Livres
486 202
Membres
476 102

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Winner, Tome 3 : The Kiss



Description ajoutée par Evalla 2018-03-27T08:30:12+02:00

Résumé

La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l'Orient comme allié et, pour ennemi, l'Empire qui l'avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s'il ne parvient pas tout à fait à l'effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n'a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l'Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens... Mais la vérité est tout autre. C'est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l'héritier de l'Empire. Droguée - une façon de s'assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l'entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d'Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l'enclume... Pour elle comme pour lui, l'heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !

Afficher en entier

Classement en biblio - 730 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-04-28T21:47:45+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)En fin de compte, elle se retrouvait prisonnière quand lui était libre. Elle avait bel et bien fait tous les sacrifices possibles pour lui.

Et il n'en savait rien.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

*Attention, ce commentaire peut contenir des spoilers des deux premiers tomes qui ne seront pas cachés.*

Je voudrais tellement que ça ne soit pas terminé. Je déteste les fins autant que je les aime. Je n'avais même pas encore terminé ma lecture que tout me manquait déjà !

The Winner's Kiss fut un troisième et dernier tome à couper le souffle. Une fin superbe à une trilogie qui n'en méritait pas moins.

Je ne sais pas par quoi commencer... je sais, je dis souvent ça, mais c'est l'effet que me font les romans que j'aime. Ils me font ressentir tellement de choses en même temps que je ne sais plus où donner de la tête.

Il m'a fallu de longs mois avant que j'ose me lancer dans cette trilogie. Et à présent, j'ai terminé de la lire et je suis partagée. D'un côté je regrette d'avoir mis autant de temps avant de lire The Winner's Trilogy. Et d'un autre, je suis heureuse de l'avoir fait il y a si peu de temps. C'est bête mais je me dis qu'il y a un temps pour tout. Même pour lire tel ou tel livre. Tous ces mois que j'ai passé à regarder ces livres de loin (sauf ce tome-ci vu qu'il vient de sortir) sans les lire, je me dis que c'est parce que ce n'était simplement pas le moment. Du coup, ça me fait penser que si je m'étais forcée à les lire des mois en arrière, je ne les aurais probablement pas autant aimé.

Enfin bref.

J'aime ces livres, point barre. Marie Rutkoski m'a fait vivre une aventure sur laquelle je n'ai pas l'impression de pouvoir mettre le moindre mot. Pourtant je m'en sens obligée. Je ne pourrais plus jamais dormir si je ne le fais pas.

The Winner's Kiss est juste parfait. Je ne peux pas le définir autrement. Je me suis plongée dans cette lecture en me disant que même si je n'avais pas envie que ça se termine, je ne pouvais pas passer un seul instant de plus sans le lire. J'ai l'impression que ça a été les 484 pages les plus courtes de ma vie, je ne les ai pas vu défiler !

Je sais que je vais me répéter mais j'ai adoré ma lecture.

The Winner's Kiss c'est un plan où tout est au bon endroit et à la bonne échelle. C'est un jeu où rien n'est laissé au hasard et où chaque pion a un rôle à jouer. J'ai aimé chaque passerelle de l'histoire : les stratégies militaires aussi passionnantes à découvrir et très astucieuses et intelligentes. L'auteure nous offre de superbes actions et des retournements de situations à la hauteur d'un véritable jeu d'échecs. Tout est mené à la perfection.

La plume de Marie Rutkoski est fluide, entraînante et captivante. J'aime sa façon d'écrire. La manière dont elle le fait mais aussi le fait que ça soit si facile d'imaginer les scènes, les lieux, les personnages...

Je n'étais jamais déçue par tel ou tel déroulement. Je me disais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire et que c'est pour cela que l'auteure l'avait mis dans son histoire. Je vois Marie Rutkoski comme quelqu'un d'organiser qui ne choisit pas au hasard telle ou telle situation. Il y a toujours une raison pour laquelle elle décide qu'il se passera ça ou ça. Et j'ai savouré chaque découverte.

Et les personnages... Je les aime.

Kestrel est un personnage super. Elle change dans ce tome-ci mais en même temps elle reste la même. En fait, je dirais plus qu'elle se révèle. Et je n'ai pu que l'adorer un peu plus.

Je ne pensais pas que je pouvais aimer Arin plus que je ne l'avais déjà aimé dans le premier et second tome. Et pourtant ! Il m'a tellement plu que je ne saurais pas comment le décrire.

Roshar est génial. Je l'adore, je l'adore, je l'adore. Tout simplement.

Verex est un gars que j'apprécie énormément ! Il est l'exact opposé de son père. On ne le voit pas beaucoup mais on n'a pas besoin de ça pour s'y attacher. Je me suis attachée à lui.

De même pour Sarsine. Ce n'est pas un personnage qu'on voit à toutes les pages mais je m'y suis malgré tout beaucoup attachée. Je l'aime beaucoup.

Dans ce troisième et dernier opus, la relation entre Arin et Kestrel prend évolue, elle avance. Et j'ai adoré comment les choses se font entre eux. Je n'ai pas été déçue, pas le moins du monde.

L'histoire de The Winner's Kiss reprend là où Marie Rutkoski nous avait laissé à la fin de The Winner's Crime. Arin, les Herrani et les Dacrans se préparent à une guerre contre les Valorians pendant que Kestrel est envoyée dans un camp de travail au nord du Tundra.

Spoiler(cliquez pour révéler)Récapitulatif de TWK :

Les prisonniers du camp de travail (une mine de soufre) sont drogués et la drogue leur donne envie de travailler. Mais s'il n'y avait que ça ! Cette drogue leur fait efface la mémoire. Kestrel tente de manger et boire le moins possible (puisque c'est à ces moments-là que les prisonniers sont drogués).

Un jour, un sénateur arrive au camp pour une inspection. Dans la nuit, il vient voir Kestrel et lui annonce qu'il est là sur ordre du prince Verex. Le sénateur donne à Kestrel une clé qui lui permettra de s'échapper mais il lui demande d'attendre plusieurs jours après son départ pour que personne ne fasse le rapprochement.

Kestrel réussi donc à s'échapper peu après le départ du sénateur. Mais elle est rattrapée et ramenée au camp. Après son retour et après avoir été punie pour cette tentative de fuite, Kestrel décide de manger et boire tout ce qu'on lui donne en pensant que de toute façon son père l'a trahi en donnant la lettre qu'elle avait écrit à Arin à l'Empereur, que Jess ne veut plus la voir, qu'Arin non plus... À quoi bon se souvenir de ça ?

Du côté d'Arin, l'Herrani (Ilyan) que Kestrel a envoyé pour délivrer la mite à Arin arrive chez ce dernier mais il lui dit que l'espionne d'Arin est une Herrani car Kestrel parle très bien Herran et que le messager n'a vu que sa main donc il ne peut pas la décrire. Il lui dit néanmoins que son espionne a été envoyée au nord.

Roshar dit à Arin que Kestrel est morte. C'est ce que tout le monde le croit, comme l'espérait l'Empereur.

Arin se souvient de la tâche de naissance sur l'une des mains de Kestrel. Il se souvient qu'elle parle parfaitement Herrani, sans le moindre accent. Il se souvient que le messager n'a vu que la main de son espionne. Il ne croit pas en la mort de Kestrel. Il retourne donc voir le messager et lui demande à quoi ressemble la main de la jeune femme. Le messager lui dit qu'elle avait une tâche de naissance sur la main identique à celle de Kestrel.

Arin part donc pour le nord. Il s'infiltre dans les mines de soufre pour la trouver. Et il la retrouve. Sauf qu'à cause de la drogue, elle ne se souvient plus de lui.

(Pourquoi est-ce que dans les sagas, il y a toujours un moment où l'un des personnages principaux oublie son amoureux ? Me torturer vous fait-il plaisir à ce point ?!)

Kestrel et Arin s'échappent et rentrent à Herran.

Et petit à petit -tout au long du livre- Kestrel se souvient.

Plus tard, Arin part pour la guerre. Il avait donné rendez-vous à Kestrel avant son départ pour qu'elle lui demande de rester ou qu'elle lui dise au-revoir mais elle n'est pas venue. Plus tard, Kestrel le rejoint et s'engage l'armée pour se battre contre les Valorians, son père et l'Empereur.

Quant à la fin de ce merveilleux dernier tome, elle est telle que je l'espérais ! Spoiler(cliquez pour révéler)Kestrel et l'Empereur se "retrouvent" et s'affrotent au Bite and Sting. Ils passent un marché : Si Kestrel gagne, l'Empereur fait cesser la guerre. S'il gagne, la guerre continue et Kestrel lui donnera ce qu'il veut (qu'importe ce qu'il veut). Kestrel perd la partie mais elle ne perd pas vraiment. Elle savait que l'Empereur gagnerait. Elle a donc empoisonné les cartes qui l'ont aidé à remporter le jeu. L'Empereur meurt.

De son côté, Arin fait face au Général Trajan durant la bataille finale. Au dernier moment il décide de ne pas tuer le père de Kestrel.

Les Valorians capitulent.

Arin trouve la lettre que Kestrel lui a écrit à la fin du second tome et il la lit, enfin.

Après la fin de la guerre, Verex et Risha décident de partir. Verex ne veut pas devenir empereur, il préfère donc passer pour mort.

Le général Trajan demande à Kestrel sa dague pour qu'il puisse mettre fin à ses jours mais elle refuse. Elle lui dit qu'elle a essayé de vivre dans son monde et que maintenant c'est à son tour (à lui) de vivre dans le sien. Il sera emprisonné.

Et tout est bien qui finit bien. Dacra et Herran ne sont plus sous la menace de Valoria et la paix s'installe donc entre eux.

La dernier scène de cette trilogie est juste PARFAITE ! Elle m'a fait sourire et ça m'a presque donné envie de pleurer comme un bébé. ^^ Spoiler(cliquez pour révéler)Kestrel joue du piano et Arin chante. Je me suis juste dit : Tout est à sa place.

Je recommande chaudement The Winner's Trilogy. Ces romans valent sincèrement le coup d'être découverts. Tout simplement et même si ça peut sembler bête, je suis heureuse d'avoir lu cette trilogie et d'avoir "rencontré" ces personnages auxquels je me suis attachée. Je crois bien que cette histoire a gagné sa place dans mon cœur littéraire. Et elle la mérite !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2018-04-14T12:20:18+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par FauGDCP 2020-02-05T18:27:08+01:00
Or

Un super troisième livre où le jeu du chat et de la souris est encore intense. Arin est adorable même si un peu trop surprotecteur à mon goût. Roshar est vraiment un personnage qui m'intrigue et j'aimerai bien mieux le connaitre dans le tome suivant, même si son aura mystérieuse est plutôt cool.

Au début de l'histoire, quand j'ai lu que Kestrel avait Spoiler(cliquez pour révéler)perdu la mémoire, je me suis dit l'auteur ne va pas tout détruire le travail qu'elle a fait dans les tomes précédents! mais non. Je préfère peut-être même la "nouvelle" Kestrel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Balkisse 2020-01-19T15:43:52+01:00
Diamant

Je n'ai pas de mot pour qualifier le dernier tome de cette trilogie.

L'auteur ne nous épargne aucun sentiment, je préfère rester vague de peur de trop révéler .

Bref c'est juste trop bien et je suis très triste de quitter cette univers et de laisser les personnages.

Je vous le recommande grandement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineDH 2019-12-29T11:34:14+01:00
Diamant

Mon avis : Ce dernier tome est de loin le meilleur de cette trilogie énigmatique à mes yeux ! Alors que j’ai adoré chacun d’entre eux, celui-ci était un cran au-dessus. Une pure pépite, un sensationnel coup de coeur pour moi ! Tandis que l’un des personnages principaux tombe au plus bas, vit un véritable cauchemar éveillé et pense que tout est fichu, les vérités cachées commencent, finalement, à faire surface. La détermination et l’amour sont une priorité absolue dans ce livre, la meilleure arme pour combattre dignement. J’ai adoré chaque passage, chaque action, chaque dénouement ainsi que chaque choix fait par mes protagonistes favoris. Cette lecture m’a suivie jusque tard dans la nuit, deux soirs durant tellement j’étais prise entre ses filets intrigants et annonciateurs de nouveaux événements cruciaux ! Seule ma fatigue me faisait capituler malgré moi, mais dès le lendemain je me replongeais dedans sans modération. Je suis un peu triste que ce soit fini mais en même temps totalement comblée par cette trilogie qui a été au-delà de toutes mes attentes. C’était une histoire épique et spectaculaire à découvrir et j’encourage tous ceux qui ne la connaissent pas encore à le faire sans tarder. La plume de l’auteure est une symphonie harmonieuse ainsi qu’une douce torture… Un méga coup de coeur que je relirai immanquablement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melcynthia 2019-12-21T23:23:33+01:00
Diamant

J'ai adoré ce dernier tome , la fin est très bien

A lire absolument

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GoJunPyo 2019-11-22T19:51:39+01:00
Diamant

J'ai énormément apprécié ce dernier tome, j'étais vraiment à fond et je n'arrivais plus à décrocher (alors que j'avais autre chose à faire) et je crois vraiment avoir retenu ma resiration tout le dernier 3/4 du roman.

Cette série a vraiment été une belle découverte et va rester avec moi pour encore quelque temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zyilmaz 2019-11-11T12:38:48+01:00
Diamant

J'ai tout simplement adoré cette trilogie. L'une de mes préféré ! L'amour que se porte Kestrel et Arin est juste magnifique. J'ai adoré l'humour de l'ami Oriental ! Mon seul point négatif de ce tome serait Spoiler(cliquez pour révéler)qu'après avoir été secouru Krestel prit beaucoup de temps a retrouver la mémoire. et la partie ou elle rentre chez Arin jusqu'à départ de ce dernier à la guerre était assez lente et répétitif. Au sinon aucun point négatif a part celui là. J'ai dévoré le livre, et je me souviendrais encore longtemps de l'histoire de Krestel et Arin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lildrille 2019-10-10T13:17:18+02:00
Or

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=35207

J'ai mis la note de : 17.5/20

Mon avis : The Kiss clôt d’une belle manière la trilogie géniale de Marie Rutkoski. Une trilogie qui parle avant tout d’amour et de fraternité, au sein d’un univers médiéval fantasy dans lequel la différence entre le bien et le mal est subtile et bien amenée. Le rythme et l’intensité du récit sont néanmoins plutôt décevants étant donné leur inégalité : certains passages sont bien plus captivants et prenants quand d’autres s’avèrent répétitifs et en perte d’intérêt pour le lecteur.

La fin de ce tome ne surprendra personne et cela ne change rien au plaisir de lecture que l’on ressent malgré tout. Les sentiments qui lient Kestrel et Arin n’ont jamais été aussi intenses et sincères que dans ce tome, émotions que l’on attendait depuis longtemps et qui font du bien, tant aux personnages qu’aux lecteurs. Kestrel montre enfin son vrai visage, même si la vérité est plus complexe à cause de ce qui lui arrive dans le camp de travail dans lequel elle est envoyée à la fin du tome 2. Ce que la jeune femme a vécu là-bas fait partie des scènes les plus horribles de la série. Entre violence psychologique, manipulation, coups et drogues, ceux qui trahissent l’Empire se voient vite oublier tout velléité et toute envie de combattre, jusqu’à leur propre identité.

La Kestrel que l’on connaissait (bornée, forte, rebelle, sensible, déterminée) faiblit pour se transformer en une nouvelle Kestrel, moins renfermée, plus honnête avec elle-même et qui se découvre de nouvelles qualités. Ces contradictions et ces deux personnalités donnent au personnage une force nouvelle qui nous fascine et qui nous donne envie de suivre la jeune femme dans toutes ses démarches pour retrouver la mémoire. De l’autre côté, la souffrance et les doutes d’Arin sont de plus en plus nombreux et il craint de ne jamais retrouver celle qu’il aime. Son courage et sa foi en l’avenir guident chacun de ses pas et englobe tous les paragraphes qui le concernent. Les idéaux d’Arin n’ont pas changé et c’est aussi pour ça que l’on aime ce personnage.

La première partie du roman est fascinante et passionnante. On suit la jeune fille dans ses déboires, ses luttes pour sortir du camp et ses propres combats intérieurs pour ne pas se déclarer vaincue. On découvre une autre facette de sa personnalité et elle nous plaît bien. Dans le même temps, on suit Arin et ses nouveaux alliés dans leurs escarmouches et batailles contre l’Empire Valorien. Ces scènes de combats rapprochés ou non n’enthousiasment pas beaucoup. L’auteure ne s’aventure d’ailleurs pas dans de longues descriptions de ces derniers et préfère s’intéresser à la relation Arin-Roshar qui évolue tout en étant toujours aussi conflictuelle, notamment en ce qui concerne la direction de l’armée et la situation de Kestrel. Les dialogues de Roshar, le nouvel allié de Dacra, font souvent sourire. Il est malin, irrespectueux et n’hésite pas à employer la force et la menace pour obtenir ce qu’il veut. Son ironie, sa drôle de relation avec son tigre et ses liens sa sœur, font de ce personnage quelqu’un d’attachant.

La seconde partie du roman est beaucoup trop répétitive et plutôt peu intéressante dans l’ensemble. Une fois Kestrel libérée et protégée par Arin, les combats s’enchaînent jusqu’à la fin. Entre deux batailles, le lecteur peut suivre des discussions entre Kestrel et Arin ou entre Arin et Roshar. Les premières font trop peu avancer les choses et les secondes semblent surtout meubler. L’intrigue sur Kestrel et Arin stagne un bon moment et le conflit politique avec la Valorie est mis en avant. Les dialogues étayant des tactiques militaires se font légion et ne sont parfois pas tous compréhensibles quand on ne s’intéresse pas déjà à ce domaine. Une scène intéressante nous permet cependant de voir en action les talents militaires de la jeune femme que l’on sait douée en stratégie et c’est appréciable. Effectivement, il était plutôt coutume de la voir en conseillère et non en femme d’action appliquant ses propres stratagèmes.

A ce titre, le coup final porté à l’Empereur n’est pas aussi grandiose que l’on pourrait l’espérer. La stratégie mise en œuvre, bien que dévoilée à la toute fin, déçoit par sa simplicité. D’une personne exceptionnellement talentueuse dans cette catégorie, il aurait été plaisant d’assister à une mise en scène intelligente et pleine de surprise.

Comme le tome 2, le troisième volume nous dévoile toutes les pensées des deux personnages principaux. Ces passages apportent parfois une lourdeur malvenue au récit et ralentissent fortement l’action. De plus, un côté plus spirituel est donné au personnage de Arin qui communique davantage avec ses dieux. Parfois perturbants, ces moments retirent quelque peu de la force innée de ce personnage qui devient moins confiant et bien plus enclin à suivre ses émotions qu’auparavant.

Cette trilogie a été une belle surprise et de très agréables moments de lecture. Kestrel et Arin peuvent se vanter de faire partie de ces héros forts que l’on aime voir évoluer, à l’image de couple emblématique, comme Richard et Kahlan (L’épée de vérité, de Terry Goodkind) ou Joscelin et Phèdre (Kushiel, de Jacqueline Carey).

A la fin des dystopies, la mise en place du « nouveau monde » n’est souvent pas expliquée. Ici, c’est la même chose et c’est bien dommage. Tout est misé sur la mort d’un monde et non sur la naissance de celui d’après. Cependant, de nombreuses pistes nous sont données pour nous imaginer ce qu’il pourrait être et c’est encourageant.

The Kiss est un livre émouvant qui donne la force de se battre et de croire en ses idéaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calya 2019-10-08T15:46:20+02:00
Bronze

The Kiss est le dernier roman de la trilogie de « The Curse ». Je ne vais pas m’attarder grandement dessus étant donné une depuis le tome 2 j’ai eu du mal à tenir.

La romance comparé au tome 2 à on goût est agréable... Spoiler(cliquez pour révéler)Le faite que l’héroïne oublie Arin et redécouvre son passé et son amour pour lui est des plus intéressant et donne de l'originalité à leurs histoire.

Les relations entre les personnes sont toujours aussi bien ficelées et j’adore Roshar, ainsi que Verex Spoiler(cliquez pour révéler)malgré son absence total dans l’histoire avant la fin et son rôle presque inexistant. Dommage je m’attendais un peu plus d’importance pour se personnage. . En ce qui concerne Risha je n’ai aucun avis sur elle ce personnage reste tout de même vide et Spoiler(cliquez pour révéler)la relation amoureuse entre le prince est elle tout autant. Nous la voyons apparaître depuis le tome 2 et pour des personnages moins que secondaire ce n’est pas nécessaire à approfondir, mais vus que le tournant de la guerre est tout de même un peu grâce à Risha et indirectement Verex...

Hum... J’ai fais tout de même un effort pour acheter se roman, je ne regrette pas de l’avoir fait, mais tout de même aurait préféré le lire en kindle car le seul qui franchement me donnerai envie de relire entre les tomes est le premier. C’est tout de même une bonne histoire, mais franchement avec trop de longueur j’en ai perdu mon addictivité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2019-10-01T19:58:30+02:00
Or

Un excellent dernier tome qui finit en beauté cette trilogie. Arin et Kestrel se retrouvent enfin, mais les choses ont changées.... Mais pour eux, pas le temps de faire savoir leurs sentiments, vu que la révolution des Herranis et la guerre contre la Valorie est à son comble.

L'évolution des personnages est magistrale, ils s'adoucissent en quelque sorte, Kestrel en particulier.

J'ai également beaucoup aimé le personnage de Roshar, prince et excellent ami.

La fin est peut être rapide à mon goût, j'avoue que j'aurais aimé un côté un peu politique à l'histoire.

A part ça, très bon livre.

Afficher en entier
Diamant

Une page se tourne et une autre finira par se rouvrir. The Kiss est un dernier tome qui en a rendu sceptique plus d’un mais qui m’a pourtant énormément touchée. Contrairement au premier tome rempli d’action et de rebondissements, The Kiss se fait bien plus calme sans pour autant perdre de sa saveur. L'introspection y est mise en avant, de même que les sentiments de Kestrel et Arin qui doivent une nouvelle fois lutter pour leur avenir. Un dernier tome rempli de profondeur, certes un peu long par moments mais qui n'a cessé de me retourner le coeur.

Afficher en entier

Dates de sortie

Winner, Tome 3 : The Kiss

  • France : 2018-03-15 (Français)
  • USA : 2016-03-29 (English)

Activité récente

Sindel l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-07T17:59:06+01:00

Titres alternatifs

  • The Kiss - Français
  • The Winner's Curse, book 3 : The Winner's Kiss - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 730
Commentaires 93
Extraits 32
Evaluations 285
Note globale 8.52 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode