Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de violette6989 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte
Karina Halle   
« Le Pacte » est un de ces romans que vous n’arrivez pas à laisser, même une fois terminé, vous en voulez encore !
Stéphanie a 25 ans au début du livre, c’est là que toute l’histoire du « pacte » va commencer. Linden, son meilleur ami, légèrement éméché, va lui faire une proposition, si a 30 ans ils sont toujours célibataires, ils se marieront tout les deux ! Puis les années filent, 26 ans, 28 ans, nous les retrouvons généralement pour leurs anniversaires, en couple ou seul, mais avec toujours dans un coin de la tête cette promesse qu’ils se sont fait.
Linden et Steph sont très proches, ils partagent tout, ils se comprennent, se soutiennent, sont parfois les seuls à croire aux rêves de l’autre, ils n’ont aucun secret l’un pour l’autre, c’est très amusant de les voir évoluer ensemble. Même si on sent bien qu’il y un peu plus que de l’amitié entre eux, la peur de perdre l’autre l’emporte et les empêche de vraiment se dévoiler. De plus, ils ne savent pas vraiment quel genre de sentiment ils éprouvent : l’amour ou l’amitié, difficile de le savoir vraiment.
Au fils des années, de relations catastrophiques en coups de coeur, nos deux amis vont sans le vouloir vraiment s’éloigner, puis se rapprocher, leur amitié n’est pas toujours bien vu par les personnes qu’ils fréquentent. Malgré tout, ils arrivent toujours à se trouver des moments à eux, ils vont toujours faire en sorte de se voir et passer du temps ensemble.
Et puis on approche des 30 ans, et on a hâte de voir ce qu’il va se passer, c’est la partie de l’histoire la plus développée, on va s’immerger dans leur quotidien, les découvrir de plus en plus. Cela a été la partie du livre que j’ai préferé. Le yoyo émotionnel que j’ai ressenti, l’envie de rire et de pleurer, on passe d’une émotion à l’autre en quelques lignes.
J’ai vraiment adoré ce livre, je l’ai complètement dévoré, impossible de le refermer, le fait de ne pas vraiment savoir ce qu’il va se passer entre eux, c’est frustrant, mais c’est une bonne frustration, celle qui vous donne envie d’en savoir toujours plus.
Dans ce roman, on est avec les deux personnages principaux : connaitre les deux protagonistes est très appréciable, cela permet de se plonger vraiment dans l’histoire,de savoir parfaitement ce qu’il s’y passe. Je me suis sentie proche de Stéphanie, cette fille est vraiment attachante, elle est drôle, déterminée et profondément gentille. Linden a les mêmes qualités, mais il est aussi volage, son physique ne laisse pas les femmes indifférentes alors pourquoi ne pas profiter de cet atout.
C’est donc un coup de coeur pour moi, je ne sais pas vraiment si j’arriverai à retranscrire mes sentiments fasse à ce livre, c’est drôle, émouvant et terriblement addictif, certains passages sont très « hot ». C’est un mélange de toutes ces choses qui ont fait que j’ai autant apprécié ma lecture. J’ai déjà hâte de le relire.

http://www.livresavie.com/le-pacte-de-karina-halles/#more-6065



par Natoche
Clair-Obscur, Tome 1 : La Beauté du Mal Clair-Obscur, Tome 1 : La Beauté du Mal
Wendy Higgins   
WAWWWWW j'ai tout simplement adoré ce roman!!
Un vrai coup de coeur!
Je crois meme que maintenant c'est l'un de mes préférées.
Des émotions a gogos, On dévore les pages tellement c'est passionnant.
On rentre très facilement dans cette histoire et une histoire d'amour a vous fendre le coeur!!!!
a lire absolument!
Vivement le tome 2 qui n'as malheureusement pas encore de date de sorti :'(
.
Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues
Anna Todd   
Il y a tellement de commentaires mitigés que je vais le laisser de côté avant de l'acheter...
J'avais bien aimé "After" mais je suis freiné pas tous les commentaires relativement négatifs.
Stars, Tome 2 : Nos étoiles manquées Stars, Tome 2 : Nos étoiles manquées
Anna Todd   
Je suis à la 175 pages et je m'ennuie profondément...Il ne se passe rien... J'ai vraiment l'impression de perdre mon temps...

par elisanne
Caraval, Tome 1 : Caraval Caraval, Tome 1 : Caraval
Stephanie Garber   
Caraval est un livre qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et son résumé très mystérieux m'a tout de suite attiré, j'ai donc été vraiment heureuse de pouvoir le recevoir grâce à Booknode que je remercie. La magie n'a pourtant pas opéré sur moi et je trouve que le bruit qu'on a fait pour ce roman n'est pas vraiment justifié.

Scarlett espère assister au spectacle de Caraval avec sa soeur depuis des années. Mais alors qu'elle perdait espoir et qu'un avenir plus radieux s'offrait à elle grâce à un mariage arrangé qui pourrait les mettre à l'abri de leur père violent, Scarlett reçoit enfin une réponse du maître du jeu de Caraval. Ils sont invités, sa soeur, son fiancé et elle, à assister au prochain spectacle. Alors que Scarlett se décide à refuser l'invitation -son mariage étant devenu plus important pour elle-, la jeune femme se retrouve malgré elle sur l'île des Songes où va se dérouler le prochain Caraval. Sa sœur a disparu et elle est obligée de jouer au jeu pour la retrouver. Car Caraval n'est pas vraiment un spectacle : complots, doutes, appât du gain, Scarlett va vivre une aventure loin d'être magique.

J'ai eu beaucoup de mal avec le début du livre. Entre Scarlett qui est un peu niaise et plutôt peureuse, sa soeur qui elle est dévergondée et égoïste, et Julian, un jeune marin qui n'y est pas pour rien à leur arrivée sur l'île, qui est un vrai pervers, je sentais que ma lecture allait être éprouvante. Et même si les personnages finissent par évoluer et devenir moins agaçants (quoi que, Julian m'a vraiment exaspéré jusqu'au bout à tout le temps se tromper sur le nom de l'héroïne), c'est ensuite l'histoire et l'univers qui m'ont posé problème.

J'ai vraiment été déçue par le spectacle. La magie n'est pas beaucoup présente, d'autant plus que, comme Scarlett, on se met beaucoup à douter de l'authenticité de ce qui nous est présenté. J'ai bien aimé l'inspiration vénitienne de son univers, mais j'aurais aimé que l'auteure s'attache plus à nous décrire Caraval et s'attarde moins sur les pensées et les questions de Scarlett. Je n'ai pas été immergée.

Le style de l'auteure, en général, m'a lui aussi posé problème. Je l'ai trouvé froid et il n'a pas réussi à m'émouvoir. Des personnages importants meurent et je n'ai absolument rien ressenti. J'ai pourtant beaucoup aimé les nombreuses comparaisons, l'auteure associe très souvent les émotions à une couleur, un aspect vraiment original et unique de son style.

L'histoire va elle aussi un peu dans tous les sens et j'ai trouvé que certaines scènes manquaient de cohérence. [spoiler]La potion qui a l'odeur de son père par exemple, son effet est complètement ridicule, surtout qu'elle la lance sur son fiancé...[/spoiler] L'histoire d'amour m'a fait ni chaud ni froid car tout est beaucoup trop confus. L'auteure essaye aussi de jouer sur l'aspect psychologique et angoissant du jeu, mais j'ai trouvé qu'elle n'allait pas jusqu'au bout. La fin lève le voile sur beaucoup de mystères, mais je l'ai trouvée un peu facile avec tous ces personnages qui ressuscitent...

Ainsi, j'ai malheureusement trouvé que Caraval était un livre vraiment trop brouillon. Son histoire est floue, ses personnages agaçants et son univers empreint de magie n'est pas assez bien décrit pour vraiment transporter le lecteur. Je ne pense pas lire la suite.
http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/caraval-tome-1-stephanie-garber.html
Hell & conséquence, Tome 1 Hell & conséquence, Tome 1
Sissie Roy   
J'ai déjà posté un commentaire négatif sur ce livre, ce qui n'a pas plus à une amie ( bref). Donc, j'ai voulu révisé mon jugement et j'ai relu l'histoire en me disant que j'étais sans doute virulente au livre parce que je n'avais pas aimé le premier livre de cette auteure. Donc, j'ai relu et malheureusement le constat est toujours le même ce livre est pour moi un peu bâclé même si je trouve qu'ici l'auteure s'est améliorée par rapport à ensemble.

Alors, comme au premier commentaire, je vais m'expliquer car je n'aime pas commenter et qu'on peut croire que je le fais gratuitement et sans raison. Donc je m'explique. Mais tout abord, on va faire à nouveau un petit résumé :

Cette histoire nous raconte les aventure d'Ophélie et de Jacob. Ces derniers sont deux ex qui ne se sont plus vu depuis trois ans. Mais le destin les fait se revoir par le biais de Callie la meilleure amie de cette dernière. C'est ainsi que leurs aventures commencent.

Alors comme je l'ai dit, je n'ai malheureusement pas apprécié. Tout comme à ma première lecture, je n'ai pas du tout aimé. Tout abord parlons de ce prologue qui ne m'a aucunement donné envie de lire la suite. Pour moi, ce prologue n'a aucune profondeur et commençais un livre par une scène de sexe, c'est un peu limite pour moi. Pour moi, ce prologue ne fait pas son travail car pour moi il ne m'a pas donné l'envie de lire la suite... Et, malheureusement, la suite ne m'a pas donné envie de lire le deuxième tome.

Sincèrement, je ne comprends pas pourquoi les auteures font des héroïnes pareilles. Ici, l'auteure a voulu faire d'Ophélie une femme forte et en même temps fragile. Mais pour moi, ça n'a pas marché, car pour moi une femme forte ce n'est pas une fille qui dit à chaque fois, j'ai envie de le gifler. Mais, je dois dire que oui, elle est faible car elle change d'avis comme de chemise, un coup elle dit qu'elle ne veut rien avoir affaire avec ce Jake mais accepte de l'aider. C'est n'importe quoi ! Bref ! Tout comme ma première lecture, je n'ai pas aimé Ophélie et là, c'était pire ! Mais une chose m'a plus horripilé que le caractère de l'héroïne, c'est le héros. Non, mais sérieusement, comment on peut trouver ce mec séduisant. Il dit à Justin, le fiancé au début de l'héroïne, je vois comment tu reluques Callie et le juge comme un fils de P*** mais lui il n'est pas mieux car il reluque bien Ophélie. Donc, il pose des jugements comme ça alors qu'il n'est pas mieux. Mais tout le reste n'est pas mieux ! Le Justin qui est là juste pour faire que les deux héros se rapprochent ( ici, je parle de la scène complètement bizarre de leur séparation ). Cette scène était là, je pense, juste pour que les deux héros se rapprochent et pour faire passer Justin pour un connard. Mais je ne peux le nier, Justin est un connard de première mais je ne peux pas argumenter la dessus car il n'est pas assez développer.
Quant à la meilleure amie, elle ne servait complètement à rien. Je soupçonne l'auteure de l'avoir créer juste pour nous faire apprécier Ophélie. Car, la Callie s'énerve, devient surexcitée, et s'énerve pour un rien. Je ne l'ai pas trouvé aussi chiante que l'héroïne mais j'ai trouvé que cela était trop surjoué. Mais, le pire c'est que j'ai eu l'impression qu'elle adorait le sexe... Je réitère, elle est obsédée de sexe. Dans plusieurs scènes, elle touche le sexe de Jake. Et, le pire c'est qu'elle est vraiment faible et le connard de Jacob la manipule tranquillement sans remord. Comment on peut trouver cet homme séduisant. Je n'ai pas aimé aucun personnage, enfin j'ai assez apprécié Dylan car lui il était avenant, mais sans plus.

Franchement, je n'ai pas du tout aimé ce livre et, ça je pense que c'est à cause des personnages, mais c'est surtout à cause du manque d'intrigue. Pour moi, il manquait une intrigue malgré le fait que l'auteure essaie de nous attiser sur la réelle raison de la séparation des deux protagonistes. Pour moi, pas d'intrigue.

Je suis déçue de cette histoire. C'est vraiment dommage car elle avait l'air bien. Mais ce n'est pas le cas et cela c'est la faute des personnages, du manque d'intrigue, de l'écriture et surtout de la rapidité des actions. On a souvent pas le temps d'assimiler les choses qu'une autre action arrive comme ça. Bref je n'ai pas aimé et j'ai encore plus détesté leur pseudo romance car j'ai plus eu l'impression que les deux protagonistes ressentaient de l'attirance sexuelle que de l'amour.

Bref, c'est mon deuxième avis. Chacun fait le sien. Mais pour ma part, je ne compte pas lire la suite !
Liaisons périlleuses au Costa Rica - L'intégrale Liaisons périlleuses au Costa Rica - L'intégrale
Ena Fitzbel   

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Sharon Kena pour ce service presse. Encore une fois, j'ai passé un très bon moment en compagnie de la plume d'Ena Fitzbel. Pour le moment cette dernière ne m'a jamais déçue!!!
Cette fois-ci, nous embarquons pour le Costa Rica en compagnie de Diane et de son guide Marc. Pour ma part, ce voyage a été excellent: ce fut très dépaysant, j'ai énormément ri et parfois j'ai même eu très chaud...
Dès le début, on ne peut qu'être amusé par ce duo improbable. Diane est la véritable petite bourgeoise parisienne. Celle qui ne sort jamais sans son maquillage et des chaussures à talons. Alors, imaginez-la au milieu de la jungle en compagnie des moustiques, de la boue, obligée de marcher pendant des heures... Elle m'a beaucoup fait rire, mais en même temps je me suis dit qu'elle était courageuse, car quitter son confort pour faire cette expédition c'est très courageux. Et de vous à moi j'aurai été dans le même état qu'elle. Diane est pour moi quelqu'un d'attachant. Elle va pas mal disjoncter dans cette histoire, mais au fond elle n'est la fille coincée et bien sûr tout rapport qu'elle veut bien le faire croire. Non, en fait elle peut facilement se satisfaire de peu et profiter de la vie. Je pense que c'est une personne qui a peur du changement et qui se raccroche à ce qu'elle connait.
Marc, lui c'est le guide, un vrai homme des cavernes, un tombeur. Il m'a beaucoup fait penser au personnage que joue Mickaël Douglas dans le film à la poursuite du diamant vert. C'est un homme que l'on a constamment envie de frapper, car il aime se moquer des femmes, mais on ne le fait pas, car on a besoin de lui. Cependant, quand nous faisons connaissance avec ses sœurs, on oublie tout le mal que l'on peut penser de lui. On comprend à quel point il a pu souffrir (et souffre encore d'ailleurs) et on va même jusqu'à le plaindre!!!! Mais il y a quand même une chose qui m'a horripilée chez lui, c'est cette affreuse expression "Tudieu, quel pied!". Sincèrement Ena, tu es allée la chercher où celle-là.
Il va leur en arriver des péripéties et des catastrophes à ces deux là. La chance n'est pas toujours avec eux. Certaines scènes dans ce livre sont mémorables. Les premières qui me viennent à l'esprit sont celles du sac à dos et du combat de boue. Il y en a beaucoup d'autres, là dessus on est gâté pour notre plus grand plaisir. Et que vous dire des dialogues explosifs, à mourir de rire!!!

Diane et Marc ont beau se détester, ils sont attirés physiquement. Ils ne peuvent pas s'empêcher de se sauter dessus dès qu'ils se retrouvent tous les deux. La tension sexuelle entre eux va les amener à faire de plus ample connaissance et à se dévoiler. Mais tout n'est pas simple, vous l'aurez deviné, car non seulement ils ne veulent pas admettre leurs sentiments, mais en plus la jalousie va aussi être de la partie.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré. Ce roman était rafraichissant, divertissant!!! Seuls petits bémols, une fin un peu trop rapide à mon goût et la présence de deux scènes qui n'étaient pas nécessaires selon moi (les scènes que Diane décrit elle-même comme étant les moments où elle laisse parler sa démence).
En bref, un vrai régal!!! Du très bon Ena.... Je vous laisse avec un petit extrait!!!

par silbert
Inaccessibles, Tome 1 : La Tour aux mille étages Inaccessibles, Tome 1 : La Tour aux mille étages
Katharine McGee   
«I believe in happiness. I'm just not sure love will actually get you there.»

Je ne sais plus trop quoi faire de ma vie là. Et je ne sais pas vraiment quoi dire. Après un tel roman et une telle fin, je me sentirais un peu stupide de simplement dire que j'ai aimé.

Waouh, il va me falloir un moment pour me remettre de mes émotions.

*Une heure plus tard.*

Bon. J'ai fait un peu de tri dans mon pauvre cœur.

J'ai l'impression qu'il m'a fallu une éternité pour lire The Thousandth Floor. Mais c'était une très bonne éternité. Honnêtement, la seule raison pour laquelle je ne place pas ce roman en or est parce que j'ai eu un peu de mal avec un certain petit point, mais j'en parlerais plus tard.

L'idée de ce roman m'attirait énormément, dans un premier temps.
Mais ce qui m'a vraiment charmée, c'est le prologue. Les premières pages.
Une fille bascule et tombe du toit de la Tour qui comporte mille étages. C'est une scène tragique et d'une beauté morbide. À partir de là, on va suivre plusieurs personnes (donc plusieurs points de vue différents) durant les deux mois précédents la chute et ainsi on va découvrir dans quelles circonstances cette fille va mourir et qui est cette fille.

Déjà, la plume de Katharine McGee me plait. Parce qu'elle réussit à mettre le poids qu'il faut pour telle ou telle scène, elle réussit à mettre en place l'ambiance requise et je crois qu'en un sens c'est ce qui donne tout le suspens et le côté visuel à l'histoire.
→ Le suspens. Même si on sait dès le départ qu'une fille va mourir, on n'a aucune idée de qui ça va être. Et l'auteure réussit à garder le suspens jusqu'au moment de la chute. Il n'y a aucun indice nous permettant de savoir avec certitude qui va tomber avant cette fameuse chute du millième étage.
→ Le côté visuel de l'histoire. Je ne sais pas vraiment comment expliquer ça mais la plume de l'auteure est telle qu'imaginer les scènes ne demande aucun effort et ça m'a mené à penser que cette histoire serait parfaite en film ou en série. Et c'est très rare que je pense une telle chose.

Au-delà de ça, c'est un roman addictif. Parce que sérieusement, qui n'aurait pas à la fois hâte d'arriver à la fin pour découvrir qui est la fille? Et en même temps, j'étais terrifiée à l'idée que ce moment arrive. Mais tout-de-même, c'est une lecture addictive.

Pour rapidement parler de l'univers, je l'ai beaucoup aimé. Technologiquement parlant, les choses ont évoluées puisque l'histoire se déroule en 2118 - une époque où soit je serais très vieille, soit je serais très morte.
Les choses ont suffisamment évoluées pour qu'on se dise "ouais, on est dans le futur." Mais pas trop parce que ce n'est pas si lointain comme futur. Si l'évolution avait eu plus d’ampleur, je crois qu'on aurait trop été déconnecté du monde tel qu'on le connait et que le côté visuel dont j'ai parlé aurait été moins bon. Je ne sais pas comment m'expliquer! En tout cas, l'évolution technologique et tout a bien été mesurée. L'auteure n'en a ni trop fait ni pas assez.

Ce que j'ai le plus aimé, c'est la Tour. Mille étages, c'est énorme. Elle fait des kilomètres sur des kilomètres. C'est une grande ville à elle-seule.
Mille étages. Dingue.
J'aime l'idée que plus vous êtes riche plus vous vivez haut. Je me suis souvent demandée à quel étage je vivrais. Mais je n'en ai aucune idée. Déjà parce que la monnaie n'est plus la même donc sa valeur a peut-être changée. Ensuite parce que la valeur des choses aussi a dû changer. Et puis parce qu'on ne sait pas vraiment à partir de quelle somme mensuelle sur ton compte en banque tu dois avoir pour être capable d'habiter la Tour.
Ouais, j'y ai un peu réfléchi. ^^
BREF, c'est tout un monde.

Comme je l'ai dit plus haut, il y a un point qui m'a empêché de placer cette lecture en or.
→ Les personnages. Oui, c'est ce point-là de la lecture qui m'a posé problème.

Le problème n'est pas que ce sont de mauvais personnages. ABSOLUMENT PAS. Chacun joue parfaitement son rôle, je trouve. Ce qui m'a freiné c'est que j'ai eu un mal fou à m'attacher à eux (et même en apprécier certains).

Les personnages que l'on suit vivent du trente-deuxième au millième étage. Ce qui est une bonne chose, ça nous permet de voir les différences d'un étage à un autre.
Le truc avec les personnages qu'on suit c'est que malgré tout, la plupart sont riches. Et leurs problèmes sont ceux de "gosses de riches". Et que ça soit dans ce livre ou dans un autre, j'ai un peu de mal avec ça. Parce que je ne peux pas m'empêcher de penser que les choses par rapport auxquels ils se plaignent sont tellement futiles comparées aux problèmes des personnes de classe moyenne.
Je n'ai rien contre les gens riches. Mais je crois que plus on a d'argent et donc moins a besoin de s'inquiéter de son compte en banque, plus on reste "enfant" longtemps. Là, ils ont dix-sept ans: des ados. Tout ce qui les préoccupe c'est la fête, leurs amourettes, l'alcool, la drogue... Quand on rencontre Rylin qui vit au 32e étage, on se rend compte qu'elle a beau avoir le même âge, elle n'est plus aussi inconsciente que les ados qui habitent les étages supérieurs.
C'est pas vraiment un avis personnel mais plus une constatation.

Donc! (En gros, leurs problèmes s'accordent à leur étage.)

Avery Fuller vit au millième étage. C'est miss parfaite et riche à un point inimaginable. Je l'ai bien aimé mais pas au point de m'attacher à elle. Disons que je rangerais dans la case bonne copine.
Comme je l'ai dit ses problèmes n'entrent pas dans la case où tu va te dire "merde comment je vais y survivre?". [spoiler]Avery est amoureuse de son frère adoptif, voilà son plus grand problème dans la vie.[/spoiler]

Leda Cole. C'est le personnage que j'ai le moins aimé. Les parents de Leda ont gravis les étages et mon problème avec ce personnage n'a absolument rien avoir avec le numéro inscrit sur sa porte (je n'ai aucun problème sur ce point avec personnage d'ailleurs).
Non, mon problème avec Leda c'est tout simplement que cette fille est TARÉE!!! [spoiler]J'espérais de tout mon cœur que ça serait elle qui mourait. Je sais, c'est cruel.[/spoiler] Non mais sérieusement, elle est folle! [spoiler]Leda a passé l'été en désintox et elle est elle aussi amoureux d'Atlas aka le frère adoptif d'Avery. Sauf que ça va à un level où tu te dis que c'est pas un amour très sain.[/spoiler]

Watzahn Bakradi aka Watt vit dans la mi-Tour ce qui est l'équivalent de la classe moyenne du futur. Et je l'ai bien aimé. Je ne me suis pas attachée à lui comme une malade mais lui aussi serait un bon copain. [spoiler]Et puis il a inventé Nadia, une intelligence artificielle qui vit dans sa tête. Si c'est pas la classe![/spoiler]

Atlas Fuller. Ah, Atlas. Je ne sais pas si je l'aime ou pas. J'ai eu un peu de mal à le cerner et encore là, il me laisse perplexe. Je ne sais pas quoi penser de lui. [spoiler]Atlas est amoureux d'Avery aka sa sœur adoptive amoureuse de lui. Si c'est pas une coïncidence![/spoiler]

Rylin Myers notre fameux trente-deuxième étage! Je l'aime vraiment bien. Dans le genre très bonne amie. Elle est d'un univers différent de celui de Leda et Avery. Elle doit bosser pour rester dans l'appartement du trente-deuxième étage qu'elle partage avec sa petite sœur. Et du coup dans ce monde futuriste elle est ce qui se rapproche le plus de notre époque, je trouve. Bon point pour rester encré dans la réalité.

Cord Anderton. Mon joli contre-exemple de ce que j'ai dit sur les riches plus haut. ^^ Je l'ai vraiment aimé. Parce qu'il est attachant et parce qu'il est craquant. Il vit dans les étages supérieurs, il fait la fête et il a des problèmes de riches mais aussi, il a une part de lui qui est devenue adulte trop tôt suite à la mort de ses parents.

Eris Dodd-Radson. MON PERSONNAGE PRÉFÉRÉ!!! Honnêtement, j'aurais jamais imaginé au début de ce roman qu'Eris serait mon personnage favoris. Mais son histoire est celle qui m'a le plus intéressée. [spoiler]Au début du livre Eris vit dans les étages supérieurs, elle est riche. Jusqu'au jour où elle découvre que son père n'est pas son père et qu'elle et sa mère sont obligées de déménager au 103e étage, une descente douloureuse dans l'échelle sociale.
Plus tard elle découvre que son père est le père de Leda (donc Leda est sa demi-sœur) et avec l'argent que son père biologique va verser chaque mois à Eris et sa mère, elles vont pouvoir retourner vivre dans la Haute-Tour. BLABLABLA.[/spoiler]
Je me suis vraiment attachée à Eris. Et via Eris je me suis attachée à Mariel. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé leur relation.

En parlant de relation, il y a de la romance dans ce livre et ce que l'auteure nous offre n'est franchement pas mal. [spoiler]L'amour interdit entre Atlas et Avery, Watt qui aime bien Avery, Leda qui est obsédée par Atlas, Eris qui sort avec Cord au début mais qui finit par sortir avec Mariel, Cord qui sort ensuite avec Rylin qui sort de base avec Hiral... Toute une histoire![/spoiler]

La fin. Je suis enfin arrivée à la fin. La fin de The Thousandth Floor est à couper le souffle, vertigineuse, incroyable... waouh. Je l'ai adoré autant que j'aurais préféré qu'elle n'arrive jamais. C'est une scène que Katarine McGee a très bien écrit. Tant que j'ai encore l'image en tête.
La fin de ce premier tome est une suite d'évènements de plus en plus chaotiques qui mènent à un moment littéralement tragique. [spoiler]Après avoir découvert via Watt que Atlas et Avery sont ensemble, Leda pète une durite. Elle retrouve Avery à la fête qu'a organisé cette dernière et lui annonce que SURPRISE, elle sait tout. Elles montent toutes les deux sur le toit pour pouvoir parler. Au même moment, Rylin surprend Cord avec Eris et s'enfuit. Eris se lance à la poursuite de Rylin et Rylin monte sur le toit dans le but de semer Eris. Eris monte à son tour sur le toit. Les quatre filles se retrouvent donc ensemble. Eris et Leda commencent à se disputer parce que Leda pense qu'Eris couche avec son père alors que son père est aussi le père d'Eris aka un joli quiproquo. Le moment de l'accident arrive. Eris essaie d'apaiser Leda mais celle-ci la repousse violemment et Eris bascule dans le vide au moment où Watt rejoint à son tour le toit. ERIS EST DONC CELLE QUI MEURT. JE PLEURE COMME UN GROS BÉBÉ!!! OUIN OUIN OUIN.
Suite à cela, Avery, Watt, et Rylin veulent appeler la police mais avant ça Leda les menace de révéler leur secret s'ils disent la vérité. Ainsi ils vont devoir mentir et dire que bourrée, Eris a glissé et qu'elle est tombée seule. Sauf que Mariel n'est pas dupe puisqu'elle sait qu'Eris n'avait pas bu une seule goûte d'alcool.
Je veux que Mariel se venge. Je veux que Leda paye. Ou je volerais une machine à voyager dans le temps j'irai jusqu'à New York en 2118 et je vengerais Eris moi-même. (Je divague, désolée. C'est l'émotion.)[/spoiler] Bref, une fin riche en émotions.

En conclusion, The Thousandth Floor est une très bonne lecture qui vaut clairement le détour. J'attends le second tome avec impatience. [spoiler]Et j'arrive toujours pas à croire qu'Eris est morte. Waouh. J'espère presque qu'un truc impossible se produise et qu'elle soit à nouveau en vie. OUIN OUIN OUIN!!![/spoiler]

PS: En commençant cette lecture, ma mère et moi avons parié sur qui allait mourir, etc. Aucune de nous n'a gagné.

«Sometimes love and chaos are the same thing.»

par Sheo
Inaccessibles, Tome 2 : Vertiges Inaccessibles, Tome 2 : Vertiges
Katharine McGee   
J'attendais ce 2ème tome avec impatience !
Et j'ai vraiment adoré !
Le fait de changer de personnages tout le temps rend la lecture du roman très fluide.
J'adore tous les personnages mais j'ai un attachement particulier pour Rylin depuis le premier tome.
Ce tome finit encore sur un "mais que s'est-il passé?" et je n'ai qu'une hâte c'est de lire le 3ème tome !!

par Yumi3986
Inaccessibles, Tome 3 : Démesure Inaccessibles, Tome 3 : Démesure
Katharine McGee   
J'ai rarement attendu la sortie d'un livre comme je l'ai fait pour celui-ci et je n'ai clairement pas été déçue !
Quel plaisir de retrouver tout l'univers de la Tour avec ses habitants, ses mystères et surtout ses secrets !
Ce tome n'est que révélation sur révélation avec un suspens fou qui nous tient en haleine jusqu'à la toute fin, pour moi c'est une grande réussite !
Un peu triste de quitter Watt, Leda, Rylin et les autres mais très contente de la fin et du déroulement des événements.
Une trilogie que je recommande plus que vivement !!!

par Sousou13