Livres
558 801
Membres
607 229

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Pegh 2021-07-17T20:17:20+02:00

Au-dessus de nos têtes, un fracas se fait entendre. La porte de ma chambre semble avoir été enfoncée, entraînant le bureau avec elle. Je sursaute, en panique totale cette fois, même si je tente de ne pas leur montrer. Très difficilement.

Et je me trouve toujours à poil !

Bon sang ! Fugitif, quel boulot de merde !

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-07-15T11:50:41+02:00

Malgré mes doutes, mes questionnements et mes ressentiments, le seul avec qui j’ai envie et besoin de me raccrocher c’est celui qui complique tout. Celui-là même qui ne sait plus sur quel rythme nous jouons. Un peu de violon dans un rif de gratte. La diva sur la scène d’un concert de hard métal. Le piano qui n’a rien à foutre dans la mélodie et qui pourtant lui donne tout son sens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-07-15T11:50:28+02:00

Je ferme les paupières en laissant la magie de ses gestes faire leur office, provoquer quelques frissons le long de ma nuque, de petites étincelles dans mon âme et une vague de chaleur sur mon cœur. Et ça fait du bien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-07-15T11:50:15+02:00

Songeuse, pas content, mais vachement bien gaulé pour un ex-flic. Bon, ça, ce n’était pas super utile de le préciser.

Enfin quand même… S’il veut, je peux l’aider à gratter son torse. Après tout, les cordes, les torses, même combat. Bassiste un jour, bassiste toujours. Je gratte tout, j’suis pas regardant. Surtout après quatre ans d’abstinence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-07-15T11:49:58+02:00

Trop tard, une protubérance malvenue est déjà en train de soulever le drap comme si elle montait une tente dans un camping. Et pas les tentes à piquets, non, je parle de la tente qu’on jette et qui se déplie toute seule en deux secondes chrono.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-07-15T11:49:44+02:00

J’ouvre ma portière et abandonne Chewie quelques minutes pour étendre mes jambes, et surtout pour aller pisser un bol, parce que cette fois, ça urge. J’ai repoussé le moment, redoutant l’attaque des adeptes de Raymonda sur la peau si lisse et si fragile de ma magnifique et monstrueuse verge. Comment pourraient-ils passer à côté, franchement ? Elle ne brille pas dans la nuit, mais se remarque beaucoup le jour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par kmrct89 2021-06-29T09:31:31+02:00

Il paraît que quand on arrive à jouir d'un baiser, on devient un crétin d'amoureux...

Bordel ! Je crois que je suis foutu.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode