Livres
554 080
Membres
598 926

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Wonderbooks : Ma PAL(pile à lire)

Ivy Wilde, Tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalité Ivy Wilde, Tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalité
Helen Harper   
La magie n'a pas autant fonctionné avec moi pour ce second tome qu'avec le premier.
J'ai trouvé les persos secondaires caricaturaux et l'histoire téléphoné et j'ai eu beau gigoter mes petits doigts en récitant des formules rien n'y a fait la magie n'a pas prise, maintenant lorsque que je vois vos avis et vu comment j'avais apprécié le tome 1 cela est peut être dû au moment de lecture, pas réceptive, ou pas.....
The Diviners, Tome 2 : Lair of Dreams The Diviners, Tome 2 : Lair of Dreams
Libba Bray   
After a supernatural showdown with a serial killer, Evie O'Neill has outed herself as a Diviner. Now that the world knows of her ability to "read" objects, and therefore, read the past, she has become a media darling, earning the title, "America's Sweetheart Seer." But not everyone is so accepting of the Diviners' abilities...

Meanwhile, mysterious deaths have been turning up in the city, victims of an unknown sleeping sickness. Can the Diviners descend into the dreamworld and catch a killer? (less)
La Crécerelle La Crécerelle
Patrick Moran   
Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/03/18/la-crecerelle-patrick-moran/
Pour résumer, la Crécelle est un texte fort et soigné qui pousse loin les réflexions philosophiques autant que métaphysiques. Son anti-héroïne bouscule les habitudes du lecteur qui aura peut-être du mal à rentrer dans ce roman différent mais d’une grande qualité littéraire. Son niveau en terme de langage et de contenu rebutera probablement les lecteurs à la recherche de la seule détente mais il séduira sans difficultés ceux avides d’un peu plus que cela. Je recommande très chaudement ce texte que j’ai adoré !

par Bluenn
Et Dieu se leva du pied gauche Et Dieu se leva du pied gauche
Oren Miller   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/11/et-dieu-se-leva-du-pied-gauche-oren-miller/

Oren Miller est une auteure que j’ai rencontrée sous le nom de Lucie Castel dont j’ai dévoré chacune des romances. Depuis un certain temps, cependant, j’avais dans l’idée de partir à la découverte de la part sombre de ses écrits et de me plonger à corps perdu dans un de ses polars. Grand bien m’en a pris, car je suis totalement fascinée par le livre que je viens de terminer.

Et Dieu se leva du pied gauche m’a confrontée à certaines de mes peurs, il m’a également brisé le cœur tant les événements qu’il décrit ont su toucher ma corde sensible. Il y a des sujets qui me parlent plus que d’autres et force est de constater que celui-ci m’a profondément émue.

Totalement indépendant des tomes précédents, cette nouvelle aventure d’Évariste Fauconnier et d’Isabeau Le Du est en tout point parfaite. Chaque détail à son importance, chaque rebondissement apporte sa pièce à l’ensemble et le dénouement est tout simplement stupéfiant. Oren Miller a pris énormément de soin à construire son texte et tous les éléments s’emboîtent à merveille. De ce fait, il faut rester sur ses gardes, bien ranger toutes les particularités dans un coin de sa tête. Pourtant, même en faisant preuve d’une grande attention, l’auteure réussit à nous surprendre et nous happer jusqu’à la toute dernière ligne.

C’est donc sur les ravages de l’après-guerre que se développe le récit. Je dois vous avouer que j’ai retenu mon souffle à de nombreux moments et j’ai beaucoup apprécié les différentes parties mises en place. En effet, non seulement nous assistons au raisonnement des enquêteurs, mais certains chapitres nous sont offerts du point de vue de la Bête et d’autres reflètent l’enfer vécu à Struthof à travers les yeux d’un mystérieux narrateur. De quoi titiller notre imagination et nous permettre d’élaborer bon nombre de théories.

J’ai un immense coup de cœur pour cette histoire et particulièrement sur le duo constitué par Évariste et Isabeau. Quel plaisir d’avoir fait leur connaissance et de les voir résoudre cette enquête ! Ils m’ont fait penser aux films de Sherlock Holmes joués par Robert Downey Jr et Jude Law. Leurs échanges sont vifs, intelligents, sarcastiques ; leurs personnalités attachantes et intrigantes. J’ai adoré en tous points leurs caractères affirmés et la relation qu’ils ont établie. Je ne suis pas prête de les oublier.

Et Dieu se leva du pied gauche est une pépite du genre que je ne saurais que vous recommander ! Un bruissement, un craquement et tout le texte prend une tournure angoissante. Rien n’est facile dans cette lecture, car on ne peut finalement pas faire confiance à l’évidence. Le tout est joliment relevé par une touche d’humour et une pointe d’ironie très agréable qui rend ce livre totalement addictif.
Les Rhéteurs, tome 1 : Anasterry Les Rhéteurs, tome 1 : Anasterry
Isabelle Bauthian   
J'ai réellement frôlé le coup de cœur pour ce premier tome mais je dois avouer que j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire. Je me sentais complètement larguée dans les premiers chapitres à coup de "mais c'est qui lui ?" et de "mais on est où dans la chronologie là ?" mais une fois passé ce petit flottement (peut-être dû aussi à un manque de concentration de ma part au moment où je l'ai commencé), je me suis totalement laissée porter.
L'intrigue politique a bien plus de profondeur qu'il n'y parait au départ avec de réelles réflexions sur le prix du bonheur dans une société "parfaite". Les personnages sont très attachants (même Renaldo contrairement à ce que j'ai pu lire dans certains commentaires) et fouillés, tout en qualités et en défauts.
Même si je sais que ce sera une toute autre histoire, j'ai hâte de lire le tome 2 car malgré quelques petites faiblesses, je suis très loin de m'être ennuyée !

par Eurylia
Mémoires, par lady Trent, Tome 5 : Le sanctuaire ailé Mémoires, par lady Trent, Tome 5 : Le sanctuaire ailé
Marie Brennan   
Ce dernier tome des Chroniques de Lady Trent ferme élégamment cette belle saga d'aventure et de dragons écrite par Marie Brenann. Ce dernier tome conclut ainsi les recherches du personnage principal et propose une dernière expédition au lecteur.

Encore une fois, Marie Brenann a su jouer avec talent de sa plume à la fois poétique et humoriste, tout en proposant un scénario de qualité, permettant ainsi au lecteur de se plonger dans l'univers de fantasy qu'elle a créé. Pour ce tome, nous suivons Lady Trent dans sa dernière expédition, aux confins du monde, dans des montagnes non explorées. Celle-ci devra faire face à de nombreux dangers afin de découvrir une présumée nouvelle espèce de dragon...
Mais rien n'arrête notre personnage principal, qui a su évoluer depuis ses débuts et est maintenant bien indépendante. L'histoire tourne autour de la découverte, du langage et du partage, avec des airs de "Premier contact".
Marie Brennan a pu faire évoluer avec brio ses personnages tout au long de cette série, parfois même en faisant des sacrifices. Sa manière construire cette série est très intéressante, même s'il y a quelques répétitions dans la structure entre les tomes.


Ce dernier tome clos de manière parfaite cette série de fantasy, avec un brin d'humour mais également beaucoup d'espoir. Les magnifique illustrations accompagnent le lecteur tout au long du livre.

par Nausicaah
Mémoires, par Lady Trent, Tome 4 : Le labyrinthe des gardiens Mémoires, par Lady Trent, Tome 4 : Le labyrinthe des gardiens
Marie Brennan   
Et voilà le quatrième tome fraîchement sorti de la saga Memoirs of Lady Trent !! :)
Comme pour les autres, je suis une fois de plus séduite par le concept original qui traite le sujet, pourtant très populaire, des dragons sous un jour nouveau.
J'ai même préféré ce tome au précédent. Le sujet d'étude d'Isabella (la reproduction de nos amis à écailles) m'a plus emballé que les bêtes sous marines du tome 3 :)

par Julma
L'Empire des tempêtes, Tome 2 : Bane et Shadow L'Empire des tempêtes, Tome 2 : Bane et Shadow
Jon Skovron   
Aucun répit pour nos deux héros, qui, tout en étant séparés , gardent le même objectif, faire la guerre aux biomanciens qui règnent dans l'ombre de l'empereur tout en faisant des expériences inhumaines pour agrandir leurs pouvoirs.
Red se retrouve dans une prison doré et devient le meilleur poteau du prince , on peut dire qu'il détonne parmi les courtisans avec sa façon de parler cru des bas fond de cercle paradis, le matin, il a l'obligation de suivre les cours de plusieurs biomanciens. Cela risque t'il de le changer à jamais ?
Hope a choisi de les attaquer sur les voies maritimes avec son équipage, sadie, brigga lin, bouche trou et surtout l'attendrissante petite abeille.
Le récit est encore mieux que le premier tome et chaque perso à son propre caractère, ses doutes, ses choix, sans parler du langage de certains qui m'aura bien fait sourire.
J'ai vraiment hâte de connaître la suite.
Merciful Crows, Tome 1 : La Voleuse d'os Merciful Crows, Tome 1 : La Voleuse d'os
Margaret Owen   
Pour une raison qui m’échappe, j’ai commencé « Merciful Crow » en étant persuadée que cette lecture n’allait pas me plaire. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne me suis pas lancée dedans plus tôt. Mais finalement, je dois bien avouer que j’ai beaucoup aimé ce livre. Je me suis surprise à apprécier l’intrigue, les différents rebondissements et les révélations que je n’avais pas vu venir aussi. Pour autant, cette lecture aurait pu être davantage à mes yeux si elle n’avait pas autant d’imperfections.

Sabor est un pays divisé en plusieurs castes. Fie fait partie de celle des Corbeaux, chargés de parcourir les routes pour s’occuper des personnes souffrant de la peste. Leur miséricorde est alors parfois demandé pour mettre fin au supplice des victimes, et ils demandent en échange des offrandes. Pour autant, les Corbeaux, en plus d’être la caste la plus basse, sont régulièrement méprisés et pourchassés. Fie aimerait que les choses changent, et l’occasion va rapidement se présenter. Après avoir aider le prince Jasimir et son garde du corps Tavin à s’évader du palais pour éviter de se faire assassiner par la reine, ses proches et elle après avoir prêter serment s’engageront à conduire le prince en lieu sûr en échange de la protection et de l’acceptation de leur caste.

Donc comme je le disais, même si « Merciful Crow » a été une très bonne lecture, j’ai été dérangée par assez de choses pour venir à dire que ce livre aurait pu être vraiment excellent si cela avait été corrigé.

Selon moi, Margaret Owen n’a pas assez pris le temps d’installer son intrigue mais aussi de détailler les éléments qui étaient importants pour la compréhension totale de son univers. La classification des différentes castes est simple à comprendre, mais seulement grâce à la légende intégrée avant le début de l’histoire. Et encore, celle-ci ne nous donne pas toutes les cartes en main pour comprendre les dons de naissance de chaque caste puisque nous les apprenons vraiment sur le tas. La même chose pour les dents qui sont utilisées pour faire de la magie. C’est une notion qui aurait dû être introduite avant, mais que nous découvrons soudainement quand Fie en fait l’utilisation. Ce manque de développement se retrouve plusieurs fois au cours de l’histoire, et il m’est arrivé de devoir relire un paragraphe pour tenter de saisir les idées de l’auteure.

Pour autant « Merciful Crow » nous propose une intrigue qui devient rapidement captivante, sans pour autant avoir l’envie de tourner les pages ou de vouloir reprendre ma lecture rapidement après une pause. La raison, c’est que nous avons quand même des passages un peu plus lent et manquant parfois de rythme. Il faut savoir que la majorité du récit est une course contre la montre et contre les pions de la reine qui cherchent à mettre la main sur le prince. Les personnages doivent l’amener en lieu sûr, et donc nous suivons leur périple mais surtout leurs mésaventures. Nous avons donc forcément une certaine irrégularité. Mais rien de vraiment catastrophique si ce n’est que j’aurais aimé parfois être un peu plus absorbé par cette histoire car elle méritait vraiment de faire encore plus d’étincelles.

Ce que je dénote aussi, c’est un petit manque d’attachement à l’héroïne dans la première partie de l’histoire qui manquait cruellement d’émotions. Comme l’auteure ne développe pas suffisamment, on ne s’intéresse pas assez au passé de Fie ce qui m’a empêché de comprendre parfois ses réactions et son comportement. Ce n’est que sur la dernière partie que j’ai un peu plus commencé à l’apprécier. Mais dans le fond Fie reste une héroïne très agaçante parce qu’elle ne se montre pas raisonnable et surtout parce qu’elle a tendance à trop en faire. Elle se montre très imprudente, et j’ai parfois eu du mal à la comprendre. [spoiler] Même si je peux comprendre son besoin de respecter ses principes et de faire son travail de Corbeau, je pense qu’il faut être juste inconsciente pour vouloir continuer à le faire quand les pions de la reine cherche à mettre la main sur le prince. C’est limite se jeter dans la gueule du loup, pour venir en aide à des personnes qui la méprise et qui serait prêt à tout pour les vendre aux lauriers roses. Fie est aussi exaspérante avec son acceptation tout le long du livre de son rôle de cheffe. [/spoiler] Néanmoins, Fie est un personnage qui a encore beaucoup de chose à nous dévoiler, et j’ai hâte d’en apprendre un peu plus sur elle. Sur ces capacités. J’ai beaucoup aimé sa relation avec Tavin, qui arrive quand même assez progressivement. Ils ne tombent pas dans les bras l’un de l’autre après deux chapitres. Ils prennent conscience de leurs sentiments petit à petit, et puis quand ils les acceptent, ils se sautent dessus. Il y avait une belle alchimie, dans l’ensemble j’ai trouvé toute la progression cohérente et il me tarde de les retrouver.

Jasimir est un personnage assez particulier car ma perception de lui a changé à plusieurs reprises pendant ma lecture. J’ai beaucoup aimé l’image que l’auteure a voulu nous donner de lui, celle d’un prince qui peut parfois se montrer assez immature et égoïste, mais qui peut aussi être parfois très courageux et gentil. Je trouve dommage de ne pas avoir d’indication sur son âge, car cela aurait pu expliquer bien des choses. Alors oui, Jasimir m’a parfois agacé au point que j’avais envie de le remettre un peu à sa place, mais dans le fond cela reste un homme qui fait des erreurs et qui sait se faire pardonner.

Pour conclure, je dirais que « Merciful Crow » est une lecture imparfaite mais qui aurait pu l’être avec ses quelques défauts corrigés. J’ai passé un très bon moment de lecture, et je dois dire que les derniers chapitres m’ont vraiment beaucoup plu avec des retournements de situation sympathiques. Je recommande sans hésitation.
Les Annales du Disque-Monde, tome 6 : Trois soeurcières Les Annales du Disque-Monde, tome 6 : Trois soeurcières
Terry Pratchett   
J'ai relu Macbeth en parallèle de ce livre, ça a rendu la parodie encore plus poilante. Je me suis marrée comme une idiote dans les transports en communs, il ne faut pas avoir peur du ridicule quand on lit Les annales du Disque-Monde. En tout cas j'aime vraiment beaucoup ces sorcières, j'ai hâte de voir la suite de leurs aventures.

par Fyerise

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode