Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Wildkitten : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Clan Marian, Tome 2 : Teddy Le Clan Marian, Tome 2 : Teddy
Lucy Lennox   
Second roman de la saga Le Clan Marian, une famille très soudée, dont 6 frères et une sœur biologiques Pete, Jamie, Thad, Jude et Simone, et 3 adoptés Ginger, Dante, Mav Griffin. Certaines scènes sont explicites avec des relations M/M.

Teddy veut à tout prix prendre en photo le docteur James Marian, le célèbre «Homme qui murmurait à l’oreille des animaux sauvages». Après 6 tentatives par e-mails refoulés, il décide de passer à son plan diabolique pour avoir son numéro : un faucon blessé.
Après une folle semaine avec sa famille dans la Vallée de Napa, Jamie échange avec un photographe agaçant, jusqu’au jour où il le trouve devant sa porte.

James «Jamie» Marian est vétérinaire, consultant de la vie sauvage. Il vit dans l’isolement des parcs nationaux, en Alaska. Un grand changement quand on a grandi dans une grande famille. Il est calme, très posée et doux.
Theodore «Teddy» Kodiak est photographe de la vie sauvage. Il n’a plus que son père alcoolique et grand fumeur. Il est fils unique mais a grandi avec son ami Mac. Il voyage beaucoup pour son travail. Il n’a que des relations éphémères avec homme ou femme. Il est arrogant et dragueur.

La narration est à la première personne avec le point de vue de Jamie et de Teddy.
L’intrigue est menée avec légèreté. Teddy ne veut pas s’engager, il ne veut blesser personne, surtout pas Jamie. Il préfère fuir et retourner à son travail. Jamie a peur de s’engager encore, et d’être encore blessé. Il est effrayé.
La plume est fluide et très facile à lire. Les descriptions avec les animaux dans la faune sont réalistes et très belles. L’humour est magique, moins présent que dans le premier tome, mais plaisant. Le rythme est classique et agréable.
Les émotions sont mignonnes. Jamie a une perte de confiance en lui depuis son ex Brian, parti le jour de leur mariage. Teddy ne veut plus perdre le contrôle sur sa vie. Il joue sur la colère et le désir pour faire sortir de sa coquille Jamie. Les relations intimes sont sensuelles et régulières, le déroulement est souvent le même.

Une belle rencontre dans un endroit isolé, deux personnes recherchant quelque chose de différent ayant une passion commune prenant de la place dans leur vie. Une belle histoire d’amour, calme et mignonne. La plume est une merveille. À découvrir !

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/07/le-clan-marian-2-teddy-lucy-lennox.html

par Matoline
Will et Will Will et Will
John Green    David Levithan   
ça se dévore et ça se savoure ! Ce livre est un chef-d'œuvre de l'année 2011. Déjà, c'est du John Green, donc forcément, ça présageait de la qualité. Mais lààààààhhhh... Wahou !!! Une petite merveille très dynamique, drôle, émouvante, dansant sur le fil de l'Amour, avec un grand "A", celui entre les potes, celui entre un garçon et une fille ou entre deux garçons.
Les deux Will sont diamétralement opposés (chacun incarné par un auteur), mais pourtant ils se comprennent, ils gravitent tous les deux autour de la même planète. Il y a le Will qui essaie douloureusement de se faire oublier, et le Will qui essaie simplement de s'oublier lui-même. Il y a le Will "normal" et le Will dépressif, le Will discret et le Will cynique, provocant, qui utilise son mal-être comme une arme.
Le style de David Levithan est assez unique, particulier, dérangeant au début, et avec l'habitude, c'est juste... parfait. Juste comme il faut, parce que ça reflète complètement Will Grayson n°2 (n°1 ?).
J'étais avec 2 copines quand on a découvert cette sortie. Et on a toutes les trois acheté, dévoré et adoré le bouquin. C'est une histoire de mec. Alors certaines filles pourraient peut-être se poser la question de l'identification. Vous posez pas la question. C'est complètement universel, que ce soient des garçons est une excuse. Je crois que je me suis jamais autant identifiée à chacun des personnages principaux (qui sont pourtant 3 mecs). J'ai compris des trucs sur moi que je comprenais pas forcément.
Vraiment.
Sincèrement.
Je vous le conseille.

par flo0wer
Georges, le monde et moi Georges, le monde et moi
Illana Cantin   
Entre le petit défi "tour du monde en livres" que je me suis lancée au mois d'août et la rentrée littéraire, je n'avais pas lu de romans Young Adult depuis presque deux mois ! Un comble quand on sait qu'il s'agit de mon domaine de prédilection et du rayon dont je m'occupe à la librairie où je travaille. Mais il faut dire aussi qu'aucune nouveauté ne m'attirait vraiment ces derniers temps...Toutes les récentes sorties dans ce genre littéraire ne me tentaient pas. Jusqu'à ce qu'une cliente me demande "Georges, le monde et moi" et que je retourne tous les cartons de la réserve pour le lui trouver. En lisant le résumé j'ai pensé "ça, ça pourrait me plaire". Et je ne me suis pas trompée !
Bon sang cette lecture à été totalement addictive ! Je n'arrivais pas à décrocher. Je voulais, je devais, continuer à lire pour connaître le destin des personnages exceptionnels créés par Illana Cantin.

Car le grande force de ce roman, c'est avant tout ses protagonistes. Plus que des personnages, je les ai vus comme des amis tant ils m'ont touchée et m'ont amusée. J'avais hâte de lire la fin pour tout savoir de leur histoire et en même temps j'avais peur de terminer ce roman car l'idée de les quitter me transpercait le coeur (non, j'exagère à peine). Commençons par Priam, le héros de ce roman. C'est un garçon qui m'a vraiment émue. Ce maniac du contrôle perd littéralement tous ses repères en tombant amoureux d'un autre garçon. À partir de là, commence pour lui une longue réflexion. Qui est-il vraiment ? L'auteure insiste sur le fait qu'il n'est pas forcément gay et j'ai trouvé ça très bien. Ma meilleure amie était très amoureuse d'une fille au lycée mais n'en a jamais aimé d'autres et n'est par la suite sortie qu'avec des garçons. Les filles ne l'intéressaient pas. C'était juste Elle. Ce roman m'a rappelé son histoire et m'a du coup un peu replongée dans mes propres années lycée. J'aurais aimé pouvoir soutenir Priam comme j'ai soutenue mon amie. Mais la remise en questions de Priam n'est pas seulement sexuelle et amoureuse. C'est toute sa vie qui bascule. Et à travers son parcours, le lecteur apprend lui aussi à réfléchir.
Parlons maintenant de Georges. Ah Georges ! J'aimerais qu'il aime les filles pour pouvoir sortir avec lui. Ou plutôt non, j'aimerais être un garçon pour pouvoir sortir avec Georges. C'est typiquement le genre de personnalités qui me fait craquer. Et ses jeux de mots...! Qu'est ce qu'il m'a fait rire ^^
J'ai aussi aimé leur petite bande d'amis bien sûr. Gabrielle et Charlotte, puis Thibault et Eliott. Ce dernier m'a particulièrement touché. On sent que c'est un grand enfant qui ne se maîtrise pas toujours. S'il se comporte comme un gros connard à un moment, il trouve le moyen de ravaler sa fierté et de faire son mea culpa. J'ai trouvé ça bien de montrer que tout le monde peut changer et que l'amitié la vraie, peut vaincre les préjugés. On ne dirait pas comme ça au depart, mais au final, Eliott apporte un message positif; on peut faire évoluer les mentalités.

L'autre force de ce roman c'est son style. Simple, sobre, réaliste. Il s'agit d'un roman français et ça se ressent. Pas de gros cliffhanger de malade, pas d'histoires tirées par les cheveux (bon, la "fausse disparition" de Georges peut être un peu. Mais passe encore), pas de romantisme exacerbé. "Georges, le monde et moi" est un roman très ancré dans la réalité. Il est d'autant plus facile de s'identifier à ces personnages qui nous paraissent accessibles. On pourrait facilement être potes avec eux. Je me suis promis de lire "Love Simon" qui traite également, mais d'une manière différente j'en conviens, de l'homosexualité chez les ados et du regard des autres, justement pour comparer le style américain et français. En général, le premier est un peu plus too-much sans vouloir la jouer chauvine. J'ai aussi trouvé très juste la manière dont l'auteure traite le passage de l'enfance à l'adolescence. Une fois de plus, elle fait preuve de beaucoup de justesse.

Bon aller, un petit élément négatif avant de conclure. Il en faut bien un ! Le seul reproche que je fais à ce livre, c'est la manière dont il traite, ou ne traite pas d'ailleurs, de la sexualité. [spoiler]Après tout, c'est une part essentielle d'une relation amoureuse, surtout à cet âge et j'aurais pensé que le sexe entre Priam et Georges serait plus abordé. Attention, je ne demandais pas des scènes super chaudes. Ce n'est pas de ça qu'il s'agit. Simplement, on sait qu'une première fois est un acte important et une autre étape dans le passage de l'adolescence à l'âge adulte. J'aurais voulu savoir comment Priam abordait cette première fois avec son petit ami, j'aurais aimé que ses pensées soient plus détaillées. Là, j'ai été un peu déçue de cette première fois expéditive qui tombe comme un cheveux sur la soupe. Ça ne collait pas avec le reste du roman. Voilà. [/spoiler]

"Georges, le monde et moi" est donc un énorme coup de coeur !!! C'est pour moi LE roman young adult de la rentrée et je recommande sa lecture à tout le monde ! Personnellement, il m'a fait du bien. Il m'a émue, il m'a fait rire. Et plus que tout, il m'a fait réfléchir !

par Saturna
Coalition, Tome 2 : Christophe Coalition, Tome 2 : Christophe
Lora Ly   
Contrairement au premier tome que je n’avais pas apprécié, j'ai pris plaisir à lire ce roman. La répartition action/romance est plus équilibrée, il y a plus d’action ce qui me semble logique pour une équipe comme la coalition. Le fait que la relation évolue lentement entre les protagonistes est logique vu que Christophe est de base hétéro et elle n'est ni trop lente ni trop rapide, surtout avec au milieu les discussions à cœur ouvert entre Mika et Christophe qui osent faire part de leurs craintes malgré que ce soient deux hommes.
On découvre aussi une autre facette de Christophe, pour qui j’ai eu un coup de cœur, qui n’est pas que le mariole de la troupe. Son côté protecteur m'a fait chavirer.
J'ai aussi apprécié qu'au milieu de leur relation les autres personnages ne soient pas oubliés, comme la scène de l'avion sur les problèmes de Kyle ou encore Manuel et Lana.
Et l'humour, c'est un truc qui m'a plus aussi, les répliques qu'ils se balancent, sans peur du fait d'avoir des métamorphes en face d'eux.
C’est donc globalement un tome mieux construit, avec une intrigue intéressante, des personnages qui évoluent. Je n'en dirais pas plus pour ne rien dévoiler mais je vous le conseille pour les fans de militaires et romance humain/métamorphe.

par Floreen
Coeur meurtri Coeur meurtri
Garrett Leigh   
Lien ici --> http://wp.me/p5AuT9-2ml

Un livre que j'ai voulu lire pour deux raisons. La première, le résumé. Et la seconde et la plus importante, une auteure que j'ai déjà eu l'occasion de lire en VO (en anglais) et qui m'avait beaucoup plus...

L'histoire de deux hommes qui vont vous toucher en plein cœur.

Deux hommes issus de deux mondes totalement différents. L'un est un Travellers (nomade de la population Irlandaise). Un jeune homme qui n'a aucun choix. Une vie qu'il n'a pas demandée et que l'on lui a imposée dont il n'a jamais tentée de fuir. L'autre est un Gorjer. (nom attribué à ceux qui ne sont pas des Travellers). Un pâtissier solitaire qui a repris l'entreprise familiale.

Mais un été dans une petite ville côtière des Cornouailles, leurs chemins vont se croiser et chacun va vivre une expérience qui va marquer leurs vies à jamais. Une nuit qui permettra à l'un d'oublier ces moments de peur, de douleurs, de honte et de cauchemars. Et pour l'autre, cela va éveiller en lui des sentiments qu'il n'aurait jamais cru ressentir pour quiconque.

Un rêve ancré en eux et qu'ils ne pourront oublier. Mais parfois le destin vous réserve bien des surprises. Car dix-huit mois plus tard, leurs chemins vont à nouveau se croiser mais tous deux ont énormément changé. Une attraction toujours présente. Une amitié renaissante. Une confiance qui s'installe. Un lien spécial qui se tisse. Mais quand le passé refait surface tout bascule et s'effondre comme un château carte…

Garrett Leigh sait comment bouleverser ses lecteurs…

Une plume précises, captivante et addictive. Une intrigue qui est menée avec brio, qui est intense en sensations et qui est riche en rebondissements. Un ton saisissant et un rythme soutenu où l'on se laisse happer par ce torrent émotionnel. Des sentiments bruts qui sont parfaitement retranscrits. Des personnages principaux comme secondaires qui sont remarquablement travaillés. Un duo qui va évoluer dans le bon sens.

Le plus impressionnant ?

L'auteure nous met face avec une grande habilité à une dure réalité qui est malheureusement toujours d'actualité. Nous sommes témoins de la brutalité et des humiliations dont subissent ces êtres fragiles dès leur enfance. C'est stupéfiant et insupportable de voir que ces victimes pensent réellement qu'elles n'ont pas de choix. C'est tellement enraciné en eux que même lorsque l'amour et la gentillesse des autres sont assez proche d'eux, il n'y a que de la méfiance. Je l'avoue j'étais révoltée face à ce sentiment d'impuissance de ne pouvoir les protéger contre ces monstres. Et en même temps plus d'une fois j'ai eu le cœur brisé. Mes larmes ont coulé sans que je m'en rende compte. Mais il aura suffit d'une infime lueur pour que je commence à reprendre espoir.

En bref,

"Cœur meurtri" est un petit bijou à l'état brut qu'il faut absolument découvrir. Garrett Leigh fait partie de ce groupe d'auteurs qui arrive à vous faire ressentir une vive douleur tout en nous laissant un magnifique message…
À demi-mots, Tome 1 : 101 choses à faire avant de mourir À demi-mots, Tome 1 : 101 choses à faire avant de mourir
Lily Haime   
Encore une fois, cette auteure a réussi à me faire vibrer. Si l’idée de départ n’est pas vraiment original – un mourant qui fait une liste des choses qu’il aimerait faire – ce sont surtout l’histoire entre Mia & Jace, leur relation, les aventures qu’ils vont vivre ensemble et la manière dont s’est écrit qui font la différence. Et leurs amis, leurs familles… Une histoire touchante, dont la fin m’a fait pleurer à cause des paroles, des actes des personnages qui sonnent si justes. A nouveau une magnifique histoire. Et même si certains disent de Lily Haime qu’elle ne change pas son schéma d’écriture, ce qui n’est pas entièrement faux, et du coup se détourne de ses livres, moi, je ne me lasse pas de ses écrits mais surtout de sa manière d’écrire, cette sorte de poésie qu’elle met dans ses textes, de ces émotions qu’elle arrive à faire passer dans de simples mots.
Concernant les 2 nouvelles, je les avais déjà lues lors de leur première parution et j’ai apprécié de les relire, surtout Birdie.

par Floreen
Le gentleman et la canaille Le gentleman et la canaille
Bonnie Dee    Summer Devon   
Dès les premières pages de ce roman historique, nous sommes emportés dans l’ambiance du temps passé, tant les auteures ont su, avec les mots, le phrasé, les dialogues, nous instaurer les uses et coutumes de ces temps anciens …
Même si parfois, j’ai eu quelques difficultés avec les dialogues, le côté très ou trop pompeux, alambiqué, qui ne m’a pas toujours permis de vraiment ressentir les émotions … Je dois avouer que j’ai passé un agréable moment de lecture, et que je suis plutôt surprise d’avoir aimé l’histoire proposée, puisque d’habitude je fuis ce style où les personnages ne communiquent que par le vouvoiement …
Ce roman nous propose, l’histoire peu conventionnelle de deux hommes d’univers opposés, deux mondes que tout séparent … Celle d’Alan, ancien militaire, traumatisé qui se remet tant bien que mal de ses blessures, qui se méprise pour ces attirances … et celle de Jem, un jeune prostitué, ayant vécu une enfance sordide, qui malgré tout cela, déborde d’une joie de vie intense …
Doucement, au fil des pages, des actions, des interactions, de leur quête pour sauver une jeune fille du danger qui la menace, ces deux hommes vont s’apprivoiser, se compléter…. Sans le savoir, c’en sans rendre compte, en douceur et avec pudeur, ils vont se donner l’un à l’autre, s’attacher… Ils vont se sauver mutuellement, l’un en offrant à l’autre un avenir plus doux, l’autre en donnant à ce dernier l’envie de vivre tout simplement ….
Voici un livre qui vous fera passer un agréable moment de détente, en vous offrant du suspens, du danger, de la douceur, de la tendresse, de l’amour, des moments Hot … Un livre qui vous ouvrira les portes d’un monde ou s’aimer différemment des normes établies, est un combat permanent, mais un combat qui vaut le coup d’être mené…

Sweet Summer, Tome 1 : Marlone Sweet Summer, Tome 1 : Marlone
Marie H-J.   
Tout commence par un pari lancé par Jean-Eudes, qui dirige l’association Sweet Home dont Marlone, Milan, Valentin et Dorian ont du mal à se détacher alors qu’ils y sont depuis pas mal d’années. Alors pour les forcer à se prendre enfin en main, il leur lance le pari de trouver quelqu’un dans un délai de deux mois. Au grand damne des quatre amis.

Dans ce premier tome de Sweet Summer, nous suivons Marlone. Il a rejoint Sweet home quand il s’est éloigné de sa famille après son coming-out. Comme chaque été, il travaille pour un camp en tant qu’animateur. Le reste du temps il enseigne la boxe dans un club.

Il ne se cache pas de sa sexualité et s’assume. Dès le premier jour il rencontre Tristan, un père dont le fils, Damien va passer les deux prochaines semaines au camp. Bien enfermé dans son placard, il ne s’autorise pas à s’assumer pour ne pas que son fils en souffre. Lui et Damien ont déjà une relation difficile à cause de la mère de l’enfant et les parents de celle-ci qui n’ont pas supporté l’homosexualité de Tristan. Il s’interdit de vivre pour ce qu’il est depuis ce temps. Autant dire qu’entre les deux hommes cela s’annonce mal.

Aucun des deux ne recherche du sérieux pour diverses raisons mais l’amour ne se commande pas et surtout quand les sentiments pointent le bout de leur nez, il est difficile de les rejeter. Marlone, Tristan et Damien, à leur manière, vont s’aider les uns les autres, amélioreront leur relation pour vivre sereinement leur possible futur ensemble, comme une famille. Ils évoluent ensemble. Ils feront face à des personnes hostiles et irrespectueuses mai s’en sortiront avec brio.

J’ai été peinée par Damien et son père. La souffrance qu’ils gardent tout les deux en eux, le manque de communication, l’incompréhension. Ils ont besoin l’un de l’autre mais ne savent pas comment s’exprimer. Marlone va beaucoup les aider sur ça. J’ai bien aimé la relation qui se créée entre Marlone et le petit garçon qui voit ce dernier comme un modèle. Et c’est vrai car il apprendra qu’on ne résout rien avec la violence et les injures.

L’auteure m’a fait vivre un bon moment de lecture. Les personnages sont entiers, ont du caractère malgré leurs failles. On découvre l’amour, l’amitié, l’intolérance. Et mention spéciale pour les conversations sur messenger qui m’ont fait rire aux larmes plus d’une fois.
Les roses Cherokees, Tome 1: 1993 Les roses Cherokees, Tome 1: 1993
Lily Haime   
http://unlivreunehistoireunelectrice.blogspot.com/

Je me répète sûrement encore… mais à présent vous savez l’amour inconditionnel que je porte envers la plume et les romans de Lily Haime, ce n’est donc pas une surprise de retrouver une chronique sur son nouveau livre sorti il y a quelques semaines !

En effet, dès l’annonce, j’ai su que j’allais craquer. Lily est mon autrice préférée.
Je me suis donc jetée dessus et l’ai demandé en service presse.

Dans 1993, nous rencontrons deux jeunes hommes de quasiment vingt deux ans, à savoir Angel et Jay.
L’un issu d’un milieu riche et l’autre fils de pêcheur.

Angel vient de sortir major de sa promo à l’université d’Harvard. Il doit rentrer chez lui à Harrison, avant de poursuivre ses études dans l’université locale avant d’intégrer le conseil d’administration de l’entreprise familiale « Mitchell Corp ». Un chemin que son père, son grand-père et son arrière-grand-père ont suivi, il n’a pas le choix de répéter ce cycle infernal.
C’est un jeune homme beau, très intelligent, mais tellement malheureux au fond.
Il étouffe, il survit dans un univers qui n’est pas fait pour lui. Il voudrait être libre comme sa mère l’était.
Il rêve de pouvoir tout envoyer balader et vivre de sa passion, à savoir l’écriture.
Il a hérité du don de sa mère pour les mots. Mais Angel, est loyal, bon et ne voudrait surtout pas décevoir son père, même s’il commence sérieusement à le haïr.
Il obéit et ne bronche pas. Il va terminer ses études, intégrer le conseil et épouser April.

Jay, lui est un jeune homme libre, confiant, qui en a bavé et qui en bave encore à cause de son orientation sexuelle. Il est montré du doigt. Harrison est une petite ville, les habitants sont très conservateurs et ils n’acceptent pas la différence.
Jay s’en fou royalement, il vit comme il le veut et les gens peuvent aller se faire voir.
D’ailleurs après l’obtention de son diplôme, il quitte cette ville pour aller vivre dans la Grosse Pomme (New York).
Jay est en colère contre Angel, l’abandon du jeune homme six ans plus tôt lui est resté en mémoire et il ne comprend pas celui-ci qui agit en parfait petit nanti.

Les retrouvailles des protagonistes sont plutôt froides. Mais l’amour n’a pas dit son dernier mot…
Angel et Jay sont loin d’imaginer la tournure que va prendre leur histoire.
Angel peut se raconter des idioties, il ne peut pas rester loin de lui, il est attiré comme un aimant et Jay peut se cacher derrière sa colère, il en est de même, il a Angel dans la peau !

Leur histoire est très belle. Vraiment très difficile mais magnifique.
Lily, avec ses mots, sa plume sait nous transmettre toutes les émotions nécessaires.
On est ébloui par tant de poésie, de tendresse et surtout par la justesse des sentiments de nos héros.

Un roman qui ne peut pas nous laisser indifférent. On ressort de ce livre complètement bouleversé, c’est indéniable, Lily est une magicienne.
Bravo !

Une romance douce, belle et réelle. Les personnages sont adorables, touchants et tellement réalistes. On vit avec eux à travers les pages. C’est incroyable !
Tout est parfait dans ce premier opus. L’histoire, l’univers, la plume, les persos principaux et secondaires. Rien n’est laissé au hasard. Un énorme coup de cœur !

Conclusion :
Une fois de plus je suis sans mot devant un tel chef d’œuvre. Lily est très douée avec les mots. Ce roman est incroyable, par sa justesse, son réalisme et surtout par l’histoire qui y est comté.
Lancez-vous ! On se dit rendez vous en Avril pour la fin de ce dyptique

par Emy3489
Sweet Summer, Tome 2 : Milan Sweet Summer, Tome 2 : Milan
Marie H-J.   
C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé les héros de Sweet Summer. Milan est un personnage qui m’a intrigué dès sa présentation par Jean-Eudes dans le prologue du tome consacré à Marlon. Milan est un Coeur tendre, mais qui a grandi un peu trop vite. Ce livre est une superbe découverte à dévorer sans modération. Je vous en dis plus sur nos héros :

Milan est un jeune homme qui n’a eu aucun mal avec son homosexualité du moins en apparence : il l’assume. Notre héros est toujours prêt pour une discussion même ultra matinale avec ses comparses de Sweet summer. Il sort d’une longue relation longue qui ne s'est pas terminé très bien... Dans ce récit, on le découvre au milieu d’amis de sa famille avec lesquelles il a grandi en croisière au large de la Grèce, ... Et si notre ami avait besoin de lunettes pour voir ce qui est juste en face de son nez depuis des années…

Emeric est le fils des associés du père de Milan. C’est un grand rêveur, il aime le dessin, sa passion. Il est un grand timide, ce jeune homme cache un secret à tout le monde depuis des années… Émeric m’a touché parce qu'avec lui, on se retrouve à revivre ce que l’on ressent quand on tombe amoureux pour la première fois. J’ai adoré sa fragilité, mais j’ai aussi eu une méga envie de le frapper derrière la tête parce que monsieur va faire une connerie monumentale…

Deux personnages m’ont laissé un peu perplexes, j'ai hésité entre l'envie de les balancer par-dessus bord ou de les qualifier de Cupidon en herbe :

Chloé et Elsa, les frangines déjantées, mettront du Coeur à l’ouvrage dans leur mission cupidon même au risque d’envenimer la situation…

Bien entendu, on retrouve nos amis sur le sweet summer messenger :

Marlon, toujours dispo pour ses amis, et en plus nous ne le perdons pas de vue avec son cher et tendre
Dorian, notre bourreau de travail de service, on le retrouve avec toute la sagesse qui le caractérise
Valentin, alors lui c’est mon chouchou, il a un sens de l’humour bien à lui et on voit que ce jeune homme à un petit coeur à cajoler, j’ai hâte d’en savoir plus sur lui

j’ai aussi des personnages que j’aurais bien enfermés à fond de cale :

Alexandre, l’ex de Milan, ce monsieur revient la bouche en Coeur en espérant se faire pardonner.
Le gang des mamas, elles sont super-intrusives et ont oublié que leurs enfants ont grandi

Cette série est LA série à lire cet été. Marie HJ signe encore là une saga magnifique avec des sentiments magiques. Notre auteur à une manière bien à elle de nous emmener dans ses romans grâce à une plume magique et envoûtante dont elle seule a le secret. Milan est un héros comme j’’aime : il est à la fois tendre, fort avec un petit Coeur que l’on a envie de protéger. Emeric est un jeune homme qui va grandir tout au long de ce récit : il passera de l’adolescent à l’homme. Ce livre est pour moi une romance parfaite pour l’été vu sa douceur et son côté romantique. Notre romancière montre par son écrit l’importance de rester soi-même et de ne pas changer par amour.

Je répète ce que j’ai dit au premier opus dans ma conclusion : si vous hésitez à vous lancer dans la romance mm tentez la série sweet summer qui est tout en douceur avec des sentiments puissants.

par Sonia-Noe