Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yatrini : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Monde des rêves Le Monde des rêves
Jeliza-Rose Buzor   
https://aliceneverland.com/2017/06/04/le-monde-des-reves-jeliza-rose-buzor/

J’ai été très intriguée par la lecture du résumé de cette romance. Cette thématique sur les rêves attisait ma curiosité, et je me suis donc lancée dans cette lecture en étant plutôt avide de découverte.

Nous plongeons immédiatement dans un monde dystopique. En 3015, l’humanité survit dans une cité souterraine appelée Magelan. Et il s’agit bel et bien de survie. Les hommes ne sont plus maitres de leur vie. Plus d’amour, plus de sexe, plus de rêve, plus d’espoir ; tout, absolument toute leur destinée est contrôlée, jusqu’à leur place dans la société. En effet, à leurs dix-huit ans, les jeunes se voient attribuer le rôle qui sera le leur dans cette société. Cette décision est prise en fonction des rêves que vous avez eus jusque-là…

Lors de sa cérémonie, Murphy a l’extrême honneur d’être « choisie » en tant que reproductrice par Matt. Une position enviable pour une femme, et Murphy le sait. Son rôle dorénavant sera d’enfanter la progéniture de ce haut gradé. Mais elle va alors rencontrer par hasard Ethan, un technicien de Magelan dont la cérémonie arrive d’ici peu…

J’ai vraiment adoré l’univers dans lequel Jeliza-Rose Buzor nous plonge. Je ne m’attendais pas à un monde aussi travaillé, aussi recherché, et j’ai vraiment été surprise par tout cela. Les rêves sont véritablement au centre de l’histoire ; ces derniers sont la force mais aussi la faiblesse des habitants de ce monde puisque ce sont eux qui vont déterminer leur avenir alors qu’ils sont totalement incontrôlables. Et, croyez-moi, mieux vaut que ces derniers vous fassent rentrer dans le moule, sinon il pourrait vous arriver quelques bricoles…

Quant à la romance, j’ai, là aussi, été agréablement surprise. Moi qui ne suis pas très fan, en temps normal, des triangles amoureux, j’avoue que celui formé par Murphy, Matt et Ethan possède une véritable singularité – même si on ne peut pas vraiment le qualifier de triangle étant donné la « relation » entre Matt et Murphy. Mais cela permet de dévoiler tout un aspect de ce monde, la façon dont Murphy peut se sentir tiraillée par ses sentiments mais aussi sa peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à accomplir ce que l’on attend d’elle alors que les jours s’écoulent inlassablement et la ramène vers son échéance…

Que de mystères… Mais, en somme, Le monde des rêves fut une jolie petite surprise ; je ne m’attendais pas à voir un univers aussi riche. J’ai eu peur, dans un premier temps, de voir un remake à la Divergente vu les quelques similitudes, mais l’auteur a complètement réussi à s’en détacher. L’histoire se lit très rapidement et nous offre une romance accrocheuse. On s’attache à nos personnages, et on en vient à craindre pour eux, mais aussi à espérer pour leur avenir et leur liberté. Jusqu’à ce que la fin surgisse, aussi abrupte qu’inattendue, et je m’en serais arraché les cheveux !

Je suis volontairement restée assez vague dans cette chronique, car de nombreux détails rendent ce monde extrêmement complexe et vraiment bien abouti. Dans tous les cas, si vous aimez la romance et la science-fiction, Le monde des rêves ne vous décevra pas !

par Kesciana
Outliers, Tome 1 : Les Anomalies Outliers, Tome 1 : Les Anomalies
Kimberly McCreight   
Avis mitigé.

Conquise par la superbe couverture de ce roman, je me suis laissée tenter par cette lecture, sans trop savoir à quoi m'attendre.
Hors si les premières pages m'ont donné envie de lire la suite de l'histoire ; plus j'avançais dans ma lecture et plus je m'ennuyais.

Wylie, la personnage principale, m'a tout de suite plu. J'ai été touché par sa peine et sa détresse émotionnelle et je me suis complètement retrouvée dans ce personnage.
Mais malgré une héroïne charismatique, l'intrigue, quant à elle, ne m'a pas convaincue. Trop descriptions et de longueurs, tuent le rythme de l'histoire et rende celle-ci longue et pesante.
L'auteure prend son temps pour nous donner un aperçu de la relation entre Wylie et Cassie, et Wylie et ses parents. Ajouté à ça, les monologues et les doutes de l'héroïne, répétés en boucle pendant tout le roman, cela gâchent encore plus l'ensemble.
En bref, l'auteure aurait pu raccourcir son histoire d'une petite centaine de page, sans que cela nuise à son roman. Bien au contraire.

Heureusement la conclusion de l'histoire est plutôt pas mal ; quoi que peu surprenante car je l'avais vu venir des kilomètres à l'avance.

Je reste donc partagée, quant à cette lecture.
L'héroïne m'a plu mais l'intrigue met trop de temps à démarrer.

par Avalon
Ash Princess, Tome 2 : Lady Smoke Ash Princess, Tome 2 : Lady Smoke
Laura Sebastian   
Que dire ? j'avais été emballée par le 1er Tome mais celui-ci me laisse pleine de frustration. L'histoire est lente et un peu répétitive, on a attend une action qui vient peu. Peu de rebondissements, peu de retournements de situations ... c'est dommage car l'idée de départ est bonne.
Mais surtout, le point rédhibitoire est la princesse elle-mêle à laquelle je n'arrive plus à adhérer : trop hésitante, pas assez badass, je la trouve peu intéressante et finalement assez manipulatrice de Blaise et Soren. Bref très exaspérante !!!

par Kouet
Red Queen, tome 4 : War Storm Red Queen, tome 4 : War Storm
Victoria Aveyard   
Si des gens ont des infos concernant la trad du dernier tome n’hésitez surtout pas hein ! ^^
Merci

par Luc18
Glitch, Tome 1 : Glitch Glitch, Tome 1 : Glitch
Heather Anastasiu   
Décidément je suis tombée amoureuse de la collection R. Et j'ai des symptômes : coeur qui bat à une nouvelle sortie, sentiments déraisonnés, et tout le toutim. Et bien sûr ce livre n'échappe pas à la règle, avec sa couv' VO magnifique, un genre que j'adore et un résumé qui m'intrigue... aaaaaah tant de livre merveilleux à découvrir, j'en deviens désespérée ! ^^'
Insaisissable, Tome 6 : Imagine Me Insaisissable, Tome 6 : Imagine Me
Tahereh Mafi   
Bonjour quelqu'un aurait des nouvelles en ce qui concerne la parution en France? Merci

par Nono07
Fake Fake
Jenn P. Nguyen   
Fake est une romance tout ce qu’il y a de plus banale en apparence : deux amis d’enfance vont passer un pacte en faisant semblant de sortir ensemble pour des raisons précises jusqu’à ce qu’ils commencent à éprouver de véritables sentiments. Pour autant, même s’il s’agit d’un cliché, il existe des clichés qui fonctionnent et je dois reconnaître que j’ai un faible pour les histoires de meilleurs amis qui finissent par avoir des sentiments l’un pour l’autre. En apprenant qu’il y avait un effort de représentation (avec une héroïne asiatique), il ne m’en fallait pas plus pour sauter le pas.

On découvre donc le quotidien de Mia et de Jake, deux adolescents dont leurs mères sont meilleures amies et voisines depuis des années. Ce contexte familial fait que les deux jeunes adolescents ont toujours passé du temps ensemble, pour le meilleur comme pour le pire. A cause de la pression familiale, ces derniers ont fini par s’éloigner et ne plus être amis au point d’éprouver de l’antipathie l’un pour l’autre. Pour autant, ils doivent composer ensemble étant donné leur situation. L’alternance des points de vue rend le récit plus dynamique et facilite l’attachement aux personnages principaux. Ceux-là se révèlent incroyablement humains, chacun dotés de leurs défauts et de leurs qualités, leurs passions et leurs personnalités. J’ai adoré la passion de Mia pour les dramas, sujet peu abordé dans les romans mais que j’ai beaucoup aimé retrouver ici, ce qui a permis de rendre le récit plus vivant et le personnage plus attachant. Ses échanges avec Jake sont particulièrement amusants à suivre et l’histoire se dévore rapidement. Pour autant, le récit ne s’avère pas exempt de défaut.

Lors des premiers chapitres, j’ai tiqué sur les remarques de Jake à propos d’un client en surpoids qu’il surnomme “sumo” … Je n’ai pas vraiment aimé ce passage mais j’ai fini par passer outre pour me concentrer sur la suite du roman. J’ai énormément apprécié le fait que l’autrice ne délaisse pas l’environnement familial au profit de la relation de nos deux héros. Dans certains romans, l’environnement passe à la trappe, ce qui n’est pas vraiment réaliste puisque ce dernier a un grand incidence sur nos vies quotidiennes. J’ai aimé que l’autrice prenne le temps d’en parler et de le développer un tant soi peu. A ce propos, la relation tissée entre Jake et sa mère est particulièrement belle et touchante.

Je reconnais que j’ai plutôt bien apprécié ma lecture jusqu’à ce qu’on s’approche de la fin. Je n’ai pas vraiment aimé la façon dont les héros se réconcilient, ou plutôt, tout ce qui se rapproche au contexte. On retrouve le cliché des gens qui applaudissent après les avoir vus s’embrasser … cliché qui m’a fait lever les yeux au ciel. Puis j’ai grincé des dents devant le cliché de l’héroïne qui trompe son petit-ami adorable pour le héros … Mia n’a cessé de faire les mauvais choix et mon attachement pour elle en a pris un coup durant la dernière partie du récit. Autrement, du côté de Jake, j’ai eu du mal avec la discussion qu’il a avec un certain membre de sa famille. Ils parlent très rapidement de leurs problèmes relationnels (alors qu’il s’agit d’un thème central des chapitres de Jake) pour se concentrer sur Mia, ce qui sert de résolution d’intrigue. L’enchaînement de leur dialogue s’est fait avec très peu de naturel, ce qui m’a fait sortir du roman.

En dehors des points cités ci-dessus, en conclusion, je peux dire que j’ai relativement bien apprécié ma lecture même si mon entrain a diminué en approchant de la fin. La résolution reste satisfaisante et l’histoire nous fait passer un bon moment.

par Eleanara
Annex, Tome 2 : Emergent Annex, Tome 2 : Emergent
Rachel Cohn   
La réponse de la collection R au sujet de l'édition de ce livre :

" Effectivement, la second tome de "Version Beta" est paru en anglais. Malheureusement, suite à des problèmes avec l'édition originale, nous sommes dans l'incapacité à ce jour de publier la version française. Ce dont nous sommes vraiment désolés car notre objectif a toujours été de publier l'intégralité de nos séries. On ne manquera pas de vous tenir au courant si les choses se débloquent et qu'une traduction est prévue ! :) "

Croisons les doigts pour que ce livre finisse par paraître en français :/

par nanna
Les Oubliés, Intégrale Les Oubliés, Intégrale
Lena Jomahé   
Bon j'ai beaucoup de choses à dire sur ce livre, du bon comme du mauvais!
Commençons par ce que je n'ai pas spécialement aimé!
Déjà la romance entre Gabriel et Eléa est beaucoup trop rapide à mon goût même si on finit pas s'y habituer! De plus l'auteure tient à ce que tous ses personnages soient en couple et c'est un peu exaspérant à la longue! [spoiler]Bien que j'ai adoré le couple Izzie et Simon![/spoiler] Ensuite les personnages sont assez stéréotypés, les garçons veulent absolument protéger les filles, la plupart des filles sont têtues et colériques! Bref tout sa pour dire que c'est embêtant! Je trouve l'action un peu trop rapide aussi, mais la fin rattrape bien le début! Il y a aussi une répétition excessive de "sur mes lèvres" et de "éclate de rire" et c'est agaçant à la longue!
Pour le positif : Alex est clairement mon personnage préféré, il est réfléchit et posé, il se pose tout de suite les bonnes questions! [spoiler]Les nombreux morts de la fin ramènent beaucoup d'émotion à la lecture! Même si certains personnages étaient irritants on finit quand même par les aimer! Mais si je suis vraiment triste qu'il y ai eu autant de mort![/spoiler]
La fin est vraiment touchante!
J'ai adoré la partie sur Clara qui amène un autre point de vue à l'histoire! [spoiler]Bon j'avais deviner qu'elle était la soeur de Gabriel[/spoiler]
Et globalement j'ai adoré l'idée de l'histoire avec les coupoles et la Rafle!
Je pense que je relirais ce livre mais pas tout de suite! x)

par BloodShed
Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère
Lauren DeStefano   
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuée. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.

par Jordan
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4