Livres
451 010
Membres
396 075

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Caroline 2013-07-22T10:16:49+02:00

"- Quoi! Vous croyez encore à quelque chance de salut?

- Oui! Certes oui! Et tant que son cœur bat, tant que sa chair palpite, je n'admets pas qu'un être doué de volonté laisse en lui place au désespoir".

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2014-03-02T14:54:00+01:00

_ Maintenant, Axel, s'écria le professeur d'une voix enthousiaste. Nous allons nous enfoncer véritablement dans les entrailles du globe. Voici donc le moment précis auquel notre voyage commence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Caroline 2013-07-22T10:16:18+02:00

"- La science, mon garçon, est faite d'erreurs, mais d'erreurs qu'il est bon de commettre, car elles mènent peu à peu à la vérité".

Afficher en entier
Extrait ajouté par siegrid 2010-07-09T07:53:05+02:00

Mais mon oncle continua de plus belle, et m'instruisit, malgré moi, de choses que je ne tenais guère à savoir. - Les runes, reprit-il, étaient des caractères d'écriture usités autrefois en Islande, et, suivant la tradition, ils furent inventés par Odin lui-même ! Mais regarde donc, admire donc, impie, ces types qui sont sortis de l'imagination d'un dieu ! Ma foi, faute de réplique, j'allais me prosterner, genre de réponse qui doit plaire aux dieux comme aux rois, car elle a l'avantage de ne jamais les embarrasser, quand un incident vint détourner le cours de la conversation. Ce fut l'apparition d'un parchemin crasseux qui glissa du bouquinet tomba à terre. Mon oncle se précipita sur ce brimborion avec une avidité facile à comprendra. Un vieux document, enfermé peut-être depuis un temps immémorial dans un vieux livre, ne pouvait manquer d'avoir un haut prix à ses yeux. - Qu'est-ce que cela ? s'écria-t-il. Et, en même temps, il déployait soigneusement sur sa table un morceau de parchemin long de cinq pouces, large de trois, et sur lequel s'allongeaient, en lignes transversales, des caractères de grimoire. (Extrait du Chapitre deux, Voyage au centre de la Terre)

Afficher en entier
Extrait ajouté par LucieLefort 2016-06-04T12:37:52+02:00

"La veille maison penchait un peu, il est vrai, et tendait le ventre aux passants; elle portait son toit incliné sur l'oreille, comme la casquette d'un étudiant de la Tugendbund; l'aplomb de ses lignes laissait à désirer; mais en somme, elle se tenait bien."

AXEL

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naodeme 2014-09-03T16:57:57+02:00

Toutes ces merveilles, je les contemplais en silence. les paroles me manquaient pour rendre mes sensations. Je croyais assister, dans quelque planète lointaine, Uranus ou Neptune, à des phénomènes dont ma nature "terrestielle" n'avait pas conscience. A des sensations nouvelles, il fallait des mots nouveaux, et mon imagination ne me les fournissait pas. Je regardais, je pensais, j'admirais avec une stupéfaction mêlée d'une certaine quantité d'effroi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naodeme 2014-09-03T16:57:37+02:00

C'était la première fois, à ma connaissance, qu'il manquait à la solennité du dîner. Et quel dîner, cependant! Une soupe au persil, une omelette au jambon relevée d'oseille à la muscade, une longe de veau à la compote de prunes, et, pour dessert, des crevettes au sucre, le tout arrosé d'un joli vin de la Moselle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par oboys 2013-09-15T11:30:40+02:00

« Un fameux homme, s’écria mon oncle, mais il ne s’attend guère au merveilleux rôle que l’avenir lui réserve de jouer.

- Il nous accompagne donc jusqu’au...

- Oui, Axel, jusqu’au centre de la terre. »

Quarante-huit heures restaient encore à passer ; à mon grand regret, je dus les employer à nos préparatifs ; toute notre intelligence fut employée à disposer chaque objet de la façon la plus avantageuse, les instruments d’un côté, les armes d’un autre, les outils dans ce paquet, les vivres dans celui-là. En tout quatre groupes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par oboys 2013-09-15T11:27:06+02:00

« Quelle heure est-il donc ? demanda-t-il après quelques instants de silence.

- Trois heures, répondis-je.

- Tiens ! mon dîner a passé vite. Je meurs de faim. À table. Puis ensuite...

- Ensuite ?

- Tu feras ma malle.

- Hein ! m’écriai-je.

- Et la tienne ! » répondit l’impitoyable professeur en entrant dans la salle à manger.

Afficher en entier
Extrait ajouté par oboys 2013-09-15T11:25:56+02:00

« Il est parti ? s’écria Marthe en accourant au bruit de la porte de la rue qui, violemment refermée, venait d’ébranler la maison tout entière.

- Oui ! répondis-je, complètement parti !

- Eh bien ! et son dîner ? fit la vieille servante.

- Il ne dînera pas !

- Et son souper ?

- Il ne soupera pas !

- Comment ? dit Marthe en joignant les mains.

- Non, bonne Marthe, il ne mangera plus, ni personne dans la maison ! Mon oncle Lidenbrock nous met tous à la diète jusqu’au moment où il aura déchiffré un vieux grimoire qui est absolument indéchiffrable !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode