Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Volatile : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Half Bad, Tome 1 : Traque blanche Half Bad, Tome 1 : Traque blanche
Sally Green   
Half Bad est un phénomène littéraire en Angleterre et aux États-Unis et qui va être adapté au cinéma! Cela faisait déjà un an que les éditeurs et journalistes l’annonçaient comme un phénomène et sa sortie a provoqué un raz-de-marée dans la blogosphère américaine et anglaise. Certains le décrivent comme le nouvel Harry Potter et le nouveau Hunger Games et mon intérêt était fort pour ce roman, qui parlait de magie, de Sorcières Blanches et de Sorcières Noires, de hybrides et de Conseil. Ni une ni deux, j’ai commandé le roman en hardback et j’ai attendu une semaine avant de le recevoir. Quel bonheur! L’objet est magnifique. Tout en relief, argenté, avec une tranche rouge – j’adore le rouge – et un dos tout aussi beau, avec des critiques enthousiastes et des petites tâches de sang. L’objet est déjà merveilleux et je l’ai commencé il y a deux jours. Dès la première page, j’ai été happé par l’histoire, avec le prologue à la deuxième personne, qui apporte un vrai cachet à l’histoire et vous met tout de suite dans l’ambiance. J’ai ressenti ce petit frisson, unique et particulier, dès que j’ai commencé Half Bad et j’ai su que ce livre serait incroyable. Sally Green est un génie et Half Bad est une réussite, une merveille, un livre divin et écrit avec brio, qui vous emportera dans son monde ni noir ou blanc, mais en différentes nuances de gris.

Half Bad raconte l’histoire de Nathan, un adolescent qui est enfermé dans une cage et qui est particulier, puisqu’il est un "Half", un hybride, dans un monde où les Sorcières Blanches traquent les Sorcières Noires. Nathan est mi-Blanc, mi-Noir et le Conseil des Sorcières Blanches le surveille depuis sa naissance, épiant ses faits et gestes. Comment est-il arrivé dans cette cage ? Pourquoi ? Dans quel but ? Situé en Écosse et en Angleterre, Half Bad est un concentré d’action, de rebondissements, d’émotions et de magie, qui m’a transporté. L’univers qu’a crée Sally Green est incroyablement riche et expliqué avec justesse, sans nous perdre ; on comprend les Sorcières Blanches et les Sorcières Noires, les "Half" et l’organisation de ce monde si particulier. La première partie du roman se concentre sur le passé de Nathan, ses émotions et les épreuves qu’il a traversé, avant de se concentrer sur son présent, pour déterminer son avenir. J’ai adoré la première partie, qui montre la famille brisée de Nathan et ce qu’il a vécu. Le monde de Half Bad est addictif, avec les Hunters et l’histoire des Sorcières Noires et Blanches, qui m’ont captivés.

L’histoire de Saba m’a fasciné, je trouve cette histoire tellement intéressante que j’espère qu’on aura plus d’histoires sur les Sorcières dans le prochain tome! Dans ce premier tome, l’action est là et Half Bad pose les bases d’une trilogie, tout en donnant un coup de fouet au lecteur, qui tourne les pages frénétiquement. Tout s’enchaîne si bien et les personnages sont si attachants qu’on regrette de finir le roman. J’ai traîné, dans les cent dernières pages, tant j’étais attaché au roman, à l’histoire, aux personnages, à tout ce qui rend ce roman unique et particulier. Il mérite amplement son succès.

J’ai beaucoup aimé Gran, Deborah et Arran, qui sont si protecteurs et soudés que je ne voulais plus les quitter. Dès l’âge de dix-sept ans, les Sorciers et Sorcières ont une cérémonie, où ils reçoivent trois cadeaux et découvrent leur pouvoir, qui peut-être celui de guérir, de se transformer en animal, de devenir invisible, de voir le futur… Les Dons des Sorciers sont très divers et Nathan veut à tout prix savoir qui est son père et pourquoi il ne l’a jamais vu et s’il aura le droit à une Cérémonie, tandis que le Conseil crée des nouvelles lois qui restreignent de plus en plus les "Half".

Imaginez un marathon, une course d’endurance – voilà ce que j’ai ressenti pendant ma lecture. J’ai été emporté par l’histoire de Nathan, qui veut trouver sa place dans son monde, savoir qui il est. J’y ai pensé toute la nuit dernière, imaginant ce qui se passerait ensuite. L’histoire de Half Bad est bien pensé et s’enchaîne avec rapidité et Sally Green possède une écriture légère et touchante et en même temps, très particulière, qui nous emmène dans son monde dès le début. Elle sait dépeindre l’action, les sentiments et nous attacher à ses personnages, qui évoluent dans un monde sombre et difficile.

Nathan évolue au fil des pages, on suit les années de sa vie et sa maturité, son intelligence, son courage et la touche émotionnelle qui le caractérise le rend attachant, dans sa quête tout au long du roman. Annalise est touchante et fragile, le lien qu’elle partage avec Nathan est unique et mystérieux ; Arran est celui qui est toujours là pour sa famille et qui épaule les siens ; Deborah est une fille dévouée, qui contraste avec Jessica, qui rabaisse Nathan à chaque fois et ne manque pas de le culpabiliser pour tout et n’importe quoi. Celia est attachante et très intéressante, Rose est extrêmement attendrissante et Gabriel est étrange mais loyal. Marcus, le Sorcier Noir maléfique qui tue sans distinction, qui est le père de Nathan et qui dévore le cœur de ses ennemis… Les autres personnages sont tous déterminés, puissant et menaçant, amical ou difficile à cerner et, comme Nathan, on ne sait plus à qui se fier.

J’ai adoré les pouvoirs des Sorciers, qui sont bien pensés et intrigants! Ils auront une plus grande place dans la suite!

La quête de Nathan m’a laissé à bout de souffle, on stresse avec lui, on est attendri par ses espérances et les dernières pages de Half Bad m’ont laissé sur le derrière. La fin est rapide et inattendue, on essaye de chercher la suite mais elle n’est pas encore là. La fin est frustrante mais il va falloir attendre, même si la patience n’est pas mon fort. La fin est énergique et dynamique, tout comme le héros, on ne sait plus quoi faire, on est perdu et stressé, une certaine rencontre m’a intrigué et ému, j’ai hâte d’en savoir plus. Bien qu’introductif mais riche et plein d’action, ce premier tome est un coup de cœur ! J’ai encore le cœur battant, ma tête est encore dans le monde de Half Bad et je ne rêve que d’une chose : avoir la suite, là, maintenant, sous la main, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Moi, après avoir fini le livre :

Vous l’aurez compris : Half Bad est un souffle nouveau et addictif, avec un univers riche et attractif, des personnages attachants et réalistes, une histoire très dense et une fin horriblement frustrante. Je ne peux que recommander ce roman. Half Bad est un bijou. Half Bad est une tornade destructrice, qui vous laissera sans voix. Un brillant début qui promet une trilogie haletante et un premier roman mené d’une main de maître, avec une quête épique et un fabuleux voyage, qui ne vous laissera pas indemne.

par Darksun
Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
Terrifiant ce livre ... J'ai découvert cette auteure par hasard au détour d'un rayon de la bibliothèque.Et cela démarre par le braquage d'une bijouterie suivie d'une fusillade et d'une poursuite qui se termine en pleine campagne.Ils s'incrustent chez une vétérinaire pour soigner un des leurs et là s'ensuit un cauchemar qui s'accentue crescendo avec des personnages glauques et glaçants à souhait. Personne n'est épargné dans cette histoire sordide.ça vous prends les tripes comme une lessiveuse avec plusieurs mode rinçage ... un gros truc de de taré et de perversité qui joue sur la peur de l'autre.Avec un final très inattendu ( j'adore ça) .A lire absolument

par ricou
Half Bad, Tome 2 : Nuit rouge Half Bad, Tome 2 : Nuit rouge
Sally Green   
Ma chronique en bref

Un deuxième tome qui m’a happée, chamboulée, émue et terrifiée ! Encore meilleur que le premier, bon sang !
Note : Eh oui, un beau 21/20 ! (comment ça, ce n’est pas possible ? Eh bien, je décrète que oui ! Sur ce blog, tout est possible !)

Note générale : 21/20



Mon avis sur…


L’histoire

On avait laissé Nathan juste après sa Cérémonie des Dons, où il rencontrait pour la toute première fois son père, Marcus, et alors que sa petite copine est plongée dans un sommeil de mort par la terrifiante Mercury.
Le tome 2 débute quelques semaines plus tard, alors que Nathan attend Gabriel au milieu de la forêt, espérant que le jeune sorcier noir ait survécu. Mais Nathan n’a plus qu’un seul but : le retrouver et, avec lui, sauver Annalise. Pour cela, il est prêt à tous les sacrifices.

Car dans l’ombre, Sorciers Noirs et Sorciers Blancs rebelles s’unissent dans une Alliance fragile contre le gouvernement tout puissant et sans pitié qui a pris le pouvoir depuis la fuite de Nathan.

Les événements s’enchaînent, les rencontres le guident, les catastrophes s’amoncellent et voilà qui vous donne une suite totalement réussie, qui m’a conquise, terrifiée, émerveillée et laissée sur un terrible sentiment de « Je-veux-la-suite-là-maintenant-tout-de-suite-et-pas-dans-six-mois ! ».

Les personnages sont, à peu de choses près, les mêmes que dans le premier tome, mais on va apprendre à mieux les connaître : leurs forces, leurs failles, leurs désirs, tout est approfondi dans ce livre et les rebondissements se suivent, sans aucun temps mort ni longueur.

Nathan m’a encore davantage conquise dans ce deuxième tome car il prend bien plus d’envergure : il a plus confiance en lui et ose davantage. De l’enfant, à l’adolescent que nous quittons dans « Traque Blanche », nous avons à présent affaire à un homme à la fin de « Nuit Rouge ». Il va être blessé, trahi, et il va aimer et haïr. Il évolue, il grandit, il mûrit.

Également, sa relation avec Gabriel devient plus importante dans ce tome, de même que celle avec Annalise. J’ai le sentiment d’avoir réellement découvert Gabriel dans ce tome et de m’y être énormément attachée. L’amour qu’il voue à Nathan est réel, profond et sincère. J’en parlerai davantage un peu plus bas, dans la section « symbolique », mais j’ai trouvé qu’ici, l’amour et l’attirance entre deux hommes était particulièrement bien traitée, avec une grande sensibilité et justesse qui m’a touchée.

Quant à Marcus, qui est bien plus présent dans cette suite, nous commençons à davantage cerner ce père étrange, réputé être un mage noir sans cœur. Nous pouvons comprendre ce qui agit sur lui, la puissance de sa magie qui provoque cette colère, son instinct animal… Et nous arrivons à apprécier ce personnage pourtant si sombre. Le rapprochement entre lui et Nathan m’a beaucoup plu.

Quant à l’histoire, c’est un enchaînement d’événements qui vous laissera hébétés à la fin du livre. On en prend plein la tronche à chaque page de ce livre. L’univers est sombre, violent, comme dans le tome 1, mais on sent la rébellion qui se lève, l’espoir qui renaît, et même si la guerre est encore loin d’être gagnée, on commence à apercevoir la lumière au bout du tunnel.

Les rebondissements vous surprendront jusqu’à la toute dernière page, ce qui rend « Nuit Rouge » encore mieux que « Traque Blanche ». C’est un vrai coup de poing en pleine face, un coup de cœur en pleine poitrine.

Bref, j’ai ADORÉ.

L’histoire : 21/20
Les personnages : 20/20


L’écriture

Si la plume de Sally Green peut en déstabiliser plus d’un (le passage au « tu » ou au « nous » notamment peut surprendre), moi elle m’a totalement conquise. J’aime son obscurité, sa profondeur, son intelligence et sa sensibilité. Elle m’a envoûtée et je n’avais aucune envie d’arriver à la fin de ce roman. Elle parvient à décrire cette atmosphère sombre avec simplicité et justesse. Les sentiments sont parfaitement dépeints, les descriptions pas trop longues et les dialogues m’ont toujours paru plausibles. Sally Green a ici réussi à écrire un deuxième tome encore meilleur, qui m’a totalement chamboulée !
Il me tarde d’avoir le tome 3 entre mes mains !

Le style d’écriture : 19/20



La symbolique

Après avoir traité du racisme et de la schizophrénie dans le tome 1, et même si les deux points sont encore bien présents dans ce tome 2, j’ai envie de parler d’un autre thème prégnant tout au long de « Nuit Rouge », un thème simple mais pourtant complexe : celui de l’amour.

Nathan aime depuis toujours la belle sorcière blanche, Annalise, mais il va découvrir, au fil des chapitres, l’amour qu’il voue également à Gabriel. Si au début il prend cet amour pour de l’amitié, on sent qu’il évolue de page en page. Que l’attirance qu’il ressent pour Gabriel se développe. Il ne comprend pas réellement ce qui se passe, il ne veut d’ailleurs pas comprendre la profondeur de ses sentiments, se voile la face, mais il ne peut s’empêcher d’être tiraillé entre ses deux amours, celui pour une femme et celui pour un homme.

Traiter de l’homosexualité est toujours quelque chose de très complexe, et j’ai trouvé que Sally Green arrivait à en parler avec une justesse et une sensibilité absolument parfaite. Elle m’a conquise.

Et une fois de plus, elle bouscule les préjugés, en créant un héros qui, en plus d’être noir ET blanc, bon ET mauvais, aime également les femmes ET les hommes. Il prend une dimension qui est alors absolument ahurissante, qui ne peut que vous toucher, vous envoûter. Car Nathan, contrairement à tant de gens sur Terre, ne voit pas les gens en fonction de leur couleur, ou de leur sexe, mais en fonction de leur âme.

J’ai trouvé cela grandiose.
Reckless, Tome 2 : Le Retour de Jacob Reckless, Tome 2 : Le Retour de Jacob
Cornelia Funke   
Après une longue, longue attente, ce livre a enfin atterit entre mes mains...
Ma première crainte en l'ouvrant fut d'avoir trop vieillit pour pouvoir encore l'aprecier... que l'enchentement n soit plus là.

Crainte ridicule, puisque dès les premiers mots j'étais de nouveau captive du monde derrière le miroir, monde sombre et envoutant, nourrit de ces contes de l'enfance....
Jacob, notre héros est mourrant, il le sait... c'est une chose étrange que de sentir sa peur, lui qui est pourtant si ... reckless ( désolé le jeu de mot était trop tentant :) ).
Cela lui donne un côté très humain.
D'autre part c'est un plaisir ausi de retrouver fox à ses côté, la présence des Goyls et autre créature fantastique et un nouveau venu qui... mais je ne veux pas trop vous en dire.

Le récit est trépidant, les péripéties ne nous laissant point le temps de soupirer u de nous ennuyer... et la fin... si pleine de mystère... un coin de voile soulevé, mais tant de questions, de supputations... de torture!
[spoiler]Pourquoi Jacob qui vient de notre onde serait il lié comme le tueurde sorcière au monde derrière le miroir... et est il vraiment le seul.
J'ai quand à moi des hpothèses assez particulière sur ce fameux personnage dont le nom m'échappe, qui se pose comme l'ami de Jacob... "Wer reidet so spät durch Nacht und Wind"... Erlkönig à les yeux verts dans mon esprit, et les "elfes des aulnes" semblent avoir un rôle dans cette histoire... [/spoiler]

par Mondaye
La Route La Route
Cormac McCarthy   
Bouleversante histoire post-apocalyptique, où surgit l'amour entre un père et son fils, où tous les humains sont à la fois des victimes et les responsables du monde dans lequel ils vivent (un monde en perdition). Un road movie (en caddie) initiatique composé de peintures de désolation désertique, de paysages réduits en cendres par un cataclysme.
Les souvenirs de l'homme font leurs apparitions au fil des pages et nous permettent de comprendre l'entêtement à vivre dans ces prairies où l'herbe ne poussera plus jamais, avec son fils (né après la catastrophe).
Une étrange histoire existentielle sur la manière de contrarier la vérité de la déchéance, les atrocités du cannibalisme, les dernières limites de l' « homme » et son « petit » (aucuns noms). Nous devenons les voyeurs macabres de leur relation.
Les lectures doivent être différentes selon que l'on soit optimiste ou non sur le devenir de l'humanité. Un bon ouvrage en résumé.
Naruto, Tome 3 : Se battre pour ses rêves !! Naruto, Tome 3 : Se battre pour ses rêves !!
Masashi Kishimoto   
le troisième volet est comme les deux autres super. J'ai hâte de lire la suite pour savoir s'ils sont aussi géniaux

par theo-51
Naruto, Tome 2 : Un client embarrassant Naruto, Tome 2 : Un client embarrassant
Masashi Kishimoto   
c'est un manga super les personnages sont tres attachant et on le lis facilement

par VHappy