Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par VoluptueusementVotre

Extraits de livres par VoluptueusementVotre

Commentaires de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Extraits de livres appréciés par VoluptueusementVotre

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 18:07
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/la-cite-du-ciel-amy-ewing/

Amy Ewing est l’autrice du best-seller Le Joyau que j’ai pris un plaisir indéniable à retrouver grâce à « La cité du ciel » qui a su m’immerger dans un monde de magie où les différences deviennent des forces.

Je ne savais absolument pas dans quoi je me lançais en ouvrant ce roman. Enfin pas tout à fait, car j’avais bien lu le résumé avant de m’y plonger, mais j’étais bien loin d’imaginer ce que j’allais y trouver. J’ai donc pris mes marques dans ce nouvel univers avant de me laisser totalement porter par l’histoire.

Et des choses il y en a à voir et à prendre en compte, car l’autrice nous plonge au cœur de la cité, mais également au centre du conflit qui oppose Kaolin & Pelago, toutes trois dirigées par des personnes aux intentions peu louables que l’on a beaucoup de mal à cerner. C’est donc entre croyance, vocation et mythiques créatures que l’on évolue, sans temps mort, la tête emplie de questions auxquelles il nous tarde de répondre.

Ce roman se divise en six parties bien distinctes chacune amplifiant le mystère qui entoure les rôles que tiennent Sera, Leo & Agnes. D’une rencontre improbable découle un récit passionnant, captivant qui nous étreint et nous pousse à en vouloir davantage. Les inquiétudes sont grandes, les manigances encore plus et c’est une sorte de chasse à l’homme qui s’enclenche entre secret à déterrer et enjeux réels.

Heureusement au-delà de la souffrance, du sentiment d’injustice et d’impuissance que l’on ressent, ce texte recèle d’espoir. Des changements subtils s’opèrent et je me suis surprise à éprouver des émotions fortes, puissantes qui m’ont ébranlée. Je ne vous cache pas que j’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises, car il y a des instants très émouvants durant cette lecture, mais mon cœur n’a pas cessé de croire en ces jeunes gens qui m’ont particulièrement touchée.

Toutefois, plus j’avançais dans ce roman, plus j’avais peur de ce qu’il pourrait s’y passer, car lorsque l’on se rend compte de la machination que l’on a sous les yeux, lorsque l’on connaît enfin la personnalité de chacun des protagonistes, on ne peut que s’angoisser de la tournure des événements. Le tout dernier chapitre laisse envisager une possibilité intéressante et pour le moins intrigante.

La cité du ciel est un livre divertissant, fascinant et engagé. Amy Ewing m’a émue, m’a séduite et m’a fait découvrir une histoire que j’ai pris énormément de plaisir à lire. J’ai hâte de savoir ce qu’elle nous réserve dorénavant. Vivement la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/revenir-pour-mourir-jennifer-l-armentrout/

Revenir pour mourir n’est pas le premier opus que je lis de la talentueuse Jennifer L Armentrout. Toutefois, c’est une chance extraordinaire d’avoir pu la découvrir dans un nouveau style et de s’apercevoir que peu importent les genres elle arrive toujours à combler ses lecteurs en leur offrant un roman de qualité dont personne ne ressort indemne.

Le contexte de cette histoire est glauque, terrifiant et effrayant, il en devient carrément fascinant au fur et à mesure des chapitres tant on espère trouver un sens à ce qu’il s’est passé. Plantons donc le décor : Sasha rentre chez elle, dix ans après avoir vécu l’horreur et si je ne peux pas vous parler de ce qu’elle a subi en profondeur, laissez-moi vous dire que certains passages sont absolument immondes et qu’ils m’ont fait froid dans le dos. Rien que d’y penser j’en ai encore des frissons. Inutile de vous dire que ce retour aux sources n’est pas des plus aisés et que le moindre sursaut est justifié. Tout a été étudié pour que l’on se prenne au jeu et que l’on évite les conclusions hâtives. Seulement voilà, les événements ne sont pas sans en rappeler d’autres et il devient compliqué de ne pas s’imaginer des choses et ne pas sombrer dans la paranoïa.

Au milieu de ce chaos naît pourtant une belle histoire d’amour. Enfin naît, je dirai plutôt renaît vu le lien fort qui a toujours uni Sasha et celui qui ressurgit dans sa vie. Qui est-il ? Que fait-il ici ? Que lui veut-il exactement ? Vous trouverez toutes les réponses à ces questions durant la lecture, mais les sentiments puissants qui les animent ne vous laisseront pas de marbre. C’est un tourbillon d’émotions, une déferlante de doutes, de regrets et de culpabilité le tout enveloppé dans une dose d’espoir et d’amour que nous offre l’autrice à travers ce couple que l’on souhaite voir tout simplement heureux.

J’ai vraiment adoré le développement de ce texte, la précision des faits et tous les indices semés ici et là qui rendent l’investigation intense et prenante. Et si j’ai rapidement mis le doigt sur ce qui clochait et ai démasqué le vilain de ce livre bien avant la fin, il n’en reste pas moins que j’ai pris un plaisir immense à recouper les preuves et à me triturer le cerveau pour mettre la main sur le monstre qui sévit. Que de rebondissements et de révélations ! Je suis absolument ravie et comblée en refermant la dernière page.

Revenir pour mourir est un roman surprenant qui montre une autre facette très sympathique de l’autrice. J’ai aimé plonger dans cet univers sombre qui m’a tenu en haleine et qui a fait palpiter mon pauvre petit cœur.

En conclusion, je vous dirais de foncer, d’ouvrir les yeux et d’apprécier chaque instant de cette lecture. Et comme disait Grand-mère Libby, n’oubliez pas qu’il ne faut jamais dire jamais ! À bon entendeur….
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/comment-rebooster-ma-vie-sexuelle-joanna-bolouri/

Premier roman que je lis de Joanna Bolouri et je suis agréablement surprise par le sujet choisi par l’autrice et par cette façon simple et sans détour qu’elle a de décrire la moindre situation. Une chose est sûre « Comment rebooster ma vie sexuelle » est un livre plein de bons sentiments qui vous fera sourire et rire, mais qui vous permettra aussi de vous poser pas mal de questions sur votre intimité.

Car oui ce texte nous propose une plongée dans la vie de ces deux personnes dépassées par leur quotidien éreintant. Chaque couple établi s’identifiera aisément à ce que vivent Phoebe et Oliver tant leur situation est similaire à la nôtre, la vôtre ou celle d’un de vos proches. Comment ne pas se sentir concerné par leurs problèmes ? Comment ne pas s’investir dans cette histoire et éprouver leurs doutes et leurs appréhensions ? Je dois vous dire que je me suis sentie tellement proche d’eux que j’ai partagé cette lecture avec mon mari. Une expérience à la fois amusante et émouvante que nous avons pris beaucoup de plaisir à vivre.

De plus, au-delà de l’aspect « sexuel » de cette comédie sentimentale, l’autrice aborde des thèmes plus profonds et permet aux lecteurs de se rendre compte que peu importe les épreuves, il est important de ne pas se laisser ronger par les remords et qu’il est essentiel de communiquer pour se préserver. J’ai vraiment apprécié la manière dont Joanna Bolouri a amené les choses et le réalisme avec lequel elle tente de résoudre les obstacles qui jonchent le chemin de ce duo. Croyez-moi vous ne pourrez qu’être touché par ces deux personnes qui cherchent simplement à se retrouver et à savourer leur bonheur.

Autre point fort de ce roman : les amis. Indispensables à l’équilibre de nos héros, ils prennent une place immense dans leur existence et sont là dans les bons comme dans les mauvais moments. On leur envierait presque ce lien indestructible qui les unit si seulement ils parvenaient à ne pas leur implanter plus d’idées douteuses et de certitudes alarmantes. Ce qui est génial c’est qu’en plus de l’histoire de Phoebe et Oliver on suit en parallèle celle de plusieurs couples auxquels on s’attache indubitablement.

Puis à côté de tout cela, on rencontre d’autres protagonistes qui apportent une dose de piment tels que certains ex, la famille de chacun ou encore la psy totalement déjantée, mais hyper efficace. Je me suis, en tout cas, beaucoup amusée à jauger leurs réactions et à tenter d’anticiper les agissements de tout à chacun.

Comment rebooster ma vie sexuelle est un livre que vous pouvez totalement lire indépendamment — mais si l’envie vous en prend, n’hésitez pas à vous procurer « comment prendre en main sa vie sexuelle ». Phoebe et Oliver vous feront passer un moment extraordinaire et vous montreront à quel point il faut apprécier ce que l’on a et savourer les plaisirs simples placés sur notre route. Bonne humeur et fous rires garantis !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-04
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/unite-k9-eva-justine/

J’ai découvert Éva Justine dans un style tout à fait différent et me suis prise d’affection pour sa plume et la facilité avec laquelle elle a su m’immerger dans un monde inconnu. Je me suis donc tout naturellement tourné vers un nouveau roman, loin de l’univers découvert précédemment, mais tout aussi passionnant.

Unité K9 avait tout pour me plaire. En effet, dès que l’on me parle d’uniforme, de devoir et de spécificité, je suis immédiatement attirée. Je ne connaissais absolument pas cette unité cynophile de la police, mais j’ai trouvé ça totalement fascinant. L’autrice explique parfaitement la situation, les difficultés rencontrées et toutes les responsabilités qui incombent non seulement à Tiago, mais également à Lukas en tant que Marshall de Green River.

En parlant des deux hommes, je ne peux bien sûr pas passer à côté de leur relation aussi émouvante que passionnelle. Entre eux, j’ai tout de suite su que c’était du sérieux, les voir ensemble était une évidence, et ce malgré les problèmes qui surgissent, malgré les peurs et les confessions douloureuses qui jonchent ce texte. Il y a un abandon certain, un besoin de protection qui fait que l’on sait très rapidement qu’entre eux c’est différent de tout ce qu’ils ont connu auparavant. Leur rapprochement se fait pas à pas, la tension ne cesse de monter et lorsqu’enfin les dernières barrières tombent c’est une explosion de sensualité que l’on a envie de voir se prolonger indéfiniment !

Toutefois, avant d’en arriver là, c’est un véritable périple qui attend nos deux hommes. Car si les sentiments sont présents il est très compliqué de mettre des mots sur leurs émotions. Il est bien plus facile de fuir que de souffrir. Bon nombre d’épreuves restent à traverser et je vous garantis qu’ils vous crèveront le cœur à certains moments tant on ressent leur douleur et leurs appréhensions. Heureusement, ils peuvent compter sur quelques anges gardiens qui ne leur souhaitent que le meilleur et qui pourraient bien donner un petit coup de pouce bienvenu au destin.

Tiago et Lukas sont très bien entourés. Eva Justine a créé une véritable unité autour de notre couple. Des amis prêts à tout pour que l’histoire soit des plus belles et qu’enfin le bonheur les touche. Un lien fort se tisse entre tous les personnages avant et pendant ce tome et j’ai pris énormément de plaisir à découvrir chacun des protagonistes. Je n’oublie pas l’adorable Emi ni Bud et Miss sans qui le récit ne serait pas le même.

Unité K9 est un roman prenant dont il me tarde de découvrir la suite. J’ai adoré parcourir ces pages, assister à la naissance d’un amour aussi spécial, le tout agrémenté d’une pointe d’action vraiment très agréable. Je suis certaine que la suite sera à la hauteur de mes attentes alors vivement le début du mois de mai pour savoir ce qu’il advient de notre duo.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/whispered-reviews-1-harper-knox-amheliie-maryrhage/

Whispered Reviews est la nouvelle saga du duo incontournable : Amheliie & Maryrhage et qu’il est bon de les retrouver avec une histoire de cette qualité. J’étais déjà charmée sur le papier par un résumé plus qu’alléchant, je suis à présent conquise par le contenu de ce livre.

Ce qui m’a immédiatement séduite, c’est la particularité des personnages et cette complémentarité qui se met tout de suite en place. Leur relation se crée facilement et il y a une connexion évidente qui se forme au fil des rencontres. Ils s’adaptent aisément à l’autre et trouvent leur force dans leurs différences. On ne peut évidemment pas occulter l’attraction qui les pousse l’un vers l’autre et cette tension qui monte crescendo et que l’on attend de voir exploser pour libérer tout leur désir contenu. Une fois encore les autrices excellent dans le genre et ont su repousser les limites de leur duo de la plus délicieuse des façons.

Je dois dire que je suis extrêmement touchée par ce couple et surtout par l’agent Selva qui porte de profondes blessures qu’il a beaucoup de mal à dépasser. En effet, il entretient des rapports compliqués avec sa hiérarchie qui ne le ménage pas dans tous les sens du terme. Entre doutes, interrogations et espoirs, on comprend rapidement que Knox est un homme torturé, bourré de craintes et de peurs, qu’il sera bien difficile d’apprivoiser. Heureusement les sentiments ne se commandent pas et le cœur à ses raisons que la raison ignore.

En parallèle de cette romance intéressante et prenante, Amheliie et Maryrhage nous offrent un travail d’investigation fascinant aux dessous particulièrement rageants qui m’ont donné envie de hurler et de ruiner la vie de quelques personnes bien senties. C’est un véritable sac de nœuds auquel on a affaire, un bordel sans nom qui nous fait redouter le pire. Nous mettons littéralement les pieds dans un trafic inimaginable qui fera frissonner les plus aguerris d’entre nous. De plus, les risques encourus par Harper et Knox apportent une aura de danger supplémentaire qui réveille franchement nos inquiétudes même si l’on sait que rien ne doit rester impuni.

Ce premier tome est une vraie réussite et j’en suis ressortie absolument ravie du déroulement de cette histoire, de son développement et de son épilogue travaillé qui permet une vraie vision de « l’après ». J’ai tout aimé dans ce roman – des émotions ressenties, à l’amour qui naît petit à petit en passant par les questions liées à l’enquête. Alors, je vous invite à craquer et à ne pas résister à cette romance entre une fouine craquante et un agent 007 plus sexy que jamais !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-04
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/la-tour-sans-fin-pascal-brissy/

La tour sans fin de Pascal Brissy est un livre qui plaira au plus grand nombre à partir de l’âge de 10 ans. Par son contexte futuriste, mais à la fois très actuel, ils posent bon nombre de questions, offre une vision somme toute réaliste qui peut faire froid dans le dos. Rassurez-vous toutefois, l’auteur amène beaucoup d’espoir et d’ingéniosité grâce notamment à une bande d’aventuriers plus surprenants les uns que les autres.

Cet ouvrage a tout de suite piqué mon intérêt, car il propose d’évoluer dans un contexte innovant, fascinant et permet au lecteur de totalement s’immerger dans son univers. En effet, les héros de ce récit étant tous du même âge, j’ai vu mon fils se prendre au jeu alors que nous effectuions une lecture croisée. J’ai trouvé ça totalement génial d’avoir pu partager ce moment avec lui et de le voir s’intéresser à une vraie histoire, lui qui a beaucoup de mal à sortir de ses mangas.

Et l’on peut dire que Pascal Brissy n’a pas lésiné sur les détails et les rebondissements pour nous tenir captivés tout du long. En effet, non seulement, on se prend d’affection pour ce groupe qui se constitue un peu par défaut, au gré des rencontres et des situations visiblement sans issue, mais en plus, on se laisse très facilement emporter par le déroulement des événements et la manière dont ces aventuriers vont pouvoir déjouer le complot dont ils sont victimes. C’est donc le cœur battant que l’on arpente les différents étages en compagnie de notre groupe de choc au milieu des androïdes, des cyborgs et autres nomades.

Autant vous dire que je ne m’attendais pas du tout à la révélation finale qui a tout remis en perspective. J’ai adoré être prise par au dépourvu de la sorte et constater à quel point l’auteur a pensé à l’équilibre de son texte et en a travaillé chaque point avec justesse et efficacité. Du plaisir à l’état pur !

La tour sans fin est un roman qui a donc fait l’unanimité à la maison. C’est un livre facile à lire dans lequel on prend aisément nos marques et qui nous projette au cœur d’un conflit dont on n’imagine pas forcément l’impact sur l’instant. Une chose est sûre, tout ne se déroule pas toujours comme prévu et c’est ce que vont apprendre Titus, Rukia, Flip et les autres de manière assez directe. Une histoire à découvrir, à lire et donc, à partager !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/instinct-3-indompte-maryrhage/

Dernier opus de la saga Instinct, Indompté nous plonge dans les ravages de l’addiction et dans tout ce qu’il peut en ressortir de néfaste. Pas d’inquiétude toutefois, car sous la plume de Maryrhage les faits prennent une tournure inattendue que l’on prend un plaisir fou à découvrir et à ressentir.

J’ai pourtant eu une appréhension concernant Charlie parce que c’est un personnage qui au premier abord rebute quelque peu. On a du mal à vraiment s’attacher à elle, à la comprendre et à envisager une évolution positive de son cas. Seulement voilà, comme à son habitude, l’autrice ne laisse rien au hasard et sait déstabiliser son lecteur. Ici encore il suffit d’une révélation pour remettre les choses en perspective et permettre d’envisager la situation sous un nouvel angle.

De plus, Charlie et Lane contrairement aux deux précédents couples, ont un passé commun chargé, un vécu difficile à occulter tant il est empreint de souffrance et d’espoir brisé. Il est douloureux de s’imprégner de leurs souvenirs, d’assister avec impuissance à la déchéance malgré les instants de bonheur qui laissent entendre que tout est possible. Ce couple illustre bien le fait que la vie est injuste et qu’elle l’est encore plus dans ce genre de cas, lorsque l’on n’a plus aucune prise sur les événements et qu’il faut fuir pour s’en sortir.

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte durant cette lecture, mais on peut compter sur Nikita, Elya, Keme et Renegade pour apporter leur soutien à notre duo tel un bloc indestructible prêt à tout affronter. Rien n’est simple, tout demande finalement des ajustements, des concessions, des sacrifices, mais à aucun moment on ne se dit que les émotions et les sentiments sont mis de côté. Il y a de l’amour bien entendu, puissant, profond et cette amitié unique qui relie ce trio au-delà de toute espérance. J’adore ce genre de rapport entre les personnes, car cela donne l’impression de faire partie de la bande et donne envie d’en avoir toujours plus.

Petite mention tout de même à Lilas qui sans en dire trop m’a beaucoup émue. Sa force, sa candeur, sont des aspects qui m’ont touché et qui m’ont fait verser quelques larmes je l’avoue. Jusqu’au bout j’ai espéré… Quoi ? Je ne vous le dirai pas, mais je suis sûre que l’autrice comprendra. Je sais néanmoins qu’elle a choisi la meilleure voie à prendre et bien sûr je l’approuve, car c’est tout à fait logique avec le recul.

Indompté est un tome fort qui clôt parfaitement une saga qui vous prend aux tripes et qui vous retourne dans tous les sens. Je vous invite donc à embarquer avec Charlie et Lane, à tenter de démêler le faux du vrai et à faire face à une histoire qui ne vous laissera pas de marbre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-04
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/les-sept-etoiles-du-nord-abi-elphinstone/

Toujours à la recherche d’histoires passionnantes à raconter à ma tribu, je sais vers quelle maison d’éditions me tourner et Gallimard est une valeur sûre en la matière. Une fois encore, avec mes enfants nous avons découvert un récit passionnant, facile à lire et à suivre qui a émerveillé de la plus petite au plus grand.

Les sept étoiles du Nord est un roman accessible au plus grand nombre et pour vous donner une idée, dans mon cas il a tenu en haleine mes jumelles de 6 ans tout comme mon adolescent de 12 ans en passant par mon fils de 8 ans. Les aventures d’Eska et Flint sont empreintes de magie, d’un soupçon de mystère et délivre un très beau message fait d’amour et d’espoir.

Ce livre possède bon nombre de points forts notamment au niveau des personnages. Le caractère de chacun — agrémenté de leur spécificité, fait que l’on se prend rapidement au jeu de savoir qui est capable de quoi et comment ils vont pouvoir se dresser face à la Reine des glaces et en venir à bout. Car oui, la quête d’Eska et Flint n’est pas de tout repos, d’autant que de leur réussite dépend toute la survie du royaume d’Erkenwald.

On se laisse facilement entraîner à la suite de nos aventuriers, on se passionne pour chacune de leur rencontre et pour chaque rebondissement qui jonche leur parcours. On se prend à rêver, à espérer et à s’interroger sur l’issue finale. Le contexte est captivant, les rapports entre les protagonistes intéressants et l’on a à la fois hâte de les voir avancer et peur que tout se finisse trop vite.

Pourtant, n’ayez crainte, l’autrice nous offre un univers aux mille et une facettes que l’on prend un plaisir absolu à explorer. Des créatures fantastiques aux paysages mystiques, elle sème le chemin de ses héros d’indices, mets sur leur route des compagnons inattendus ce qui ravira les lecteurs les plus exigeants.

J’ai vraiment adoré, d’ailleurs, la manière dont elle intègre les interactions avec les animaux à son texte. Cela renforce la notion d’amitié qu’elle apporte dès le départ de son roman et permet d’accentuer l’importance des liens entre les différents peuples de l’histoire. De la positivité, de l’espoir, des sentiments profonds, que demander de plus ?

Les sept étoiles du Nord touchera toute sorte de lecteurs du plus petit au plus grand et saura vous apporter des moments de doutes, des moments de stress, mais surtout des moments de bonheur intense. En compagnie d’Eska, de Flint, de Blu, de Caillou ou encore de Balapane, parcourez les montagnes, surmontez des rivières, envolez-vous parmi les étoiles et surtout faites confiance aux autres, car, finalement, c’est bien l’union qui fait la force.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 04-04
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/du-feu-sous-la-cendre-don-winslow/

Second livre que je lis sous la direction de Don Winslow et force est de constater que c’est un maître du genre. « Du feu sous la cendre » est une histoire qui galope, qui interpelle et qui s’embrase lors du grand final. De quoi régaler les adeptes du genre qui comme moi aiment s’interroger et mener l’enquête.

J’ai eu un peu peur toutefois, lorsque j’ai découvert l’épaisseur de ce roman. Peur tout d’abord de m’ennuyer et peur que le récit parte dans tous les sens. Alors mea culpa, car l’auteur a fait en sorte de me garder en alerte d’un bout à l’autre et m’a poussé à analyser la moindre parole et le moindre indice. Autant vous dire que le temps est passé à une vitesse folle et que je suis abasourdie par le développement de ce texte.

Tout commence donc par l’arrivée de Jack Wade sur les lieux de l’incendie comme ce fut le cas des centaines voir des milliers de fois au cours des douze dernières années. Comment aurait-il pu comprendre, donc, que cette fois-ci serait différente ? Que cette investigation mettrait à jour une arnaque aussi gigantesque ? Un coup de génie incroyable ? Non rien ne permettait à Jack de le savoir et pourtant….

Très rapidement, des doutes s’insinuent et de nouvelles pistes révèlent une histoire bien différente sur le déroulement des événements. À n’en pas douter, Don Winslow a travaillé d’arrache-pied sur ce genre d’incident, car j’ai rarement vu un livre aussi documenté et précis. De ce fait, tout revêt une importance, que ce soit les agissements suspects des uns, les paroles lancées l’air de rien des autres ou encore les ombres qui posent problème. Toutes les réponses se trouvent dans les détails, il est donc primordial de rester alerte sous peine de passer à côté d’une preuve capitale et de louper le coche.

C’est un roman absolument hallucinant que nous offre l’auteur. Il y a juste ce qu’il faut de point technique pour qu’on ait tous les éléments en main afin de se forger sa propre opinion. On sait pertinemment quel coupable se cache derrière ces méfaits et pourtant on est encore loin du compte. J’étais persuadée d’avoir démasqué la machination qui me faisait face alors imaginez ma surprise lorsque le couperet tombe et me révèle enfin l’envergure de ce plan machiavélique !!! Du grand art vraiment !

De feu et de cendre est un roman percutant qui n’a eu de cesse de me retourner le cerveau. Entre preuves qui ne collent pas, passés creusés de chacun et enquête qui se poursuit coûte que coûte, Jack m’a épatée par son sérieux et sa pugnacité.

Alors si vous aimez les récits impliquant le KGB, la mafia russe ou encore les confréries. Si vous appréciez les courses contre la montre et les règlements de compte, ne passez surtout pas à côté de livre, vous pourriez le regretter.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/defis-et-tentations-j-margot-critch/

Défis et tentations est un peu l’histoire redondante d’un couple qui s’aime puis se déteste, d’un homme et d’une femme en compétition depuis toujours, mais incapable de ne pas se sauter dessus en présence de l’autre. C’est une histoire finalement simple, rébarbative que l’on a envie de rapidement finir pour passer à la suivante.

Je suis dure c’est vrai et pourtant, je crois que je suis encore en dessous de la réalité tant j’ai eu à cœur d’arriver au bout de ce texte pour ne plus voir les mêmes scènes se répéter inlassablement. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher au caractère des personnages, car l’aspect sexuel de leur idylle est sans arrêt mis en avant comme si c’était le ciment de leur couple. Alors oui, je suis d’accord, l’intimité est importante, mais elle n’est pas l’élément indispensable à la construction d’une véritable relation.

Vous allez me dire, peut-être que je me focalise sur ce détail alors que je sais pertinemment que cette collection est basée sur ce genre de roman. Et vous auriez raison, cela n’empêche pas ma déception de lire un livre censé m’apporter du réconfort alors qu’il m’exaspère d’un bout à l’autre.

Pourtant, j’ai trouvé la narration sympathique et cette rivalité professionnelle intéressante. C’est tellement dommage que ça n’ait pas été plus exploité. Il aurait fallu un peu plus de punch de ce côté-là et un peu moins du côté de la chambre à coucher. Néanmoins, je reconnais que l’autrice a eu une bonne idée de base et que mon avis aurait pu être tout autre si certains points avaient été plus approfondis.

Toutefois, je dois avouer tout de même que j’ai beaucoup aimé la notion de Fraternité et cette amitié indestructible qui unit tous les protagonistes. J’apprécie toujours énormément les récits qui mettent en avant ce genre de rapports humains.

Pour conclure, je vous dirai que Défis et Tentations n’est pas un roman que je vous recommande, car je m’y suis ennuyée tout simplement. C’est dommage, car il avait malgré tout du potentiel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/damour-et-de-haine-1-la-naufragee-sonia-alain/

Je n’avais lu de Sonia Alain qu’un seul roman dans un style tout à fait différent, mais je constate avec plaisir que peu importe le genre elle sait embarquer son lecteur et le tenir captivé d’un bout à l’autre de son texte. Ce n’était pourtant pas simple, car je suis une lectrice « occasionnelle » d’historique et j’ai parfois un peu de mal avec ce genre de récit. Mais voilà, ce premier tome m’a plu et j’en redemanderais encore s’il ne s’était pas si vite terminé.

Pourtant, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je l’avoue. Bien que la catastrophe arrive vite et soit véritablement intense et particulièrement bien décrite, la suite m’a interrogé et j’ai continué sans savoir réellement si j’allais apprécier ma lecture. De chapitre en chapitre, la situation se pose, la complexité fait son apparition, de nombreux rebondissements surgissent et font que finalement je n’ai pas pu le lâcher.

J’ai adoré la personnalité des différents protagonistes et aie pris plaisir à voir la relation entre Adélaïde et Aidan évoluer. Sonia Alain a pris le temps de poser des bases fortes et de faire avancer son récit avec beaucoup d’authenticité. Une tragédie de la sorte ne peut s’oublier, il faut tout d’abord panser ses blessures avant de pouvoir avancer. Après tout ce qu’ils subissent, après tous les secrets qui sont percés, je suis conquise par l’enchaînement des événements et par les mystères qui planent inlassablement sur ce texte.

Il y a une multitude d’émotions vives qui se percutent durant cette lecture. Que ce soit la douleur, le soulagement ou encore la désolation, je n’ai pas pu rester de marbre face au vécu de cette jeune femme au passé si lourd à porter. C’était très dur de la voir essayer de reprendre le contrôle de son existence tout en composant avec les faits. Heureusement, elle peut compter sur un certain soutien indéfectible au charme ravageur.

J’ai beaucoup aimé découvrir cette histoire. Je trouve que les personnalités sont intéressantes et le contexte bien établi. Il y a une intensité et une profondeur prenante et un bon développement de l’ensemble. Sonia Alain a fait un travail formidable et donne envie d’avoir la suite sous la main pour ne pas rester sur sa faim.

La Naufragée est un premier tome qui m’a transportée et qui remplit toutes les conditions pour une belle romance historique. Je vous conseille donc de vous la procurer si ce n’est pas encore fait et de vous laisser guider par Adélaïde et Aidan.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-04
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/captive-du-desir-alexx-andria/

Les Magnetic se suivent mais ne se ressemblent pas. C’est la première réflexion qui me vient en tête en finissant ce dix-neuvième tome de la collection. Entre passion et interrogation, Alexx Andria nous propose une histoire sympathique qui remplit bien sa fonction.

En lisant le résumé, pourtant, j’ai eu un moment de flottement, en me disant qu’encore une fois tous les ingrédients « habituels » étaient présents. C’est donc avec surprise que je me suis laissée prendre par cette romance qui malgré son développement prévisible offre de bons moments et permet de s’évader, pourvu que l’on ne soit pas trop compliqué.

J’ai beaucoup aimé les personnages et particulièrement Luca qui se met totalement à nu pour conquérir celle qui fait battre son cœur. Avec Katherine, ce n’est pas un coup d’un soir ni réellement un amour de jeunesse. Leur situation est plus complexe et leur passif lourd de sens. Il plane une sorte d’épée de Damoclès au-dessus de leur tête qui donne envie de savoir qui cédera le premier.

Parce qu’une chose est sûre : entre eux, le désir est intense, les sentiments sont profonds. Seulement voilà, leurs émotions à leur de peau et le contexte dans lequel ils se trouvent faussent absolument tout. Il faut dire que deux ans auparavant une erreur de jeunesse a tout remis en cause. Et l’on sait que la confiance est une chose bien fragile qu’il est alors bien difficile de redonner lorsque l’on a été blessé de la sorte.

Si j’ai aimé l’ensemble de ce roman, il n’en reste pas moins que j’ai été passablement irrité par l’héroïne. Je comprends les raisons qui la mettent sur ses gardes, mais il faudrait voir à ne pas se buter au point de sans arrêt osciller entre laisser-aller et rigidité. Mon Dieu qu’elle m’a exaspéré, je n’avais qu’une envie : la secouer !

Captive du désir est un livre agréable qui se termine assez rapidement. On s’attache facilement à ce couple (hormis les hésitations de Katherine), on apprécie l’évolution de leur relation et leur entente sexuelle absolument parfaite. À lire donc sans prise de tête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/la-vie-sans-toi-xavier-de-moulins/

De Xavier de Moulins, je ne connaissais que l’homme de télévision alors le découvrir aujourd’hui sous sa casquette d’écrivain est pour moi une chance incroyable, car il m’a non seulement séduite avec ses mots, mais m’a permis de m’évader durant plusieurs heures en compagnie de ses personnages aussi effrayants que bouleversants.

Les thrillers psychologiques sont ceux que je préfère tout simplement, car ils ont cette faculté à surprendre le lecteur et à le pousser dans ses retranchements. Je dois dire qu’une fois encore je suis bluffée par l’histoire que je viens de parcourir non seulement parce qu’elle m’a captivée, mais également parce que la fin a tout remis en perspective. Une chose est sûre, l’auteur maîtrise son sujet et ne perd pas l’occasion de nous entraîner au cœur d’un texte fort, éprouvant qu’il est bien difficile de lâcher.

Il ne m’aura fallu que quelques lignes pour m’attacher à Éva et Paul, à pleurer le drame qu’ils ont vécu à leurs côtés. Il y a une colère sourde qui gronde dès les premiers instants, des silences assourdissants qui percutent et de multiples non-dits qui détruisent. Faire face à ce couple épuisé par la vie, rongé par les souvenirs est une épreuve en soi, les voir se débattre et se démener jusqu’à ne plus penser ne peut laisser personne indifférent.

Pourtant, plus les pages défilent, plus l’on se pose de questions sur le pourquoi du comment, sur les véritables raisons qui entourent le drame. Et peu à peu l’angoisse monte et se propage, un mal-être prend forme au creux de notre ventre et l’on se met à douter de tout et de tout le monde. Une belle réussite pour l’auteur qui joue avec nos peurs et nous confronte à la douleur, à la folie et à l’instabilité de nos existences.

J’ai vraiment apprécié la construction de ce livre, la manière dont les points de vue se renvoient la balle et la rythmique apportée par des chapitres courts et dynamiques. Les émotions sont vives, les sentiments exacerbés par ce contexte angoissant et cette tension qui s’installe au fil de la lecture. Je trouve que les différentes parties se complètent à merveille et dirigent parfaitement le lecteur droit dans la gueule du loup, si je puis dire.

La vie sans toi est donc un roman qui possède tout ce qu’il faut pour ravir les adeptes du genre. Xavier de Moulins a mis la barre haute, il déconcerte, appelle à la compassion, à la douceur, à l’espoir et frappe finalement très fort. À lire sans modération !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/zoe-fantastique-luce-michel/

Derni er opus du trio formé avec Lola et Alice, c’est au tour de Zoé de nous livrer son histoire sur fond de littérature bien-être et de crise de nerfs. Moi qui avais été peu convaincue par le personnage précédent, je suis ravie aujourd’hui de pouvoir affirmer que Zoé, fantastique m’a conquise en tout point et que j’en ressors grandi.

Car oui ce livre n’est pas qu’une simple histoire, c’est une fenêtre de vie, une remise en question qui parlera au plus grand nombre et qui questionne son lecteur avec finesse et bienveillance. Je me suis rapidement identifiée à l’héroïne de ce texte, non seulement à cause de sa situation qui ressemble à la mienne en de nombreux points, mais également à cause de ses doutes et ses pertes de repères. Et s’il est vrai que ce texte me parle tout particulièrement, je suis persuadée que chacun pourra s’y retrouver.

J’étais curieuse de faire plus ample connaissance avec cette femme qui m’avait interpellé précédemment et quelle ne fut pas ma surprise de la voir se débattre aussi intensément avec ses pensées. Comme Lola et Alice, j’avais l’image d’une femme forte, réconfortante, droite, fière de sa vie et de ses envies et je trouve très judicieux le fait que Luce Michel la mette à l’épreuve sans pour autant perdre de vue sa vraie personnalité.

Une phrase… C’est tout ce qu’il a suffi pour que le monde de Zoé bascule, pour que sa félicité en prenne un coup et qu’elle tombe de son nuage. Non pas que la jeune femme (oui oui elle reste dans la fleur de l’âge non, mais) ait une existence parfaite, mais jusqu’à présent aucun remous n’a perturbés sa vie, aucun drame ne ternit son passé. Seulement voilà, quelques mots lâchés au détour d’une conversation remettent tout en cause et vont la mener sur le chemin des doutes et des appréhensions.

J’aime que l’autrice ait pris ce parti, j’aime l’espoir qui parsème ses pages et les réflexions intéressantes qu’il apporte. Moi qui suis pourtant très loin des convictions de Zoé non pas sur le fond, mais sur les difficultés de les mettre en forme, j’ai vraiment apprécié les recommandations de l’autrice et les extraits dont elle agrémente ses chapitres. À l’ère où les dictas de notre société nous étouffent, j’ai apprécié qu’elle parle des difficultés plus terre à terre et expose les charges qui pèsent sur nos existences.

Zoé fantastique est un ouvrage que j’ai pris énormément de plaisir à lire. L’histoire de ce couple aux besoins qui divergent et aux envies qui évoluent m’a renvoyé à mon propre vécu me demandant effectivement comment je réagirai face à ces changements. Le temps passe vite bien trop vite alors profitons de chaque instant et n’oublions pas le plus important !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/la-fille-su-monstre-florence-aubry/

La fille du monstre de Florence Aubry est un livre que j’ai découvert par hasard au détour d’une page internet, que l’on me recommandait en fonction de mes goûts. De nature curieuse et aventureuse, j’ai tout de suite été attirée par ce résumé et par la promesse qui en découlait. Bien m’en a pris puisque la dernière page est à présent refermée et que je suis terriblement émue par le parcours de Tess.

J’ai beaucoup aimé le sujet de fond et la sensibilité avec laquelle l’autrice nous expose l’histoire de cette jeune fille, de sa plus tendre enfance à l’âge adulte en passant par l’adolescence et ses difficultés. Je savais que ce roman allait être marquant et je suis admirative du combat que livre Tess, des émotions qui l’étreignent et de cette lutte quotidienne qu’elle mène. Elle nous raconte les faits comme ils viennent, livre ses sentiments de manière authentique et c’est ce qui donne finalement cette envie irrépressible de tourner les pages et de savoir où tout cela nous mène.

Ce livre est particulièrement intéressant, car il propose de suivre l’évolution de son héroïne à travers ses souvenirs et ses ressentis. Il y a les paroles cruelles, les jugements, les changements d’attitude, mais aussi sa perception des faits avec toute son innocence et sa candeur, avec ses convictions d’enfant et sa confiance en l’autre. Vient ensuite sa compréhension sur cet acte perpétré, sa recherche d’un coupable, son droit d’être en colère, mais également les différentes phases qu’elle traverse telles que le déni, le manque, la révolte, les regrets ou encore la culpabilité. C’est un maelström d’émotions qui prend aux tripes et contre lequel on se débat parfois.

J’ai été véritablement touchée par ce récit ne trouvant pas la force d’arrêter cette lecture, redoutant certains passages, espérant à d’autres. Je trouve que l’autrice a fait un travail formidable sur ce texte et qu’elle n’a pas cherché à embellir les choses ou à grossir les traits de ses personnages. J’ai apprécié la sincérité de ses mots et la justesse de son ton.

La fille du monstre est un livre que je vous recommande, car il reflète une certaine réalité et ne fait pas semblant. Il nous rappelle que l’on ne peut pas oublier ce qu’il s’est passé, que l’on peut seulement l’accepter et faire avec.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/ainsi-battent-les-coeurs-amoureux-lily-haime/

Il y a des livres qui changent le cours de vos lectures, des romans qui vous imprègnent et vous empêchent de les oublier. Il y a des textes qui se montrent plus marquants que d’autres et qui vous laissent pantelant, ne sachant plus vraiment qui vous êtes et ce que vous venez de vivre. « Ainsi battent les cœurs amoureux » fait indéniablement partie de ceux-ci et je peux vous dire que je n’en ressors pas indemne.

Lily Haime est une autrice que l’on ne présente plus, mais si par hasard, vous ne savez pas bien de qui je parle, je vous dirai simplement que cette jeune femme est une évidence. Elle est devenue une référence grâce à ses histoires fortes, profondes dont on se remet rarement. Aujourd’hui encore je suis littéralement sous le choc, ébranlée par ce nouvel opus auquel je ne m’attendais pas. Je lui ai à nouveau fait confiance et malgré les émotions parfois violentes qui m’ont étreinte, je ne regrette pas une seule seconde de m’être laissée emporter.

Le sujet abordé est des plus traumatisants, mais Lily Haime le travaille avec justesse sans tomber dans le m’as-tu-vu, toujours dans le bon ton malgré les difficultés à surmonter et les batailles à mener. Elle met ses personnages à nu, dévoilant ce qu’ils ont de meilleur et de pire en eux. J’ai eu extrêmement peur de ce qui pourrait se produire, angoissant au fil des révélations et des nombreux rebondissements. Elle nous plonge au cœur d’une relation à la fois galvanisante et effrayante qui ébranle nos certitudes et nous pousse dans nos retranchements.

L’amour que se portent Dorian et Swann est ravageur voir carrément destructeur. Il emporte tout sur son passage. Il fait mal au cœur, mal au corps et mal à l’âme. Il est fait d’obscurité et de lumière, il répare, mais pousse ce couple dans une longue chute incontrôlable, toujours plus loin, toujours plus bas. J’ai souvent pensé qu’ils devaient s’éloigner l’un de l’autre tout en sachant que c’était absolument impossible. Il y a ce besoin de l’être aimé, cette nécessité de l’avoir près de soi malgré la douleur qu’il représente. Les émotions sont trop fortes pour être contenues, leur désir trop intense pour le laisser de côté et c’est alors bouleversant de les voir se débattre avec leurs sentiments, de les observer essayer de garder la tête hors de l’eau tout en redoutant de les voir foncer dans le mur. Je vous le dis, je n’ai jamais lu une romance pareille et je sais d’ores et déjà qu’il va me falloir un petit moment pour m’en remettre.

« Ainsi battent les cœurs amoureux » est un immense coup de cœur bien qu’il m’ait fait pleurer à de nombreuses reprises. Dorian et Swann m’ont touché comme jamais et m’ont profondément ému par leur manière de faire face à cette situation des plus complexes. Il est si facile d’occulter la réalité pour oublier, mais le fait est que l’on ne peut rien cacher à une personne qui vous connaît mieux que vous-même. Un titre à lire, à découvrir et à ressentir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/black-wings-1-christina-henry/

C’est fou le nombre de choses qu’il peut arriver en cinq petits jours lorsqu’on se découvre une parenté inattendue et que l’on se mesure à une horde de créatures hostiles. 120H, c’est ce qu’il aura fallu à Madeline pour voir son univers basculer et croyez-moi ce n’est pas une sinécure.

Dès les premières lignes, j’avoue avoir été séduite par l’ambiance qui se dégage de ce roman et par la fonction de son héroïne. En effet, j’ai toujours été attirée par l’au-delà et je trouve que Christina Henry a su adapter son histoire à l’air du temps et que tout ce qu’elle y décrit est finalement plausible.

Personne n’échappe à la mort et la voir comme une administration avec ses règles de fonctionnement, ses délais à respecter et sa paperasse à gérer a été véritablement distrayant. J’ai vraiment aimé l’image des agents et leurs fonctions. Sans immédiatement comprendre ce qu’il se passe derrière la porte, j’imagine, pourtant très bien des personnes dont le destin serait d’escorter les âmes dans leurs derniers voyages.

Plongée dans un monde de magie entourée de gargouille accro au chocolat et au pop corn, de démons tous plus hideux les uns que les autres et d’anges déchus aux physiques plus qu’agréables, l’autrice a su éveiller mon intérêt pour son texte grâce à une héroïne forte, un poil maladroite et à bon nombre de situations cocasses. C’est avec beaucoup d’humour et une bonne dose d’action qu’elle entraîne le lecteur à suivre les aventures de Madeline, à comprendre les origines de la jeune femme et à faire le tri du nombre hallucinant d’informations reçues.

Car oui, si j’ai été charmée par l’histoire et le contexte dans lequel évoluent les personnages, je me dois de reconnaître que je me suis sentie quelque peu perdue par l’abondance de révélations et de rebondissements. De plus, il y a une montagne de protagonistes à prendre en compte et si leurs rôles sont bien détaillés, j’ai eu des moments de flottement qui m’ont un peu déstabilisé durant cette lecture. Je trouve également que les conflits se résolvent trop vite surtout dans la dernière partie du livre.

Concernant la romance qui se met progressivement en place, j’ai été très touchée par celle-ci et je me suis attachée à ce duo « interdit ». Gabriel est un homme au passé complexe et aux origines condamnables aux yeux de ses supérieurs. Il n’en reste pas moins quelqu’un de confiance, solide avec une sensibilité très agréable. Aucune surprise à ce que Maddy se noie dans son regard et qu’il éveille en elle un désir qu’elle n’avait jamais ressenti jusque-là. J’ai hâte au vu du chapitre final de savoir comment ils vont pouvoir se rapprocher et s’ils arriveront à trouver une solution à leur problème majeur.

Alors oui, ce premier tome de Black Wings m’a parfois désorienté, mais il n’en reste pas moins que j’ai passé un bon moment en compagnie de Madeline, Gabriel, Beezle et les autres. Je trouve que Christina Henry a une écriture entraînante et qu’elle arrive facilement à nous immerger dans son histoire. Une chose est sûre j’attends le second tome de pied ferme. Rendez-vous donc le 22 mai 2019 pour poursuivre l’aventure,
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/riders-7-chevauchee-lascive-lorelei-james/

Quel plaisir de refermer cet ouvrage sur un très beau coup de cœur ! Il y a longtemps que je n’avais pas autant apprécié une romance érotique alors je suis absolument ravie des quelques heures passées en compagnie de Domini et Cameron.

Je suis admirative de la justesse avec laquelle Lorelei James fait passer les émotions de ses personnages et la façon dont elle les transmet au lecteur. Ce livre m’a retourné le cerveau et l’âme tant il aborde de sujets lourds, aux conséquences parfois désastreuses. Je ne m’attendais pas à cette myriade de révélations et de rebondissements, mais la surprise n’en fut que plus belle.

J’ai eu la chance un jour de rencontrer l’autrice durant une master class lors d’un festival. Elle nous avait expliqué la manière dont elle construit son récit, en commençant par la trame bien évidemment, vérifiant sa cohérence et son réalisme et n’incluant finalement les scènes osées qu’une fois cette étape atteinte, permettant ainsi à son histoire de tenir debout si on les occultait. Ce serait bien dommage si vous voulez mon avis pourtant cela confirme la solidité de son texte. Ayant pris connaissance de ce septième tome, je suis en mesure de valider une fois encore sa méthode et me sens déjà impatiente de me plonger dans le prochain opus.

Recentrons-nous toutefois sur ce roman. J’ai adoré ce couple, je crois d’ailleurs que Domini et Cam forment le duo que je préfère depuis le début de la série tant ils m’ont ému chacun à leur façon. Je les ai trouvés immédiatement parfaits l’un pour l’autre tant sur le plan physique que psychologique. En effet, chacun essaie de composer avec son passé et a du mal à exposer ses défauts et ses fêlures. Le désir est pourtant là, brut, presque bestial. Que ce soit dans une chambre, contre un mur ou à l’arrière d’un pick up, on peut dire qu’ils savent s’accorder et qu’ils trouvent dans les bras de l’autre ce qu’ils ont toujours recherché. C’est absolument torride. Néanmoins, ils se posent également énormément de questions, rongés par leurs peurs et leurs angoisses, à tel point que j’ai eu parfois l’impression de les voir évoluer en parallèle. Et si l’on rajoute à l’ensemble des difficultés inattendues avec lesquelles il leur faut malgré tout composer, le récit prend une tournure juste assez complexe pour qu’on se jette à corps perdu entre les pages de ce livre.

Autre aspect que je ne peux occulter lorsque je parle d’un membre du clan McKay, c’est cette fabuleuse unité familiale que l’on retrouve à chaque tome. Comment se passer de tout cet amour et de toute cette bienveillance ? Une fois encore la tribu se dresse fièrement au x côté s d’un de ses membres et l’entoure de sa force, resserrant étroitement le lien qui les unit. J’ai pris énormément de plaisir à revoir les autres couples et de constater à quel point la fertilité des McKay n’est pas qu’une légende. Je ne sais pas ce que Lorelei a prévu, mais vu le nombre de petits cow-boys qui courent dans tous les sens, elle a encore de quoi faire vivre un bon moment sa saga.

Chevauchée Lascive m’a totalement séduite. J’ai aimé chaque moment passé en compagnie de ce nouveau couple, je me suis immergée dans leur idylle en me laissant porter par le cours des événements et j’avoue avoir eu du mal à retenir mes larmes à certains moments. Pour moi c’est un immense coup de cœur, alors je vous conseille de vous le procurer au plus vite et de vous délecter de cette romance addictive en tout point!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/confidential-blandine-p-martin/

Passionné par les Wild Crows, vous souhaitez en savoir plus et éclaircir certains points ? Ne bougez plus, Blandine P Martin a pensé à vous et vous offre un tome inédit bourré de petits moments qui ont tous leurs importances et qui nous permettent de nous replonger une fois encore dans l’univers de nos bikers préférés.

Confidential n’est pas un roman comme les autres, c’est avant tout un recueil de points de vue, un espace où chacun des personnages peut s’exprimer librement et permet au lecteur de faire plus ample connaissance et de se mettre à la place de chacun des protagonistes. L’autrice a eu là une idée géniale puisque, je ne sais pas pour vous, mais pour ma part lorsque je lis une saga telle que les Wild Crows j’ai toujours un sentiment de trop peu et j’aime pouvoir me dire qu’il ne reste rien en suspens. Sans parler, bien sûr, du simple fait de retrouver ceux qui nous font vibrer depuis si longtemps et que l’on prend un plaisir non feint à redécouvrir.

Ce sont donc des instants de bonheur, des pensées fugaces, des occasions saisies, mais également des situations plus complexes et des épisodes douloureux qu’explore l’autrice avec toujours beaucoup d’émotions et de sincérité. Au fil des tomes et des événements, elle reprend les choses et nous offre des passages inédits qui m’ont totalement ravi.

Il n’est absolument pas question que je vous en dise plus sur ce tome original et à part, mais croyez bien que si comme moi, vous avez été séduit par les Wild Crows il vous faut cet opus complémentaire pour bien prendre l’ampleur de tout ce qu’il s’est passé au sein du MC et de cette magnifique saga.

Confidential vous ouvre ses portes, alors, ne vous refusez pas ce voyage hors du temps à Monty Valley, en attendant de retrouver Wild Son en juin 2019.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/silver-water-haylen-beck/

Harlan Coben le recommande, alors pourquoi résister ? Ceci est la première réflexion que je me suis faite lorsque je suis tombée sur Silver Water de Haylen Beck. Un thriller prenant, haletant qui a su me garder captive de ses pages du début à la fin.

En commençant ce livre, assurez-vous, toutefois, d’avoir quelques heures devant vous et aucune obligation, ni urgence, car l’histoire d’Audra va vous tenir en haleine et vous faire passer par une myriade d’émotions plus vives les unes que les autres.

Dès les premières pages, mille et une questions se sont entrechoquées dans ma tête et j’ai envisagé une multitude de possibilités sans savoir si j’avais raison ou pas. Je savais que quelque chose clochait et la peur s’est rapidement insinuée en moi, m’a prise au corps et ne m’a plus lâché. Comment s’en sortir lorsque le monde se retourne contre vous ? Entre machination et interrogation, entre passé et présent, l’auteur se fait un plaisir de faire monter la pression sans jamais la faire redescendre.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages et surtout à Audra car que je me suis facilement identifiée à elle. Je me suis sentie tellement mal au fil des pages, ne sachant plus que croire, redoutant la moindre information, espérant avant tout que ce qu’il s’y passe ne soit qu’un mauvais rêve, un cauchemar dont tout le monde sortirait sans mal. Mais c’était bien mal connaître Haylen Beck qui m’a littéralement retournée avec son récit. J’ai souffert, c’est vrai, mais alors quel plaisir j’ai pris à frissonner et à douter. N’est-ce pas ce que l’on demande en fin de compte, à un bon thriller ?

L’écriture de l’auteur est addictive, fluide, envoûtante. L’ambiance est glauque, le mystère s’épaissit, la direction prise déroute et je suis ravie d’avoir pu lire cet ouvrage malgré la simplicité de résolution.

Silver Water est un roman qui vous percute, qui vous donne matière à réfléchir et qui vous cause quelques sueurs froides. À ne pas louper donc pour les adeptes du genre et ceux qui souhaitent s’y essayer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/killing-eve-1-code-villanelle-episode-1-luke-jennings/

Premier épisode de la saga événement Killing Eve, « Codename Villanelle » nous expose un personnage féminin hors du commun, aux objectifs bien définis qui ne manque jamais sa cible.

Ne connaissant pas la série télévisée du même nom c’est avec enthousiasme que je me suis attaquée à ce tome, avide de prendre connaissance de son contenu. Je suis absolument ravie de ce que j’y ai découvert, car non seulement le fond est excellent, mais chaque protagoniste intensifie l’addiction que l’on développe pour cette histoire.

Je suis forcément très intriguée par Villanelle et son parcours. Ici, on prend connaissance de son passé, de ses « exploits » et des conditions de son recrutement. On assiste à son entraînement et au bon déroulement de sa formation.

Mais la jeune femme n’est pas une personne comme les autres. Celle qui met un point d’honneur à soigner sa couverture et qui prend un plaisir particulier à tromper son monde se révèle parfaite dans son rôle. Pourquoi ? Comment ? C’est à vous de le découvrir, mais croyez-moi vous ne serez pas déçu !

Il serait très facile pour moi de vous exposer les faits et de vous mener sur la piste de Villanelle, mais il est à mon sens important de comprendre par vous-même ce qu’il se joue sous vos yeux, car le tableau qui se dresse au fil des pages est glaçant à souhait. Il serait donc bien dommage de trop vous en dire et de gâcher votre futur plaisir.

Ce premier épisode est une réussite en tout point. De fil en aiguille il aiguise la curiosité, prend aux tripes et apporte une certaine compassion morbide pour son héroïne. Il me tarde de me lancer dans la suite des aventures de cet agent exceptionnel et de voir jusqu’où elle est capable d’aller.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/la-conjuration-dun-viking-anna-lyra/

Je ne suis pas une adepte des romances historiques alors pourquoi me direz-vous, ai-je choisi celle-ci ? Et comment se fait-il que je l’aie autant aimée ? Je me dois d’être honnête puisque la première chose qui m’a attiré c’est cette couverture que je trouve absolument sublime. Puis j’ai pris connaissance du résumé et surtout de la biographie de l’autrice qui a fini de me convaincre. En refermant ce livre, je ne regrette absolument pas mon choix, car j’ai passé un moment exceptionnel au cœur du royaume de Sogn, à la découverte de l’histoire d’Alfie et Sven.

Dès les premiers instants, je me suis sentie très proche de ces personnages sortis d’un autre temps et j’ai eu envie de savoir ce que l’avenir leur réservait. À partir de ce moment-là impossible de laisser reposer cette histoire tant j’ai été prise par son récit et touchée par cette relation « interdite » dans un contexte particulièrement difficile aux confins de l’actuelle Norvège.

La situation tendue rend tout rapprochement compliqué d’autant plus lorsque l’on prend en compte les événements et les émotions qui étreignent les protagonistes. Il faut contrôler ses pulsions, survivre coûte que coûte et étouffer ses désirs afin d’élucider les mystères qui les entourent. Alfie et Sven doivent affronter les représailles et surtout composer avec des souvenirs souvent douloureux qui apportent bon nombre de questions tant de leur point de vue que de celui du lecteur.

Et la romance me direz-vous ? Et bien, croyez-le ou non, l’autrice a réussi le pari de l’intégrer parfaitement sans en faire l’élément central de son texte. Il y a une attirance irrémédiable entre eux malgré les menaces qui pèsent et les peurs qui les rongent. Mais il faut museler ses ardeurs et attendre d’être digne de l’amour de l’autre. Une tension s’installe alors, bien sympathique, qui donne à cœur d’avancer encore plus vite pour connaître le fin mot de l’histoire et se repaître de cette alchimie incroyable.

Je suis épatée par la facilité avec laquelle Anna Lyra m’a emportée. Elle a une écriture juste, fluide, détaillée avec une narration très actuelle et pas du tout pompeuse. Elle ajoute même une pointe d’humour très agréable et arrive à raconter son récit de façon quasi hypnotique. Je n’ai pas pu résister à l’ensemble et en ressors totalement conquise.

La conjuration du Viking est un très beau coup de cœur qu’il me tarde déjà de réitérer. Immergée dans un monde de croyance empreint de magie, il va m’être dur de passer à autre chose et de laisser Alfie et Sven à leur vie. Je finirai malgré tout en vous disant que, addict ou non, il ne faut pas hésiter à suivre son instinct et qu’avec ce roman, vous ne pouvez absolument pas vous tromper.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/conte-de-faye-1-blue-caroline-costa/

Si vous ne connaissez pas encore Caroline Costa, je vous invite dès à présent à découvrir ses textes romantiques parsemés d’humour et de personnages plus attachants les uns que les autres.

Avec Blue, premier tome de cette nouvelle saga, nous suivons les aventures de Faye Perrault jeune française au grand cœur — impatiente et addict au shopping, propulsée à Londres à la recherche d’une nouvelle vie. Autant vous dire que les journées sont loin d’être reposantes pour la jeune femme surtout après avoir été mise bien malgré elle à un poste prisé auquel elle ne s’attendait absolument pas.

Oui, car non seulement la personnalité de son héroïne est hilarante quoiqu’un brun naïve mais Caroline n’a pas lésiné sur l’intrigue de son livre. Elle nous offre une romance craquante avec il faut bien le dire un Horse-Guard particulièrement bien fait de sa personne, rehaussée d’une enquête addictive avec à sa tête un patron moustachu qui a su retenir toute mon attention.

Si j’ai réussi à anticiper certaines révélations, il n’en reste pas moins que j’ai adoré partager le quotidien de Faye et la voir démêler la vaste supercherie dans laquelle elle se retrouve plongée bien malgré elle. De plus, avoir découvert certaines choses ne m’a absolument pas empêché de me poser une multitude de questions sur les agissements des uns et des autres. L’autrice a parfaitement construit son texte autour de ses protagonistes révélant le meilleur et le plus sombre de chacun d’entre eux. De quoi happer le lecteur et passer un très bon moment en compagnie de ce groupe atypique.

Concernant le couple de ce récit, je les ai trouvés absolument charmants. J’ai adoré leur détermination, la simplicité de leurs échanges et la beauté de leur histoire. Ils sont complémentaires et je ne peux plus les imaginer l’un sans l’autre. Un duo parfaitement assorti qui m’a donné le sourire et à su me conquérir.

Blue est un premier opus qui m’a séduite par ses dialogues drôles, ses situations cocasses et l’ambiance qu’il s’en dégage. Caroline Costa est une autrice que je vous recommande chaudement, car chacun de ses romans apporte du bonheur. Il serait dommage de passer à côté.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-03
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/03/lamant-dun-soir-cara-lockwood/

Bon bon bon. J’avoue que je ne sais pas par quoi commencer en ce qui concerne ce livre, car il y a tellement de choses à dire et pas forcément en bien que je ne sais pas par quel bout vous donner mon avis. Je vais donc essayer d’être concise et claire.

Si je devais résumer là tout de suite ce roman, et bien je dirai que c’est une sorte de pale copie de cinquante nuances version application mobile, un mix entre Tinder et Christian Grey. Car oui dès les premières lignes Emma m’a fait penser à Ana avec sa naïveté irritante et ses questions incessantes. Elle aurait pu largement prendre la place de l’héroïne à la frange mal coupée qui tombe au pied de son futur amant.

L’idée aurait pourtant pu être sympathique si tout n’était pas éclairci ou presque dès le départ. Je m’explique. Le mystérieux M. X ne reste pas mystérieux bien longtemps. En effet, son passé, ses blessures et tout ce qui aurait gagné à rester secret ne l’est plus dès le premier tiers ce qui est certes très chouette pour avancer dans l’histoire, mais qui au final, brise la magie et m’a fait décrocher par la suite.

De plus, la romance s’emballe et l’on se trouve par la force des choses pris dans une succession de scènes érotiques qui dure et dure et dure….Oui parce que j’ai compté vu la longueur et accrochez-vous bien… 17 pages rien que pour la première nuit et je vous passe le nombre d’orgasmes sur commande….

Je vais arrêter là cette chronique ici, car je sens que je pourrai facilement déraper et laisser parler librement ma frustration et mon énervement sur l’ensemble de cette histoire. Vous l’aurez compris pour moi c’est un flop, un gros, un que l’on passe sans aucun regret et qu’on espère oublier rapidement. Espérons que les prochains redressent la barre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/02/si-royal-et-indecent-2-lilah-pace/

Interpellée par la fin du précédent tome, j’avais à cœur de savoir comment James et Ben allaient pouvoir affronter le regard et le jugement des autres, dans ce contexte de royauté où l’église tient un rôle des plus importants. Les deux hommes arriveront-ils alors à faire front ? Pourront-ils enfin vivre leur amour au grand jour ? Des questions qui trouvent leurs réponses après de longues pages qui me laissent sur un avis mitigé.

Je suis toujours aussi touchée par ce couple qui a tant à endurer alors que l’on se dit qu’à l’heure d’aujourd’hui la question ne devrait même pas se poser. Toutefois, le prince régent subit la pression et à de nombreuses responsabilités à honorer que ce soit au niveau de la famille et plus particulièrement de sa sœur ou au niveau de ses devoirs envers la nation. Un lourd tribut pour James qui ne peut s’empêcher de protéger les siens.

Ce que j’ai tout spécialement apprécié dans ce texte c’est que Lilah Pace n’édulcore pas son histoire. Elle présente les faits et offre une vision réaliste du déroulement des choses, que ce soit du côté de James ou de celui de Ben.

Car oui, ce dernier n’est pas en reste en ce qui concerne son implication et les conséquences de ses actions. Le pauvre va devoir se mettre à nu s’il veut poursuivre sa relation avec le successeur au trône. Et si je peux facilement saluer son courage malgré les peurs et les doutes qui le rongent, il n’en reste pas moins que ses interrogations prennent une grosse part du texte et m’ont finalement lassée.

Je vais être tout à fait honnête, j’adore le duo que forment les deux hommes et j’aime la situation dans laquelle ils sont plongés, je la trouve originale et intéressante, mais j’ai eu beaucoup de mal avec les longueurs durant cette lecture. J’ai trouvé que l’on tournait rapidement en rond malgré les quelques rebondissements et surtout cette grande annonce que tout le monde attendait. Certes, l’alchimie entre eux ne se tarit jamais et il est beau de les voir côte à côte, peu importe les critiques qu’ils subissent. Impossible de remettre en cause leurs sentiments. L’amour est là, il est sincère, profond, intense, mais il ne suffit pas à tenir en haleine….Malheureusement.

Je suis la première à déplorer mon manque d’intérêt pour ce second tome, car il possède de bons atouts. Il est tout simplement dommage de faire traîner les choses et de tirer le maximum de chacun des événements qui survient. Le récit aurait gagné à être plus concis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-02
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/02/tete-a-tete-brulant-nicola-marsh/

Dix-septième roman de la collection Magnetic, Tête à tête brûlant n’est ni plus ni moins que la suite du Défi du Play-boy de Nicola Marsh. Dans ce nouvel opus, les mêmes ingrédients que précédemment avec un tout nouveau couple attachant, mais également un poil stressant.

En effet, si j’ai passé un bon moment globalement, j’ai eu quelques réticences sur certains comportements et certaines situations. Il faut dire que l’autrice a chargé son livre d’émotions insensées et incontrôlables qui donnent lieu à des emportements incongrus. De plus, il m’est arrivé de lever les yeux au ciel tant les coïncidences se révélaient être trop grosses pour être réalistes. C’est donc une lecture loin d’être parfaite et pourtant….

Car oui malgré les défauts de cette histoire, je me suis attachée à ce couple. Ils sont certes exaspérants et entêtés malgré tout j’ai aimé voir l’amour changer leur vie. J’ai apprécié ces amis qui deviennent amants et qui combattent leurs démons respectifs pour se donner une chance. J’ai pris plaisir à les observer se désirer, exprimer ce besoin insatiable de l’autre sans oublier leur fragilité et leur vulnérabilité à fleurs de peu. Il est si difficile de tourner la page lorsque l’on a déjà trop souffert, il devient compliqué de faire confiance lorsque l’on a été témoin trop jeune des ravages de la vie. Mak et Hudson ne peuvent pas changer le passé, mais il n’est pas encore trop tard pour envisager l’avenir.

Alors bien sûr, ce roman est simple, prévisible et parfois un peu lourd. Il est vrai que l’on connaît tous le refrain entamé en cœur par notre duo : pas de complication, pas de sentiment, pas de temps pour une vraie relation sauf que ce couple m’a attendri. J’avais envie de les voir ensemble, envie de voir exploser cette attirance et surtout constater à quel point l’amour pouvait changer leur vie.

Je suis donc satisfaite dans l’ensemble malgré les petits couacs et la vitesse de résolution de tous leurs problèmes. Toutefois, connaissant bien la collection Magnetic, je dirais que celui-ci se laisse facilement lire et qu’il remplit bien son rôle.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0