Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de x-Key : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Trois jours et une vie Trois jours et une vie
Pierre Lemaître   
Je l'ai fini à l'instant. Je n'ai pas été déçu, mais je n'ai pas pour autant été emportée comme ce fut le cas pour "Aurevoir là haut".

Cet auteur est génial, il a le dons de nous embarquer avec lui, on pense savoir comment va se finir le livre, et au final ben on se trompe complètement...

Lisez-le, vous verrez vous adopterais définitivement cet écrivain qui a quelque chose de plus que tous les autres !

par vivie10
Frappe-toi le cœur Frappe-toi le cœur
Amélie Nothomb   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/10/14/frappe-toi-coeur-damelie-nothomb/

J’avais vraiment hâte de découvrir cette nouvelle parution d’Amélie Nothomb. Chaque livre est un événement que beaucoup de lecteurs attendent avec impatience. Un livre par an, c’est convenable, mais cela reste peu, surtout au regard du nombre d’écrits !

Dans ce roman, Amélie Nothomb met en avant le sentiment de jalousie sous toutes ses formes. Nous allons suivre Marie qui est d’une jalousie maladive et ne se plait que lorsque tout le monde l’envie. Malheureusement, Marie va donner naissance à la plus belle petite fille qui soit, plus belle encore que sa propre mère qui va alors nous montrer sa jalousie dans toute sa splendeur. L’histoire ne s’arrête bien sûr pas là, mais je ne vous en dirai pas davantage. Le livre fait moins de 200 pages et il serait très rapide de vous spoiler l’entièreté de celui-ci.

Sachez simplement que ce livre met en avant le sentiment de la jalousie dans tous ses états et que, comme la plupart des romans de cette auteure, on va avoir des rebondissements surprenants et des personnages vraiment caricaturaux.

D’un point de vue personnel, j’ai énormément aimé ce livre. Les personnages sont bien évidemment singuliers avec des troubles de la personnalité évidents et parfois gravissimes. Le tout est très travaillé, rien n’est laissé au hasard, même pas les noms des personnages qui, pour une fois, sont assez communs (ce qui est très rare dans les récits de cette auteure célèbre pour ses personnages appelés par exemple Epiphane ou encore Léopoldine).

Enfin, j’ai énormément apprécié le rapport entre l’histoire et le titre de l’ouvrage. Tout est rapporté au cœur à chaque instant du récit et dans les plus infimes détails et je ne peux que saluer le génie de l’auteure pour cette nouvelle œuvre maintenant que je l’ai terminée.

En conclusion, j’ai énormément apprécié ce livre que cela soit pour les personnages caricaturaux ou pour l’intrigue habilement menée. Amélie Nothomb a sorti à mon sens, cette année, l’un de ses meilleurs romans et si vous ne connaissez pas encore cette auteure, alors je pense que vous pouvez très facilement commencer par cette dernière parution.

par Mayumi
Le Lambeau Le Lambeau
Philippe Lançon   
Bonjour les lecteurs....

Qui n'a pas entendu parler du livre " le lambeau" ?

Livre encensé par 95% des lecteurs
Prix Femina 2018

Le résumé sera bref vu qu'il se trouve sur tous les forums de lectures et dans les magazines:
-Il y a le jour avant... Il était allé voir une pièce de théâtre.
-Il y a le jour de l'attentat o Charlie Hebdo.. jour où tout a basculé ... jour où il s'est retrouvé en lambeaux.
-Il y a la lente reconstruction de soi .. tant physique ( il est une gueule cassée ) que psychologique ( sa vie est partie en lambeaux). Reconstruction quasi impossible
-Il y a les jours d'après.. où plus rien ne sera comme avant.
- Il y a l'attentat du Bataclan....

Il est impossible de ne pas éprouver d'empathie pour l'auteur qui a vu sa vie s'écrouler en quelques secondes et qui se trouve complètement anéanti.
On ne peut qu'admirer le courage dont il a fait preuve pour gravir, une à une, les marches de la reconstruction ( marches dont la dernière ne sera jamais atteinte).
Il y a, bien entendu, un avant et un après et l'auteur se sert de sa plume comme thérapie, mais sans jamais porter de jugements ni tomber dans le pathos.
Il y a les " pourquoi" et les " et si ..."
Il y a l'ancienne vie, la nouvelle faite de cauchemars, de peur et d'opérations.
Certes, il s'en est sorti .. mais à quel prix !!!
Comme il est dur et long le chemin pour retrouver un semblant de sérénité .. n'aurait-il pas mieux valu disparaître avec les amis ? .. tant de questions !!!

Cette lecture est dure, éprouvante.. elle se distille petit à petit.

Ce pavé est un témoignage fort qui malgré certaines longueurs et digressions, vaut la peine d'être lu même si ce n'est pas pour moi un coup de coeur.
( une fois de plus, j'avance à contre courant ).

Courage Monsieur Lançon .. une deuxième vie a commencé.. je vous la souhaite plus douce

par Granny-1
Les Heures rouges Les Heures rouges
Leni Zumas   
Un roman surprenant au début par sa construction (de courts chapitres consacrés à tour de rôle à chacune des 4 protagonistes, et séparés par des passages du livre écrit par la biographe), et qui nous révèle des possibles glaçants au sujet de la condition des femmes. Un retour en arrière qu'on souhaiterait ne pas voir se réaliser... et pourtant !! des signes apparaissent déjà.
A lire absolument !
La Nuit du second tour La Nuit du second tour
Éric Pessan   
S'il y a bien une chose à laquelle je ne m'attendais pas en ouvrant La nuit du second tour, c'était de tomber sur un aussi beau roman.

Située dans un contexte politique, l'histoire n'avait pas toutes les chances de me conquérir, la politique étant un sujet qui est loin de me passionner. Mais La nuit du second tour n'est pas qu'un livre abordant le sujet de la politique, il est également l'histoire de deux errances et une remise en question pleine de vérité et de poésie. Pas besoin de plus pour faire toute la différence.

L'auteur nous plonge dans une époque très proche de la notre, une époque qui semble parfois complètement hors du temps avec son absence de noms (que ce soit de politiques ou de partis) auxquels se raccrocher. Les élections sont françaises, et le pire est arrivé. On imagine sans mal ce que l'auteur essaye de signifier, mais rien ne sera jamais nommé. Une merveilleuse idée pour dénoncer avec intelligence, sans pointer du doigt un coupable expressément nommé.

C'est donc ainsi que débute ce récit, dans un drôle de flou temporel et situationnel, dans lequel le lecteur est invité à se laisse embarquer, dans la même mouvance que David et Mina, les deux protagonistes. David erre la nuit entière dans une ville ravagée par la révolte et l'incompréhension tandis que Mina vogue dans un cargo en direction des Antilles.
Le roman utilise alors les élections pour donner un sens aux questionnements de Mila et David, pour revenir sur leur situation passée, pour entamer chez les deux jeunes gens une introspection mêlée de doutes et de regrets. La politique passe vite au second plan et n'en devient que plus intelligemment utilisée.

Pour ma part, j'ai eu l'impression de passer ma lecture à entrevoir des idées et dénonciations sur la politique et la société sans qu'elles me soient imposées. Tout est fait de façon très subtile, ce qui rend les propos à la fois beaucoup plus percutants et amène une réflexion plus poussée.
Il faut aussi dire que toutes ces idées sont le plus souvent présentées à travers les pensées de Mina et David, ce qui joue d'ailleurs énormément sur l'impact qu'elles peuvent avoir car l'on se sent très proche des deux protagonistes, deux adultes somme toute très normaux, auxquels il est facile de s'identifier et de se prendre d'affection.

Mais ce qui fait pour moi la force de ce roman, c'est son style très particulier, à la fois très maîtrisé et d'une poésie aussi belle que simpliste. Les mots sont justes, les ressentis criants de vérité. Et le rythme des paragraphes qui s'enchaînent, alternant les voix de David et Mina, le début du paragraphe de l'un semblant être l'écho de la fin du paragraphe de l'autre, offre à l'histoire une structure à la fois si poétique et si entraînante, que le roman se dévore en quelques heures.

Il n'y a pas à dire, avec ce roman qui touche de très près à notre actualité tout en embarquant le lecteur dans une histoire pleine d'humanité, La nuit du second tour est un récit qui arrive à nous donner à réfléchir et, à la fois, à nous toucher.

par x-Key
Théodose le Petit Théodose le Petit
Razvan Radulescu   
Étrange roman que voilà ! Derrière cette drôle de couverture bariolée de champignons et de fraises (les couvertures de Zulma sont décidément toujours aussi chouettes) se cache une histoire tout aussi haute en couleurs. Ne vous laissez pas rebuter par une quatrième de couverture foisonnante d'informations qui pourrait supposer une lecture longue et laborieuse, Théodose le Petit est un des livres les plus amusants et faciles à découvrir qu'il m'ait été donné de lire.

Dans un royaume imaginaire (ou presque, puisque Bucarest en est la capitale), Théodose, jeune prince héritier du trône, coule des jours heureux chaperonné par son tuteur, le Chatchien et ses amis Otilia la fantôme, Calliope la chouette ou encore Samuel le minotaure. Bien sûr, puisque tout ne peut toujours aller bien dans le meilleur des mondes (et que, sinon, il n'y aurait pas de roman), les choses commencent à se gâter quand les vilains de l'histoire (le colérique Silure et le cruel Otto) se mettent chacun en tête de s'accaparer le royaume (dont vous pouvez trouver la carte page 189, ce qui est très utile pour suivre le cheminement de nos héros). Et les ennuis commencent pour Théodose ! De traités en traîtrises, de manigances en machinations, nous voilà embarqué dans les méandres d'un coup d'État à la fois surprenamment bien imaginé et drôlement satirique.

Razvan Radulescu nous propose en effet une satire finement montée sur le thème du pouvoir et ce, à travers un univers totalement délirant. Ici, le moderne se mélange à une royauté plus moyen-âgeuse, des histoires d'inventions loufoques s'imbriquent dans des plans d'attaques minutieusement élaborés, l'apparition de l'avion ou de la montgolfière est surprenante quand l'électricité est une chose tout à fait banale, des soldats se battent à coup de sabres ou d’arbalètes quand des offrandes de grille-pains ou de lave-linges à des monstres semblent tout à fait normales... Et que dire des habitants du royaume ! Humains, animaux, insectes, fantômes ou créatures mythologiques, il y a de quoi faire avec la pléthore de personnages qui prennent vie dans les pages du roman. Bref, vous l'aurez compris, l'univers de l'auteur est riche en imaginaire et en absurde, pour notre plus grand plaisir.

Et tout autant que les idées de Razvan Radulescu, son style d'écriture est également remarquable. Il manie avec habileté les genres (de la simple narration en passant par l'épistolaire ou l'art du discours) tout en mélangeant les styles (de l'enfantin au caustique ou au poétique). Jusqu'à faire souvent des petites apartés sous forme de notes de bas de page adressées aux lecteurs pour expliquer ses déboires avec son éditeur (et la censure de certains passages trop osés) ou bien en passant par les personnages du roman eux-mêmes qui se mettent à remettre en question la façon dont l'auteur a écrit leur histoire ("Si ce roman était mieux écrit, il se passerait ça, ça et ça...") et c'est extrêmement drôles. Son écriture reste pourtant très simple et, agrémentée la plupart du temps d'un ton pince-sans-rire, se lit avec plaisir. Mais elle est aussi très imagée. Chaque page se mouvant en véritable scène dans mon esprit, j'ai pris beaucoup de plaisir à imaginer chaque péripéties et à voir se dérouler l'histoire dans ma tête, comme une sorte de comédie un poil burlesque, très drôle à voir sur écran.

Ce roman fut une excellente surprise à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Adorant l'humour lorsqu'il est finement maîtrisé et - plus que ça même - le cocasse, j'ai été bluffée par l'imagination de l'auteur et sa facilité à nous faire pénétrer dans son univers, pour, finalement, s'en moquer. Théodose le Petit est un mélange de Jean Teulé et de Douglas Adams saupoudré de conte et merveilleux à la sauce roumaine dont je suis ressortie conquise. Merci aux Éditions Zulma pour cette découverte !

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2016/06/theodose-le-petit-de-razvan-radulescu.html



par x-Key
La Page Blanche La Page Blanche
Boulet    Pénélope Bagieu   
Une jolie bande dessinée, une chouette découverte !

L'histoire d'Éloïse et son amnésie intriguent et rendent la découverte de cette Bd d'environ deux cents pages très agréable.
J'ai beaucoup aimé les passages où l'imagination de notre héroïne s'emballe, ou les petits clin d’œils sur les clients de la librairie. Ça m'a énormément fait sourire.

La fin peut paraître décevante pour certains, personnellement, j'apprécie beaucoup son côté très ouvert, ainsi que la prise de conscience de notre héroïne sur ce qu'était sa vie avant.

par x-Key
Goupil ou face Goupil ou face
Lou Lubie   
Cette BD est vraiment géniale! Je m'attendais à une histoire un peu légère du quotidien d'une fille qui a une cyclothymie, où on survole un peu cette maladie. Mais en fait, c'est super bien documenté, ça permet vraiment bien de comprendre la bipolarité, en particulier la cyclothymie, et comment on vit quand on en souffre, qu'est-ce que la dépression, qu'est-ce que l'hypomanie, les crises d'angoisse...etc. C'est à la fois hyper informatif et développé, et en même temps vraiment super fluide à lire, facile à comprendre. Et il y a beaucoup de touches d'humour qui rendent la lecture vraiment plaisante !

par Lisylee
World War Z World War Z
Max Brooks   
Guerre Mondiale contre les zombies. L'Apocalypse, des morts, la survie. Tout ce qui peut m'enchanter dans un roman de ce genre !

Max Brooks écrit ici un excellent roman (faussement) historique en nous racontant la guerre contre les zombies ayant ravagé le monde des années plus tôt. Par le biais de témoignages proposés comme une interview, on suit les récits de nombreux survivants aux quatre coins du globe.
J'ai adoré la construction du livre, qui nous plonge au cœur des événements ayant eu lieu. C'est prenant et fascinant.

Les différentes parties du livres sont très différentes et permettent de nous offrir un vaste panorama très complet de cette guerre zombiesque qui a décimé une partie de l'humanité. Que ce soit du point de vue de simples civiles, de militaires, dans l'espace, sur terre, en mer ou sur n'importe quel continent, l'auteur n’omet pratiquement aucun détails, aucune donnée.

Malgré les plus de 500 pages du roman, j'ai été absorbée par ma lecture et ai lu le livre d'une traite.
À noter que Le guide de survie également écrit par l'auteur est un très bon complément au roman.

par x-Key
Toi Toi
Zoran Drvenkar   
J'ai commencé le livre sans avoir lu le résumé : ce qui me plaisait, c'était le concept, à savoir, une histoire entière écrite à la deuxième personne du singulier.
Du coup, hormis cet aspect, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Et je dois avouer que la surprise est plutôt bonne !

J'ai dévoré le roman en quelques jours. J'ai beaucoup aimé la tournure des événements, la façon dont l'auteur dévoile progressivement son jeu. Les points de vues sont personnels et subjectifs, on n'en sait jamais plus que ce que les personnages en savent. S'immisçant dans leur tête, on s'attache également à eux. On croit à leur récit, à leurs mensonges et on se retrouve ainsi balader dans un univers froid et impitoyable, se heurtant à l'immaturité et l'innocence des cinq amies qui ne sont en réalité, plus si innocentes que ça.

La fin, quand enfin tout se rejoint et que la vérité éclate m'a plu.
L'auteur distille bien son suspense dans un chouette thriller, mélangeant drogues, course-poursuites, amitié, mort et mensonges, pour un résultat surprenant et captivant.

par x-Key