Livres
559 264
Membres
608 151

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Winner, Tome 3 : The Kiss



Description ajoutée par Evalla 2018-03-27T08:30:12+02:00

Résumé

La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l'Orient comme allié et, pour ennemi, l'Empire qui l'avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s'il ne parvient pas tout à fait à l'effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n'a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l'Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens... Mais la vérité est tout autre. C'est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l'héritier de l'Empire. Droguée - une façon de s'assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l'entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d'Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l'enclume... Pour elle comme pour lui, l'heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !

Afficher en entier

Classement en biblio - 983 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-04-28T21:47:45+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)En fin de compte, elle se retrouvait prisonnière quand lui était libre. Elle avait bel et bien fait tous les sacrifices possibles pour lui.

Et il n'en savait rien.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

*Attention, ce commentaire peut contenir des spoilers des deux premiers tomes qui ne seront pas cachés.*

Je voudrais tellement que ça ne soit pas terminé. Je déteste les fins autant que je les aime. Je n'avais même pas encore terminé ma lecture que tout me manquait déjà !

The Winner's Kiss fut un troisième et dernier tome à couper le souffle. Une fin superbe à une trilogie qui n'en méritait pas moins.

Je ne sais pas par quoi commencer... je sais, je dis souvent ça, mais c'est l'effet que me font les romans que j'aime. Ils me font ressentir tellement de choses en même temps que je ne sais plus où donner de la tête.

Il m'a fallu de longs mois avant que j'ose me lancer dans cette trilogie. Et à présent, j'ai terminé de la lire et je suis partagée. D'un côté je regrette d'avoir mis autant de temps avant de lire The Winner's Trilogy. Et d'un autre, je suis heureuse de l'avoir fait il y a si peu de temps. C'est bête mais je me dis qu'il y a un temps pour tout. Même pour lire tel ou tel livre. Tous ces mois que j'ai passé à regarder ces livres de loin (sauf ce tome-ci vu qu'il vient de sortir) sans les lire, je me dis que c'est parce que ce n'était simplement pas le moment. Du coup, ça me fait penser que si je m'étais forcée à les lire des mois en arrière, je ne les aurais probablement pas autant aimé.

Enfin bref.

J'aime ces livres, point barre. Marie Rutkoski m'a fait vivre une aventure sur laquelle je n'ai pas l'impression de pouvoir mettre le moindre mot. Pourtant je m'en sens obligée. Je ne pourrais plus jamais dormir si je ne le fais pas.

The Winner's Kiss est juste parfait. Je ne peux pas le définir autrement. Je me suis plongée dans cette lecture en me disant que même si je n'avais pas envie que ça se termine, je ne pouvais pas passer un seul instant de plus sans le lire. J'ai l'impression que ça a été les 484 pages les plus courtes de ma vie, je ne les ai pas vu défiler !

Je sais que je vais me répéter mais j'ai adoré ma lecture.

The Winner's Kiss c'est un plan où tout est au bon endroit et à la bonne échelle. C'est un jeu où rien n'est laissé au hasard et où chaque pion a un rôle à jouer. J'ai aimé chaque passerelle de l'histoire : les stratégies militaires aussi passionnantes à découvrir et très astucieuses et intelligentes. L'auteure nous offre de superbes actions et des retournements de situations à la hauteur d'un véritable jeu d'échecs. Tout est mené à la perfection.

La plume de Marie Rutkoski est fluide, entraînante et captivante. J'aime sa façon d'écrire. La manière dont elle le fait mais aussi le fait que ça soit si facile d'imaginer les scènes, les lieux, les personnages...

Je n'étais jamais déçue par tel ou tel déroulement. Je me disais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire et que c'est pour cela que l'auteure l'avait mis dans son histoire. Je vois Marie Rutkoski comme quelqu'un d'organiser qui ne choisit pas au hasard telle ou telle situation. Il y a toujours une raison pour laquelle elle décide qu'il se passera ça ou ça. Et j'ai savouré chaque découverte.

Et les personnages... Je les aime.

Kestrel est un personnage super. Elle change dans ce tome-ci mais en même temps elle reste la même. En fait, je dirais plus qu'elle se révèle. Et je n'ai pu que l'adorer un peu plus.

Je ne pensais pas que je pouvais aimer Arin plus que je ne l'avais déjà aimé dans le premier et second tome. Et pourtant ! Il m'a tellement plu que je ne saurais pas comment le décrire.

Roshar est génial. Je l'adore, je l'adore, je l'adore. Tout simplement.

Verex est un gars que j'apprécie énormément ! Il est l'exact opposé de son père. On ne le voit pas beaucoup mais on n'a pas besoin de ça pour s'y attacher. Je me suis attachée à lui.

De même pour Sarsine. Ce n'est pas un personnage qu'on voit à toutes les pages mais je m'y suis malgré tout beaucoup attachée. Je l'aime beaucoup.

Dans ce troisième et dernier opus, la relation entre Arin et Kestrel prend évolue, elle avance. Et j'ai adoré comment les choses se font entre eux. Je n'ai pas été déçue, pas le moins du monde.

L'histoire de The Winner's Kiss reprend là où Marie Rutkoski nous avait laissé à la fin de The Winner's Crime. Arin, les Herrani et les Dacrans se préparent à une guerre contre les Valorians pendant que Kestrel est envoyée dans un camp de travail au nord du Tundra.

Spoiler(cliquez pour révéler)Récapitulatif de TWK :

Les prisonniers du camp de travail (une mine de soufre) sont drogués et la drogue leur donne envie de travailler. Mais s'il n'y avait que ça ! Cette drogue leur fait efface la mémoire. Kestrel tente de manger et boire le moins possible (puisque c'est à ces moments-là que les prisonniers sont drogués).

Un jour, un sénateur arrive au camp pour une inspection. Dans la nuit, il vient voir Kestrel et lui annonce qu'il est là sur ordre du prince Verex. Le sénateur donne à Kestrel une clé qui lui permettra de s'échapper mais il lui demande d'attendre plusieurs jours après son départ pour que personne ne fasse le rapprochement.

Kestrel réussi donc à s'échapper peu après le départ du sénateur. Mais elle est rattrapée et ramenée au camp. Après son retour et après avoir été punie pour cette tentative de fuite, Kestrel décide de manger et boire tout ce qu'on lui donne en pensant que de toute façon son père l'a trahi en donnant la lettre qu'elle avait écrit à Arin à l'Empereur, que Jess ne veut plus la voir, qu'Arin non plus... À quoi bon se souvenir de ça ?

Du côté d'Arin, l'Herrani (Ilyan) que Kestrel a envoyé pour délivrer la mite à Arin arrive chez ce dernier mais il lui dit que l'espionne d'Arin est une Herrani car Kestrel parle très bien Herran et que le messager n'a vu que sa main donc il ne peut pas la décrire. Il lui dit néanmoins que son espionne a été envoyée au nord.

Roshar dit à Arin que Kestrel est morte. C'est ce que tout le monde le croit, comme l'espérait l'Empereur.

Arin se souvient de la tâche de naissance sur l'une des mains de Kestrel. Il se souvient qu'elle parle parfaitement Herrani, sans le moindre accent. Il se souvient que le messager n'a vu que la main de son espionne. Il ne croit pas en la mort de Kestrel. Il retourne donc voir le messager et lui demande à quoi ressemble la main de la jeune femme. Le messager lui dit qu'elle avait une tâche de naissance sur la main identique à celle de Kestrel.

Arin part donc pour le nord. Il s'infiltre dans les mines de soufre pour la trouver. Et il la retrouve. Sauf qu'à cause de la drogue, elle ne se souvient plus de lui.

(Pourquoi est-ce que dans les sagas, il y a toujours un moment où l'un des personnages principaux oublie son amoureux ? Me torturer vous fait-il plaisir à ce point ?!)

Kestrel et Arin s'échappent et rentrent à Herran.

Et petit à petit -tout au long du livre- Kestrel se souvient.

Plus tard, Arin part pour la guerre. Il avait donné rendez-vous à Kestrel avant son départ pour qu'elle lui demande de rester ou qu'elle lui dise au-revoir mais elle n'est pas venue. Plus tard, Kestrel le rejoint et s'engage l'armée pour se battre contre les Valorians, son père et l'Empereur.

Quant à la fin de ce merveilleux dernier tome, elle est telle que je l'espérais ! Spoiler(cliquez pour révéler)Kestrel et l'Empereur se "retrouvent" et s'affrotent au Bite and Sting. Ils passent un marché : Si Kestrel gagne, l'Empereur fait cesser la guerre. S'il gagne, la guerre continue et Kestrel lui donnera ce qu'il veut (qu'importe ce qu'il veut). Kestrel perd la partie mais elle ne perd pas vraiment. Elle savait que l'Empereur gagnerait. Elle a donc empoisonné les cartes qui l'ont aidé à remporter le jeu. L'Empereur meurt.

De son côté, Arin fait face au Général Trajan durant la bataille finale. Au dernier moment il décide de ne pas tuer le père de Kestrel.

Les Valorians capitulent.

Arin trouve la lettre que Kestrel lui a écrit à la fin du second tome et il la lit, enfin.

Après la fin de la guerre, Verex et Risha décident de partir. Verex ne veut pas devenir empereur, il préfère donc passer pour mort.

Le général Trajan demande à Kestrel sa dague pour qu'il puisse mettre fin à ses jours mais elle refuse. Elle lui dit qu'elle a essayé de vivre dans son monde et que maintenant c'est à son tour (à lui) de vivre dans le sien. Il sera emprisonné.

Et tout est bien qui finit bien. Dacra et Herran ne sont plus sous la menace de Valoria et la paix s'installe donc entre eux.

La dernier scène de cette trilogie est juste PARFAITE ! Elle m'a fait sourire et ça m'a presque donné envie de pleurer comme un bébé. ^^ Spoiler(cliquez pour révéler)Kestrel joue du piano et Arin chante. Je me suis juste dit : Tout est à sa place.

Je recommande chaudement The Winner's Trilogy. Ces romans valent sincèrement le coup d'être découverts. Tout simplement et même si ça peut sembler bête, je suis heureuse d'avoir lu cette trilogie et d'avoir "rencontré" ces personnages auxquels je me suis attachée. Je crois bien que cette histoire a gagné sa place dans mon cœur littéraire. Et elle la mérite !

Afficher en entier
Or

J'ai bien aimé ce tome même si je le trouve moins bon que les précédents.

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai trouvé que l'histoire avait tendance à s'éterniser au milieu de l'histoire (surtout lorsque Kestrel a perdu la mémoire), et à la fin, c'est l'inverse qui se produit, tout se passe trop précipitamment. J'ai même eu l'impression que la fin était un peu trop facile, voire baclée (l'infiltration trop simple du manoir où se trouve l'empereur, la mort de l'empereur, l'emprisonnement du général, Roshar qui renonce à Herran assez facilement alors qu'il présentait cela comme une fatalité obligatoire). De plus, certes l'empereur est mort c'est une bonne chose, certes l'Orient ne va pas envahir Herran, certes tous les couples sont heureux (Risha/Verex ; Arin/Kestrel), cependant j'ai été un peu déçue de voir que l'auteur n'a pas mentionné la politique intérieure de la Valorie suite au décès de l'empereur, à l'abdication informelle de Verex et à l'emprisonnement du général. Je regrette profondément de ne pas savoir la situation politique de la Valorie après tous ces événements. Qui est le nouveau dirigeant ? Va-t-il décider de continuer la politique expansionniste du défunt empereur ? Certes la Valorie risque de ne pas redéclarer une guerre dans l'immédiat mais rien ne laisse penser qu'elle ne le fera pas 10 ans après l'histoire de nos héros.

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai eu du mal avec Kestrel dans ce tome surtout au moment où elle tente de retrouver la mémoire car elle semblait être elle sans l'être vraiment ce qui est assez déstabilisant. Ensuite, l'histoire du dieu d'Arin qui lui parle dans ses pensées m'a perdue pendant un moment car j'avais du mal à me familiariser avec son dieu.

Néanmoins, j'ai bien aimé ce dernier tome malgré ses longueurs à mi-parcours et son caractère précipité durant les 100 dernières pages où la conclusion peut laisser à désirer car trop peu explicite quant à l'avenir politique des 3 pays en jeu.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2018-04-14T12:20:18+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Florilege 2021-07-03T14:58:27+02:00
Argent

Le meilleur des trois tomes. Cependant, je ne suis pas convaincue par la fin : trop rapide, trop de questions en suspens, l'amour qui balaie toutes les interrogations politiques. J'ai toujours autant apprécié la stratégie de Kestrel, mais je trouve que les personnages sont trop restés en surface, aussi bien dans leurs personnalités que dans leurs relations (en dehors de Roshar, très bien mené et complexe). Bref, cette série a été un moment agréable de lecture mais ne sera pas un pilier de ma bibliothèque et de ma mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emi-mz 2021-05-09T12:25:04+02:00
Argent

Ce tome nous emmène au front et les stratégies sont de mises comme toujours. J'aime cet aspect intellectuel et réfléchis de cette histoire. Vraiment une très bonne suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Illythyia 2021-04-04T15:37:57+02:00
Diamant

Quelle fin ! C'est une trilogie merveilleuse avec des personnages juste géniaux. Ils gagnent en richesse au fil des pages. La beauté et la douceur de leur histoire m'a fait monter les larmes aux yeux plus d'une fois. Merveilleux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loulou160800 2021-04-04T11:01:00+02:00
Or

J'ai hésité un peu avant de lire la fin de cette trilogie car le tome 2 m'avait franchement déplu mais finalement je me suis lancée et je ne suis pas déçu car c'était (et de loin !) le meilleur des trois.

J'ai particulièrement aimé la seconde partie de l'histoire Spoiler(cliquez pour révéler)lorsque Kestrel est enfin sortie du camp dans la toundra et qu'elle suit Arin partit à la guerre. Cela apporte du rythme au récit, qui m'avait cruellement manqué dans le tome 2 où les évènements s'enchainaient mais à la suite.

J'ai aussi beaucoup aimé la notion de pardon qui est abordée dans ce dernier tome. En effet, Spoiler(cliquez pour révéler)Kestrel aimerai pardonner à son père, mais elle se rend bien compte qu'il l'a blessé et que cela va demander du temps.

Je dirai que j'ai aussi apprécié la présence du Spoiler(cliquez pour révéler)Dieu de la mort au côté d'Arin, ce dieu qui lui pose question et qui en même temps le porte. Cela permet de donner plus de vie à ces moments où nous sommes confronté aux pensées du jeune homme.

Pour finir, j'aimerai souligné aussi la présence de Roshar qui apporte une petite touche d'humour au récit et un peu de piquant avec ses blagues et remarques plutôt douteuses.

C'est donc globalement une trilogie que je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par irisvht 2021-04-02T19:33:35+02:00
Or

The Winner’s Kiss was a really good conclusion to the series. In my opinion, it answered every question we might have had and offered a satisfying ending to the story.

In the beginning of this book, I was a little bit perplexed because I thought it might be just like the second book: frustrating because of misunderstandings and things not being clearly said. But it actually turned out a lot better.

That being said, I felt like this third book offered a complete shift in the story, mostly because of what happened to Kestrel, but also because it was really war/battle oriented. But it is not a bad thing, on the contrary, this book was much more action packed because of it.

Overall, a very satisfying ending to great series!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mythik 2021-04-01T22:11:21+02:00
Argent

J'ai beaucoup aimé ce tome. Tout se met en place sans accroc, comme lorsque l'on finit un puzzle. Kestrel et Arin se retrouvent enfin et construisent vraiment leur relation, pas à pas Spoiler(cliquez pour révéler)à cause de l'amnésie de Kestrel.

J'ai beaucoup aimé Roshar, indécrottable optimiste malgré tout ce qu'il a subi. C'est l'étincelle de joie et de rire de ce livre.

La fin est juste. Bien aussi, mais surtout juste. Spoiler(cliquez pour révéler)L'empereur meurt suite à un jeu qu'il a cru gagner, le général est enfermé et Kestrel et Arin sont ensemble à jouer de la musique dans la maison d'enfance de ce dernier. Je me demande seulement ce qu'il est advenu de Jess, dont on a plus entendu parler après la mort de son frère.

En résumé, c'est une très bonne trilogie, basée sur un univers et des personnages très bien construits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-613 2021-03-30T17:08:28+02:00
Or

J’ai adoooooré : tout, tout, tout, tout !

J’ai lu la trilogie d’une traite (bon comme d’habitude), et impossible d’en décrocher.

L’histoire est assez originale, et j’ai beaucoup apprécié le personnage de Kestrel. C’est une jeune femme courageuse, sans pour autant être une « bagarreuse », elle se démène pour trouver une solution à chaque injustice qu’elle rencontre et c’est ça que j’ai beaucoup aimé : elle ne défend pas forcément les gens qu’elle aime, mais plutôt une cause qu’elle trouve juste.

Pour couronner le tout on a cette histoire d’amour « impossible » qui au final se termine pour le mieux.

Enfin bref tout ce qu’il faut pour que ça soit une très bonne lecture à mes yeux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lalouu 2021-03-30T00:44:59+02:00
Or

bien que j'ai trouver certains passages quelque peu long, j'ai pris plaisir à lire ce tome, riche en rebondissements. J'ai aimé le dénouement, le façon qu'a choisir de nous narrer les affrontements ! Je conseil cette trilogie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sofililou 2021-03-08T08:10:53+01:00
Or

Un excellent dernier tome, tout est en action et suspense.

J’ai adoré voir l’évolution des personnages malgré les secrets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cheyennedeHMB 2020-10-24T22:12:29+02:00
Bronze

J'ai fini la trilogie il y a peu.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à grand chose : juste une lecture reposante, qui me change un peu des livres de cours ... je voulais retrouver avec plaisir des clichés stéréotypes de fantasy.

Je dois d'abord dire que la plume de l'auteur m'a beaucoup plu : je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n'ai pas sauté une seule ligne, les descriptions sont claires : on s'y croit, on visualise, c'est très intéressant.

j'ai aimé suivre le personnage ( il vaut mieux, quand on entame une trilogie ...), mais oui, j'ai aimé le caractère "menteuse", maligne, astucieuse, et stratège de notre personnage principale ! elle n'est jamais à cours d'idée, toujours un joker dans sa poche ... Et je suis intriguée de la prise de position atypique de ce roman : plutôt que de nous servir une héroine dans "l'ère du temps" : ultra combative, armes à la main, ... Le genre Tris, ou encore Katniss ... c'est une héroine forte, certe mais en demi-teinte : dans un monde ou on a le choix de se marier ou de s'engager dans l'armé, qu'en plus on a un père Général, notre héroine est une "vile" pianiste, une artiste dans l'âme. Honnêtement, au début de ma lecture je l'ai trouvé faible, et ça m'a agacé. Et puis, au bout du troisième tome, la dernière page refermé, je me suis rendue compte que ce n'était pas le cas : oui, c'est une artiste, mais c'est aussi une stratège aussi astucieuse que maligne et c'est là que réside sa force : dans son cerveau. J'ai clairement aimé qu'on n'insiste pas sur la "force de l'héroine" à cout de grand sabot comme cela peut être le cas dans les romans cités plus haut ( bien que je les apprécie beaucoup), un peu de faiblesse, c'est honnête, c'est humain. C'est ce que j'ai aimé chez cette héroine : ce n'est pas une marianne, une effigie ou une allégorie, la figure d'un combat, mais une humaine. Ses faiblesses la rendent tengible, sensible vraiment humaine.

Je ne parlerais pas du héros, d'autre le défendrons mieux que moi, parce que personnellement son manque de confiance, de discernement m'ont rendue chèvre : il m'a agacé à chaque page. Il tombe toujours dans le panneau : à croire qu'il n'a pas compris au bout du deuxième tome que ce que Kestrel manie le mieux ce n'est pas une épée mais sa langue... Et il la croit toujours quand il ne faut pas, il ne le croit pas quand il faudrait ! Bref, je ne le défendrais pas, parce que je n'ai pas trouvé qu'il avait l'étoffe du leader que l'on nous dépeint : oui, il prend un tas de bonne décision, il parvient à créer des alliances grâce à sa persévérance, mais ça s'arrête là. Je ne me souviens pas d'un discours qui est émue les foules, poussant celle-ci à le suivre, mon impression, c'est que ça se fait, et c'est tout. ( Mais bon,c'est peut être ma frustration qui parle et je ne suis donc pas forcément très objective).

J'ai aimé l'histoire : l'intrigue est claire, net, précise : le combat d'un peuple réduit en esclavage pour retrouver son indépendance. ça m'a suffit. Le premier tome introduit parfaitement la situation initiale et le début du "combat", l'étrange rédition de l'empereur dont on se doute qu'elle est fausse puisqu'il pourrait écraser se peuple d'un claquement de doigt... j'ai eu l'impression ( étrangement) de tourner un peu en rond dans le deuxième tome. C'est également dans ce tome que j'ai eu l'envie irrépressible de distribuer une paire de baffe à ce cher Arin, qui ferme les yeux sur les plus explicites des évidences ( ne parlons pas des sujets qui fâche) , l'action est longue à venir, il ne s'y passe, finalement, pas grand chose : peu d'animosité entre le prince et Kestrel et c'est rapidement réglé. On voit venir la dénouement et il arrive trop vite, et se dénoue trop vite. Et sur le vif, nous reprenons le tome 3. Je dois dire que je suis, encore une fois, une peu déçue : Kestrel et Arin ne sont pas séparé longtemps, son sauvetage n'est pas très réaliste ( enfin, il ne m'a pas semblé l'être), tout se passe trop vite. J'ai apprécié la gestion de la Spoiler(cliquez pour révéler)perte de mémoire de Kestrel, qui ne se résout pas au contraire d'autres événements, en deux temps trois mouvements ! , l'enjeux est constant et réaliste, Kestrel ne Spoiler(cliquez pour révéler)retombe pas immédiatement dans les bras de son prince charmant et s'en méfie et vraiment, j'ai trouvé ça cool :) Ensuite, les combats : cool, même si la manière dont tout se résout donne l'impression que finalement ... on pouvait s'éviter Spoiler(cliquez pour révéler)toutes ses batailles et tous ces morts : puisque la bataille est remporté à la suite de l'empoisonnement de l'empereur sur ( littéralement) un coût de poker franchement, c'est frustrant : à mon sens, il suffisait de faire la même chose 200 pages plus tôt et c'était réglé. La manière dont tout cela est amené me donne cette impression et me laisse une sensation de "tout ça pour ça" ! D'un autre côté, c'était évident que cela se finirait ainsi, sur un duel de la sorte : ce n'est pas comme si les talents de Kestrel n'avaient pas été martelés tout le long de la trilogie ! c'était évidement le terrain de combat de la jeune fille, donc il était normal que cela finisse ainsi. Mais une fois encore : la façon dont ce duel est amené me donne l'impression que tout les autres combats ont été mené pour rien, ont été inutiles, et ça c'est vraiment vraiment décevant. J'étais déçue, et laissée sur ma faim. Au contraire, pour une fois j'ai vraiment apprécié Arin Spoiler(cliquez pour révéler) ce combat qu'il mène contre le général, et le fair play dont il fait preuve auront été sa plus belle action des trois romans, la plus clairvoyante, la plus intelligente, la plus altruiste : le gars est remonté dans mon estime !

la fin m'a déçue, tout se résout très vite après le duel, tout semble réglé en un claquement de doigt et petit duo de nos héros préféré puis ... the End... J'ai pas compris ce qui m'arrivais. sérieusement, j'ai relue la fin en me disant " bah mince, j'ai du louper quelque chose, je devais dormi r ou j'ai lu trop vite" alors j'ai relue attentivement, et non, rien de nouveau. quelques pages de plus pour prendre le temps de réellement développer la fin n'auraient pas été de trop !

Pour résumé : un roman sympa, léger, bien écrits, mais quelques longueurs et ( à mon sens) quelques imprécisions dans l'intrigues qui rendent ( notamment dans ce troisième tome) presque OBSOLETES toutes les batailles et ça c'est ce qui me déçoit vraiment, mais j'en ressort tout de même avec un bon souvenir et une héroine super cool et que j'ai vraiment kiffé ( surtout kiffé comment elle envoie Arin dans les roses et que lui, il tombe comme ça dans le panneau ...)

Afficher en entier

Dates de sortie

Winner, Tome 3 : The Kiss

  • France : 2018-03-15 (Français)
  • USA : 2016-03-29 (English)

Activité récente

lvallot l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-02T21:09:16+02:00
RadJk l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-22T16:37:13+02:00
Blue44 l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-16T14:47:52+02:00

Titres alternatifs

  • The Kiss - Français
  • The Winner's Curse, book 3 : The Winner's Kiss - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 983
Commentaires 116
extraits 51
Evaluations 375
Note globale 8.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode