Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yankumi : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
L'Assassin royal, Tome 4 : Le Poison de la vengeance L'Assassin royal, Tome 4 : Le Poison de la vengeance
Robin Hobb   
"Plus loup que jamais", Saltanis a bien résumé le livre.

Il est extrêmement intéressant de voir l'évolution des personnages, l'un trop humain pour être loup à part entière, et l'autre trop loup pour être foncièrement humain.

par Gayana
L'Assassin royal, Tome 3 : La Nef du crépuscule L'Assassin royal, Tome 3 : La Nef du crépuscule
Robin Hobb   
Autant dire que le troisième tome est beaucoup plus intriguant que ses prédécesseurs.
On accroche ou pas mais si on parvient à accrocher, on ne pourra plus le refermer tant ce tome est entraînant.
Les liens de Fitz et Oeil de nuit sont de plus en plus approfondis, donnant un rôle capital au loup.
Bref je vous laisse découvrir par vous même cet incroyable tome.

par louve
La sentinelle de Lisbonne La sentinelle de Lisbonne
Richard Zimler   
Henrique Monroe, inspecteur de police à Lisbonne, n'est pas un flic comme les autres. Son comportement singulier sur les scènes de crime est même légendaire. Et si ses collègues comme sa hiérarchie s'en accommodent, c'est uniquement parce que Monroe est un enquêteur exceptionnel. Mais lorsque Monroe est appelé sur les lieux du meurtre particulièrement odieux d'un homme d'affaires en vue, Pedro Coutinho, ce n'est pas seulement l'enquête qui part en vrille, mais sa propre personnalité. Roman policier hautement psychologique, «La Sentinelle de Lisbonne» emporte le lecteur dans une troublante quête d'identité et dans une affaire si criminelle qu'elle pourrait bien détruire ceux-là même qui feraient émerger la vérité.

par x-Key
La Fortune des Rougon La Fortune des Rougon
Émile Zola   
Je dois avouer que je ne comprends pas du tout pourquoi la quasi-totalité des profs de français font lire à leurs élèves "Germinal" ou "L'Assommoir" plutôt que "La Fortune des Rougon". Je trouve ça complètement idiot, car, à mon sens, il est extrêmement dur de comprendre certains leitmotivs de la saga si on ne commence pas par le début. Je pense tout particulièrement au concept d'hérédité. Quand on est balancé sans explication dans le 10ième tome de la saga, et qu'on nous explique que le personnage X est alcoolique parce que le frère du cousin par alliance de son oncle l'était, ça n'a strictement aucun sens. Et je caricature à peine...
Alors qu'il suffirait de lire "La Fortune des Rougon" pour que les choses soient claires comme de l'eau de roche. Ce livre pose magnifiquement les bases de cette immense saga. Il prend vraiment le temps de nous présenter toutes les branches de cette famille, tous les vices qu'on y trouve et qui se répéterons inlassablement générations après générations. Je pense vraiment que c'est LE roman incontournable pour comprendre et apprécier cette œuvre.

Au niveau de l'intrigue en elle-même, on s'accordera surement tous pour dire que ce n'est pas l'aventure la plus mémorable que nous ait proposé Zola. Mais je l'aime beaucoup tout de même, principalement pour son très bon encrage historique et politique. Légitimistes, orléanistes, bonapartistes ou républicains, on fait bien ressentir les mentalités et problématiques de cette époque si particulière qu'est le tout début du Second Empire. Tantôt tourné vers les manipulations politiques, tantôt proposant une ambiance plus guerrière, on comprend déjà en filigrane les opinions politiques de Zola. Malgré des personnages principaux plutôt bonapartistes, on ressent sans mal son amour de la République, notamment grâce au personnage de Silvère.
En parlant de Silvère, il forme avec Miette un duo vraiment très attendrissant. On les voit peu, mais ils sont un peu la lumière au bout du tunnel dans ce livre, la petite pause douceur dans un univers très dur, et je trouve ça très agréable. Et c'est d'autant plus appréciable que ce n'est pas forcément le genre de personnage le plus courant chez Zola, donc quand il y en a un, on s'y attache beaucoup. [spoiler]Et c'est aussi ça qui rend leurs morts si touchantes, je pense.[/spoiler]

