Livres
546 661
Membres
583 031

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de whymsical : Mes envies

La Vie secrète de Bee La Vie secrète de Bee
Sara Wolf   
Dans notre métier de lectrice fleur bleue et aguerrie, on apprend assez rapidement qu'avec du Sara Wolf, on a affaire à une valeur sûre.
Et pourquoi cela ? Parce que cette auteure ne cherche pas la facilité dans une romance où A aime B et vice et versa, mais tient à proposer bien plus, une histoire d'amour qui n'en reste pas là mais creuse bien au fond des choses. Et c'est cette profondeur qui nous accroche complètement: oui, parler dépression, relations toxiques et autres sujets graves n'apporte pas vraiment la gaieté dans les cœurs, mais la vie est aussi faite de cela! Cette nouvelle histoire de Sara Wolf sonne donc encore une fois naturelle et réaliste!
Mais c'est aussi parce qu'elle parvient à y instiller un message profondément positif, d'espoir notamment: les dialogues sont par exemple des perles d'humour, notamment grâce à la drôlitude de toutes ces remarques sarcastiques bien senties.
Moi, cette écriture plus qu'addictive, m'a totalement convaincue et j'ai dû m'engager dans une dure lutte intérieure (perdue d'avance!) pour tenter de réfréner mon ardeur à ne faire qu'une bouchée de ce livre, enthousiasme attisé par la mise en place de la double narration (et les chapitres dédiés à Wolf était comme une drogue donc il me fallait une autre dose rapidement, car oui, j'aime être dans la tête de ces messieurs!) Spoiler alert: j'ai échoué! Puisque j'ai dévoré le livre en seulement une journée...
Mais si je me suis autant imprégnée dans l'histoire, c'est également parce qu'elle était portée par des personnages formidables... La force de caractère qui émane de ceux-là (bon, moins Fitz...)! La vie ne les a pas épargnés et pourtant, ils s'accrochent à elle avec un dynamisme communicatif, en particulier Bee qui porte dignement cette histoire sur ses épaules. C'est de voir l'évolution pas à pas de ces protagonistes qui nous rend accrocs!
Bon par contre, petit bémol pour ce qui est du choix des prénoms, qui ont heureusement des petits surnoms (animaliers) pour tempérer. Car comme dit l'héroïne quand on lui fait remarquer que Béatrix n'est pas un prénom terrible, c'est que Wolfgang c'est bien pire... Et bien, c'est pas faux!
En bref, les moments de joie comme les moments de peine sont ce qui construit la vie mais ce sont eux également qui ont construit ce roman. Cela donne un livre où les difficultés sont transcendées pour amener finalement espoir et amour. Comme toujours, Sara Wolf garde ici sa plume addictive pour nous présenter une histoire d'amour touchante et des personnages autant attachants qu'ils savent être drôles. L'amour est ici un combat qui se gagne!

par Chika
Donne-moi ton cœur, Tome 1 Donne-moi ton cœur, Tome 1
Sara Wolf   
“I simply want your heart, my prince.”

Parfois, vous voyez un livre, vous voyez sa couverture, vous lisez son résumé et vous sentez, au fond de vous, que vous allez adorer. Ça a été le cas avec "Bring me their Hearts".

Zera est une Heartless (une sans-coeur?).
C'est la seconde Heartless de Nightsinger, une sorcière, et elle doit obéir aux ordres de sa maitresse pendant que son cœur reste enfermé dans un pot magique. Elle est envahie par une soif insatiable de sang, de chair, de viscères et de douleur, une faim qui lui murmure des actes terribles et l'invite à céder aux ténèbres. Chaque jour, elle supplie Nightsinger de lui rendre son cœur. Et Nightsinger finit par céder, à une condition; Zera doit infiltrer la cour du royaume de Cavanos en tant qu’épouse potentielle du prince héritier Lucien d’Malvane et lui voler son cœur. Littéralement.
Une guerre se prépare entre les fidèles du Vieux Dieu et du Nouveau, et les sorcières croient que Lucien est la solution pour l'éviter. Avec une noble déchue pour guide, Zera apprend les coutumes de la noblesse et se retrouve parmi les coups de poignard, les querelles et les faux-semblants. Entre essayer de rester discrète et séduire le prince pour atteindre ses objectifs, Zera découvre un lien avec son humanité qu’elle croyait perdue et s’intéresse aux gens qui ne devaient être qu’un moyen de parvenir à ses fins. Mais le jeu dangereux auquel elle joue ne peut avoir qu'un seul résultat: soit Lucien perd son cœur, soit c'est le sien qu'elle perd.

Bring me their Hearts est une histoire fantastique mêlant intrigues de cour, magie et bains de sang. C'est l'une de ces rares histoires où le prince charmant ne sauve pas la demoiselle du monstre. En fait, la demoiselle est le monstre, avec des griffes et des dents acérées, des morts sur les mains et une faim insatiable de sang. Mais la fille à l'intérieur continue de combattre le monstre, avec beaucoup d'efforts. Zera est une méchante, l'instrument de la mort et de la destruction, et c'est un changement rafraîchissant par rapport à tous ces personnages féminins qui dominent la fantaisie YA. Mais il y a aussi de la bonté en elle, un désir d'aider les personnes sans défenses. Sara Wolf fait un travail remarquable en décrivant ce déchirement entre le monstre et la fille. Même quand ses monologues intérieurs semblent longs et tendus, même quand elle ne peut pas apprivoiser la faim et même lorsque le monstre l'emporte, la narration de Zera est unique, empreinte de sarcasme, d'humour noir et de désir de s'en sortir.

“What's worse, Reginall - to be a monster, or to make monsters?”

Zera est un personnage sournois, avec un esprit cinglant et une tendance à dire des choses inappropriées qui ont attiré l'attention de son Altesse royale, le prince Lucien. La chimie qui les unit est vivante depuis le tout début, avec des défis et des plaisanteries, ils ont allumé une flamme qui les consume peu à peu. J'ai pris plaisir dans la tension et les échanges piquants, les contacts volés et les regards brûlants, et j'ai prié pour un résultat qui épargnerait la vie de Lucien et leur donnerait une chance d'être ensemble. Lucien est un personnage à plusieurs couches bien présenté, tout comme Lady Y'shennria. Tous deux ont fait naître chez Zera des émotions et des besoins différents, et être témoin de la faim qui lui murmurait qu'elle était indigne d'eux était douloureux.

Et cette FIN, mon dieu ! Je peux vous dire que j'attends le mois de juin avec impatience !
Donne-moi ton cœur, Tome 2 : Find Me Their Bones Donne-moi ton cœur, Tome 2 : Find Me Their Bones
Sara Wolf   
J'ai adoré ce deuxième tome, que je trouve d'ailleurs meilleur que le premier. Ici la romance, bien que toujours présente dans ce tome, passe au deuxième plan. Nous suivons Zera de retour au palais et appartenant à une nouvelle sorcière. Ses anciens camarades Lucien, Fionne et Malachite ont vu son vrai visage et prennent leurs distances, pendant que Zera se voit confier une mission de la plus haute importance.
Nous rencontrons de nouveaux personnages comme Yorl que j'ai apprécié et j'ai adoré les passages avec Ev.
Dans ce tome l'action, la manipulation, les dangers et bien sûr l'humour sont bien plus présents, on ne s’ennuie jamais ! Et la fin est ... dingue !! J'ai vraiment hâte de connaitre la suite des aventures de Zera !
Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur
Suzanne Collins   
Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! [spoiler]Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît![/spoiler] J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. [spoiler]Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète.[/spoiler] Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

par Kayane
D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it D.I.M.I.L.Y, Tome 4 : Just don't mention it
Estelle Maskame   
Pour être honnête, j'ai eu du mal au départ avec le Tyler d'aujourd'hui. Une fois qu'il a rencontré Eden c'était tout de suite beaucoup plus agréable à lire.
En revanche, je suis totalement tombée sous le charme de Tyler à 12 ans et même si je savais comment ça finirait, j'ai eu mal avec lui et j'ai prié avec lui. Je comprends tellement pourquoi il s'est tu et c'est tellement touchant venant de la part d'un enfant de cet âge qui a déjà ce genre de maturité.
Je ne me rappelais plus de tout ce qu'il se passait mais le principal était là et ça m'a fait du bien de retrouver ces personnages que j'ai tant apprécié il y a à peu près un an.

par Dawn86
Did I Mention it's 10 Years Later ? Did I Mention it's 10 Years Later ?
Estelle Maskame   
Ce roman est un point final a une série juste magique.
J'ai reçu ce petit roman au salon du livre de Montreuil et je l'ai lus en 10 minutes.
Estelle Maskame est une personne vraiment adorable et cela m'a ému de la rencontrer.
Merci à elle de m'avoir fait découvrir une histoire d'amour tout d'abord impossible mais par la suite qui devient un point essentielle de mon adolescence.
Tyler/Eden
No Te Rindas, cette citation me suit depuis mes 16 ans et cela va continuer.
Merci Estelle !
Ma vie selon moi, Tome 12 : La vie commence à New York Ma vie selon moi, Tome 12 : La vie commence à New York
Sylvaine Jaoui   
J'ai été vraiment très heureuse de retrouver notre joyeuse bande d'amis pour une dernière aventure à New-York. J'ai aimé l'histoire, les personnages ont évolué, surtout Justine. Je trouve qu'elle est beaucoup moins bébé que dans les autres tomes et c'est chouette.
Du côté du suspense j'ai été servie. Nicolas et Léa vont ils se remettre ensemble ? Le couple de Justine et Thibault va-t-il survivre malgré la distance ? De qui viennent les mystérieux appels que reçoit Jim ? Est ce que Ingrid va rester avec Tiago ?
En lisant ce livre j'ai eu pas mal de réponses et une ENORME surprise !!!
[spoiler] Oh pu**** La fin est tellement imprévisible. Jim et Justine !!! Le couple que j'attends depuis douze tomes.[/spoiler]
Tes mots sur mes lèvres Tes mots sur mes lèvres
Katja Millay   
The Sea of tranquility est un véritable diamant l'état brut...3 mots pour le décrire : émotions, émotions et émotions....Fucking hard emotions!!

Entrer dans ce the Sea of Tranquility, c'est d'abord aborder un roman mystérieux,ou on se pose des tas de questions et pourquoi et pourqoui..et on se frustre, mais de cette frustration naît une véritable de soif de révélations, donc on continue a naviguer à travers les pages jusqu’à que ce livre fasse intégralement partie de votre vie..Une intrigue crescendo comme je les aime, de personnages réels , attachants, brisés,puissant, en totale perdition..c'est au fil de la lecture, chaperonnée d'un talent fou, que Katja Millay,, insinue ses protagonistes jusqu'à qu ils ne fassent plus qu'un avec vous.

On devient Josh et on devient Nastya...et attention car il est très difficile de s'en défaire...et toutes leurs émotions, ce qu'ils peuvent penser ou dire vont imploser en vous et attention les dégâts.

Je ne parlerai pas des sujets sur lesquels repose roman car je vous enlèverai tout ce qu'il y'a découvrir, et il y'a tellement à découvrir.

Un premier roman de cette auteure..et vraiment un des plus beaux que j'ai pu lire...dans mes favoris pour l'année 2013.

par Lylie34
Le Marchand de sable, Saison 1 Le Marchand de sable, Saison 1
Gaïa Alexia   
Le marchand de sable, conte de notre enfance qui permettait à nos parents de nous berner pour aller se coucher et bien dormir. Ici dans ce roman, nous serons bien loin de la douceur de cette histoire, Nicolas et Pimprenelle n’ont qu’à bien se tenir !

Depuis quelque temps, Nola voit un homme étrange dans ses rêves, celui-ci la terrifie si bien qu’elle s’empêche de dormir pour ne plus le voir. Devenue insomniaque, elle fera des recherches pour savoir qui il est, allant même jusqu’à se faire suivre par un psy pour être sur de ne pas devenir folle. Seulement quand l’homme aussi sexy que terrifiant devient réel, Nola ne sera plus quoi penser, ni quoi faire pour le fuir et ne plus le voir apparaitre. C’est déboussolée, à la fois attirée et apeurée que Nola va finir par rencontrer Le marchand de sable, ne sachant pas pourquoi sa présence l’angoisse autant qu’il la soulage, lui fait du bien sans qu’elle ne comprenne pourquoi. C’est face à un homme séduisant, le Bad boy tatoué, rebelle jusqu’au bout des ongles que Nola devra faire face à des découvertes qu’elle n’attendait pas. Elle va se retrouver souvent confronter à Mane de son vrai nom, à son caractère explosif et destructeur mais aussi à ce regard envoutant et rempli de tristesse.

C’est face à une héroïne au premier abord banale que nous allons suivre cette histoire. Nola est étudiante, elle suit des cours à la fac, peinant dans quelques matières et plus précisément celle sur les Dieux Nordiques. Elle trouvera un allier pour l’aider à remonter ses notes, un professeur en total décalage avec le corps professoral qui sera lui redonner espoir en cette matière sans pour autant la lui rendre plus simple. Nola va dans ce premier tome faire face à beaucoup de chamboulements, faire la connaissance de nouvelles personnes, de nouveaux décors, elle va devoir gérer des émotions inconnues pour elle et qui la bousculeront.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, c’est un texte assez prenant, surtout sur la seconde partie de roman, la première partie m’ayant fait sentir quelques passages un peu longs. C’est à la fois un roman fantastique, romancé mais aussi pédagogique car on apprend beaucoup de choses en le lisant sur les dieux Nordiques. Une fois bien ancrée dans l’histoire et une fois avoir fait la découverte de points importants, il est difficile de s’en détacher. C’est dans le doute et l’euphorie que nous avançons, perdant la notion du temps et du monde qui nous entoure tellement on est happé par l’histoire de Nola et Mane. Les personnages qui nous sont présentés sont intrigants. Nola est tout en simplicité, elle va se dévoiler et s’ouvrir au fil des pages, nous offrant une héroïne attachante et touchante. Mane lui est beaucoup plus difficile à cerner, surtout au départ, on ne sait pas qui il est vraiment, dans le sens où on ne devine pas ses intentions envers Nola : est-il bon ou mauvais ? quel est son but ? tant de question dont les réponses vont petit à petit nous être révélées. Les personnages secondaires vont aussi jouer un rôle important dans cette histoire, certain m’ont surpris, d’autres me font douter sur leur motivation et leur manière d’être.

Gaia Alexia a encore une fois donner à son livre une fin à se taper la tête contre un mur, c’est frustrée que j’ai refermé mon livre, attendant maintenant avec impatience la sortie du second tome.

https://www.livresavie.com/le-marchand-de-sable-saison-1-de-gaia-alexia/

par Natoche
Nos faces cachées Nos faces cachées
Amy Harmon   
Ce livre est terminé.
Une larme au coin de l'oeil.
Un coeur remplit de chaleur.
Et l'impression que ce livre m'a changé.

C'est l'histoire de la vie, des souffrances, de la mort, de nos âmes belles ou laides, de la vraie beauté, de l'amour et de tous ses sentiments qui nous dépassent.

On trouve dans ce livre, des personnages aux grands coeurs, qui nous font rire, et pleurer.
Des personnages honnêtes, et qui voient la vie comme elle est.
Des personnages qu'on aiment parfois un peu trop...

Fern, la jeune fille qui a peur de son visage, qui a peur de son corps, qui croit être laide. Un personnage grâce à cela au grand coeur, qui aide toutes les personnes qui l'entoure. Une jeune fille qui aime lire et écrire comme nous. Comme c'est dit dans le livre, elle est un Miracle.
Ambrose, le beau garçon...
Non, pour sa beauté mais pour ce qu'il est à l'intérieur, c'est ce qui le rend beau. Il est intelligent, et cite Shakespeare. Au fur à mesure du livre, il apprend des choses qui le rend meilleurs.
Bailey, le plus amusant, intelligent.
Celui qui restera sûrement le plus dans ma mémoire.
Rita, la jeune fille magnifique. Qui a croisé des personnes sur sa route qu'elle n'aurait pas dû croiser, et l'a rendue forte et indépendante.

Souvent, on peut lire des souvenirs, ce qui est vraiment important car ça nous fait aimer encore plus les personnages. Ces souvenirs deviennent mes souvenirs et restent à tout jamais graver dans ma mémoire.

Dans le livre, on cite beaucoup de chansons, je vous conseille de les écouter en les lisant. On a presque l'impression d'être dans la pièce avec eux et d'être un nouveau personnage; c'est très amusant.

Conclusion, on nous apprend qu'il faut regarder par dessus l'apparence pour voir ce qu'il y a dans le coeur des gens. Pour voir enfin la lumière des âmes qui nous entourent et qui nous éblouissent parfois.
Car souvent les personnes qu'on croient les meilleurs sont souvent les pires.

par Ayat

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode