Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de woodibou91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Calendar Girl, Tome 2 : Février Calendar Girl, Tome 2 : Février
Audrey Carlan   
https://lmedml.com/2017/02/10/calendar-girl-2-fevrier-audrey-carlan/

J’avais hâte de retrouver Mia et de faire connaissance avec Alec, ce célèbre peintre français. Mia va être sa muse durant le mois de février et constituer l’oeuvre « L’amour sur toile ». Telle une thérapie, Mia va apprendre énormément aux côté d’Alec.

J’avoue que comme beaucoup de lectrices j’avais beaucoup d’interrogations avant de commencer ce second tome. Mia va-t-elle oublier Wes ? Comment va-t-elle appréhender sa mission avec Alec ? Comment va-t-elle gérer le côté sentimental et sexuel de sa seconde mission ? Vous aurez toutes les réponses à la fin de ces 153 pages.

Ce mois de février sera riche en émotions pour notre héroïne. Elle passe très vite à autre chose en ayant tout de même des pensées pour Wes. N’oubliez pas que Mia est une jeune femme qui tombe très facilement amoureuse, c’est un défi de taille pour elle que de vivre cette aventure en acceptant naturellement tout ce qui va lui arriver pendant cette année. Elle ne se refuse rien et va apprendre à s’aimer.

Alec n’est pas Wes… D’ailleurs je n’ai même pas envie de les comparer tellement ils sont différents. Si l’accent français d’Alec m’a quelque peu énervée à certains moments, j’ai adoré son personnage atypique. Alec est un artiste, un homme totalement à part, un illuminé qui vit pour son art et qui a une conception de l’amour très intéressante. Il ne manquera pas de faire vivre à Mia un mois de février exceptionnel.

Audrey Carlan signe là une suite à la hauteur de mes attentes. Le concept est vraiment excellent. Le format de la saga ne me frustre pas du tout parce que c’est ce que l’auteure à cherché à transmettre à ses lecteurs. Je sais que chaque mois je vais découvrir une nouvelle facette de Mia et ce qui est génial c’est que je vais la découvrir en même temps qu’elle parce que chaque mission va lui faire ouvrir les yeux sur son existence et ça c’est carrément dingue.

J’ai ressenti énormément d’émotions avec cette suite. L’amour nous y est décrit comme un art et c’est tout un art de s’aimer. Février est une ode à l’amour, à l’acceptation de soi, un message résolument positif pour toutes les femmes qui manquent de confiance en elle. La beauté est partout sous toutes ses formes et Audrey Carlan nous le démontre avec beaucoup de justesse et de tact.

L’érotisme est un élément essentiel de cette saga, et là encore l’auteure fait un sans faute. Les scènes sont chaudes sans être vulgaires. Elles apportent le côté léger au roman et pourtant Audrey Carlan arrivent à les rendre indispensables dans la dynamique de l’histoire avec sa plume piquante et addictive. Le thème de l’art est vraiment bien exploité avec son authenticité et ses excentricités, un tome vraiment original. L’humour vient ponctuer tout le récit et rend Mia encore plus attachante.

En bref, ce second tome me confirme que cette saga à un énorme potentiel. Avec un concept révolutionnaire, Audrey Carlan nous captive avec une héroïne moderne qui a tout à apprendre de cette année. Alec est un personnage que j’ai aimé malgré ses petits défauts et j’ai adoré le duo qu’il a formé avec Mia. L’alchimie qui s’est dégagé de leur couple m’a transportée et je ne garde que le beau message de ce mois de février. L’amour est un art et c’est un art d’apprendre à s’aimer.
Calendar Girl, Tome 3 : Mars Calendar Girl, Tome 3 : Mars
Audrey Carlan   
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Mia en mars car il y a une certaine leçon de vie qui m'a beaucoup touchée dans celle-ci.

Mia va travailler pour un PDG italien qui n'accepte pas qui il est vraiment aux yeux des membres de sa famille et aux yeux du monde médiatisé d'où il vient.
Mia va l'aider à accepter que sa famille n'a pas le droit de gâcher son bonheur à cause de normes sociales et familiales.

On retrouve aussi notre beau Wes et j'ai beaucoup aimé les passages Mia/Wes !

J'ai hâte de lire la suite mais aussi d'être à décembre pour savoir le dénouement ;)
Calendar Girl, Tome 4 : Avril Calendar Girl, Tome 4 : Avril
Audrey Carlan   
Ce tome a été une grosse déception ! J'ai détesté Mason, j'ai trouvé beaucoup trop facile l'histoire avec Rachel, genre Mia arrive et hop ! Ni une ni deux elle décide de les aider. Et ce qu'il se passe avec Wes c'est n'importe quoi, elle devrait pas se permettre de réagir comme elle l'a fait, c'est un juste retour des choses. Et pire encore, ce qu'il se passe avec Alec ! Je trouve que c'est inadmissible qu'elle fasse des choses pareil pendant ses missions et en plus avec d'anciens clients. Et je trouve sa vulgarité lassante et exagérée à force. Toutes ses conversations avec sa meilleure amie me dégoûte. Et la fin à un goût de déjà vu, elle est trop ressemblante à celle de mars. J'espère vraiment que le prochain tome remontera la pente, comme février m'avait déçu et que mars m'avait ravie, je souhaite la même chose avec mai...

par CindySB
sex attraction sex attraction
Aurelie Coleen   
Plutot déçue de ce livre, l'histoire est bonne mais il manque des liaisons entre les évènements, on passe du coq à l'ane. Certaines circonstances sont zappées. Je reste sur ma faim.
D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You ? D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You ?
Estelle Maskame   
D'après la 4ème de couverture du 1er tome sortie prévue pour mai 2016
Et le 3ème tome pour Novembre 2016

par AlexiaD
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You ? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You ?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
Step Brother Step Brother
Penelope Ward   
UNE HISTOIRE ÉPOUSTOUFLANTE !!

J'ai vraiment passé un agréable moment de lecture. J'ai plongé dans cette histoire pour en ressortir qu'à la fin. Une histoire qui m'a fait rire et pleurer !
C'est l'histoire d'un amour interdit entre demi-frère et demi-sœur. C'est un nouveau genre d'amour, qui m'a beaucoup séduit.
L'histoire est addictive et les personnages passionnants à suivre.
Le couple m'a beaucoup touché. On le suit sur deux parties du livre. J'ai bien aimé les voir évoluer entant qu'adolescent et adulte.
La fin est très touchante et bien écrite. Je ne connaissais pas cette auteure mais elle a une très belle plume.
C'est une romance que je conseille grandement. Elle m'a captivée de A à Z.
Lancez-vous !

par sara1996
Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget
Monica Murphy   
Lien chronique : https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2017/02/20/never-forget-monica-murphy/

Me voici dans un état de frustration très intense c’est dire si cette histoire est totalement captivante. J’aime être surprise lors de mes lectures, ne pas savoir où je vais et avoir une pointe d’incertitude qui me pousse à tourner les pages sans relâche jusqu’à la fin, et là « NEVER FORGET » remplit son rôle à la perfection.

Nous découvrons cette terrible histoire à des instants très différents (avant, après, pendant), dans un désordre très déstabilisant je dois l’avouer, à tel point que le suspense sur la vie actuelle de Katie n’en devient que plus passionnant. Nous revivons chaque étape de ce qu’elle a vécu et l’auteure alterne des chapitres très lourds avec d’autres plus légers pour nous faire digérer tout cela dans une double narration habilement travaillée. Malgré tout, nous sommes bien loin de la Dark Romance comme on peut en lire habituellement, il s'agirait plutôt de Romantic Supens.

Monica Murphy a réussi à m’attirer dès les premières lignes. J’ai eu à l’esprit les images des témoignages de victimes comme on peut en voir dans les émissions TV tel que Faites entrer l’accusé ou Crimes. On est à mille lieues de s’imaginer le travail psychologique et le courage qu’il faut pour oser revenir sur de tels événements et surtout devant un public.

Le parcours de Katie est fascinant, elle reprend goût à la vie et découvre des choses tellement simples à l’âge de 21 ans...de quoi renforcer encore plus notre lien pour cette héroïne.

Je n’ai qu’une hâte, c’est de découvrir la suite de cette aventure. Est-ce que Katie trouvera enfin le bonheur et une vie paisible ? Je l’espère sincèrement et la réponse à cette question arrive le 8 mars...


Maintenant c’est à votre tour, asseyez-vous confortablement et découvrez la tragique histoire de Katherine WATTS !!
Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go
Monica Murphy   
https://lmedml.com/2017/03/11/never-forgive-monica-murphy/#more-37669

Je poursuis sur ma lancée avec un second coup de cœur pour cette suite et fin. Monica Murphy nous bouleverse avec un épilogue très riche en émotions et en rebondissements. Je ne ferais pas la comparaison entre les deux tomes car ils sont vraiment très différents tout en étant totalement complémentaires.

[Never Forget] m’avait surprise, entièrement possédé et j’étais ressortie de ma lecture vraiment sous le choc de ce que j’avais découvert dans ce récit sombre et pourtant plein d’espoir. On retrouve Katie et Ethan/Will pour le pire et pour le meilleur.

Katie avait retrouvé un semblant de vie en normale en tombant amoureuse d’Ethan, la révélation de sa véritable identité lui fera l’effet d’une gifle monumentale, pire encore, Katie se sent trahie, humiliée et perdue, elle ne comprend comment Will a pu la tromper de cette façon. Lui qui représentait tout à ses yeux, celui qui l’avait sortie des griffes de son ravisseur. Mais malgré les émotions contradictoires qu’elle ressent, Katie ne peut se résoudre à écarter Will de sa vie. Le lien particulier qui les unissait est toujours aussi intense et même si cela sera semble incompréhensible, étrange et sombre, elle a besoin de Will, tout comme il a besoin d’elle. Mais comment vont-ils réussir à surmonter toutes les épreuves qui vont se dresser sur leur chemin ?

Cet épilogue est à la hauteur de mes attentes, et bien plus encore. Dans une ambiance totalement différente, j’ai retrouver l’engouement que j’avais ressenti avec le début de l’histoire de Katie et Will. Avec cette petite pointe d’angoisse quant à l’issue de leur si belle histoire d’amour.

Le récit s’oriente sur les sentiments de nos personnages, que ce soit ceux de Katie et Will, mais aussi les sentiments et réactions de leur entourage. La mère et la sœur de Katie ont un rôle important, elles gravitent autour de Katie tels des remparts de protection. Sont-elles de bons conseils ? Sont-elles assez objectives pour épauler Katie ? L’auteure prend le temps de développer la partie de l’histoire qui se concentre sur la famille de Katie, les révélations sont surprenantes et s’insèrent dans le récit pour nous éclairer sur l’attitude de ces personnages. Lisa Swanson, la journaliste, reprend son rôle à merveille, son personnage est encore plus travaillé, elle occupe une place clé dans l’intrigue, elle tire certaines ficelles qui ont un impact énorme sur le présent de nos héros. L’ai-je aimé ? Et bien je ne l’ai pas détesté mais j’avoue qu’elle m’a pas mal énervée, et pourtant sa présence est indispensable dans la crédibilité de l’histoire. L’auteure a su gérer avec brio l’aspect médiatique d’une telle histoire en ajoutant un côté vendeur à cette dramatique affaire d’enlèvement/viol.

Nous retrouvons la narration à la première avec les points de vue de Katie, Will et Aaron.. Et oui dans ce tome nous avons des chapitres dédié à ce monstre qu’est Aaron Monroe. Et j’avoue que cela m’a donné des frissons de me retrouver dans sa tête, de voir la véritable nature de ce diable personnifié. Cela a renforcé le côté sombre de l’histoire en mettant en lumière ce personnage malveillant. Vous remarquerez que cela rend ce que Katie a vécu encore plus violent et percutant.

En terme d’émotions, cela a été très intense. Je dois dire que je suis restée suspendue au bord d’un précipice, page après page, en rongeant mon frein et en priant pour le bonheur de nos héros.

J’ai vraiment été bluffée par le parallèle que l’auteure fait entre Will et Ethan, la distinction qu’elle fait entre celui qu’il était dans le passé et celui qu’il a décidé de devenir. Devenir Ethan, cela a été une libération pour lui, comme s’il arrivait à effacer toutes ces années de malheur qu’il a vécues sous le prénom que son père avait choisi pour lui. Will est la preuve concrète que l’on ne devient pas une personne définie par les faits et gestes de nos parents, on devient la personne que l’on a envie d’être, du moment que l’on s’en donne les moyens. Kate m’a époustouflée, cette jeune femme sort enfin de sa coquille, elle prend ses propres décisions quitte à en assumer les conséquences. Terminé la petite fille apeurée qui se cache et qui survit dans la peur, ses retrouvailles avec Will lui ont donner la force d’affronter ses vieux démons. Je reste admirative de la façon dont l’auteure a exploité la merveilleuse histoire d’amour, les ténèbres ont laissés la place à la lumière et l’espoir.

En bref, cette suite ne pouvait pas être plus intense et plus émouvante. J’ai ressenti toutes les émotions contradictoires qui ont assailli Katie. En ayant toujours cette certitude qu’elle était faite pour Will. A travers ce récit, sombre et envoûtant, Monica Murphy m’a captivée, elle mène son scénario d’une main de maître en distillant l’angoisse, la peur et l’amour. [Never Forgive] apporte la conclusion rêvée à cette histoire hors du commun, aucunes minutes de répit pour nos personnages, ni pour nous lecteurs. Un rythme soutenu et addictif qui m’a tenu en haleine du début à la fin. Monica Murphy peut être fière de cette série qui aborde des thèmes difficiles qu’elle a su traiter avec beaucoup de justesse.

Une saga coup de cœur qui restera longtemps dans ma mémoire.
Fight Fight
Charlotte Roucel   
Pas une dark romance. Histoire agréable mais quelques points qui m'ont dérangé, manque de cohérence. (La relation Séb/Noah, le lien caleb / Noah...un peu brouillon et rapide au niveau explications). J'ai passé un moment agréable. J'aurais peut-être envisagé une fin moins convenue.

par clin0575