Livres
462 214
Membres
419 356

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par likebooks 2019-05-22T23:54:01+02:00

Nous semblions être aux antipodes l'un de l'autre, et je comprenais en fait l'étendue de mon erreur : elle et moi, nous nous ressemblions bien plus que nous ne voudrions jamais l'admettre, bien trop fiers l'un et l'autre, la faute à nos vies respectives. Désormais tout me semblait limpides. Clair. Evident.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Grdegirafe 2019-05-20T21:47:54+02:00

Casey

Putain.

C’était la troisième bagnole qui me passait devant sans s’arrêter. Comme si l’humiliation ne suffisait pas, un nuage de poussière la suivit jusqu’à ce que j’en tousse. La poisse.

— Va te faire foutre ! hurlai-je au conducteur fou qui traçait à l’horizon.

Exaspéré, je m’avançai sur le bitume et tentai le tout pour le tout. La circulation n’avait rien de dense dans les parages. Je commençais sérieusement à envisager de partir à pied. Mais à ce rythme, j’en avais pour deux ou trois jours. Le marathon ne me tentait guère. Blasé, je décidai de m’asseoir et d’attendre là que quelqu’un daigne enfin s’arrêter. Rien ne se produisit. J’allais péter une pile. En prime, j’étais mort de fatigue. Puis le hasard intervint. Un moteur enroué s’approchait. Je contemplai l’horizon, en quête de mon nouvel espoir. Une vieille Mustang apparut, le noir luisant sous les rayons du soleil. Je me redressai sans pour autant quitter le milieu de la route et levai les bras pour signaler ma présence. Aucune échappatoire possible, cette fois. Le véhicule stoppa net et un sourire naquit sur ma trogne. Je détaillai le conducteur – la conductrice en l’occurrence. Un chignon blond, des mèches en pagaille, lunettes noires vissées sur le nez, et pas franchement l’air ravi de trouver un piéton devant ses roues.

— Tu peux dégager de là ? Je n’ai pas que ça à faire ! hurla une voix fluette depuis la Mustang.

Je restai une minute comme un con avant de me marrer. Elle klaxonna.

Bien décidé à ne pas troquer ma chance de me barrer du coin pour une question de fierté, j’approchai du véhicule et posai une main dessus en me penchant vers la conductrice, visiblement peu encline à la causette. La chance me souriait : elle n’avait pas démarré quand j’avais contourné la bagnole pour la rejoindre, elle aurait pu.

— Salut, entamai-je la discussion. J’ai besoin de faire quelques bornes en direction du sud…

— Je vais à Elk Grove, me répondit la blondinette, sans plus d’états d’âme.

Je réfléchis une minute avant d’enchaîner.

— Tu pourrais me déposer sur la route, alors ?

— Je pourrais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode