Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de xMaintenantOuJamais : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Enchantement, tome 1 : La pierre de lune Enchantement, tome 1 : La pierre de lune
Evelyne Contant   
Ce livre est à lire absolument, l'histoire est captivante dès la première page. Les personnages sont à la fois attachants et intrigants. Un mélange parfait entre le fantastique et la romance. Je n'avais pas terminé le livre que j'avais déjà hâte au second tome... Bravo à l'auteure.

par suzie1965
Silver Moon, Tome 1 Silver Moon, Tome 1
Rebecca A. Rogers   
For seventeen-year-old Candra Lowell, senior year is supposed to be the time of her life. It’s not supposed to include being shipped off to her aunt and uncle’s house for 'her own good'. Whatever that means. There’s only bad news from this experience—when she learns she’ll go from human to werewolf in a few months. Complete with an inherited unique power.

At her aunt and uncle's house, Candra is plagued with nightmares of a whispering forest and glowing eyes, and a shadowy figure, who issues a warning—she needs to leave town. Candra tries to dismiss the haunting images, but when the shadowy figure appears outside of her home, Candra realizes she should've obeyed.

Candra learns the meaning of the stalker’s warnings when she discovers she’s the new favorite target of a rival pack. She isn't just a werewolf—she's a werewolf in the middle of a feud that makes the Montagues and Capulets look like best friends. She’s also made a mess of things by falling for her sworn enemy. Worse, the rival pack wants the power Candra will receive on her eighteenth birthday. To protect her family and friends, Candra can’t run or hide; she must face her foes, even if it means death.

