Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yasmine-42 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Not a fuckin' romance Not a fuckin' romance
Ena L.   
Ce livre n’est pas une pépite, c’est une mine d’or !!
Il est parfait, il est ce qu’on attend d’une chick lit, frais, romantique, loufoque et on se marre !! enfin un auteur qui a compris qu’une chick lit c’était marrant. Je mets 10 à ce livre car je ne peux pas y mettre 20, je me suis éclatée. L’auteur a aussi eu le cran de dire aux lecteurs sa façon de penser, enfin quelqu’un qui profite de son livre pour dire ce qu’elle pense, et j’ai trouvé ça génial. Un livre que je conseille à tout le monde et surtout à ceux qui ont de l’humour, les autres oubliez vous n’aimerez pas c’est beaucoup trop franc.
Et à tous ceux qui trouve que 500 pages c’est trop long moi je dis que j’aurais bien aimé 500 pages de plus. Merci à l’auteure que je vais suivre de près car j’aime les gens avec du courage et qui n’ont pas leur langue dans leur poche. Hâte de lire ses autres livres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (oui il semblerait que l’auteur aime les point d’exclamations…) et un dernier mot avant de tourner la page : merci pour l’épilogue qui a failli m’achever sur place, mdr

par Neo662017
My Arrogant & Hardcore Russian My Arrogant & Hardcore Russian
Mila Leduc   
Caroline est une jeune consultante pétrolière qui fait une carrière brillante à l’international, elle est alors envoyée en Sibérie Orientale pour le compte d’un conglomérat russe de l’énergie. Elle doit sonder les installations et faire son rapport directement au big boss, le très puissant milliardaire Nikolaï !

Pendant sa mission, elle est invité à une réception avec tout les cadres importants et personnages travaillant pour Nikolaï, qui dirige d’une main de fer son empire pétrolier.

Leur rencontre est plus qu’électrique, Nikolaï ne la lâchera plus du regard, il demande alors à ses gardes de la surveiller, de surveiller son nouveau “jouet” qu’il espère avoir pour lui.

Mais Caroline est insaisissable, il ordonne alors à son service d’ordre d’aller la chercher, un jour, sur son lieu de travail pour la conduire dans son grand manoir au bord de la mer. Elle est furieuse ! Mais se laisse séduire peu à peu. Il la conduira dans son monde des plus secrets ou mêlent soumission et domination !

Roman Adulte: réservé à un public averti.


Romance érotique BDSM, Alpha Male, Jeux de Domination et Soumission


Choquant et déroutant...

par Valfe
Teach Me Love Teach Me Love
Erin Graham   
Une ode à l’amour, une ode à l’écriture et une ode … au new adult ! Erin Graham pose là tous les clichés que les gens peuvent avoir sur le genre “New Adult” : “porno”, “fille nunuche” et j’en passe. L’auteure nous montre que non, le new adult c’est aussi un genre qui permet de parler de sexe sans tabou, d’exprimer des émotions profondes et j’ai aimé que l’auteure défende son genre à travers l’histoire de Andréa et Yanaël.

Je dois vous avouer que dès le prologue je savais que cette histoire ne me laisserait pas indemne. Qu’elle allait me percuter. Si le prologue m’a donné envie de pleurer, les premiers chapitres m’ont beaucoup fait rigoler. C’est la force d’Erin Graham : cette capacité constante à jouer avec vos émotions.

Dans “Teach me love”, Andréa et Yanaël vont devoir écrire une romance new adult dans le cadre de leur Master 2. Ainsi, nous retrouverons de nombreuses références littéraires du genre comme “After” ou encore “50 nuances de Grey”. Ce processus d’insérer une œuvre dans une œuvre, une histoire dans une histoire n’est ni plus ni moins qu’une mise en abyme qui est ici parfaitement maîtrisée par Erin Graham. Nous avons ainsi accès à tout le processus de création d’une œuvre et plus particulièrement, c’est le processus d’écriture qui est ici ciblé dans “Teach me love”. J’ai eu l’impression que l’auteure, à travers ce roman, donnait des conseils d’écriture à ses lecteurs et j’ai trouvé cela très enrichissant car moi-même j’ai déjà eu le désir d’écrire mes propres histoires. Ce roman regorge de petits conseils d’écriture pour les futurs écrivains en herbe !

Un autre point que j’ai adoré dans cette histoire, c’est la présence de la petite Maélys. Mettre un enfant dans une histoire, c’est la plupart du temps un pari gagnant avec moi ! Ceci n’est pas un spoil puisque vous l’apprenez dès le prologue mais Yanaël est effectivement le papa d’une petite fille de 4 ans. Cette petite apporte la touche d’insouciance et de douceur dans les passages parfois plus sombres du roman. J’ai adoré !

Si ce roman n’a cependant pas été un coup de coeur, c’est parce que quelques points m’ont fait tiquer. Il ne faut pas oublier qu’avant d’arrêter le préservatif du jour au lendemain pour se contenter de la pilule, il y a des gestes préventifs à faire comme par exemple faire un test de dépistage (MST et VIH). Dans ce roman, la seule “peur” de Yanaël c’est que Andréa tombe enceinte mais à aucun moment ils ne se posent ni l’un ni l’autre la question des MST ou des dépistages avant d’arrêter le préservatif. Je trouve ça vraiment dommage d’occulter quelque chose d’aussi important dans une romance. A mon sens, ce sont des gestes importants et préventifs qui sont importants à rappeler.

Par ailleurs, la scène où ils s’envoient en l’air sur le canapé du salon alors que la petite de 4 ans dort à côté dans sa chambre était selon moi inutile et un peu ridicule au vue des circonstances.

Cela reste tout de même un roman à lire absolument car il est très intéressant du point de vue de l’écriture d’un roman mais aussi pour la romance entre Andrea et Yanaël qui restera, sans nulle doute, l’une des plus belles que j’ai pu lire.
À trois, je vous aime... Tome 1 À trois, je vous aime... Tome 1
LouGane Rose   
L'avis d'Esméralda :

Tu rêvais d’une véritable histoire d’amour à trois sans trop être graveleuse et bien Lougane Rose l’a faite. Une histoire totalement dingue où les sentiments des protagonistes sont rudement mis à l’épreuve.


Elle, s’est Lilie. Proche de la trentaine, elle traine un lourd bagage sentimental et une enfance pas terrible du tout. La fuite, elle la trouve dans les mots mis au service de son imagination. Ecrivaine de talent, elle vogue entre New York, la France pour finir par s’installer à Londres sous les bons conseils de sa tante Annie. Lilie est une croqueuse de vie. Elle aime la simplicité, prendre du bon temps, flâner, découvrir, s’amuser. Elle respire la joie de vivre. Lilie est très attachante et émouvante. Son petit cœur est assez fragile derrière son apparence de guerrière et son séjour à Londres la marque à tout jamais.
Eux, ce sont Léandre (appelé Lé) et Valentyn (Val). Deux beaux gosses, la trentaine, businessman : Val dans la diététique et Lé est coach sportif renommé. Ils vivent à mille à l’heure, boulot, soirée, alcool, femmes. Ils ont la vie de leurs rêves. Amis depuis de nombreuses années, ils ont grandi ensemble, affrontés les difficultés. Ils sont les doigts d’une seule même main, ensemble contre l’adversité. Uni par un pacte leur interdisant de fréquenter ou de tomber amoureux d’une même femme, ils vivent dans une certaine sérénité que va vite chambouler la petite Lilie.
Crois-tu au coup de foudre ? Crois-tu en l’âme sœur ? Et le fait qu’elle peut se révéler en deux personnes ? Et qui de surcroit sont meilleurs amis ?
Vois-tu tout le paradoxe ? Imagines-tu tout l’imbroglio ? Et les péripéties qui se présentent à l’horizon ?
L’amour est immense, beau et surtout incontrôlable.


Tu l’auras compris Lougane Rose explore toutes ces questions. Elle bouscule les codes et les conventions. Cet amour à trois soulève de nombreux problèmes de société et surtout moral. Lilie est vraiment chamboulée mais surtout ne peut pas nier l’évidence que ces deux hommes sont ses amours. Lé lui apporte la protection, la douceur alors que Val lui amène l’insouciance, la perte de contrôle, la gaieté. Un duo gagnant qui la fait tant souffrir. Emotionnellement, elle n’arrive pas accepter cet aspect. Elle se sent malpropre. Peu à peu, Lé et Val vont la réconforter, l’apaiser et lui proposer des solutions.


Une très belle idylle. Emouvante à souhait. Percutante. Une preuve que l’amour n’a pas de limite. Un trio amoureux charmant et unique.


Si t’as peur de certaines scènes un peu trop osées, alors je t’arrête de suite. Lougane Rose ne pousse pas jusque là, au contraire elle remédie à ce petit point via le candaulisme (le fait que le compagnon assiste à une relation sexuelle de sa partenaire avec un autre homme). Lougane Rose décrit ses scènes avec beaucoup de délicatesse, de passion et de sensualité. Rien qui ne pourrait te choquer !


J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Lougane Rose dépeint avec précision et honnêteté tout le chamboulement émotionnel que peut provoquer une telle relation. Elle insiste beaucoup sur cet aspect là. Grâce à son récit où chaque protagonistes à sa voix, les enjeux, les doutes, les peurs, les émotions viennent étoffer une histoire sensationnelle et déstabilisante.


Une très belle découverte, j’attends la suite avec impatience. En attendant si tu souhaites découvrir cette belle romance, je te recommande la boite à mouchoirs grand format.
Dance for me Dance for me
Lily Tortay   
Je viens de terminer ce livre qui est juste une gourmandise pour les yeux !! Des personnages attachants une histoire addictive.
J'ai beaucoup ris par moment et même versé ma larme à un certain passage ! Je remercie l'auteure pour ce roman qui m'a fait passé un agréable moment ! Je suis presque triste de l'avoir terminé si vite. Je le recommande à 100%

par SanGeliSa
Mad Mad
Chloé Esposito   
Oh mon dieu mais quelle arnaque ! Je suis desolée mais ce livre franchement c'es du grand n'importe quoi :(
Nous avons 2 jumelles que tout oppose qui vont se retrouver après plusieurs années de séparation ... Tout part dans tous les sens, et franchement le lecteur a de quoi avoir le tourni dans ce livre tout n'est que caricature! Du vulgaire, du sexe le tout concentré dans un livre dejanté mais malheureusement rien ne m'a attiré dans ce livre rien de rien !
Bref ... NEXT

par kaliscrap
Teach me everything, Tome 1 Teach me everything, Tome 1
Mia Carre   
Bonne lecture sans plus!
Bonne lecture tampon entre deux sagas.

par Sinner
Bad for me, Tome 1 Bad for me, Tome 1
Anita Rigins   
(Mon avis sur les deux tomes)

Pas mal, j’ai apprécié ma lecture mais sans plus.

Ce qui fait l’originalité de cette histoire ce sont les multiples rebondissements, la diversié des personnages et les liens qui les unissent. Pour cela, bravo à l’auteure qui a su capter mon intérêt, mais principalement avec le premier tome.

Au delà de cela, il n’y a rien de particulièrement marquant. J’ai l’impression d’avoir lu 100 fois des romans avec le même genre de personnages principaux... Et pitié, STOP avec les « elle est la lumière qui éclaire ma noirceur... » !

par AlieB
Sweetheart Sweetheart
K. Bromberg   
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.

Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.

Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. Le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le cœur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.

Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. Le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.

Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. Le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?

En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. De nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos cœurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-44l

par Luxnbooks
Toutes blessent, la dernière tue Toutes blessent, la dernière tue
Karine Giebel   
Véritable coup de massue, ce thriller est une réussite totale, malgré une violence accrue, on ne peut qu'adhérer au sujet que Karine Giebel met en lumière, L'esclavage moderne.

L'écriture est à la hauteur du sujet, violente, crue, sans tabous mais avec son style inimitable, un style qui capte l'attention jusqu'au point de nous faire avaler les 750 pages de ce roman sans s'en rendre compte.

Les personnages sont simplement extraordinaires, à différents niveaux car si certains sont dépeints de manière à nous faire comprendre les blessures physiques et morales d'une personne réduite à l'état d'esclave, battue et traité comme un chien voire pire, d'autres sont détaillés tels le diable en personne, d'une cruauté sans nom, ayant toujours plus d'imagination pour rabaisser plus bas que terre leurs souffres douleurs. L'auteure ne fait pas de quartier, pas de distinction, chacun des personnages est aussi travaillé et détaillé avec la même conviction de dénoncer le pire.

Le sujet est bien l'esclavage moderne, en plus, cela commence avec une petite fille marocaine de 9 ans vendue par son père à une marchande d'esclaves qui va rapporter la petite fille en France et la présenter à des familles sans scrupules.
Le fait est que l'eslavage traité ici va entraîner des dommages collatéraux atroces comme les violences conjugales, le viol, la pédophilie, le harcèlement moral et sexuel. Heureusement il y a aussi du positif comme l'espoir, l'amour, la compassion, l'entraide, entre autres.
Heureusement pour le lecteur, il y a aussi quelques éclaircies, des gens gentils de nature.

La trame de l'histoire se déroule en deux lignes de conduite, d'un côté nous sommes avec une petite esclave et son parcours semé d'embûches et de violences, parallèlement une jeune femme amnésique se retrouvant chez un tueur au grand cœur. La deuxième trame équilibre un peu cette violence que nous mangeons littéralement à côté et rend certainement le tout plus digeste.

Nous sommes en présence d'un thriller, c'est indéniable, mais on peut y greffer d'autres genres, notamment le "Drame" ou la "Psychologie".

"Toutes blessent, la dernière tue" nous embarque en enfer, et je ne dirais pas âmes sensibles s'abstenir mais plutôt "âmes sensibles, lisez le et accrochez vous" car c'est une lecture utile, Karine Giebel a écrit ce roman en enquêtant auprès de L'OICEM (organisation internationale contre l'esclavage moderne), elle nous l'explique dans le roman et donne notamment les coordonnées de cette association que je vais vous retransmettre ici en guise de conclusion, je la remercie sincèrement d'avoir écrit ce livre.

OICEM : 72 rue de la république, 13002 Marseille
Tél : +33 (0)4 91 54 90 68
Site web : www.oicem.org

Voir la chronique sur mon blog :
https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/04/toutes-blessent-la-derniere-tue-karine.html

par Maks