Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Virgile : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Marie & Elie - Alchimistes de Salburg, tome 2 Marie & Elie - Alchimistes de Salburg, tome 2
Yoshihiko Ochi   
Pour Marie et Elle, la vie n'est décidément pas de tout repos ! Nos deux alchimistes auront fort à faire pour dissiper les malentendus entre amoureux, mettre hors d'état de nuire une bande de brigands, et inventer une méthode pour... conserver les poissons au frais ! Sans compter que pendant ce temps, les sbires du Dieu du Mal complotent...

par moumouthe
Les Rois maudits, Tome 5 : La Louve de France Les Rois maudits, Tome 5 : La Louve de France
Maurice Druon   
je n'ai vraiment pas aimé ce livre, contrairement aux autres livres de la série (en fait après avoir lu celui la je me suis arrêté). je ne reproche rien a l'auteur, lui a complétement remplie son job, il a raconté l'histoire de france en passant par celle de l'angleterre... j'ai simplement trouvé les tortures trop violentes (pour moi) et ça m'a un peu dégouté de l'histoire.
Les Rois maudits, Tome 4 : La Loi des mâles Les Rois maudits, Tome 4 : La Loi des mâles
Maurice Druon   
le destin trop rapide de jean le posthume et la déchéance des capétiens continue.
Toujours aussi intéressante bien écrite et captivante, cette série est un chef d'oeuvre.


par kiki_owen
Les Rois maudits, Tome 3 : Les Poisons de la couronne Les Rois maudits, Tome 3 : Les Poisons de la couronne
Maurice Druon   
Un troisième tome encore très réussi. Nous voici arrivés au coeur de la bataille pour la succession au trône de France. Les passions se déchaînent et les langues se délient...
Les Rois maudits, Tome 7 : Quand un roi perd la France Les Rois maudits, Tome 7 : Quand un roi perd la France
Maurice Druon   
Un seul regret, que ce tome qui achève cette épopée historique soit si inintéressante! pour ne pas dire mauvais; est ce parce qu'il fut écrit plus tard ? ou est ce par ce qu'il fait la synthèse des règnes désastreux de ces capétiens moribonds ? et les débuts de la guerre de Cent Ans qui ne fut pas l'époque la plus glorieuse du royaume de France ? ou plus trivialement, une question d'argent, au vu du succès des 6 autres tomes? il manque ce souffle qui a pourtant porté toute la saga. Dommage de finir ainsi . Je suis déçue.

par cathardy7
Les Rois maudits, Tome 6 : Le Lis et le Lion Les Rois maudits, Tome 6 : Le Lis et le Lion
Maurice Druon   
Très bon épisode, quoique j'en sort très déçue... La mort de presque tout les personnage est horrible, et je regrette presque de l'avoir lu, je m'imaginais une fin meilleure...

par myosotis
Avant l'Eden Avant l'Eden
Arthur Charles Clarke   
Sommaire
1 - Introduction, pages 5 à 6, Introduction
2 - Les Neuf milliards de noms de Dieu (The Nine Billion Names of God), pages 7 à 17
3 - Je me souviens de Babylone (I Remember Baylon), pages 18 à 34
4 - Question de temps (Trouble With Time / Crime on Mars), pages 35 à 43
5 - Expédition de secours (Rescue Party), pages 44 à 81
6 - La Malédiction (The Curse / Nightfall), pages 82 à 85
7 - Un été sur Icare (Summertime on Icarus / The Hottest Piece of Real Estate in the Solar System), pages 86 à 102
8 - Le Chien de la lune (Moondog / Dog Star), pages 103 à 111
9 - Il court, il court... (Hide and Seek), pages 112 à 127
10 - Hors du soleil (Out of the Sun / Out from the Sun), pages 128 à 137
11 - Le Mur de ténèbres (The Wall of Darkness), pages 138 à 162
12 - Pas de lendemain (No Morning After), pages 163 à 171
13 - L'Éternel retour (The Possessed), pages 172 à 179
14 - La Mort et le sénateur (Death and the Senator), pages 180 à 208
15 - Esprit, es-tu là ? (Who's There ? / The Haunted Spacesuit), pages 209 à 216
16 - Avant l'Eden (Before Eden), pages 217 à 232
17 - Supériorité (Superiority), pages 233 à 248,
18 - Une marche dans la nuit (A Walk in the Dark), pages 249 à 263
19 - L'Appel des étoiles (The Call of the Stars), pages 264 à 268
20 - La Sentinelle (Sentinel of Eternity / Peak of Promise / The Sentinel), pages 269 à 282, traductions des textes, Iawa TATE

par al61
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Un bonheur insoutenable Un bonheur insoutenable
Ira Levin   
Whaou !
Un excellent roman de dystopsie du début à la fin ! Pour moi, il n'est pas loin d'égaler le fameux 1984.
Je n'ai tout simplement pas pu le lâcher ; je continuais à y penser lorsque je vaquais à une autre occupation....

Le personnage de Copeau est réellement travaillé, on le suit à partir de son enfance ainsi que dans les différentes phases de sa vie (traité ou non). C'est loin d'être le héros parfait (il s'abaisse parfois à des comportement choquants) mais, il est l'un des seuls à vraiment être humain.
Ici, ce n'est pas par la peur que les êtres humains sont réduits mais, par des traitements qui les rendent non violent et les empêchent de penser jusqu'à imaginer prendre une décision par eux-même.
Tout est sous contrôle : le sexe, la natalité, la mort, les activités professionnelles...
J'étais loin d'imaginer une telle fin, cela m'a surprise et comblée. [spoiler]Toutefois, comme Nadia, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur la suite des évènements mais, cela évite probablement un risque d'être déçu...[/spoiler]

En conclusion, je le recommande fortement !

par dadotiste
Fahrenheit 451 Fahrenheit 451
Ray Bradbury   
Une oeuvre vraiment incroyable . On se retrouve face à des problèmes d'actualité . Bradbury a réussi à mettre le doigt sur le souci de notre société: les écrans, la télé et par extension internet ? On parvient à noyer les gens sous une tonne d'images, à les lobotomiser pour mettre de côté l'essence même du savoir: le livre. Quand les gens pensent, la population est moins facilement contrôlable alors que face à un écran, léthargique, on parvient à leur faire croire tout ce que l'on veut .
Un thème est quelque peu marquant pour l'époque et laisse planer une ombre assez mortifiante :
" La scolarité est écourtée, la discipline se relâche, la philosophie, l'histoire, les langues sont abandonnées, l'anglais et l'orthographe de plus en plus négligés, et finalement presque ignorés. On vit dans l'immédiat,[...] Pourquoi apprendre quoi que ce soit quand il suffit d'appuyer sur des boutons"
On est en droit de se demander si Bradbury n'avait pas déjà tout compris d'avance .

par Sadess