Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de woodibou91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Jeux dangereux, Tome 1 : Le défi Jeux dangereux, Tome 1 : Le défi
Emma Hart   
Une lecture franchement moyenne qui ressemble à d'innombrables autres bouquins de genre New Adult.
Pour commencer, il faut reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature hein. Bourré de grossièretés, comme dans tous les livres de ce type. Les auteurs cherchent sans arrêt à faire passer les étudiants pour des fêtards qui couchent avec n'importe qui, boivent à longueur de temps et ne sont pas foutus de faire une longue phrase correcte sans gros mots. Bref, ça m'horripile. Ici, on ne déroge pas à la règle. De la vulgarité en veux-tu, en voilà. "Bite", "la baiser", "nichons", "putain" et j'en passe sont de rigueur. Tout ne tourne qu'autour des coucheries des uns et des autres.
Ensuite, on a le droit à tous les autres clichés habituels. Le beau gosse qui saute sur tout ce qui bouge se transforme au bout de 2 semaines en prince charmant fou amoureux qui sort des phrases mièvres et se montre aussi tendre qu'un fiancé. Je n'ai même jamais réussi à trouver quand et comment Maddie et Braden tombaient amoureux. C'est tellement... rapide et surréaliste. Ils ne se supportent pas et se moquent tous les deux de l'autre vu que c'est un défi. Et paf, après 2 brefs rendez-vous ridicules et quelques autres moments ensemble, ils s'aiment. Braden qui jurait que l'on ne pouvait pas trouver la femme de sa vie à 19 ans se met ensuite à y croire dur comme fer. Plutôt radical comme changement chez un homme qui accumule les conquêtes sans se souvenir de leurs prénoms.
Les amis se mêlent de tout ce qui ne les regarde pas et poussent les protagonistes dans ce défi que je trouve stupide. Et ce qui est encore plus débile, c'est que Maddie accepte d'y participer. Sur ce coup-là, je ne la comprends pas. Surtout que ça ne correspond pas à sa personnalité.
Et puis j'ai eu énormément de mal à m'habituer à l'écriture. Le temps employé est le présent mais avec inversion du sujet et du verbe, et je trouve que ça rend l'ensemble trop simple et bâclé. Ça m'a beaucoup perturbé. Je n'aime pas les phrases écrites ainsi : " — Je dirais qu’il y a de grandes chances, elle murmure en réponse." Et malheureusement, le livre en est truffé.
Bref, un livre très superficiel où la romance ne m'a absolument pas convaincue et où j'ai retrouvé tous les clichés que je ne supporte plus. Je ne lirais pas les autres tomes, surtout que le tome 2 est sur Aston et que lui aussi ne pense qu'avec ce qu'il a entre les jambes.
Room Hate Room Hate
Penelope Ward   
Hummm ok. La raison la plus nulle pour détester quelqu'un, en faite c'est elle qui devrait lui en vouloir mais c'est lui. Anciens amis d'enfance, ils se sont séparés. Ils se revoient dix ans plus tard lorsqu'ils héritent tous les deux de la maison de la grand mère d'Amélia. Justin n'était qu'un voisin, un jeune garçon que sa grand mère avait pris sous son aile, son meilleur ami. On imagine bien qu'il s'agit d'un amour d'enfance contrarié.

Si Amélia est vite attachante, lui c'est un vrai connard et une fois qu'on en connait la raison, mon dieu qu'on a envie de le taper. Plus stupide tu meurs. La romance est pas ouffissime, il n'y a pas de triangle amoureux a proprement parlé mais l'auteur n'a pas vraiment développé et justifié cette situation. Lui arrive en couple, elle seule. L'attirance est toujours là depuis des années, la colère et l'amertume sont un cocktail qu'il faut savoir dosé et bien utilisé. Il n'y a pas d'infidélité, je rassure celles qui sont comme moi qui n'aiment pas en lire. J'aurai aimé qu'elle travaille sur les sentiments de culpabilités, sur la fin d'une histoire, sur le renouveau... j'ai trouvé que ça manquait de fluidité de ce côté-là.

La deuxième partie a su m'étonné et a change de ce qu'on lit en new adulte, c'était mignon et quand on me connait, on serait étonné :D Par contre, les scènes de sexe sont vulgaire, pas d'alchimie, je me suis cru sur un vieux porno avec des dialogues à la con. Heureusement, il y en a peu ! Ça ne m'a pas empêchée de le lire vite (en une soirée), d'apprécier la fin de ma lecture car Justin a fini par être touchant.

par LLyza
Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget Never Tear Us Apart, Tome 1 : Never Forget
Monica Murphy   
Je serais passée à côté de ce livre sans vraiment lui accorder la moindre attention si une amie (coucou!!) ne me l'avait pas conseillé et fait promettre de le lire. ;)

C'est très rare mais j'avais envie de me plonger dans ce roman en sachant le moins de choses possibles dessus. Et c'est ainsi que je me suis lancée dans cette lecture. Comme l'a très bien dit True-Book-Fan (qui est l'amie en question, haha) ce roman est sûrement à éviter pour ceux qui ne sont pas à l'aise à l'idée d'une romance comme celle-ci -qui met en scène une victime de kidnapping et son sauveur qui est le fils de son agresseur-. Et aussi, je pense tout comme elle (puisque c'est elle qui m'a donné ce conseil en premier lieu) qu'il est préférable de lire la note de l'auteure au début. Celle-ci vous met justement en garde quant au sujet dont traite son roman, etc.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Mon avis sur ce roman? Je ne vais pas tourner autour du pot, j'ai vraiment apprécié ma lecture mais ce roman est tout-de-même passé assez loin du coup de cœur. (Sorry.)

Je vais peut-être en étonner ou peut-être pas mais je ne suis pas particulièrement fan de la plume de Monica Murphy. Je ne sais pas si c'est juste moi (et de toute façon c'est pour ça que ça n'est que mon avis) mais je l'ai trouvé sans charme, un peu trop... simple.
(Sorry #2.)

En revanche, comme elle a écrit une histoire qui vaut tout-de-même la découverte, j'ai trouvé Never Forget assez addictif et je n'ai donc pas eu besoin d'une éternité pour lire ce roman.
En fait, une fois que j'étais plongée dans l'histoire, la plume n'avait plus vraiment d'importance pour le coup, je voulais juste connaître la suite.

En parlant de se plonger dans l'histoire, ça a été un peu difficile. Je ne sais pas spécialement pourquoi (peut-être à cause de la plume) mais il m'a fallu un peu de temps pour vraiment me perdre dans le récit.

Pour revenir sur l'histoire, comme dit plus haut, l'histoire se base sur un sujet délicat et que je considère comme «casse-gueule». Au moindre faux pas le roman peut perdre toute sa crédibilité et selon comment les choses sont mises en place, c'est le genre de sujet qui peut blesser certaines personnes.
Mais heureusement, j'ai trouvé que Monica Murphy s'en est bien sortie, ce que je considère sincèrement comme étant un très bon point. Elle a bien su «doser» les choses, rendre cet aspect de la lecture réaliste et impactant (ça se dit?). Elle ne nous a absolument pas donné une impression de «le nouvel homme idéal est le fils du gars qui a brisé une part de vous à vie...». Justement, dans la note qu'elle laisse au lecteur au début, elle nous dit à quel point elle a toujours été fascinée par ces Hommes qui commettent des actes aussi monstrueux et qu'elle ne les minimise pas dans son roman... J'ai apprécié le fait qu'elle précise bien qu'elle n'essaie pas de rendre ce sujet «glamour» car je trouve que mine-de-rien beaucoup de personnes auraient penser le contraire pour telle ou telle raison.
Bref, je m'arrête là concernant ce point (je crois que vous avez compris là où je veux en venir) et je passe toute-de-suites aux personnages.

Je les ai vraiment apprécié, ils sont attachants et ils ont réussi à me toucher. Comment aurait-il pu en être autrement? Je n'ai rien de plus à dire (oui, vraiment rien) mais ils valent vraiment la découverte.

Je ne suis pas la plus grande fan de dark romance. Mais la relation entre Katherine et Ethan/Will a été intéressante à découvrir (et addictive, j'avoue). [spoiler]Ça doit être horriblement difficile d'aimer le fils de son bourreau. Mais l'aimer sans le savoir dans un premier temps doit être pire.[/spoiler]

Je recommande cette romance à ceux qui ont apprécié celle de Ten Tiny Breaths de K.A. Tucker puisque le concept est le même.

Honnêtement, je ne sais pas si je lirais la suite rapidement mais un de ces quatre, je le ferai c'est certain. Parce que vu comment ça se termine, je ne peux pas imaginée une seule seconde de ne jamais connaître la suite de cette histoire.

En parlant de la fin, celle-ci est en tout point ce que j'attendais qu'elle soit, même si c'était assez prévisible [spoiler]mais en même temps, ce n'est pas comme si on pouvait s'attendre à une autre réaction de la part du personnage. J'aurais sûrement été déçue si Katherine avait réagi autrement; sa réaction fasse à la découverte du fait qu'Ethan et Will sont la même personne convient à son personnage et n'importe qui saint d'esprit réagirait ainsi, je pense.[/spoiler]

En conclusion, Never Forget est un roman qui mérite la découverte et qui plaira très sûrement aux fans de dark romance. Le sujet très sérieux aurait pu être une faiblesse pour ce roman mais l'auteure a su en faire sa force.
Je serais curieuse de découvrir la suite (un de ces jours).

par Sheo
Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go Never Tear Us Apart, Tome 2 : Never Let You Go
Monica Murphy   
https://lmedml.com/2017/03/11/never-forgive-monica-murphy/#more-37669

Je poursuis sur ma lancée avec un second coup de cœur pour cette suite et fin. Monica Murphy nous bouleverse avec un épilogue très riche en émotions et en rebondissements. Je ne ferais pas la comparaison entre les deux tomes car ils sont vraiment très différents tout en étant totalement complémentaires.

[Never Forget] m’avait surprise, entièrement possédé et j’étais ressortie de ma lecture vraiment sous le choc de ce que j’avais découvert dans ce récit sombre et pourtant plein d’espoir. On retrouve Katie et Ethan/Will pour le pire et pour le meilleur.

Katie avait retrouvé un semblant de vie en normale en tombant amoureuse d’Ethan, la révélation de sa véritable identité lui fera l’effet d’une gifle monumentale, pire encore, Katie se sent trahie, humiliée et perdue, elle ne comprend comment Will a pu la tromper de cette façon. Lui qui représentait tout à ses yeux, celui qui l’avait sortie des griffes de son ravisseur. Mais malgré les émotions contradictoires qu’elle ressent, Katie ne peut se résoudre à écarter Will de sa vie. Le lien particulier qui les unissait est toujours aussi intense et même si cela sera semble incompréhensible, étrange et sombre, elle a besoin de Will, tout comme il a besoin d’elle. Mais comment vont-ils réussir à surmonter toutes les épreuves qui vont se dresser sur leur chemin ?

Cet épilogue est à la hauteur de mes attentes, et bien plus encore. Dans une ambiance totalement différente, j’ai retrouver l’engouement que j’avais ressenti avec le début de l’histoire de Katie et Will. Avec cette petite pointe d’angoisse quant à l’issue de leur si belle histoire d’amour.

Le récit s’oriente sur les sentiments de nos personnages, que ce soit ceux de Katie et Will, mais aussi les sentiments et réactions de leur entourage. La mère et la sœur de Katie ont un rôle important, elles gravitent autour de Katie tels des remparts de protection. Sont-elles de bons conseils ? Sont-elles assez objectives pour épauler Katie ? L’auteure prend le temps de développer la partie de l’histoire qui se concentre sur la famille de Katie, les révélations sont surprenantes et s’insèrent dans le récit pour nous éclairer sur l’attitude de ces personnages. Lisa Swanson, la journaliste, reprend son rôle à merveille, son personnage est encore plus travaillé, elle occupe une place clé dans l’intrigue, elle tire certaines ficelles qui ont un impact énorme sur le présent de nos héros. L’ai-je aimé ? Et bien je ne l’ai pas détesté mais j’avoue qu’elle m’a pas mal énervée, et pourtant sa présence est indispensable dans la crédibilité de l’histoire. L’auteure a su gérer avec brio l’aspect médiatique d’une telle histoire en ajoutant un côté vendeur à cette dramatique affaire d’enlèvement/viol.

Nous retrouvons la narration à la première avec les points de vue de Katie, Will et Aaron.. Et oui dans ce tome nous avons des chapitres dédié à ce monstre qu’est Aaron Monroe. Et j’avoue que cela m’a donné des frissons de me retrouver dans sa tête, de voir la véritable nature de ce diable personnifié. Cela a renforcé le côté sombre de l’histoire en mettant en lumière ce personnage malveillant. Vous remarquerez que cela rend ce que Katie a vécu encore plus violent et percutant.

En terme d’émotions, cela a été très intense. Je dois dire que je suis restée suspendue au bord d’un précipice, page après page, en rongeant mon frein et en priant pour le bonheur de nos héros.

J’ai vraiment été bluffée par le parallèle que l’auteure fait entre Will et Ethan, la distinction qu’elle fait entre celui qu’il était dans le passé et celui qu’il a décidé de devenir. Devenir Ethan, cela a été une libération pour lui, comme s’il arrivait à effacer toutes ces années de malheur qu’il a vécues sous le prénom que son père avait choisi pour lui. Will est la preuve concrète que l’on ne devient pas une personne définie par les faits et gestes de nos parents, on devient la personne que l’on a envie d’être, du moment que l’on s’en donne les moyens. Kate m’a époustouflée, cette jeune femme sort enfin de sa coquille, elle prend ses propres décisions quitte à en assumer les conséquences. Terminé la petite fille apeurée qui se cache et qui survit dans la peur, ses retrouvailles avec Will lui ont donner la force d’affronter ses vieux démons. Je reste admirative de la façon dont l’auteure a exploité la merveilleuse histoire d’amour, les ténèbres ont laissés la place à la lumière et l’espoir.

En bref, cette suite ne pouvait pas être plus intense et plus émouvante. J’ai ressenti toutes les émotions contradictoires qui ont assailli Katie. En ayant toujours cette certitude qu’elle était faite pour Will. A travers ce récit, sombre et envoûtant, Monica Murphy m’a captivée, elle mène son scénario d’une main de maître en distillant l’angoisse, la peur et l’amour. [Never Forgive] apporte la conclusion rêvée à cette histoire hors du commun, aucunes minutes de répit pour nos personnages, ni pour nous lecteurs. Un rythme soutenu et addictif qui m’a tenu en haleine du début à la fin. Monica Murphy peut être fière de cette série qui aborde des thèmes difficiles qu’elle a su traiter avec beaucoup de justesse.

Une saga coup de cœur qui restera longtemps dans ma mémoire.
Ne rougis pas – Saison 2, Tome 1 Ne rougis pas – Saison 2, Tome 1
Lanabellia   
À la fin de la saison 1, Gabriel et Rose se séparer. Dans cet opus, c'est un Gabriel complètement perdu et qui ne comprend pas pourquoi Rose l'a quitté, qu'as-t-il fait de mal ? Rose, elle affiche un sourire devant ses amis, alors que son cœur est brisé et qu'elle ne pense qu'à l'homme qu'elle aime. Ce tome démarre tout en douceur avec nos deux héros en prise avec leur réflexion et leur détermination. Qui gagnera la détermination de Rose ou celle de Gabriel ? J'ai adoré retrouver ce couple qui m'a fait vibrer dans la saison 1 et qui continue à me captiver, à m'émouvoir, à me surprendre, d'ailleurs mention spéciale à Josh, le frère de Gabriel, mais je dois avouer qu'à la fin, je l'ai détesté, mais est-ce que ce que la scène écrite par l'auteur est un rêve de Rose où est-ce la réalité ? Une saison 2 toute aussi captivante et prenante que la saison 1 et dont j'ai hâte de connaître la suite et qui est un coup de cœur.
Ne rougis pas – Saison 2, Tome 4 Ne rougis pas – Saison 2, Tome 4
Lanabellia   
Nos deux héros peuvent s'avouerez enfin leur amour sans aucun nuage. Mais est-ce bien sûr ?
Dans ce quatrième opus, Rose est plus détendue et heureuse de pouvoir vivre son amour pour Gabriel et fait tous pour le rendre heureux. Gabriel, lui met de l'eau de son vin et fait tous pour rendre heureuse même si c'est démon ne sont jamais loin de prendre le dessus, mais c'est sans compter sur Rose qui sort les armes pour les vaincre.
Un opus tout en douceur, qui m'a ému, transporté et attendri, mais une question se pose n'est-ce pas le calme avant la tempête ? Je vous conseille les aventures de Gabriel ou Rose.
Ne rougis pas – Saison 2, Tome 2 Ne rougis pas – Saison 2, Tome 2
Lanabellia   
Alors la wahoo
Chapeau l'auteur je reste accroché à cette série et je ne peux pas m'empêcher de finir cette série la nuit va être courte !!
Ne rougis pas – Saison 2, Tome 5 Ne rougis pas – Saison 2, Tome 5
Lanabellia   
alors là!!! je suis une fan inconditionnelle de lanabellia, je ne comprends absolument pas la fin de cette saison 2, incompréhensible , déçue. Mais j’espère bien qu'il y aura une suite car "je vais mourir" et FIN ?????

DE plus quand sort réellement "ne ferme pas ta porte" saison 2 , marre d 'avoir des annonces , d 'attendre........
Ne rougis pas – Saison 2, Tome 3 Ne rougis pas – Saison 2, Tome 3
Lanabellia   
Dans cet opus, nos deux héros sont plus proches que jamais et s'ouvre l'un à l'autre, mais les démons de Gabriel ne sont jamais loin. Les laissera-t-il prendre le dessus ? En effet, la peur de perdre Rose, mais cette fois au profil d'un autre rend fou Gabriel même s'il essaye de le cacher et de se maîtriser, surtout quand le rival semble être Joshua, son frère. A-t-il raison ou tord ? Rose pourra-t-elle supporter encore longtemps le caractère explosif de Gabriel ? Rose dans ce tome est déterminée à être avec Gabriel quels que soient les obstacles à venir. Seront-ils heureux ensembles ? Est-ce le calme avant la tempête ?.
Un tome qui m'a littéralement captivé, ému, attendri, séduite, mais aussi bouleversé, c'est un coup de cœur, j'ai hâte de lire la suite des aventures de Rose et Gabriel.
Elements, Tome 1 : The Air He Breathes Elements, Tome 1 : The Air He Breathes
Brittainy C. Cherry   
Cette romance est un immense coup de coeur, un véritable raz de marée qui ravage tout sur son passage. J'ai aimé, été bouleversée, malmenée, choquée, j'ai été émue profondément. C'est la rencontre de deux coeurs qui ont tout enduré pendant l'année la plus terrible de leur existence. Ils ne se connaissent pas, n'ont rien en commun sinon l'irréparable perte et la réunion de leurs destins.

Tristan est sombre, sauvage et dévasté quand il croise la route d'Elisabeth qui a décidée de reprendre sa vie en main. Elle aurait pu avoir peur de lui, le prendre pour un fou furieux, si elle n'avait pas reconnu l'infime part d'humanité qui restait en lui. La confrontation entre les deux est houleuse, électrique. Ils ont la même souffrance, les mêmes peurs, ce vide qui a pris toute la place, et qui retient. On apprend peu à peu leurs douleurs, leurs obsessions, par où ils sont passés...

Entre eux c'est vite charnel, vital comme une respiration, trouble et impossible à arrêter.

L'écriture est belle, émotionnelle, suspendue. L'auteur nous chahute, nous rend à fleur de peau. On vibre, on a mal, on suffoque, on frémit. Secrets, malaises, drames : on n'est pas épargné par ce premier volet de cette série qui comprendra quatre volumes. Les personnages sont bruts, sincères, abîmés. Le climat est tendu, passionnel et on se laisse aller à l'évidente fragilité pour accueillir nos sentiments.

C'est la romance torturée qu'il faut lire cet été. Indéniablement !