Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de wilkymay : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
The Conquerors Saga, tome 2 : Now I Rise The Conquerors Saga, tome 2 : Now I Rise
Kiersten White   
4,5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/books/374/chronique-the-conquerors-saga-tome-2-now-i-rise-de-kiersten-white

“Hold hands with the devil until you are both over the bridge.
Or kill the devil and burn the bridge so no one can get to you.”

Je vais me répéter par rapport à ma review de And I Darken, mais il faut que je le dise : cette série possède des couvertures absolument magnifiques. JE SUIS ÉBLOUIE. Et je suis très heureuse que la beauté de ces couvertures reflètent la beauté de l'histoire et des personnages. J'avais aimé And I Darken bien que je ne m'attendais pas à un tel récit et, je trouvais d'ailleurs que ça manquait un peu d'action. En effet, la série est davantage concentrée sur les personnages et leur développement plutôt que sur l'intrigue (même si elle est bien présente, ne vous inquiétez pas !). Bref, en lisant Now I Rise, je savais parfaitement à quoi m'attendre et je me suis donc beaucoup plus prise à l'histoire que dans le tome précédent. DU COUP. JE SUIS TROP CONTENTE. Parce que j'ai ADORÉ. Et maintenant je me demande vraiment comment j'ai fait pour ne pas autant aimer And I Darken : je veux le relire immédiatement pour changer ça !

Dans Now I Rise, on suit toujours le point de vue de nos merveilleux personnages : Lada et Radu. Anw, ils m'avaient tellement manqué ces deux-là, quel bonheur de retrouver mon adorable petit Radu et ma féroce petite Lada. Je les aime tant. Ils sont tellement différents l'un de l'autre, je ne saurai pas les départager, je les aime tous les deux à égalité !

Nos protagonistes sont séparés durant tout le bouquin ; on suit donc deux intrigues complètement différentes ! Une concernant Radu qui joue le rôle d'espion pour Mehmed au sein de la ville de Constantinople ; l'autre concernant Lada qui est toujours aussi déterminée à devenir Prince de Wallachia, son pays natal. Les deux points de vue étaient tout aussi intéressants l'un que l'autre. Là encore, je ne saurais les départager car ils sont tellement opposés et tout aussi captivants. Seul petit bémol, j'ai trouvé que cette alternance de points de vue d'un chapitre à l'autre rendait les deux histoires assez difficiles à suivre parce qu'on était sans arrêt balancés d'un récit à l'autre : pas le temps de faire "ouf" que l'on changeait radicalement de point de vue et de décor. Je m'y suis faite au bout d'un certain temps mais c'est vrai que c'était un peu dommage. En même temps, je ne vois pas comment l'auteure aurait pu faire autrement pour raconter ces deux histoires sans trop nous perdre, ahah.

Lada m'a tellement impressionnée. Pleine de ressources, brutale et cruelle à souhait lorsqu'il s'agit de faire face à ses ennemis mais adorable et aimante lorsqu'il s'agit de ses soldats. On voit qu'elle lutte toujours pour trouver sa place au sein d'une société où les femmes n'ont pas leur place dans les champs de bataille. Je suis tellement fière d'elle pour tout le chemin qu'elle a parcouru et la façon dont elle a géré les choses dans ce tome, c'était assez jouissif, ahah. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et n'hésite pas à remettre à leur place tous ceux qui s'opposent à elle.

“No one will be more brutal than me. No one will be more ruthless. And I will never stop fighting.”

Radu, quant à lui est en terrain ennemi. Toujours éperdument amoureux de Mehmed, il ferait tout pour lui. C'est pourquoi, lorsque ce dernier lui confie la mission d'infiltrer la ville de Constantinople afin de sécuriser sa victoire, Radu ne se le fait pas demander deux fois… malgré le danger que cette mission représente. Mon petit Radu est tellement fort pour s'intégrer qu'il se fait tout de suite des amis et tombe même amoureux d'un de ses ennemis. Ça m'a réchauffé le cœur mais ça m'a aussi BRISÉ le cœur. Anww, Radu… Il ne savait plus où placer sa loyauté et remettait même en question les ordres de son précieux Mehmed (ce qui était un exploit pour lui !). Le développement du personnage de Radu était tellement magnifique, j'ai adoré. Aussi, ce que j'aime beaucoup dans cette série, c'est la façon dont l'auteure dépeint la religion, surtout à travers le personnage de Radu qui y trouve la paix et la sérénité. Je ne suis pas quelqu'un de croyant et donc je n'ai jamais aimé tout ce qui concernait ce sujet et encore moins, lire un livre où cet aspect est très présent… mais honnêtement, jusqu'ici, And I Darken et Now I Rise m'ont réellement ouvert les yeux. Et j'aime beaucoup le fait que la sexualité des personnages ne soit pas remise en question par rapport à leurs croyances, c'est tellement rafraîchissant et très inspirant.

(citation)
Nazira grabbed his arm, spinning him around to face her. She was livid. “Do you think my love of Fatima is wrong?”

He held up his hands. “No! No.”

“God encompasses more than any of us realize. The peace I feel in prayer is the same I feel when I am alone with Fatima. The clarity of fasting is the same I have when we work side by side. When I am with Fatima, what I feel is pure and good. I cannot imagine a god who hates anything that is love, any way we find to take tender care of each other. I want you to find that same love, and I never want you to hate yourself for any love that is in you.” She pulled him close and he let her, wondering if it was possible for him to ever have the clarity and purity of love that she had.”


Now I Rise a dépassé mes attentes à de nombreux niveaux. La fin était géniale, j'ai juste envie d'avoir le troisième dans mes mains aussi vite que possible. Je ne suis pas prête à quitter ces personnages adorables et tourmentés !

par wilkymay
The Conquerors Saga, tome 1 : And I Darken The Conquerors Saga, tome 1 : And I Darken
Kiersten White   
4/5

“Her spine was steel. Her heart was armor. Her eyes were fire.”

Les fictions historiques ne sont pas le genre que j'ai l'habitude de choisir en priorité mais je dois avouer que cette couverture est plutôt… FANTASTIQUE. Mais pas que. L'histoire me semblait également plutôt intéressante. Un retelling du personnage iconique : Vlad l'Empaleur, qui a également inspiré le mythe de DRACULA. Mais… et si Vlad l'Empaleur était Lada l'Empaleuse ? Oh. My. Gawd. C'est la meilleure idée du moooonde.

“No one expects a princess to be brutal.”

L'histoire débute avec la naissance de Lada, suivie par celle de Radu, un an plus tard. Dès son plus jeune âge, Lada fait preuve d'une grande agressivité, de force et de cruauté. Elle souhaite prouver à son père, Vlad Dracul, qu'elle mérite son attention, qu'elle mérite d'être sa fille. Car vous vous en doutez, le XVème siècle n'est pas vraiment la période la plus glorieuse pour les femmes ! Malgré cela, l'auteure a su créer un personnage féminin fort qui parvient à se démarquer et à casser les préjugés de l'époque (difficilement, mais sûrement !)

À l'inverse de sa sœur, Radu est très sensible, rêveur, délicat… et beau. Le XVème siècle ne fait pas de cadeaux aux femmes, mais plus généralement aux faibles. Et malheureusement, Radu l'est aux yeux des autres enfants de son âge qui ne se privent pas de faire de sa vie un cauchemar. Radu passe donc le plus clair de son temps en train de pleurer ou de se réfugier sous les jupes de sa nourrice qu'il considère comme sa mère.

On suit la vie des deux enfants à Wallachia, leur lieu de naissance, jusqu'au jour où ils sont emmenés au beau milieu de la nuit par leur père vers l'Empire Ottoman. On apprend alors que Vlad Dracul a vendu ses enfants aux ottomans afin d'assurer son trône à Wallachia. #notcool

CE LIVRE. Ce livre n'étais pas ce que j'avais espéré. Je pensais qu'il y aurait du gore, du sang, beaucoup d'action et d'empalements ? Mais en réalité, ce n'est pas du tout le centre de l'intrigue. C'est sûr, il y en a un peu, mais la violence n'est pas aussi prononcée qu'on pourrait le penser. Elle est surtout suggérée ! Donc, pour les âmes sensibles, n'ayez crainte !

“On our wedding night," she said, "I will cut out your tongue and swallow it. Then both tongues that spoke our marriage vows will belong to me, and I will be wed only to myself. You will most likely choke to death on your own blood, which will be unfortunate, but I will be both husband and wife and therefore not a widow to be pitied.”

Je confesse : je me suis pas mal ennuyée durant ma lecture. L'histoire se concentre principalement sur la vie et le développement de nos personnages principaux et surtout sur les conspirations politiques et tout ce qui se réfère aux affaires de cour. Il y avait beaucoup d'informations sur les différents ennemis, alliés, plans de guerre, etc.

Wowowow. STOP. STOP. Je veux voir Lada empaler des gens, please. *sors très loin*

Malgré le fait que ce ne soit pas un livre rempli d'action, de brutalité et de combats, ma lecture n'a cependant pas été désagréable ! J'ai ADORÉ les personnages de Lada et Radu. Ces deux-là ont des personnalités opposées, mais j'ai trouvé leur développement et leur dynamique super intéressante et captivante. Le point fort de And I Darken était, sans hésiter, ses personnages principaux. Je précise "principaux" parce que les autres personnages que nos héros ont été amenés à rencontrer durant leurs aventures ne m'ont pas tant marquée que ça. Je me souviens de leur nom et de ce qu'ils représentent aux yeux de Lada ou Radu mais c'est tout : on n'a pas l'occasion de vraiment s'attacher à eux.

Bien sûr, il n'y a pas que Lada et Radu qui sont importants dans cette histoire. Mehmed, fils du Sultan de l'Empire Ottoman, est également sous les feux du projecteur. On n'a pas accès à son point de vue (et je trouve ça un peu dommage) donc je ne me suis pas vraiment attachée à lui… contrairement à Lada et Radu qui, eux, sont complètement accro. Ces trois-là sont les meilleurs amis du monde dans le livre et j'ai beaucoup aimé lire à propos de leurs relations complexes. TRÈS complexes.

Quand je dis "complexes", c'est qu'il y a un certain triangle amoureux entre eux… Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas le genre de triangle totalement détestable. J'ai trouvé que cet amour impossible a été super bien utilisé dans l'histoire ! Ça m'a même brisé le cœur… ANNNW RADU. #tristesse Et ce n'est pas le triangle amoureux basique d'un personnage qui ne sait pas qui choisir entre deux autres personnes. Ici, il s'agit plutôt de sentiments qui ne vont que dans un sens…

En résumé, And I Darken est un roman qui se concentre surtout sur la vie des personnages et les manigances politiques. Ça manque un peu d'action à mon goût et il y a parfois un peu trop d'informations d'un coup mais les personnages rattrapent vraiment tout ça. Ils sont très bien approfondis et développés, j'adore Radu et Lada ! Des thèmes importants son abordés puisque Lada se questionne beaucoup en tant que femme et adolescente, de même que Radu sur sa sexualité. Les relations d'amitié, d'amour et de fraternité qui lient chacun des personnages étaient super bien exploitées dans ce livre. Leur dynamique était parfaite, j'ai adoré les dialogues entre ces personnages attachants et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures. + COUVERTURE MAGNIFIQUE.

http://www.milkywaygraph.fr/article/books/192/chronique-the-conquerors-saga-tome-1-and-i-darken-de-kiersten-white

par wilkymay
La Faucheuse, Tome 2 : Thunderhead La Faucheuse, Tome 2 : Thunderhead
Neal Shusterman   
4,5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/469/chronique/thunderhead-arc-of-scythe-2-de-neal-shusterman

"Because rain is the closest thing I have to tears."

Oh mon dieu. Je n’étais pas prête pour un tel cliffhanger. Ce livre m’a complètement renversée. Ça va être dur de parler de Thunderhead parce que c’est bien connu que plus on aime un bouquin plus les mots nous manquent pour le décrire.

Déjà, je pense avoir mieux apprécié ce tome que le précédent. J’ai lu Scythe l’année dernière et je ne m’en souviens déjà presque plus. J’ai d’ailleurs dû lire un résumé de tout ce qu’il s’y était passé avant d’attaquer le second tome. Et je crois que j’ai bien fait, ahah.

Il me semble que l’un des points qui m’avaient le plus dérangée était la romance entre Citra et Rowan. Ici, je n’ai absolument rien à dire à ce sujet puisqu’il y a ZÉRO romance. Nada. Et j’en suis soulagée. Citra et Rowan sont séparés pendant la majorité du bouquin, donc pas le temps de fleurter, ahah.

Un autre point qui m’avait refroidie était le rythme du bouquin que j’avais trouvé trop lent. Malheureusement, c’est encore le cas dans ce second tome mais je m’y attendais plus ou moins donc cela m’a légèrement moins dérangée. Mais quand même, je tiens à souligner que ce livre était très dense et long. En tout cas, c’est mon ressenti.

Néanmoins, j’ai bien pris conscience que c’était nécessaire pour créer un tel world-building. Sans ça, ce livre ne serait pas ce qu’il est. On passe d’une scène à une autre et certaines paraissent décousues de l’intrigue, presque anodines, mais TOUT est calculé.

L’univers du livre est juste l’un des plus riches et complexes que j’ai jamais lu. C’est franchement incroyable. Cet aspect m’avait déjà beaucoup plus dans Scythe, et cela continue d’être le cas dans Thunderhead. C’est tellement bien pensé, tellement bien construit. Juste WOW.

Dans ce tome, on en apprend davantage sur le monde post-mortel dans lequel vivent nos personnages et c’était génial. Je ne pensais pas qu’on pouvait explorer plus loin cet univers MAIS SI. Il y a tellement de choses. AAAH. Il existe par exemple des personnes marquées comme Unsavory qui sont en fait des délinquants et ils ne sont pas autorisés à parler avec le Thunderhead. Et l’histoire se construit autour de ce concept et waw, j’ai adoré en savoir plus sur les Unsavories. C’était super intéressant !

Il y a également des territoires dans le monde qui font office d’expériences sociales pour le Thunderhead. Ce sont des endroits qui ont des règles particulières, par exemple dans un de ces lieux, il faut absolument avoir une modification du corps comme des implants, etc. Et il ya le Texas où justement, la règle est qu’il n’y a PAS de règles. Je vous laisse imaginer ce que cela donne, ahah.

EN PARLANT DU THUNDERHEAD. OH MON DIEU. C’était mon personnage préféré. Oui, je dis bien “personnage”, même s’il s’agit en réalité d’une Intelligence Artificielle. On se rend compte peu à peu que le Thunderhead a des sentiments. Il considère les humains comme des enfants qu’il doit protéger. Sachant que ce sont les hommes qui l’on créé, c’est juste FOU. Les humains sont à la fois ses enfants ET ses parents. Aaaah.

Et il y a un nombre incalculable de parallèles avec la religion actuelle. C’était tout simplement mind-blowing. Rien que d’y repenser j’en reste encore sans voix. En gros, le Thunderhead est une sorte de dieu. Il est omniscient, il sait tout du monde. Ahlala, tous les parallèles sont juste incroyables. Je ne peux pas en dire plus, c’est vraiment du PUR génie.

Concernant les autres personnages, je les adore également. Citra et Rowan sont géniaux. Ils suivent chacun leur propre voie dans ce livre.

Rowan est devenu Scythe Lucifer et tue les scythe qui sont corrompus. TROP BADASS. Mais une fois qu’il en tue un, d’autres vont prendre leur place et c’est un bout sans fin. Rowan est destiné à de grandes choses selon le Thunderhead, mais est-ce vraiment là sa vocation ?

Citra est tout aussi badass a sa manière. Elle est devenue une véritable Scythe. Elle s’appelle d’ailleurs Scythe Anastasia et on suit ses premiers pas dans le métier. J’adore sa façon de glaner. Elle laisse un mois aux personnes qu’elle doit glaner, le temps qu’ils puisse se faire à l’idée et préparer leur mort. Ensuite, elle leur accorde le droit de choisir la façon dont ils vont mourir. Je trouve ça super intéressant le fait qu’elle ait choisi de glaner ses sujets de cette façon, ça en dit long sur sa personnalité.

On fait également la rencontre Grayson Tolliver. Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi on suivait ce personnage, mais peu à peu, l’intrigue se dévoile et on voit que Grayson est en réalité très important ! Il a été élevé par le Thunderhead puisque sa famille ne fait pas attention à lui mais lorsqu’il devient Unsavory, Grayson ne peut plus communiquer avec l’IA. C’est un véritable coup dur pour notre personnage, mais en réalité, tout était calculé par le Thunderhead…

Des plot-twists de PARTOUT. Bon, il y en a surtout durant la seconde moitié du bouquin (le livre est assez lent à démarrer comme je le disais plus haut). Mais une fois que les coups de théâtre arrivent, on n’est juste PAS PRÊTS. On se rend compte que tous les petits détails qui nous ont été présentés avant et auxquels on n’avait pas forcément prêté attention étaient SUPER IMPORTANTS. On fait alors le rapprochement à la fin, pour le grand bouquet final, et c’est glorieux. Oh. Mon. Dieu. Du génie, je vous dis.

Il me FAUT le troisième tome.

par wilkymay
La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait
Neal Shusterman   
3,5/5

Dans un monde futur, où l'humanité a atteint son apogée, la mort naturelle n'existe plus, la paix dans le monde règne, les inégalités, la famine et la pauvreté ont été éradiquées, tous les secrets de l'univers ont été découverts… Mais pour réguler la population mondiale, les Faucheurs sont nécessaires. L'histoire suit donc Citra et Rowan, deux jeunes adolescents, recrutés par le Faucheur Faraday en tant qu'apprentis.

Mais Citra et Rowan ne sont pas si enthousiastes que ça à l'idée de tuer des gens et d'être mis à l'écart de la société durant le reste de leur vie (ce qui peut s'avérer très long dans un monde où l'on est immortel). Pour les motiver un peu, ils vont devoir entrer en compétition l'un contre l'autre : le vainqueur deviendra véritable Faucheur et devra tuer le perdant.

Les prémices de l'histoire sont très alléchantes. J'avais hâte de savoir comment allait se dérouler toute cette impossible affaire !

On est tout d'abord introduit dans un monde utopique hyper fascinant et bien construit. J'ai adoré en savoir plus sur ce qu'était devenu la société de cet univers futuriste. C'était à la fois incroyable et un peu déprimant ! Tout est parfait, mais comment les gens peuvent bien avoir envie de quoi que ce soit si le monde dans lequel ils vivent est TROP parfait ? Ça doit être super ennuyeux et sans intérêt ! Ce futur parfait remet tout en question et nous fait réfléchir sur nos propres fondements. L'internet que nous connaissons a été poussé jusqu'à ce qu'il devienne conscient et dépasse l'intelligence de l'homme : on l'appelle le Thunderhead. C'est lui qui régit les sociétés humaines et qui remplacent les démocraties/monarchies, etc. Il n'y a plus de politicien, juste un ordinateur qui fait tout le boulot ! Et malgré ce que l'on pourrait penser, cet "ordinateur" n'est pas devenu fou et n'a pas pris le contrôle du monde, c'est même grâce à lui que la vie sur Terre est devenue parfaite ! J'ai adoré en savoir plus sur ce système, j'ai trouvé ça très intéressant et… un peu inquiétant.

“The greatest achievement of the human race was not conquering death. It was ending government.”

Bref, l'univers de La Faucheuse était un pur régal : en apprendre plus au fil des pages était ce que j'ai préféré !

Quant aux personnages Citra et Rowan, je n'ai pas grand chose à dire sur eux. Je n'ai pas eu le sentiment de m'être beaucoup attachée à eux. Je n'arrive même pas à les visualiser. Blond, brun ? Il doit bien y avoir eu une phrase parmi les 435 pages de ce livre qui a du en faire mention, mais je ne m'en souviens plus, ahah. Je crois que j'ai quand même une petite préférence pour Rowan : j'ai juste adoré son évolution ! Il est passé de l'adolescent banal et discret à un personnage hyper badass, froid et calculateur ? BON. J'avoue, je suis peut être une psychopathe pour aimer cette personnalité ? Mais je trouve qu'il était BEAUCOUP plus intéressant comme ça que quand il était tout gentil et insignifiant… Quant à Citra, j'ai également bien aimé sa personnalité mais elle était plus facile à oublier. Dans le genre très studieuse, meilleure en tout, super intelligente, etc. MAIS. Elle aussi était très badass et, c'est grâce à elle que la plupart des mystères ont été résolus, donc, je ne vais pas complètement la dénigrer non plus !

Par contre. Je n'ai trouvé AUCUNE alchimie entre eux. Je veux bien une relation d'amitié, et encore, j'ai du mal à voir leur complicité : mais PAS. DE. ROMANCE. PLEASE. J'ai trouvé que c'était forcé et pas naturel. Cependant, ne vous inquiétez pas, la romance dans ce livre ne consistait pas à les voir s'embrasser toutes les 30 secondes, c'était plutôt du style "raconté, plutôt que montré". Je m'explique : on nous DIT que Rowan et Citra sont attirés l'un par l'autre, mais on ne nous montre pas de véritables interactions romantiques entre eux (il y en avait quelques unes mais pas assez pour faire de ces deux-là un couple). C'était donc assez agaçant de voir que les principaux arguments qu'ils se trouvaient pour ne pas faire telle ou telle chose étaient que ça pourrait nuire à l'autre. PARCE QU'ILS S'AIMENT. UGH. Non, trouvez-moi une autre raison parce que ce n'était, en aucun cas, plausible.

J'ai beaucoup aimé en savoir plus sur les Faucheurs et leur fonctionnement. Les leçons que recevaient Citra et Rowan en tant qu'apprentis nous permettait d'apprendre en même temps qu'eux ! C'était très intéressant, mais c'est vrai qu'au bout d'un moment, je me suis un peu lassée. Vers les 70% du livres, il n'y avait toujours pas de véritable intrigue ou d'action, donc je commençais un peu à décrocher. D'ailleurs, si vous recherchez un livre rempli d'action, celui-ci n'est pas fait pour vous ! Il y en a très peu : l'histoire est dans l'ensemble plutôt posée bien qu'il y ait des meurtres un peu partout, ahah. C'était plutôt centré sur les secrets, les mystères à résoudre.

“Immortality has turned us all into cartoons.”

Vers la fin du bouquin, passé le cap des 70% du livres, les choses se sont tout de suite accélérées et j'ai tout simplement adoré ! Rien que pour la fin, j'avais envie de mettre un 4/5 mais en prenant du recul, j'ai néanmoins décidé d'abaisser ma note par rapport au reste qui m'avait un peu ennuyé.

En résumé, La Faucheuse est une lecture très captivante et riche au niveau de son univers utopique. Il n'y avait cependant pas beaucoup d'action, et je ne suis pas parvenue à m'attacher suffisamment aux personnages pour donner une note maximale, mais ma lecture n'en fut pas moins agréable car ça changeait vraiment de mon style de lecture habituel.

https://www.milkywaygraph.fr/article/books/276/chronique-la-faucheuse-tome-1-futur-parfait-de-neal-shusterman

par wilkymay
Fairy Tail, Tome 18 Fairy Tail, Tome 18
Hiro Mashima   
[spoiler]Que Gerald soit amnésique, je m'y attendais pas, le voir pleurer non plus[/spoiler]

Sinon, ce qu'il y en a à dire, c'est comme les autres volumes : drôles, bourré d'action, et avec des personnages toujours aussi déjantés.

par Jenna95
Fairy Tail, Tome 16 Fairy Tail, Tome 16
Hiro Mashima   
Un tome très intéressant qui nous permet de rentrer dans une nouvelle aventure encore plus intéressante... La bataille contre Luxus étant fini, les membres de Fairy Tail se doivent maintenant d'affronter la nouvelle menace qui plane sur le pays, et qui est du à une guilde clandestine très puissante. Ce tome nous fait donc pénétrer dans une nouvelle mission très intéressante et innovante, cette fois-ci Lucy et ses amis vont devoir faire équipes avec des membres d'autres guildes, et je dois dire que c'est assez intéressant... On découvre ainsi pas mal de nouveaux personnages qui semblent vraiment importants pour la suite, mais qui sont aussi très sympathiques et agréables. Il me tarde de voir un peu plus en détails comment cette aventure et cette alliance va se poursuivre.
En tout cas, on a le droit à un tome original et très bien trouvé, la nouvelle mission est très intéresssante, et elle va nous permettre de voir nos héros confrontés à de nouvelles situations... Bon, ce n'est pas un tome avec beaucoup de combat, mais il nous permet cependant de nous imprégner de la nouvelle aventure et tous les détails nouveaux qui nous sont donnés pour la suite de la série.
[spoiler]Luxus est donc radié de la guilde par Makarof, et j'ai trouvé que la parade était très jolie, c'est touchant de voir Luxus regretter ce qu'il a fait, et puis le voir ému, c'est sympathique aussi... Bon, après Lucy va revoir son père qui revient lui demander de l'argent, et c'est vraiment triste de la voir de nouveau déçu par son père... Même si dans le fond elle ne peut pas s'empêcher de l'aider et de chercher à le protéger...
Bon après tout cela, on découvre la véritable nouvelle mission, qui est de détruire la guilde clandestine des Orascion Seis qui semble vouloir s'emparer du Nirvana, une ancienne et très puissante magie... De ce fait, Natsu et les autres vont devoir s'associer avec d'autres guildes, donc Léon et Cherry, ainsi que Ichiya et ses sbires, ainsi que Wendy... C'est intéressant de voir une équipe aussi atypique, entre le pervers d'Ichiya, la très jeune Wendy et son chat Carla, dont Happy va tomber amoureux, cela promet une suite assez particulière. D'autant plus que tous les membres de cette alliance ce sont fait battre en très peu de temps par les six membres de la guilde ennemie... Ils semblent vraiment redoutables, et je me demande ce qu'ils veulent à Wendy...[/spoiler]

C'est donc un tome très intéressant et agréable à regarder, j'ai beaucoup aimé la tournure que prend la série, et il me tarde de lire la suite. Les dessins sont toujours aussi bien faits, et on a le droit à un tome plein d'émotion, avec une pointe d'humour. En tout cas, ce seizième nous promet beaucoup d'actions et de rebondissements pour les tomes à venir, et il me tarde de voir ça.

par elana55
Fairy Tail, Tome 2 Fairy Tail, Tome 2
Hiro Mashima   
Rire pendant toute une lecture est devenue possible grâce à Fairy Tail que je qualifierais de Meilleur Shōnen de l'Univers! Ce tome est Fantastique (comme tous les autres d'ailleurs) Comme d'habitude L'action, l'aventure et L'humour s'y trouve. Quand je pense à Fairy tail et à ses personnages déjantés, un seul mot me vient à l'esprit: GÉNIALISSIME!

par Mimanga
Fairy Tail, Tome 3 Fairy Tail, Tome 3
Hiro Mashima   
Nos jeunes Mages reviennent avec de nouvelles aventures encore plus déjantées, avec plus d'action et des ennemies un peu plus forts! Erza fait apparition pour la 1ère fois dans ce tome et on peut déjà deviner la force qu'elle contient en elle ^^ En tout cas même dans des situations dangereuses, les personnages nous font bien rire. Quand je pense à Fairy Tail et à ses personnages déjantés, un seul mot me vient à l'esprit: GÉNIALISSIME!

par Mimanga
Fairy Tail, Tome 4 Fairy Tail, Tome 4
Hiro Mashima   
J'ai adoré ce tome qui est juste génial *w* ! Les personnages m'ont bien fais rire à partir comme ça tranquille pour faire une S quest x)

par angy57
Fairy Tail, Tome 21 Fairy Tail, Tome 21
Hiro Mashima   
Edoras un monde sympa dans lequel je n'aimerais pas vivre !
[spoiler]Une Cana qui ne boit pas, une Jubia bizarre, une Lucie gothique, un Natsu peureux, un Gray avec des centaines de couches de vêtements... Non, franchement c'est trop étrange !! [/spoiler]

par loana585