Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de white-embers : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Le Dernier Royaume, Acte III : Le Ralliement des ténèbres Le Dernier Royaume, Acte III : Le Ralliement des ténèbres
Morgan Rhodes   
Troisième tome, troisième coup de cœur. Cette saga est sérieusement géniale et fait à présent partie de mes préférées !

C'est simple, Morgan Rhodes peut écrire tout ce qu'elle veut, j'adore ! Cette auteure a un réel talent et cette saga en est la preuve.

Entre l'intrigue qui est menée à la perfection, l'univers qui ne cesse de me passionner et les personnages que je me plais à aimer ou à détester, je passe d'excellents moments avec cette saga. Dont j'attends à présent le quatrième tome avec une grande impatience.

Plus ça va, plus j'aime cette saga. C'est simple, on fait dans la romance et la haine. On est en plein cœur de complots et de trahisons. Entre les alliés et les ennemis... c'est une histoire de dingue, pleine de surprises. Bonnes ou mauvaises, je les aime toutes !

L'histoire est passionnante et vraiment très addictive. Me faire lever les yeux du livre n'était pas chose facile !

Dans ce tome-ci, on en apprend d'avantage sur les Quatre Sœurs dont la quête continue. Dans le second tome, j'avais trouvé qu'on avançait pas des masses en ce qui concernait la quête mais vu le déroulement des choses dans ce troisième opus, je me dis que c'était pour le mieux ! Il faut être patient dans la vie. [spoiler]Dès le départ, quelque chose de plutôt étrange se produit : l'une des Quatre Sœurs se réveillent. En fait, les Quatre Sœurs ne sont pas de simples pierres. À l'intérieur sont prisonniers des Hommes. Deux femmes et deux hommes. La Sœur de feu qui est un garçon se réveillent libéré de sa prison dès le prologue. Par la suite, on apprend l'emplacement des Quatre Sœurs et les personnages se mettent en quête de ces dernières.[/spoiler] Et cette histoire de Quatre Sœurs est toujours aussi passionnante.

Comme dans les deux premiers tomes, j'ai adoré les personnages. D'un tome à l'autre ils évoluent. Ils vivent des choses qui les font changer pour le meilleur comme pour le pire. Ils prennent des décisions difficiles et n'ont pas peur du sacrifice. Depuis le premier tome, chacun s'est endurci et encaisse les coups, les rends dès que possible. Ils tombent et ils ne perdent pas de temps pour se relever. Je suis vraiment attachée à ces personnages qui connaissent des moments de faiblesse malgré tout. Ces personnages qui donneraient leur vie pour une cause ou pour quelqu'un qui compte à leurs yeux.

Comme dans les tomes précédents, Cléo et Magnus sont deux personnages que j'aime énormément. J'ai un gros coup de cœur en ce qui les concerne car ils sont, à mes yeux, les plus imprévisibles. [spoiler]Ils se cherchent tous les deux, ils essaient de se détester mais plus ils sont liés par différents évènements plus ils sont capables de voir au-delà des apparences, sous les masques qu'ils portent et plus ils se rendent compte que c'est difficile de se détester.

Plus on avance dans le roman, plus Magnus est attiré par Cléo et au final, il tombe amoureux d'elle. Mais il pense toujours qu'elle le déteste et il s'efforce de lui faire croire que c'est réciproque. Il couche avec Amara (un nouveau personnage) après une énième dispute avec Cléo... Il est malmené par les sentiments qu'il éprouve pour elle alors qu'il a passé des semaines auparavant à dire et penser que c'est une manipulatrice et qu'il ne l'aimera jamais. Il la défend alors que dans le passé, il a causé son malheur à plusieurs reprises.
Ils se défendent mutuellement : Magnus tue Cronus pour que ce dernier ne tue pas Cléo et Cléo tue une garde d'Amara pour que celui-ci ne tue pas Magnus. Je doute qu'ils soient portés par le sens du devoir. ^^ Tous leurs gestes l'un envers l'autre viennent de leurs sentiments grandissants. Sentiments sur lesquels ils n'ont plus le contrôle.[/spoiler] J'aime beaucoup la façon dont évolue leur relation et j'ai donc hâte de voir ce qu'il va advenir d'eux dans le quatrième tome de cette superbe saga.

Plus ça va, plus j'aime Jonas mais honnêtement, je ne sais pas vraiment pourquoi. Je crois que c'est un tout; sa façon d'être et d'agir, ce qu'il dit et ce qu'il fait, ce qu'il pense... [spoiler]Je ne sais en revanche rien sur ses sentiments. Un coup il embrasse Cléo, un coup c'est Lysandra qu'il embrasse à pleine bouche.

On a donc un double triangle amoureux : Lysandra-Jonas-Cléo / Jonas-Cléo-Magnus.

Et alors que d'habitude je n'affectionne pas le concept du triangle amoureux, là j'avoue que ça ne me déplait pas tant que ça. Même si je préfèrerais que Cléo et Magnus soient ensemble une fois pour toute dans les prochains tomes. ^^ On verra bien !
[/spoiler]

J'ai beaucoup aimé Nic dans ce troisième tome. Plus je le découvre, plus je l'apprécie. Il est très attachant. [spoiler]Et j'aurais vraiment aimé qu'il se passe quelque chose entre Ashur et lui si Amara n'avait pas poignardé son frère en plein cœur ! En revanche, je me demande toujours ce qu'Ashur a dit à Nic ? Il lui a demandé de ne pas oublier ce qu'il lui a dit avant de mourir dans ses bras mais je ne sais pas de quoi il parlait. Alors soit on nous l'a pas encore révélé, soit j'ai loupé un truc. ^^[/spoiler]

Ashur est un personnage que, dès sa première apparition dans le second tome, j'avais envie d'aimer. Mais je ne parvenais pas à savoir s'il jouait ou s'il était sincère. [spoiler]Verdict : un peu des deux. Disons qu'il cachait bien son jeu ! Le fait qu'à la fin il trahit Amara -sa propre soeur- et qu'il s'allie à Nic m'a beaucoup plu et ne m'a pas tant étonnée que ça au final puisqu'il ne semblait pas avoir un si mauvais fond que ça. Dommage que ça l'ait mené à sa mort.[/spoiler] Donc à sa manière, il était plutôt attachant.

Quant à Lucia, mon avis est assez mitigé. Tantôt je l'aime beaucoup, tantôt elle m'agace. Et je la trouve franchement naïve parfois. [spoiler]Lorsqu'Alexius quitte le sanctuaire et devient mortel, il fallait se douter qu'il avait quelque chose derrière la tête celui-là ! Il a passé deux tomes et demi à nous rabâcher qu'il ne sacrifierait jamais son immortalité pour une mortelle !
Même s'il était vraiment amoureux de Lucia -et qu'il l'a demandé en mariage- ça ne l'a pas empêché de la poignarder. Bien qu'elle est survécu et que lui se soit donné la mort pour ne pas avoir à la tuer. Alexius était contrôlé et asservi par Mélénia. Sa mort ne m'a pas attristé puisque je n'ai jamais vraiment réussi à m'attacher à lui. Quelque chose m'en a empêché. [/spoiler] Mais je suis presque sûre que dans le prochain tome, Lucia va faire des ravages. Une tempête approche...

Amara est mauvaise, cruelle et beaucoup d'autres adjectifs de ce genre. Depuis son arrivée dans l'histoire, je ne la sentais pas. Mais je n'aurais jamais cru qu'elle serait mauvaise à ce point. Honnêtement, au départ je pensais juste qu'elle cherchait simplement à foutre la merde et trouver quelqu'un pour réchauffer son lit à la nuit tombée. ^^

Quant à Mélénia elle est carrément folle ! ^^ Je ne l'aimais pas du tout ! [spoiler]Le fait qu'elle soit amoureuse du frère du feu -l'une des Quatre Sœurs- m'a fait rire car je n'imaginais pas une telle chose possible de sa part. J'ai d'avantage ri lorsque ce dernier lui dit que lui ne l'aime pas mais la déteste !

D'ailleurs, allié à Lucia, le frère du feu va probablement être un personnage redoutable et dangereux dans le prochain tome. Hâte de découvrir ça ! [/spoiler]

Dans ce troisième acte, les relations entre les personnages m'ont eu l'air plus mises en avant. Surtout les romances d'ailleurs. Et ce n'était pas pour déplaire.

On va de découverte en découverte. Il y a trahisons, alliances, romance et retournements de situations en tout genre ! [spoiler]La véritable mère de Magnus était en fait Sabina ? Ça m'a laissé sans voix l'espace d'une fraction de seconde. Ensuite j'ai eu un frisson de dégoût quand je me suis souvenue des avances qu'elle lui a fait dans le tome un.

Jonas, Lysandra et Félix qui récupèrent deux des Quatre Sœurs grâce à Cléo qui a trahi Lucia, Alexius et Magnus en révélant leur emplacement aux rebelles ? Bah d'un côté j'ai trouvé ça super et d'un autre j'ai été déçue de cette trahison. Je pense que si Jonas, Lysandra, Magnus, Lucia et Cléo s'alliaient, ça pourrait être plus simple de récupérer les Quatre Sœurs et de faire tomber le Roi du Sang et à présent Amara.

Félix (le nouvel allié et ami de Jonas) qui est en fait sous les ordres de Gaïus ? Je pense malgré tout qu'au fond, Félix n'avait pas dans l'intention de trahir Jonas et Lysandra avant qu'ils ne découvrent la vérité. Après, il décide de s'en aller avec l'une des Quatre Sœurs.
[/spoiler]

Morgan Rhodes m'a offert un super moment de lecture. Ce troisième est pour le moment celui que je préfère. Et après la fin auquel on a eu le droit, il me tarde de découvrir le quatrième opus qui va être épique, j'en suis sûre !

Une nouvelle guerre se prépare...


par Sheo
Insaisissable, Tome 2 : Ne m'échappe pas Insaisissable, Tome 2 : Ne m'échappe pas
Tahereh Mafi   
Oui, bah non, j'ai pas tenu le coup, je l'ai lu, voilà, j'ai craqué. Et ça me fait ressentir des choses paradoxales, je suis heureuse, très heureuse, euphorique même. Mais je suis triste, triste de devoir attendre un an avant la sortie du prochain tome. Ce roman est ... je n'ai pas suffisamment de mots pour décrire combien j'ai attendu de lire quelque chose comme ça, combien j'ai espéré qu'un auteur m'offre cet extase, une fois dans ma vie (et j'en veux plus, plus, plus). Je ne reviendrais pas sur la plume irrévocablement et indéniablement sublissime de Tahereh Mafi, ceux qui ont lu le premier tome savent déjà à quel point c'est une auteure talentueuse.
Des livres excellents, j'en ai lu, et j'en lirai. Celui-ci est différent, pas le meilleur, un des meilleurs, oui. Mais il est différent. Si différent. On n'a pas tellement l'impression de lire un roman, on a juste l'impression qu'on est quelqu'un d'autre, on a juste l'impression de penser, inlassablement, sans réel fil rouge, sans transition, sans mensonges. Parce que les sentiments sont si authentiques, ils sont si véridiques que ça ne nous touche même pas, ça ne nous fait même pas ressentir de l'empathie, c'est plus fort que ça, plus puissant, plus poignant. Waw. Oh mon Dieu, Oh mon Dieu, Oh mon Dieu. C'est haletant, presque fatiguant. Je ne sais pas quoi dire, ni quoi penser, j'en reviens pas.
Les personnages sont...la raison principale qui me fait tant aimer ce livre, et je suis déçue de ne pas pouvoir leur attribuer un 100, un 1000 sur 10. Ils sont incroyablement attachants, incroyablement vrais. Juliette a évolué, oui, et on sent cette évolution. Si je l'aimais au tome un, j'en suis venue à l'adorer, j'ai ressenti tout ce qu'elle a ressenti, agonie, frustration, tiraillement. Warner a évolué, Warner est changé, Warner est...juste Warner. Il n'en faut pas plus pour l'aimer, aimer son imprévisibilité, la contrariété qu'il éveille parfois en nous, mais l'indubitable affection qu'on ne peut s'empêcher d'éprouver à son égard. Adam est toujours aussi magique, mais lui aussi est changé, lui aussi est différent. Kenji est la petite fraîcheur au milieu de ce monde chaotique, celui qui m'a fait sourire et rigoler, même dans les situations les plus dramatiques, ce personnage est vraiment indispensable au roman, vraiment.
Je ne vais pas plus m'étaler (même si je pense l'avoir déjà assez fait), mais Unravel me a définitivement quelque chose de plus que les autres romans YA. Définitivement.


par Dreamer
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas
Tahereh Mafi   
"Mon cœur se brise en mille morceaux."

Avant de faire ce commentaire, j'ai du attendre 2 bonnes heures pour pouvoir à peu près correctement, exprimer mon avis sur ce livre. Car après l'avoir refermé, la seule chose que j'aurais pu écrire serait " ... ". Juste cela. Car ce roman m'a laissé sans voix, sans souffle, sans mots, comme si ce livre avait aspiré mon pouvoir de raisonner.
N'ayant pas fait de commentaire sur les tomes précédents, ma critique englobera les tomes 1, 2, et 2/5, bien qu'il sera beaucoup plus centré sur le dernier tome. Je m'excuse donc d'avance pour la longueur, et pour les plus pressés, vous pouvez passez directement à ma critique du tome 3. (Cinquième paragraphe)
Durant la lecture du premier tome d’Insaisissable, le style de l'auteur m'a tout de suite séduite : Tahereh Mafi à une manière bien à elle d'agencer les mots, de les réunir pour qu'ils ne veulent plus rien dire du tout, ou au contraire, faire un mélange si explosif que nous mêmes, nous avons du mal à en capter le sens complet. Son style colle tout à fait avec le comportement de Juliette: fou, à fleur de peau, qui n'est sure de rien (D’où les phrases barrées, -beaucoup moins présentes, voire absentes lors du dernier tome-). Juliette, enfermée depuis 264 jours, est une fille brisée, anéanti, fragile vulnérable et tellement, tellement...faible. Elle en veut au monde entier mais se déteste par dessus tout. Elle se dégoûte, se veut morte, n'accorde aucune importance à la vie, elle se considère comme un monstre : En effet, tous ceux qui la touche et qu'elle touche se retrouve vidés de leur énergie vitale et meurent si son contact dure trop longtemps, c'est aussi la raison de son emprisonnement: l’empêcher de faire encore du mal à autrui. Ce qu'elle trouve dans un sens, juste. Et puis un jour...Adam. Adam arrive et là, c'est l'explosion, l’apothéose, la révélation: elle peut le toucher. Elle l'aime et ferai tout pour lui...Même quand elle découvre qu'il n'est venu dans sa cellule que sous les ordres de son chef. LE chef des chefs : Warner. Et même quand ce dernier l'a fait sortir de sa prison, lui offre un logement, de l'eau chaude, de la nourriture et des vêtements si luxueux qu'ils en défieraient l'entendement, Juliette reste (presque) de glace. De manière justifiée d'ailleurs, car Warner lui a fait clairement comprendre qu'il comptait l'utiliser comme une arme et qu'elle lui obéirait, comme une espèce de marionnette, sans qu'elle est son mot à dire. Warner apparaît dans ce tome comme l'Ennemi, celui qu'il faut fuir, la figure de tout ce qu'Adam, Juliette et bon nombre d'autres personnes déteste : le Rétablissement.
Bien évidemment, ils arrivent à s'enfuir et après beaucoup de péripéties et l'aide de Kenji, un soldat "déserteur "tout comme Adam (mais beaucoup plus drôle et sympathique, on sera d'accord) ils arrivent à se réfugier au Point Oméga, quartier général de la Résistance, où, tout comme Juliette (et Adam qui le découvrira plus tard),ces "réfractaires" ont des pouvoirs. C'est la fin du tome 1.
Le tome 2 se passe principalement au Point Oméga où Juliette pleurnichotte (Je confirme ce mot n'existe pas) la plupart du temps et où Adam la réconforte...aussi la plupart du temps. Puis Adam découvre qu'il a lui-même des pouvoirs et Juliette décide de "rompre" car son pouvoir risque de le tuer par sa faute.
Et, je ne sais plus trop comment, Warner est capturé et ramené au Point Oméga : On découvre qu'il à lui aussi des pouvoirs et qu'Adam et lui sont ( ATTENTION SPOILER POUR CEUX QUI N'ONT PAS LU LE TOME 2...)...demi-frères !...Et Juliette commence à avoir quelques doutes sur ses sentiments et n'accepte pas le fait d’être attiré par Warner. Mais les circonstances font, qu'à la fin du tome 2, elle soit "obligé" de collaborer avec Warner pour se venger de son père, Anderson; Une guerre à éclaté et beaucoup de gens du "bon coté" sont morts à cause de lui.
Le tome 2,5 est hors série et se place du point de vue de Warner. Un Warner que l'on découvre pas si insensible que ça et clairement amoureux de Juliette. Le carnet qu'elle gardait pendant son emprisonnement est trouvé et lu par Warner. Ses sentiments sont divers, face à la lecture des plus profondes pensées de Juliette; et il est de plus en plus fasciné par elle.
Et enfin, j'arrive à ma critique du tome 3. Un tome qui m'a inspiré beaucoup de sentiments, tellement, tellement de choses à dire de ce tome. Le style qui singularise Tahereh Mafi des autres auteurs est beaucoup moins présents dans ce tome que dans les deux premiers; néanmoins, je crois que des 3, celui-ci dépasse toutes mes espérances (surement aussi, parce que c'est le dernier) .
J'aimerais pouvoir vous faire part de mes sentiments le plus clairement possible. J'aimerais pouvoir vous faire ressentir les mêmes sensations que j'ai éprouvé en lisant ce livre. J'aimerais ne jamais avoir lu ce livre aussi rapidement. Pour le relire. Encore, et encore, et encore, et encore... Sans jamais m’arrêter.
On retrouve Juliette changé. Plus forte, plus féroce, plus...Insaisissable. Je ne sais pas comment Tahereh Mafi fait, a fait, pour que tous les mots de ce roman, ainsi que les autres, nous donne l'impression de nous révéler un interdit, un grand secret, comme si un ange descendait du ciel pour vous chuchoter à l'oreille le plus horrible de tous secrets... Je ne sais pas comment elle fait pour qu'ils donnent l'impression de vouloir dire quelque chose de si profond, de si vivant et de si réel, quelque chose de tellement plus réel que la réalité, tellement plus réel qu'un livre et bien trop réel pour des personnages de fiction; qu'ils donnent l'impression que le tangible devienne incertain et que l'incertain devienne tangible ... Chaque mots vous heurtent jusqu'à briser vos os, briser vos jambes et vos bras, briser votre esprit, vos pensées, briser vos convictions les plus solides,vous faire fondre et vous figer en même temps, vous transmettre tellement et si peu de choses à la fois, et vous faire
à
chaque
fois
de plus
en plus mal
et vous donnez l'impression de chuter et de voler, d’être bien plus vivant que vous ne l'avez été de toute votre vie ou plus proche de la mort à chaque instant... Vous tombez, toujours plus vite, toujours plus bas, toujours toujours...
Plus profond.
Et ma chute n'a été que plus rapide quand les doutes de Juliette se sont transformés en certitude et qu'elle à été sure[spoiler] que c'était Warner, et pas Adam, le véritable amour de sa vie (désolé de paraître clichée), et qu'elle était certaine [/spoiler] du choix qu'elle allait faire.
On découvre un Warner totalement à l'opposée du 1, et quelques parties de sa vie nous sont révélées. Adam, par contre, est presque [spoiler]pitoyable, par son comportement, ses cris et[/spoiler] méconnaissable. Je crois que l'auteure a choisi la solution de facilité pour le choix de Juliette et même s'il ne me déplaît pas, je l'ai trouvé trop facile à mon gout: le choix de Juliette semble évident.
La fin, quoique plutôt rapide, signe à la perfection ces 3 tomes mais donne l'impression de ne pas être le dernier de la série. (Une adaptation en film est peut être prévue.)
Quoiqu'il en soit, ce dernier tome est une merveille, j'aimerais tellement, dans 1 an, y repenser et ressentir exactement les mêmes sentiments que maintenant, un mélange de déception et de joie, d'avoir fini ce livre et de n'y avoir trouvé dans l'ensemble aucun défaut, et que ce souvenir reste intacte, ce moment où je me rends compte que ce livre restera gravé dans ma mémoire...

"Et j'aimerais, plus que tout, savoir comment immortaliser ces moments pour les revivre à jamais.
Parce que celui-ci
vaut tout l'or du monde."

par Fantalex
Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas
Tahereh Mafi   
Je suis brisée, littéralement brisée. Par toute cette beauté, toute cette peine, toute cette agonie, cette tristesse, que je n'aurais jamais pu anticiper. Ces sentiments amplifiés à un degré dont je n'aurai même pas pu deviner le quart, le dixième, le millième. J'ai l'impression de devoir faire un énorme trou dans mon coeur, et l'étirer à l'infini, pour avoir une chance d'y placer tout ce que j'ai ressenti. Je n'ai pas envie de m'arrêter d'écrire, j'ai peur de ne jamais pouvoir décrire toutes les émotions qui m'ont traversée, j'ai peur de ne pas partager convenablement avec vous toute cette beauté que j'ai eue l'opportunité d'effleurer pendant un bref un instant, quelques heures pendant lesquels je me suis sentie vide, vide de moi, vide et vidée. Vidée comme Warner, vidée comme Juliette.
Décrire des sentiments de cette manière, me les envoyer en pleine figure, comme un énorme sot d'eau, comme une monstrueuse claque, me faire ressentir une haine horrible, envers le monde, pour ce qu'il leur a fait subir, me donner la chance de comprendre pourquoi. Non pas de justifier, mais de comprendre, de pardonner à Warner, de lui pardonner ce qu'il a fait, parce qu'il est aussi brisé qu'elle.
Et enfin, chapeau à Tahereh Mafi pour cette écriture, pour ce talent, pour ce poème long de 150 pages, merci.


par Dreamer
Le Dernier Royaume, Acte II : Le Roi du Sang Le Dernier Royaume, Acte II : Le Roi du Sang
Morgan Rhodes   
oh. mon. dieu.

Ça fait déjà quelques jours que j'attends de pouvoir écrire mon avis sur ce roman sur Booknode. Comme je n'avais pas mon ordinateur sous la main, je me suis contentée de le préparer sur un calepin pendant cinq longs jours. D'ailleurs, ma cousine de neuf ans en me voyant lire, écouter de la musique et écrire sur mon calepin m'a regardé très bizarrement.
Je me souviens qu'elle a demandé à son père comment je faisais et mon parrain lui a répondu :
- Tu savais pas ? Louan est un extraterrestre.
Elle m'a regardé avec curiosité tout le reste du temps. ^^

Enfin bref.

Pour commencer, ce second tome de cette saga est parfait. Et je ne dis pas parfait à la légère ! C'est un gros coup de cœur !

Après le premier tome, je me suis jetée presque à corps perdu sur ce deuxième opus. Et je l'avais à peine commencé que déjà, je ne pouvais plus m'arrêter de lire. J'ai même été jusqu'à lire ne voiture, chose que je ne fais normalement jamais.

Honnêtement, Le Roi du Sang vaut le premier tome, il est largement à la hauteur ! Après Les Cendres d'Auranos, j'avoue que je craignais justement que le second tome du Dernier Royaume soit décevant, que l'auteure n'ait pas réussi à nous écrire un deuxième roman à la hauteur du premier. Mais pour mon plus grand bonheur, Morgan Rhodes a réussi haut-la-main !

Honnêtement, j'ai énormément de choses à dire sur ce roman mais énormément fait que je ne sais pas par quoi commencer. Je ne sais pas quoi dire.

J'ai tout simplement tout aimé. L'histoire, la plume de l'auteure, l'univers et les personnages. J'aime même la couverture !

Après le premier tome, j'étais très curieuse d'en savoir plus sur les fameuses Quatre Sœurs ainsi que sur les personnages. Le premier acte était une très bonne entrée dans l'univers de Mytica, le second nous emmène plus loin et plus les pages défilent plus l'histoire devient passionnante.

Dès le début, l'histoire commence fort. L'auteur n'attend pas un seul instant pour nous faire plonger dans tous les différents problèmes des différents personnages. On va de rebondissement en rebondissement.

Le second tome commence là où le premier tome nous a laissé; et nous nous retrouvons en plein cœur d'Auranos qui est à présent gouverné par Gaïus ou le Roi du Sang. Cléo est prisonnière de ce qui était, avant sa mort, le palais de son père, Lucia est plongée dans un profond sommeil, Magnus... eh bien Magnus est égal à lui-même en fait. Il fait ce que son père attend de lui, étant persuadé qu'il est exactement comme Gaïus. Quant à Jonas, il mène la rébellion du mieux qu'il peut. Et avec ça, chacun des personnages mène des combats intérieurs qu'ils ne gagnent pas à chaque fois.

En plus de retrouver les personnages principaux, on retrouve des personnages secondaires comme Aron et la reine Althéa, Brion, Alexius, Nic et Mira... Aussi, on en découvre d'autres comme Lysandra.

De mon avis, les personnages sont encore plus attachants que dans le premier tome. Ou plus détestables, tout dépend de qui on parle. ^^

Cléo est un personnage que j'aime toujours autant. Menée par la haine qu'elle éprouve pour ceux qui ont conquis son royaume, volé son trône et tué les personnes qu'elle aimait, elle continue d'avancer en se disant qu'elle finira par se venger. On découvre une nouvelle Cléo. Une jeune femme plus forte et déterminée, prête à tous les sacrifices. On découvre qu'elle a beaucoup plus de caractère que dans le premier tome. Elle n'est plus la princesse capricieuse du premier opus: c'est à présent une reine sans couronne forte et rusée. Un régal de la découvrir ainsi !

Ensuite il y a Magnus. C'est un personnage que j'ai trouvé un peu de mal à cerner. Je ne sais jamais comment il va réagir, ce qu'il va décider de faire... et j'aime ça ! Il est plein de surprise, il n'est ni bon ni mauvais, il n'est ni tout blanc ni tout noir. Ce gars est tout bonnement super et je crois bien que c'est mon personnage préféré. Mais contre tout attente, dans ce second tome j'ai beaucoup plus remarqué que Magnus prête beaucoup attention à ce que pensent les autres de lui et que le garçon sûr de lui est plus une façade qu'une réalité. [spoiler]Il répète souvent que Cléo le déteste, comme si ça le touchait vraiment, comme s'il s'en soucier et c'est très probablement le cas. Mais jamais il n'a dit si lui aussi il l'a déteste...[/spoiler] De plus, il refoule énormément ses émotions. [spoiler]Je pense que la mort d'Amia l'a plus touché qu'il ne le laisse croire. Il avait essayé de la sauver après tout...[/spoiler] En tout cas, je ne m'étonnerais pas si Magnus finissait par rejoindre la cause rebelle ou par faire quelque chose dans le genre.

Dans le premier tome, j'avais un peu de mal avec Jonas. Mais je l'ai beaucoup aimé dans ce second tome dans lequel je l'ai d'ailleurs trouvé un peu plus mis en avant. Finalement, c'est un très bon personnage. Il est fort de caractère et il n'hésite qu'une seconde avant de prendre une décision difficile. En tant que chef des rebelles, il m'a beaucoup plu. Car à présent il n'est plus seulement aveuglé par la haine et mené par la soif de vengeance. Il a un but réel.

En ce qui concerne Lucia, je l'ai bien aimé dans le premier tome et j'avais vraiment hâte de la connaître un peu mieux dans ce second tome. Mais je ne l'ai pas particulièrement apprécié dans celui-ci. En vérité, elle m'a agacée et je l'ai trouvé étrangement cruelle avec Magnus à plusieurs reprises. Son pouvoir lui mène la vie dure et elle est toujours un peu naïve. J'espère que dans le troisième tome mon avis sur ce personnage s'arrangera car je n'ai sincèrement pas envie de ne pas l'aimer. Mais en tout cas, elle a assez évolué depuis le premier tome, comme tous les autres personnages d'ailleurs.

En ce qui concerne les personnages secondaires, j'ai encore adoré détesté le Roi du Sang. On en découvre d'avantage sur lui et on se rend donc encore plus compte à quel point il est mauvais. Mais c'est un personnage que je me suis plu à détester. Tout comme je me suis plu à haïr Aron ! Ah ce gars m'énerve à un point inimaginable ! Pire que le roi Gaïus. Bien pire. [spoiler]Le fait que Aron ait révélé au roi Gaius que Cléo n'est plus vierge ne m'a pas étonnée. Le fait qu'après avoir accusé Aron de mensonge Cléo décide finalement avant qu'on ne coupe la langue d'Aron d'avouer la vérité m'a fait l'effet à la fois d'une idiotie et d'un acte courageux.

J'ai bien aimé le fait que suite à cela et au fait que le roi Gaius ait insulté Cléo de putain, Magnus ait pris sa défense même s'il ne le fait clairement pas pour elle. Ça fait beaucoup de "fait", n'est-ce pas ? ^^[/spoiler]

La Reine Althéa a un plus grand rôle dans ce roman que dans le premier. Et c'est quelqu'un qui, sous son masque de froideur et d'impassibilité, cache une facette bien sombre de sa personnalité. La reine n'est pas aussi inutile qu'elle n'y parait. [spoiler]Et c'est d'ailleurs à cause d'elle que Lucia reste plongée dans un profond sommeil.

Sa mort m'a étonnée, je ne m'y attendais pas. Au moment où Althéa semble gagner en puissance dans le roman, on la raille de l'histoire. Ni le fait qu'elle ait tué le pauvre et innocent Michol.

Et je me doutais bien que c'est Aron qui la tue ! Il existe trois poignards comme celui avec lequel il a tué Tomas. L'un est avec Jonas à présent, l'un est resté sur la scène de crime pour faire accuser Jonas et Aron a gardé troisième et dernier. Faire le rapprochement n'a donc pas été très compliqué mais c'était une très bonne idée ! [/spoiler]Bravo à l'auteure qui n'hésite pas un seul instant à nous surprendre et c'est pour le mieux ! ^^

J'ai beaucoup de mal à cerner Alexius. Je ne comprends pas trop ce qu'il cherche et je ne lui fais absolument pas confiance. [spoiler]Il se dit amoureux de Lucia alors que dans le premier tome il dit à un moment qu'il faut à tout prix qu'il la tue... moi je dis que ça sent franchement pas bon toute cette histoire ![/spoiler]

Lysandra est une jeune femme pleine d'énergie et assoiffée de vengeance qui rejoint Jonas et la cause rebelle. Et bien qu'au départ elle m'ait agacée j'ai fini par la trouver attachante et par l'apprécier. Il me faut encore un peu de travail pour qu'elle finisse par avoir tout mon amour littéraire comme les autres personnages mais c'est en bonne voie ! [spoiler]Dès que j'ai lu son nom dans la liste au début du roman j'ai su qu'elle tomberait amoureuse de Jonas. Je le sentais gros comme une maison ![/spoiler]

Retrouver Nic et Mira a été un pur plaisir. [spoiler]La mort de Mira m'a étonnée. Je ne m'y attendais pas et je trouve ça triste car elle n'a rien fait pour mériter de mourir. Si tant est qu'on puisse mériter de mourir...[/spoiler]
Nic est un personnage auquel je me suis beaucoup plus attachée que dans le premier tome. Il semble avoir gagné en maturité et c'est pour le mieux ! Ça lui donne plus de charme, je trouve. [spoiler]Dans le premier tome, lorsqu'on rencontre Nic, je me souviens avoir espéré qu'il soit gay et avoir été un tout petit peu déçue en sachant que ce n'était pas le cas. Mais lorsqu'Ashur (un personnage très intéressant), l'embrasse, l'espoir est revenu. ^^ Qui sait ? Tout peu arriver...[/spoiler]

Il y a beaucoup de moments forts dans ce deuxième opus. Comme Le mariage arrangé de Cléo et Magnus, [spoiler]leur premier baiser, la mort de Brion -tué par Aron- et celle d'Aron qui est tué par Magnus lorsqu'il apprend que ce n'est pas Jonas mais bien le seigneur et homme lige qui a tué sa mère -Magnus qui le tue de la même façon qu'Aron a tué Brion d'ailleurs-...[/spoiler]

L'histoire est pleine d'action et les retournements de situations sont nombreux et vraiment supers. Chaque moment de ce livre est unique. Et les relations entre les personnages sont superbes. Tout simplement, je trouve qu'en plus de leur caractère à chacun, les relations qu'ils entretiennent entre eux ont beaucoup d'importances dans l'histoire.
[spoiler]Magnus et Lucia s'éloignent et Lucia tombe amoureuse d'Alexius. Il y a un probable triangle amoureux entre Jonas, Magnus et Cléo qui se met lentement en place... [/spoiler] La romance est un peu plus présente dans ce tome-ci que dans le précédent mais ça n'est pas dérangeant. En fait, ça rend l'histoire encore plus addictive.

Après cette lecture exceptionnelle, je me pose des questions et j'ai hâte de trouver les réponses dans le prochain tome. Et avant d'avoir terminé ce deuxième opus, je n'avais pas remarqué à quel point je me suis attachée à la cause rebelle et à l'histoire en général.

La seule chose que j'espère pour le troisième tome c'est qu'on en apprenne plus sur les Quatre Sœurs car dans ce tome-ci, au final, on en a pas appris des masses.

En tout cas, avec une histoire et des personnages tels que ceux du Dernier Royaume, je ne peux qu'aimer tout ce que l'auteure offre dans tous ces pages ! Et il me tarde de découvrir le troisième acte. :)

par Sheo
Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos
Morgan Rhodes   
Juste : waouh.

J'ai tellement hésité avant de me plonger dans ce roman. Et maintenant, je ne comprends pas pourquoi. C'était une si bonne lecture ! Du genre qui vous donne l'impression d'être fort et faible à travers les personnages et leur histoire.

C'était magique, tout simplement.

L'histoire ne perd pas un instant pour commencer. Dès les premières pages tout démarre et rien ne s'arrête avant la dernière. Lorsqu'on arrive à la dernière page, on ne peut que vouloir connaître la suite.

J'ai beaucoup de choses à dire sur ce premier tome mais je ne sais pas par quoi commencer. Peut-être par dire que ce premier tome promet une histoire tout bonnement épique et que la fin promet une suite à sa hauteur.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Elle est bien construire et l'intrigue est très bien menée. C'est captivant, passionnant et sérieusement addictif. Ce premier opus fut entraînant. Chaque fois que j'arrivais au bout d'une page, je me devais de passer à la suivante. M'arrêter pour travailler ou autre n'était pas facile. Loin de là même !

De plus, l'univers est complet et très intéressant à découvrir. J'aime beaucoup.

Avec ça, la plume de l'auteure est agréable à découvrir : fluide, légère et suffisamment descriptive pour que les mots forment des images lorsqu'on les lit.

Suite à cela, j'ai adoré les dialogues entre les personnages. Ils font passer de véritables émotions et j'avais l'impression que l'auteure les avait écrit tout naturellement, sans jamais se forcer. Ce qui est peut-être le cas après tout. ^^ Ces dialogues ont rendu les personnages plus vrais et c'est un très bon point pour moi.

Les personnages sont attachants. Mais plus que tout, ils sont crédibles.

Cléo a tout de la princesse parfaite : belle et gâtée, qui obtient toujours ce qu'elle désire. Mais dès le départ l'auteure nous montre ce qu'il y a sous les apparences et alors nous découvrons une jeune femme avec un cœur pur, qui ferait tout pour les personnes qu'elle aime. Elle est courageuse et intelligente. Je l'ai beaucoup aimé.

J'ai beaucoup aimé Théon aussi (qui est un personnage secondaire). Dès le départ, j'ai su qu'il ne serait pas qu'un simple garde, qu'il avait quelque chose qui le rendait plus que ça. [spoiler]Sa mort m'a surprise autant qu'elle m'a attristé. Je voulais qu'il se passe un truc entre lui et Cléo depuis le début. Ils s'aimaient et au moment où quelque chose commence vraiment à se passer entre eux, il meurt. C'est triste.

Le fait que Magnus soit celui qui ferme les yeux de Théon alors que c'est lui qui l'a tué avait quelque de déplacé mais aussi d'étrangement respectueux.[/spoiler]

[spoiler]Je pense que la mort de Théon, celle de Emilia et du roi Corvin étaient vraiment nécessaires à l'histoire aussi triste que ça soit. Elles rendront Cléo plus forte, c'est certain.[/spoiler]

Ensuite, il y a Jonas. Honnêtement, au début je ne l'aimais pas du tout. Il s’insupportait; j'avais l'impression qu'il ne prenait sérieusement pas le temps de réfléchir et que son comportement le rendait presque détestable. Mais d'un autre côté, je comprenais parfaitement qu'il soit aveuglé par l'envie urgente de vengeance. Aucun doute, si on assassinait l'un de mes frères (sous mes yeux), j'entrerais dans une rage dont seule la vengeance pourrait me sortir.
Au fil de ma lecture, je me suis finalement aperçue qu'il n'a sérieusement pas un mauvais fond. De plus, il a une âme de leader. Et au final, je me suis vraiment attachée à son personnage. Eh ouais, à présent je l'aime beaucoup. ^^
[spoiler]Son obsession pour Cléo même si tout repose sur la haine m'a beaucoup plu. Quelque chose me pousse à croire que la haine pourrait bien se transformer en autre chose entre eux. J'espère ne pas me tromper car j'ai très envie qu'il se passe quelque chose entre Cléo et Jonas malgré la tristesse de la mort de Théon.[/spoiler]

Même s'il n'est qu'un personnage secondaire, je voudrais parler de Aron. Ce mec est si détestable que j'ai eu envie d'entrer dans l'histoire pour le tuer de mes propres mains. Il est pathétique, égoïste et un tas d'autres adjectifs peu glorieux. [spoiler]J'ai attendu qu'il meurt tout au long du roman mais ce moment n'est pas encore venu. Mais je ne doute pas un seul instant du fait que ça finira par arriver. Et même si c'est très cruel et inhumain, j'espère qu'il mourra dans d'atroces souffrances. ^^ Je me demande ce qui lui arrive à la fin du roman... lorsque Cléo le laisse il est prêt à se rendre aux Limériens donc il doit sûrement être toujours vivant à leur lécher les bottes pour ne pas être impolie.[/spoiler]

Lucia est un personnage que j'ai beaucoup aimé, qui se découvre à peine dans ce premier tome mais qui promet de faire des étincelles dans le prochain. Elle paraît douce et fragile. On aurait presque peur qu'elle se brise au prochain coup de vent. Mais rapidement elle montre qu'elle est beaucoup plus solide qu'elle n'y paraît.
Je voudrais découvrir un peu plus de ce personnage dans le prochain opus. Elle m’intrigue et même si pour l'instant elle semble assez facilement manipulable, je suis sûre qu'elle se défera de cela à l'avenir. [spoiler]J'espère seulement que ses pouvoirs ne la détruiront pas; ne la rendront pas mauvaise car elle est si puissante et son père adoptif est tellement sournois et mauvais que cette éventualité n'est pas impossible. Nous verrons bien ! [/spoiler]

Bien-sûr, je ne vais pas rater une occasion de parler de Magnus. Je m'attendais à ce qu'il soit mauvais et qu'il soit aussi froid et manipulateur que son père le roi Gaius ou le roi du sang. Mais en vérité, je trouve qu'il ne s'en sort pas trop mal pour quelqu'un qui a été élevé sous le toit d'un si mauvais personnage. Et je l'ai beaucoup aimé.
J'aime savoir qu'au delà de son air de dur il y a un cœur qui n'est pas aussi glacial que le royaume dans lequel il demeure. [spoiler]Son amour pour Lucia est touchant. Et en même temps je me sens triste pour lui car elle ne l'aime pas comme lui l'aime. Pour Lucia Magnus est son frère. Même si en réalité ça n'est pas le cas, elle l'a cru toute sa vie. Et lui il l'aime d'un amour loin d'être fraternel. Même quand il ne savait pas encore qu'elle n'était pas réellement sa sœur ! Ça m’attriste pour lui de le voir interdit de l'amour de sa vie. J'espère pour lui qu'elle finira par l'aimer comme il l'aime. Ou qu'il trouvera quelqu'un d'autre qu'il saura aimer. Même si je préfère de loin la première solution.
Amia n'aurait pas été trop mal pour le rôle.^^ Quand Magnus l'aide à s'enfuir et lui dit d'être heureuse pour eux deux c'est tellement mignon ! Et ça prouve qu'il n'est pas aussi mauvais qu'il le prétend. [/spoiler]
Je ne sais pas ce qu'il adviendra de ce personnage dans le prochain tome. Je veux dire, je ne sais pas quel côté de son être il choisira. Sera-t-il mauvais, l'héritier parfait du roi du sang ? Ou trouvera-t-il la force et le courage de se battre pour être lui-même soit un personnage loin d'être détestable. Je l'ai adoré. Mais un Magnus brisé peut faire des ravages, je n'en doute pas un seul instant.

Le roi du sang (Gaius) est littéralement ce que mon père appellerait une tête de mort. ^^ Il est encore plus détestable que Aron. Mais sous tout le pouvoir qu'il détient et sous la peur qui est la base de son emprise sur les autres, je le trouve faible. Et ça le perdra, sans aucun doute.

Les sentinelles sont des personnages qui m'intriguent énormément. Ils sont mystérieux et je ne sais pas trop quoi penser d'eux. Je ne sais pas si on peut leur faire confiance mais en tout cas, j'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur leur compte dans le prochain tome. J'espère.

Morgan Rhodes n'a pas peur de faire souffrir ses personnages, de leur salir les mains et de briser leur cœur. Elle ne craint pas ce qui peut leur arriver comme s'ils pouvaient affronter le monde entier qu'ils s'en sortiraient quand même aux prix de nombreux sacrifices. J'ai aimé le fait qu'elle n'hésite pas et qu'elle rende ses personnages aussi faibles que forts.

Les trois royaumes sont aussi très intéressants à découvrir. Limeros, Auranos et Paelsia sont très différents. L'un vit un hiver éternel, l'autre est riche de tout et le dernier se décompose à petit feu. J'ai beaucoup aimé ma découverte des royaumes de Mytica.

Malgré le fait qu'il y ait beaucoup de choses qu'on découvre dans ce roman, on n'est pas embrouillés par toutes les informations qui semblent nous venir de tous les côtés. Et même si les personnages sont nombreux, on réussit à ne pas les mélanger. Merci au lexique des personnages qui se trouve au début du roman. Il m'a servi à quelques reprises pour savoir à qui j'avais affaire.

Aussi j'ai bien aimé l'histoire des Quatre sœurs. J'espère qu'on en saura plus là-dessus aussi dans le prochain tome. J'en suis certaine même.

La fin de ce roman est tout simplement explosive et nous donne le besoin urgent de connaître la suite. [spoiler]Auranos et Paelsia ont été conquis par Limeros et le roi du sang. Et nos personnages principaux sont confrontés à différents problèmes. Et autant le dire, ils ne s'aiment pas tous. ^^

Et la pensée d'une probable alliance entre Jonas et Cléo ne me déplait pas. Quelle ironie ! Tous les deux ont fait souffrir l'autre d'une manière ou d'une autre et ils vont finalement devoir se supporter encore un peu. Probablement, en tout cas.[/spoiler]

Dans ce premier tome du Dernier Royaume, les apparences sont sérieusement trompeuses et voir au-delà n'est pas chose facile.

Et quand je pense au fait qu'ils cherchent tous la même chose [spoiler]les Quatre sœurs[/spoiler] et qu'ils vont probablement tous se mettre en quête de cela dans le prochain tome, je me dis que ça va exploser. Et seuls survivront les plus forts dans tous les sens du terme.

En tout cas, j'ai adoré et ça a été un véritable coup de cœur.

par Sheo
Jane Eyre Jane Eyre
Charlotte Brontë   
Très joli roman. J'ai beaucoup aimé. Charlotte Brontë n'est pas tout à fait dans le même registre que Jane Austen car Charlotte a un univers beaucoup plus sombre que Jane

par marjolen7
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Une braise sous la cendre Une braise sous la cendre
Sabaa Tahir   
CE LIVRE EST ABSOLUMENT A LIRE. Trop souvent dans ce type de roman la violence est aseptiser et ne laisse aucune trace mais la c'est l'une des rare fois ou on a l'impression d'être dans un vraie monde.
Bon pour les personnages : J'ai tous simplement adoré Laia. [spoiler]Elle a beaucoup d’insécurité mais contrairement à ce qu'elle croit est très endurante. J'ai trouvé ses passages plus intéressants et j'ai préférée son personnage.[/spoiler]

Elias est un personnage que j'ai aussi appréciée mais [spoiler]des fois j'avais vraiment envie de lui mettre mon poing dans la figure. BIEN SUR QUE EL EST AMOUREUSE DE TOI IDIOT. Mais c'est rafraîchissant que pour une fois ce soit le garçons qui se torture sur l'amour. Même si des fois c'est agaçant. Mais ça rend la chose plus vraie. Par compte je le plaint sa mère est une vraie psychopathe et j'ai envie de savoir qui est son père. Je pense qu'il va finir avec Laia. Ils sont mignon ensemble même si je préfère Kennan. Après au delà des histoires de cœur j’apprécie vraiment ce personnage et son envie de rester intègre. Mais je le voie mal finir empereur. J'ai l'impression que ce qu'il veut c'est une vie simple au final. Et après tout ce qu'il a vécue c'est normal. Mais je dois avoué que la scène ou il se compare a Kennan est hilarante. Je l'ai beaucoup appréciée même si j'ai préférée Laia[/spoiler]

[spoiler]Je reste mitigée sur Hel, d'un coté elle subis aussi ce qui ce passe. Après j’espère qu'elle va briser sa promesse. J'ai un peu de mal avec les personnages qui mettent l'honneur devant tout. Et parfois je dirais même qu'il y a plus d'honneur a ne pas respecter sont serment justement.[/spoiler]

[spoiler]Kennan j'ai tellement envie de le voir plus. J’espère qu'il ne va pas mourir. Je sent que c'est le personnage qui a le plus de chance d'y rester. Quand a Cook c'est définitivement un personnage intriguant et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son passé. [/spoiler]

Attendre le prochain tome va être une torture !

par Bellarke