Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yamsy : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
La Compagnie noire, Tome 13 : Soldats de pierre (II) La Compagnie noire, Tome 13 : Soldats de pierre (II)
Glen Cook   
Suite et "fin" de la série. Oui, on pourrait estimer que c'est une fin, même si d'autres tomes sont à venir. En tout cas ici, pas de cliffanger.
Tome toujours aussi bon, du moins que le précédent ; Toubib rend l'aventure plus vivante et parfois marrante par son cynisme, même si comme lui on a tendance à la nostalgie et la conscience qu'il n'en reste plus beaucoup, à la fin... Comme il dirait, les soldats vivent...
Ce titre d'ailleurs, bon sang. Pourquoi appeler ça "Soldats de pierre" en français ? Alors que "Les soldats vivent" a beaucoup plus de sens dans l'esprit de Toubib ; c'est la couleur de ce dernier tome, l'émotion, l'ambiance transmise.
Bref, très bonne fin donc, j'ai beaucoup aimé. Et principalement parce que ce n'est pas une fin.
Ah, encore une fois, la version française... des fautes de frappes, des tirets au milieu des mots sans raison aucune, des espaces entre les mots qui sont tout simplement absents... -__-
La Compagnie noire, Tome 2 : Le Château noir La Compagnie noire, Tome 2 : Le Château noir
Glen Cook   
Peut-être mon tout préféré de la série de la Compagnie Noire, quasi à égalité avec le premier tome.

par Aude
La Compagnie noire, Tome 1 La Compagnie noire, Tome 1
Glen Cook   
L'univers qui sert de toile de fond aux aventures de la Compagnie Noire est, globalement, assez "low-fantasy", mais de par leur métier, et leurs employeurs, ces mercenaires retrouvent dans leurs rangs, et à leurs côtés ou face à eux, bien plus de magie qu'ils n'auraient sans doute signé de bon cœur pour en affronter, maniée par des individus face auxquels ils font presque figure de petits joueurs...

par Aude
Les royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, Tome 13 : la mer des épées Les royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, Tome 13 : la mer des épées
Robert Anthony Salvatore   
on pense que c'est la fin de l’épopée de Drizzt et non c'est le commencement d'une nouvelle ère et de nouvelles aventures de notre ami drow

par Jarlaxes
Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 12 : L'épine dorsale du monde Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 12 : L'épine dorsale du monde
Robert Anthony Salvatore   
Aïe aïe aïe, que c'est laborieux ! A-t-on obligé l'auteur à écrire les derniers tomes de la saga ? Parce que le contraste avec les premiers est quand même saisissant. Il ne se passe absolument rien d'intéressant. C'est beaucoup trop long et répétitif. Les personnages sont mous et l'intrigue quasi inexistante. Je pense que je vais me contenter d'un résumé pour le dernier tome.

par Elodia
Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 11 : Lame furtive Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 11 : Lame furtive
Robert Anthony Salvatore   
Il y a beaucoup d'action dans ce tome. Wulfgar part de son côté pour se retrouver ou essayer de se trouver à la lumière de ce qu'il s'est passé dans ces dernières années. Drizzt essaie de transporter l'éclat de cristal pour le détruire mais Jarlaxle s'implante dans le monde de la surface en utilisant Artémis Entreri comme fer de lance de ses nouveaux projets. Artémis n'a pas trop le choix mais n'a pas encore surmonté ses rencontres avec Drizzt et Jarlaxle s'en rend compte. Il s'arrange alors pour manipuler les deux partis et a des vues sur l'éclat de cristal. Tome intéressant et fluide. De nouvelles aventures promettent d'être conduite dans le prochain tome. Surtout du côté de wulfgar.

par Djczq
Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 10 : Une Aube nouvelle Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 10 : Une Aube nouvelle
Robert Anthony Salvatore   
Une nouvelle quête se profile à l'horizon, Drizzt essaie de comprendre les étranges événements qui suivent l'attaque contre le capitaine Deudermont. Drizzt et ses amis traversent à nouveau le monde des Royaumes pour sauver leur compagnon emprisonné. Ils font la rencontre de nouvelles personnes dont les convictions ressemblent beaucoup à celles de Drizzt et Cattie-Brie. On trouve enfin des personnes qui ne sont pas égoïstes ou complètements bornées autres que le groupe de Drizzt et ça change beaucoup. Ils ont l'air d'avoir eu des aventures tout aussi impressionnantes que celles qui nous sont contées dans cette série. J’espère que ces aventures seront un peu plus détaillées ou qu'on rencontrera ces personnages à nouveau.

par Djczq
Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 9 : L'Invasion des ténèbres Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 9 : L'Invasion des ténèbres
Robert Anthony Salvatore   
Enfin il y a eu une réimpression de ce tome IX. C'est donc un grand plaisir de retrouver Drizzt, Bruenor & Cattie Brie dans cette histoire de la grande guerre entre les Nains et les Drows.

L'auteur maîtrise bien son oeuvre et sait où il va. L'écriture, les personnages bref tout est placé. Ce que je reproche (comme pour certains tomes), c'est la lenteur au début. J'avoue que ce fut pénible d'attendre. La phase "sans magie" me paraît interminable et pas forcément indispensable dans la mesure où ça ne change rien au sein de la société Drow.

L'avantage de cette guerre, c'est que tout ne se résume pas à Drizzt. Tous les personnages secondaires ont leur importance du coup... c'est vraiment TRES prenant. En résumé, ce livre est vraiment très bien malgré sa trop longue entrée en matière.

par Hakshi
Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 8 : Nuit sans étoiles Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 8 : Nuit sans étoiles
Robert Anthony Salvatore   
Drizzt retourne sur les terres de ses origines pour y dévoiler un sombre complots. En effet la Matrone Baenre a des vues sur Castelmithral, le fief de Bruenor que celui-ci vient juste de récupérer. Mais Drizzt part seul et se retrouve seul contre tous les membres de sa race. Un nouveau tome riche en action. Les elfes noirs sont toujours à la recherche de Drizzt qui leur sert de cible pour coordonner l'invasion du bastion nain. Le groupe d'amis doit se remettre de la mort de Wulfgar et essaie de le faire tous d'une manière différente. Je trouve dommage que ce tome laisse peu de place à Bruenor. Ce dernier est laissé en arrière plan lors de ce tome.

par Djczq
La Compagnie noire, Tome 3 : La Rose blanche La Compagnie noire, Tome 3 : La Rose blanche
Glen Cook   
(@ jopari : on le sait depuis le premier tome)

Ce tome clôt l'intrigue du Nord, l'Empire, Dame contre Rose Blanche. Encore une fois, du temps est passé entre ce tome-ci et le précédent. La rébellion s'est organisée autour de Chérie, la Compagnie a retourné sa veste, et l'ennemi est supérieur en nombre.

J'ai moins aimé ce tome que le précédent, mais plus que le premier. L'intrigue est plus vaste, tient place sur un plus grand territoire et est bien plus générale que celle du Château Noir. Là encore, le récit n'est pas à proprement parler des annales, comme dans le premier tome. On partage la narration subjective de Toubib avec des récits antérieurs chronologiquement. J'ai beaucoup aimé malgré tout l'histoire, qui ici est centrée autour de l'ultime menace qui règne encore (mis à part la Dame) : le Dominateur, qui n'avait pas vraiment été vaincu à Génépi.
Un peu comme dans le premier tome, mais plus encore dans celui-ci, on revient sur la relation entre Toubib et la Dame. Un personnage qui est d'ailleurs bien approfondi, humanisé. L'auteur soulève encore la grisaille de chaque personnage, et ne fait de personne un héros (mis à part Toubib, peut-être) ou un être foncièrement bon ou défendable. Les faiblesses apparaissent, les couleurs ne transparaissent pas dans ce monde gris, froid et constamment violenté. Les sentiments restent dans les cœurs de ceux qui les nourrissent, car la lucidité, la réalité du monde est dans tous les yeux. Personne ne rêve à des lendemains qui chantent, car chacun connait les lois de l'histoire.
Et pourtant, malgré tout, la Compagnie a trouvé un mieux vers lequel aller. Alors elle s'y emploie. Bon gré mal gré, en ce qui concerne Toubib. Car même quand on sait ce qui est bon, on a parfois du mal à dominer nos émotions.

Mais s'il est un mal que tous veulent voir chavirer, c'est le vieux démon qui, dans son Tumulus, attend son tour.