Livres
494 443
Membres
492 285

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Vox



Description ajoutée par Thilde_C 2019-03-08T09:51:52+01:00

Résumé

Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…

Christina Dalcher nous offre avec Vox un roman dystopique glaçant qui rend hommage au pouvoir des mots et du langage.

Afficher en entier

Classement en biblio - 191 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Cosma-Shiva 2019-05-29T19:15:05+02:00

- Tu penses que je devrais plus cuisiner et jardiner ? Tu penses que le boulot que je fais est moins important que, je ne sais pas moi, un métier artisanal ?

- Pas toi m'man. Les autres femmes. Celles qui veulent juste sortir de chez elle pour donner un sens à leur vie.

Il prend le livre et me souhaite bonne nuit.

- De toute façon, c'est juste un cours.

- J'aimerais que tu arrêtes de le suivre, lui dis-je.

- Pas moyen. J'ai besoin de ces notes pour aller à l'université.

- Pour quoi faire ? Finir major de promo en christianisme moderne ?

- Non, juste pour aller à l'université.

C'est comme ça qu'ils ont réussi. En glissant un cour par-ci, une association par-là. En faisant miroiter aux gamins que ça leur permettrait d'atteindre plus facilement leurs objectifs.

Tellement simple, dans le fond.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ce roman devrait beaucoup faire parler de lui.

Pour moi en tout ça a été un énorme coup de cœur.

Jean est une scientifique spécialisée dans les troubles du langage.

Mais elle qui a tant étudié pour rendre la parole à autrui se retrouve aujourd’hui muselée.

Car pendant qu’elle passait sa vie le nez dans les bouquins, le monde a changé.

Et maintenant il est trop tard.

Les États-Unis, affaiblis, ont basculé dans une sorte de dictature religieuse.

Le Révérend Carl, qui prône un style de Vie Pure, où les femmes reprendraient leur place de gardienne du foyer, est doucement parvenu à mettre en place la politique dont il rêvait. Grâce, notamment, à un Président élu avec les voix de ses fidèles.

Les femmes portent maintenant un compte-mots, qui ne leur autorise que 100 mots par jour; on apprend aux petites filles à être de bonnes ménagères et l’on éduque les jeunes garçons pour qu’ils deviennent les futurs seigneurs et maîtres.

Quant à la délation et l’ultra surveillance, elles sont devenues la norme.

Comment tout cela a-t-il pu arriver ?

Progressivement.

À force de penser que personne n’écouterait des tels discours.

Que ces paroles de haine ne pourraient jamais devenir la norme.

Que les gens ne tolèreraient pas « ça ».

Qu’il serait toujours temps de réagir, plus tard...

Jusqu’au jour où le plus tard est devenu trop tard.

Mais, grâce à un accident, Jean pourrait bien pouvoir enfin agir et rétablir les choses.

À moins que les cartes ne soient encore plus truquées qu’elle ne l’avait imaginé ?

Dans cette dystopie, qui par bien des aspects nous rappelle le monde dans lequel nous évoluons, Christina Dalcher nous raconte une histoire qui pourrait tout à fait devenir la nôtre.

Grâce à des personnages forts, une intrigue prenante, un rythme haletant et une plume terriblement addictive, elle nous offre un livre difficile à poser une fois commencé.

Si j’ai tant aimé VOX c’est bien entendu pour toutes ces points positifs.

Mais c’est aussi pour le message qu’il véhicule : ne pas croire qu’il sera toujours temps d’empêcher les choses d’arriver et ne surtout jamais sous-estimer la force des idées d’extrémistes en tous genres.

Addictif et intelligent, Vox est à lire absolument.

Afficher en entier
Diamant

Une sacrée claque.

Ce roman m'attirait par son résumé ainsi que les nombreuses critiques positives que j'ai vu lors de sa sortie en VO.

Nous sommes en Amérique, aucune date n'est donnée, mais on se doute que l'histoire ne se déroule pas très loin de notre époque. Un groupe religieux monte en puissance dans les votes pour l'élection présidentielle. De plus en plus de personnes sont d'accord avec ce nouveau programme, ce nouveau souffle.

Mais quand le Révérend Carl est élu, tout va de travers pour une certaine partie de la population : les femmes, la communauté LGBT et les personnes de couleurs.

Tous les personnes gays qui sont en couple se voit dans l'obligation de s'investir dans un mariage dit "normal" (soit un homme et une femme) pour le bien-être des enfants et de la société. Si les personnes refusent, ils seront envoyés de force dans des camps de travaaux forcés (même si on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe là-bas, les gens pourraient tout aussi bien se faire tuer immédiatement arrivés sur place, aucune information ne s'échappe de ces endroits infâmes).

Les femmes quant à elles, se voient gracieusement (hm hm) donner un nouveau gadget très sophistiqué : un compte-mot. C'est-à-dire un bracelet qui autorise la femme/adolescente/fille à prononcer exactement 100 par jours. Si le nombre est dépassé, une décharge désagréable sera envoyée directement sur le bras de la porteuse. Plus on dépasse de mots, plus la décharge sera douloureuse, voire même mortelle à un certain stade.

En plus de cela, les femmes doivent rester à la maison, s'occuper de la maison, des enfants. Plus de travail, de compte bancaire, de téléphone portable, de sorties entre amies, de paroles et surtout pas d'opinion.

Jean fait partie de ces femmes qui sont restées coincées en Amérique, obligée de subir ces nouvelles lois absurdes. Mères de 4 enfants dont une petite fille, sa révolte intérieure au vu de ce nouveau monde explose. De plus, quand son fils aîné lui avoue qu'il trouve que ces nouvelles obligations lui semblent justifiées et nécessaires, Jean sait qu'elle doit faire quelque chose pour changer les choses. Mais comment peut-elle, alors que quand les votes se sont passés, elle n'a rien fait ? Comment a t'elle pu laisser les choses se dérouler ainsi, sachant qu'elle aurait pu lever la voix, avant de se la faire enlever ?

Le point le plus frustrant et perturbant de ce roman, est à quel point cette situation ne nous (ou en tout cas, moi) semble pas si loin, si impossible.

Les paroles que certains personnages masculins prononcent durant le roman m'ont juste fait bondir de mon siège et envie de hurler sur tous les toits.

Notre parole est une chose essentielle, qui nous est propre et qui doit en aucun cas nous être arrachée. Elle fait partie de nos droits et de nos devoirs : nous pouvons et nous devons parler de choses et d'autres si nous voulons faire avancer un peu le monde.

Le seul bémol que je noterai dans cette lecture sera la fin. Le roman est tellement bien construit et prenant, que nous attendons une fin presque explosive, ou du moins à la hauteur de l'intrigue. Seulement, je l'ai trouvé trop rapide. Par forcément bâclée, mais après tout ce que les personnages ont vécu, il aurait été juste de leur donner une fin plus construite et plus élaborée.

Le dernier chapitre reste bien et acceptable, il donne une conclusion à l'histoire.

Ce roman a su me faire passer d'une émotion à une autre en un temps record, tout en me passionnant. J'étais incapable de rester bien loin de l'histoire, tant je voulais savoir ce qu'il allait se passer, ce que Jean allait encore prévoir ou encore qu'elle horrible nouvelle loi le Révérend allait encore nous pondre.

Un sujet brûlant d'actualité, déjà un peu vu dans la Servante Écarlate, mais qui attrape et qui ne relâche pas. "Vox" nous fait réfléchir, nous donne de la matière et nous fait parler avec ceux qui sont autour de nous.

Notre voix est importante, il ne faut en aucun cas laisser quelqu'un nous l'enlever.

Très bonne lecture pour moi, que je recommande absolument.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Virg44 2020-04-05T13:57:14+02:00
Or

Intriguant... dérangeant...flippant... excellent !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2020-03-29T16:01:07+02:00
Bronze

Je n'ai pas été emportée par ma lecture, ce roman s'annonçait bien pourtant mais je l'ai trouvé long au démarrage et les personnages pas super attachant. L'histoire est bien faite et le sujet intéressant cependant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wyndirella 2020-03-29T10:37:27+02:00
Diamant

Les États-Unis ne sont plus une démocratie. Les femmes y ont perdu une grande partie de leurs droits, dont celui de s’exprimer librement. Elles sont désormais affublées, dès leur plus jeune âge, d’un bracelet compte-mots, et gare aux conséquences si elles viennent à en prononcer plus de cent en l’espace d’une même journée. Elles ne peuvent plus exercer leur métier, et sont cantonnées à rester chez elles pour obéir à leur mari et s’occuper des tâches du quotidien.

Vox est définitivement un livre à mettre entre toutes les mains. Outre un intense moment littéraire, il vous mènera à des réflexions intéressantes sur le pouvoir des mots, et vous donnera plus que jamais envie de vous exprimer !

Pour lire mon avis en entier sur le blog, c'est par ici : https://histoiresdelivres.blog/2020/03/29/vox/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acklysa 2020-03-24T12:09:29+01:00
Diamant

J’ai beaucoup aimé les thématiques abordées dans Vox. Je me suis laisser en porter dans cet univers et j’ai beaucoup apprécié les différents personnages. J’ai trouvé le récit bien mené et ce qui en est ressorti. Je recommande à tous et j’espère que notre monde ne sera jamais comme cela même si malheureusement dans certains pays où à certaines époques on en est pas longs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chawtoodou 2020-03-14T13:07:08+01:00
Pas apprécié

Le thème du livre m’a beaucoup convaincue à le lire, de même que les nombreuses positives.

J’ai donc été fortement déçue par ce livre.

À mon sens, ce livre est très loin d’être le livre « féministe » que j’attendais. Déjà parce que la personnage principale ne fait que se plaindre de son mari qu’elle ne trouve pas assez fort et viril par rapport à son amant.. il y a donc une image positive de masculinité toxique qui m’a beaucoup dérangée dans ce livre. De même qu’une injonction néfaste à la virilité.

Bref, pas ma vision du féminisme.

Concernant le livre en lui-même, il ne se passe vraiment pas grand chose. La personnage principale est construite de manière peu cohérente et l’intrigue n’avance pas vraiment.

Enfin, une dernière chose qui m’a dérangée dans ce livre est le personnage de Jackie qui est représentée de manière très stéréotypée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresMonUnivers 2020-03-13T21:34:53+01:00
Pas apprécié

C'est génial de dire quand on aime un livre mais il faut aussi dire quand on aime pas. Alors je suis un peu embêtée car ce livre je voulais vraiment le lire, bon je vais faire entendre ma voix !

Par où commencer ?

J'ai trouvé certaines choses assez incohérentes par rapport à la dystopie écrite par Christina Dalcher.

Quand je lis une dystopie, j'aime assez que ce soit réaliste, de plus j'ai trouvé une énorme ressemblance avec le conte de la servante écarlate, sans jamais évidemment égaler le style de Margaret Atwood, pour moi Vox est une pâle Fan fiction de l'oeuvre.

C'est du déjà vu et réchauffé voilà je vais m'arrêter là et je passe à autre chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2020-03-09T13:24:51+01:00
Lu aussi

Autant j'ai eu hâte de commencer à lire ce roman au vu du synopsis, autant j'ai été rapidement freinée par l'écriture. J'ai trouvé que ça manquait clairement de fluidité, que certaines parties étaient floues, que la construction du récit (aller-retour passé/présent) et les temps utilisés nous perdaient souvent. De plus, assez régulièrement, Jean avait une idée et normalement, nous savons à quoi pense le personnage, et là, à chaque fois, j'étais perdue en mode "Hum... est-ce qu'elle pense à ce à quoi je pense ?" et la réponse était toujours non.

Les personnages manquaient cruellement de profondeur, trop de clichés et de stéréotypes. Bref, j'ai eu du mal à m'investir émotionnellement dans ce livre alors que pourtant, j'aurais détesté vivre ainsi.

L'idée de départ était franchement fantastique et je suis un peu déçue de la façon dont ça a tourné.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GeeClochette 2020-03-07T17:31:05+01:00
Lu aussi

Je vais aller à contre-courant des critiques de ce livre, car, bien qu'avec une très bonne idée de départ, j'ai moyennement apprécié. Probablement parce que je m'attendais à la même claque que la servante écarlate… En effet, le roman est, à mon sens, beaucoup trop proche du roman d'Atwood, et ce qui tend à l'en éloigner ne sert pas le message du livre.

Tout d'abord, j'ai été extrêmement gênée par les fautes de français (ce qui n'est certes pas imputable à l'auteur) et l'écriture plutôt simple.

Ensuite, là où la servante écarlate reste relativement intemporelle, ici on pourrait presque dater les événements, tant certains personnages politiques évoqués font penser à des personnages réels. Et même si il faut faire attention aux droits des femmes, je trouve le message plus parlant quand on s'éloigne de l'époque, quand on ne date pas.

Je trouve aussi que les personnages étaient assez caricaturaux, même si il y avait une volonté de nous surprendre avec leur évolution (qui ne m'a d'ailleurs que très peu surprise). Du coup, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à eux.

Je pense que, malheureusement, la comparaison ne tient pas la route face aux qualités de la servante écarlate, ce qui a beaucoup pesé dans mon intérêt pour ce livre. C'est presque dommage de mettre en avant le lien entre ces deux livres pour présenter Vox.

Cependant, le livre reste agréable à lire et porteur d'un message important qu'il faut continuer à répéter tant la lutte pour les droits des femmes reste importante, même dans les pays les plus développés du monde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gueguee 2020-03-05T22:27:35+01:00
Bronze

Quelle dystopie!! Pas du tout le même registre qu'Hunger Games ou Divergente (que j'adore soit dit en passant!) mais plutôt proche de La Servante Ecarlate...

100 mots par jour... Combien en prononce-t-on en moyenne ? Plus de 15 000 ... Interdiction de travailler, plus de compte bancaire, plus de mots, les femmes sont réduites à néant... Beaucoup de passages m'ont tellement révolté, j'avais envie de hurler pour Jean qui, elle, ne pouvait pas le faire... J'attendais beaucoup de la fin, du dénouement, que Jean devienne vraiment cette héroïne, cette sauveuse et malheureusement la fin est bâclée... En trois pages à peine, paf tout est réglé, y a plus rien à voir, merci aurevoir... Quel dommage! Enorme frustration pour moi!

Malgré tout je conseille ce livre qui évidemment fait réfléchir sur l'avenir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine-31 2020-02-24T15:17:06+01:00
Bronze

Tout le début du livre était révoltant et j'avais envie de crier ma fureur en même temps que Jean. Et puis la suite n'a été que déception. J'avais envie de retrouver une héroïne qui se bat pour sa liberté et celle de toutes et malheureusement ça n'a pas été le cas... En plus de ça la fin est beaucoup beaucoup trop rapide.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Vox" est sorti 2020-03-05T15:40:28+01:00 en version poche
background Layer 1 05 Mars

Dates de sortie

Vox

  • France : 2019-03-07 (Français)
  • France : 2020-03-05 - Poche (Français)
  • France : 2018-08-21 (English)

Activité récente

Virg44 le place en liste or
2020-04-05T13:55:18+02:00
Beilz l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-29T23:58:02+02:00
Hailie le place en liste or
2020-03-27T16:13:06+01:00

Titres alternatifs

  • Silence can be deafening - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 191
Commentaires 48
Extraits 18
Evaluations 93
Note globale 7.68 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode