Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par VoluptueusementVotre

Extraits de livres par VoluptueusementVotre

Commentaires de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Extraits de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 23-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/23/ues-boys-tome-1-tapis-maris-black/

Après une mise en bouche des plus agréables, j’avais vraiment hâte de me lancer dans les nouvelles aventures des UES boys. Je ne suis pas une spécialiste du genre, mais j’avais été charmée par la plume de l’auteure et sa façon d’aborder les relations MM. Le moins que l’on puisse dire c’est que Maris Black a réussi un nouveau tome décadent que l’on aborde avec énormément de plaisir.

Outre l’attachement immédiat que j’ai ressenti pour ces deux hommes à la personnalité bien différente, c’est le cheminement de leur état d’esprit qui a retenu toute mon attention. En effet, Jeremy et Beck ont deux visions divergentes de la vie. De par leur passé, leur éducation, mais surtout leurs attentes, on a du mal à se dire que quoi que ce soit puisse les rapprocher.

C’est pourtant là toute la beauté de cette histoire, car l’auteure les réunit tout d’abord grâce à leur passion commune pour le sport, puis par une attraction si forte qu’elle en devient électrique. Elle a énormément joué sur leurs émotions et les situations complexes que tout cela entraîne. Elle a su réveiller l’instinct protecteur de l’un tout en faisant ressortir le besoin d’être aimé de l’autre. J’ai vraiment adoré la connexion qui s’établit entre Jeremy et Beck.

De plus, ce qui est vraiment agréable durant cette lecture c’est d’assister à toutes les étapes de leur relation. De la réaction physique instantanée à l’apparition des sentiments, l’auteure a fait en sorte de faire évoluer leur lien chapitre après chapitre. Rien n’est joué d’avance et surtout chacun va devoir faire ses propres choix qui aboutiront à ses propres erreurs. Je trouve que cela apporte beaucoup de réalisme à l’histoire.

L’érotisme de ce tome rejoint cette sensation de volupté que j’avais ressentie lors du tome 0.5. Leur attirance est palpable, excitante, ardente. Voir la passion les embraser au moindre effleurement est véritablement exaltant. Cette perte de contrôle totale lorsqu’ils sont en présence l’un de l’autre est tout bonnement torride.

Le cheminement de l’histoire est cohérent, brûlant et surtout prenant. Maris Black a créé un univers intéressant autour de personnages touchants. Sa plume est toujours aussi agréable et fluide. On se prend très rapidement au jeu des sentiments. Les rebondissements en tout genre nous maintiennent en alerte tout au long de ce récit à deux voix.

Au tapis est un roman étourdissant de sensation qui ouvre les yeux sur plusieurs choses à la fois. Beaucoup de questionnement, mais surtout une prise de conscience sur le quotidien encore compliqué pour deux jeunes hommes à notre époque. Alors, sauvez les apparences vaut-il vraiment le coup de risquer le tout pour le tout ? À votre tour de le découvrir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/21/simple-lucie-castel/

Qui aurait pu penser qu’il suffisait d’un aéroport bondé et d’une erreur de toilettes pour créer la comédie romantique idéale ? Vous êtes sûrement en train de vous dire que je délire légèrement et pourtant rien n’est plus vrai malgré des conditions pour le moins farfelues j’en conviens.

L’histoire entre Scarlett et William n’est pas simplement belle, elle est également sensible, rafraîchissante, pétillante. Lucie Castel nous plonge dans une romance à la fois légère et intrigante. Il est certain que j’ai énormément ri durant cette lecture, mais pas que….La relation entre Scarlett et William apporte un regard nouveau sur la peur de souffrir en amour et l’impuissance face aux sentiments émergent malgré tout.

L’incongru de leur rencontre amène tout de suite le tempo à ce livre déroutant. Entre la mauvaise foi de Scarlett et la nonchalance britannique de William, il n’en fallait pas plus pour donner vie à des dialogues piquant, direct, voire sarcastique, mais terriblement addictif. De plus, ce jeu malicieux leur permet de se rapprocher tout en douceur.

Outre notre couple, une multitude d’autres personnages ont leur importance dans ce récit, plus particulièrement Mélie, la soeur de Scarlett. Cette jeune femme thérapeute sexuelle est tout bonnement magique. Ses réparties font mouche autant que son esprit d’analyse. Elle agrémente le texte de bons mots dont on ne cesse de se délecter. Mélie m’a bluffé par sa vision de la vie et sa connaissance du genre humain. Pour nos deux tourtereaux retranchés derrière leurs barrières, Mélie sera la meilleure des guides.

À côté de cela c’est toute une histoire familiale à laquelle on prend part. Chez les Hills, on peut dire que la notion d’unité est assez originale. Entre Thomas, le frère retranché, Lizzie la grand-mère déjantée, Katy la tante larguée ou encore Lena la mère parfaite en toute circonstance, les galères ne font que commencer.

Grâce à tout ce petit monde, on saute de rebondissement en rebondissement. L’histoire regorge d’anecdote et de révélations. Cela apporte beaucoup de cachet à l’ensemble du texte. On se laisse vraiment bercé par ce rythme à la fois enjoué et émouvant. Lucie Castel a une plume enchanteresse qui nous envoûte page après page. Je suis tombée sous le charme de son écriture fluide, joueuse, entraînante. Je me suis laissée flotter jusqu’à la fin de l’histoire, un sourire campé sur mes lèvres.

Pas si simple est une vraie lecture Feeling Good. C’est tendre, cocasse avec une petite pointe de contrariété et une bonne dose de folie. On s’attache énormément à tous les protagonistes aussi perturbés soient-ils. J’ai aimé chaque instant de ce roman. Des débuts chaotiques à cette fin digne de comédie romantique, ce livre est un concentré de bonne humeur. À dévorer de toute urgence !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/19/apres-pluie-renee-carlino/

Plus je découvre les romans de Renee Carlino, plus je suis attachée à la sensibilité qui s’en dégage. Après la pluie est un livre aussi doux que dur qui m’a permise d’entrer dans le quotidien de deux personnes que la vie n’a pas épargné.

Je pourrai découper ce roman en 3 parties bien distinctes :

Tout d’abord le passé, celui qui les a mené l’un à l’autre. On apprend à connaître Avelina et Nate à travers leur enfance, leurs envies, leurs coups durs jusqu’à ce que leur vie bascule. Ce sont des moments importants, les débuts rudes de leurs vies d’adulte. Ils apportent beaucoup d’éléments pour comprendre la suite des événements.. Avelina et Nate n’ont rien en commun, mais c’est ce qui fait la beauté de cette histoire, car entre la jeune femme au coeur de glace et le chirurgien pris par sa carrière, le destin a reconnu deux mêmes coeurs esseulés.

Nous les retrouvons lors de leur rencontre, dans un ranch perdu dans le Montana. Les années ont passé mais ce qui ressort de cette partie du roman c’est vraiment la souffrance d’Avelina. Ses émotions transpirent page après page et on se retrouve emporter dans un tourbillon de douleur, de colère, de culpabilité. Il a été très éprouvant pour moi de lire cette profonde tristesse, de prendre part à cette vie brisée. De plus, comme si son malheur ne suffisait pas, toute la vallée est au courant du drame qu’il s’est joué sous ses yeux. Elle subit au quotidien les ragots, les jugements, les rumeurs. J’ai éprouvé énormément de chagrin pour cette jeune femme qui affronte seule son existence rongée par ses démons. Comment expliquer alors qu’elle s’ouvre à Nate ? Et bien j’ai envie de vous répondre qu’il n’y a pas de raisons logiques. L’amour ne s’explique pas.

C’est alors une véritable reconstruction à deux qui se met en place. Il est vrai que la douleur d’Avelina prend beaucoup d’espace dans la narration, il n’en reste pas moins que Nate souffre de sa propre condition. J’ai vraiment aimé le rythme que Renee a donné à son texte. Oubliez les histoires où l’on passe plus de temps au lit qu’en dehors, car ici tout est basé sur les sentiments, les ressentis. Bien sûr, l’auteure n’a pas négligé la sensualité de leur relation, mais ces ébats sont de simple bonus, ils n’occupent en aucun cas le devant de la scène.

Au milieu de leur évolution, il m’a été très agréable de découvrir des moments d’insouciance dont notamment une visite aux sources chaudes particulièrement drôles. Ces petites touches de légèreté permettent de ne pas oublier l’espoir qui se cache derrière la noirceur de leurs vies.

L’unité familiale est également très présente. J’ai beaucoup apprécié la relation entre Nate et son père. Leur complicité évidente est apaisante. On ressent immédiatement ce lien indéfectible qui les unit. Jeff est un père aimant qui ne cesse de pousser son fils à prendre les bonnes décisions.

Puis vient la dernière partie qui m’a beaucoup émue. L’attente, la patience et leurs certitudes vont être mises à rude épreuve, mais ce sera un mal nécessaire pour envisager un futur commun. La manière dont Renee Carlino a décrit ces chapitres est peu habituelle, mais très agréable, car surprenante. Cependant, j’aurai aimé un peu plus de notre couple en toute fin d’histoire.

Après la pluie est un roman qui sent bon le romantisme. Parfois la vie vous en veut, elle vous prend tout, mais il ne tient qu’à vous de vous relever. L’implication émotionnelle de ce livre est vive, les sentiments contradictoires. Avelina et Nate m’ont offert un récit à deux voix attachant qui prouve que pour aimer l’autre il faut d’abord s’aimer soi-même.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Funny love écrit par Kaléna
date : 18-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/18/funny-love-kalena/

Du romantisme, du fun, de l’amour, Funny Love est une histoire attachante que l’on quitte avec beaucoup de tendresse.

Nous retrouvons Lou et Nick dans leur quotidien pimenté et loufoque qui ont fait le succès de leur première aventure. C’est avec beaucoup de plaisir que je les ai retrouvés dans cette suite attachante que j’ai vraiment aimé découvrir.

Première bonne nouvelle si vous ne connaissez pas encore notre couple, Kaléna a eu la bonne idée de réintroduire sa nouvelle de Noël au début de son roman avec quelques scènes bonus très sympathiques. Du coup, grâce à Funny Love, ce n’est pas une, mais deux histoires que vous avez pour le même prix et quelques heures de bonne humeur en perspective.

Je peux le dire je me suis pris d’affection pour ces deux personnages simples sans chichis. Lou et Nick pourraient être vos amis, les miens tant ils sont naturels et accessibles. Je trouve que leur personnalité fait la part belle à l’authenticité du récit. On sent que l’auteure a pris beaucoup de plaisir à façonner le caractère de chacun.

En plus de notre couple, j’ai apprécié la présence d’autres protagonistes tout aussi attrayants. La complicité entre Julie, Gina et Lou m’a immédiatement fait penser aux drôles de dames tant elles sont complémentaires. J’ai beaucoup ri lors de l’élaboration de « l’élévatorgate » qui reste un moment phare de ce tome.

La relation entre Nick et son père est aussi abordée avec beaucoup de tact. J’ai particulièrement apprécié la manière dont l’auteure a tourné la situation. Le jeune homme doit affronter son passé pour pouvoir envisager un avenir. Ce n’est pas seul qu’il le fera, une aide inattendue apparaît et je l’ai trouvé tout simplement parfaite !

En quelques heures, j’ai pu apercevoir plusieurs facettes de Lou et Nick. Aussi déjantés que sentimentaux, j’ai aimé les voir prendre conscience de ce lien qui les unit, mais aussi les voir évoluer et tout mettre en oeuvre pour leurs amis. À travers les plans tordus et les quiproquos en tout genre, ils agissent toujours pour le bien de l’autre.

J’ai trouvé ce nouveau tome aussi rafraîchissant que le premier. Funny Love est une lecture Feeling Good qui détend les zygomatiques. Lou et Nick sont drôles, émouvants, farfelus, mais surtout amoureux. Kaléna a trouvé son style et m’a fait passer un joli moment de lecture.

Quand le crapaud charmant rencontre sa princesse, le conte de fées devient réalité.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
With You écrit par Amheliie
date : 17-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/17/with-you-amheliie-maryrhage/

L’homme est capable du pire. C’est sur ces mots forts de sens que j’aimerai commencer cette chronique et tenter de faire le tri dans mes sentiments. Je viens de finir With You et j’aimerais vraiment mettre en avant le talent des auteures, car ce qu’elles ont fait avec cette histoire ne peut se ranger dans aucune case tant les émotions dont il regorge sont nombreuses. À chacun de leurs livres, tout le travail fait en amont ressort, toute leur implication se ressent dans le moindre mot, la moindre phrase. Et ici encore, je dois dire qu’elles sont plus que brillantes.

With you est une Dark Romance ce qui implique des scènes dures et des faits violents. Lorsque j’ai commencé ce livre, j’ai surtout relevé la notion psychologique du drame, ce paradoxe entre leur condition et leur ressenti. Puis chapitre après chapitre, on entre dans le vif du sujet. Et là je n’ai qu’un conseil à vous donner : accrochez-vous et munissez-vous d’une bonne boite de mouchoirs. Je ne sais pas si je dois remercier ou détester les auteurs pour l’ascenseur émotionnel que j’ai vécu.

La navigation entre passé et présent à travers les souvenirs de Vic et Reagan nous plonge la tête la première dans toute l’horreur de la folie humaine. Le sadisme, l’humiliation sont au centre de la narration. C’est dur à encaisser je ne vous le cache pas, mais on s’attache si rapidement à ces deux jeunes gens que le hasard a choisi qu’on ne peut pas les abandonner en cours de route. Entre crise de nerfs, guerre psychologique et acte ignobles, on se retrouve déchiré de rage page après page. Cette haine profonde surgit en prenant conscience de ce qu’il se passe, des effets néfastes que cette captivité a eus sur leur vie. Je bouillonnais littéralement durant cette lecture.

Là où le contraste est saisissant, c’est lorsque l’on affronte le moment présent. C’est déstabilisant de voir à quel point les choses sont nouvelles, mais pas tant que ça. Le temps a passé, les personnages ont évolué et pourtant c’est comme si rien n’avait changé. Ne pensez pas que ces passages seront moins intenses, car j’ai trouvé que c’est là réellement que l’on prend conscience de l’ampleur des dégâts. La profondeur de leurs sentiments nous saute aux yeux et nous éblouit par sa force. Cependant la situation complexe dans laquelle ils se débattent dresse des barrières subtiles, mais non moins présentes entre eux. J’aimerais vous dire que l’amour est plus fort que tout, qu’il faut toujours y croire, mais les auteurs sèment le doute jusqu’à la dernière minute de leur récit.

Je crois qu’avec Patriotes, With You est le livre qui m’a le plus chamboulée de ces deux auteures. Elles ont cette façon à la fois directe et réaliste de mettre en scène leur personnage. Plus les chapitres avance plus on devient dépendant de leurs diverses histoires. Je me suis retrouvée happée par ce roman poignant qui m’a à la fois retournée les tripes et fait pleurer d’espoir.

On dit souvent que le pire n’arrive pas qu’aux autres…..C’est avec brio qu’Amheliie et Maryrhage mettent en scène cet adage. Elles nous prouvent une fois de plus qu’elles savent jouer avec les genres et nous lecteurs en redemandons toujours plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/16/bad-romance-coeurs-indociles-celine-mancellon/

C’est dans les pires situations que l’on révèle le meilleur de soi-même. On peut être né au mauvais endroit, au mauvais moment, mais il n’en reste pas moins que c’est lors de décisions critiques que notre vraie nature prend le dessus.

Après un premier tome qui m’avait bouleversé, j’étais vraiment impatiente de découvrir ce nouvel opus. Oubliez Chris et Kate, car Cœurs indociles nous présente des personnages totalement nouveaux. Enfin nouveau en apparence, car Charlie m’a beaucoup
fait penser à Chris par moment.

Véritable dure à cuire, elle a été élevée au milieu d’un clan de Bikers redoutés. Sous son apparente agressivité, c’est avant tout une jeune femme sensible et profondément altruiste à laquelle on fait face. Il est vrai qu’elle est impressionnante, franche, directe, mais ce que l’on décèle avant touchez elle c’est un manque d’affection évident qu’elle comble à sa manière. Charlie a un terrible besoin de protéger les siens et se préoccupe davantage des autres que d’elle-même. Si au départ, je n’ai pas été vraiment touchée par son caractère fracassant, je me suis laissée apprivoiser durant ma lecture. Charlie est une personne au grand cœur que l’on a envie de voir évoluer.

Logan a toujours été présent. Que ce soit dans les bons ou les mauvais moments, il est celui vers qui elle se tourne depuis son plus jeune âge. Très mystérieux, Logan est un homme qu’il faut décortiquer, car sous ses airs sombres et son assurance incomparable, on ressent très rapidement le besoin de comprendre son comportement. J’ai vraiment apprécié le contraste entre les différentes facettes qu’il nous expose. Tour à tour charmeur et dangereux, il n’a cessé de m’intriguer tout au long de ce roman.

Cœurs indociles pourrait se résumer à une histoire d’amour impossible, contre nature. L’amnésie de Charlie impose le questionnement et pousse à se demander pourquoi ils en sont arrivés là ? Pourquoi malgré ce besoin de l’autre leur relation représente un danger ? Quelles seraient les conséquences d’une relation entre eux et pourquoi la méprise-t-on ? J’ai été titillée par tous les secrets qu’ils renferment, captivée par la tension qui émane de leurs êtres.

Petit à petit, le fil des événements se dénoue et laisse apparaître une vérité brute, cruelle, sans issue. Jusqu’à la dernière minute, l’auteur a su garder intacte une part énigmatique de l’histoire nous laissant continuellement sur le qui-vive.

Le magnétisme qui se dégage de Charlie et Logan est troublant. Malgré l’évidence de leurs sentiments, il est bien difficile d’envisager quoi que ce soit tant la situation est critique. Pourtant on ne peut s’empêcher de penser qu’ils sont les deux moitiés complémentaires d’un tout tellement la force d’attraction entre eux est puissante.

L’ambiance malsaine qui plane sur le livre est pesante tant la noirceur est présente. Cœurs indociles est un livre durant lequel on se pose énormément de questions. La manière dont Céline Mancellon a abordé la condition spéciale de ses personnages est prenante. Durant ma lecture je suis passée par la peur, la colère, la joie et même l’espoir. Je me suis attachée à tous les personnages dont regorge ce récit (à quelques exceptions près tout de même). Les rebondissements, les révélations s’enchaînent jusqu’au point final.

J’ai passé un vrai bon moment en compagnie de Charlie et Logan qui nous prouve que peu importe les coups durs, peu importe la vie que l’on a, lorsque les sentiments s’en mêlent, on a beau lutter de toutes nos forces, rien ne peut les surpasser.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/15/sexy-lawyers-tome-3-5-entre-parentheses-emma-chase/

Vous pensiez avoir tout vu, tout entendu, tout vécu aux côtés de Stanton, Sofia, Brent et Jake ? Je vous assure que vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Au départ, lorsque j’ai lu le résumé, je n’étais pas spécialement emballée par ce tome. Un bébé ? Oui bon d’accord, pourquoi pas. Cependant, c’était sans compter sur l’humour et le grain de folie qui caractérise Emma Chase. Je peux le dire maintenant, j’ai passé un moment délirant en compagnie de cette incroyable tribu.

Ceux qui me connaissent savent que je suis moi-même à la tête d’une maisonnée de 5 enfants alors autant vous dire que je me suis reconnue dans plusieurs de leur situation. De la fameuse liste de fournitures scolaires en passant par LA conversation sur les rapports protégés, tout est décrit avec beaucoup de réalisme et de légèreté.

Chelsea et Jake élèvent leur petite famille dans l’amour et la compréhension. Il faut bien avouer que Jake garde tout de même son attitude de Cro-Magnon selon les situations ce qu’il est très agréable de retrouver tout au long du récit. J’ai vraiment aimé le voir évoluer en papa poule aidant chaque enfant à traverser les épreuves de la vie en les accompagnant de la meilleure façon possible. Tour à tour protecteur, confident ou encore garde du corps, Jake ne tarit pas d’éloge sur ceux qui ont bouleversé son existence.

Emma Chase a décidé de nous donner un aperçu de la personnalité de chacun. On prend plaisir à voir se confronter les différents caractères qui composent cette famille. Les liens entrent eux sont si forts que malgré quelques disputes réglementaires ce qui ressort de cette histoire c’est vraiment l’amour qu’ils ressentent les uns pour les autres.

Bien que centré sur les McQuaid/Becker j’ai adoré retrouver toute la bande de départ. On prend des nouvelles de chacun, on découvre avec plaisir leur évolution tout en savourant leurs réparties toujours aussi percutantes.

L’épilogue est tout simplement génial, car il nous ouvre une fenêtre de vie sur l’avenir. Si comme moi, vous aimez savoir ce que vos personnages préférés deviennent vous allez craquer pour ce dernier chapitre tout en émotion.

En refermant la dernière page de ce tome, je révise donc mon jugement de départ. Certes, il n’est pas indispensable de le lire, mais ce serait passer à côté d’un pur moment de plaisir et d’une bonne partie de rigolade.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/14/ues-boys-tome-0-5-initiation-maris-black/

UES Boys est une saga qui m’a tout de suite attirée lors de la préparation des sorties hebdomadaire, car c’est dans le milieu du sport qu’elle se déroule. J’étais très intriguée de savoir comment l’auteure allait traiter une histoire d’amour entre hommes à travers l’ambiance macho du football universitaire.

Initiation est une mise en jambe dans cet univers réputé pour ne pas faire de cadeau dans les vestiaires. On apprend à faire la connaissance d’Emilio et Andrew lors d’une séance de bizutage musclée qui nous ouvre les yeux sur cette pratique assez courante dans les facultés. C’est une scène-choc qui ouvre la voie à une histoire dite « impossible ».

La première chose que je retiens de ce tome c’est la sensualité qu’il s’en dégage. En effet, l’auteure a parfaitement imagé son récit ce qui m’a totalement captivé. Les ébats sont torrides à souhait, érotiques au possible. La connexion entre les personnages est évidente, palpitante, haletante. Il est impossible de ne pas voir le lien qui se crée entre eux.

Outre cette passion, Emilio et Andrew vont devoir s’adapter l’un à l’autre dans un court laps de temps. L’action se déroulant sur quelques heures, Maris Black a centré son récit sur la myriade d’émotions qui anime ses héros : honte, colère, désespoir, confusion, rien ne leur sera épargné.

J’ai vraiment beaucoup aimé l’évolution de leur relation. Andrew apporte une nouvelle vision de la situation à Emilio ce qui va le pousser à réfléchir à la direction qu’il souhaite donner à sa vie. On s’attache rapidement à ces deux hommes si différents sur le papier et pourtant si complémentaires.

Le rythme effréné de narration est très agréable. On ne voit pas le temps passer. Je découvre Maris Black grâce à cette saga ce qui me donne vraiment envie de découvrir ses autres écrits. Elle a su m’emporter dans son histoire et m’apporter exactement ce que je recherchais. Initiation est une mise en bouche très alléchante pour la suite des événements.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/14/mots-me-blessent-celine-musmeaux/

Les mots détiennent le pouvoir de nous détruire. On oublie trop facilement qu’une parole en l’air peut blesser la personne à qui l’on s’adresse. Il est si facile de s’emporter sous l’effet de la colère sans vraiment en mesurer les conséquences. Avec Ces mots qui me blessent, Céline Musmeaux met en avant la difficulté engendrée par la violence de propos tenu à l’encontre de deux personnes particulièrement fragiles.

Cassandra est arrivé à son point de rupture. Continuellement harcelée, rabaissée, jugée, elle ne supporte plus sa vie et n’envisage aucun avenir. La méchanceté gratuite venant de ses professeurs et des autres élèves lui laisse penser qu’elle n’est qu’une moins que rien. Aucun de ses camarades ne cherche à comprendre les raisons de ses difficultés. Cassandra vit sa dyslexie comme un véritable handicap qui pourrit son quotidien.

Enzo à la réputation d’être un délinquant, un junkie. Pourtant, loin de l’image qu’il reflète, Enzo est avant tout un jeune homme attentionné et protecteur. Son environnement familial loin d’être idéal, on peut dire que le jeune homme en a bavé et qu’il se bat pour survivre dans cette ambiance malsaine. Ce qui est vraiment touchant chez ce personnage c’est que victime des ragots que les autres colportent à son sujet personne ne le connaît vraiment. Il s’est construit seul et c’est ce besoin d’amour qui ressort énormément de sa personnalité.

Céline Musmeaux a construit un récit sombre sur la manière dont on interprète les choses et à quel point on peut en souffrir. J’ai trouvé dans ce texte beaucoup de douleur, beaucoup de méprises, énormément de non-dits, mais également beaucoup d’espoir et le sentiment d’un combat acharné pour la vie.

La relation entre Cassandra et Enzo subira beaucoup de fluctuation et pourtant c’est ensemble qu’ili se construisent un avenir. Le lien unique qui se tisse entre eux va les pousser dans leurs retranchements. C’est grâce à cette connexion intense qu’ils vont faire de leur faiblesse une force. J’ai vraiment aimé ce côté fusionnel qui se met en place et qui fait ressortir le plus mauvais, mais également le meilleur d’eux même. Il y aura des erreurs commises, des jugements émis, mais jamais dans le but de blesser l’autre.

La musique va beaucoup contribuer à les sortir de leur situation. L’ensemble du récit est rythmé par des textes forts en émotion, lourds de sens. À travers cette passion commune, ils se libèrent de leur chaîne, apprenant à communiquer et à extérioriser leurs peurs. J’aime la façon dont l’auteure a introduit ce fil conducteur dans leur vie, comme une bouée de sauvetage à laquelle se raccrocher.

La relation entre Cassandra et Enzo pourrait se résumer par : Rien n’est dû au hasard. Parfois les mots dépassent la pensée, il n’en reste pas moins que la souffrance diffère d’un individu à l’autre et qu’il est impossible de la mesurer. Ce couple voué à l’échec nous prouve que la vie vaut la peine d’être vécue tout en apportant une jolie morale à l’histoire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/13/eirenn-tome-2-rebellion-karine-vitelli/

De grands pouvoirs ont de lourdes conséquences…..La menace qui pèse sur notre monde n’a jamais été aussi vive ! Cependant, la rébellion est en marche avec à sa tête une Eirenn ivre de vengeance.

Ce tome atteint une tension maximale et porte l’attention sur le combat qui se prépare. Les enjeux sont capitaux tant leurs résultats pourraient mener à notre perte. Vous remarquerez que je m’inclus aux événements, car c’est exactement le ressenti que j’ai eu durant ma lecture. Je me suis retrouvée projetée dans ce récit qui m’a littéralement transportée à l’intérieur de cette bataille. Les images défilaient dans ma tête comme si j’y été. C’est impressionnant la facilité avec laquelle Karine m’a plongée dans cette aventure.

Il faut dire que pour ce final, l’auteure a mis le paquet en commençant par son héroïne. En effet, Eirenn se positionne en véritable battante, prête à tout pour sauver le monde. Dirigée par l’adrénaline et la rage qui monte en elle, c’est aveuglé par sa quête qu’elle avance obstinément vers son but. Dans sa précipitation, elle va commettre des erreurs qui vont ébranler ses certitudes. Je l’ai trouvé déterminée, voire même enragée par ses objectifs, mais également têtue et butée par sa haine. Eirenn se métamorphose au fil des pages où elle impose sa personnalité hors norme.

Le lien qui l’unit a Leander tient une place très importante dans ce roman. En effet, de par leur nature et leurs sentiments, ils sont à la fois le moteur et la plus grande faiblesse de l’autre. L’histoire tourne très rapidement sur l’impact de leur liaison. Je suis ravie de voir la tournure que Karine a donnée à leur relation. Elle a choisi de laisser parler les actes plutôt que les mots ce qui renforce cette impression de fusion entre eux.

Ce nouvel opus est un enchaînement de rebondissements. Tout se passe rapidement, mais avec beaucoup de fluidité, car Karine glisse toujours quelques rappels de la situation de sorte que l’on ne se sent jamais perdu. L’apparition d’un traître parmi le groupe m’a énormément plu parce que c’est une partie du récit qui m’a tenu aux aguets. Comme Eirenn, je me suis attachée aux détails, aux paroles prononcé et cette notion de doute a encore fait monter d’un cran la tension palpable qui entoure ce livre.

L’aboutissement de cette saga est tout simplement explosif. Par la diversité de ses personnages et l’ambiance oppressante dans laquelle ils évoluent, Karine Vitelli nous offre un livre détonnant qui donne envie de tourner inlassablement les pages. Son écriture franche capte immédiatement l’attention de sorte qu’il est bien difficile de sortir de cette histoire pour revenir à la réalité. Je suis totalement conquise par ce second tome que je trouve encore meilleur que le premier. Eirenn est un roman fascinant qui ne manquera pas de plaire aux adeptes du genre, mais également à tous ceux qui souhaitent le découvrir. Émotions garanties !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/12/silence-abbi-glines/

Nouvelle saga, nouveau personnage, mais toujours le même talent. Abbi Glines est une auteure qui sait me toucher grâce à l’authenticité de ses écrits. Avec ce nouveau roman, elle n’a pas que fait battre mon cœur, elle l’a également brisé pour le reconstruire à travers l’histoire bouleversante de deux personnes anéanties par la vie.

Maggie n’espère plus rien de son existence. Après le drame qui s’est déroulé sous ses yeux il y a deux ans, c’est dans le mutisme qu’elle a choisi de se barricader. Elle a véritablement perdu un pan d’elle-même depuis les événements. Néanmoins, loin d’être dérangée, Maggie est une jeune femme intelligente qui possède même une certaine audace lorsque l’on apprend à la connaître. Son évolution au fil des pages est intéressante, car elle détient plusieurs facettes et une force de caractère incroyable.

West Ashby pourrait passer pour le playboy du lycée. Star du football, habitué à avoir toutes les filles à ses pieds, son arrogance en agace plus d’un. Cependant, personne ne sait ce qu’il cache derrière cette indifférence feinte. Wes vit une situation effrayante qu’il gère seul préférant passer pour un crétin sans cœur aux yeux de ses amis plutôt que d’affronter la pitié des personnes qui l’entoure. J’ai trouvé beaucoup de contradictions chez ce jeune homme, mais c’est ce qui le rend terriblement attachant.

J’ai vraiment aimé la manière dont Abbi Glines a construit son récit, enveloppant Maggie et Wes dans leur bulle dans un premier temps. On se concentre alors sur leur rapprochement, le besoin de l’autre qu’ils développent. Ils se comprennent, se lient rapidement, car leur douleur est similaire. La rage, le regret, la souffrance font partie de leur quotidien dont personne ne peut en comprendre les raisons. C’est ce qui rend leur histoire unique.

