Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Vivi_Black : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Santa Muerte Santa Muerte
Xavier Portebois   
Il s'agit d'une nouvelle que j'avais précommandé sur Kindle il y a déjà quelques mois. Je l'avais un peu oublié malgré ma folle envie de la lire, qu'elle ne fût pas ma surprise que de voir la notification m'annonçant qu'elle était envoyé vers ma bibliothèque. Un trajet jusqu'à la fac ? Moment parfait pour la lire. Montée à bord de mon car pour une première partie du voyage, quelle surprise, en regardant autour de moi, de voir un monde où la vie s'étend dans tout le système solaire. Des drones à IA guettant les besoins de chaque individu. Emportée par cette nouvelle, mon coeur battait au rythme de ma lecture passionnée.
Et il fallut arrêter. Retour brutal à la réalité alors que je descendais du véhicule "Au revoir, bonne journée" mécanique, réglé comme du papier millimétré. Attente de mon bus dans le froid du matin quimpérois, Puis seconde immersion, en montant dans mon bus cette fois-ci. Et bienvenue au royaume des morts, accueillie par une Santa Muerte aussi gracieuse que grotesque, aussi imposante que sympathique.
Arrêt université, descente du bus le sourire aux lèvres, journée commencée avec les images d'un ciel violets et de squelettes habillés en mariachis plein la tête.
La vérité sur Alice La vérité sur Alice
Jennifer Mathieu   
Je viens de lire ce livre et franchement je le recommande , encore ému pas ma lecture et ne peut vous dire à quelle point ce livre et touchant, on apprend l'histoire d'Alice à travers le point de vue d'élève du même lycée, il y a ses "amis " qui n'hésite pas une seconde à lui tournée le dos et même à l'enfoncer d'avantage rendant Alice coupable au yeux de tous pour des préfets qu'elles n'a pas commis, on voit également la culpabilité quasi inexistante de ces bourreaux ,la mettant à l'écart de la societe et petit à petit la poussant à n'avoir pour seule compagnie sa solitude

par ina62200
Avant toi, Tome 2 : Après toi Avant toi, Tome 2 : Après toi
Jojo Moyes   
J'ai été très surprise de cette suite. Tout d'abord parce qu'elle détruit totalement la relation entre Will et Lou que nous avions à la fin de Avant toi. En effet, à la fin premier tome, nous sommes tentés d'accepter voire de pardonner la décision de Will. Cependant dés le début de ce second tome, on se rend bien compte que c'était une décision particulièrement égoïste que de demander à toutes ces personnes d'y assister (ses parents, sa soeur et surtout Louisa) puisque ce geste à brisé leurs vies. Dans une ville où le moindre de nos faits et gestes est répété et amplifié, la vie de Louisa et de sa famille est devenu un véritable enfer à la mort de Will. Cette dernière est donc partie vivre à Londres, enfin vivre est un bien grand mot. Elle mène l'existence d'un automate, métro bouleau dodo, et presque 2 ans après souffre toujours de cette perte. Jusqu'au jour où elle rencontre Lily, ou plutôt Lily vient la rencontrer chez elle, qui se trouve être – attention probable spoil (mais comme tout le second tome ne tient que sur ça) – la fille de Will. L'adolescente en fait alors voir de toutes les couleurs à notre ô combien patiente (et totalement passive) Lou.

Toujours un véritable plaisir de lire du Jojo Moyes ! Extrêmement bien écrit, avec des personnages très vivants et des relations et sentiments complexes. Cela étant, on aurait pu se passer de cette suite. Faire sortir une adolescente de 16 ans de je ne sais où, et de dire « c'est la fille de Will, un personnage qui n'aura jamais son mot à dire puisqu'il est mort, bon courage ! » est un peu (beaucoup) tiré par les cheveux, et malheureusement les auteurs ont trop souvent recourt à cette facilité là.

Très sincèrement, quand un roman de 500 pages ne tient que sur un personnage sorti de nulle part, c'est dur d'en penser du bien. Mais une fois abstraction faite de ce léger foutage de gueule, on peut aisément se laisser prendre au jeu et plonger dans ce roman, jusqu'à l'apprécier.
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Ayant vu le film avant d'avoir lu le livre, je n'ai pas eu de surprise quant au déroulement de cette très belle histoire. Cependant, je ne pensais pas être autant touchée par ce livre.

Les personnages sont extrêmement attachants, ou détestables, ou les deux, mais surtout ils paraissent extrêmement vrais. Ils ont tous leurs qualités et leurs défauts, ils ont tous des relations plus ou moins complexes avec les autres personnages du roman, et c'est ça qui donne tout l'aspect réaliste et par conséquent touchant à l'histoire.

En ce qui concerne le sujet traité, il est particulièrement sensible : le suicide accompagné. J'ai trouvé que ce roman expose à lui seul une grande partie des arguments que j'ai pu voir sur la toile concernant l'autorisation, ou non, de cette pratique. Et c'est encore un aspect du roman qui m'a beaucoup fait réagir, tous les micro-débats qui ont lieux autour de ce thème là.

C'est donc un livre dont l'enjeu dépasse la simple histoire d'amour, puisqu'il s'agit aussi de savoir si un homme à le droit de se donner la mort, et si ses proches ont le droit de l'y aider.

À lire !
Iliot Tome 2 : Le Matava Iliot Tome 2 : Le Matava
Baptiste Piriou   
J'ai toujours un mal fou à synthétiser, mais je vais essayer quand même.

Tout d'abord, ce second tome est bien plus sombre que le premier. L'ambiance est triste, lourde et la mort règne en maître sur le Pays des Ténèbres. Iliot est devenu son père : un roi impuissant qui n'a, si j'ose dire, aucun pouvoir. Il est incapable de gouverner par ce que tous lui mettent des batons dans les roues, mais aussi parce qu'il ne sait pas comment faire. C'est un adolescents avec de trop grandes responsabilités, il craques, et il sombre. (On le retrouve dans ce tome comme un enfant qui cherche simplement ses parents pour le protéger, d'où son manque, parfois, de maturité).

On observe, dans ce tome, un Iliot qui baisse peu à peu les bras, jusqu'à finir résigner et à attendre patiemment la fin, sa fin. On observe sa solitude, sa peur et ses doutes, ses faiblesses.
Un jeune homme seul, sans amis (James lui tourne le dos bien vite), qui cherche le soutien où il peut, qui place toutes ses espérances là où il ne faut pas parce que, d'après lui, il a plus a gagner qu'à perdre. Ou pas.

C'est triste, c'est sombre, c'est très intéressant parfois notamment l'histoire des Stosym, ou bien le background de Rose qui la rend encore plus complexe.

Pour les "incohérences" je pense qu'il ne faut pas oublier une chose : ce sont des enfants. Des enfants sont facilement manipulables. Un ennemi qui vient en promettant la mort ne laisse pas trop de choix : accepter l'asservissement et mourir ou se battre et mourir. Mais un ennemi qui vient en appuyant sur les faiblesses du gouvernement, en concrétisant les doutes du peuple et en promettant un meilleur avenir sans restriction... [spoiler] Il est donc compréhensible que la Nouvelle Génération se rabatte du côté des Stosym.[/spoiler]

Bref, un bon lire, avec encore une fois une très bonne fin pour rattraper les moments de longueurs ~
Iliot, Tome 1 : Le pays des ténèbres Iliot, Tome 1 : Le pays des ténèbres
Baptiste Piriou   
J'ai beaucoup aimé ma lecture et je n'ai pas retrouvé le syndrome "premier livre" qui veut que le tout soit un peu bancal ou incohérent. En fait, je ne savais même pas qu'il s'agissait du premier livre de l'auteur (bonjour les recherches post-lecture).

Un bon livre, donc, que j'ai trouvé très cohérent dans son ensemble (si certains passages m'ont étonnée sur le moment, ils ne m'ont pas marquée plus que ça). Les personnages sont construits, complets, très intéressants et c'est très agréable à lire. Aucun n'est "trop". Iliot n'est pas "trop" adolescent. Il n'est pas "trop" naïf, "trop" turbulent, "trop" insolent... Il est seulement trop (sûr de) lui ~

Le monde est très bien décrit, l'auteur ne tombe pas dans les facilités et les clichés de la fantasy ou du fantastique. Tout est pensé, justifié, expliqué très intelligemment, et c'est cool. On ne nous sert pas un adolescent super doué qui réussit tout ce qu'il entreprend, et aimé de tous. Tout est plus réaliste, dans les psychologies, dans les interactions (peut-être bémol au niveau des dialogues entre James et Iliot pas toujours naturels).

Il ne faut pas passer à côté du message profond de ce roman. Il ne faut pas se laisser avoir par son aspect jeunesse. Si on y regarde bien, ce roman est une véritable critique de notre société, et c'est, je crois, ce qui m'a le plus plu ! Ne vous trompez pas d'histoire, et ajustez votre angle de lecture maintenant que vous le savez ~

Bref, un très bon livre, une bonne base pour la suite.
Cornwand : Léa et Paterson Cornwand : Léa et Paterson
Sylviane Blin   
https://viviblackbook.wordpress.com/2017/11/15/cornwand-lea-et-paterson-sylviane-blin/

*****

Quelle joie !
Une lecture fantastique et fantaisiste, mêlant magie, mythes et folklores d'influences diverses. Un livre où la plume peint sur les pages des tableaux invisibles aux couleurs de Cornwand et de ses alentours. J'ai vu, en quelque phrase, ma petite chambre d'étudiante transformée en une vallée, contré où les créatures et la magie sont maitresses en leurs terres.

J'ai aimé. J'ai beaucoup aimé. Et je recommande à ceux qui veulent se rendre dans ce petit coin de Bretagne où se déroulent de folles aventures pour nos héros. Mon corps a quitté Cornwand mais mon esprit y est resté. ~
Léa et Paterson - Le jeteur de sorts Léa et Paterson - Le jeteur de sorts
Sylviane Blin   
https://viviblackbook.wordpress.com/2019/03/14/lea-et-paterson-t2-le-jeteur-de-sort-sylviane-blin/

****

Un deuxième tome légèrement en dessous du premier, mais une contrée de Cornwand toujours aussi féérique et agréable à découvrir, un monde riche et fort bien construit ! Une nouvelle aventure agréable à lire même si les personnages principaux (Léa et Paterson d'après le titre) auraient mérités un peu plus de charisme.

PS : Si je peux me permettre juste un mot sur la couverture ... Elle est sublime !
  • aller en page :
  • 1
  • 2