Pour finir, le style d'écriture. Alors bon, je sais que beaucoup de gens détestent le style de Zola, mais moi je m'éclate vraiment avec ses romans. C'est sûr qu'il a des descriptions à rallonge qui peuvent au premier coup d'œil sembler complètement indigestes. Mais si on prend vraiment le temps de les lires avec attention, d'en apprécier chaque mot, on se rend compte du travail d'orfèvre de l'auteur. C'est des descriptions longues mais pas lourdes. Ce n'est pas du tout du blabla pour remplir des pages, chaque chose à son importance, et l'ensemble est capable de provoquer de nombreuses émotions et images, au moins tout autant que les phases d'action. Bref, c'est le genre d'auteur qui arrive à me captiver alors qu'il passe 20 pages à me décrire l'ancien cimetière d'une ville imaginaire. Autant dire que l'ennuie et les longueurs que certains regrettent, je ne les ressens mais alors absolument pas.
La Princesse des glaces La Princesse des glaces
Camilla Läckberg   
On suit les histoires d'amis d'enfance qui après avoir vécu sur des chemins séparés, se retrouvent autour du cadavre de l'un des leurs... Qui a fait ça ? Pourquoi ? Erica Falk va tenter de comprendre qui est devenue sa meilleure amie et avec qui elle l'est devenue. Entre suicide et meurtre où est la vérité ?

L'auteure nous plonge dans un décor suédois neigeux, correspondant parfaitement à cette terrible histoire. Décor dans lequel je me suis prise d'affection pour "l'héroïne", Erica Falk qui été vraiment touchante et vraie. J'avais envie de plonger dans l'écrit pour l'aider ou la réconforter. Et l'intrigue, mon dieu cette intrigue, juste fabuleuse, aucun ennui à aucun moment. Elle a été particulièrement bien construite et pour une fois, je me suis contenté de suivre l'histoire sans essayer de trouver l'assassin (de toute manière, j'étais à mille lieux de pouvoir le découvrir). Et quelle fin !!

[spoiler]Elle nous livre dans cet ouvrage, une estimation du ressentiment de viol avec une telle force que l'on détournerait presque les yeux du livre, s'attendant à voir surgir une quelconque illustration de notre esprit.
On voit également la cupidité de l'être humain qui même face à une atrocité est capable de fermer les yeux, mais aussi la souffrance causée par le silence des êtres qui ne veulent qu'oublier ce dont ils ont été témoins. Chaque souffrance est différente, mais toutes sont insupportables...[/spoiler]


Les Cités des Anciens, Tome 6 : Les Pillards Les Cités des Anciens, Tome 6 : Les Pillards
Robin Hobb   
Comme d'habitude avec les livres de Robin Hobb, j'ai carrément dévoré ce tome 6 ! J'étais très impatiente de le lire car, à la fin du tome 5, Sintara était en train de se noyer. J'ai dû attendre un bon nombre de pages pour savoir ce qu'il en était mais ce tome commence avec tant d'action que je ne pensais même plus à la mésaventure de Sintara ! J'ai hâte de lire la suite.

par RazKiss
Gandhi, tome 1 : Je suis un soldat de la paix Gandhi, tome 1 : Je suis un soldat de la paix
José Frèches   
Porbandar, 2 octobre 1869

- C'est plus facile quand on arrive au quatrième... murmure la sage-femme au moment où le cri du nourrisson, violent, déchirant, plein de vie et déjà de révolte, remplit la chambre baignée dans l'obscurité où quelques femmes entourent la parturiente allongée sur son lit défait.
A l'aide d'un petit couteau, l'accoucheuse coupe le cordon ombilical.
Mohandas Karamchand Gandhi est maigrichon. Ses yeux bleus d'aveugle semblent fixer la sage-femme d'un air furieux, comme s'il lui reprochait cette séparation.

par Latika1
Troie, Tome 3 : La Chute des rois Troie, Tome 3 : La Chute des rois
Stella Gemmell    David Gemmell   
Heureusement que Stella Gemmell a fini d'écrire Troie, c'est de très loin le meilleur cycle écrit par son mari. Dommage qu'il soit parti rejoindre ses héros sur les champs Elyséens.

par MyriamT
La beauté, tôt vouée à se défaire La beauté, tôt vouée à se défaire
Yasunari Kawabata   
Ce livre comprend deux nouvelles, ainsi qu'une postface.

La première histoire à pour titre "Le bras". C'est un très court récit mêlant le fantastique, l'absurde, la délicatesse et la sensualité.

La seconde est "La beauté, tôt vouée à se défaire". Cette fois l'histoire parle du meurtre de deux jeunes filles pendant leur sommeil, et raconté par une connaissance proche d'elles. Il y décrit les aveux du coupable en analysant chaque détail de ses paroles et de ses actes. Ainsi que celles des filles avant et pendant leur assassinat.

Une oeuvre séduisante et étrange. Le tout écrit dans une atmosphère mélancolique et poétique.

par Whale
L'Oiseau de mauvais augure L'Oiseau de mauvais augure
Camilla Läckberg   
fidéle à elle même l'auteur nous emmene dans une enquête pleine de rebondissement sans oublier pour autant la vie de ses personnages. un très bon momnt de lecture même si connaissant l'auteur pour avoir lu toutes les aventures de Erika et de Patrick j'avais deviné ou tout du moins de forte presemption qui ceux sont avérées bonnes...

par bamby114