Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de WENDYDYDY27 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Dix bonnes raisons d'être célibataire Dix bonnes raisons d'être célibataire
Lindsey Kelk   
Bon, alors, certes, ce n'est pas de la grande littérature, mais j'ai passé un bon moment. C'est le genre de bouquin qui se lit bien pendant 2 heures de train, sans grande originalité mais assez addictif, et surtout très drôle. Je n'en attendais pas grand chose, mais je me suis bien bidonnée, dans le train, ma liseuse entre les mains. Je le conseille pour les drogués des comédies romantiques à la Bridget Jones, des fois, ça fait du bien.

par Kittydk
Là où j'irai Là où j'irai
Gayle Forman   
je pense que j'ai préféré ce deuxième tome au premier que j'avais pourtant adoré !
On découvre Adam et Mia 3 ans après leur séparation. Adam a changé, il est meurtri. Mia aussi a changé. Et pourtant ce qui les avait lié n'est pas totalement mort.
Une belle histoire. je vous la conseille.

par twianneso
Au péril de te perdre Au péril de te perdre
Angélique Daniel   
Je ne sais pas par ou commencer ma chronique !! Le premier mot qui me vient à l'esprit , c'est COMPLET . Ce livre, il est totalement complet , cette histoire d'amour qui dure du début à la fin ...toute leurs vies !

Petit mot sur la couverture du roman que j'aime beaucoup. Je trouve le résumé très intéressant. C'est tout à fait mon style de lecture.

J'ai été spoiler sur un groupe facebook que je suis sur la destinée de Jessy, du coup la fin ne m'a pas si surprise que ça.

Je vais commencer pas vous dire que ce livre est une petite merveille , il est magnifique ! J'ai vraiment été conquise. Je suis passé par toutes sorte d'émotions ( Colère , joie , tristesse, rage, rire). J'ai eu souvent la gorge noué et la larme à l’œil. Ce livre nous prend aux tripes mais surtout au cœur ! C'est aussi une superbe leçon de vie. Et une belle leçon d'espoir...

Le thème du sida est très bien abordé, sans tabou , sans détours . L'auteur nous fait voir la maladie d'une autre manière. ( la honte , les préjugés , la peur, la mise à l'écart ... ) .Elle arrive à nous pousser dans nos retranchements. Et tout est vraiment bien mené ! On apprend même des choses ! On voit bien que l'auteur a dût faire beaucoup de recherches.

J'ai noté quelques longueurs et surtout beaucoup de détails qui du coup finisse par nous lasser. Ainsi qu'un peu trop de drame ! Surtout le final , je trouve qu'il n'y avait pas besoin de ça au livre. Malgré tout , il se lit très vite , les pages se tournent à une vitesse folle. c'est bien écrit et cela se lit facilement.

On s'attache très rapidement à nos jeunes ados, Megan et Jessy et toute leur petite troupe. les personnages nous semble tellement réels et accessible. La romance est parfaite , du début à la fin c'est un amour sincère et pur. Leurs lien sont si fort. Dédicace à Nick (personnage secondaire ) que j'ai adoré ! Ils sont tous important au livre.

J'ai vraiment pris plaisir à les voir évoluer et grandir tout au long de leur vie. J'ai aussi apprécié la détermination de Megan dans son combat pour sauver son amour coûte que coûte.

Ce livre je ne peux que vous le conseillez , il ne se raconte pas , il se vit ! Et tant qu'il y a de l'espoir et de l'amour , il y a de la vie !!!!

~Elise~


Un nouvel espoir pour Noël Un nouvel espoir pour Noël
Annie Lyons   
J'ai bien aimé ce livre. C'est l'histoire de deux sœurs tiennent l'une à l'autre. On s'attache facilement à Lizzi puis à Béa même si à un moment dans le livre j'ai détesté Béa. Ce qu'elle a fait à sa sœur n'est pas correcte et elle tente au delà de sa mort de réparer ses erreurs.
On s'attache aussi à Ben.
Je conseille ce livre à ceux qui ont des sœurs et qui pourrait avoir quelque chose à ce faire pardonner, ce livre est un bel exemple de pardon.

par MARIANE16
L'Ardoise magique L'Ardoise magique
Valérie Tong Cuong   
un livre émouvant grâce à une histoire poignante qui nous interroge sur nous-même. On s'attache vite à la protagoniste qui nous rappelle l'importance de la vie. Le livre met en avant le désespoir de la solitude, le manque d'affection. On ressort grandi de cette leçon de vie. On me l'a chaudement recommandé et je fais de même!

par virza
Ne fais pas de bruit Ne fais pas de bruit
Kate Banks   
Il y a ce genre de livre ou je n'arrive pas a trouver les mots pour écrire un commentaire dessus. Eh bien Ne fais pas de bruit en fait parti. C'est le genre de livre que vous comprenez mais que vous n'arrivais pas réellement a expliquer.
Quand j'ai terminé de lire ce livre je ne savais pas si javais aimé ou pas, je savais juste que c’était important. J'ai eu besoin de faire une pause a la fin de cette lecture et d'y revenir plus tard. Après quelque jours je peux dire que ce livre a su abordé un sujet important de la bonne façons.

Rachel sais peux de choses sur son frère. Mais quand elle tombe sur son journal, le peu qu'elle croyait savoir s’avère être faux. On suit ces pensées, mais aussi celle de Jack.

J'ai trouvé que le journal de Jack était très bien écris, c'était profond et touchant. Les mots sont très bien choisie.
La fin est prévisible certes mais ce n'est pas le plus important, ça ne gâche en rien la lecture de ce livre.

On peux aussi observé la réaction des parents face a un tel événement, leur façons de s'en remettre tant bien que mal.

Ce livre se lis rapidement, il aurait même pu être plus long. En savoir plus sur le futur des personnages aurait pu être pas mal.
Est-ce que tu m'entends ? Est-ce que tu m'entends ?
Hugues Royer   
Un roman facile à lire avec une écriture fluide. C'est simple je l'ai fini en deux jours. Les liens entre William et sa fille Eden sont attendrissants.

par Lena10
Le Monde de Sophie Le Monde de Sophie
Jostein Gaarder   
Beaucoup de personnes ont tendance à dire aux futurs lycéens : "tu vas faire de la philo,tu vas voir c'est nul, on comprend rien, ça sert à rien !". Et bien je dis, lisez "Le monde de Sophie" et nous en reparlerons. Mes filles ont tout autant apprécié cette approche de la philo. Je le relis régulièrement et y découvre à chaque fois matière à intérêt et questionnement. Un très bon livre.

par mounzaza
PhonePlay PhonePlay
Morgane Bicail   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/01/24/phoneplay-morgan-bicail/

PhonePlay est un livre qui m’avait attirée dès son annonce. Son résumé et sa couverture me bottaient, donc c’est sans surprise que je me suis rapidement jetée sur ce livre sitôt paru. Sauf que, voilà… Installez-vous bien, ça va être long, mais je vais essayer d’exprimer au mieux mon ressenti général sur cette lecture…

Je ne vais pas prendre de pincettes : je n’ai pas du tout aimé ce livre. Pourtant, le young adult c’est mon dada, ma came comme on dirait. J’adore ce genre, j’en raffole, et j’ai tendance à être gaga devant les relations sirupeuses à souhait de ces chers adolescents. Mais j’ai eu l’affreuse sensation dès les premières pages que ça n’allait pas le faire du tout ici. Comme si j’étais trop vieille pour apprécier le style de l’histoire. Et se prendre ses vingt-sept années en pleine tête, ce n’est pas vraiment très agréable.

J’ai eu cette impression de m’être faite avoir sur la marchandise. Et je me sens vraiment coupable de ressentir cela. Car il ne faut pas oublier que l’auteur est toute jeune – seulement quinze ans – et je suis admirative de sa volonté d’écrire. Sauf que, pour ma part, cela n’excuse pas tout. Surtout à ce niveau là de l’édition : je m’attends à quelque chose de bon, et pas autant cliché à souhait. Je vais être sévère, et je m’en veux vraiment de ressentir cela pour l’auteur. Mais voilà : pour moi c’était fade, creux, et complètement futile. Et je vais essayer d’être la plus claire possible sur les raisons de ce ressenti.

Déjà, dès le début, je savais que ça n’allait pas le faire avec Alyssa, l’héroïne. Et la suite de l’histoire n’a fait que confirmer ce sentiment. Décrite comme une jeune fille « intelligente, rebelle, intéressante et libre », j’ai pourtant eu envie de la tarter dès le premier paragraphe ; ce n’est qu’une gamine prétentieuse, froide, hautaine et complètement snob dans sa façon d’être. Elle n’est nullement attachante; j’avais l’impression de voir une jeune en pleine crise d’adolescente. Au contraire, elle ne pense qu’à elle et c’est une véritable garce avec sa meilleure amie (je me demande d’ailleurs comment Holly peut rester à ses côtés malgré ce qu’Alyssa lui balance…). Pourtant l’auteur essaie de nous la présenter comme une jeune fille incroyablement mature. Sauf qu’elle m’a paru bien plus gamine qu’autre chose…

L’histoire, quant à elle, souffre de nombreuses platitudes. A un certain moment je sautais carrément des pages entières pour arriver au plus vite vers la fin. Car il faut dire qu’il ne se passe pas grand chose (voire rien du tout en dehors du correspondant mystère des textos). D’ailleurs le niveau des échanges SMS était complètement à côté de la plaque. Comme si on voulait à tout prix faire passer nos deux héros pour des ados super-hyper-méga cool, au summum de la coolitude tant espérée et complètement imagée. Bref, du cliché en veux-tu en voilà à toutes les sauces..

Quant à l’écriture, elle est assez naïve, et très enfantine, et les dialogues restent peu élaborés. Alors oui, Morgan Bicaïl avait quatorze ans quand elle a écrit ce livre, mais voilà, pour moi, cela n’excuse pas tout. Et je ne juge pas un livre par rapport à l’âge de l’auteur. Mais les « Je fume comme un pompier depuis mes quinze ans car mes parents travaillent trop et ne s’occupent pas de moi » et autres « Cool, t’as dix-huit ans, tu peux aller en boîte légalement ! »… J’en avais les yeux ronds comme des soucoupes devant tant de naïveté, et j’avais juste envie de crier un gros « WTF ??? » !

Quant à « Lui », il ne m’a pas immédiatement convaincue. Et moi qui m’attendait à quelqu’un avec beaucoup de charisme pour proposer un tel jeu, je suis un peu tombée de haut. Sincèrement, qui tombe sous le charme d’un Inconnu qui annonce le plus naturellement du monde « Je ne choisis que les plus belles filles pour jouer » et « Il y en a eu dix-huit avant toi » ? Euh LOL. Heureusement que l’auteur a intégré quelques point de vue de son côté à « Lui », car sinon mon désespoir aurait été des plus total… Et cela m’a quand même permis mieux comprendre quelque peu la situation…

Mais je ne cache pas que ma curiosité était quand même titillée dès le départ, malgré mon énervement. Je me suis prise au jeu d’essayer de découvrir qui se cachait derrière « Lui », j’ai élaboré pas mal d’explications bien plus farfelues que la vérité. A ce niveau là, l’auteur a réussi à fournir assez d’indices et d’éléments pour nous donner envie de poursuivre cette lecture. Même si malgré tout cela n’a malheureusement pas permis de sauver le roman pour ma part, et je me suis empressée de le terminer au plus vite.

Pour conclure : j’ai du mal à comprendre les éditeurs qui se jettent aujourd’hui sur les auteurs « Wattpad » dès que ceux-ci commencent à recenser un certain nombre de lecteurs fidèles. Car, malheureusement, pour l’instant je n’ai pas rencontré ces fameuses pépites que l’on nous promet. Certes certains se démarquent et offrent des histoires agréables, mais il ne faut pas oublier que tout n’est pas bon à être édité. Malgré tout, je rappelle que ce n’est que mon ressenti, d’autres ayant bien plus apprécié cette lecture que moi. Et je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis. Sans oublier que je souhaite vraiment à Morgan Bicaïl de continuer, car ce n’est pas tout le monde qui peut accomplir son rêve à quinze ans (c’est même merveilleux pour elle, et j’en suis vraiment admirative). Mais, pour ma part, c’est une histoire que je vais m’empresser d’oublier…

par Kesciana
Un peu, jamais, à la folie Un peu, jamais, à la folie
Adi Alsaid   
Une couverture très chouette, une thématique originale au premier coup d’œil et un roman qui se lit plutôt vite. J’ai passé un agréable moment avec Un peu, jamais, à la folie.

C’est l’histoire de Dave et Julia, les meilleurs amis du monde. Ils ont passé toutes leurs années lycée ensemble, et voilà que la fin des cours approche à grands pas. Durant tout ce temps, les deux amis se sont promis de ne jamais tomber dans les clichés de l’adolescence, afin de tracer leur propre route, contrairement aux autres. Mais voilà qu’ils se demandent s’ils ne sont pas passés à côté de quelque chose ; il serait peut-être temps de sortir la liste des « jamais » qu’ils avaient élaborée, et d’accomplir chaque item avant la fin des classes : draguer un prof, participer à l’élection du roi et de la reine de l’école, picoler, se teindre les cheveux dans une couleur incongrue, et pourquoi pas… sortir avec son/sa meilleur(e) ami(e) ?

Un peu, jamais, à la folie, c’est le genre de roman frais et sans prise de tête qui fait passer un bon moment. Le récit est comme une bonne bouffée d’air frais, empreinte de légèreté et d’amusement. Les thématiques sont simples : l’adolescence et tout ce que ça implique, des jeunes qui se cherchent encore, des préoccupations et des aspirations toutes neuves. Une transition vers l’âge adulte pas toujours facile, mais durant laquelle l’amitié est au cœur de tout.

Dave et Julia sont comme les doigts de la main. Une amitié belle et forte qui a traversé les années sans jamais dévier. Néanmoins, Dave est amoureux de Léa, mais ne lui a jamais avoué son transport, choisissant de préserver leur amitié sans tache. Peu à peu, il va se rapprocher de Gretchen, une de ses camarades de classe. Lui qui a toujours été aux petits soins pour Julia commence à penser à lui. Sentant le rapport de force s’inverser, Julia s’aperçoit que ce que ses sentiments pour Dave ont sensiblement évolués. S’ensuit évidemment un triangle amoureux qui met en péril une amitié qui avait toujours été indéfectible.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est que le récit peut s’appliquer à n’importe quel ado de n’importe quel lycée. C’est une intrigue actuelle, dans laquelle les sentiments et les émotions sont crédibles et m’ont poussé à me souvenir de ma propre adolescence.

À mesure que les items de la liste des « jamais » se cochent, la relation de Julia et Dave prend de nouveaux tournants. J’y ai surtout vu un moyen pour Dave de s’émanciper de son amitié avec Julia. Dans la première partie, c’est lui qui prend la parole. Je me suis très vite identifiée à ce personnage, sensible et fidèle à ses principes. Si Julia me laissait complètement de marbre au début, elle se dévoile beaucoup plus dans la deuxième partie. Je pense que si je ne l’ai pas plus apprécié que cela, c’est parce que j’avais vraiment un faible pour Gretchen et son humour, sa joie de vivre.

La plume d’Adi Alsaid est dosée juste comme il faut. Le style est agréable, accessible et très doux. On se laisse porter sans mal, sans jamais tomber dans le cliché ou le drame. C’est une histoire sur l’adolescence, certes ; une histoire sur les premiers émois ; une histoire sur l’amitié… mais c’est avant tout un livre humain qui m’a entraînée dans une époque révolue.

Je tiens aussi à noter le fait que la fin était particulièrement inattendue, et c’est ce qui m’a le plus plu. On nous parle de clichés durant plusieurs centaines de pages, mais la conclusion, elle, n’a rien de cliché. J’approuve, donc !

En résumé, Un peu, jamais, à la folie, ce n’est pas le roman de l’année, mais c’est tout de même une histoire pleine de charme et plaisante à découvrir. Dave et Julia pourraient être comme vous et moi, ce sont deux personnes simples, qui mènent une vie simple et font leur possible pour être des outsiders. Pourtant, le temps de 300 pages, ils vont se pencher sur les clichés et créer leur propre histoire. Ce livre est une porte vers de nouveaux horizons, qui conduit nos héros sur des sentiers déjà piétinés, mais non moins intrigants.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/un-peu-jamais-a-la-folie-adi-alsaid