Livres
462 209
Membres
419 325

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Le sourire aux lèvres, Colton me dévisageait.

- Tu as l'air d'adorer ton boulot.

- J'adore les livres, lui dis-je simplement. Il n'y a rien de plus puissant que des mots écrits sur une page blanche. Ils sont capables de te transporter dans des lieux existants que tu ne visiteras jamais ou dans des mondes totalement imaginaires. Ils peuvent te montrer des choses dont tu ne feras jamais l'expérience dans la vraie vie. Mais surtout, les livres ont le pouvoir de t'extraire de ta vie quelque temps et, des fois... des fois, on en a besoin.

Afficher en entier

« Tu serais canon si tu perdais un peu de poids. »

Je grimaçai. Je n’arrivais pas à croire qu’il m’ait dit ça, comme s’il s’agissait d’un compliment. C’était quoi, son problème ? J’étais au courant que j’aurais pu perdre quelques kilos, voire quinze, mais à vingt-huit ans, j’avais fini par accepter que mes cuisses ne cesseraient jamais, mais alors jamais, de se toucher, que mes fesses auraient toujours une sorte d’ondulation et qu’aucune série d’abdominaux ne pourrait contrebalancer mon amour pour les cupcakes.

Afficher en entier

Mon souffle se bloqua dans ma gorge. Je refusais de fermer les yeux pendant plus d’une seconde. Lorsque je l’avais fait, dans la voiture du policier qui m’avait conduite au commissariat, j’avais revu l’homme au crâne rasé tirer. J’avais entendu la détonation. J’avais vu l’homme tomber comme une poupée de chiffon. J’avais vu l’homme au crâne rasé pointer son pistolet vers moi. La peur m’envahit de nouveau. Je la repoussai avant qu’elle ne devienne trop forte, mais c’était difficile. Difficile de ne pas me rappeler que le meurtrier avait vu mon visage. Il savait que j’étais un témoin dans cette affaire. Et c’était effrayant car il ne faisait aucun doute qu’il n’aurait aucun scrupule à me descendre à mon tour.

Afficher en entier

C’était la première fois que je mettais les pieds dans un commissariat de police. Certains diraient que je menais une vie ennuyeuse. Je n’avais jamais reçu aucune amende pour mauvais stationnement ou pour dépassement de vitesse. Même adolescente, je respectais scrupuleusement la loi. Bien sûr, il m’était arrivé de boire de l’alcool avant ma majorité, et pendant un temps, j’avais même fumé de l’herbe, mais je n’étais jamais tombée dans des excès. Et j’avais toujours été suffisamment maligne pour ne pas me faire attraper.

Afficher en entier

"J'adore les livre, lui dis-je simplement. Il n'y a rien de plus puissant que des mots écrits sur une page blanche. Ils sont capables de te transporter dans des lieux existants que tu ne visiteras jamais ou dans des mondes totalement imaginaires. Ils peuvent te montrer des choses dont tu ne feras jamais l'expérience dans la vraie vie. Mais surtout, les livres ont le pouvoir de t'extraire de ta vie pendant quelque temps et,des fois... des fois, on en a besoin."

Afficher en entier

Au lieu de faire le vide dans ma tête, je repensai à ce qui s’était passé. Combien de temps s’était-il écoulé entre le moment où j’avais quitté le bar et celui où je m’étais retrouvée devant cette allée ? Ce que j’avais vu était important. Un homme avait été assassiné. J’avais aperçu les responsables. Grâce aux renseignements que je possédais, ils pourraient être retrouvés et traduits en justice. Aussi rejouai-je la scène à l’infini dans mon esprit, jusqu’à cet instant terrible où la balle avait quitté le canon de l’arme. Je tremblais comme une feuille. J’aurais préféré ne jamais m’être arrêtée devant cette allée –même si c’était lâche de penser cela –car je savais que je n’oublierais jamais cette nuit.

Afficher en entier

L’homme au crâne rasé tourna vivement la tête vers moi. Si jusqu’à présent j’avais cru que le temps s’était ralenti, à cet instant, il s’arrêta carrément. Nos regards se croisèrent. Une connexion terrifiante eut lieu. Il m’avait vue. Je l’avais vu. Je l’avais vu mettre une balle dans la tête de quelqu’un. Et cet homme, ce tueur, le savait.

Afficher en entier

Tandis que j’observais l’homme tombé dans l’allée, la réalité me frappa soudain en plein visage. Une flaque sombre s’était formée sur le bitume sous son corps inerte. Mon cœur s’arrêta. J’ouvris la bouche pour prendre une grande inspiration. Non. C’était impossible.

Afficher en entier

"- J'adore les livres, lui dis-je simplement. Il n'y a rien de plus puissant que des mots écrits sur une page blanche. Ils sont capables de te transporter dans des lieux existants que tu ne visiteras jamais ou dans des mondes totalement imaginaires. Ils peuvent te montrer des choses dont tu ne feras jamais l'expérience dans la vraie vie. Mais surtout, les livres ont le pouvoir de t'extraire de ta vie pendant quelque temps et, des fois ... des fois, on en a besoin."

Afficher en entier

Pour commencer, il faut que tu saches un truc important à mon sujet. Si je cherche un simple plan cul avec une femme, je ne lui apporte pas de crêpes le matin et je ne répare pas sa fenêtre. Et je ne risque pas non plus ma carrière pour coucher avec un témoin. Si j’accepte de prendre ce risque, c’est parce que ça en vaut la peine. (Son pouce passa lentement sous ma lèvre. J’inspirai profondément.) Et ma belle, j’ai le sentiment que tu en vaux largement la peine.

Avant que j’aie eu le temps de répondre et de dire quelque chose qui aurait sans doute gâché sa déclaration, il fit glisser sa main jusqu’à ma nuque et se pencha en avant. Son genou s’insinua entre mes jambes. Je pris une grande inspiration. Mon cœur s’emballa. Mon monde s’était réduit à ses yeux bleus.

Alors, Colton m’embrassa.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode