Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par VoluptueusementVotre

Extraits de livres par VoluptueusementVotre

Commentaires de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Extraits de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/27/royal-saga-tome-4-cherche-moi-geneva-lee/

Qui se ressemble s’assemble. Rien de tel qu’un couple au passé tumultueux et au caractère bien trempé pour rendre un récit des plus agréables.

Je n’étais pas particulièrement pressée de découvrir l’histoire de Belle et Smith, mais je ressors de ma lecture avec l’envie pressante d’en connaitre la suite. Geneva Lee a su tirer parti tant de ses personnages que de leur situation. Sous couvert de royauté et de mystère, Cherche-moi ouvre la porte à une relation pour le moins périlleuse.

Entre Belle et Smith, on peut dire que les événements ne manquent pas de piquant. D’un côté une jeune femme abandonnée et de l’autre un avocat adulé, de quoi multiplié les obstacles sur leur route. Pourtant, ils se rejoignent naturellement sur plusieurs points tels que le sarcasme et l’envie de repousser leurs limites. Leurs joutes verbales sont cinglantes, vibrantes, directes. L’alchimie entre eux est explosive. J’ai vraiment trouvé très agréable l’approche de l’auteur les concernant.

Je pense que si l’on s’en tient à la surface, il est évident de retrouver quelques similitudes avec cinquante nuances de Grey. Cependant, si l’on peut faire le parallèle sur la situation financière de Smith et son penchant pour la domination, la ressemblance s’arrête là. Belle n’a rien d’une jeune femme naïve, elle m’a plutôt fait l’effet d’une combattante se relevant après une épreuve difficile. Son patron représente tout ce qu’elle a toujours voulu sans jamais en avoir eu la moindre idée. Peut-elle vraiment prendre le risque de remettre toute son existence en cause pour un homme ?

Le récit prend une tournure intéressante avec l’apparition d’Hammond et de Georgia. Au-delà du besoin intense qui se crée entre les personnages, se met en place un plan machiavélique dont on ne découvre que quelques brides durant la lecture. Certes frustrant, mais efficace.

L’évolution de la relation entre Belle et Smith m’a beaucoup plu. Ils oscillent constamment entre haine et affection, entre chaud et froid. Pourtant c’est ensemble qu’ils s’engagent dans un combat à l’aveugle dont on devine aisément la dangerosité pour leur couple, mais également leur vie toute entière.

Geneva Lee m’a surprise, pas tant par la forme de son roman que par le fond. J’ai eu l’impression de me diriger droit dans la gueule du loup. Ce livre regorge de petits détails qui ont tous leur importance. À la façon d’un thriller romantique, l’auteure nous amène à nous poser des questions sur la teneur même de son histoire. J’aime la manière dont elle a construit son roman apportant la juste dose de questionnement sur la suite des événements.

Heureusement, nous n’aurons pas longtemps à attendre puisque le prochain tome est prévu pour le 08/06.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/26/mariee-enterree-katy-collins/

Le vol à destination de la Thaïlande est prêt pour l’embarquement. Le club de voyage des cœurs solitaires vous souhaite un bon voyage.

Oui, c’est vrai, je commence cette chronique de façon inhabituelle, mais je dois sûrement être encore en plein décalage horaire suite à ma lecture. Ce livre sent bon le sable chaud, la jungle et les brochettes d’insectes. Si si je vous assure : dépaysement total.

Georgia vient de subir la pire humiliation possible. Ce n’est pourtant pas une mauvaise fille, mais je dirai qu’elle est du style vraiment crédule en ce qui concerne la gent masculine. Elle part à l’aventure avec pour objectif d’enfin vivre pour elle et se retrouve sur le sol asiatique accompagnée de son sac à dos et sa liste de choses à faire.

Seulement voilà, la vie ne ressemble pas à un Disney et rien ne va se passer comme prévu. Son voyage de rêve se trouve accompagné d’une équipe de bras cassés. Entourée des garces Amélie et Luna, des dépravés Jay, Sean et Magnet, des amoureux Claire et Pierre, Georgia se retrouve sous la coupelle de Kit un guide profiteur au possible. Entre expériences loufoques et situations cocasses, son changement de vie tourne rapidement au cauchemar.

Clairement si vous avez aimé Bridget Jones, ce livre est fait pour vous. L’humour est le même, la maladresse de l’héroïne identique. Je me suis pris à aimer la jeune autant que la détester. Je ne sais toujours pas à l’heure actuelle si je l’apprécie ou pas, mais elle a le mérite de me faire réagir.

Le récit est parsemé de paysage sublime, de destination enchantée. Dommage, cependant, qu’il y ait autant de description d’hôtel, de bar, de meuble au point que ça en devient lassant. Je ne suis pas particulièrement friande de ce genre livre, ça me donne l’impression que l’on cherche à combler les pages.

J’ai trouvé sympathiques les définitions de dictionnaire en début de chapitre. Elles nous renseignent sur la direction que vont prendre les événements qui arrivent et attisent notre curiosité.

Je ne suis pas vraiment conquise par ce roman. Il n’est pas mauvais, l’auteur a une bonne écriture. Néanmoins, je n’ai pas vraiment réussi à m’imprégner de l’histoire, à ressentir des émotions. Je pense que je ne suis tout simplement pas fan de ce genre de comédie. Toutefois, si vous aimez les péripéties de Bridget Jones, je vous recommande cette histoire qui répondra sans aucun doute à vos attentes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/25/cold-fury-tome-1-alex-sawyer-bennett/

Peut-on courir le risque de souffrir lorsque l’on a déjà tant de traumatismes encore à vif ? L’amour n’est pas un long fleuve tranquille, il fait ressortir le bon et le moins bon en chacun de nous, il nous permet de dépasser nos limites, de franchir les obstacles, mais ce n’est parfois pas suffisant pour aller mieux.

En ouvrant ce premier tome de Cold Fury, je me suis dit que l’histoire semblait similaire à toutes celles du genre. Encore un sportif un peu grognon qui tombe sous le charme de madame Tout-le-Monde, mais ce roman se révèle surprenant sur bien des facettes.

Ce qui m’a rapidement séduite c’est la manière dont Sawyer Bennett a abordé cette rencontre, confrontant ses personnages à leur démon sans chercher à minimiser leur impact. Il se dégage du texte une franchise brute, une authenticité, une simplicité et pourtant chaque révélation implique une émotion : panique, peur, besoin. On se laisse entraîner par la narration à double voix à la recherche de leurs blessures cachées.

Le contraste entre Sutton et Alex est saisissant. D’un côté on trouve une jeune femme au passé trouble, entourée d’une famille aimante, mais qui se bat quotidiennement pour les autres. Puis, à côté d’elle, on apprend à connaître un jeune homme à bout de souffle qui subit toujours l’influence de son père et les conséquences de son enfance volées. J’ai aimé que les choses se fassent naturellement, que leur relation se base sur la réalité de leur vie prenant en compte leur vécu et surtout j’ai apprécié que malgré leur différence, l’auteur se soit concentré sur les sentiments et non sur tout ce qui pourrait les séparer.

La phase de séduction est très importante dans ce roman. Elle permet à ses héros de se découvrir, mais nous permet également de comprendre leurs appréhensions, de plonger dans leur souvenir. Sutton et Alex comblent chacun les lacunes de l’autre construisant pas à pas une base solide à leur histoire.

En parallèle de la romance même, c’est surtout le fond de ce livre qui le différencie des autres. Sawyer Bennett a choisi d’aborder plusieurs sujets durs, mais d’actualité tels que la drogue et la dépendance, mais surtout elle nous ouvre les yeux sur la maltraitance enfantine, qu’elle soit physique ou morale, et les dégâts qu’elle engendre.

Je ne peux pas dire que ce tome m’ait transporté ni pris aux tripes. Cependant, c’est une belle histoire qui mérite d’être lue pour la sincérité des personnages et de leur sentiment. La lecture est agréable et la trame touchante. Il m’a manqué malgré tout une pointe d’intensité pour vraiment m’accrocher à l’ensemble.

Le prochain opus portera sur Garrett, un jeune homme qui je suis sure cache bien son jeu. À découvrir prochainement
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/24/hades-hangmen-tome-2-foi-loi-tillie-cole/

Hades Hangmen, voilà une saga bien addictive ou l’auteure à tout mis en œuvre pour retenir le lecteur coûte que coûte. Avec ce second opus, Tillie Cole m’a de nouveau plongé dans l’univers de ses bikers hors-la-loi dont l’existence fait froid dans le dos.

Pas de tergiversation, pas d’hésitation, dès les premières lignes on est aspiré par l’histoire qui reprend exactement là les avait laissé. Ce qui est éclatant, en commençant la lecture, c’est que malgré la similarité de la trame de fond, Dalila est bien plus coriace que Mae. Elle se raccroche de toutes ses forces à sa foi, se cramponnant à l’espoir de revoir le prophète, bannissant l’existence que sa sœur a choisie. Il faut dire que contrairement aux autres maudites, Lila n’a jamais demandé à partir, elle a perdu depuis tous ses repères. La seule chose dont elle est certaine c’est qu’elle doit être purgée de sa beauté.

On prend conscience page après page de l’emprise profonde qu’exerce les sectes sur leur disciple, de la souffrance, des traumatismes subis sans oublié les stigmates qui marqueront à jamais leur corps et leur esprit. Dalila a vécu un enfer qu’elle est persuadée de mériter, imaginez alors la répulsion qu’elle éprouve de se retrouver libre au milieu de ses hommes.

Kyler est le VP des Hangmen. Beau comme un Dieu et conscient de l’être il profite de tous les avantages qui en découlent. C’est un pervers qui ne s’en cache pas. Il vit dans la débauche la plus totale et aime cela plus que tout au monde. Alors lorsque son ami d’enfance lui demande un service qu’il ne peut refuser, son existence va prendre une tout autre tournure. Lui qui m’avait semblé être le plus sympathique de la bande m’a montré sa véritable nature et je peux dorénavant dire que le danger exulte de cet homme par tous les pores.

Comme je vous le disais, le début de cette nouvelle aventure ne dévie guère de la première. Le schéma de la jeune femme totalement naïve trimbalant son passé chaotique et du Biker d’une virilité extrême est encore de mise ici ce qui m’a un peu peiné en début de lecture. Là où les similitudes s’arrêtent, c’est qu’à aucun moment Lila ne lâche le morceau. Jusqu’au bout son formatage agit sur sa vision des choses. Ajouter à tout cela le retour de Landry chef Ultime du Klu Klux Klang et l’arrivée au pouvoir du prophète Caïn et vous obtenez un livre qui carbure à l’adrénaline dont il est difficile de se détacher.

Malgré la ressemblance sur le fond de l’histoire et la foi un peu lourde de Dalila, j’ai lu ce roman d’une traite, car Tillie Cole a vraiment joué sur tous les tableaux. Elle nous retourne le cerveau, joue avec nos émotions et fait grimper notre tension. Elle laisse également entrevoir la suite des événements avec un Flamme plus remonté et fou furieux que jamais et un AK qui semble très intéressé par une certaine rousse interdite. Je n’ai qu’une chose à dire : VITE LA SUITE !!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Toi+Moi+Lui écrit par Tijan
date : 23-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/23/toi-moi-lui-tijan/

Il est plus facile de nier quelque chose que de l’accepter. C’est de bien des manières que ce livre aborde le sujet de la fuite, du déni et de la confiance en soi. Avec Toi + Moi + Lui, Tijan nous pousse à voir le bon en chacun de ses personnages tout en nous ouvrant les yeux sur leur véritable nature.

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce livre, des situations sous-jacentes plus intrigantes qui m’ont permis d’apprécier ce roman bien plus que je ne l’aurai cru. Ce qui a commencé comme une histoire assez banale s’est finalement transformée en parcours du combattant où chacun doit apprendre de l’autre.

Beaucoup de sujets sont abordés durant la lecture : le deuil, le handicap ou encore la manière dont chaque personne affronte l’adversité. Puis au milieu de tout cela : la naissance d’une relation, l’émergence des sentiments. Je n’ai pas eu la sensation de faire face à un triangle amoureux, car très rapidement Summer laisse son cœur parler. Malgré ses peurs et ses angoisses, elle va rapidement se poser les bonnes questions et ouvrir les yeux sur la véritable nature des gens.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour la jeune femme. Malgré son vécu, elle est brillante, pétillante, naturelle. Avec elle, aucun filtre. Elle dit tout ce qui lui passe par la tête ce qui m’a provoqué pas mal de fous rires. Elle apporte d’ailleurs tout le peps nécessaire à l’histoire. C’est en grande partie grâce à elle que j’ai revu ma note finale.

Il est toujours compliqué de ne pas trop en dire lorsque l’on évoque un trio. Encore une fois, je ne vais pas vous révéler grand-chose du côté de la romance. Sachez simplement qu’elle est présente, qu’elle évoque les risques à prendre pour se donner une chance. L’amour est au rendez-vous accompagné d’une bonne dose de tendresse et de complicité.

Il ne m’aura pas fallu beaucoup de temps pour comprendre la direction qu’allait prendre Summer. Malgré tout, j’ai été agréablement surprise par tout ce qui entoure le futur couple. La relation parallèle entre Avery et Marcus est très sympathique, la notion de famille recomposée très importante sans oublié la remise en question d’un frère à travers le handicap. Ce sont toutes ces choses qui m’ont apporté une autre vision de cette histoire.

Je découvre également pour la toute première fois, l’écriture de Tijan. Je suis ravie d’avoir pu lire son roman. Sa plume est agréable, énergique. Elle sait remettre en cause ses personnages, intriguer le lecteur et lui laisser le temps de se faire sa propre opinion. J’espère que nous aurons l’occasion d’avoir d’autres textes de cette auteure.

Toi + Moi + Lui n’est pas un coup de cœur, car il m’a manqué le petit truc en plus pour me faire basculer. Néanmoins c’est une jolie histoire qui mérite d’être lue.

On dit que l’amour ne se contrôle pas, alors à qui Summer va-t-elle offrir son cœur ?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/22/follow-me-tome-2-nouvelle-chance-fleur-hana/

Peut-on vraiment se donner une nouvelle chance d’aimer alors que l’on n’a pas encore refermé la porte sur son passé ? Lorsque j’ai commencé la lecture de ce second tome, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je suis maintenant vraiment ravie d’avoir pris part à cette jolie histoire.

Comme à son habitude, Fleur Hana a donné vie à des personnages attachant, authentique auxquels on s’identifie aisément. Elle a créé une romance d’ aujourd’hui, de celle que l’on pourrait vivre. Tout ceci rend ce nouvel opus rafraîchissant et émouvant.

Lorsque j’ai découvert Anthony la première fois, j’ai tout de suite pensé que c’était le « sensible » de la bande, qu’il avait cet altruisme en lui, cette bonté d’âme. Force est de constater que je ne me suis pas trompée. Outre son métier, ce sont sa prévenance et sa gentillesse qui font tout son charme. Bien entendu son physique n’est pas en reste, mais chez Anthony la beauté est aussi vive à l’intérieur qu’à l’extérieur. C’est le genre d’homme dont on rêve toute.

Margaux est au contraire plutôt froide voir carrément distante, conséquence directe de son passé. Elle s’est forgé une amure et se retranche volontiers derrière son style rétro qui la met considérablement en valeur. Pas vraiment prête à tourner la page sur son vécu, elle tente de recoller les morceaux de son cœur en lambeaux.

Au détour d’une rencontre incongrue, la relation entre Anthony et Margaux prend forme. Ce qui m’a réellement plu dans le déroulement de leur histoire c’est le réalisme que l’auteure y a apporté. En effet entre désir et blessures, entre colère et remise en question, chacun devra faire un pas vers l’autre s’ils veulent ouvrir la porte à leurs sentiments.

L’aspect médical est également plus appuyé dans ce récit. La maladie est de nouveau abordée sous une forme de nouveau poignante en la personne d’Aurélie. Préparez vos kleenex, car cette partie est émotionnellement éprouvante.

Ce qu’il est bon de retrouver dans cette saga, c’est la famille qui se forme autour de nos infirmiers. Ici encore la notion de l’amitié prend énormément d’importance et apporte des moments délirants notamment lorsque Lise décide de prodiguer ses fameux conseils à un Anthony totalement perdu. C’est tout simplement épique.

Je referme Nouvelle Chance avec un joli sourire aux lèvres et surtout intriguée de savoir comment vont se dérouler les choses entre Sofiane et Audrey, car je l’avoue ils m’intriguent depuis la première fois où je les ai croisés. Je suis persuadée que Fleur va mettre tout son cœur dans ce dernier tome qu’il me tarde maintenant de découvrir !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/21/the-blackstone-affair-tome-1-ne-resiste-raine-miller/

Il ne faut pas toujours se fier aux apparences….The Blackstone Affair a attiré mon attention dès les premières lignes avec son héros ancien soldat des forces spéciales et la promesse d’une romance palpitante. Je me suis lancée dans cette lecture avec sûrement un peu trop d’attentes.

Il est vrai que je n’ai pas eu la dose d’action à laquelle je m’attendais. Malgré tout, je pense que ce premier tome est surtout là pour poser les bases de l’histoire et nous présenter les différents protagonistes ainsi que la situation dans laquelle ils se trouvent. J’ai d’ailleurs aimé la pointe d’enjeu politique dans les faits. Cela apporte une importance capitale à la rencontre entre Brynne et Ethan.

Concernant la jeune femme, on ressent tout de suite le malaise qui l’habite, la peur panique qui l’obsède. Rapidement on arrive à lire entre les lignes, à imaginer ce qu’elle a vécu et pourquoi elle se retrouve en danger. Je n’ai pas été étonnée au moment de la révélation, cependant ce n’est pas ce qui m’a attaché à elle. En effet, Brynne est talentueuse, passionnée, ambitieuse. Ce sont ces facettes de sa personnalité qui m’ont donné envie de découvrir le reste.

Ethan Blackstone est le mâle alpha par excellence. Typique de ce genre de romance il est une sorte de James Bond des temps modernes avec un côté dominateur très prononcé. Possessif, jaloux, protecteur il en devient quelque peu étouffant à certains moments. Une fois sous sa coupe difficile de lui échapper. Néanmoins, ce qui a retenu mon attention, c’est ce passé qu’il traîne, la violence de ses années militaires et les failles qui en résultent.

On peut dire que la relation entre Brynne et Ethan part sur les chapeaux de roues. L’alchimie est totale, l’érotisme explosif. La passion prend le dessus sur la raison de sorte que chaque rencontre se solde par des ébats torrides. Ils se consument l’un pour l’autre d’un feu dévorant tout sur son passage.

J’ai été agréablement surprise par la construction même de ce livre. En effet, il se décompose en deux parties bien distinctes du point de vue de Brynne pour la première et d’Ethan sur la seconde. C’est un bon point parce qu’on a vraiment le temps de s’imprégner des personnages, de comprendre leur fonctionnement et leur état d’esprit. De plus, l’écriture de Raine Miller est agréable, fluide. Elle mène son histoire d’un bout à l’autre avec beaucoup de tact et d’émotions.

S’il est vrai que je n’ai pas été transie par la trame de ce roman, il n’en reste pas moins que l’histoire m’a plu. L’auteur a su me dérouter à certains moments et m’émouvoir à d’autres. Elle m’a donné envie de voir au-delà des apparences, de sortir des a priori. La fin titille ma curiosité et je me questionne maintenant sur la suite des événements. Alors rendez-vous le 01/06/2017 pour en découvrir le contenu..
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/20/heartless-tome-2-despair-ker-dukey/

Après un premier tome totalement addictif, je n’avais qu’une hâte, retrouver la plume de Ker Dukey et voir où elle comptait nous emmener avec la suite de son histoire. Mon Dieu que cette auteure est douée. Je n’ai pu décoller mes yeux de ce second opus tant l’ambiance est oppressante, tant les événements s’enchaînent et vous clouent sur place.

La particularité de Despair est que l’on est indéniablement plus axé sur la partie psychologique des personnages. Au-Delà de la romance que l’on a suivie entre Melody et Blake c’est avant tout dans les profondeurs de l’esprit machiavélique de Ryan que l’on plonge page après page.

Autant vous dire que le Chaos est vivace dans son esprit. Il est incroyable de pouvoir voir la vie à travers ses yeux, d’essayer de comprendre son mode de fonctionnement. Ryan est plus manipulateur et dangereux que jamais. L’adrénaline que lui procurent ses actes et le besoin d’assouvir ses désirs nourrissent en grande partie les pulsions toxiques qui l’animent. Ce personnage est d’une complexité fascinante, d’une noirceur et d’un vide captivant. De plus, l’obsession qu’il développe à l’encontre de Cereus apporte une intrigue supplémentaire, car on ne sait exactement ce qu’il est capable de faire, de quel côté penche la balance. J’en ai eu des frissons.

Être parent est le métier le plus compliqué du monde. C’est pourquoi Blake va faire quelques choix douteux notamment concernant la sécurité de sa famille. Le temps est passé, mais il reste malgré tout une part d’ombre chez cet homme qui reprend ses droits lorsqu’il sent le danger approcher. Melody bien que présente, est mise un peu plus en retrait. On a un aperçu assez bref de la femme qu’elle est devenue, de ses ambitions, mais surtout de l’amour inconditionnel qu’elle porte à son mari et sa fille.

Les derniers chapitres sont haletants. Il relatent les événements du point de vue de chaque protagoniste et nous redirigent vers un prologue effrayant. Ces différents points de vue alourdissent le tout d’une tension encore plus extrême.

Despair est un roman qui fait froid dans le dos tant par la forme que par le fond. Malgré les regrets, la douleur et la culpabilité qui ressortent de ce livre, il pénètre dans votre esprit en vous jouant quelques des tours. Je ne peux pas qualifier ce récit de Dark Romance, car on s’éloigne des codes du genre. Néanmoins, je ne le qualifierais pas non plus de Thriller psychologique. En fait, Ker Dukey a créé une histoire que l’on ne peut compartimenter nulle part tant elle sort des sentiers battus.

Deux tomes restent encore à découvrir. Nul doute que l’histoire n’a pas dit son dernier mot.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/19/driven-saison-6-sweet-ache-k-bromberg/

Si vous en êtes arrivés à ce sixième tome, c’est que comme moi, vous ne pouvez pas résister à l’appel de Driven. Inutile donc de vous dire à quel point l’écriture de K Bromberg fait encore mouche avec une nouvelle histoire captivante qui ne vous laissera pas de marbre.

En prenant connaissance du résumé, j’avais vraiment hâte de savoir ce qui attendait Quinlan, je rêvais pour elle d’une histoire à la hauteur de celle de son frère. Il est vrai que la base de l’histoire n’est pas des plus originales, malgré tout, je me suis facilement laissée guidée par cette romance sensuelle relevée d’une bonne dose de complexité.

Le récit est avant tout orienté sur le passé douloureux de Hawkin et il faut dire que le pauvre porte sur ses épaules de sacrées responsabilités. Il n’est pas seulement détruit, il est façonné par le terrible drame auquel il a assisté alors qu’il n’était qu’un jeune enfant. Que de souffrance depuis, que de conflits dans cette famille brisée par la vie. Je me suis énormément attachée à ce personnage qui lutte chaque jour pour tenir debout. Il aura fallu d’un pari, d’une attirance foudroyante pour lui ouvrir les yeux.

Quinlan a une carrière qu’elle compte mener d’une main de maître. C’est une forte tête, peu impressionnable, sûre d’elle. Il faut dire qu’avoir Colton comme grand frère ça vous forge le caractère. Quinlan c’est l’amie que l’on aimerait avoir, la fille avec qui l’on pourrait volontiers passer nos soirées, car outre ses réparties affûtées et son sex appeal, elle est loyale, compréhensive et patiente. Il lui faudra une bonne dose de cette dernière pour apprivoiser le beau rocker.

Entre eux, se crée rapidement un jeu où se mêle défi, provocation et double sens. Je me suis complètement délecté de leurs rapports ambigus, de leurs dérapages torrides et de leur lien qui se consolide au fil des pages. Je suis très agréablement surprise par la direction à la fois sentimentale et émouvante que l’auteure a donnée à son texte. Grâce à la puissance de la tragédie vécue par Hawkin, la relation sans prise de tête qu’il commence avec Quinlan va prendre une tout autre dimension.

C’est avec beaucoup de plaisir que l’on retrouve également le couple Rylee-Colton. Encore une fois, leurs apparitions font mouche et il est très sympathique de les voir évoluer dans un contexte différent, avec un œil extérieur.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec ce sixième opus, K Bromberg confirme le succès de sa saga. Loin de se tarir, j’ai trouvé que l’auteure a su se renouveler avec beaucoup de facilité tout en entremêlant cette histoire aux précédentes. Sweet Ache est une histoire à la fois drôle et attachante qui ne manquera pas de toucher votre sensibilité.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/18/lopportuniste-tarryn-fisher/

Certaines histoires vous prennent aux tripes, vous captivent, vous retournent le cerveau jusqu’à la dernière minute. Certes elles ne sont pas beaucoup à pouvoir s’en targuer, mais L’opportuniste en fait indéniablement parti !

Il est vrai que le résumé m’a tout de suite intriguée. Je ne connaissais l’auteure que de nom suite à son livre écrit avec Colleen Hoover, mais j’étais très curieuse de voir où elle allait nous amener avec l’histoire d’Olivia et Caleb.

Le principal attrait de ce roman est la personnalité même de la jeune femme. Lorsque je l’ai découverte, j’ai eu une petite appréhension tant elle m’a paru froide et prête à tout pour arriver à ses fins. Puis j’ai pris conscience de sa souffrance, de son passé tortueux et je l’ai trouvé finalement très attachante dans sa quête du bonheur.

Caleb est du genre mystérieux, difficile de vraiment dire ce que je pense de lui. Je n’ai pas totalement réussi à le décortiquer, mais de par son amnésie et l’alchimie qui le relie à Olivia, c’est un homme qui m’a donné envie de le comprendre, de chercher ce qu’il cache au plus profond de lui.

La manipulation fait partie intégrante de ce récit. Grâce à des émotions vives, palpables et des sentiments intenses. Tarryn Fisher a su créer une histoire pleine de surprises et de rebondissements. Elle a su faire progressivement monter la tension autour des secrets qu’elle ne nous révèle qu’au compte-goutte. Je suis restée choquée lors de la grosse révélation, littéralement !

L’alternance des époques n’est pas quelque chose que j’apprécie habituellement. Cependant, ici, les flashbacks ont énormément d’importance sur la compréhension des événements. Ils nous permettent de mieux appréhender la détermination d’Olivia.

J’ai mis un peu de temps à me lancer dans ce roman pourtant une fois plongé dans ma lecture je n’en ai plus levé le nez. C’est un récit addictif auquel on prend part avec délice. On s’immerge totalement dans cette relation aux multiples facettes. Je ne peux vous en révéler plus concernant le déroulement de ce livre car ce serait vraiment vous gâcher le plaisir et prendre le risque de vous en dire trop.

Avec des si, on referait le monde, mais peut-être est-il temps de fermer la porte au passé pour enfin aller de l’avant… C’est maintenant à vous de vous faire votre propre opinion.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/17/soeurs-de-coeur-tome-2-judith-christine-feehan/

C’est lorsque j’ai préparé mes sorties de la semaine que j’ai fait la connaissance de Judith et des sœurs de cœur. Ce livre m’a immédiatement attirée par son résumé intrigant et son aura mystique qui me promettait action, danger rehaussé d’une pointe de paranormal. Pour vous donner une idée du style, je dirais que cette histoire s’apparente à Slow Burn, la saga de Maya Banks.

Ce qui m’a immédiatement captivée dans ce livre c’est tout le mystère qui entoure l’histoire. Entre les différentes missions de Stefan et les pouvoirs qui lient les personnages les uns aux autres, il se crée un enchaînement de situations haletantes qui m’ont donné envie de savoir où elles me menaient.

J’ai trouvé la construction de ce récit bien travaillé. L’écriture de Christine Feehan m’a complètement séduite par sa justesse et sa précision. Tout a été façonné de sorte que l’on a beaucoup de mal à ne pas chercher à comprendre ce qui se déroule sous nos yeux. On tente par tous les moyens de mettre le doigt sur l’élément qui nous échappe et surtout on se laisse portée par une histoire d’amour grisante.

Entre Judith et Stefan les choses semblent si naturelles, si intenses que malgré la menace qui plane au-dessus de leur tête on ne peut envisager le pire pour ces deux là. Leur connexion nous saute aux yeux dès les premières lignes, l’air crépite dès qu’ils se retrouvent ensemble et c’est un véritable brasier qui s’enflamme au moindre effleurement. Leur couple est à la fois envoûtant et effrayant tant il dégage de dangerosité et de sensualité.

Le côté psychique de ce roman est vraiment prenant. J’ai adoré les facultés spéciales des protagonistes, la complexité de leur lien, la force qu’il en résulte. Je me suis réellement laissée emporter par ce déferlement de pouvoir, par l’originalité de leurs aptitudes. Cela apporte une autre dimension aux événements en cours.

Un aspect très plaisant durant ma lecture a été les émotions sincères et la vérité nue qui ressortent du récit. Malgré leurs lourds passifs et leurs traumatismes, Judith et Stefan se disent les choses sans faux semblants. Bien sûr il leur faudra quelques ajustements, mais la base de leur relation est des plus solides. On a l’impression que rien ne pourra les séparer maintenant qu’ils se sont trouvés.

Je suis ravie d’avoir pu découvrir ce roman parce que j’ai passé un très bon moment en leur compagnie. Je n’avais pas eu la chance de lire le premier tome, cependant, cela ne m’a pas perturbée durant ma lecture. Je dirai même que j’ai dorénavant envie de connaitre l’histoire de Rikki et Lev. Une chose est sure, le prochain opus se retrouvera dès que possible dans ma pal !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/15/butterfly-dreams-a-meredith-walters/

Vivre chaque jour comme si c’était le dernier. C’est la très jolie leçon de vie que nous donne Butterfly Dreams de A Meredith Walters. Avec un thème qui transpire la souffrance elle nous apporte une histoire émouvante dotée d’une bonne dose de complexité.

Je dois vous l’avouer tout de suite, lorsque j’ai commencé ce livre, j’ai été rapidement agacée par Corin. Je me suis laissée aveuglée par ses névroses, ses angoisses répétitives sans chercher à comprendre pourquoi elle en était arrivée là. Puis quelques chapitres plus loin, je me suis rendu compte du chemin qu’elle avait parcouru, de la douleur à laquelle elle avait fait face et j’ai alors compris que ses réactions disproportionnées venaient avant tout du fait qu’elle n’arrivait pas à occulter le négatif de sa vie. À partir de là, j’ai vu Corin sous un nouvel angle, j’en suis même venue à beaucoup apprécier son personnage. Certes ses cicatrices ne guériront jamais tant elle se raccroche aux pires souvenirs de son existence, oui elle a une mauvaise estime d’elle-même et se retrouve terrifiée d’admettre la réalité, pourtant, j’ai découvert au fil des pages une jeune femme courageuse, combative prête à tout pour celui qu’elle aime.

Et justement en parlant d’amour, Beckett n’est pas en reste. Il a vu sa vie totalement changée en un claquement de doigts ou plutôt en un battement de cœur. Un jour sportif aguerri accro aux sensations extrêmes et le lendemain homme fragile qui doit tout reprendre depuis le début. J’ai trouvé son parcours captivant, sa manière d’être très intéressante, car sous la façade de Monsieur Positif, se cache le vrai Beck celui qui se doit de vivre avec cette épée de Damoclès sur la tête, celui qui cache ses angoisses sous ses airs de gars accessible et souriant.

Ensemble, il forme un duo improbable, mais très complémentaire. J’aime le contraste entre leur personnalité, leurs échanges rafraîchissants, leurs taquineries, leur humour décalé et mordant. Je ne pensais pas dire cela au début de ma lecture, mais je me suis vraiment attachée à eux. Corin et Beckett nous offrent une histoire d’amour profonde et sincère de celles qui rendent plus forts au contact de l’autre.

J’avais l’intention de mettre un 3/5 en commençant ce livre, mais c’était avant que l’auteur me donne le sourire tout en accrochant quelques larmes au bord de mes yeux. J’ai été surprise par ce récit, intriguée par le déroulement de ce roman et charmée par la plume de l’auteur. C’est pour toutes ces raisons que je révise mon opinion de départ et que je lui attribue un 5/5.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/10/laurent-revenue-rosy-bazile/

Les amours de jeunesse sont les plus puissants. Au-delà des mots, de la souffrance et des sacrifices, l’amour le vrai reste à jamais gravé dans notre cœur. Laurent est revenu est à l’image de ces quelques mots : aussi touchant que bouleversant.

L’histoire de ce livre est tout simplement magnifique, car entre Lilly et Laurent les sentiments sont si profonds, si intenses qu’il est quasiment impossible de ne pas leur souhaiter tout le bonheur qu’ils méritent. Leur relation est tendue assombrie par la rancœur et la mélancolie. La ténacité de la jeune femme entre rapidement en conflit avec l’obstination sans borne de l’homme qu’elle a aimé. Mais ne doit-on pas se battre par amour quoiqu’il en coûte ?

Je vous assure que la bataille ne va pas être de tout repos. Il faut bien avouer que Lilly a souffert, au-delà de l’imaginable lorsque la trahison l’a frappé. Elle se raccroche depuis à sa fille, son roc et s’appuie sur l’amour inconditionnel de ses tantes. En quelques années elle a bâti et fait fleurir une brillante entreprise, essayant de maîtriser la douleur qui ne cesse de l’envahir.

Laurent avait un destin tout tracé heureux aux côtés de l’amour de sa vie. Mais par un coup du sort, une machination il se retrouve à prendre la décision la plus dure de toute son existence. Au fil des chapitres, on apprend peu à peu l’ampleur de son sacrifice, la douleur endurée et surtout ce que son choix lui a coûté.

Au fur et à mesure des pages, je me suis énormément attachée à ses deux personnages. On vit leurs retrouvailles à leur côté, on se laisse embarquer dans leur nostalgie tout en restant très conscient des enjeux du retour de Laurent. J’ai adoré l’évolution de leur relation, j’ai aimé être la spectatrice de leur reconstruction et assister a leur remise en question.

Je découvre grâce à ce livre la plume de Rosy Bazile, que je ne connaissais pas du tout. Laurent est revenu est son premier roman, mais quelle réussite, quelle inspiration ! Son écriture est fluide, entraînante, incisive. Elle manie admirablement bien les mots et ses personnages. Son histoire m’a mise au bord des larmes plus d’une fois durant le récit, tantôt de joie, tantôt de tristesse, mais je n’ai pu retenir ce déferlement d’émotions.

Vous l’aurez compris je suis conquise par ce roman c’est donc tout naturellement que je vous le recommande et vous invite à vous laissez porter par l’amour au doux parfum de rose.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/09/mad-about-you-tome-1-cinderella-iris-hellen/

Y croire envers et contre tout… Peut-on réellement arriver à tout surmonter par amour ? Peut-on s’oublier soi-même au risque de se perdre ?

C’est avec un sujet lourd de sens qu’Iris Hellen nous entraîne à la découverte de l’histoire de Mina, une jeune femme intelligente, compétente, ambitieuse qui se donne les moyens de parvenir à ses fins. Ce n’est pourtant pas de gaieté de cœur que depuis deux ans elle travaille pour IPS. Cependant, elle se retrouve confrontée comme beaucoup de jeunes aujourd’hui aux problèmes financiers liés à ses études.

Ce qui m’a touchée en tant que lectrice c’est le réalisme apporté à ce livre. Que ce soit au sujet de la prostitution étudiante ou au sujet de l’univers bancaire, on sent immédiatement que l’auteure sait de quoi elle parle. Elle avance des chiffres, nous offre ses connaissances ce qui donne un réel intérêt à son histoire et permet de s’y plonger pleinement.

La relation que Mina entame avec Laurent est bien menée. Leurs joutes verbales sont caustiques, sarcastiques, mais il ressort très vite du récit une puissance voir une violence dans leurs rencontres. Ce qui commence comme des rendez-vous tarifés donne lieu à des sentiments si profonds et vifs qu’ils dégénèrent rapidement en affrontement. Je dois dire qu’au départ j’ai trouvé cela captivant, mais sur la longueur, cette redondance m’a quelque peu ennuyée.

Concernant l’évolution de leur histoire je l’ai trouvé très intéressante, car au-delà des émotions, des accrochages et du cercle vicieux qui se met en place, j’ai aimé que tout ne soit pas rose, que le passé s’invite constamment dans leur couple. Il est d’autant plus présent par l’ambiguïté supplémentaire amenée par les personnages secondaires tels que Mark & Maurice.

Autre point que j’ai vraiment apprécié c’est le cercle d’amis qui se forme naturellement tout au long du livre. Entre la bande de Mina et les relations d’affaires de Louis, tout s’entremêle avec beaucoup de facilité. Il se crée un véritable équilibre entre les différents protagonistes de sorte que l’on s’attache à chacun d’entre eux.

Cinderella est donc un tome que j’ai apprécié malgré quelques désagréments. Il ressort de ce roman beaucoup d’émotion, une bonne dose de doute et de concession. Alors peut-on vraiment tout traverser par amour ? Rien n’est moins sur !

Prochain tome dans quelques jours et je pense que l’on n’est pas au bout de nos surprises. Rendez-vous le 10/05 pour en avoir le cœur net.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
A Vif écrit par Alexis Hall
date : 09-05
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/09/a-vif-alexis-hall/

Il existe un risque inhérent à la plupart des choses importantes. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on parle d’amour et des difficultés qui l’accompagnent tout au long de notre vie.
J’ai beaucoup entendu parler d’À vif, par des amies qui l’avait lu en VO notamment et m’en avait fait l’éloge. Elles me l’avaient si bien décrit que le choix ne s’est pas posé à moi lorsque j’ai eu la possibilité de le lire. En ouvrant les premières pages, j’ai découvert les multiples facettes d’une relation à laquelle on ne laisse que peu de chance.

La première chose qui m’a plu dans ce récit c’est la facilité avec laquelle on passe d’un point de vue à l’autre. L’auteur a parfaitement conservé la personnalité de chacun ce qui est très agréable lors de la lecture. Pas une seule fois je ne me suis posé la question de savoir qui j’avais en face de moi y compris lors des chapitres doubles.

La seconde chose qui a rendu ce texte captivant est la manière dont Alexis Hall a abordé le thème de la différence d’âge entre Toby et Laurie. Je sais qu’à notre époque on pense souvent que l’amour n’a ni couleur, ni sexe, ni âge et pourtant cela pose encore pas mal de problèmes à ces couples atypiques. J’aime le fait que justement rien ne leur ait été épargné et que leur relation se construise pas après pas surmontant chaque épreuve en exposant leurs doutes et leurs incertitudes.

Toby et Laurie vont avoir beaucoup de mal à s’ouvrir à l’autre, à admettre leurs sentiments sans prendre en compte les préjugés et le regard de la société. Néanmoins, il ressort de ce livre une myriade d’émotions toutes plus fortes les unes que les autres. On oscille constamment entre plaisir brut et appréhensions, entre colère et compréhension. Ce pouvoir qu’ils développent l’un sur l’autre, cette fusion qui s’opère entre eux poussent le lecteur dans ses retranchements et rendent ce livre d’une authenticité rare.

J’ai pris énormément de plaisir avec cette histoire, car malgré la souffrance que l’on n’éprouve, malgré le paradoxe continuel, pas une seule fois je n’ai eu envie de le reposer. Ce roman est une belle leçon de vie. Il nous prouve que l’on apprend toujours de nos erreurs à 20 comme à 40 ans. Il nous fait prendre conscience que ce n’est pas ce que l’on fait qui compte, mais ce que cela signifie et surtout que le pouvoir est là où on le décide.

Je referme ce livre avec beaucoup de plénitude et plein de reconnaissance envers l’auteur pour cette magnifique histoire que je vous invite à découvrir à votre tour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/08/de-main-de-maitre-tome-4-maitresse-lorelei-james/

La vie est faite de choix, de circonstance et de décision. Pourriez-vous remettre votre équilibre en jeu par amour ? Pourriez-vous vous lancer dans une histoire malgré les secrets et les non-dits ? Avec ce quatrième tome de la saga De main de Maître, Lorelei James ouvre la porte à la passion brûlante et aux émotions brutes.

La première chose importante que je dois vous avouer c’est que je n’ai pas lu les trois premiers opus. Non pas qu’ils ne m’intéressent pas, mais je n’avais pas encore eu le temps de me plonger dans cette aventure. J’ai voulu commencer celui-ci, car le résumé me tentait et que je voulais justement plonger dans ce nouvel univers. Après quelques petits ajustements au niveau des personnages, je n’ai eu aucun mal à dévorer ce roman de part en part. Je dirais même que ce livre m’a donné envie de découvrir les précédents. En effet, je suis fascinée par l’ambiance spéciale qui ressort de ce livre. Entre Dojos, MMA et sensualité, je me suis très vite enfermée dans cette histoire pour mon plus grand bonheur.

En commençant ma lecture, j’ai été immédiatement séduite par le fait que Molly et Deacon tentent tout de suite de vivre quelque chose ensemble. Cela apporte un autre regard sur l’histoire et instaure une dynamique différente au récit. Exit le jeu du chat et de la souris durant des centaines de pages, ici on se concentre sur le couple même avec ses hauts et ses bas.

Concernant les personnages j’ai été tout de suite bluffée par l’aplomb de Molly. Elle n’a pas l’air comme ça, mais c’est une battante, une survivante. Elle est du genre tenace et n’hésite pas à tenir tête à Deacon. Rien que pour cela, elle mérite notre respect. De plus, elle porte en elle une fragilité résultante de son passé trouble. Molly est une jeune femme admirable tant par son dévouement que par son acharnement.

Deacon lui est juste époustouflant par l’intensité qu’il dégage. Cet homme est un roc au physique alarmant. Vraie force de la nature il n’est que puissance et bestialité. Pourtant il suffit de creuser un peu sa carapace pour trouver en lui doutes et vulnérabilité. Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille et c’est au contact de Molly que l’homme brisé, hanté se révèle alors au grand jour et ose affronter ses démons.

De Lorelei James, je n’avais lu que Riders, mais je retrouve avec un immense plaisir son écriture. Elle concilie à merveille torture sensuelle et humour, férocité et tendresse. J’ai vraiment lu cette histoire comme celle de deux personnes à leur place choisissant de vivre cette relation comme une force.

Il est vrai que lorsque j’ai entamé ce tome i eu peur au vu du nombre de pages, pourtant il ne m’aura fallu que quelques heures pour découvrir un épilogue magique à l’image de ses personnages.

La maîtresse m’a donc littéralement conquise par toutes les sensations que ce livre a provoquées en moi. Je ne peux que vous inviter à le vous jeter dans ce roman et prendre autant de plaisir que cela a été pour moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/05/inalia-tome-2-larmes-de-saphir-maud-cordier/

Il parait que l’être humain éprouve une fascination pour l’horreur. Et bien je dois dire que ce second tome illustre parfaitement cette phrase tant la noirceur l’habite. En finissant le premier opus, j’étais persuadée que les choses ne feraient qu’empirer pour Penelope et voilà que je la retrouve le corps brisé, le cœur en miette en proie à une violente culpabilité.

Maud Cordier n’aura décidément rien épargné à son héroïne. Il est impossible de ne pas s’attacher à la jeune femme tant son existence se voit bouleversée de la plus machiavélique des façons. Entre tragédie et ignominie, la pauvre Pénélope revit inlassablement le cauchemar de sa vie. On a envie de l’épauler, envie de la sortir de cet enfer tout en assistant impuissant à l’effondrement de son monde.

Je suis profondément épatée une fois de plus par la qualité du texte de Maud. Elle avait su m’attirer dès les premières lignes de cette nouvelle aventure et je reste scotchée par le travail qu’elle a de nouveau accompli avec les larmes de Saphir.

J’ai aimé retrouver l’ambiance si confinée du royaume, le fil rouge des fiançailles, mais également l’arrivée des elfes et la nouvelle perspective que cela apporte à l’histoire. En outre, la tension ne cesse de monter et prendre le lecteur a la gorge. On a vraiment l’impression de faire partie de cette danse macabre orchestrée autour des princes.

En parlant d’héritier, la complexité d’Alexandre est pour moi l’un des points forts de cet épisode. J’avais une très mauvaise opinion de lui au départ, mais d’avoir pu apprendre à mieux le connaître ici a changé considérablement la donne. Je ne vais pas vous dire que c’est devenu un saint, mais j’ai tellement ressenti sa souffrance et ouvert les yeux sur sa vulnérabilité que je me suis attachée à lui.

Je ne vais pas vous mentir, ce tome est dramatique à souhait. De nombreux événements funestes ont lieu dont certains vous retourneront les tripes. Les manipulations deviennent monnaies courantes de telles sortes que l’on ne se fit plus à personne ou presque. Je dis tout simplement bravo à l’auteure pour la minutie dont elle a fait preuve sur son texte. C’est tout simplement bluffant.

Alors bien sûr, je reste sur ma faim, mais il fallait un dernier coup bien senti pour donner envie de savoir comment Penelope allait enfin sortir de ce cauchemar et prendre sa vie en main. Je dois vous dire que je suis très impatiente de connaître la fin de toute cette histoire, car sachant l’attention que porte Maud à ses romans, je sais qu’elle sera à la hauteur de nos attentes !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/03/eden-tome-1-mirage-de-gemma-blandine-p-martin/

Une mission, un objectif. Voilà à quoi se résume la vie d’Eden depuis dix ans, depuis qu’elle est devenue une alpha au service du Gun et de Lady Bonnaire. Après l’apocalypse de notre planète, Blandine P Martin nous propulse sur Gemma, terre de paix et de liberté, du moins sur le papier.

La première chose que j’aimerais partager avec vous c’est le plaisir que j’ai eu à parcourir ce roman. En effet, je ne suis pas une adepte du genre néanmoins, l’auteure à su capter mon attention dès les premières lignes grâce à un monde à part et des personnages incisifs.

La manière dont le récit est construit est captivante. Blandine a fait preuve d’un sens du détail affûté qui nous immerge très facilement dans ce nouvel univers. Elle nous décrit sans artifice ses héros aux tempéraments fougueux et tous les lieux inconnus que l’on traverse lors de cette lecture. Je n’ai éprouvé aucune difficulté à prendre part au récit.

La principale caractéristique de ce roman est bien entendu Eden elle-même. Cette jeune femme est un vrai mystère. Entre passé et présent, elle nous révèle ses différentes facettes bien plus complexes qu’il n’y parait. De plus, j’ai pris beaucoup de plaisir à voir le doute d’insinuer dans son esprit. Elle voit ses convictions voler en éclats au contact de ses cibles. Son raisonnement reste néanmoins pragmatique, logique même si ses repères sont ébranlés par le nombre d’informations qu’elle découvre.

En face d’elle se dressent les partisans de la rébellion. À leur tête l’énigmatique Drago Thorgard. Le contraste entre sa froideur et l’impulsivité d’Eden apporte pas mal de pep’s au récit. Leurs joutes verbales relancent sans cesse le rythme de l’histoire de sorte que l’on a l’impression de lire plusieurs aventures à la fois. Drago est charismatique, mais impitoyable. Il a un rôle qu’important à jouer dans le combat qu’ils ont engagé.

J’ai trouvé ce livre bien rédigé, très travaillé. Je n’ai pas vu le temps passer tant je me suis laissée emporter par l’enchaînement des événements. Entre trahison, vengeance et croyance, on s’immisce chapitre après chapitre aux côtés de tout ce beau monde à la recherche de la vérité.

La fin nous laisse avec nos interrogations et je suis d’autant plus curieuse de savoir comment Eden et Drago vont gérer ce revirement. Il faut maintenant patienter et attendre la suite qui je l’espère ne tardera pas trop.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/03/clash-tome-1-passion-brulante-jay-crownover/

Certaines choses sont bâties pour durer, peu importe la force ou la pression que l’on exerce dessus. Entre Sayer la reine des glaces et le volcanique Zeb, il aura fallu beaucoup de temps et de patience pour se jeter à corps perdu dans un amour aussi vif que détonnant.

Si vous avez lu (et aimé) Marked Men, vous avez certainement déjà fait la connaissance de notre couple. Si ce n’est pas votre cas, préparez-vous à découvrir la plume enchanteresse de Jay Crownover et laissez vous emporter par une histoire enivrante faite de rebondissement et d’une bonne dose de révélation.

Je ne vais pas vous mentir, ce premier tome tourne autour d’un événement principal. Je vous vois venir, mais ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler ce qui chamboule la vie de nos héros. Ce que je peux vous dire c’est que l’impatience et l’angoisse prédominent et que ce bouleversement est essentiel à la naissance de leur relation. Entre euphorie et panique totale, les sentiments vont faire leur apparition et avec eux bien des complications. Je sais, je ne vous aide pas vraiment à comprendre ce qu’il se passe, mais croyez-moi vous me remercierez de ne pas avoir vendu la mèche.

Ce qui est très intéressant avec ce premier tome c’est l’évolution de cette histoire. Malgré l’évidence de leur attirance, le complexe d’infériorité de Sayer prend le pas sur la volonté de Zeb. Il l’effraie autant qu’il l’obsède ce qui la pousse à se retrancher derrière son indifférence, résultat de son passé chaotique et douloureux.

Pourtant on ne peut pas dire que Zeb n’y met pas du sien. J’ai aimé sa force, sa conviction, sa solidité. Il n’a pas peur de mener ses combats de front et c’est ce qui en fait l’atout majeur de ce livre. Avec son physique de Géant et sa franchise à toute épreuve, on peut dire que Zeb est un homme on ne peut plus sûr chez qui j’irai volontiers me réfugier lors d’une nuit d’orage par exemple (et plus si affinités).

Il se dégage beaucoup d’émotions et de tendresse de ce roman. Jay Crownover nous replonge avec délice dans cette ambiance fraternelle typique de Marked Men tout en donnant une identité propre à ce nouveau couple. Comme à son habitude, l’auteure réintègre certains personnages que l’on prend plaisir à revoir tout en accordant une place suffisante aux prochains personnages. Du peu que j’en ai vu, je pense qu’Avett et Quaid nous réservent bien des surprises.

Je me suis vraiment beaucoup attachée à Sayer et Zeb. Leur relation reflète si bien leur caractère avec ses hauts et ses bas que l’on peut sans problème s’identifier à eux. Je suis de nouveau conquise par l’écriture et l’univers de Jay qui n’en finit plus de nous offrir des récits à la fois drôle et émouvant.

Je ne vois plus qu’une chose à vous dire : n’attendez plus, foncez !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/02/devils-rock-tome-1-enchaine-moi-sophie-jordan/

Certaines erreurs brisent le cours de votre vie. Certains de vos choix marquent irrémédiablement votre existence. En commençant ce tome, je me suis retrouvée propulsée au cœur du milieu carcéral à vivre le moment présent à travers les yeux de deux personnes que tout sépare.

La première fois l’on pousse les portes de Devil’s rock et que l’on rencontre Briar et Knox, c’est surtout la tension qui émane d’eux qui nous saute aux yeux. On ne peut pas dire que ce soit le coup de foudre tant la jeune femme est déstabilisée et apeurée par l’environnement dans lequel elle se trouve. Cependant, Briar est ambitieuse, promue à un bel avenir alors lorsqu’elle croise ce regard acier pour la première fois, elle ne peut s’empêcher de penser au pire.

Car Knox sous ses airs de gros dur est un personnage bien plus complexe qu’il n’y parait. Il est brut, puissant, dangereux. La prison a renforcé son apparence menaçante, car il est indispensable pour survivre en détention de paraître invincible. Là où il m’a surprise, c’est par la relation qu’il entretient avec son frère North et l’instinct de protection qui en découle. J’ai beaucoup aimé découvrir toutes les facettes qui composent ce personnage.

La base même de cette histoire était une très bonne idée. Cependant, je trouve malgré tout que l’auteure n’a pas su insuffler à son texte toute l’intensité que j’en attendais. L’immersion dans l’univers pénitencier est bien présente. Elle décrit l’enfer du mitard, les relations entre les prisonniers, le besoin de pousser son corps au-delà de la souffrance physique pour ne pas devenir fou, mais la suite n’était pas à la hauteur de cette première partie.

Briar et Knox connaissent toutes les raisons pour lesquelles ils ne doivent pas être ensemble. D’ailleurs dans un premier temps ils se servent surtout l’un de l’autre pour assouvir leurs besoins. Néanmoins malgré la connexion qui s’établit entre eux, j’ai trouvé que les difficultés étaient assez vite surmontées. Bien que la culpabilité de Knox soit très présente dans sa narration, je m’attendais à une réhabilitation plus compliquée. Je suis un peu déçue par la tournure qu’ont prise les événements.

Malgré tout, ce livre recèle de nombreux points positifs : la romance entre Briar et Knox est belle, intéressante, sensuelle. Et que dire des personnages secondaires qui donnent envie de découvrir les prochains tomes tant les bribes de leurs histoires nous interpellent.

Alors, même si je n’ai pas été totalement subjuguée par ce roman, je n’en reste pas moins ravie d’avoir pu lire ce premier opus de Devil’s Rock. Je suis maintenant très curieuse de connaître ce que Sophie Jordan réserve à Reid et Grace. Je suis sûre qu’elle ne les a pas épargnées. Je n’ai aucune date pour le moment à vous transmettre, mais j’espère qu’il sera rapidement entre nos mains.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/05/01/hades-hangmen-tome-1-loi-tillie-cole/

On ne peut lutter contre le destin… C’est avec cette première phrase que je souhaite commencer cette chronique, car ce livre est directement lié à la providence, à l’union de deux êtres diamétralement opposés vouée à être ensemble envers et contre tout.

Je vous le dis immédiatement ce roman est une pépite. Si vous aimez les gangs de motards, le suspens, le danger alors vous ne pourrez que craquer pour les HangMen. Cette histoire est hors du commun ; elle réunit les fondamentaux du genre tout en sortant le lecteur de sa zone de confort. Au programme : du sang (beaucoup), de la douleur, de la souffrance, du sexe et de l’amour. Hors-la-loi est un tome détonnant qui nous prouve que l’être humain est prêt à tout pour survivre.

Outre le gang des Hangmen, je trouve génialissime la direction que Tillie Cole a donnée à son roman. En incluant l’Ordre à son récit, elle a donné une impulsion supplémentaire à son histoire ce qui la rend totalement addictive. Aucun temps mort, pas le temps de reprendre son souffle, chaque chapitre recèle de folie, de rebondissement et d’agressivité. L’amertume, la colère guide la plus majeure partie de ce livre.

Concernant les personnages, j’ai vraiment aimé trouver autant de caractère différent. Tous sont furieusement dérangés, mais paradoxalement on s’attache à chacun d’entre eux. Il est vrai que certains font plus peur que d’autres tant leur démon sont mis en avant, mais cela attise franchement ma curiosité et me donne d’autant plus envie de découvrir ce que l’auteure leur réserve.

Styx ne déroge pas à la règle. En tant que président des Hangmen, cet homme est la virilité et le danger incarné. J’aime vraiment l’image qu’il renvoie et surtout le fait que sa particularité ne l’empêche pas de diriger le gang de biker le plus dangereux des États-Unis. Cet homme est possessif, agressif néanmoins il reste obsédé par la jeune fille aux yeux de loups qu’il n’a jamais pu oublier.

Dès le premier chapitre, on comprend que rien ne sera simple, car Mae a été conditionné par l’ordre. Considéré comme maudite c’est à travers son témoignage poignant qu’au fur et à mesure de la lecture on découvre l’horreur de ce qu’elle a subi. Elle ne sait pas qui elle est vraiment. Entre préceptes et réalité, la confusion règne en maître dans son esprit.

Ce couple improbable part de loin tant leurs différences sont flagrantes. Les obstacles s’accumulent, mais il est très intéressant de voir justement le contraste entre la perniciosité des Hangmen et le sentiment de sécurité qu’ils procurent. Le lien qui se tisse entre Mae et Styx est éblouissant. On se laisse totalement portée par leur histoire empreinte de risque et de trahison.

Hors-la-loi ouvre la voie à une saga à couper le souffle. Tillie Cole a créé un univers sombre, machiavélique, nocif et a su mener son histoire d’un bout à l’autre avec beaucoup d’ingéniosité. Tout est fait pour nous tenir en haleine jusqu’au point final. Alors, n’attendez plus et jetez-vous dès à présent dans la gueule du loup. Émotions garanties !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/04/28/driven-saison-5-slow-flame-k-bromberg/

Il y a des sagas qui imposent un tournant dans vos lectures, des histoires qui déclenchent chez vous tellement de passion que vous savez qu’elles changeront votre vision de la lecture. C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi lorsque j’ai découvert Driven. Je l’ai souvent répété à mes amis, à ma famille ou lorsque l’on m’a demandé conseil. Il y a aura toujours un avant et un après Colton. Impossible donc de ne pas continuer à découvrir les surprises que nous a préparée K Bromberg, et croyez-moi elle n’a pas lésiné sur les moyens.

De premier abord, Haddie et Becks n’étaient pas vraiment ceux qui me donnaient envie de lire leurs aventures. J’avais une impression de « classique » du genre : la meilleure amie qui tombe amoureuse du meilleur ami. En bref, rien de neuf à priori. Enfin ça c’était avant que je plonge le nez dans ce livre et que j’en sorte les larmes aux yeux suite aux bouleversements successifs que j’ai ressentis.

L’auteure n’a pas que façonné une histoire d’amour à couper le souffle, elle a poussé ses personnages au delà de leurs limites, elle leur a imposé des sentiments fulgurants et surtout les a liés l’un à l’autre de la plus vive des façons. Je vous le dis ce nouvel opus est empli de joie, de bonheur, mais également de douleur, de souffrance et de colère.

Le récit d’Haddie prend le contrôle de ce livre, car son passé hante la moindre ligne de ce roman. Il a été très dur pour moi de la voir lutter, se renfermer et refuser d’admettre son besoin de l’autre. On la sent se noyer dans son chagrin refusant d’entraîner ses proches avec elle. Ne vous y trompez pas, c’est une battante avec un cœur immense. Néanmoins son acharnement à vivre son combat seule est désarmant.

Les moments d’interventions de Becks sont très importants, car ils sont toujours percutants, incisifs. Qui aurait pu penser que le flegmatique campagnard cachait une volonté, une détermination et une patience sans faille. J’étais loin d’imaginer qu’un volcan sommeillait en lui. Il est exactement ce dont Haddie a besoin, car il est le seul à pouvoir la pousser à bout, il n’hésite pas à la sortir de sa zone de confort. Entre besoin et désir, j’ai vraiment aimé qu’il ne la laisse pas faire qu’il la comprennent instinctivement.

Loin de ma première idée sur cette romance, je suis sous le charme du cocktail détonnant qu’à réussi à créer K Bromberg. Elle a su faire de ce couple, un couple à la hauteur du précédent. D’ailleurs, qu’il a été plaisant de retrouver Rylee et Colton en conseillés conjugaux !

J’ai malgré tout un petit bémol qui a failli me faire passer à côté du coup de cœur. Je ne sais pas si ça provient d’une erreur de traduction, mais certaines insultes m’ont vraiment dérangée. Heureusement que le reste du roman est très bien construit, car on a l’impression de voir sortir de nulle part certaines expressions qu’on aurait pu éviter ou du moins atténué.

Slow Flame est une très agréable surprise qui a su faire battre mon cœur et couler mes larmes. C’est un livre différent, mais complémentaire au reste de la saga. Il serait bien dommage de passer à côté.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/04/26/follow-me-tome-1-seconde-chance-fleur-hana/

Si l’on vous offrait une seconde chance, la saisiriez-vous ? Oseriez-vous replonger dans le passé et y faire face ? Accepteriez-vous de vous rendre vulnérable au point de prendre le risque de tout perdre pour de bon ?

Follow me n’est pas seulement un roman qui se lit, c’est avant tout une histoire qui se vit de l’intérieur. En lisant le résumé, vous pourriez penser que le synopsis vous semble déjà vu, mais je vous assure que cette romance n’est pas simplement celle de deux adolescents meurtris, c’est celle que l’on se doit de connaître une fois dans sa vie.

Lise et Ange ont des souvenirs heureux, du moins jusqu’à la séparation douloureuse qui arrive sans prévenir. Presque une décennie est passée, la rancœur et les regrets se mêlent aux retrouvailles inattendues. Les émotions se ravivent, les souvenirs réapparaissent, mais la profonde souffrance et la culpabilité prennent le pas sur l’attirance toujours aussi vivace. Est-il vraiment possible de reprendre là où ils en étaient ? Pourront-ils mettre de côté les doutes et les appréhensions ? Rien n’est moins sur et c’est autour de tout cela que Fleur Hana va admirablement tourner son roman.

Les personnages sont très importants, car en chacun d’eux, on sent que l’auteure a mis d’elle-même, s’est inspiré de sa vie, de ses proches. Pour avoir la chance de la connaître en privé, j’ai vu son visage à la place de Lise, je n’ai pu la dissocier de son héroïne tant j’ai pris de plaisir à retrouver sa manière de parler, ses réactions un peu loufoques.

Je me suis également beaucoup attachée à Emma qui apporte son innocence et son franc-parler à l’ensemble. Elle est malicieuse, pétillante et on peut dire qu’elle joue un grand rôle dans cette histoire. Autre personnage que j’affectionne tout particulièrement, c’est Annabelle. Elle m’a rappelé ma grand-mère, celle qui m’a élevée et dont je suis proche. Je me suis vu à la place de Lise, je me suis totalement immergée dans cette situation appréhendant son évolution.

Oui, je sais, vous vous posez la question de savoir si Ange mérite que l’on s’y intéresse ? Je dirai même plus il est incontournable. C’est un homme comme on en rencontre plus beaucoup. Il a ce côté à la fois fort et fragile qui nous donne envie de le prendre dans nos bras tout en le laissant nous guider. Le contraste qu’il nous offre est très touchant face à l’impétuosité de Lise. Ils s’équilibrent, se complètent à merveille. Il aura suffit d’une erreur pour tout remettre en question.

Ce livre a tout ce qu’il faut pour vous rendre accro. Les émotions sont là, les situations cocasses et en cas de doute vous pourrez compter sur le grand Fabio et T-Rex pour vous donner le sourire. C’est simple, lors de cette lecture je me suis enfermée dans un cocon et me suis délectée de chaque phrase jusqu’au point final.
Je ne vous conseille pas de découvrir Follow Me, je vous invite à vous rendre le plus vite possible chez votre libraire pour vous procurer cette pépite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/04/26/lumiere-abbi-glines/

Tout le monde a droit à une seconde chance… Du moins en théorie. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on porte autant de culpabilité en soi. En commençant Sous la lumière, attendez-vous à découvrir l’histoire d’un amour unique, celui de toute une vie.

Lorsque l’on rencontre ce trio, difficile de prédire la direction que va prendre leur amitié. Les années sont passées, les mentalités ont changé et pourtant on sent qu’un lien fort continue de les unir. Rien n’est plus comme avant néanmoins les sentiments sont toujours aussi présent.

Abbi Glines a placé la complexité de leur relation au centre de son roman, dévoilant peu à peu les intentions des uns envers les autres. Elle nous embarque page après page à la recherche de la vérité. Alors que se cache-t-il derrière les apparences ? Quels secrets voient le jour lorsque les masques tombent ? Au-delà de l’amour, c’est avant tout une quête identitaire à laquelle on prend part.

L’auteure a toujours su faire ressortir du meilleur de ses personnages grâce à des récits poignants et authentiques. Sous la lumière ne déroge pas à la règle et nous fait passer par une pléiade d’émotions. Lors de cette narration à trois voix je suis passée de la colère à la joie, de l’incompréhension à la tendresse tout cela en un claquement de doigts. Abbi Glines a su faire battre mon cœur de bien des façons.

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est que malgré le passé commun de Willa, Brady et Gunner, ils réapprennent à se connaître. Ils ont mûri et bien que différents on ne peut que constater la profondeur de leurs sentiments. Les événements s’enchaînent apportant leur lot de révélation. Et lorsque l’on pense que tout a été dévoilé, que plus rien ne pourra envenimer la situation, de nouveaux rebondissements apparaissent amenant avec eux de nouvelles questions et autant de possibilités.

Concernant la romance, je dois dire que j’ai rapidement compris vers qui le cœur de Willa allait. Malgré tout, j’ai pris beaucoup de plaisir à voir leur amour naître. Il n’y a pas de grande surprise seulement une prise de conscience. Entre aveu et confidence, on assiste à l’épanouissement d’émotions fortes enfouies au plus profond de leur être.

Je suis toujours aussi étonnée de la facilité avec laquelle l’auteur nous transporte dans son univers. Si je n’ai pas mis de coup de cœur cette fois-ci, ce n’est pas par rapport à la qualité de l’histoire, mais simplement parce que je referme ce livre sur plusieurs interrogations. J’aurai aimé un épilogue plus développé, un aperçu de la vie de ce trio à la suite des changements survenus. Je sais qu’un tome 3 est prévu pour fin août 2017 en VO. J’ai bon espoir que Hugo New Way nous offre ce nouveau tome aussi rapidement que possible.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/04/25/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-dacier-georgia-caldera/

Je l’avoue en commençant ce tome, je ne savais pas du tout sur quel chemin je m’engageais. Je reconnais sans honte n’avoir jamais mis les pieds ou plutôt laissé mes yeux traîner dans un univers steampunk. Mais voilà, fan de Georgia Caldera, je n’ai pu résister à l’appel de ce nouveau livre. C’est donc en toute innocence que je me suis lancée dans cette nouvelle aventure avide d’en apprendre plus à son sujet.

Premier constat, même sans avoir lu le premier tome (qui est pourtant dans ma pal) je ne me suis pas senti perdu durant ma lecture. Certes j’ai fait quelques suppositions, j’ai tâtonné un peu, mais rien qui ne m’ait réellement gênée. De plus l’abondance de rebondissement et les multiples révélations font de ce livre un livre captivant dont il est difficile de lever le nez.

En outre, les personnages sont mystérieux à souhait. Le déroulement de l’histoire permet de prendre le temps nécessaire pour bien les cerner. J’ai beaucoup aimé la volonté de Leo et le côté sombre, torturé d’Augustin. L’ambiance profonde de Neo-Londonia apporte une aura secrète à l’ensemble que l’on a envie de percer à jour. Le contexte dans lequel évolue ce couple m’a donné envie de plonger au cœur même de l’action.

De velours et d’acier et un habile mélange entre danger, sensualité et énigme. Il est vrai que ce livre est imposant et assez effrayant au vu de son nombre impressionnant de pages. Mais malgré le petit temps d’adaptation qu’il m’a fallu, je ne les ai pas réellement senti passer. Je me suis très vite sentie happée par cette histoire haletante.

Je connaissais Georgia Caldera seulement dans le style romance contemporaine. Elle m’avait émue aux larmes, bouleversée par son incroyable sensibilité. Je découvre donc une nouvelle facette de sa personnalité et je dois dire que je l’aime énormément. Peu importe le genre, elle retranscrit ses histoires avec beaucoup de talent, on ressent son implication dans la moindre ligne de ses livres, ce qui en fait une auteure incontournable. J’aime la facilité qu’elle a à prendre le lecteur en otage avec ses mots. L’écriture est fluide, franche, elle arrive à mettre en avant tout un tas d’émotions qui rend ses livres envoûtants.

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir ce tome et ravie d’avoir pu prendre part à cet incroyable roman. Si vous chercher un moment d’adrénaline pure et de mystère, nul doute que De velours et d’Acier est fait pour vous.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-04
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/04/25/chambre-de-janus-sasha-grey/

J’avais laissé Catherine sur une expérience marquante, une prise de conscience importante. Je n’avais pas été transportée par la manière dont l’auteure avait tourné son histoire, mais étant de nature curieuse j’ai enchaîné sur ce second tome avec l’envie de voir évoluer les choses.

Ma première impression globale est que Sasha Grey a mieux géré ses personnages et la direction de son roman. J’ai trouvé l’écriture mieux maîtrisée que sur le précédent. J’ai eu l’impression qu’elle avait plus travaillé son texte. Alors je ne vais pas dire que j’ai été épatée par l’histoire, mais j’ai aimé la manière dont elle a amené Catherine à plonger dans ce nouvel univers tout en gardant en ligne de mire ce qu’elle a vécu, ce dont elle a besoin pour s’épanouir.

Quatre années c’est long diront certains et pourtant lorsque l’histoire prend forme, je n’ai pas eu le sentiment d’avoir sauté d’étape. Les personnages ont mûri, mais la transition se fait si facilement que ce n’est pas gênant. J’ai aimé le côté enquête poussée, la façon dont Catherine aborde la situation, l’envie de découvrir ses propres limites à travers la vie d’une autre. C’était intéressant de voir que sous les apparences calmes et disciplinées, elle continue d’explorer sa sexualité pour enfin se trouver.

Sasha Grey nous offre une autre vision de l’amour en dissociant le mental du physique. Avec la Chambre de Janus, elle analyse le genre humain avec beaucoup de perspicacité et pose un autre regard sur le monde qui nous entoure.

Cependant, malgré ces points positifs, je reste malgré tout sur ma première impression concernant le sexe. J’ai retrouvé la vulgarité qui me faisait défaut dans le premier tome. Je dois dire qu’ici encore j’ai eu du mal avec certaines phrases, mais également certaines descriptions. Je suis d’ailleurs rebutée par son obsession pour le sperme qu’elle aime décrire durant des pages. C’est un gros point noir dans ce roman.

Néanmoins, en finissant ce livre, j’ai constaté un réel mieux tant dans le développement de l’histoire que dans celui des personnages. Je l’ai trouvé très cohérent, en accord avec ce que l’auteure voulait nous apprendre. Les touches cinématographiques sont toujours sympathiques à découvrir comme un fil rouge entre les deux tomes.

Globalement j’ai ressenti une amélioration dans l’écriture et le déroulement des événements. Je ne resterai pas marqué par cette histoire, mais mis à part quelques couac les idées sont bonnes. Il est juste dommage de ne pas avoir abordé les dialogues avec plus de tact.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0