Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de x-Key : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Ma vie de zombie Ma vie de zombie
Sébastien Viozat    Raphaël Beuchot   
Une bande dessinée pleine d'une douceur très glauque mais également réellement touchante. Les dessins et les couleurs amènent un côté doucereux à une histoire qui parle tout de même de zombies et donnent une nouvelle tournure au genre. Une très jolie découverte.

par x-Key
La Femme aux fleurs de papier La Femme aux fleurs de papier
Donato Carrisi   
Avril 1916.
Jacob Roumann est médecin dans la guerre qui oppose Autrichiens et Italiens. Alors qu'il assiste impuissant à la mort de jeunes soldats, ce jour-là, le commandant l'appelle pour sauver l'ennemi...
Le médecin se voit confier une tâche particulière :
- "Pourquoi moi ?" insista Jacob Roumann.
- "Parce que vous n'avez pas l'air d'un soldat"...

Avec "La femme aux fleurs de papier" c'est un tout autre univers qui attend le lecteur. A mille lieues du "Chuchoteur" ou de "L'écorchée", dans un style totalement opposé, un thème inhabituel, d'une plume adroite et subtile, Donato Carrisi réussit là où on ne l'attendait pas.
L'auteur situe l'action de son roman au milieu des tranchées, des coups de feu et des tirs d'obus et met en scène un médecin autrichien chargé d'interroger un prisonnier italien. Si le dialogue s'instaure facilement entre les deux hommes, cet "interrogatoire" prendra une autre allure, inversant les rôles au jeu des questions et des réponses. Procédé intéressant permettant de mettre les deux hommes sur un pied d'égalité.
A partir de là, le prisonnier réussit à capter l'attention du médecin, et de sa plume délicate Carrisi nous conte une histoire teintée de mystère, à la lecture de laquelle il ne faut surtout pas chercher à démêler le vrai du faux, mais se laisser guider par ces volutes de fumée.
A la fois déroutant, impénétrable, mystérieux, mais original, poétique et intéressant.

par SuperNova
Dom Juan Dom Juan
Molière   
J'ai été assez surprise de la fin de ce livre. Encore une fois, une piéce que j'ai vraiment bien aimé.

par x-Key
Un privé chez les insectes Un privé chez les insectes
Paul Shipton   
Une suite tout aussi amusante. On se replonge avec plaisir dans une nouvelle aventure de Bug. J'avais lus ce livre en primaire, tout comme le tome précédent.

par x-Key
Tirez pas sur le scarabée ! Tirez pas sur le scarabée !
Paul Shipton   
J'ai lus ce livre en primaire. Il est excellent, et plein d'humour. Un peu enfantin, certes mais bon, c'est une jolie lecture.

par x-Key
Le Chien des Mers Le Chien des Mers
Marie-Aude Murail   
Je devais avoir une dizaine d'années quand j'ai lu ce livre. S'il est vrai que c'est un livre pour enfants, l'histoire est pleine d'aventures avec un joli message à faire passer.

par x-Key
La ballade de Cornebique La ballade de Cornebique
Jean-Claude Mourlevat   
Une de mes lectures d'enfance favorite ! Je le conseille vraiment à ceux qui aiment l'humour complètement décalé et l'aventure.

par x-Key
Flûte, flûte et flûtes ! Flûte, flûte et flûtes !
Isaac Asimov   
Je pars très subjective : j'adore Asimov. J'ai commencé par le découvrir en lisant le premier tome de Fondation, que j'ai beaucoup aimé. Mais c'est avec ses recueils de nouvelles, que je trouve que la personnalité et le génie de l'auteur sont le mieux représentés.

Flûte, flûte et flûtes, n'échappe pas à la règle, c'est du Asimov tout craché ! Dans l'ensemble, j'ai vraiment apprécié le recueil. Même si les nouvelles ne sont pas toutes du même niveau et que certaines marquent plus que d'autres.

La nouvelle qui donne son titre au roman, "Flûte, flûte et flûtes", par exemple, et un monument d'ironie, comme il sait si bien le faire (je me souviens avoir beaucoup aimé l'aspect sarcastique de certaines de ses nouvelles dans Histoires mystérieuses). J'ai adoré la tournure qu'elle prend ainsi que sa chute. "Tous des explorateurs" m'a également plu, j'ai aimé la façon dont l'histoire évolue, jusqu'à nous révéler le véritable but de toute cette mascarade.
Les différents formats sont sympas également, il y a des nouvelles longues et des plus courtes, j'aime bien en général les nouvelles courtes et percutantes comme "Everest" ou "Blanc !".

En revanche, j'ai trouvé que certaines manquaient un peu de folie et d'aboutissement. "Shah Guido G.", m'a semblé tiré par les cheveux (même si j'ai trouvé l'explication de l'auteur qui la suivait très amusante) et "Le billard darwinien" un peu trop alambiqué. D'ailleurs, il est dommage que ce soit la première nouvelle du recueil, j'avoue qu'elle m'a un peu refroidie, heureusement que la suite se révèle plus entraînante.

La particularité des recueils d'Asimov se situe également dans les commentaires de celui-ci. Je trouve très sympa d'en apprendre sur l'auteur, sur sa vie et sur les contextes qui ont amené l'écriture de ses nouvelles.

par x-Key
Le soir du chien Le soir du chien
Marie-Hélène Lafon   
Un joli roman qui parle des rencontres amoureuses et des ruptures. Cependant, les changements constants de narrateurs font qu'on a souvent du mal à s'y retrouver et qu'on se perd parfois dans le récit.

par x-Key
334 334
Thomas Disch   
J'ai mis quatre mois à finir ce recueil, c'est assez représentatif de ce que je pense de celui-ci une fois terminé. Les idées sont bonnes et la saga familiale que nous livre Thomas DIsch à travers ses nouvelles pourrait être fascinante. Même le contexte est intéressant. Mais on ne se perd pas dans les histoires concernant tous les membres de la famille et dans l'écriture de l'auteur.

par x-Key