Livres
387 695
Comms
1 359 531
Membres
275 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Wonder Woman : Warbringer



Description ajoutée par chacha06 2017-08-20T00:47:06+02:00

Résumé

Quand un bateau explose au large de l'île de Themiscyra, où vivent les Amazones, la princesse Diana enfreint les lois de sa communauté et recueille Alia, une jeune fille de 17 ans comme elle. Mais cette dernière est une Warbringer, une semeuse de discorde sur laquelle pèse une malédiction. Le destin de Diana se trouve lié à celui d'Alia. Un retour aux origines de Wonder Woman.

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

PAL
55 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Callmeluh 2017-09-04T17:20:22+02:00

Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Ma note: 5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/09/04/dc-icons-tome-1-wonder-woman-warbringer-de-leigh-bardugo/

“Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.”

Leigh Bardugo étant mon auteure préférée de tous les temps, c’est sans surprise que je me suis jetée sur son dernier livre dès sa sortie (ou plutôt dès que j’avais terminé ma lecture en cours). J’avais à la fois peur et hâte de découvrir ce dont elle était capable en dehors du Grishaverse, et comme il fallait s’y attendre je n’ai pas été déçue!

Diana est une jeune Amazone de 17 ans. Bien qu’elle soit la fille de Hyppolyte, ses sœurs Amazones ne la considère pas comme l’une des leurs puisqu’elle est la seule à être née sur l’île de Themyscira. Elle cherche donc à gagner la reconnaissance des Amazones par tous les moyens.

Un jour elle brave l’interdiction de sauver et ramener un humain sur l’île en sauvant Alia d’un naufrage. Mais Alia n’est pas une humaine comme les autres: elle est une Warbringer, descendante de Hélène, et sème malgré elle la discorde là où elle va.

Elles vont se lancer dans une quête afin de mettre fin à cette longue lignée de Warbringer et sauver le monde d’une guerre sans précédents.

Avant de commencer ce livre j’avoue que j’avais un peu peur. Je suis loin d’être une grande fan de comics (non pas que j’aime pas, mais c’est loin d’être une passion) et j’avais peur de ne pas trop comprendre cet univers, mais Leigh Bardugo est parvenue à rester fidèle à l’univers DC Comics tout en permettant à ceux qui connaissent moins de comprendre l’histoire.

Malgré un début un peu difficile pendant les deux ou trois premiers chapitres, j’ai rapidement été prise dans l’histoire et bientôt je ne savais plus me détacher de ma lecture. La plume de Leigh est toujours aussi magnifique et addictive, et malgré ma relecture de Six of Crows au début de l’été, je me rend compte qu’elle m’avait bien manqué.

“We can’t help the way we’re born. We can’t help what we are, only what life we choose to make for ourselves.”

J’ai adoré chacun des personnages. Que ce soit Diana, Alia, Theo, Nim et même Jason, j’ai trouvé que c’était difficile de ne pas s’attacher à eux. Leigh développe parvient encore une fois à créer des personnages divers et assez large, loins des clichés et surtout tous plus incroyables les uns que les autres.

D’ailleurs, même si l’histoire est de base centrée sur Diana, on se rend rapidement compte que l’auteure met surtout l’accent sur les autres personnages, et même si c’est quelque chose qui m’a surpris j’ai beaucoup aimé. En faisant ça on se rend compte que même si Diana est une Amazone destinée à devenir une héroïne, ces autres personnages, bien qu’étant humains, sont également des héros.

J’ai trouvé l’innocence de Diana tellement adorable. Ayant grandi sur Themyscira, et malgré ses cours sur la civilisation humaine, elle ignore beaucoup de choses sur le monde, ce qui peut l’amener dans certaines situations assez drôles. Heureusement elle pouvait compter sur ses nouveaux amis pour l’aider à s’habituer à ce nouveau monde. Malgré tout elle reste vraiment badass, et j’ai trouvé ça intéressant qu’on découvre en même temps qu’elle se dont elle est capable.

Contrairement à ce que laisse entendre le résumé (en tout cas en français), il y a très peu de romance dans Wonder Woman: Warbringer. Honnêtement je trouve que c’est pas plus mal, ça permet de rester centrer sur l’intrigue principale, même si j‘ai eu un peu l’impression qu’il y avait une romance juste pour en mettre une dans ce livre.

“We cannot spend our lives in hiding, wondering what we might accomplish if given the chance. We have to take that chance ourselves.”

Pour moi ce livre était une vraie bombe: des dialogues géniaux, une bonne dose d’humour, des scènes de combat incroyables, des personnages incroyables, et surtout un plot-twist très surprenant. Bon malheureusement pour moi je savais déjà que ce plot-twist allait arriver (ça m’apprendra à décider de braver la balise ‘spoiler’ de certains sites quand j’ai même pas passé la moitié), mais c’est vrai que si je n’avais pas été au courant, je ne l’aurai pas vu venir.

C’est ce que j’aime le plus dans les livres de Leigh Bardugo: sa capacité à nous surprendre alors que tous les indices qui nous permettent de comprendre ce qu’il va arriver sont là.

Sans surprise, j’ai adoré ma lecture. Après tout, c’est de Leigh Bardugo qu’on parle, j’étais quasi sûre d’adorer ce livre. Elle a prouvé qu’elle était capable d’écrire en dehors du Grishaverse et de faire un travail toujours aussi incroyable, ce qui me donne très envie de lire ses prochains livres qui ne feront pas parti du Grishaverse. Mais d’abord, LISEZ CE LIVRE !!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par EloDiie972 2017-10-15T15:08:19+02:00
Diamant

Ma Chronique : https://fiftyshadesofbooks2017.wordpress.com/2017/10/15/wonder-woman-warbringer/

Je suis une grande fan de Percy Jackson.. en fait je suis carrément une fan de l’auteur : Rick riordan.. tous ses livres parlant de mythologie… Il a tout fait : la mythologie Greco romaine avec Percy et sa team.. celle égyptienne avec les frères et soeur Kane pour finir avec la mythologie nordique avec Magnus chase. C’est grâce à ses livres que je me suis intéressé mais aussi instruite…

J’aime aussi beaucoup les comics… J’ai même dédié des articles à l’univers Marvel et DC.. je vais toujours au cinéma pour voir ces films.. je suis donc allé voir Wonder woman au cinéma.. vous vous imaginez bien la joie que ça a été pour moi de voir un livre sur elle…

Pour se plonger dans le livre.. nous faisons la connaissance de Diana.. je ne vais pas mentir.. mon esprit était déjà altéré par le film et donc je m’imaginais Gal gadot dans le rôle .. c’est elle que j’avais en tête pendant tout le livre et ce n’est pas pour me déplaire !

Donc le livre commence par une épreuve.. une épreuve que toutes les Amazones doivent passer et c’est une première pour Diana.. elle veut faire ses preuves car elle est considéré faible par ses consœurs qui ne voient en elle qu’une fille faible et la fille de la reine.. qui plus est n’est pas une vrai amazone car pour être une amazone.. il faut être morte épaules combat en héroïne ! Hors Diana elle est née de la terre façonnée par sa mère.

Soudain Diana voit au loin un bateau qui fait naufrage.. Diana fait quelques choses qu’elle n’aurait jamais du faire.. elle sauve un humain.. c’est humain c’est Alia. Mais au moment où elle l’a sauvé.. des événements étranges arrive sur l’île. Diana a déclenché quelques choses et je n’imagine pas à quel point c’est grave. Diana en concertant la Pythie découvrira que Alia n’est autre qu’une Warbringer.. fille et descendante de Hélène de Troie elle même descendante de Némésis.. déesse de la vengeance (olala..)

N’écoutant que son courage et doté d’une grande compassion Diana décidé de quitter alors tout ce qu’elle a connu pour aider cette jeune fille car la Pythie lui révèle ce qu’elle doit faire pour briser la malédiction.

Entre périple sans fin et une quête difficile.. Diana et Alia devront faire preuve de force et de courage.

Je vais m’arrêter de raconter ici pour me concentrer sur les personnages.. commençons par Diana :

Comme je le disais je voyais pendant tout le livre, Gal gadot dans le rôle de Diana et c’est maintenant que je vois qu’elle a joué son rôle à la perfection dans le film.. bien que j’ai quelques reproches à faire au film genre (ARES NE CONTRÔLE PAS LA FOUDRE NOM DE ZEUS !) Donc dans le livre.. Diana est forte et tellement gentille.. elle pense aux autres avant elle et est courageuse. Tout comme dans le film.. au contact du monde humain.. le paysage.. les expressions.. les gens, c’est assez difficile pour elle et elle est candide.. et c’était assez drôle à voir mais elle est instruite et même si elle ne comprend pas tout.. elle se remet d’aplomb très vite ! J’ai aimé ce personnage de À à Z.

Passons à Alia.. Alia ne sait pas quelle est porteuse d’une telle malchance au début mais le découvrira assez vite.. pourtant son courage ma coupé le souffle car dès que Diana lui a expliqué la chose elle a pris ça a coeur et a décidé la suivre afin de rompre cette malédiction et dans le cas où cela ne fonctionnerait pas .. elle a contraint Diana à la sacrifier pour le bien de tous. J’ai aussi aimé Alia car elle est noir.. son père est blanc et sa mère est noir .. mais même en étant métisse sa couleur de peau est noir.. et je fais ma révérence à Leigh bardurgo car tout comme Rick riordan elle évoque plein de sujet comme : le racisme ! Ce que j’ai aimé avec cette histoire c’est que même si elles ont une mission.. l’auteur nous montre ce par quoi Alia est passé à l’école et aussi la force et la leçon qu’elle en a tiré car ce n’est un secret pour personne.. être noir n’est pas facile ! Alia à souffert car ils étaient en minorité (10 dans son école) et elle devait suppoter la méchanceté de ses camarades… (imbécillité quand tu nous tiens…) Bref et donc tous comme Rick riordan.. il y a des leçons morales dans ce livre et j’ai vraiment beaucoup aimé cela ! Et surtout voir tout ceci à travers les yeux de Diana qui ne comprend pas pourquoi le racisme existe et pourquoi les hommes sont ainsi ! (Mon non plus je ne comprend pas diana..). Je dirais que je me suis senti concerné et en même temps non.. certes je suis noir.. mais jusqu’à maintenant je n’ai jamais vécu de racisme.. ce qui est sûrement du au fait que je vis aux Antilles. Mais en même temps je me sens concerné car c’est ma communauté et j’aime quand les auteurs font référence à cela ! Bref revenons à l’histoire.. Donc ayant déjà souffert auparavant.. Alia est courageuse et même si elle a peur.. même si elle est dépassée par tout ce qui se passera sur leurs chemins.. elle tient bon.. elle ne lâche rien, elle fait preuve de courage !

Je vais vous parler aussi des personnages secondaires.. qui sont très présent et qui apporte la petite touche comique à l’histoire : Nim la meilleure amie de Alia et Théo le meilleur ami de Jason (le frère d’Alia dont je parlerais dans un moment)

Commençons par Nim.. Nim est une indienne.. elle a une forte corpulence et elle aussi, a dû supporter les railleries et les moqueries de ses camarades.. mais elle est forte.. elle a la tête haute. C’est une férue de la mode et des petites anecdotes.. j’en ai bien appris avec elle… Pareil ici.. si les différences ethniques sont mise en avant… la communauté LGBT aussi puisque Nim est bisexuel. J’ai aimé son personnage.. un peu fofolle mais en même temps ayant la tête sur les épaules.. Alia se repose beaucoup sur elle et même quand elle apprendra ce qu’Alia est.. elle foncera tête la première et se battra bête et ongle pour son amie ! Elles ont même une devise :

« Bouillonne, fermente, Fais souffler la tourmente »,

C’est une devise qu’elle utilise depuis le collège quand les autres enfants les traitaient de sorcière à cause de leurs différences ethniques.. au lieu d’en avoir honte.. de se cacher ou de se plaindre.. elles endossaient le costume et s’amusaient à jouer les sorcières et à les effrayer ! » Fais souffler la tourmente « Oui franchement je dois l’avouer Nim et Alia m’ont impressionné et je ne peux que m’incliner devant tant de sagesse et de génie !

Passons maintenant à Théo.. physiquement Théo c’est un gringalet avec des dreadlocks.. son père est le parrain d’Alia et Jason. Théo c’est le petit comique de service et c’est aussi un génie.. un crack en informatique. Il est capable de déclencher un missile nucléaire tout en étant bien sagement sur son lit (Rien que ça…) Bref sous ses airs de petit garçon inoffensif il est assez dangereux. Son cerveau en tout cas. Pendant tout le récit, il va se battre avec Nim et c’était parfois drôle.. parfois moins drôle mais ils m’ont régalé tous les deux avec leurs piques. Théo aussi à fait preuve de courage et n’a pas une seule fois pensé à abandonné ses amis.

Passons maintenant à Jason.. c’est un personnage décrit comme beau et intelligent… Il est sur de lui mais surtout énigmatique et mystérieux et ça a été un choc pour moi de voir et de savoir qui il est…

Pour revenir au récit j’ai vraiment aimé.. j’ai appris des choses mais grâce à Percy je n’étais pas dépaysé et chaque dieu, chaque histoire nommé, j’étais dans mon élément bien que j’ai découvert de nouvelles choses…

Dans ce récit il y a de la romance et en même temps non. Elle doit durer 2 pages et puis c’est fini mais moi je dis TANT MIEUX.. on était concentré sur le récit et je ne recherchais pas ici de l’amour mais du combat ! Et j’ai été servis… On découvre en même temps que Diana ses pouvoirs et sa force !

On a donc des personnages attachants et qui nous réserve bien des surprises.. des dieux enfin surtout des déesses.. l’île de Diana.. Themyscira, des combats, des monstres tout droit sorti de la mythologie…

On assiste alors à la monté en puissance de Diana.. ses premiers combats en dehors du cocon familial si l’on puis dire mais aussi de la force d’Alia qui désormais aura le choix.. le bon jeu de carte entre les mains.. du courage que l’on peut retrouver chez des amis mais aussi la déception que peut être la famille.

Diana aussi se rend compte que sa mère et ses consoeurs n’avaient pas totalement raison, certes, l’humain est fragile mais il peut aussi se montrer courageux, en observant ses amis qui pourtant n’ont aucune force physique, pas de formation au combat, elle a été impressionner et c’est elle qui quand il n’y avait plus espoir, lui a permis de se relever, de continuer à se battre, ils lui ont insufflé une nouvelle fore !

On se rend compte que la nature humaine est de plus en plus mauvaise MAIS qu’il y aura toujours de bonne personne… Une beauté enfuie dans toute cette noirceur ! Ce livre nous apprend aussi la tolérance encore une fois chapeau ! Et la grande fan de mythologie et comics en moi est repu !

Ce livre était parfait et devrait être lu par les fans de cet univers… Leigh bardurgo a su manier sa plume avec une main de maître et a réussi à me faire vivre cet aventure en live !

J’ai donc hâte de lire le second tome qui parlera de BATMAN et s’intitule Batman : nightwalker et est écrit par Mari Lu auteur de la série dystopique » Legend »

Ce livre n’est pas un coup de cœur mais ce n’en est pas loin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par revesurpapier 2017-10-10T18:43:24+02:00
Lu aussi

http://revesurpapier.blog4ever.com/wonder-woman-de-leigh-bardugo-1

Bien malgré elle, Diana, princesse de Themyscira, vient d'enfreindre l'une des principales règles de l'Ile. Les Amazones ne peuvent en aucun cas accueillir des mortels sur leurs terres. En sauvant la vie d'Alia, Diana a donc bouleversé l'équilibre de son monde. Son arrivée met les Amazones en grand danger. Pour sauver Alia et ses sœurs, et pour éviter le chaos, Diana s'engage à mettre fin à une très ancienne malédiction. Elle quitte alors l'Ile aux cotés de la jeune mortelle. Direction la Grèce...

Diana est une jeune Amazone qui se sent illégitime parmi les siens et qui a besoin de prouver sa valeur, son courage. Elle ne veut pas seulement être la fille de la Reine, d'autant plus qu'elle est née de la Terre de l'Ile. Ses sœurs ne la considèrent donc pas comme une Amazone à part entière. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de ce personnage. Elle fait preuve de bravoure et de persévérance. Elle veut montrer de quoi elle est capable mais surtout elle ne peut se résoudre à assister au chaos sans rien faire. C'est un personnage extrêmement fort et intéressant. Elle a fait une erreur et elle est prête à tout pour la corriger !

A ma grande surprise, ce récit ne conte pas seulement les aventures de la célèbre Amazone. Diana n'est pas la seule héroïne. Leigh Bardugo nous présente quatre jeunes qui vivent au XXIème siècle. Des personnages auxquels on s'attache tout autant et qui deviennent indispensables. Bien que je ne m'attendais pas à un récit si moderne, je me suis laissée embarquer en un clin d'oeil. Tous les quatre s'impliquent autant que Diana dans cette quête, mettant aussi leur vie en danger. Le temps est compté, les enjeux sont considérables et les presque six cent pages se tournent à toute vitesse.

Alia et Diana m'ont bien fait rire tout au long de l'aventure. Les deux héroïnes viennent de deux mondes très différents et nous avons droit à des situations cocasses et à des réflexions pleines d'humour. Il leur faut un petit temps pour se comprendre et pour réaliser dans quoi elles mettent respectivement les pieds. C'est une aventure très éprouvante pour une jeune mortelle, mais le voyage est tout aussi mouvementé pour Diana qui découvre en même temps le Monde des Hommes pour la toute première fois.

J'avais hâte de découvrir quel genre d'aventures attendait Diana l'Amazone, née pour être la grande héroïne Wonder Woman. Leigh Bardugo a imaginé des aventures palpitantes et je ne suis pas déçue. L'action est au rendez-vous, mais la légèreté aussi, et l'auteure a trouvé un bon compromis entre les légendes et le monde moderne. C'est un roman pour ados très dynamique et je ne me suis pas ennuyée une seconde, jusqu'au final inattendu et à couper le souffle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cressy 2017-10-08T20:51:02+02:00
Diamant

Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.

Leigh Bardugo est une auteur que j’admire par sa force et son talent ! A chaque fois je me demande si elle sera à la hauteur ? Si mon coeur suivra le rythme de ses mots envoûtants et encore une fois désoler de le dire mais c’est encore réussi ! Leigh Bardugo est sans nulle doute une odeur de ce siècle , et une de mes écrivaines favorites !

Dans cette aventure nous suivons Diana ( et je vous arrête si vous croyez à une jolie copie du film ou du personnage de chez DC ! ) une amazone vivant au près de ses soeurs et de sa mère sur une île méconnue de l’homme . Un jour elle brave l’interdiction de son peuple en sauvant une humaine et seul rescapée d’un naufrage . Les malheurs s’en chaines alors rapidement car cette jeune femme se trouve être une Warbringer : descendante de Hélène de trois elle porte le malheurs et les ténèbres sur son passage .

La quête pour la survie de son peuple mais aussi pour briser la malédiction qui mènerai la terre à sa perte commence !

Je dois dire que l’action ne manque pas même si j’ai trouvé les premiers chapitres difficiles et longs pour rentrée dans le sujet , cela n’a pas durée car une fois décoller ce livre ne fera que vous faire frémir et vous tenir en haleine ! Des péripéties , des voyages , des monstres , des dieux un tout global qui ne peux que vous captiver !

Devons nous sincèrement parler des personnages ? OUI OUI ( nous le devons ! Of course): avec kaz et sa bande c’était déjà quelque chose mais dans ce livre c’est une nouvelle fois le coups de foudre ! Des héros riches en couleur que ce sois

Diana notre princesse amazone est héroine prête à tout pour se forger son identité et briser les clichés sur la féminité , ou notre douce Alia Warbringer qui même riche et réserver à une évolution spectaculaire d’enfant trop protéger et parfois gâté à devenir une femme mature et prête à se sacrifier pour ses amis et surtout la terre ! Nim et théo alors eux alors eux ce sont les petits + de la bande ! , les meilleurs amis parfaits ! Nim et le personnage que je raffole , une petite jeune femme ronde qui assume ses folies et sa passion pour la mode : » une miss potin ,au hit de la mode » , personnage lesbienne et surtout fidèle et très franche c’est un personnage complet et parfait

Spoiler(cliquez pour révéler)
la fin ommg elle se trouve enfin une chérie *in love* et quand elle est possédée par la déesse moi je succombe ! *sadique girl * //
Et théo ? Génie de l’informatique , beau parleur ,petit rigolo qui préfère casser les codes de la bonne société ! il est simplement attachant et on lui ferai bien un petit câlin ! Jason ? devons nous parler de ce frère que j’ai aussi bien aimé que détester je peux comprendre la part en lui qui fait qu’il est ce qu’il est mais cependant je ne lui pardonne pas tout ! A côté de cela j’ai trouvé sa personnalité fine et recherché et il ma surpris ! c’est celui qui ma le plus surpris ! il faut le dire il est vraiment un atout essentiel à ce tome !

Mention spéciale pour la : Pyxie et les amazones ♥

En gros ce livre regroupe beaucoup d’aspect différent : de l’action , de l’humour , de l’histoire et des mythes ! , de l’amitié à vous rendre fleur bleu , des monstres , et pas de romance cul cul nian nian à vous faire vomir de la guimauve !

Je recommande cent fois ce livre alors n’hésiter pas .

♥♥♥♥♥/5

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2017-10-06T20:55:13+02:00
Diamant

https://aliceneverland.com/2017/10/06/wonder-woman-warbringer-leigh-bardugo/

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman dès sa parution en VO. Il faut dire qu’il collait parfaitement avec la sortie du film dans les salles. Ayant vu ce dernier, et m’étant régalée, j’étais impatiente de retrouver l’univers de Wonder Woman. J’étais aussi curieuse de voir comment Leigh Bardugo, connue en France pour sa série Six of Crows, allait réussir à s’approprier l’univers de cette héroïne si connue.

J’avais quand même un peu peur de trouver une histoire répétitive par rapport au film. De ce côté là, mon inquiétude s’est vite envolée étant donné que l’auteur reprend véritablement les origines du mythe des amazones. Pour la dingue de mythologie que je suis, je ne pouvais rêver mieux, et j’ai tout simplement adoré la façon dont Leigh Bardugo nous présente l’importance du rôle que ces créatures mythiques représentent.

Je suis tombée encore plus en admiration devant l’histoire et le passé de Wonder Woman. Surtout que, cette fois, on plonge véritablement au cœur de Themiscyra, l’île abritant les amazones qui y vivent comme durant les temps anciens. Diana, encore jeune fille, va vite prendre conscience des responsabilités qui pèsent sur ses épaules, mais aussi sur le rôle de son peuple. En sauvant Alia, dont le bateau s’est échoué près des côtes de l’ile des amazones, Diana va aller à l’encontre de toutes les règles régissant Themiscyra.

L’intrigue, les personnages, la mythologie.. Tous ces éléments m’ont enchantée et j’ai adoré la façon dont Leigh Bardugo réussit à nous en faire partager l’univers enchanteur des Amazones. Diana est encore jeune et a tout à apprendre, mais sa fougue et sa témérité reflète complètement la jeune femme héroïque qu’elle va devenir.

Pour conclure : j’ai adoré découvrir les origines des amazones et en découvrir plus encore sur le personnage de Diana. Leigh Bardugo arrive complètement à nous immerger dans cet univers et se l’approprie d’une main de maitre. Un livre surprenant et idéal pour se replonger dans l’univers de Wonder Woman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aurel63 2017-10-03T00:04:38+02:00

Quand Xena rencontre Percy Jackson . . .

Quelle surprise! J'ai acheté ce livre sans lire le résumé, juste pour la couverture et parce que Wonder Woman tout simplement.

L'histoire n'a rien à voir avec le film. Ici, on suit Diana adolescente, qui cherche sa place sur Themiscyra et qui va aller à l'encontre de tout ce qu'on lui a appris depuis l'enfance. Elle va braver l'interdiction de quitter l'île et va affronter le monde des Hommes afin de sauver Alia, jeune fille qu'elle a sauvé de la noyade.

Les dialogues sont bourrés d'humour, l'action est présente tout le long du récit et Diana qui découvre le monde moderne est tellement rafraîchissante!

Une lecture sympathique, divertissante et qui donne envie de livre le tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fo0stine 2017-10-01T14:07:04+02:00
Argent

J'ai plutôt apprécié ce roman. Diana et Alia sont des jeunes filles qui ont décidé de se battre pour leurs idées.

L'écriture est fluide donc la lecture se fait très rapidement. Mais connaissant l'auteure, je m'attendais à quelque chose de plus explosif et plus sanglant. Ici on est clairement dans un livre jeunesse mais j'ai bien aimé le retournement de situation au dénouement. J'aurais aussi préféré que les personnages secondaires soient plus développés, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux.

Ce fut donc une lecture sympathique mais pas transcendante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Callmeluh 2017-09-04T17:19:37+02:00
Diamant

Ma note: 5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/09/04/dc-icons-tome-1-wonder-woman-warbringer-de-leigh-bardugo/

“Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.”

Leigh Bardugo étant mon auteure préférée de tous les temps, c’est sans surprise que je me suis jetée sur son dernier livre dès sa sortie (ou plutôt dès que j’avais terminé ma lecture en cours). J’avais à la fois peur et hâte de découvrir ce dont elle était capable en dehors du Grishaverse, et comme il fallait s’y attendre je n’ai pas été déçue!

Diana est une jeune Amazone de 17 ans. Bien qu’elle soit la fille de Hyppolyte, ses sœurs Amazones ne la considère pas comme l’une des leurs puisqu’elle est la seule à être née sur l’île de Themyscira. Elle cherche donc à gagner la reconnaissance des Amazones par tous les moyens.

Un jour elle brave l’interdiction de sauver et ramener un humain sur l’île en sauvant Alia d’un naufrage. Mais Alia n’est pas une humaine comme les autres: elle est une Warbringer, descendante de Hélène, et sème malgré elle la discorde là où elle va.

Elles vont se lancer dans une quête afin de mettre fin à cette longue lignée de Warbringer et sauver le monde d’une guerre sans précédents.

Avant de commencer ce livre j’avoue que j’avais un peu peur. Je suis loin d’être une grande fan de comics (non pas que j’aime pas, mais c’est loin d’être une passion) et j’avais peur de ne pas trop comprendre cet univers, mais Leigh Bardugo est parvenue à rester fidèle à l’univers DC Comics tout en permettant à ceux qui connaissent moins de comprendre l’histoire.

Malgré un début un peu difficile pendant les deux ou trois premiers chapitres, j’ai rapidement été prise dans l’histoire et bientôt je ne savais plus me détacher de ma lecture. La plume de Leigh est toujours aussi magnifique et addictive, et malgré ma relecture de Six of Crows au début de l’été, je me rend compte qu’elle m’avait bien manqué.

“We can’t help the way we’re born. We can’t help what we are, only what life we choose to make for ourselves.”

J’ai adoré chacun des personnages. Que ce soit Diana, Alia, Theo, Nim et même Jason, j’ai trouvé que c’était difficile de ne pas s’attacher à eux. Leigh développe parvient encore une fois à créer des personnages divers et assez large, loins des clichés et surtout tous plus incroyables les uns que les autres.

D’ailleurs, même si l’histoire est de base centrée sur Diana, on se rend rapidement compte que l’auteure met surtout l’accent sur les autres personnages, et même si c’est quelque chose qui m’a surpris j’ai beaucoup aimé. En faisant ça on se rend compte que même si Diana est une Amazone destinée à devenir une héroïne, ces autres personnages, bien qu’étant humains, sont également des héros.

J’ai trouvé l’innocence de Diana tellement adorable. Ayant grandi sur Themyscira, et malgré ses cours sur la civilisation humaine, elle ignore beaucoup de choses sur le monde, ce qui peut l’amener dans certaines situations assez drôles. Heureusement elle pouvait compter sur ses nouveaux amis pour l’aider à s’habituer à ce nouveau monde. Malgré tout elle reste vraiment badass, et j’ai trouvé ça intéressant qu’on découvre en même temps qu’elle se dont elle est capable.

Contrairement à ce que laisse entendre le résumé (en tout cas en français), il y a très peu de romance dans Wonder Woman: Warbringer. Honnêtement je trouve que c’est pas plus mal, ça permet de rester centrer sur l’intrigue principale, même si j‘ai eu un peu l’impression qu’il y avait une romance juste pour en mettre une dans ce livre.

“We cannot spend our lives in hiding, wondering what we might accomplish if given the chance. We have to take that chance ourselves.”

Pour moi ce livre était une vraie bombe: des dialogues géniaux, une bonne dose d’humour, des scènes de combat incroyables, des personnages incroyables, et surtout un plot-twist très surprenant. Bon malheureusement pour moi je savais déjà que ce plot-twist allait arriver (ça m’apprendra à décider de braver la balise ‘spoiler’ de certains sites quand j’ai même pas passé la moitié), mais c’est vrai que si je n’avais pas été au courant, je ne l’aurai pas vu venir.

C’est ce que j’aime le plus dans les livres de Leigh Bardugo: sa capacité à nous surprendre alors que tous les indices qui nous permettent de comprendre ce qu’il va arriver sont là.

Sans surprise, j’ai adoré ma lecture. Après tout, c’est de Leigh Bardugo qu’on parle, j’étais quasi sûre d’adorer ce livre. Elle a prouvé qu’elle était capable d’écrire en dehors du Grishaverse et de faire un travail toujours aussi incroyable, ce qui me donne très envie de lire ses prochains livres qui ne feront pas parti du Grishaverse. Mais d’abord, LISEZ CE LIVRE !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wilkymay 2017-09-02T09:35:49+02:00
Diamant

4,5/5

Lire ma review : https://www.milkywaygraph.fr/article/livres/402/chronique/wonder-woman-warbringer-dc-icons-1-de-leigh-bardugo

“Sisters in battle, I am shield and blade to you. As I breathe, your enemies will know no sanctuary. While I live, your cause is mine.”

Leigh Bardugo sait tout faire. Une histoire de super-héros, ça change pas mal de ses autres ouvrages. Pourtant, elle y parvient sans effort. Elle a su s’approprier l’histoire de Wonder Woman avec beaucoup de style, de fraîcheur et d’humour. À chaque fois que je referme un livre de Leigh, j’en reste bouche bée. C’est exactement ce qu’il s’est passé avec Wonder Woman: Warbringer.

J’ai vu le film Wonder Woman plus tôt cette année et pour ceux qui se poseraient la question : non, ce n’est pas du tout la même chose. Il n’y a vraiment aucun lien entre les deux si ce n’est, bien sûr, les fondations de l’histoire (c’est-à-dire que Diana est bien une Amazone, qu’elle vit sur l’île de Themiscyra, etc).

Diana, notre jeune héroïne, est la princesse des Amazones. Cependant, elle ne se sent pas encore bien intégrée parmi les autres Amazones. Mais c’est en sauvant une humaine venue s’échouée sur son île que Diana va pouvoir prendre son futur en main. Elle découvre qu’Alia, l’humaine qu’elle vient de sauver, est une Warbringer : c’est-à-dire qu’elle engendre des conflits malgré elle, partout où elle va. Diana se lance alors dans l’aventure la plus incroyable qui soit. Elle va tout faire pour empêcher la destinée d’Alia de se réaliser et ainsi, sauver le monde d’une terrible guerre.

Ça ne m’a pas vraiment choquée, mais je pense qu’il est important de noter que Diana n’est pas réellement le centre de l’histoire. Les projecteurs étaient davantage dirigés vers Alia et ses amis.

De toute façon : j’ai adoré TOUS les personnages. Je ne sais pas comment Leigh Bardugo arrive à nous proposer des casts aussi larges et aussi divers, composés de fabuleux personnages. En tout cas, elle le fait avec naturel dans tous ses livres, et elle l’a refait dans Wonder Woman: Warbringer.

Les dialogues sont tellement géniaux. Ce livre est rempli d’humour et de répliques bien trouvées mettant en valeur la force féminine. C’était vraiment une lecture HYPER agréable et satisfaisante. De l’action, des personnages adorables, une quête épique à la Rick Riordan, c’est ça qu’on aime !

Il n’y a pratiquement pas de romance, mais j’ai adoré le peu qu’on ait eu. C’était trop chou ! Jusqu’à ce que l’auteure m’arrache le cœur avec ce dernier retournement de situation.

J’aurais donné la note maximale avec joie si je n’avais pas trouvé que l’un des plot-twist était un peu trop soudain et inattendu. Oui, je sais, vous allez me dire que c’est le BUT d’un plot-twist, mais celui-ci n’a pas été fait de la meilleure des façons. Il aurait fallut que les indices dans le bouquin soient un peu plus marqués (sans pour autant nous spoiler, évidemment) parce que j’avais vraiment l’impression que ce dernier coup de théâtre sortait de nul part !

Spoiler(cliquez pour révéler)
Je parle de la trahison de JASOOOOON. No me gusta.

En plus, je suis désolée, mais j’ai trouvé le moment Jason x Diana trop choupinou et je ne suis pas d’accord avec son côté diabolique.

Et je n’ai pas vraiment compris ses motivations. Enfin, si. J’ai compris. Mais c’est juste que je trouve ça un peu tiré par les cheveux, j’ai du mal à y croire qu’il ait fait tout ça pour devenir le héros de sa propre histoire ?? Whut.

Une lecture à la hauteur de mes attentes. J’ai adoré Wonder Woman: Warbringer et j’en veux PLUS. Je veux PLUS de Alia, de Theo et de Nim et de tout le monde !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Wonder Woman : Warbringer" est sorti 2017-09-06T00:00:00+02:00
background Layer 1 06 Septembre

Dates de sortie

Wonder Woman : Warbringer

  • France : 2017-09-06 (Français)
  • USA : 2017-08-29 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 34
Commentaires 8
Extraits 7
Evaluations 12
Note globale 8.25 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode