Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
wilkymay Or
4/5

Lire ma review : https://www.milkywaygraph.fr/article/livres/425/chronique/warcross-warcross-1-de-marie-lu

Quand la réalité dépasse l’imagination…

“Everyone has a different way of escaping the dark stillness of their mind.” 

Warcross est un jeu de réalité virtuelle joué par des millions d’utilisateurs dans le monde entier—plus qu’un jeu, c’est même devenu un mode de vie. Mettez vos lunettes NeuroLink et démarrez l’expérience la plus folle qui soit. Baladez-vous dans les rues accompagnée de votre tigre de compagnie, effectuez vos achats en un clique… en tapant sur le bouton survolant l’article que vous avez choisi directement en boutique, suivez le chemin pavé d’or vous menant à la destination de votre choix grâce au GPS intégré, faites de vos rêves une réalité ! 

J’ai été happée par l’univers de Warcross dès les premières pages. Je suis tout de suite tombée amoureuse de ce livre grâce au world-building. Les descriptions colorées et hyper détaillées m’ont permis une immersion complète dans le monde virtuel de Warcross : j’avais l’impression d’y être. Et en refermant ce livre, je n’avais qu’une envie, c’est d’y retourner !

Le concept du NeuroLink est tout simplement du génie ! Adieu les vaines tentatives de graphismes 3D pour recréer la réalité, faites place à l'innovation technologique qui va révolutionner vos vies : le NeuroLink agit directement sur la perception de votre cerveau pour vous donner l’illusion que ce que vous voyez est réel—un peu comme dans un rêve, où les décors et situations sont totalement farfelus mais on garde toutefois cette impression que tout est vrai !

“Everything's science fiction until someone makes it science fact”

Je dois avouer que j’avais quelques réticences concernant ce livre. En effet, j’avais tenté de lire la première trilogie de l’auteure (Legend) et ça n’a pas été un franc succès pour moi. Cette série ne m’avait pas laissée une très bonne impression mais je voulais absolument laisser une autre chance à Marie Lu, une auteure dont j’ai entendu beaucoup de bien. Je suis tellement contente de ce revirement. Warcross est un véritable coup de cœur ! Même si je ne donne pas la note maximale, je n’en garde que de bons souvenir !

On suit Emika Chen, une jeune hackeuse et chasseuse de prime vivant à New York. Chaque jour est une lutte pour trouver l’argent qui lui servira à payer son logement, sa nourriture, etc. Emika croule sous les dettes que lui a laissé son père après sa mort. Les quelques récompenses que lui offre la police pour son aide à traquer les criminels ne lui suffisent pas pour mener une vie sereine. Le seul moment où elle peut enfin s’évader et oublier tous ses problèmes, c’est quand elle met ses lunettes NeuroLink pour rejoindre le monde virtuel de Warcross avec son compte piraté. Mais Emika Chen va soudainement se retrouver sous les feux des projecteurs lors d’un hack qui tourne mal devant des milliers de spectateurs…

Emika se fait très vite remarquée par Hideo Tanaka, le jeune milliardaire créateur du jeu, qui l’invite dans ses bureaux à Tokyo. Ce dernier lui propose une offre qu’il est difficile de refuser : pour une généreuse somme, Emika a pour mission d’infiltrer le tournois annuel de Warcross afin de démasquer le mystérieux hackeur qui trouble le jeu. Dans sa quête, Emika va découvrir un sinistre complot qui la dépasse et qui risque d’avoir de terribles conséquences sur l’empire de Warcross…

“Every locked door has a key. Every problem has a solution.” 

J’ai tout aimé dans ce livre. J’ai adoré Emika, j’ai adoré le jeu Warcross et les tournois dans les arènes dont les décors étaient à couper le souffle, j’ai adoré le sombre et dangereux Dark World et j’ai adoré les adorables coéquipiers d’Emika dans le jeu. J’aurais d’ailleurs préféré qu’on les voit davantage et qu’Emika interagisse un peu plus avec eux plutôt qu’avec son love interest.

Ce qui m’amène au point que j’ai le moins aimé : la romance. J’ai trouvé que les deux personnages se sont rapprochés un peu trop rapidement et je n’ai pas perçu leur alchimie. Cette romance avait du potentiel mais elle a été trop précipitée et mise en avant par rapport à l'intrigue principale, ce qui est dommage ! J’aime beaucoup les deux personnages individuellement : je les trouve hyper intéressants et complexes avec une personnalité bien définie. Mais ensemble, je les trouvais un peu plus ennuyeux et j’avoue que ça manquait d’originalité.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Hideo ne fait qu’offrir des cadeaux à Emika. J’ai l’impression que c’est le seul point qui les a rapprochés…

Hideo se confie par la suite à Emika sur sa famille. Cela leur permet de partager leur passé douloureux et de mieux se comprendre MAIS BON. Ils étaient quand même tombés amoureux bien avant. Ç’aurait été mieux qu’ils se rapprochent grâce à ça et pas l’inverse.


En conclusion, Warcross est un coup de cœur ! Une aventure palpitante dans des décors de rêves. Une enquête haletante semée d’embûches (même si la big révélation était un peu évidente une fois toutes les pièces du puzzle rassemblées…) J’ai très hâte de lire la suite et de voir comment les choses évoluent, en espérant qu’il y ait un peu moins de romance et plus de fortes amitiés avec les personnages secondaires et toujours plus de tournois Warcross dans des arènes délirantes !

Spoiler(cliquez pour révéler)
Quand est-ce que les auteurs vont comprendre que c’est évident lorsqu’un personnage ne meurt pas “sous nos yeux” qu’il est en fait vivant ???

Sasuke = Zero => OBVIOUS.
Par le Editer
Lire la revue complète sur:
https://latentationdulivreenanglais.com/warcross-marie-lu/

Ma notation: 3.5/5

Woa, Marie Lu m’a emportée dans un monde époustouflant de vivacité et de fantaisie. Warcross est une réalité virtuelle vibrante et sensationnelle qui nous fait tant rêver par ses paysages allant de New York à Tokyo que par sa capacité à permettre un modelage du quotidien! Et si nous pouvions adopter un dragon? Voler? Faire disparaître un handicap? Voilà des possibilités qui nous sont offertes avec le NeuroLink – ponctuer sa vie de rêves et d’opportunités saisissantes. J’avais l’impression d’y être!

Néanmoins, malgré ce concept fascinant, l’auteure pose la question de l’éthique. Warcross est un immense spectacle synonyme de gloire, d’argent et de privilèges, et certains individus ne vivent que pour cette fausse réalité. A partir du moment où l’on peut se créer une vie idéale, à quoi bon revenir à la réalité vraie? Même si le jeu peut être un bon divertissement, au bout d’un moment, cela doit rendre la vraie vie plus difficile à supporter, non?

Warcross étant une tendance mondiale, c’est avec plaisir qu’on note la diversité des personnages! D’abord Emika avec ses cheveux colorés, son tatouage atypique, son côté skateuse, hackeuse et chasseuse de primes! J’ai adoré suivre son histoire, elle se montre intelligente, compatissante et même aventureuse. Ensuite, on a Hideo qui a créé son premier prototype du NeuroLink alors qu’il n’avait que onze ans. Son passé douloureux l’a rendu intéressant. Mais je dois dire que j’ai davantage aimé les personnages secondaires notamment Asher, Roshan et Hemmie, ils forment une formidable équipe et j’aimerais en apprendre plus sur eux.

Mais le plus intéressant, c’est quand même Zero, cet inconnu malveillant qui n’arrête pas de modifier les codes du jeu. Si Warcross représente le côté fantaisiste de la réalité virtuelle, il s’en est cependant crée un univers alternatif – le Dark World. Là-bas, tout est permis: paries, assassinats, hacking, réseaux de délinquance… Bref, on y trouve les personnes les plus dangereuses. Et vous savez quoi? J’ai préféré la partie où l’auteure nous présente ce Dark World, je l’ai trouvé mystérieux et captivant!

A part ça, j’ai été déçue par le reste. D’une part, le développement de la romance a pris trop de place dans le roman alors qu’elle n’avait pas son importance dans l’histoire (bon, au moins, elle n’est pas niaise, c’est déjà ça). J’aurais préféré qu’Emika se rapproche davantage de ses coéquipiers de jeu qui, eux, étaient vraiment géniaux. J’ai juste l’impression qu’il y a eu une opportunité d’amitié qui n’a pas été saisie. Je veux de la camaraderie, bon sang!

D’autre part, les scènes de jeu décrites par l’auteure étaient trop brèves et manquaient de piment – Emika se sortait du pétrin un peu trop facilement! Pourtant, le Championnat était ce qu’il y avait de plus important en termes d’action… Grosse déception donc, surtout que l’auteure avait de très bonnes idées concernant les affrontements! Du coup, j’ai trouvé le rythme global du livre assez lent…

Au final, le plus gros problème, c’est le manque de surprise. Tout était prévisible! Et pourtant, je vous promets que je suis une tâche quand il s’agit de deviner une fin, c’est pour dire!

Je ressors donc mitigée de cette lecture. On ne mentionnera pas le fameux « she released a breath she didn’t know she was holding » qui a fait deux fois son apparition et qui m’a juste fait marrer. Ahem x)

Note: il semblerait que Warcross prenne place 80 ans avant les événements de Legend (la première trilogie de l’auteure).
Par le Editer
Tinoue2000 Or
Note : 8/10
Un nouveau livre de Marie Lu qui se déroule à Tokyo dans un monde virtuel avec des espions... Tous les ingrédients pour un super livre !!!
Les descriptions du monde virtuel dans lequel les joueurs évoluent sont magnifiques et très colorées, je voulais juste rejoindre le jeu.
Warcross est un livre qui est aussi magnifiquement diverse. L'attrait international du jeu permet des personnages de toutes les ethnies et de tout les contextes.
Même si on s'attends à plusieurs choses, Marie Lu arrive à garder du suspens et m'a complètement transporté dans son monde.
J'ai trop hâte pour la suite, je suis sûre qu'elle a encore pleins de surprises pour son monde virtuel !
Par le Editer
Sheo PAL
Je ne suis pas vraiment sûre de savoir comment je me sens par rapport à la couverture de Warcross... Je l'aime bien (j'ai un sérieux faible pour les couvertures des livres de Marie Lu) mais il y a un petit quelque chose qui me "dérange" et je ne sais pas de quoi il s'agit. ^^

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.