Livres
472 314
Membres
444 422

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

 C’est faux. Adam Johnson savait parfaitement ce qu’il faisait. Il l’a lui-même reconnu : la non-assistance à personne en danger, le fait qu’il ait préféré passer du bon temps au lieu de secourir le docteur. » C’est pourquoi je vous demande de le reconnaître coupable des trois chefs d’accusation suivants : vol qualifié, usage et cession de stupéfiants, ainsi que meurtre au premier degré

Afficher en entier

» Adam Johnson savait que le docteur était à l’agonie. Et pourtant, malgré les quinze heures qui se sont écoulées, pas un moment il n’a songé à appeler les secours

Afficher en entier

— Le soir en question, l’accusé, alors employé par le docteur Harris en tant qu’homme à tout faire, est sorti acheter de la cocaïne destinée au docteur et à lui-même. Il est revenu une heure plus tard, puis les deux hommes ont consommé la drogue. Peu de temps après, le docteur a succombé à une overdose. Comment le savons-nous 

Afficher en entier

Yuki se leva, et ses cheveux de jais, qui avaient récemment commencé à grisonner, lui tombèrent sur le visage comme elle se penchait pour lisser l’ourlet de sa veste. Elle s’avança d’un pas rapide jusqu’au pupitre, dirigea son regard vers le box des jurés et leur adressa un sourire. Quelques-uns le lui rendirent, mais la plupart conservèrent un visage impassible, impénétrable

Afficher en entier

Il possédait toutes les armes : le charisme, un physique avantageux et un diplôme d’Harvard. Et son père, un avocat-conseil de haut vol, lui dictait la marche à suivre depuis le banc de touche. Mais ce jour-là, tout cela importait peu. Les preuves, les témoins et les aveux faisaient pencher la balance en sa faveur. Jo-Jo Johnson était à sa merci

Afficher en entier

— Ou qu’il croit au baratin de son avocat, répondit Yuki, assez fort pour que son adversaire l’entende. Jo-Jo croit peut-être pouvoir s’en sortir, mais il quittera le palais de justice dans une fourgonnette, direction Pelican Bay. Asher lui décocha un regard assorti d’un petit sourire narquois, histoire de montrer qu’il comptait bien remporter la partie

Afficher en entier

À la mémoire de Kenny ? Il hésita un instant, puis se ravisa. Avec une pointe d’humour, il pensa brièvement à Pete était là, mais rejeta également l’idée. Finalement, il inscrivit WCF en grosses lettres capitales qu’il souligna d’un trait rouge. Il referma le tube et le rangea dans sa poche, où il atterrit en cliquetant contre son revolver

Afficher en entier

Pete pressa la détente. La balle siffla à travers le silencieux et atteignit la femme en plein dans le cou. Elle porta la main à sa blessure. Le sang se mit à couler. — Mon bébé… lâcha-t-elle. — Ne t’inquiète pas, fit Pete. Je te promets qu’il ne sentira rien. Il tira à nouveau sur la jeune femme, cette fois en pleine poitrine, puis ouvrit la portière arrière et observa le gamin qui dodelinait de la tête, sa bouche collante de barbe à papa, les fines veines bleues qui sillonnaient ses tempes

Afficher en entier

Pete savait qu’il présentait bien, qu’il avait un regard franc et l’air digne de confiance. Il était l’archétype de l’Américain idéal, le type bien sous tous rapports, mais, comme la plante carnivore, il n’en tirait pas vanité. — J’ai un pneu à plat, expliqua-t-il. Ça m’embête de vous demander ça, mais j’aurais aimé emprunter votre téléphone pour appeler un dépanneur

Afficher en entier

Peter Gordon suivit la jeune maman qui sortait de chez Macy’s pour se retrouver dans la rue longeant la Stonestown Galleria. Elle avait la trentaine, les cheveux négligemment noués en queue-de-cheval et aimait visiblement le rouge : son short, ses baskets et son sac à main étaient assortis. Des sacs de courses pendaient aux poignées de la poussette

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode