Livres
554 797
Membres
600 005

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lou8 2020-10-02T07:18:00+02:00

«  Le bonheur se nourrit de liberté, disait souvent son père, et la liberté de courage.  »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-10-01T22:39:06+02:00

Malgré ton désir de gagner, tu te comportes comme si tu étais déterminée à perdre. 

Jess

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-10-01T21:50:55+02:00

— Tu ne m’écoutes pas…

Elle allait poursuivre, mais s’aperçut que les mains d’Arin reposaient toujours sur ses épaules. Un pouce effleurait même sa clavicule. Elle eut un haut-le-corps. Arin sursauta légèrement lui aussi, comme s’il sortait d’un rêve, avant de lâcher prise.

Il n’avait pas le droit, pensa Kestrel. Pas le droit de lui embrouiller les idées. Pas quand la clarté de jugement était sur le point de faire la différence entre vivre et mourir.

Tout semblait pourtant si simple, la veille au soir, dans l’obscurité de la calèche.

— Tu n’es pas autorisé à me toucher, dit-elle.

Il eut un sourire amer.

— Ce qui veut dire que nous ne sommes plus amis, j’imagine ?

Elle ne répondit rien. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-10-01T20:30:10+02:00

Elle leva les yeux vers le toit vitré, pyramide de ciel pourpre où brillait un minuscule croissant de lune, et se rappela les paroles d’Enai : « Mieux vaut accepter les choses comme elles sont. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-10-01T06:52:42+02:00

Ils reprirent leur chemin en silence jusqu’à ce qu’Arin dise tout haut :

— Kestrel…

Elle attendit en vain la suite : il ne s’adressait pas à elle, en fait. Il avait simplement prononcé son nom à voix haute, pour tester sur sa langue les syllabes du mot valorien.

— Tu connais le sens de ce terme, bien sûr. Tu ne vas pas prétendre le contraire, j’espère ?

Du coin de l’œil, il lui jeta un regard plein de dérision.

— C’est un oiseau de chasse, un faucon.

— C’est ça. Un nom prédestiné, parfait pour une amazone guerrière.

Le sourire d’Arin était mince, mais il était là.

— Ni vous, ni moi ne sommes devenus ce qu’on espérait de nous, il faut croire. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-10-01T06:50:41+02:00

— Tu es un piètre menteur ! lui jeta-t-elle.

Il éclata de rire. Elle baissa aussitôt les yeux, comme si ce spectacle était insoutenable. Estomaquée, elle remarqua alors l’étalon qu’il avait sélectionné.

— C’est ça, le cheval que tu t’es choisi ? s’étrangla-t-elle.

— C’est le plus rapide, répondit-il d’un air grave.

— Mais c’est celui de mon père !

— Je n’en tiendrai pas rigueur au pauvre animal… 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-09-30T18:39:19+02:00

Il connaissait la loi qui gouverne toutes choses : quiconque se tient dans un endroit baigné de lumière ne peut voir ce qui se passe dans les ténèbres. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2020-09-30T18:37:20+02:00

Quand il marchait sous les frondaisons couvertes d’oranges, la sensation en était presque insupportable. L’odeur des agrumes lui asséchait la gorge. Mais il ne touchait pas aux fruits défendus. Il baissait les yeux et poursuivait obstinément son chemin.

Arin ne savait pas exactement quel dieu il avait pu offenser. Le dieu du sourire, peut-être ? Une divinité oisive à l’esprit cruel en tout cas, qui regardait le comportement irréprochable de l’esclave – jamais il ne s’était tenu à carreau une aussi longue période de temps –, grimaçait un rictus et décrétait que pareil miracle ne pouvait pas durer toujours. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Vammy 2020-05-22T12:32:15+02:00

« - Sais tu préparer des demi-lunes au miel ?

- Si je ... quoi ? (Il abaissa la carte.) Désolé de te décevoir, Kestrel, j'ai été bien des choses, mais jamais cuisinier.

- Tu sais bien faire du thé.

- Tu as bien conscience que faire bouillir de l'eau est à la portée de tout le monde ? sourit-il.

- Oh ... »

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2020-04-09T12:23:03+02:00

— Kestrel…

Elle attendit en vain la suite : il ne s’adressait pas à elle, en fait. Il avait simplement prononcé son nom à voix haute, pour tester sur sa langue les syllabes du mot valorien.

— Tu connais le sens de ce terme, bien sûr. Tu ne vas pas prétendre le contraire, j’espère ?

Du coin de l’œil, il lui jeta un regard plein de dérision.

— C’est un oiseau de chasse, un faucon.

— C’est ça. Un nom prédestiné, parfait pour une amazone guerrière.

Le sourire d’Arin était mince, mais il était là.

— Ni vous, ni moi ne sommes devenus ce qu’on espérait de nous, il faut croire. "

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode