'est grâce à Jules Verne que je viens de prendre conscience de l'ampleur et de la diversité de la vie sous-marine. C'est l'énumération permanente de toutes les espèces qu'il décrit qui m'a donné le tournis mais m'a aussi apporté du rêve.

C'est un fantastique tour du monde subaquatique qui nous est offert là, à bord du Nautilus, avec ses excursions marines au milieu de faune et de flore qui varie au gré des différents endroits de la planète.

Il y a quelque chose de dérangeant à se plonger dans un roman écrit à une époque où on ne souciait pas le moins du monde de la préservation des espèces, où l'on tuait sans vergogne un animal pour la "beauté" du geste, fut-il un des derniers représentants de son espèce.

J'ai aimé les personnages, à commencer par l'énigmatique capitaine Némo qui s'est réfugié au fond des mers pour fuir ses semblables qu'il exècre ; le professeur Aronnax, érudit en tout, avec une capacité d'émerveillement intacte ; Conseil son serviteur, totalement dévoué, assez érudit et qui adore classer toute chose par catégorie ; Ned Land, le harponneur canadien qui, bien que pêcheur, est obnubilé par la viande.

Il y a des moments très intenses, où on se sent minuscule face à l'humanité dont on fait partie, qui existe depuis la nuit des temps, et finalement si peu de temps comparé à tout ce qui a existé sur terre...

J'ai trouvé ce roman hyper intéressant mais trop foisonnant de détails à mon goût car il me semble que ça nuit à l'action et à un certain suspense qu'on espère trouver en commençant cette lecture. Pourtant il me semble que sans tous ces détails cette histoire serait incomplète.

Ah ! Ambivalence quand tu nous tient !! XD

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LN-12 2021-06-03T01:05:20+02:00
Lu aussi

J'ai aimé cette plongée dans le monde sous-marin encore quasi intact de cette époque ainsi que le personnage énigmatique du Capitaine Némo et le Nautilus lui-même. J'ai eu du mal par contre avec les nombreuses énumérations des représentants de la vie marine vraiment inaccessibles et assommantes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lcouillaud 2021-05-17T23:30:27+02:00
Lu aussi

Bonne ouvrage. Mais comme chaque livre de Jules Vernes un peu trop dans le détail scientifique des choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Morsil33 2021-05-09T18:50:59+02:00
Lu aussi

Pas le meilleur livre de Jules Verne de mon point de vu. Beaucoup trop de description du milieu marin, je n’ai pas réussi à me projeter. J’ai préférée « Voyage au centre de la terre » et « le Tour du monde en 80 jours. « 

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Casimir123 2021-05-04T02:43:37+02:00
Lu aussi

J'ai adoré ce livre. J'avais vraiment envie de découvrir ce classique de la littérature. Et je n'ai pas été déçu.

Ce monde sous-marin que nous présente Jules Verne est époustouflant comme l’ingéniosité du Nautilus.

Mais j'ai trouvé certain passage un peu long. Surtout ceux concernant la faune et la flore marines.

Les paragraphes scientifiques étaient pour mon cerveau un petit peu trop scientifique. J'avoue avoir passé certain de ces paragraphes.

Hormis cela, ça m'a beaucoup donné envie d'en savoir un peu plus sur les mondes et les mystères que regorge nos océans.

Je précise aussi que les premiers chapitres donne envie de refermer le livre, mais forcer pour lire ces chapitres en vaut la peine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kwetch682 2021-05-03T17:03:46+02:00
Argent

Premier Jules Verne que je lis et j'ai beaucoup aimé.

L'auteur décrit vraiment bien les lieux sous marins, on s'imagine à la place des personnages. On a envie de savoir à la fin de chaque chapitre la suite des aventures, de savoir où ils vont aller ensuite.

Petit bémol sur les longues descriptions d'animaux marins. On ne s'imagine pas forcément tous les poissons et autres mammifères marins à cause des longs noms.

Afficher en entier
Or

Je n’avais jamais lu ce livre culte de Jules Verne, un manque dans la bibliothèque qu’il fallait absolument comblé, c’est fait. On y traverse les mers et océans à bord du Nautilus commandé par le Capitaine Nemo, déjà deux noms qui réveillent l’imaginaire. C’est pour la plus grande partie, plus une invitation à un grand voyage de découverte de la faune et de la flore sous toutes les mers du monde que nous propose Jules Verne. Les illustrations des éditions Jules Hetzel Jalonnent le roman donnant au lecteur une image aux paroles. Vingt mille lieues sous les mers est un incroyable roman d’aventures extraordinaires, comme seul ce grand écrivain pouvait les imaginer.

En 1866, un monstre marin effrayant a été signalé dans diverses mers par plusieurs navires, les savants du monde entier essaient de trouver une explication. Une expédition s'organise à bord de la frégate américaine Abraham Lincoln avec à son bord le naturaliste français Aronnax du Muséum de Paris accompagné de son fidèle domestique Conseil ainsi que le meilleur harponneur de baleines, le canadien Ned Land. L’objectif est de chasser ce terrible monstre marin.

Après plusieurs mois de recherche, l’animal est en vue, la chasse est lancée mais les chasseurs vont devenir rapidement les proies de cet animal qui se révèle être que le Nautilus, le sous-marin du Capitaine Nemo.

Comment ne pas rêver de voyages en lisant Jules Verne, à travers ses textes on passe allègrement des territoires connus ou en cours de découvertes, aux mondes perdus ou imaginaires. Vingt mille lieues sous les mers est le roman d’aventures par excellence et le Capitaine Nemo, dont on sait bien peu de choses au final, incarne le héros tourmentés par de profondes souffrances. Ce roman est aussi, bien avant l’heure un hymne à la nature et sa préservation et certains chapitres résonnent comme un écho à la disparition annoncée, près de 150 ans plus tôt, d’espèces animales. Le Nautilus, Mobilis in mobile, navigue aussi parfois dans des espaces et des descriptions que Lovecraft n’aurait pas reniés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alyer 2021-04-17T14:48:57+02:00
Diamant

J'ai connu cette histoire grâce au film qui m'a vraiment plu. J'ai ensuite lu cette histoire que j'ai également aimée, malgré les quelques différences que j'ai trouvées dans les deux.

Afficher en entier
Or

Ayant du mal à reprendre la lecture ces derniers temps, besoin d'une valeur sûre qui me procurerait aventures et inspiration, je me suis tournée vers Vingt Mille lieues sous les mers... Le livre m'a offert ce que j'attendais : du voyage, des univers merveilleux (je visualise avec clarté les promenades sous-marines dans des forêts d'algues), les mystères du Nautilus... Spoiler(cliquez pour révéler)Malheureusement, je suis restée sur ma faim quant à ce dernier point, l'identité du capitaine Nemo n'étant jamais véritablement révélée. Je regrette aussi le manque de développement des personnages, qui restent caricaturaux et très plats tout au long de l'aventure. Avec des dynamiques plus intéressantes, des dialogues moins répétitifs, tout le potentiel du Nautilus et de ce voyage sous-marin aurait éclaté ! Enfin, c'est quand même une grande ressource d'idées...

Afficher en entier

Date de sortie

Vingt mille lieues sous les mers

  • France : 1870-01-01 (Français)

Activité récente

Julia__ l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-12T19:22:30+02:00

Titres alternatifs

  • 20 000 lieues sous les mers - Français
  • Twenty Thousand Leagues Under the Sea - Anglais
  • Ventimila leghe sotto i mari - Italien

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2212
Commentaires 246
extraits 105
Evaluations 474
Note globale 7.76 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode