Livres
567 902
Membres
622 827

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Sheldie 2012-05-22T13:41:23+02:00

Je gagnai les bois parce que je voulais vivre suivant mûre réflexion, n'affronter que les actes essentiels de la vie, et voir si je pourrais apprendre ce qu'elle avait à enseigner, non pas, quand je viendrais à mourir, découvrir que je n'avais pas vécu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:32:19+02:00

Un mot écrit est la plus choisie des reliques. C’est quelque chose de tout de suite plus intime avec nous et plus universel que toute autre œuvre d’art. C’est l’œuvre d’art qui se rapproche le plus de la vie même. Il peut se traduire en toutes langues et non seulement se lire mais s’exhaler en réalité de toutes lèvres humaines ; - non seulement se représenter sur la toile ou dans le marbre, mais se tailler à même le souffle, oui, de la vie. Le symbole de la pensée d’un homme de l’Antiquité devient la parole d’un homme moderne. (…) Les livres sont la fortune thésaurisée du monde et le dû héritage des générations et nations. Les livres, les plus vieux et les meilleurs, ont leur place naturelle et marquée sur les rayons de la moindre chaumière. Ils n’ont rien à plaider pour eux-mêmes, mais tant qu’ils éclaire-ront et soutiendront le lecteur, son bon sens ne saurait les rejeter. Leurs auteurs sont l’aristocratie naturelle et irrésis-tible de toute société, et, plus que rois ou empereurs, exercent une influence sur le genre humain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:25:21+02:00

Travaillerons nous toujours à nous procurer davantage, et non parfois à nous contenter de moins ? Le respectable bourgeois enseignera-t-il ainsi gravement, de précepte et d’exemple, la nécessité pour le jeune homme de se pourvoir avant de mourir, d’un certain nombre de « caoutchoucs » superflus, et de parapluies, et de vaines chambres d’amis pour de vains amis ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:24:46+02:00

Or le coût d’une chose est le montant de ce que j’appellerai la vie requise en échange, immédiatement ou à la longue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:24:37+02:00

Etre philosophe ne consiste pas seulement à avoir de subtiles pensées, ni même à fonder une école, mais à chérir assez la sagesse pour mener une vie conforme à ses préceptes, une vie de simplicité, d’indépendance, de magnanimité, et de confiance. Cela consiste à résoudre quelques-uns des problèmes de la vie, non pas en théorie seulement, mais en pratique.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheldie 2012-05-22T13:42:09+02:00

Il ne peut être de mélancolie tout à fait noire pour qui vit au milieu de la Nature et possède encore ses sens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:34:30+02:00

Je suis convaincu que si tout le monde devait vivre aussi simplement qu’alors je faisais, le vol et la rapine seraient inconnus. Ceux-ci ne se produisent que dans les communautés où certains possèdent plus qu’il n’est suffisant, pendant que d’autres n’ont pas assez.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:30:41+02:00

Quant à la religion et l’amour de l’art des bâtisseurs, ce sont à peu près les mêmes par tout l’univers, que l’édifice soir un temple égyptien ou la Banque des Etats-Unis. Cela coûte plus que cela ne vaut. Le grand ressort, c’est la vanité

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:30:15+02:00

Les nations sont possédées de la démente ambition de perpétuer leur mémoire par l’amas de pierre travaillée qu’elles laissent. Que serait-ce si d’égales peines étaient prises pour adoucir et polir leurs mœurs ? Un seul acte de bon sens devrait être plus mémorable qu’un monument aussi haut que la lune. (…) Pour les Pyramides, ce qu’elles offrent surtout d’étonnant, c’est qu’on ait pu trouver tant d’hommes avilis pour passer leur vie à la construction d’une tombe destinée à quelque imbécile ambitieux, qu’il eût été plus sage et plus mâle de noyer dans le Nil pour ensuite livrer son corps aux chiens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Filipe84 2020-09-13T22:27:31+02:00

Comment la jeunesse pourrait-elle apprendre à mieux vivre qu’en faisant tout d’abord l’expérience de la vie ? Il me semble que cela lui exercerait l’esprit tout autant que le font les mathématiques. Si je voulais qu’un garçon sache quelque chose des arts et des sciences, par exemple, je ne suivrais pas la marche ordinaire, qui consiste simplement à l’envoyer dans le voisinage de quelque professeur, où tout se professe et se pratique, sauf l’art de la vie ; - surveiller le monde à travers un télescope ou un microscope, et jamais avec les yeux que la nature lui a donnés ; étudier la chimie et ne pas apprendre comment se fait son pain, ou la mécanique et ne pas apprendre comment on le gagne

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode