Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Xela87 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Vegas Vampires, Tome 3 : Quitte ou Double Vegas Vampires, Tome 3 : Quitte ou Double
Erin McCarthy   
Pas mal de rebondissements dans ce tome.
Jean-Baptiste n'est pas mon préféré mais il est tellement touchant dans son rôle de père (surtout à la fin).
[spoiler]Quand il a sa fille dans ses bras et qu'il lui parle, on a l'impression qu'elle est le centre de l'univers.
La révélation du père de Brittany: Roberto Donatelli. Mais il est partout ce mec, c'est hallucinant![/spoiler]
Le prochain tome sur Gwenna risque d'être fort amusant entre Donatelli et Ethan, j'ai hâte.
Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/294/chronique-shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-ve-schwab

Noooooon. Je ne veux pas quitter ces personnages fabuleux, ces aventures palpitantes, cet univers unique et envoûtant et magique et sanglant et aaaaah.

Ce livre était tout ce que j'attendais et bien plus. Schwab nous propose un final éblouissant, dans la continuité de tous ces autres chef d'œuvres. J'ai. Tout. Aimé. TOUT. Il n'y a rien à redire. En réalité, ce livre excelle tellement à tous les niveaux que je ne parviens même pas à formuler des pensées cohérentes. I'M A MESS. Et VOUS SAVEZ. Vous savez que, quand un livre est un tel coup de cœur, j'en perds les mots pour mes chroniques. A Conjuring of Light EST ce type de livre.

On n'a pas le temps de s'ennuyer : du début à la fin on est tenu en haleine puisque tous nos précieux personnages sont constamment exposés à des dangers MORTELS. Et mon cœur souffre pour eux parce qu'ils ont tous TELLEMENT perdu. J'avais horreur de les voir aussi malmenés et anw, mes petits chéris. Mais l'histoire n'en était que plus captivante : je ne pouvais plus décoller mes yeux des pages. (quelle belle métaphore)

Kell et Lila. My god, ces deux-là… LE SHIP EST PRÉSENT MES AMIS. Ils sont tellement adorables ensemble sans pour autant être dégoulinant d'amour sucré et d'arc-en-ciel et ugh. J'adore les deux personnages individuels et je trouve qu'une fois ensemble, leur "badasserie" est amplifiée x1000. Je ne m'en lasse pas. Leur couple était la meilleure chose qui soit. J'ai pourtant l'habitude d'être déçue par les couples dans les livres, car une fois ensemble, les deux personnages concernés perdent toute leur saveur et leur personnalité. À mon grand bonheur, ce n'est pas le cas dans cette trilogie, et encore moins dans A Conjuring of Light. Lila est une jeune femme forte et indépendante et Kell n'est pas du tout du genre possessif ou TROP protecteur. Bien entendu, il se soucie d'elle mais pas au point de l'empêcher de le suivre ou d'agir ou quoi que ce soit. En même temps, personne ne peut stopper Lila Bard. Mais en tout cas, le fait qu'il n'insiste pas trop est très apprécié et ne fait pas ralentir l'histoire comme dans 99% des autres bouquins que l'on peu trouver sur cette planète.

Et pour l'Oscar du meilleur antihéros, j'ai nommé : Holland. MAIS JE L'AIME TROP, C'EST PAS POSSIBLE. Il m'a brisé le cœur dans ce livre. Il a l'air plutôt froid, distant et très fatigué mais ça ne fait que renforcer l'empathie que l'on éprouve pour lui. J'ai vraiment pitié. MON PAUVRE PETIT CHOU À LA CRÈME. On en apprend plus sur son passé dans A Conjuring of Light et ç'a rajouté tellement plus de profondeur au personnage. Quand on pense que depuis le début, tout ce qu'il souhaitait, c'était de sauver son monde (White London). Ses motifs sont parfaitement légitimes, c'est pourquoi, malgré son passé… un peu sanglant, on ne peut pas s'empêcher d'éprouver de la peine pour lui. Toutes les horreurs, les sacrifices, la torture, les pertes qu'il a subit m'ont tout simplement émue.

J'ai adoré voyager en même temps que nos personnages dans des contrées plus éloignées du monde où se situe Red London, la ville natale de Kell. On a pu découvrir de nouveaux endroits et de nouveaux personnages et des objets magiiiiiques. Ouiiii. I LIKE IT.

Gaah, ce livre est juste pure perfection. Que diiiire de plus. Je n'ai pas envie de vous spoiler donc c'est assez difficile ! Mais sachez qu'encore une fois, il y a beaucoup de sang, de torture, de violence, de morts. Rien de trop choquant, mais assez poignant pour vous faire éprouver des milliers de sentiments et c'est juste merveilleux. On se prend tellement à l'histoire, c'est la meilleure des choses ! Il y avait des scènes à la fois terribles et hyper émouvantes. JE NE M'EN REMET PAS. #destroyed

-- CITATION --
"And come back," added Rhy.
Kell paused. "Don't worry," he said. "I will. Once I've seen it."
"Seen what?" asked Rhy.
Kell smiled. "Everything.

La conclusion de ce tome épique était parfaite. Aucun des personnages ne ressort indemne, ils ont tous perdu quelque chose et c'est beaucoup mieux qu'un happy ending tout bête. J'adore la façon dont tout s'est terminé même si je suis extrêmement triste, justement, que CE SOIT terminé.

Anoshe.

par wilkymay
Shades of Magic, Tome 2 : Shades of Shadows Shades of Magic, Tome 2 : Shades of Shadows
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/290/chronique-shades-of-magic-tome-2-a-gathering-of-shadows-de-ve-schwab

Okay, okay, OKAY. Ça ne va pas du tout ! Je viens de subir le plus terrible des cliffhangers de tous les temps. Mon âme ne pourra reposer en paix que lorsque j'aurai la suite entre les mains. GIVE ME A CONJURING OF LIGHT. NOW.

Je suis tout de même chanceuse d'avoir terminé ce livre une semaine avant la sortie du tome final parce que je ne pense pas que j'aurais été capable d'attendre une année entière pour connaître la suite. APRÈS. CE. CLIFFHANGER. ARG.

Quatre mois après les événements de A Darker Shade of Magic, nous retrouvons nos héros à l'occasion des Jeux (the Element Games) organisés par la couronne à Red London. Il s'agit d'une compétition internationale réunissant les participants de tous les royaumes voisins où des duels de magie sont organisés.

J'ai adoré the Element Games. Ce n'est pas la première fois que je voie des prémices aussi alléchantes nous promettant des combats grandioses et épiques dans les livres YA. Par contre, ce qui est une première, c'est que ces Jeux soient réellement une réussite ! Le concept était original, j'ai beaucoup aimé les règles du jeu, et les duels étaient hyper captivants. En effet, les participants étaient des personnages que l'on connaissait bien (je vous laisse deviner de qui il s'agit, je ne spoile pas…) et le fait qu'ils se mettent dans une telle position de danger, chacun à leur manière, était assez intéressant : leurs différents motifs permettaient de creuser un peu plus dans leur personnalité complexe.

Je vous conseille vraiment, pour ce livre, si vous ne l'avez pas déjà lu, d'y aller les yeux fermés (c'est ce que j'ai fait). BON. J'avoue, si vous lisez cette review actuellement, c'est un peu raté, ahah. Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous dire pourquoi ç'aurait été mieux de ne pas savoir à quoi vous attendre, ça rattrapera un peu : en fait, si vous lisez le résumé, vous vous attendrez à ce que l'intrigue tourne principalement autour de l'événement tant attendu, c'est-à-dire les Jeux. FAUX. Ce livre ne parle pas uniquement de ça, cela représente même, je dirai, 1/3 du livre. Les Jeux ont lieu plutôt dans la dernière partie de l'histoire. Donc voilà, si vous n'aviez pas eu cette information, je pense que vous auriez eu d'autres attentes et que vous auriez peut-être moins apprécié votre lecture. Vous pouvez me remercier maintenant, héhé.

Mais alors ? De quoi parle le reste du bouquin si ce n'est des Jeux ? Les deux premiers tiers sont consacrés aux personnages. À leur évolution durant ces quatre mois de séparation. Car oui, Lila et Kell ne se sont plus revus depuis les événements de A Darker Shade of Magic.

Ahlala, je suis tellement fan de ces précieux personnages. Lila Bard est toujours aussi géniale, drôle et badass. Elle est parvenue à rejoindre l'équipage du Night Spire. Alors non, il ne s'agit pas de pirates à mon grand regret et celui de Lila, mais on n'en est pas très loin donc on s'en contentera. J'AI ADORÉ le nouveau personnage que l'on nous introduit dans ce livre : j'ai nommé le Capitaine Emery Alucard. Il est très séduisant, puissant (magiiiie) et mystérieux. Yesss. ET NON. Malgré ce que vous pouvez penser suite à cette description plutôt flatteuse, je ne ship pas Lila et Alucard. Je mise mon ship sur quelqu'un d'autre (et si vous avez lu le livre, vous savez de qui je parle !)

Quant à Kell, son développement est plutôt intéressant. La balance entre le bien et le mal vacille de plus en plus. Et c'est d'ailleurs le cas pour TOUS les personnages de ce livre, comme Rhy ou Lila.

Le meilleur moment était les retrouvailles de Kell et Lila. C'était juste merveilleux et beau et triste et mon cœur va exploser de joie et ANW. Leur dynamisme m'a un peu manqué dans ce livre puisqu'ils étaient séparés pendant la plus grande partie du livre et je les préfère nettement ensemble, mais ç'a à rendu le moment de leurs retrouvaille encore exaltant.

Pendant ce temps, le nouveau roi de White London conspire en secret. Tous les chapitres concernant White London étaient géniaux, j'en voulais d'ailleurs plus. Et plus on se rapprochait de la fin du livre, plus j'attendais que le roi agisse et…et… CLIFFHANGER.

J'adore cette série. J'adore, j'adore. Je pense avoir préféré le premier tome, mais ça se joue de très peu. Je suis de nouveaux passée par toutes les émotions possibles et imaginables (rire, tristesse, joie, surprise,…) en un seul bouquin, ce qui était tout ce que je demandais.

par wilkymay
Shades of Magic, Tome 1 Shades of Magic, Tome 1
Victoria Schwab   
5/5

Lire ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/279/chronique-shades-of-magic-tome-1-a-darker-shade-of-magicde-ve-schwab

BLUFFANT.

C'est le deuxième livre que je lis de cette auteure et elle ne cesse de m'impressionner (le premier était : This Savage Song). Ce premier tome de la trilogie Shades of Magic est un véritable chef d'œuvre et promet une suite explosive.

Il est très rare que, dès les premiers chapitres, je sache déjà quelle sera ma note pour un livre. Et c'était évident que pour celui-ci, ce serait un 5/5 d'office. Je suis rentrée dans cet univers fascinant très rapidement et j'ai tout de suite su que ç'allait être un coup de cœur !

L'histoire se déroule en 1819, à Londres. DÉJÀ. Rien que ça, c'est la perfection puisque j'adore le cadre dans lequel le récit prend place. De plus, le fait qu'on ait une date et un lieu nous permet de très vite adhérer au récit.

Kell est l'un des derniers Antari, un magicien qui a la particularité de voyager entre les mondes parallèles. Il existe trois différents mondes. Il y a tout d'abord Grey London qui est notre propre Londres du XIXème siècle : dans ce monde, la magie a été complètement oubliée. Red London est la ville où habite Kell : c'est une ville prospère et colorée où la magie est très utilisée. Enfin, il y a White London : c'est la ville la plus dangereuse car elle a été corrompue et pervertie par la magie. On raconte également qu'il y avait un autre Londres, détruit et consumé par la magie : Black London. Kell traverse Grey London, Red London et White London de manière quotidienne car son travail est de transmettre les messages de la couronne d'un royaume à l'autre.

J'ai trouvé ces univers parallèles hyper captivants et intéressants. Ils sont très différents les uns des autres, impossible de les confondre ! L'atmosphère change radicalement lorsque notre héros change de Londres, je n'étais donc jamais perdue dans ma lecture, ce qui aurait très bien pu être le cas à force de passer d'un univers à un autre aussi souvent.

C'est d'ailleurs ce qui est le plus remarquable chez l'écriture de l'auteure. Mise à part une plume fluide et addictive, V.E. Schwab maîtrise parfaitement la construction de son monde. Elle parvient à nous faire comprendre son univers fantastique aussi facilement que s'il s'agissait d'un livre contemporain alors que NON. C'est du HIGH FANTASY. Ce que j'adore, c'est qu'elle va droit au but mais tout en gardant une magnifique écriture (on peut y trouver beaucoup de belles citations). Elle ne tombe pas non plus dans le piège du déversement d'informations : tout est parfaitement dosé, en aucun cas on ne se sent submergé par un trop-plein de détails. Tout est dans la subtilité et la précision. Pourtant, dans les livres de fantasy, il y a FORCÉMENT des passages qu'on doit relire plusieurs fois pour bien digérer… Dans les livres de V.E. Schwab, ça n'arrive jamais !

Kell va découvrir, malgré lui, l'existence d'une pierre magique provenant de Black London et va tout faire pour s'en débarrasser et la ramener dans le monde déchu auquel elle appartient avant qu'elle ne détruise tout sur son passage. Il va alors faire la rencontre d'une jeune pickpocket nommée Lila, qui habite à Grey London, et c'est ensemble qu'il vont vivre cette aventure aussi dangereuse qu'excitante !

Parlons des personnaaaaaaages. PARCE QUE LILA EST JUSTE MERVEILLEUSE. Voleuse + pirate + badass + drôle, courageuse et intrépide : ne serait-ce pas là l'une de mes personnalités préférées ?? YASSS. Je l'ai tout simplement adoré ! Ses répliques et son franc-parlé #PUNCH-LINES rajoutaient un côté humoristique à l'histoire, ce qui n'était pas désagréable du tout. Et, elle et Kell formaient un duo parfait ! Leur dynamique était la meilleure des choses qui soit. Il n'y pas de romance dans ce livre, mais je vous annonce que JE. SHIP. HARD. C'est obligé. Leur alchimie est trop belle pour être gâchée, ahah.

KELL. MON PETIT KELL CHÉRI. Je ne sais même pas par où commencer. Il a été adoptée par la famille royale de Red London et il est traité comme l'un des leurs #prince donc il est AIMÉ. En plus, il a frère (Rhy) trop gentil avec lui et j'adore leur complicité et ARG. J'adore. Mais mon pauvre Kell se sent, bien que dans une famille aimante, plus utilisé que tout. Le roi et la reine ont beau dire, Kell leur sert surtout de messager entre les royaumes. Je trouve ça trop triste que Kell se sente aussi mal intégré dans sa famille adoptive. Il est super intelligent, brave, avec une petite touche d'insolence parfois, mais il est également tout fragile et perdu à l'intérieur et ADORABLE.

ET ON EN PARLE DE SON MANTEAU ??? Anw, je veux un spin-off entièrement consacré à ce magnifique manteau qui est, en réalité, plusieurs manteaux en un seul ??? WHUUUUT. #mind-blown Il lui suffit de le retourner pour qu'il change complètement d'aspect. Je veux ce manteau.

Les méchants dans l'histoire sont HYPER méchants. Je préfère vous prévenir, ce livre est très SANGLANT. Beaucoup de violence, de sang et de torture (même si j'ai déjà lu pire quand même #JayKristoff). Et vous savez que j'adore ça. #psychopathe Je déteste quand les méchants sont juste là pour faire joli et qu'ils ne vont pas au bout de leur potentiel. Ils ont l'air badass et tout, mais finalement ils ne tuent personne ? NOPE. Mais dans A Darker Shade of Magic… AHAHAHA. La cruauté des personnages ne vous laissera pas de marbre, je vous le garantis. Direct dans mon top 5 des méchants préférés : la reine et le roi de White London. Parce que. PETIT UN : ils sont jumeaux (jumeaux diabolique, j'achète !). PETIT DEUX : j'adore leur look, surtout celui de la reine. PETIT TROIS : wowowowow, ils ont recours à des moyens de torture juste horrible et vicieux et ARG. #j'aime

On a un autre méchant que j'aime tout particulièrement dans ce livre : Holland. Mais celui-ci n'est pas TOTALEMENT méchant… je crois ? C'est le deuxième Antari, il a donc les mêmes pouvoirs que Kell. Il était super badass et cruel lui aussi mais, en même temps, il est contraint à faire toute ces choses horribles car il est sous les ordres de la reine et du roi de White London. Un méchant complexe ? Mon genre préféré.

On enchaîne avec l'action, la magie, les rebondissements, les mystères : inutile de vous dire qu'on ne s’ennuie pas une seule seconde. A Darker Shade of Magic était une lecture addictive, originale et passionnante menée de manière très habile par V.E. Schwab, une auteure dont vous ne devez pas passer à côté et qui va très rapidement devenir l'une de mes préférées de tous les temps !

par wilkymay
Gardiens des Cités Perdues, Tome 7 : Réminiscences Gardiens des Cités Perdues, Tome 7 : Réminiscences
Shannon Messenger   
Après un an d'attente quel bonheur d'avoir enfin entre les mains le tome 7 de Gardiens des cités perdues !
Et quel tome !!!! Je suis définitivement tombée
encore plus amoureuse de cette série et de la plume de Shannon Messenger... Et franchement je ne pensais pas que c'était possible !!!!

Si dans la première partie du livre l'histoire est relativement longue à se mettre en place la deuxième partie du livre est totalement addictive !!!! Il m'a été impossible de lâcher ma lecture tant l'écriture est belle, pleine d'émotions et de rebondissements.

Comme toujours la fin nous laisse sans voix et impatient de lire le tome suivant !

Quand je pense qu'il faut à nouveau attendre un an... Quelle torture !!!!

UNE SERIE DEVENUE INCONTOURNABLE ! A LIRE DE TOUTE URGENCE !!!!
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune
Gardiens des cités perdues, Tome 2 : Exil Gardiens des cités perdues, Tome 2 : Exil
Shannon Messenger   
Parfois, les tomes suivants n'arrivent pas à la hauteur du premier. Là, l'auteure a réussi à faire très fort puisque ce deuxième tome est tout simplement incroyable ! Et puis, Keefe est beaucoup plus présent et beaucoup beaucoup de lecteurs l'adorent ! Fitz aussi d'ailleurs...
Ah, Silveny et le crottin à paillettes, ça me fera toujours rire !

par LilaJune
Gardiens des cités perdues, Tome 3 : Le Grand Brasier Gardiens des cités perdues, Tome 3 : Le Grand Brasier
Shannon Messenger   
Que dire ? Et bien, ce livre est certainement le meilleur de la série. Il est juste génial. Cependant, du coup, c'est dur de trouver rien qu'un seul point négatif donc je vais parler un peu sur chaque personnage et sur certains passages.


[spoiler]Tout d'abord, Keefe :
On en apprend beaucoup sur sa famille et sur la façon dont il est traité, ce qui je trouve nous aide à le comprendre. Je l'ai parfois trouvé plutôt lourd et la plupart ( fin la moitié ou le tiers plutôt ) de ses réflexions ne s'avéraient pas souvent utile. J'ai trouvé ça assez dommage compte tenu qu'une des choses qui m'attache le plus à lui soit son humour qui, je vous le rassure est quand même présent. Je trouve qu'il apporte vraiment de la fraîcheur dans se livre quand il n'est pas un "boulet" question réplique.
Le fait que sa mère soit impliquée chez les rebelles et tellement triste et horrible... Je félicite grandement l'auteure pour avoir su nous faire autant ressentir ses émotions tout au long du livre.

Dex :
Ah ce cher Dex ! Et bien je dois avouer que je suis déçue ( et pas qu'un peu ) par son caractère dans ce tome.
Déjà, je trouve qu'il fait trop peu d'apparition au début du livre, bien que chacune soit magique.
Je le trouve tellement mignon quand il essaye de faire plaisir à Sophie. Le fait qu'il lui offre une bague et qu'il soit si attentionné m'a fait m'attacher encore plus à lui.
Cependant, quel a été ma déception par la suite. A partir du moment où tout le monde sait qu'il est Technopathe et que tout le monde s'intéresse à lui, il prend la grosse tête et abandonne litérralement Sophie. Il commence à lui cacher des choses et je l'ai beaucoup moins apprécier à partir de ce moment.
Mais le ponpon c'est bien entendu quand on se rend compte que c'est lui qui a fabriqué la punition de Sophie. Même si il ne savait pas à quoi ça pourrait servir, comment à-t-il pu faire ça ? Même par le suite et malgré toute sa culpabilité ( d'ailleurs il n'a pas semblé trop en souffrir ! ) je n'ai pas pu lui pardonner.

Fitz :
On le retrouve comme toujours. Je trouve que c'est le seul qui n'a pas changé au cour de la série. Il est toujours le même. Le fait qu'il ait lié une intime connexion avec Sophie est très bien.
Seulement... J'aimerais vraiment savoir ce qu'il a dit à son subconscient pour qu'il le laisse entrer ! ça à l'air tellement important et personnel !
J'adore vraiment Fitz ( peut-être est-ce dû au fait que ce soit le premier personnage inventé dans GDCP )

Sophie :
Sophie, Sophie, Sophie...
Et bien je ne sais pas trop quoi dire d'elle...
Elle est vraiment trop mature pour son âge mais pourtant ça ne m'a pas dérangé. Ni non plus le fait qu'elle soit parfois complètement "immature".
Je ne comprends pas le fait qu'elle ait pu pardonner ( même à moitié ) Dex !
J'aime bien son attitude avec Fitz bien que j'aimerais qu'elle ait le même comportement avec lui que dans les 2 premiers tomes.
Comment tout les gens peuvent le détester ?
Comment peuvent-ils tous ne retourner contre elle ?
Ne se rendent-ils pas compte qu'elle n'y ait pour rien ?
Les elfes, ce peuples si pacifique, si gentil ( en apparence apparemment ), comment peuvent-ils faire des atrocités pareil en croyant que c'est pour le bien de leur peuples ?
Comment peuvent-ils le supporter, eux si souvent rongés par la culpabilité ?
Non vraiment je n'ai pas compris...
Sinon c'est une héroïne courageuse dont, je dois l'avouer, je ne comprends pas toujours ses choix.

Jolie : ( et oui ! Elle a le droit à son petit paragraphe !^^ )
Et bien comment dire...
je la déteste. Pour aucune raison valable certes, mais je ne peux pas la supporter.

Voilà. Je ne vais pas faire tout les personnages non plus !

Non mais sérieux ? C'est quoi cette histoire de bureau des Unions ? ça m'a fait trop rire, la méthode qu'avait les elfes !
Je plains Sophie là !
Parce qu'au début, je me suis dit qu'ils ne trouveraient personne à mettre sur la liste ( à part peut-être Fitz ) et puis après, vu comment ils la détestent bah j'ai un doute qu'ils y mettent grand monde !
Cette histoire me fait quand même beaucoup penser à la technique des rois d'unir leur enfants qu'à un enfant du royaume allié.

Sinon pour l'histoire...
Elle commence calmement comme les autres mais à partir de la moitié du livre elle prend un tournant très sombre et diabolique. On se retrouve dans un univers de ténèbres où le Conseil, qui bien qu'il ait ses défauts, perd la boule et commence à devenir fou. Ils prennent des décisions extrêmes, se retourne contre les mauvais ennemis, font des choses horribles à Sophie alors qu'avant ils la protégeaient. Il y a une chose que j'aimerais savoir.
Pourquoi ?
Pourquoi ce retournement soudain ?
Pourquoi faire vivre des choses pareil à Sophie ?
Pourquoi ?
( trop de pourquoi, trop de comment. )
Ah et un dernier !^^
Pourquoi Bronte devient comme ça ? C'est juste incroyable ! Tout les Conseillers gentils deviennent méchant et celui qui l'est le plus est contre les choses horribles qu'ils veulent faire ! C'est insencé !

[/spoiler]
Quand j'ai lu j'ai vraiment eu l'impression de faire un bon d'une histoire à une autre.
Comment aurait-on pu s'imaginer que GDCP, un livre jeunesse si gentil malgré le thème, pourrait devenir comme ça.
Ce livre nous plonge vraiment dans un univers noir, où on ne peut qu'à peine réfléchir tellement l'histoire nous emporte dans de sombre recoins.

Mais malgré cela l'histoire me fait rêver. GDCP est de loin mon livre préféré et ce tome est le meilleur.
Ma seule déception ?
Que ce monde n'existe pas.
Que ces personnages n'existent pas.
Que nous ne puissions jamais vivre une histoire pareil, aussi triste que joyeuse.

Je n'ai plus rien à dire à présent. Tout le reste ne peut s'exprimer avec des mots.


PS : Un petit point négatif quand même...
Certaines des traductions ne sont pas bonnes et rendent la compréhension de la phrase, plutôt difficile.
Mais cela n'en concerne que quelques unes.

par Hurane
Gardiens des cités perdues, Tome 4 : Les Invisibles Gardiens des cités perdues, Tome 4 : Les Invisibles
Shannon Messenger   
Certains auteurs écrivent des romans merveilleux. Des romans qui vous touchent, qui vous font rire et pleurer, qui vous rendent vos douze ans. C'est le cas de Shannon Messenger. Quand j'ai terminé le premier tome de Gardiens des Cités Perdues, j'ai eu beaucoup d'espoir pour la suite. J'ai bien fait, tant le second tome a été à la hauteur de mes espérances. Je me suis estimée chanceuse d'avoir été à nouveau conquise par le troisième opus, plus encore que par les précédents. Mais j'ai osé douter, avant de commencer ce tome-ci. L'auteur arrivera-t-elle à nouveau à me surprendre et à se surpasser ? Alors que je refermais le livre, le coeur gros et les yeux encore humides, je me suis dit que oui, définitivement, ce quatrième tome avait été encore meilleur que les précédents.
Si, avec les trois précédents romans, Shannon Messenger avait réussi à malmener mon coeur, elle m'a carrément anéantie avec celui-ci. Je ne m'en remets toujours pas. J'ai passé une partie de la nuit à fixer le plafond, totalement dans le déni, une fois le livre terminé. Et le pire, c'est que j'ai adoré ça. Dans cette saga, rien n'est jamais gratuit, chacune des 655 pages est indispensable, que ce soit au niveau de l'avancée de l'intrigue, de l'exploration de l'univers ou de l'approfondissement des personnalités des personnages. Faisons une pause pour l'applaudir.
Les Invisibles est très différent des autres tomes. En effet, nous sortons de notre zone de confort et des lieux que l'on avait pris l'habitude de visiter régulièrement en même temps que Sophie. L'intrigue nous permet de nous rappeler à quel point l'univers imaginé par Shannon Messenger est vaste et bien pensé. Nous en apprenons plus sur différents peuples dont nous n'avions fait que survoler l'existence précédemment, mais nous découvrons surtout deux lieux qui étaient restés plus que mystérieux depuis le début de la saga : l'école Exilium et le quartier général du Cygne Noir. Et je ne sais pas lequel des deux j'ai préféré visiter.
Clairement, en découvrir davantage sur le Cygne Noir était presque un soulagement. Et Shannon ne se moque pas du tout de nous, elle lâche des révélations à la pelle : identités secrètes, nouvelles missions, lieux cachés… Même si ses membres gardent encore de nombreux mystères pour eux, l'organisation se dévoile un peu plus. C'était le parfait moment pour révéler à ses lecteurs de nombreux secrets qu'elle gardait depuis le début, tout en s'amusant à nous dévoiler discrètement des indices (j'en ai découvert un habilement caché dans ce tome, mais on ne me la fait pas, à moi !) alors soyez attentifs à tout ! Alors qu'une guerre semble se préparer, le rôle du Cygne Noir paraît être de plus en plus indispensable, surtout face à un Conseil elfique affaibli depuis les événements survenus dans le tome précédent.
Quant à Exilium, l'école alternative des bannis, ce fut clairement une bonne surprise. Je m'attendais à quelque chose de cliché pour s'opposer à l'éclat de Foxfire, et j'ai été vraiment émerveillée par ce nouveau lieu, sans parler de ceux que l'on y rencontre. Moi qui suis habituellement un peu refroidie par les arrivées tardives de personnages importants, je me suis tout de suite attachée à ceux que l'on rencontre ici. C'est encore une fois habilement joué de la part de Shannon Messenger, qui gère parfaitement chaque rebondissement de son histoire. Et surtout, qui prouve encore une fois qu'elle sait habilement créer des personnages crédibles et nuancés, tout en parvenant en quelques pages à leur composer un background complet en les rendant attachants et agréables à suivre.
Mais les nouveaux ne font pas de l'ombre aux personnages que l'on connait et aime depuis le tout premier tome ! C'est toujours un immense plaisir de les retrouver, comme on retrouve de vieux amis que l'on connait par coeur. À ce stade, on tremble pour eux, se rappelant que tour à tour, ils ont tous déjà exposé leur part d'ombre, et que la difficulté des aventures qu'ils vivent risque à tout moment de les faire basculer. Et l'auteur prend un vrai plaisir à jouer avec l'amour qu'elle sait que ses lecteurs portent à ses personnages principaux, pour les malmener crescendo jusqu'au final…
J'aimerais tellement vous en dire plus sur ce roman, mais je n'ai pas envie de vous gâcher quoi que ce soit, pas une seule ligne de ce pavé parfait. Partez juste extrêmement confiants, faites confiance à Shannon Messenger : si vous découvrez le quatrième tome, c'est probablement que vous avez apprécié les précédents. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Choqués, attristés, traumatisés, peut-être, mais pas déçus. Oserais-je vous conseiller encore une fois de découvrir ce tome, cette saga ? Ça dépend. Vous voulez passer un des meilleurs moments de lecture de votre vie, ou pas ?

par Ombi37
Gardiens des cités perdues, Tome 5 : Projet Polaris Gardiens des cités perdues, Tome 5 : Projet Polaris
Shannon Messenger   
Je viens tout juste de terminer le tome 5. Comment dire que mon cœur est brisé ? Shannon Messenger m'a emporté encore une fois dans les cités perdues et je ressors de cette aventure boulversé.
La série Gardiens des cités perdues est LA série où on se pose un milliard de questions, les réponses ? Elles arrivent longtemps longtemps après. Et ce 5 tome n'a pas répondu à toute mes questions à mon grand désespoir.
Ce roman est tout simplement incroyable, j'ai vécu les aventures des personnages, leur peine, leur douleur, leur joie... J'avoue avoir bien ri à certains passages.
Pour ce qui est des personnages dans ce tome eeet bien j'ai eu un coup de cœur pour Tam. Dex a remonté dans mon estime. Keefe ? Et bien j'hésite encore, j'aime tellement ce personnage mais j'ai eu envie (et pas qu'une fois) de le baffer. Même chose pour Sophie. Elle est adorable et courageuse mais parfois elle m'exaspère. Pour ce qui est de Biana je la voie bien finir avec Dex héhé. Edaline et Grady sont tellement mignon, même si Grady est légèrement surprotecteur je l'adore. J'ai également adoré Sandor dans ce tome !
En fait, j'adore tous les personnages qu'a créé Shannon Messenger. J'aime particulièrement la noirceur ou la douceur caché de certains.

En bref, pour les fans émotifs de la série qui attendent avec impatience la sortie du tome 5 en français je vous conseille de préparer les mouchoirs. Tout ce que je peux vous dire sans vous spoiler est que vous ne ressortirez pas indemne de cette lecture.
J'attends avec impatience la sortie du tome 6 en VO pour le dévorer. L'attente risque d'être longue et douloureuse..

#TeamKeeper

par Jordane_