Livres
447 174
Membres
387 310

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Je suis triste de voir que ce livre n'est pas aussi connu et aussi aimé qu'il le devrait. Il est franchement génial!

Eleanor West’s Home for Wayward Children est une école spécialement destinée aux enfants/adolescents ayant, à un moment ou un autre de leur vie, voyagé dans un monde magique, un peu comme les Pevensie ayant découvert Narnia ou Alice le Pays des Merveilles. Chacun de ces "élèves" rêve de retrouver la porte vers son monde merveilleux. Et certains sont prêts à tout pour ça...

Cette école spéciale, nous la découvrons en même temps que l'héroïne, Nancy, une adolescente asexuelle et je tiens à insister sur cette dernière caractéristique. C'est la première fois que je lis un roman avec un personnage principal asexuel et quand Nancy l'annonce à l'une de ses camarades, quelle n'a pas été ma surprise (et une très très bonne surprise)! Si on ajoute à ça la présence d'un personnage qu'on pourrait éventuellement qualifier de transgenre, même si c'est un peu plus compliqué ici, on obtient enfin un roman qui aborde différentes formes de sexualités/genres.

En plus de ça, il est question ici de jeunes personnes qui ne se sentent pas à leur place dans ce monde et rêvent de revenir dans les mondes merveilleux qu'elles ont découvert et où elles se sentaient enfin à leur place. Certes, cette idée est traitée dans un registre fantastique, mais ça n'en reste pas moins un certain questionnement sur ce que cela signifie d'être soi-même et de faire sa propre vie, trouver sa propre voie.

"Nobody gets to tell me how my story ends but me", comme dirait Nancy.

Every Heart a Doorway est un superbe bouquin, assez court mais fascinant, avec des personnages attachants et, pour certains, particulièrement drôles (plutôt dans l'humour noir, cela dit). Je recommande encore et encore et encore!

Afficher en entier
Argent

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/04/every-heart-doorway-de-seanan-mcguire.html

Vous êtes vous déjà demandé ce qu'il advenait des enfants qui avait découverts des mondes mystérieux une fois rentrés chez eux? Qu'est devenu Alice en rentrant du pays des merveilles, Dorothy d'Oz ou les enfants de Narnia? Ont-ils raconté leur histoire et ont été pris pour des fous ou des menteurs? Souffraient-ils de stress post traumatique, voulez-t-ils y retourner ou s'en éloigner au possible? Ont-ils réussis à s'intégrer comme si de rien n'était dans leur famille ou au contraire ont-ils eux des difficulté?

Dans ce livre nous suivons Nancy, la nouvelle élève du "Eleanor West’s Home for Wayward Children", un institut spécialisé dans ce genre d'enfants. Eéanor a promis aux parents de Nancy qu'elle saurait bien s'occuper de leur fille et elle sait qu'elle le peut. Elle connait les symptômes. Car derrière sa façade destinées aux familles et aux officiels, elle est une ancienne de ces enfants, elle a voyagé à plusieurs reprise dans un mon qui lui a laissé des séquelles et profite de sa durée de vie augmentée pour prendre soin des siens.

Nancy à voyagé dans un monde peuplé de morts, elle a du apprendre à rester aussi immobile qu'une statue pendant 6 ans, alors que sa disparition sur terre n'a duré que 6 mois donc en dehors du décalage et du retours à la vie mobile (trop rapide pour elle), elle reste une femme de 23 ans coincée dans un corps de 17.

Peu après, l'arrivée de Nancy, de mystérieuses morts parmi les pensionnaires et le personnel viennent tout perturber, et bien sur de par son rapport à la mort Nancy est la première soupçonnée. Elle devra mener l'enquête avec ses rares amis pour trouver qui peut bien être le meurtrier !

On nage entre le merveilleux et l'improbable tout au long de cette novella. Les mondes visités par les jeunes sont à leur image, car une porte ne s'ouvre que devant un besoin réel d'une personne, donnant un éventail de mondes immense. Eleanor à appris petit à petit à les ranger dans des catégories plus ou moins évidentes, rassemblant les enfants venant de mondes logiques entre eux et loin de ceux à l'imagination débordante (du genre Alice) du coté du chaos.

Naturellement tous les mondes ne sont pas aussi accueillants et nombreux sont les enfants à ne pas vouloir y retourner, et a avoir besoin d'oublier, ceux la sont placés dans une autre institution car celle d'Eleanor s'occupe uniquement de ceux qui donneraient leur vie pour retourner "chez eux". Car le monde d'où ils viennent et dont ils ont été expulsé (car personne ne repart par hasard) leur correspondait vraiment et de par le besoin qui avait ouvert la porte à l'origine, ces enfants n'étais en général pas bien dans leur famille d'origine. De la famille qui les étouffait à celle qui ne s’intéressaient pas à eux, en passant par les incompris aux malheurs, tout y passe. On n'arrive pas dans l'institut par hasard.

J'ai bien aimé l'ambiance et l'univers, on est presque plus dans de le mal-être des enfants que sur la véracité des mondes, même si on sait qu'ils existent vraiment dans ce monde. Chacun a son histoire, son passé, ça façon de faire son deuil ou de se rapprocher de ceux qui leur sont similaire ou au contraire opposés. J'ai même préféré ce sujet à l'histoire de meurtre qui arrivait un peu comme un cheveux sur la soupe. Après ma curiosité m'a donné envie d'en savoir plus, je ne nie pas, mais je n'étais pas franchement emballée par cette partie la.

Au final j'ai trouvé le livre moyen, et j'étais contente de l'avoir fini. C'est une livre bien plus basée sur les personnages que sur l'histoire ce qui ne me convient pas vraiment en fait, sans parler du fait qu'il était un peu court, le premier meurtre arrive après la moitié du livre qui n'en fait que 160 pages, ce qui fait léger pour résoudre l'enquête et boucler la boucle.

14/20

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode