Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Wonderbooks : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Witch Hunter, Tome 1 The Witch Hunter, Tome 1
Virginia Boecker   
La première chose que je me suis dite en refermant Witch Hunter est "Aaah c'était vraiment une bonne lecture d'un genre que je n'avais pas lu depuis longtemps!"
Car oui, on peut voir que ce tome nous entraîne dans de la Fantasy mais je n'avais pas l'impression d'être dans ce type de lecture: il n'y avait aucune lourdeur parce qu'un style vraiment simple d'approche et pas à vouloir détailler trop profondément le monde dans lequel l'histoire évolue: il y a des sorciers, des inquisiteurs, des chasseurs, ça se passe dans des temps de la fin du Moyen-âge et puis, c'est tout ce que nous avons comme détails! Et c'est très bien comme cela! Parce qu'on peut vraiment se consacrer sur les personnages et leur histoire sans se soucier d'apprendre à maîtriser un monde inconnu et ardu!
En plus, l'auteure se lance directement dans l'action sans vraiment de préambule - et revient parfois un peu abruptement sur les événements passés en plein présent mais ce n'est pas la mort du petit cheval!- et cela donne un rythme vraiment intéressant à l'histoire puisque jamais on ne s'ennuie.
Pour parler des personnages, je les ai purement adorés en commençant par l'héroïne qui nous narre le tout, qui est une fille forte mais à qui l'on voit les failles et que l'auteure n'a pas préservée comme on le comprend dans le début de l'histoire, mais c'est ce qui l'a rend encore plus attachante! Dans ses nouveaux compagnons dont on voit également qu'ils sont tous des personnages travaillés, j'avoue avoir un petit faible pour John - ça doit être les bouclettes brunes - que j'ai aimé voir évoluer - surtout auprès de Elizabeth.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une histoire de sorcellerie telle que j'en ai peu lue avec un côté réalité historique fictive très bien développé que j'ai vraiment apprécié, autant que ses personnages attachants! Je suis pressée de lire le second tome qui j'espère arrivera bientôt dans nos contrées francophones et je n'hésite pas du tout à conseiller ce premier tome à ceux qui hésitent encore à se lancer.

par Chika
Secret Breakers, Tome 1 : Le Code de l'Oiseau de Feu Secret Breakers, Tome 1 : Le Code de l'Oiseau de Feu
Helen Louise Dennis   
J'aime beaucoup, même si ce livre est facile à lire, l'histoire est prenante et on s'attache facilement aux personnages.

Hunter me fais beaucoup rire!!

par zoe460
Les Cartographes, Tome 1 : La Sentence de verre Les Cartographes, Tome 1 : La Sentence de verre
S.E.Grove   
Alors je ne sais pas si c'est moi qui ai fait ma blonde ou si le récit est vraiment ardu à la compréhension, mais plus j'avançais dans l'histoire, moins je la comprenais. Dès l'explication des Cartes, j'étais perdue... (et ça n'a fait qu'empirer à chaque nouvelle explication.)
En tout cas, le résultat est que je n'ai pas compris grand-chose de ce que je lisais. Entre le Théo qui débarque plus ou moins de nulle part, Sophia qui se comporte comme une adulte, le lachrima qui vient comme un cheveu sur la soupe (d'ailleurs je n'ai toujours pas compris le rôle de cette créature) l'enlèvement de Shadrack par... euh... bah là encore je n'ai pas compris qui était cette personne, ni ce qu'elle voulait... Bref, j'ai rien pigé ou presque.

Pourtant, je n'ai pas de suite arrêté ma lecture, car bizarrement je n'en avais pas envie. Je me suis un peu retrouvée comme une gamine qui regarde un film dont elle ne saisit pas tout (doux euphémisme) mais qui est grisée par l'atmosphère et l'action de celui-ci. Dans les Cartographes c'est ça, l'univers est très complexe (beaucoup trop d'informations en peu de temps) mais en même temps il est électrisant et donne envie de connaître la suite.
Sauf que, à un moment donné, la gamine qui mate son film auquel elle ne pige rien, fini par ? Par ?
Par... s'endormir, oui !
Donc voilà, quand est arrivé ce moment inévitable où je me suis ennuyée, j'ai préféré stopper là ma lecture.
Par contre, il n'est pas dit que je ne la reprenne pas un jour, quand j'aurais plus de temps, l'esprit plus éclairé et pas d'enfants dans la maison.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/10/les-cartographes-t1-la-sentence-de.html

par toutoun
Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu Grisha, Tome 3 : L'Oiseau de feu
Leigh Bardugo   
Dernier tome, mon cœur se brise. Très sérieusement, s'attacher à des personnages n'a jamais été une très bonne idée quand la fin approche. Surtout pour ce dernier tome. Lorsque je l'ai terminé, je me sentais seule, vide. J'avais envie de rire et de pleurer en même temps. Je savais pas si je devais m'écrouler ou sauter de joie. Je ne savais plus. Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose; j'ai kiffé ma race, comme dirait mon petit frère. Il se passe tellement de choses dans ce troisième volet de la trilogie. Et pas des trucs où on se dit "ouais, bien trouver, c'est pas mal". Non, le genre de trucs où tu peux rien dire tellement t'es sur le cul. Personellement, j'ai adoré du début à la fin. Leigh Bardugo m'a fait découvrir une histoire hors du commun, une histoire que je recommande à n'importe qui et une histoire qui sera à jamais gravée dans ma mémoire. Je suis amoureuse de cette trilogie, de ces trois livres qui m'ont faire rire, pleurer, espérer, désespérer et tout un tas d'émotions différentes à tous les degrés possibles et imaginables. Si vous n'avez toujours pas lu La trilogie des Grisha, cessez immédiatement ce que vous êtes en train de faire et prenez le temps de la lire. C'est magique comme histoire, je vous assure.

par Sheo
Magyk book Magyk book
Angie Sage   
Un livre à lire quand on a envie de rester dans le monde de Magyk ^^

par vero41
Contes des particuliers Contes des particuliers
Ransom Riggs   
Je persiste et je signe : les livres de Ransom Riggs sont de véritables objets de collection, tant par leur aspect esthétique que par leur contenu ! Cet ouvrage ne déroge pas à la règle avec sa couverture scintillante, ses illustrations à chaque début de conte, et sa graphie qui rappelle celle des contes de fée. Tout est respecté à la lettre ! Le rendu est magnifique, nous avons affaire à un vrai livre de contes ! Des contes ... particuliers, je vous l'accorde ! Un conte a toujours une visée didactique, il nous apporte un enseignement, une morale, un message fort. Il y a toujours une vérité générale qui ressort d'un conte. Ransom Riggs, nous rappelle ici, des enseignements forts dans tous ses contes ! Il nous interpelle par le biais de ses personnages atypiques, de ses histoires farfelues, plus grisantes les unes que les autres, et nous amène à nous questionner sur des valeurs morales et humaines, qu'il n'est jamais facultatif de rappeler.

Ce recueil est composé de 11 contes. Je n'en retiendrai véritablement que 4, qui m'ont particulièrement plu et je vais vous expliquer pourquoi.

Il y a, tout d'abord, le premier conte qui ouvre ce recueil, qui s'intitule, "Les splendides cannibales", qui m'a interpellé. Pourquoi ? La morale est connu de tous : L'argent ne fait pas le bonheur. Ce conte nous montre qui faut cesser d'envier la richesse de ses voisins, des camarades, en soit, de ses semblables. L'être humain ne se contente jamais de ce qu'il a, il est éternellement insatisfait, il convoite toujours plus. Ses désirs sont insatiables. Ransom Riggs nous amène à nous poser une question fondamentale : Le matérialisme nous rend-il heureux ? (Très bon sujet de philosophie au passage, vous avez 4 heures) A mon sens, les moments qui ne s'achètent pas valent bien plus la peine d'être vécus.

Le deuxième conte qui m'a beaucoup touché, s'intitule "L'amie des fantômes". Pourquoi ? Ransom Riggs y traite d'un sujet sensible : le deuil. Comment surmonter la perte d'un proche ? Ce conte nous montre comment la solitude nous amenuise à petit feu mais comment l'amour peut revenir nous apporter du baume au cœur et la résurrection avec.

Le troisième roman que j'ai beaucoup aimé, de par son originalité, s'intitule "La fille qui apprivoisait les cauchemars". Je l'ai adoré car j'ai aimé le concept de pouvoir se dire qu'il existerait un moyen, un remède pour éradiquer nos cauchemars, pour les bannir à tout jamais et ne plus faire que de beaux rêves jusqu'à la fin de notre vie ! Ce ne serait pas génial ?

Et enfin, le conte qui m'a le plus touché d'entre tous, il s'agit de "Le criquet". Pourquoi ? Il traite de l'amour entre un père et son fils. Ce conte est le plus beau du recueil à mes yeux. L'amour parental est sans doute ce qu'il y a de plus important au monde. Il montre également les conséquences que peut amener le rejet d'un parent sur son enfant : la solitude, l'anxiété, le repli sur soi... C'est pourquoi, l'amour d'un parent est si précieux ! Il permet à l'enfant de se construire jusqu'à l'âge adulte et il perdure jusqu'à la fin de sa vie ! Il est important d'être à l'écoute de son enfant. Il faut lui prodiguer un sentiment de sécurité et de confiance. Un conte, assurément très touchant.

En conclusion, vous l'aurez certainement compris, je vous recommande ce recueil de contes de Ransom Riggs parce que ce monsieur est un génie et ça devrait déjà vous convaincre. Je vous le recommande surtout si vous avez aimé la trilogie "Miss Pérégrine et les enfants particuliers" et que vous souhaitez encore prolonger le plaisir ! En plus, j'adore lire des contes à la période de Noël même si, je vous l'accorde, ce sont des contes plutôt glauques MAIS avec de jolies leçons de vie ! Vous y trouverez des particuliers à revendre : des cannibales qui font frire des langues dans une poêle (n'est-ce pas glamour ?), une princesse à la langue de serpent et le dos rempli d'écailles et bien d'autres encore !

Lisez ce recueil de pur plaisir, si vous aussi, vous en avez marre des contes de fée réjouissants et que vous préférez les contes plus macabres, farfelus et tirés par les cheveux mais qui font tout de même réfléchir !
Les Hotors: La Malédiction des jumeaux Les Hotors: La Malédiction des jumeaux
Solène Blin   
J'ai toujours eu envie de me lancer dans un roman un peu fantastique. Avec des événements éloignés de la réalité, même si j'avoue avoir eu un peu de mal à me lancer (j'aime bien quand les choses existent !).
Ce roman a été une belle découverte. Satisfaite d'avoir commencé par celui ci.
Ena est très attachante, on se met à sa place. Ce qui n'est pas évident vu [spoiler]qu'elle est une hotore[/spoiler]. Et son jumeau, Eben, je l'ai a-do-ré. Il est comme il l'est, avec ses qualités et ses défauts et il ne s'en excuse pas.
Quand au côté fantastique, (je ne suis pas la meilleure pour en juger) mais je l'ai trouvé réussi.

par Andy7
Lockwood & Co tome 5 : The Empty Grave Lockwood & Co tome 5 : The Empty Grave
Jonathan Stroud   
Bonjour, le livre sortiras t-il en France?
Le Pays des rêves oubliés Le Pays des rêves oubliés
Lavinia Petti   
Malgré que ce livre soit un sp, ce fut une déception totale!
L'intrigue n'avance pas, trop de répétitions au niveau de l'écriture. Bref, un beau gâchis quand on voit l'originalité de l'univers de ce livre.
Girlhood Girlhood
Cat Clarke   
Encore un très bon livre de Cat Clarke! J'ai beaucoup aimé le fait que l'histoire se passe dans un pensionnat et le personnage de Harper est très attachant, comme celui de sa soeur Jenna même si on ne la voit qu'a travers des souvenirs d'Harper.
Très touchant et beaucoup d'émotions durant ma lecture! Et la fin est parfaite, je n'arrivais plus à me décrocher du livre! Attention car quand vous le commencez vous avez horriblement envie de le finir tout de suite, il est très addictif! Je le recommande et encore du Cat Clarke s'il vous plait!