par b3laa
Angel, Tome 1 : Burn Angel, Tome 1 : Burn
L.A Weatherly   
Angel Burn est un excellent roman. Je dois bien avouer que je suis tombé amoureux de l'histoire et du style de l'auteure... Raaa, puis Alex et Willow sont deux personnages touchants et puissants, qui nous font vivre une expérience intense ! Ce livre est une vraie bombe ! J'adore !
Mais vous savez ce qui m'a conquis du début ? Le simple fait que, comme indiqué dans le résumé, les anges ne soient pas bons, mais mauvais. Hé oui ! Là, c'est sous un nouveau jour que nous retrouvons nos amis angéliques ! Ils sont beaux, séduisants, charismatiques et... Mortels. En effet, L.A. Weatherly nous entraine dans un monde où les anges ne survivent qu'en se nourrissant de vies humaines. Ils aspirent cette dernière à n'importe quel homme ou n'importe quelle femme. Selon la durée de leur "repas", l'humain recevra une brûlure : la Brûlure De L'ange. Celle-ci vous apporte un cancer, une grave maladie ou bien la mort. Malheureusement pour eux, les Hommes ne comprennent pas l'effet que les anges ont sur eux. Ils pensent qu'ils sont descendus des cieux pour leur venir en aide, et que leur présence est une bénédiction.
Face à cette arrivée d'anges, une organisation s'est formée pour les supprimer. En effet, une poignée de personnes sont au courant de la douleur qu'infligent ces démons aux êtres humains. Ce groupe, lié secrètement à la CIA, a très bien fonctionné à ses débuts. Malheureusement, les anges ont réussi à en prendre le contrôle. Depuis, seuls quelques-uns de ses "employés" y travaillent encore, sans savoir que leurs dirigeants ne sont autres que leurs pires ennemis. C'est le cas d'Alex. C'est un Angel Killer ( Tueur d'Anges ). Il chasse sans cesse ces créatures surnaturelles qui sont devenues au fur et à mesure du temps de vraies horreurs pour lui, ainsi que ses plus grands adversaires.
Le roman s'ouvre d'ailleurs sur un excellent prologue, qui nous plonge directement dans le contexte de l'histoire. Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'intrigue ! Nous suivons Alex lors d'une traque. Mais ce n'est pas tout... Lors de ce "travail", il va recevoir un message sur son téléphone. Ce dernier semble très bénin, car il lui indique le lieu où un ange aurait été localisé, et qu'on lui ordonne de tuer. Ce qu'Alex ne sait pas, c'est que cet ordre lui est donné par la CIA, prise d'assaut par les anges, comme indiqué plus haut.
En se rendant à l'endroit donné, il va faire la rencontre de Willow. Immédiatement, il va comprendre que quelque chose ne va pas. Elle ressemble à un ange, scintille comme un ange, mais ne possède pas de halo, chose impossible. Commence alors une histoire d'amour magnifique, qui est construire et menée à merveille.
Willow et Alex vont rapidement comprendre que Willow n'est pas un ange, mais qu'elle n'est pas non plus humaine. Il semblerait qu'elle soit mi-ange, mi-humaine. Un mélange entre deux êtres normalement inconcevable. Pire encore, elle serait apparemment la seule personne à pouvoir empêcher les anges d'étendre leur pouvoir et leurs forces grandissantes. Très vite, Willow comprend qu'elle va devoir tout abandonner, amis, famille ainsi que sa vie d'avant, pour fuir et traverser le pays avec Alex. Ils doivent à tous prix trouver un moyen de s'échapper et de mettre au point un plan pour annihiler les pouvoirs destructeurs de ces êtres maléfiques.
A partir de là, bonjour le stress, les frissons et la respiration saccadée ! De plus, le fait que l'histoire possède une alternance de points de vue très intéressante ( une fois Willow, une fois Alex, puis deux autres personnages ), rend l'intrigue encore plus passionnante ! On voit l'histoire à travers des regards différents, qui s'entremêlent tous lorsqu'on avance dans notre lecture.
La relation entre Alex et Willow est comme je les aime. Au départ, Willow haït Alex et sa nouvelle vie. Elle le déteste et ne veut pas entendre parler de lui. Alex, lui, craque dès le départ. Bien qu'elle représente un danger et qu'il s'empêche de lui faire confiance, il ne peut s'empêcher d'admirer son humanité et sa beauté. Durant les premières pages de leur périple, j'ai cru apercevoir un lien étrange entre nos deux héros. En effet, Alex est en quelques sortes un kidnappeur, et Willow sa victime. J'ai eu l'impression de reconnaître, suite à leur rapprochement, le syndrome de Stockholm. Après, j'ai peut-être un peu divagué, mais j'ai ressenti ça... Une espèce de connexion entre la personne enlevée et son ravisseur.
Pendant leur voyage, Alex et Willow m'ont fait rêver. Le cadre est splendide, et leur histoire devient de plus en plus fascinante. Ils se détestent mais ne peuvent pas arrêter de se voir. On retrouve ici un aspect de l'histoire d'amour entre eux qui m'a énormément plu : le fait que leur romance soit perdue entre répulsion et passion.
Leur relation est donc vraiment exaltante à suivre, surtout lorsqu'on découvre les dernières pages... Et ouaw, quelle fin ! Elle est explosive, pleine d'action, enivrante ! Je l'ai adoré ! En plus, le roman ne s'achève pas sur un cliffhanger, de quoi me donner le sourire encore un peu plus.
Vous l'aurez compris, Angel Burn est un excellent livre qui casse le mythe des anges parfaits, et qui nous oblige à redessiner la limite entre le Bien et le Mal. Nous rencontrons deux protagonistes fort sympathiques et charmants. Bref, une intrigue parfaite, un voyage peuplé de surprises et de bouleversements et une romance à faire fondre les plus romantiques... Tout est dit, jetez-vous sur Angel Burn !

http://wandering-world.skyrock.com/3030130900-Angel-Tome-1-Angel-Burn.html

par Jordan
Lune mauve, Tome 1 : La Disparue Lune mauve, Tome 1 : La Disparue
Marilou Aznar   

Ce livre aurait pu être un coup de cœur si les personnages n'avaient pas été si... chiants !
J'ai adoré l'histoire qui nous transporte, on a des indices sur ce qu'est réellement Séléné, le personnage principale, mais étant donné qu'elle l'ignore elle-même, on ne connaît la vérité que sur la fin et ça, j'adore !

Les personnages m'ont par contre fanchement énervé. J'aurais pu je les aurais baffé pour les réveiller !

Le lycée est un lycée français mais la hiérarchie des élèves est un cliché à l'américaine. Une élève star parce qu'elle est riche et super belle, bla bla bla...) et tout le monde qui n'a d'yeux que pour elle alors que c'est une peste en puissance !!
Et Séléné (la peste est sa cousine) qui ne peut pas la supporter à tous le monde contre elle. L'autre lui fait les pire coups, mais c''est toujours la faute de Séléné.
Enfin, moi je détestes ça, c'est comme son ''copain'' qui dit aimer Séléné mais qui traîne tout le temps avec Alexia qui en plus fait croire à tous le monde qu'ils sont ensemble. Et Laszlo qui ne parle à Séléné que quand il n'y a personne ?
Nan mais les filles n'ont aucune fierté ou quoi ?
Si mon copain me fait ça, je le quitte, point ! Je suis pas du genre à dire à un mec de ne plus voir ses amies filles, mais si une de ses amies en question est ma pire ennemi (et qu'elle le drague ouvertement), il choisi, point ! Et si en plus il m'ignore devant les autres ? Même pas la peine !
Enfin, tous ça pour dire que les perso sont insupportables

J'ai cru à un mieux sur la fin, mais non ! Alexia a toujours tout ce qu'elle veut des autres ! c'est si dur de dire''non'' ?

Enfin, je penses que je liais le 2 un jour. J'ai quand même envie de lire la suite des aventures de Séléné et de voir l'évolution de sa relation avec.. hum, non, vous verrez avec qui en le lisant

par Ar-Yoshii
Morgana, tome 1 : Blood of the Fey Morgana, tome 1 : Blood of the Fey
Alessa Ellefson   
Morgan Pendragon just wants a normal life. But on her last year at a Swiss boarding school, one of her classmates is found mysteriously dead. Before she knows it, Morgan's called home to Wisconsin, for the first time in her life.

There, not only does she have to deal with her crazy-weird family, but she's forced to attend a strange school set in a magical world under Lake Winnebago. To make matters worse, she must train with the others to become Knights of the Round Table and fight in a secret, millennia-old war against the Fey--fallen angels with unimaginable powers who'd do anything to destroy humans. And if that wasn't enough, she must do the impossible: learn to make friends.

As the world is falling apart, Morgan must adapt to her new reality before she either goes nuts... or finds herself dead.

par Laure17
La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman
Suzanne Wright   
http://gardiennedeslivres.eklablog.com/la-meute-du-phoenix-tome-1-de-suzanne-wright-a100368615

Comment dire ? Je balance entre « j’ai aimé » et « je n’ai pas aimé » (en fait non, il y a plus de "j'ai pas aimé). Au premier coup d’œil, comme souvent, c’est la couverture qui m’a attirée, le résumé me paraissait prometteur même si le scénario n’avait rien d’innovant. Parfois, l’écriture, les personnages permettent de contourner le problème d’une histoire au fil directeur peu captivant, et c’est vrai que Taryn, l’héroïne de ce premier opus est détonante, sa répartie incisive et diabolique m’a fait rire. Le fait que son âme sœur soit décédée lorsqu’il était enfant la rendait un peu plus intéressante. Mais ça s’arrête là pour les points positifs.
Le scénario, pour revenir dessus, n’a rien d’exceptionnel ni de captivant pour moi : nous sommes dans un monde où l’existence des loups-garous est connue de tous. Les humains sont exclus des problèmes internes aux meutes, dont le but essentiel est de protéger leur territoire, en gagner en formant des alliances, protéger la meute. Et c’est à peu près tout. Bon, il faut aussi y ajouter le concept des âmes sœurs, du déjà vu dans les séries du genre, qui avait pourtant de quoi séduire. L’idée étant que chaque loup a une seule et unique âme sœur qui lui est destinée, quelque part. Des âmes sœurs qu’un lien unique relie entre elles. Alors voilà, sans surprises (parce qu’on reste dans de la romance), le but de chaque loup est aussi, de retrouver son âme sœur ! (pas captivant mais bon... avec une bonne histoire de fond ça passe... mais dans ce cas, il y en a pas vraiment).

Et Taryn a perdu Joe, son ami d’enfance qui était son âme sœur, dans un accident de voiture qui a également coûté la vie de sa mère, ce qui l’a anéantie. Une perte qu’elle ressent encore, une détresse qui je trouve, à été très mal exploitée, à l’exception de cette torpeur, cet état second dans lequel se plonge Taryn le jour de l’anniversaire de sa mort. Taryn est aussi une guérisseuse, et elle est latente, ce qui fait qu’elle ne parvient pas à faire sortir sa louve. Elle est aussi une dominante et n’a pas (du tout) la langue dans sa poche. Oui, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Le point noir de l’histoire, c’est la surdose de sexe d'une vulgarité dont j'aurais aimé me passer, qui efface totalement l'histoire de fond, certes c'est nécessaire quand on parle d’une série « romance » mais tout de même, étant donné qu’ils se sautent dessus un chapitre sur deux, on pourrait facilement croire que le but premier de l’histoire (vite expédiée au final, cette histoire de fond présentée dans le synopsis) est de nous montrer tout ce que Trey est capable de faire au pieu.

En fait, je pense que c'est vraiment le but de l'histoire, car le reste est très peu expliqué, mal exploité et vite expédié, ce qui fait qu'à part le sexe, on ne retient pas grand chose, ce qui lasse très vite...

Ça ne m’aurait pas dérangée si je n’avais pas eut l’impression très nette de lire soudainement un de ces livres SM forts mal écrits (et pourtant à la mode) : le langage est vulgaire (parler crûment d’accord, mais il y a des limites), et surtout extrêmement (vraiment extrêmement) répétitif. Trey parle beaucoup pendant l’acte, mais toujours pour déblatérer les mêmes choses, il m’a saoulée à vouloir toujours être sûr de sa puissance, de sa domination sur Taryn. Il n’y a pas un chapitre où il ne lui demande pas « A qui est-ce que tu appartiens ? Je veux te l’entendre dire… » Et Taryn, gare à tes fesses si tu ne lui réponds pas (bien que Trey préfère, le terme de « cul ») ou encore "Dis-moi que tu aimes ça... tu aimes quand je te baise ?" (oui, c'est continuellement ça en en ces termes). En gros c’est constamment du : « C’est qui le plus beau ? Le plus fort ? Le plus viril ? La bête de sexe ? C’est moi…Et surtout, je veux te l’entendre dire, et dès que je te le demande si possible. » Si au passage, Taryn pouvait aussi admettre qu’elle « aime se faire baiser » par lui et en même temps accepter tout ce qu’elle lui demande (si possible à quatre pattes) sans protester, car c’est ce que veut (surtout) Trey (et qu’il obtient toujours car il n’hésite pas à asseoir sa domination). Oh, et comment ne pas noter le petit nom que Trey lui donne : "ma petite chienne" (qui aime se faire baiser) (so romantic !). Et au passage on insiste bien sur le fait que lui, ce qui adorerait, c'est la sodomiser... ce qu'elle ne veut pas... mais rassurons-nous, il va finir par l'y obliger (et elle va même être consentante, donc de quoi elle se plaint, je vous le demande ?).
Si c'est ce genre de comportements (et de vocabulaire) que les gens trouvent "romantiques" de nos jours. Alors on a pas la même notion de "romance", et je trouve ça inquiétant, en fait... mais passons...
En bref, je ne suis absolument pas fan de Trey… dommage parce que sa fixette sur le rapport dominant/dominé mise de côté, d’autres aspects du personnage aurait – tout comme pour Taryn – mérités d’être exploités.

Pour être honnête, je pense que j’aurais pleinement apprécié cette histoire, si Trey avait arrêté de parlé. Et qu'il y avait une intrigue de fond suffisamment intéressante pour tenir en haleine.
J’ai un avis très négatif sur cette série, certains personnages m’ont plu mais avec le recul, il y a plus de points négatifs pour moi. Je suis déçue donc… par l’image donnée par le personnage de Trey qui gâche le tout (J'espère que ce n'est pas l'esprit général de la série), alors que j’ai aussi beaucoup ri en compagnie de Taryn et de sa cinglante répartie (ses échanges avec la grand-mère de Trey valent leurs pesant d’or !) même si à la longue, c'est plus que bof (et là encore, très répétitif).

En lisant la Meute du Phoenix, j'avais l'impression que la meute était en fait piégée dans une boucle sans fin : toutes les journées sont les mêmes ! J’ai beaucoup aimé le début, ça partait plutôt bien (en excluant le langage de Trey) mais je me suis vite ennuyée ! J'ai très souvent levé les yeux au ciel et j’ai trouvé ça long. Car au final, il ne se passe RIEN. Il y a des scènes parfaitement inutiles, comme tout le passage (de plusieurs pages) à la fête foraine : quel intérêt ? Ça n'apporte rien à l'histoire ! J'ai fini par sauter des pages en voyant que ça s'éternisait !

Allez, on va dire qu'il y a quelques scènes "choc" (bon, quand je dis choc...) :[spoiler] la voiture de Taryn qui se fait vandaliser, et la mort de son corbeau (là encore, faudrait m'expliquer l'intérêt... au départ on nous dit qu'elle parle plus ou moins aux oiseau - ou en tout cas à celui-là - je me dis que ça peut éventuellement être intéressant - voire mystérieux - mais ce n'est dit qu'une fois... et l'oiseau meurt... mouais...).[/spoiler]

par Alienora
Personal Demons, Tome 1 : Personal Demons Personal Demons, Tome 1 : Personal Demons
Lisa Desrochers   
Alors là, je suis vraiment déçue. Je m'attendais à une histoire beaucoup plus palpitante avec des personnages attachants, mais en fait pas du tout. Après, on ne peut pas tous avoir le même avis et je comprends parfaitement que l'histoire puisse plaire, mais ça n'a pas été le cas pour moi. Ce n’est pas le pire livre que j’ai pu lire dans vie, mais je pense que c’est un peu le livre qui m’a fait craquer. J’en ai marre de ces livres où les histoires d’amour sont complétement niaises, où les triangles amoureux n’ont aucune raison d’exister, si ce n’est pour introduire une tension romantique/sexuelle entre les personnages. J’en ai marre de ces personnages féminins qui ne semblent penser qu’à leur histoire d’amour et à qui il n’arrive que des catastrophes qui n’ont pour but que nous émouvoir. Et pour finir j’en ai marre que ces livres où seulement la fille principale est considérée comme « gentille ». Toutes les autres sont considérées comme des garces. Non mais c’est quoi cette haine irrationnelle entre filles ?
A part ça, j’ai trouvé l’histoire plate et inintéressante. Les dialogues sont très peu recherchés, l'écriture de l'auteure est simpliste, ce qui rend l'histoire d'autant plus ennuyeuse. Et même si je savais dès le début que l'intrigue n'allait pas être très originale, j'en espérais tout de même plus. En fait, elle est bourrée de clichés. Un démon nommé Lucifer et un ange Gabriel (seriously ??), ennemis jurés depuis des siècles, qui par hasard tombent amoureux de la même fille. Cliché. La meilleure amie, jalouse à mort qui se révèle être une vraie garce. Cliché. Frannie qui est une jeune fille discrète et qui ne fait rien pour plaire mais qui se retrouve avec une horde de prétendants. Cliché, cliché, cliché. Et encore j'en passe. Mais ce qui m'a fait détester le livre ce sont les personnages, j'en ai jamais vu d'aussi exaspérants. On pourrait croire qu'un démon vieux de millions d'années serais plutôt quelqu'un de sage ou au moins, avec une personnalité plus profonde, mais non Luc se comporte, parle et pense comme un gamin. Il ne s’exprime que par des phrases toutes faites et il a des expressions plutôt surprenantes pour quelqu’un qui est censé avoir vécu des millions d’années. Pareil pour Gabriel. Quant à Frannie, eh bien, elle est sans doute la plus exaspérante. Elle est irresponsable, et ses réactions ne sont vraiment pas cohérentes. Elle change constamment d'idée et pourtant, quand on lui annonce l'existence des anges et des démons et prends la nouvelle avec un clame déroutant. À bien y réfléchir, je pense que je n'ai jamais autant levé les yeux au ciel en lisant un livre. En fait, quasiment toute l'intrigue du livre est consacrée au triangle amoureux, ce que j'ai trouvé vraiment dommage. Le triangle amoureux... Si on peut appeler ça comme ça. J'avais juste l'impression que Frannie se contentait du garçon le plus proche. Sérieux, ce n’est pas normal.
C’est vraiment dommage, il y a quelques bonnes idées mais elles ont été gâchées par tout ce manque d’imagination. Je n'ai pas du tout aimé ce livre, et j'en suis la première déçue. Mais comme je disais plus haut, c'est mon avis personnel.
Touch, Tome 1 : Rédemption Touch, Tome 1 : Rédemption
Danielle Guisiano   
Une toile délicate tissée de sonorités vibrantes, d'amour infini et de vieille magie. Un moment de grâce et de répit qui vous arrache à l'instant pour vous plonger dans un doux songe.

par DANIELLEG
Sarangins, tome 1 : Sélog Sarangins, tome 1 : Sélog
Emmanuelle Amadis   
Une bonne romance paranormale.
Les Sarangins sont un peuple venu d'une autre planète, à la recherche de leur âme sœur.
Les sentiments et doutes sont bien exprimés, la découverte de leurs coutumes et mode de vie sont intéressants.
Une bonne lecture

par Adèle
Les Clans obscurs, Tome 1 : Annabelle Les Clans obscurs, Tome 1 : Annabelle
Christelle Dumarchat   
Une très bonne surprise, certes pas de grande innovation pour un livre du genre mais parfois la simplicité ça a du bon. J'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie d'Annabelle et de sa famille adoptive de vampires.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3