Malheureusement, ils vont également devoir subir le jugement des autres notamment Brady le cousin de Maggie qui refuse de la voir souffrir. Soucieuse de ne pas ébranler la vie du jeune homme, elle va automatiquement se mettre en retrait. Or la notion d’interdit mise en place par Brady apporte une vraie difficulté supplémentaire dans le développement d’une relation quelconque. De plus, il faudra compter sur Raleigh et Serena deux vipères prêtes à tout pour mettre le grappin sur Wes. Le cœur de Maggie va devoir se protéger pour ne pas sombrer.

Ce qui m’a le plus attirée dans ce roman c’est la compréhension instinctive qui se met en place entre eux. Les paroles sont présentes, mais pas nécessaires. Ils sont si intensément connectés qu’il ne leur suffit que d’un regard pour déchiffrer l’autre. Cela ne va d’ailleurs pas leur apporter que du bonheur… En effet c’est également ce lien qui va leur mettre quelques bâtons dans les roues.

Il est vrai que la base même de cette histoire est sombre, délicate, cruelle, mais Abbi Glines a géré son livre avec beaucoup de tact. Elle a pris le parti de ne pas insister plus qu’il ne faut sur la réalité déjà bien assez dure. Je trouve que ce choix permet de ne pas prendre les personnages en pitié. Elle a d’ailleurs doté ses héros d’épaule solide et d’esprit affutés. Je ne dis pas que je n’ai pas eu les larmes aux yeux plusieurs fois durant ma lecture, mais la manière dont ils affrontent les événements est pertinente.

Dans un silence est un roman dont on ne peut pas sortir totalement indemne. Il est troublant de vérité, bouleversant d’authenticité. Il nous entraîne page après page à la recherche de l’amour de toute une vie. Je suis une fois de plus scotchée par le talent de l’auteure et sa facilité à transmettre les émotions. Ce roman est tout simplement addictif.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/10/the-fire-brittainy-c-cherry/

The Fire est la sortie que j’attendais en ce début d’année. Après un véritable coup de cœur pour The Air he Breathes, je n’avais qu’une hâte : retrouver la plume de l’auteure et les sensations intenses qu’elle sait me faire ressentir.

Ce tome est différent du précédent. Ne vous attendez pas à une suite ou à croisé Tristan au détour d’un chapitre. Ici on entre dans une nouvelle histoire avec de nouveaux personnages. Brittainy joue au yoyo avec nos sentiments et aborde avec beaucoup de subtilité des sujets lourds tels que la drogue, l’estime de soi ou encore la maladie.

Alyssa Walters est une jeune femme optimiste de nature. Elle joue brillamment du piano et aimerait toucher du doigt son rêve d’ouvrir un piano-bar. Alyssa est quelqu’un de déterminé, d’entier. Lorsqu’elle aime une personne, c’est de toute son âme. Elle a cette sensibilité caractéristique des artistes qui apporte beaucoup de profondeur à son personnage.

Logan Silverstone m’a extrêmement touchée par la manière dont il se voit. Il faut dire que sa vie est loin d’être idyllique. Ce jeune homme se trouve pris dans la spirale infernale d’une vie sombre dont il est très difficile de sortir. Pourtant, loin de l’image qu’il se donne, Logan est intelligent, doué. Il lui suffirait d’un petit coup de pouce pour s’épanouir pleinement.

Ce livre se décompose en deux parties. La première nous présente les différents protagonistes de l’histoire, car en plus de notre couple, on apprend à connaître des personnages très importants tels que Kellan le grand frère protecteur, Erika la sœur un peu hystérique, Julie et Ricky les parents nocifs ou encore Lauren la mère décisionnaire. Ils sont nombreux certes, mais ils ont tous un rôle très important dans le déroulement des événements et donc dans l’évolution de la relation entre Alyssa et Logan. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure a imbriqué leurs existences les unes aux autres. Chaque action commise par l’un a des répercussions chez les autres.

Dans cette section, on commence, également, à cerner la situation. Alyssa connaît Logan mieux que personne, car ils vivent quelque part la même chose, à des degrés différents, mais leur environnement familial les rapproche. Malgré tout, Logan, submergé par cette vie sans avenir, s’accroche à leurs différences pour ne pas la brisée.

Dans la seconde, nous les retrouvons cinq ans plus tard pour un événement censé être heureux. C’est à ce moment-là que l’on affronte la solitude et les peurs de Logan. Son monde est sur le point de s’effondrer. Il est, alors, terrible de ressentir toute la souffrance qu’il endure à travers son récit. C’est un véritable crève-cœur de partager sa tristesse. Il va lui falloir beaucoup de courage pour ne pas retomber dans ses travers. Peut-il vraiment, continuer à se voiler la face ? Peut-il enfin accepter ses sentiments ? Pourra-t-il aller de l’avant ? Ces chapitres sont un condensé d’émotions pures.

Avec cette nouvelle histoire, j’ai pris beaucoup de plaisir à assister à la naissance d’une relation hors norme. L’intensité du texte et la nature des personnages ont su me toucher de plein fouet. Brittainy m’a plongée dans un livre bouleversant que j’ai eu du mal à lâcher. Il est vrai que j’ai pris plus de temps pour cette lecture, mais je voulais vraiment apprécier ce texte à sa juste valeur. Il a donc fallu que j’attende le moment propice pour dévorer ces pages.

The Fire est un tome qui fait réfléchir, qui nous pousse dans nos retranchements tout en gardant toujours une note d’espoir. Indéniablement différent de The Air, il n’en reste pas moins que ce couple a remué énormément de choses en moi. Il est temps de les laisser vivre leur vie en attendant de découvrir The Silent Waters en juin 2017.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/08/never-forgive-monica-murphy/

Oui j’étais mitigée en commençant ce nouveau tome, oui j’avais pas mal d’appréhension sur la suite de leurs aventures, mais que c’est bon de se tromper quelquefois, qu’il est bon de trouver enfin ce que l’on recherchait depuis le départ !

Never Forgive est sans conteste bien meilleur que Never Forget. J’ai enfin trouvé toute la tension et l’angoisse qui m’avait fait défaut dans le premier opus. J’ai souri, j’ai tremblé, je me suis angoissée face aux révélations et à l’enchaînement des événements.

Monica Murphy a eu la très bonne idée de garder l’interview télé en fil conducteur de son histoire. Lisa Swanson obtient un vrai rôle dans le déroulement des faits. Elle met énormément de pression sur les épaules de Katie et Will, non pas pour l’information, mais pour l’audimat que cela lui confère. Les doutes s’insinuent dans l’esprit des téléspectateurs qui vont colporter toutes sortes de ragots à leur sujet. L’opinion publique va se déchaîner contre ce couple hors normes déjà bien fragilisé par son vécu.

Autre élément important de ce roman, c’est la rancœur dévoilée par Brenna qui laisse enfin tomber le masque. Nous avions eu un aperçu de sa froideur envers Will mais finalement cette virulence envers le jeune homme cache un mal bien plus profond. L’être humain peut réagir de manière bien étrange surtout lorsqu’une catastrophe arrive au sein d’une même famille.

Lors de la lecture de Never Forget, j’ai regretté de ne pas avoir pu explorer le personnage de Will. Never Forgive offre enfin cette possibilité et retrace son calvaire à travers des bribes de souvenirs plus courtes, mais beaucoup plus ciblées qu’auparavant. On apprend enfin à apprécier cet homme totalement perdu, rongé par la culpabilité.

De son côté la transformation de Katie est incroyable. Elle prend conscience d’être la seule décisionnaire de sa vie et décide d’affronter ses peurs. Ce ne sera pas sans mal vu l’ampleur des dégâts, mais c’est avec une détermination sans faille qu’elle va combattre ses démons.

Agir en tant que couple va bouleverser leur quotidien de façon irrémédiable. Ils vont devoir faire le tri entre leurs émotions et vivre leurs souffrances aux yeux de tous. J’ai vraiment aimé la manière dont l’auteure a joué avec leurs sentiments, la façon dont elle a donné corps à leurs appréhensions tout en gardant ce lien indéfectible qui les réunit. On assiste à une vraie reconstruction émotionnelle. Ensemble, pas après pas, ils vont apprendre de leurs erreurs. Entre passé et présent, il est temps pour eux de se donner une réelle chance d’avancer.

Ce tome est véritablement une Dark Romance par la présence entière et malsaine d’Aaron. À travers des chapitres qui lui sont consacrés, on entre pleinement dans la tête de cet homme dément dont la folie ne cesse de prendre de l’envergure. Il rumine sa capture depuis tant d’années que même son enfermement ne peut empêcher sa dangerosité. Frissons garantis

Never Forgive est exactement ce que j’attendais depuis le début de cette histoire. Il comble toutes mes attentes grâce à un récit plus étoffé, un rythme plus soutenu et des personnages plus intrigants. J’ai vraiment aimé avoir une vision différente des faits et voir à quel point la manipulation des médias peut envenimer la situation. J’ai littéralement dévoré ce dernier tome. Si vous recherchez une histoire riche en émotions qui vous apportent une myriade de sensations fortes, Never Tears Us Apart est faite pour vous.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/07/never-forget-monica-murphy/

Never Forget est une Dark Romance qui s’adresse à un large public tant il comporte de différence avec les autres livres du genre. En effet, malgré le passé sombre et la violence de ce qu’à vécu Katie, le récit est bien loin de refléter l’horreur à laquelle nous sommes habitués avec cette catégorie de roman.

Je dois avouer que j’attendais bien d’autres choses de cette histoire, surtout après avoir vu plusieurs éloges de mes amies blogueuses. Malheureusement, mes sentiments sont confus, car je n’ai pas totalement retrouvé cet engouement durant ma lecture.

Les personnages sont touchants, certes, par leur passé commun. Leurs destins se retrouvent liés de la plus étrange des façons, car ils sont tous les deux victimes de la même personne à des degrés différents. Ils partagent de ce fait, quelque chose que personne ne peut comprendre.

Toute l’atrocité des événements se révèle chapitre après chapitre. Les flashs blacks sont un rappel constant de ce qui leur est arrivé. Ils éclaircissent certains points sans jamais tomber dans les détails scabreux de l’affaire. Monica Murphy intensifie de cette manière la tension déjà palpable en début de lecture. Cela permet également de ne pas choquer le lecteur plus que nécessaire.
L’originalité de ce livre vient de ses débuts. En effet, Katie prend le partie de raconter son kidnapping sur une chaîne de télé médiatisée à une heure de grande écoute. Les retombées n’iront pas forcément dans le sens qu’elle souhaite surtout lorsqu’elle tombe sur les horreurs colportées à son sujet sur les réseaux sociaux. Les gens dénaturent son histoire sans vergogne tout en cherchant à connaitre les éléments les plus sordides de sa captivité.

Du reste, Katie est au centre du récit. Malgré une narration à deux voix, le texte est concentré sur sa reconstruction, la recherche de cette force intérieure qui lui fait tant défaut, mais également sur la profondeur de ses traumatismes. J’ai trouvé qu’Ethan passait au second plan. Même si son rapprochement avec Katie laisse à désirer, il ne partage pas vraiment son histoire avec nous. Il nous parle vaguement de son enfance rebutante, mais il s’embourbe tellement dans son mensonge que l’on minimise presque son vécu. C’est dommage j’aurai aimé pouvoir explorer un peu plus ce personnage.

Les retours en arrière constituent une grosse partie de ce roman. Un chapitre sur deux revient sur l’ampleur de la tragédie. On apprend notamment les promesses qu’ils se sont vouées, le déroulement des faits et le début d’une correspondance rendu possible à l’époque par l’inspecteur Green. Ce qui a commencé comme un véritable atout dans cette lecture s’est finalement mué en longueur au fil du récit.

Never forget est donc pour moi un livre mitigé. L’histoire est douloureuse, les faits abominables, néanmoins, je ne me suis pas sentie happée par l’enchainement des événements. Dès le départ j’ai pu anticiper la fin, car tous les détails sont sous nos yeux. Cependant, ce livre a également pas mal d’atout dans sa manche. Monica Murphy a une écriture très fluide, agréable, bien développée. Les personnages à fleur de peau sont émouvants de sensibilité. Katie et Ethan sont deux âmes sœurs réunies par la cruauté d’un seul homme.

Maintenant, j’ai envie de savoir comment l’auteure va donner suite à leur relation, surtout après les révélations faites juste avant le point final. Il me tarde à présent de le découvrir grâce à Never Forgive.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/06/private-lesson-samanthe-beck/

Private Lesson est un titre qui m’a tout de suite interpellé par ses sous-entendus et son résumé alléchant. Publié chez Collection &Moi, il ne m’en fallait pas plus pour me jeter dans cette lecture très prometteuse.

Le succès de ce livre repose avant tout sur la personnalité même des protagonistes et l’environnement dans lequel ils évoluent. En effet, tout le monde se connaît dans la petite ville de Bluelick ce qui alimente sans cesse la machine à ragot du coin. Les gens aiment savoir ce qu’il se passe chez eux et se délectent de la moindre information croustillante donnant lieu à plusieurs situations cocasses.

Ellie Swann a été élevée sur ces terres. De retour en ville pour veiller sur son père, c’est avec son doctorat en poche qu’elle décide d’ouvrir son propre cabinet médical. Depuis toute petite elle planifie sa vie avec Roger, le quaterback du lycée avec qui elle se voit vivre heureuse entourée de trois ou quatre Roger blondinet. Ellie est une personne pragmatique qui envisage les choses d’un œil pratique. Elle agit toujours de manière réfléchie, concise et directe. Cela aurait pu la rendre pénible voir acariâtre et pourtant grâce à son franc-parler et sa bonne humeur, Ellie est une jeune femme que l’on apprécie dès les premières lignes.

Tyler Longfoot a tout du Bad Boy. De son allure à sa harley, il est la parfaite représentation de l’homme dangereux. Il est celui que tout le monde connaît et pas forcément pour les bonnes raisons. Sa réputation le précède malgré son évolution. En effet, Tyler est dorénavant un chef d’entreprise accompli. L’enfant du pays a bien grandi et fait prospérer la ville en créant des emplois et en s’investissant pour les autres. Son image de je-m’en-foutiste lui pose à présent pas mal de problèmes pour l’avenir. Il faut dire que ce jeune homme simple et altruiste est à un tournant de sa vie. Sa générosité sans pareil fait de Tyler un homme profondément gentil que l’on a envie de découvrir.

Le principal attrait de ce livre repose bien entendu sur les leçons privées d’Ellie. Ce qui est particulièrement plaisant c’est la manière dont elle envisage la suite des événements. Avec son raisonnement linéaire, elle voit le sexe comme une matière scolaire, analysant point par point chaque aspect de ce sujet précis. Le contraste avec les méthodes de Tyler est alors saisissant, car ce dernier vit dans la spontanéité totale surtout sur sa sexualité.

Leur relation prend une tournure certes sensuelle, mais surtout sentimentale. De par leur passé commun, les souvenirs viennent régulièrement alimenter le récit d’anecdotes croustillantes. De plus, on se rend finalement compte qu’ils ne sont pas si différents l’un de l’autre. Leur situation familiale a toujours été compliquée ce qui va grandement les rapprocher, mais également les effrayer.

Leur histoire ne verra pas le jour sans mal, car Ellie totalement obnubilé par le « projet Happy End » refuse de voir ce qui crève les yeux. Sa quête de séduction est si ancrée en elle, qu’elle en oublie de regarder l’homme qui se tient à ses pieds. J’ai beaucoup aimé la façon dont le récit a été tourné. L’obstination d’Ellie apporte de la consistance à cette relation que l’on devine aisément.

Private Lesson est donc un livre très agréable agrémenté d’une bonne dose d’humour. L’écriture est claire, fluide, attrayante. On a envie de tourner les pages pour connaître la suite des réjouissances. C’est un roman qui met de bonne humeur et qui se lit en quelques heures. À découvrir sans tarder..
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/05/nuit-blanche-a-manhattan-sarah-morgan/

Nuit Blanche à Manhattan est le livre du romantisme absolu. Avec des personnages attachants à souhait rehaussés d’une dose de complexité, c’est dans le décor hétéroclite de New York que Sarah Morgan nous présente un couple auquel il est difficile de ne pas s’attacher.

Paige Walker est une force de la nature. Dès son plus jeune âge, elle a dû faire face à l’adversité et a dû apprendre à composer avec les difficultés imposées par sa fragilité. Malgré la surprotection de ses parents et de son frère, elle refuse d’être différente, préférant se fondre dans la masse grouillante de la ville qui ne dort jamais. Paige est une véritable battante au grand coeur. J’ai admiré sa volonté, son besoin de s’affirmer et surtout sa façon de rester positive en toute circonstance.

Ce n’est pas Jake Romano qui dira le contraire. Le petit gars de Brooklyn est devenu un chef d’entreprise brillant à la pointe de la technologie. Adopté à l’âge de 6 ans il est le parfait reflet du rêve américain. Sûr de lui, Jake est un homme qui dit toujours ce qu’il pense sans se soucier du lieu ou du moment. Malgré tout, il renferme de profondes blessures qui régissent toute sa vie. Lorsque l’on apprend à le connaître, sa vulnérabilité est presque palpable. On a envie de l’aider à surpasser ses peurs et le voir s’épanouir, car il le mérite tellement.

Le récit prend rapidement une dimension intime du fait de leur passé commun. La condition de Paige et la personnalité de Jake apportent beaucoup de complication même si les sentiments sont présents depuis longtemps. Il faut dire qu’ils se retrouvent dans une situation particulière qui aurait de grosses répercussions en cas d’échec.

La particularité de ce tome est la forte relation qui relit les différents protagonistes. Outre notre couple, c’est tout un groupe qui se retrouve impliqué. En effet, Paige a quitté son île natale avec ses deux meilleures amies et vit dans le même bâtiment que son frère qui se trouve être l’ami d’enfance de Jake. Sacré méli-mélo je vous l’accorde, enfin seulement sur le papier, parce qu’en réalité les liens qui les unissent les uns aux autres sont sincère, vrais, authentiques. Ils apportent beaucoup de profondeur au récit. Soudain, ce n’est plus avec deux personnes que l’on interagit, mais avec cinq aux caractères complètement différents. D’ailleurs, le contraste entre Eva l’incurable romantique et Franckie la négativité personnifiée est rafraîchissant. Cette disparité rend les choses plus amusantes, mais également plus intimiste.

Le déroulement de l’histoire est très agréable, on se laisse porter par la relation qui prend forme sous nos yeux. Sarah Morgan a habilement mêlé le côté sentimental et le côté professionnel pour donner vie à l’amour entre deux personnes destinées l’une à l’autre. C’est beau, c’est bon et ça fait du bien à nos petits coeurs romantiques.
De plus, tous les chapitres commencent par un trait d’esprit d’un des personnages. Un petit rappel bien sympathique qui laisse entendre la tournure que vont prendre les événements. Un petit plus bien plaisant.

J’ai vraiment aimé découvrir ce couple, leurs péripéties et surtout cette attirance magnétique plus forte que les appréhensions ou que la peur. Leurs émotions jouent un rôle essentiel dans le cheminement de leur rapport malgré les promesses et l’importance de leur histoire personnelle. L’auteure a créé un lien indéfectible entre ses héros auquel on succombe totalement.
Je suis de nouveau sous le charme de la beauté des textes de Sarah Morgan qui après les frères O’Neil me touche de nouveau avec cette romance parfaite en tout point.

Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/03/mafia-seduction-3-joueur-kresley-cole/

Le Joueur est avant tout l’histoire d’un coup de foudre, le seul, l’unique, le vrai, celui qui retourne votre monde et qui le porte à vos pieds. J’attendais beaucoup de ce dernier tome et je dois vous dire dès à présent que le dernier frère Sevastyan a largement comblé mes attentes.

Ce qui a tout de suite capté mon attention, c’est la rapidité avec laquelle on plonge dans l’histoire. En effet, les premiers instants donnent un ton rythmé au récit. En quelques mots, l’auteure nous plonge dans l’univers des escrocs de haut vol allant jusqu’à nous enseigner l’arnaque de grande envergure. Code, déroulement du plan, langage, j’ai eu l’impression de devenir une véritable apprentie voleuse.

Ce dernier opus commence par la présentation de Victoria, de son entourage et surtout de son métier, disons particulier. Fille de Gentleman Joe et Diamond Jill, Vic la Glaciale n’a pas son pareil pour détourner l’attention sur une opération en cours. Loyale et fidèle à sa famille, elle n’hésite pas à prendre tous les risques pour les sortir de l’enfer quitte à prendre pour cible un pigeon bien trop gros pour elle.

Dmitri Sevastyan, rien que son nom me donne des frissons. Comme ses frères précédemment, le premier mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à lui c’est : intensité. Peu importe ce qu’il fait, ce qu’il décide il le fait avec une telle profondeur qu’il est impossible de ne pas craquer pour ce personnage. En plus d’un physique à tomber, Dmitri est un prodige de l’informatique et des maths. Brillant, possessif, solitaire, mais doté d’une sincérité désarmante, cet homme est un écorché vif aussi autoritaire que vulnérable. Sa complexité n’a fait qu’attiser ma curiosité. Je n’avais plus qu’une envie : découvrir une a une toutes les facettes de ce personnage fascinant.

Dès leur premier contact, on ressent l’importance de ce moment. C’est comme si tout à coup deux univers se percutaient, comme si le destin attendait ce moment précis pour faire basculer leur monde. Leur connexion est si troublante que l’on comprend tout de suite à quel point leur existence va se retrouver chambouler pas la suite des événements. Cependant, leur relation ne sera pas de tout repos tellement les secrets entre eux sont nombreux. Victoria se retrouve très rapidement tiraillée entre ses désirs et sa loyauté envers les siens. Elle développe alors une culpabilité écrasante face à la situation, car elle se retrouve pieds et poings liés à leur sort. Dmitri ne sera pas en reste tant il est rongé par son passé. Les souffrances liées à son enfance son omniprésente dans son quotidien. Il lutte inlassablement contre ses démons espérant trouver la lumière qui lui permettra enfin de tourner la page sur ses traumatismes.

La sensualité qui se dégage de ce couple est électrisante. Chaque effleurement, chaque caresse enflamme leur sens. J’ai beaucoup aimé la manière dont Kresley Cole a fait ressortir leur besoin sans tomber dans le classicisme du genre. Ils se laissent porter par leur plaisir et l’explorent sans relâche. C’est tout simplement torride.

Ce dernier tome est pour moi l’apogée de la saga grâce à la personnalité intrigante de ses héros, mais également au coup de maître orchestré durant toute la durée du roman. L’histoire est palpitante, drôle, unique. Je suis sous le charme de ce couple atypique, mais si complémentaire. Entre l’arnaqueuse expérimentée et le milliardaire déséquilibré, nul doute que vous vous laisserez envoûter par ce grand huit émotionnel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/02/rock-kiss-tome-2-rock-hard-nalini-singh/

Il était une fois une petite souris qui à la suite d’une restructuration doit faire face au grand méchant Tyrannosaure……Non, non je ne suis pas folle (du moins pas complètement), mais l’histoire de Charlotte et Gabriel aurait pu commencer de cette manière. Nalini Singh a imagé son texte dans ce sens et c’est avec décontraction que l’on aborde cette lecture.

Charlotte Baird est névrosée, totalement tétanisée par les souvenirs encore bien présents de ce qu’elle a vécu quelques années auparavant. D’une timidité maladive, elle n’en reste pas moins une femme intelligente, brillante doté d’un excellent sens de l’observation. Elle aurait pu très rapidement devenir une caricature du genre caché derrière une garde-robe peu flatteuse et une panique perpétuelle. Néanmoins les petites touches d’espièglerie qui ressortent lorsqu’elle oublie ses peurs m’ont donné envie de connaître sa vraie nature, celle d’avant le drame.

Gabriel Bishop est un homme à qui tout réussi. Rugbyman adulé, PDG reconnu, c’est une authentique force de la nature. Sévère, mais juste, il est celui qui redresse les entreprises en perdition, celui qui sauve la situation. C’est un véritable bourreau de travail. Bien sûr, c’est un homme très demandé par la gent féminine grâce à son charme hypotonique et son compte en banque bien garni. Malgré tout, il n’en joue pas préférant se donner à 100 % dans son activité. Droit, perspicace et persévérant, Gabriel est un roc sur lequel on se laisserait volontiers aller.

Ce qu’il ressort avant tout de cette histoire, ce sont les cicatrices émotionnelles de la jeune femme. En effet, l’auteure a choisi de ne livrer les événements qu’au compte-goutte ce qui amplifie la tension tout au long du récit. Tout en sachant que ce qu’elle a vécu est horrible, on ne peut s’empêcher de se poser des questions, de rassembler les différents éléments pour parvenir à comprendre sa psychose. Lorsqu’enfin, la vérité tombe, on est totalement impuissant face à l’horreur, l’humiliation et les affreuses souffrances qui l’ont démolie peu à peu.

C’est alors que l’on assiste à une totale reconstruction de Charlotte. Apprivoiser par Gabriel, plus patient et compréhensif que jamais, elle va affronter des années de douleurs, de chagrin et de colère emmagasinés. Elle va devoir avancer pas à pas, accepter l’aide de son colosse pour enfin se sortir des griffes de celui qui lui a pourri la vie.

D’un autre côté, j’ai trouvé vraiment intéressante l’évolution de Gabriel. Son obstination, sa force et sa patience vont être mises à rude épreuve par la souris Charlie. Aussi petite et menue soit-elle, elle va totalement le déstabiliser par sa fragilité et ses émotions à fleur de peau. J’ai vraiment apprécié la manière dont leur relation prend forme. Au-delà du danger, de leurs failles et des difficultés, le lien qui les unit se renforce pour les mener vers une histoire solide basée sur l’acceptation de l’autre et sa compréhension.

J’ai pris beaucoup de plaisir avec ce second tome de Rock Kiss. Les petits rappels à ROck Addiction sont très sympathiques, ils nous replonge agréablement dans l’histoire de Molly et Fox. L’écriture de Nalini Singh est toujours aussi captivante, attrayante. Elle a su apporter beaucoup d’intensité à son histoire en faisant ressortir le meilleur de ses personnages malgré leurs appréhensions. Rock Hard est un livre émouvant qui se lit très facilement. C’est un roman que j’étais impatience de découvrir, qui a su me charmer par la force qu’il dégage et que je vous invite à lire à votre tour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-03
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/03/01/coeur-insoumis-tome-1-emma-m-green/

Quoi de mieux qu’un road trip de 5000 kms à travers les États-Unis pour faire connaissance ? C’est ce que vont découvrir Solveig et Dante, deux personnes que tout semble opposer.
À travers un périple semé d’embuches, ils vont devoir apprendre à cohabiter ensemble dans l’espace confiné de la Chevy.

Romantique me direz-vous ? Je répondrai plutôt folklorique aux vues de la personnalité de chacun. Entre les bavardages incessants de l’une et l’inaccessibilité de l’autre, c’est avec beaucoup d’humour que les auteures mettent en scène ce couple aussi attachant qu’improbable.

Je dois le reconnaître, Solveig a un sacré tempérament. Sous ses airs ingénus se cache une jeune femme que la vie n’a pas épargnée. Transparente aux yeux du monde, elle voit son rêve s’envoler à l’adolescence suite à une blessure au genou. Le destin semble s’acharner sur elle sans répit, malgré tout, elle reprend son sa vie en main et décide d’aller enfin de l’avant. C’est sa détermination et sa niaque qui la rendent très attachante. Bien sûr, elle a ses moments de faiblesse, mais quoi de plus normal lorsque l’on a vécu le pire ?

Dante Salinger a tout du ténébreux énigmatique. Généreusement doté par la nature, nul doute qu’il saura vous conquérir par sa virilité presque animale. Peu bavard, il offre un véritable contraste avec sa partenaire de route. Dante dégage une intensité sombre, une dangerosité au goût d’interdit. À chacune de ses interventions, on a envie de découvrir ce qui se cache sous sa froideur apparente.

Emma M Green n’aurait pas pu créer deux personnages plus éloignés l’un de l’autre. Mais ce sont ces différences qui pimentent leur quotidien. En effet, impossible de prévoir d’avance leur réaction. Leurs échanges sont drôles, joueurs tout en gardant cette part de mystère qui titille notre curiosité. Je suis d’ailleurs restée bluffée par la dernière révélation fracassante de ce tome.

Ce premier opus ouvre la voix à une histoire qui s’annonce très intéressante. C’est un vrai plaisir de retrouver la sensibilité et la fantaisie typique de ce duo d’auteures qui sait nous charmer à chacune de leurs aventures. Cœurs insoumis est un roman à suivre et à déguster sans modération.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-02
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/28/toi-sara-agnes-l/

Envie d’une histoire torride à vous couper le souffle ? Alors plongez immédiatement à la découverte de Seulement toi, un roman qui a su me fait frissonner de plaisir, mais qui m’a également émue aux larmes. Il faut dire que Sara Agnès L n’a pas lésiné sur la personnalité de ses protagonistes ni sur l’originalité de son texte. On se laisse aisément embarquer dans un tourbillon de sensations toutes plus intenses les unes que les autres.

Impossible de ne pas succomber à Lexie véritable Tornade montée sur pile. Elle est phénoménale dans sa façon d’appréhender la vie et surtout par son caractère impétueux. C’est une jeune femme directe, qui ne se laisse pas démonter, mais qui garde une facette sombre que l’on a envie d’explorer. Totalement déchaînée dans un lit (voir sur une table, à même le sol ou encore sous la douche) elle n’a pas peur de franchir les limites. Outre ce côté très fougueux, plus le récit avance plus on se rend compte de la rudesse de ses expériences passées. En effet, elle a vécu des choses traumatisantes qui l’ont indéniablement marquée à vie. Dur dans ces conditions-là de briser les défenses qu’elle a érigées autour de son cœur.

Carlos Garcia a toujours eu une ligne de conduite à respecter. Il a des règles auxquelles ils ne dérogent pas lui permettant de garder la main sur sa vie. Fort de sa réputation de Chaud Lapin, c’est avec beaucoup de malice qu’il aime changer de partenaire. Carlos est un homme culotté peu empreint à s’attarder sur des détails insignifiants. C’est un personnage qui a su me surprendre par ses réactions et surtout son adaptabilité.

L’intérêt principal de cette histoire est sans aucun doute le rapport de force qui s’installe entre les deux jeunes gens. Elle sait très bien comment le provoquer, comment repousser ses limites en lui faisant perdre la tête de la plus agréable des façons. Ensemble, ils se lancent dans un jeu explosif, d’une sensualité à couper le souffle. Leur intermède sexy prend une place importante dans leur histoire, car c’est à travers leurs ébats qu’ils se découvrent.

L’acceptation de l’autre est également un point essentiel de ce roman. En effet, Carlos va chercher à identifier les failles et les besoins particuliers de sa partenaire. Le monde qu’il va découvrir lui est totalement inconnu. Malgré tout, il va tout tenter pour franchir les barrières de celle qui a chamboulé son existence.
Le rythme de la narration est très agréable. Plusieurs chapitres courts du point de vue de l’un et l’autre nous amènent rapidement vers une dimension plus intime, plus sentimentale. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure qui a capté toute mon attention en jouant avec mes émotions.

Ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains de par la nature de la relation entre Lexie et Carlos. C’est un ouvrage ou il faut garde l’esprit ouvert, car les scènes sont brutes. Attention, je ne parle pas de violence, mais l’auteure image très bien leurs ébats qui comportent certaines pratiques qui peuvent sembler déroutantes pour les personnes sensibles.

J’ai véritablement passé un très bon moment avec ce livre palpitant. J’ai succombé à la folie de Seulement toi que je vous invite à découvrir à votre tour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/27/8-chemins-vers-jeanette-grey/

Il y a des livres qui sont difficiles à chroniquer de par les émotions qu’ils vous font ressentir. 8 Chemins vers elle se range dans cette catégorie, car après avoir eu un gros coup de cœur pour l’histoire de Kate et Rylan je me retrouve tiraillée entre déception et attendrissement. Je vais tenter d’exposer mon point de vue avec neutralité pour ne pas vous influencer plus que de raison.

À la fin du premier tome, nous avions laissé Rylan de retour à New York dans l’espoir de reconquérir celle qui fait battre son cœur. Nous le retrouvons à la même place, ce qui est un très bon point, on entre ainsi directement dans le feu de l’action….Et quelle action. La connexion qui s’était établie entre eux à Paris est toujours aussi palpable. Leur entente charnelle n’est plus à prouver tant ils s’entendent à merveille sur ce plan. Beaucoup de sexe diront dire certain, personnellement je dirai simplement que leur relation étant basée sur ce plan, il est tout à fait normal de voir autant d’ébats durant le récit. Ils communiquent, se livrent à l’autre durant ces moments intimes ce qui renforce complètement leur lien. L’érotisme des scènes est brûlant notamment celle de l’appareil photo qui m’a donné des frissons.

Kate est d’autant plus ouverte sur le sujet. On la sent plus directive, elle exprime bien mieux ses envies. Cependant, je l’ai trouvée terriblement agaçante, et ce durant tout le livre. Mon Dieu qu’elle peut se montrer méprisante, blessante. Bien sûr je comprends ses réticences, mais tout du long elle ne cesse de maintenir Rylan à distance persuadée d’avance de savoir comment va se finir cette histoire. Elle est tellement sur la défensive qu’elle arrive à en devenir mesquine. Son comportement a failli me faire abandonner ma lecture.

À contrario, j’ai trouvé Rylan terriblement touchant par son évolution, sa façon de tout mettre en œuvre pour la reconquérir. On en apprend bien plus sur lui durant ce tome, on revient sur son enfance, son adolescence et surtout les raisons qui l’ont poussé à fuir. Bien sûr, il a fait des erreurs, il en refera d’autres, mais il a le courage de vouloir avancer, de combler le vide de sa vie. C’est pour lui que j’ai continué à tourner les pages, c’est avec lui que j’ai souffert.

Je suis véritablement déçue par la tournure des événements, mais surtout par la personnalité de Kate. L’acceptation et la confiance auraient dû se placer au centre de ce roman alors que ce que je retiens c’est la douleur, la confusion et ce compte à rebours incessant.

J’ai vraiment hésité sur la note que je voulais donner parce que malgré tout, Rylan est un personnage auquel je me suis particulièrement attachée. Néanmoins, je dois être honnête, j’ai eu beaucoup de mal à finir ce livre. Je n’ai pas pu passer au-delà du tempérament de Kate. Je ne dis pas que personne ne sera ému par ses réactions, mais pour ma part, je n’ai pas réussi à l’apprécier tout simplement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/25/sexy-lawyer-tome-3-affaire-non-classee-emma-chase/

Un grand sourire aux lèvres….Voici la meilleure façon de terminer un livre et je peux vous dire qu’Emme Chase a réveillé mes zygomatiques avec cette saga à la fois drôle et touchante. Pourtant, ce n’était pas gagné avec ce dernier tome. En effet, Brent me paraissait moins intéressant que ses congénères, je n’attendais pas spécialement son histoire. Malgré tout, une fois plongé dans cette lecture, le plaisir était au rendez-vous.

Cela commence dès les premières lignes grâce à un prologue explosif qui offre une entrée en matière fracassante. L’aperçu que l’on a des personnages sur ces quelques pages est un délice. On a immédiatement envie de comprendre comment ils en sont arrivés là, pourquoi réagissent-ils de la sorte ? C’est un début prometteur qui met l’eau à la bouche.

Le déroulement de l’histoire est agréable pimentée par des répliques hilarantes de Kennedy et Brent. Leurs chamailleries font partie de leur charme et confèrent au récit un aspect juvénile presque puéril qui rappelle le passif de nos deux héros. De par la nature même de leur lien, l’histoire est jonchée de souvenirs d’enfance. On revit alors avec une vive émotion les moments clés de leur relation, ce qui amène une véritable profondeur à l’histoire. Les années sont passées, mais il reste de nombreux non-dits entre eux desquels vont découler énormément de révélations inattendues, de culpabilité et de souffrance.

Le caractère des personnages apporte beaucoup à l’ensemble du texte. En effet, les voir s’affronter sur un pied d’égalité est assez jouissif. C’est une des particularités de cette saga qu’Emma a su réitérer avec ce nouveau couple.

Kennedy est forte, têtue comme une mule, féroce, mais également conditionnée par un vécu traumatisant sur lequel elle a du mal à tourner la page. Pourtant elle ne lâche rien, son intelligence et son sarcasme font d’elle une battante féroce dans son travail comme dans sa vie personnelle.

Brent est un homme beaucoup plus sensible qu’il n’y parait. Il se cache derrière un humour détonnant, car il refuse de voir la vie du mauvais côté après l’accident qui l’a rendu handicapé. Il a grandi dans une famille que l’on peut qualifier d’excentrique, mais qu’il aime malgré tout. Il voue une obsession sans borne à Charlie son psychologue depuis vingt ans ce qui donne lieu a des discussions très drôles lors de ses rendez-vous quotidiens. Son arrogance, son opiniâtreté et sa patience font de Brent un homme attachant proche de l’image des super héros qu’il admire tant.

Un des points qui m’a le plus charmé dans cette histoire c’est la manière dont Emma Chase a choisi de traiter l’amputation de son héros. Cela aurait pu être lourd, il aurait été facile de profiter de son état pour apitoyer le lecteur. Rien de tout cela, au contraire, l’auteure a choisi de l’intégrer au récit sans mettre l’accent sur cette particularité. Brent vit sa vie aussi normalement que possible sans tenir compte de sa jambe. Quelques rappels sont faits, mais on occulte complètement la condition de ce dernier tant il n’y fait plus attention. J’ai trouvé ça vraiment très bien de ne pas avoir tout tourné autour de cet accident.

Au final, même si Affaire non classée n’est pas le tome que j’ai préféré, j’ai réellement aimé ce bras de fer entre Kennedy et Brent. C’est brut, chaud, insatiable. On en redemande encore et encore. L’épilogue est jubilatoire, car l’heure de la revanche a sonné. La surprise que réserve Emma dans un épilogue bonus est attendrissante à souhait, une fenêtre sur l’avenir qui nous transporte à la fois au moment présent et à ce passé si mouvementé. Un nouvel opus à déguster sans modération !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-02
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/24/panthere-noire-julie-huleux/

Savoureux mélange entre James Bond et Mission impossible, Julie Huleux nous entraîne à la découverte d’un récit sexy sur fond de défilé de mode et de mafia sud-coréenne.

Lorsque l’on commence cette lecture, c’est un véritable dépaysement que l’on ressent. Entre podium et ambiance asiatique, ce roman est un voyage de chaque minute. On apprécie le travail fait par Julie en amont qui nous transporte avec beaucoup de facilité hors de nos frontières. C’est un des aspects très agréables de ce livre.

Ce qui m’a donné envie de découvrir cette histoire c’est avant tout, le mélange des genres. Je suis passionnée de romantic suspens et la promesse d’une héroïne aussi belle que dangereuse m’a tout de suite séduite. Alors que dire d’Eve, à part qu’elle est fascinante sous toutes les coutures. Cette séductrice au tempérament de feu connaît ses atouts et n’hésite pas à les utiliser pour arriver à ses fins. Elle obtient toujours ce qu’elle veut, c’est aussi simple que cela. Cependant, ne vous fiez pas aux apparences, sous ses airs de princesse, cette panthère possède bien des cordes à son arc.

J’ai beaucoup aimé la tournure des événements, la tension qui persiste jusqu’à la dernière ligne tout comme l’équilibre parfait entre sensualité et action. L’intervention des services secrets français apporte une pointe de perniciosité supplémentaire à l’ensemble. L’aura que dégage cette novella est totalement captivante. Je me suis laissée portée tant par les personnages que par les rebondissements inattendus qui m’ont prise par surprise.

J’ai trouvé très intéressante la manière dont l’auteure a donné la parole aux différents protagonistes. Les points de vue s’entremêlent aisément pour donner un texte fluide qu’il est très agréable de parcourir. Julie a une écriture affûtée, directe, mais également empreinte de volupté. Je découvre d’ailleurs sa plume grâce à ce roman et cela me donne envie de la retrouver dans d’autres aventures.

La passionnée de suspens que je suis est totalement conquise par la totalité de cette histoire riche en péripéties. À votre tour de plonger dans l’univers captivant de la Panthère Noire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/23/idoles-stade-tome-9-jeu-sol-jaci-burton/

Neuvième tome de la Saga : Les idoles du Stade, Jeu au sol nous entraîne à la découverte d’une histoire sensuelle où la famille se place au centre du récit. Jaci Burton nous présente des personnages différends par leurs vécus, mais similaires par leur façon d’envisager la vie. C’est sur la base d’une relation impossible que ce texte commence.

Katrina, top-modèle de son état, est une jeune femme au passé atypique. En effet, une fois les lumières éteintes, c’est auprès de sa sœur et son frère, dont elle a la charge, qu’elle se ressource. Aussi brillante que belle, Kat ne vit que pour le bien-être de ses proches refusant toute vie sociale. Ce qui m’a marqué chez elle, c’est toute cette solitude qui l’entoure. J’admire son courage, sa détermination, son dévouement, mais qu’il est triste de voir qu’elle se sacrifie totalement. Après les drames qu’elle a vécus, elle mériterait amplement de mettre un peu de folie dans son existence.

C’est là qu’entre en jeu Grant Cassidy. Footballeur émérite, beau, sexy, talentueux. Il fait partie de ces hommes qui ont le monde à leurs pieds. Intelligent par-dessus le marché (qui a dit que l’homme idéal n’existait pas) c’est avec brio qu’il mène sa carrière tout en se consacrant aux siens. Grant est un homme bien sous tout rapport qui ne cherche rien d’autre que prendre du bon temps.

Le gros point positif de cette histoire vient des adolescents Anya et Leo. Grâce à eux, le texte est rafraîchissant, pimpant. Ils apportent beaucoup de pep’s à l’ensemble. Ils n’hésiteront pas à dire les choses, à pousser leur sœur dans ses retranchements ce qui fait grandement avancer leur relation.

Le jeu de séduction est également bien présent. Grant ne lésinera pas, il tentera d’ailleurs le tout pour le tout afin approcher sa belle et comprendre son fonctionnement. Il est vrai que je l’ai trouvé un peu envahissant par moment, mais c’est un homme de terrain, habitué à prendre des décisions rapides dans l’instant. Chaque instant de faiblesse de Katrina sera exploité dans ce sens. Ils vont alors jouer une sorte de je t’aime moi non plus sensé reflété des rapports simples sans prise de tête.

En parlant de rapport, la fougue et la passion prennent une grande place dans le récit. Katrina lutte contre ce désir qui grandit en elle. Elle ne souhaite pas s’abandonner, mais sous le regard de Grant ses sens s’embrasent. Leurs ébats sont torrides quoique je me suis retrouvée perplexe face à certains dialogues notamment sur les références érotiques de Kat. Ce dernier point a calmé mes ardeurs lors de quelques scènes.

Je vous le disais au début de cette chronique, la famille représente une grosse partie de ce tome. En effet, le parallèle entre famille mono parentale et famille nombreuse est très intéressant. Les différents aspects des deux relations sont bien mis en évidence et il était très plaisant de les voir se rejoindre. J’ai vraiment adoré cette tournure de l’histoire. Je suis d’ailleurs sous le charme de la fratrie Cassidy.

Mis à part quelques petits points dérangeants, cette lecture a été agréable. Les personnalités de Kat et Grant se complètent bien malgré les doutes omniprésents de cette dernière. Jaci Burton a une plume qui nous emporte facilement et réussit une histoire aussi émouvante que sympathique. Le prochain opus portera sur Tucker le frère de Grant dont nous avons un très bon aperçu durant ce tome. Pas encore de dates françaises, mais j’espère que nous l’aurons aussi vite que possible.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-02
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/23/kgi-tome-9-silence-brise-maya-banks/

KGI fait partie de ces sagas dont je me repais de chaque tome. Chaque nouvelle sortie apporte une toute nouvelle histoire qui s’entremêle délicieusement avec les précédentes. Je suis une addict de la première heure malgré les petits défauts du précédent opus. C’est donc avec impatience que j’attendais de me lancer à la découverte de Silence brisé.

La première chose que j’ai écrite sur mon carnet de notes a été : La Belle et la Bête version moderne, car c’est exactement à cela que la présentation des personnages m’a fait penser. Je ne vous cache pas que Swanny n’est pas celui dont j’attendais le récit. Cependant, ce tome m’a prise au piège de la première ligne au point final.

Eden Sinclair est une star des podiums. Adulée dans le monde entier, elle garde cependant les pieds sur terre grâce à son père et ses frères. C’est tout simple, elle n’a aucun défaut. Je vous jure, je n’ai jamais vu une héroïne aussi douce, aussi aimante et aussi compréhensive qu’Eden sans tomber dans la niaiserie totale. Sa gentillesse est pimentée par une volonté farouche. C’est avec détermination qu’elle mène sa carrière et sa vie. Je dois dire qu’elle m’a agréablement surprise durant cette lecture. Eden est une personne profondément humaine à laquelle on s’attache rapidement.

Daryl Swanson, alias Swanny, vit dans les souvenirs traumatisants de sa captivité dans les montagnes afghanes. Totalement défiguré par ses bourreaux, il n’est plus que l’ombre de lui-même refusant de croire que les femmes puissent le trouver attirant. Après avoir fait une croix sur sa vie sentimentale, il se consacre à sa nouvelle famille, les Kelly, et à son travail au KGI. Douée dans ce qu’il fait, Swanny est un homme calme, qui ne parle jamais pour ne rien dire. Il est également doté d’un instinct infaillible qui a permis à son équipe de se sortir plus d’une fois de situations délicates. Son vécu fait de lui un personnage fort que j’aurai aimé décortiquer un peu plus.

Commençons par ce que je retiens de positif dans l’histoire. Tout d’abord l’évolution d’Eden qui au contact de Swanny va indéniablement prendre le taureau par les cornes. Sa franchise est rafraîchissante, elle permet de sortir cet homme de sa zone de confort. Par ailleurs, le bien-être de la jeune femme est mis au centre de l’histoire. Malgré les barrières que Daryl érige entre eux, elle éveille en lui des instincts primaires qui donnent vie à une attirance vive, tangible. C’est un véritable brasier qui n’attend qu’une étincelle pour s’enflammer. À côté de cela, ce sont les doutes de Swanny qui partagent le devant de la scène. En effet, dû à son manque de confiance en lui, il se pose beaucoup de questions. C’est intéressant de voir qu’ils partagent les mêmes peurs, les mêmes appréhensions sur la nature de leur relation.

Passons aux points négatifs. Il m’a fallu du temps pour entrer dans l’histoire, car malgré la courte période du récit, l’auteure nous présente de nouveau des personnages que l’on connait déjà bien. Les descriptions sont interminables et m’ont donnés un goût de déjà vu. Cela instaure une longueur dès le départ du livre, c’est dommage. Autre point qui fait que je ne mettrai pas de coup de cœur sur ce tome : le manque d’action. Ce qui m’a attirée dans cette saga c’est justement le savant mélange entre amour et intrigue. Ici, malgré la magnifique histoire que l’on découvre, le scénario est long à se mettre en place. Il me laisse un sentiment d’inachevé. J’espère que Maya retrouvera cet équilibre qui a fait la réussite de cette saga.

J’ai passé un vrai bon moment avec cette histoire, même si j’aurai aimé approfondir certains points. Eden et Swanny ont su me charmer par la profondeur de leur sentiment. Le récit, bien qu’à la troisième personne, est bien mené. Maya Banks a toujours su m’embarquer dans ces histoires. J’attends avec impatience le prochain opus consacré à l’énigmatique Hancock. Sortie cet été en principe.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-02
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/22/hopeless-colleen-hoover/

Hopeless est un livre coup de point qui en plus de vous faire sourire vous fera passer par mille et une émotion d’une intensité sans égale. Colleen Hoover a le don de donner vie à des histoires poignantes qui nous bouleversent au plus haut point. Embarquer pour un récit sans pareil où vos sentiments se retrouveront rapidement ébranlés.

L’histoire de Sky et Holder ne pourra pas vous laisser indifférent tant elle est riche en rebondissements. Ce livre est d’une profondeur telle qu’il est pratiquement impossible de le lâcher. Dès la première page, l’auteur capture le lecteur et l’entraine dans le sillage de ses personnages. Que ce soit par leur caractère ou par leur vécu, nul doute qu’ils sauront vous marquer intimement.

Lorsque j’ai rencontré Sky, ce sont tout d’abord ses réactions qui m’ont intriguée. Le mystère qui entoure son enfance, sans cesse rappelée par des flash-back bien placés, nous pousse a vouloir comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Pourquoi cette jeune fille semble si insensible ? Pourquoi ne s’ouvre-t-elle pas au monde? Je me suis posé tant de questions sur sa personne que la moindre information a pris de l’importance. Sky est un véritable puzzle auquel on ne peut que s’attacher.

Dean Holder a l’image du bad boy. Sa réputation n’est plus à faire et pourtant on ressent très rapidement un vide en lui. Plus on apprend à le connaître, plus on s’aperçoit que loin d’être un mauvais garçon, c’est un jeune homme un poil excessif, mais loyal et altruiste. Il a vécu la perte, il a véritablement souffert et pourtant il se démarque par son amabilité et sa gentillesse envers Sky. Dire que je suis tombée amoureuse de ce personnage serait peut-être un peu exagéré néanmoins j’ai beaucoup d’affection pour ce garçon qui ne sait pas comment réagir face au secret qu’il cache.

Leur rapprochement ne se fera pas sans mal. Chacun subit les ragots et fait face à une popularité dont ils se seraient bien passés. Malgré tout, j’aime le fait qu’ils ne se laissent pas abattre. J’ai beaucoup apprécié la façon dont ils font front main dans la main. Je n’oublie pas Six et Breckin qui apportent un brin de folie positif à l’ensemble. Leur particularité et leur amitié sans faille sont extrêmement importantes pour nos héros.

Leur histoire n’a cessé de m’étonner, car la tension est permanente. Que ce soit au début de leur relation et la manière dont leur attirance les rapproche ou lors de la prise de conscience de Holder, il n’y a pas un moment où l’on souffle réellement. Colleen Hoover a donné à son roman toute l’intensité nécessaire à la tenue de son texte. Le récit est idéalement mené, car on ne se rend compte des conséquences de leur lien que lorsque la situation s’emballe.

Le talent de l’auteure n’est plus à confirmer. Elle a l’art et la manière de nous éblouir par la justesse et l’amplitude de ses textes. Celui-ci n’échappe pas à la règle ! Tout a été pensé pour vous laisser emporter par l’histoire. L’addictivité de ce livre est sans limites.

C’est les émotions toutes chamboulées que j’attribue un magnifique coup de cœur pour Hopeless. Un roman qui laissera une empreinte indélébile dans mes lectures. À découvrir (ou redécouvrir) de toute urgence !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0