Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par x-Key

Extraits de livres par x-Key

Commentaires de livres appréciés par x-Key

Extraits de livres appréciés par x-Key

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 09-07
Durant la journée, Damaris transportait la chienne glissée dans son soutien-gorge, entre ses seins moelleux et généreux, pour la garder bien au chaud. La nuit, elle la laissait dans le carton que lui avait donné don Jaime, avec une bouteille remplie d’eau chaude et la chemise qu’elle avait portée durant la journée, pour que son odeur ne lui manque pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-07
La mer était encore calme comme une piscine à débordement, mais Damaris ne se laisse pas tromper. Elle savait parfaitement que cette mer-là était le même animal maléfique qui avalait et recrachait les gens.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 09-07
Damaris était terrassée par la tristesse et tout - se lever du lit, préparer à manger, mâcher sa nourriture - lui coûtait énormément. Elle avait l’impression que la vie était comme une crique et qu’elle devait la traverser avec les pieds enfoncés dans la boue et de l’eau jusqu'à la taille, seule, dans un corps qui ne lui donnait pas d’enfants et ne servait qu’à casser des choses.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-07
La vitrine est emplie de carrés de verre, éclairés comme par un soleil radieux. Dans chacun de ces carrés, des petites boules de couleur sont disposées sur des nappes en papier et des plateaux. Des pêches roses et orangées sont alignées au-dessus d'une ligne de parfaites prunes violet foncé, au-dessus d'une autre rangée de pêches, puis d'un autre rang de prunes sombres couvertes d'une pruine légère. Leurs rayures remplissent un plateau entier. Dans un autre carré de verre, des pommes rouge framboise alternent avec des pommes vertes et des oranges, comme si elles faisaient un concours de couleurs vives. Des citrons font la ronde avec des citrons verts autour d'une énorme pastèque, dont la peau vert foncé est tigrée de vert citron. Des mandarines brillantes sont empilées en pyramides avec des bouquets de fruits de la passion violets et ridés. Des empilements délicats de mûres, de fraises et de framboises qui donnent envie de passer les doigts à travers la vitrine pour en saisir juste une.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-07
Les poulettes nous nourrissent avec leurs œufs, qu'elles fabriquent avec la vermine qu'on leur donne. Je ne sais pas avec quoi les gens nourrissaient les poules avant, quand ils empoisonnaient la vermine.
La ferme est pleine de cercles comme ça. Abeilles, fleurs, fruits. Vermine, poules, œufs. Gens, abeilles, fleurs, fruits, vermine, poules, œufs, gens... Rien que des cercles qui se chevauchent. Je ne comprends pas comment ça marchant avant la famine. Du poison ? Ce serait comme couper les cercles par le milieu. Le cercle ne peut plus aller nulle part, seulement dans une impasse. Pas étonnant que les petites abeilles aient cessé de travailler et nous aient laissés mourir de faim.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-07
– Douce et précieuse comme le miel, souffle papy.
– Douce et précieuse comme la famille.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 08-07
– On dirait une princesse, souffle-t-il.
– Mais non. Ce n'est qu'une drôle de fille qui a peur de tout.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Les valises les plus légères sont les plus longues à préparer.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
– Dans les salons, à Paris ou à Londres, on discute pour savoir si ce sont des êtres humains que nous transportons. Moi, je vous promets que leur rage sera surhumaine quand ils comprendront qu’on s’en va.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
– À l’heure qu’il est, ils n’ont déjà plus de noms. Ils marchent sur des chemins de terre. Ils sont enfermés dans des parcs à bétail ou dans des caves sur la côte. Dans huit jours tu les verras. On les montera à bord un par un. On les entassera ici. Trois par mètre carré. Si tous les autres gagnent, c’est parce que ceux-là ont tout perdu. Ils ont même perdu leur nom et celui de leur village qui n’existe plus. Ils ont perdu leurs enfants. Ils n’ont plus rien et ils paient pour tout.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Même au paradis, il faut bien raconter des histoires et inventer d’autres mondes aux enfants.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
La vallée est entièrement fermée par des falaises. Elle est belle et chaude comme un paradis. Elle ressemble à une main immense remplie de prairies, d’arbres et de bêtes sauvages. Une main ouverte qui donne tout ce qu’il faut pour vivre : la nourriture, les nuits étoilées et les petits singes dans les branches pour s’amuser.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
– À quoi tu penses ? demande Alma.
Silence. Il réfléchit.
– Je cherche si je me souviens d’un jour plus beau, dit Lam.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Tu trouverais ça saugrenu, je parie. Vos magasins devaient regorger de "pesh" et d'autres produits encore plus exotiques. Tu ne te souviendrais sans doute même pas de la première "pesh" que tu as as mangée, entre tous les goûts dont tu avais l'habitude. De l’abondance incroyable de ton monde disparu, voilà une richesse que je ne t'envie pas. Je possède ce que tu n'as pas eu : la splendeur de ma première "pesh", dégustée au soleil, dans la chaleur de la fin d'une longue journée.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
J'imagine que personne n'est le monstre dans sa propre histoire.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Si elle pouvait, cette chose, sentir... ta fatigue matinale, l'installation progressive de la légèreté et du raffermissement des muscles endormis, la respiration, l'odeur des feuilles mortes, froissées dans l'herbe, les pensées des arbres.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Dans les livres, j'ai connu la première brûlure de l'art.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Nôi a sorti des placards de Ma des pétales de fleurs séchées en bocaux et on a fait plein de teintures avec des pensées pour le mauve, des fleurs en poudre. Tous mes mouchoirs sont mauves. Quand je me mouche ça me fait penser à Ma qui a ramassé toutes les fleurs. C'est comme ça que je la connais, en pensées.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Hoa avait vingt-deux ans et la fleur de son visage allait devenir ma destination, ma ville et mon pays. Je l'habite encore : un pays ne meurt pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Sur l'océan, rien n'est petit, le paysage tout entier est un musée d'abstractions.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
C'est parfois dans les plus petits interstices que les grandes choses se révèlent.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Nôi ne voulait pas que j'aie une mouche qui transporte des maladies, "Quand même ce n'est pas un animal de compagnie pour un enfant" ! Mais les insectes sont comme les autres animaux. Il y a même un scarabée qui est un dieu chez les Égitsiens d'après Ba. Un scarabée c'est comme une punaise mais pour les Égitsiens c'est le soleil et ils l'ont appelé Crêperie ce qui est un drôle de nom pour un dieu. À la télévision, il y avait un film sur les magasins de scarabées au Japon qui vendent des scarabées-rhinocéros et des scarabées-hercule très gros mais pas assez gros pour Ba qui aime pas ce qui est petit. Même une tortue il trouve pas ça assez gros sauf les tortues géantes que personne a ça à la maison parce qu'elles sont sacrées et on peut pas leur faire de câlins. Les mouches non plus c'est pas pour caresser mais c'est pas grave.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
L'ancien régime était vaincu, mais son arrogance continuait de s'afficher à travers sa monnaie, de jolis billets de banque imprimés de tigres et de pagodes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Le général M., notre Premier ministre, arrogant stratège de la nation et humble sujet des mystères du destin, le consultait pour les grandes décision comme pour les petites : l'heure de départ à la chasse à l'éléphant, le nombre de conseillers, le choix des mets pour son régime d'été.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Et le rivage toujours si calme attend. Les lames, puissantes au large, soumises à l'arrivée, s'aplatissent pour le lécher. Le village se fait happer par la nuit, escamoté comme un mouchoir dans la manche du prestidigitateur, donnant le sentiment que quelque chose de surnaturel vient de se produire.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-06
Une grenouille taureau de la taille d'un ananas surgit de l'obscurité et donna un bon coup dans l'oreille de Squib, renouvelant la panique du malheureux qui fut brièvement convaincu que le dragon avait engagé des grenouilles comme sous-fifres.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0