Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 795
Membres
1 033 623

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Yellowface



Description ajoutée par PatateB4 2024-04-07T19:30:36+02:00

Résumé

C'est une histoire magistrale racontée par la mauvaise personne.

June Hayward et Athena Liu ont étudié ensemble à Yale, ont déménagé à Washington après avoir obtenu leur diplôme et sont toutes les deux écrivaines, mais les similitudes s'arrêtent là. Athena est une étoile montante de la littérature, et June n'est personne. Après tout, qui s'intéresse de nos jours aux histoires d'une fille blanche aussi banale qu'elle ?

Lorsqu'elle assiste à la mort d'Athena dans un accident invraisemblable, June agit donc sans réfléchir et vole le manuscrit que son amie et rivale vient de terminer – un roman sur les contributions méconnues du corps des travailleurs chinois pendant la Première Guerre mondiale. Et si June corrigeait le récit et l'envoyait à son agent comme s'il s'agissait de son propre travail ? Et si elle adoptait le nom de Juniper Song et jouait sur l'ambiguité de son origine ethnique ? Quelle qu'en soit l'autrice, ce morceau d'histoire ne mérite-t-il pas d'être raconté ?

Mais June ne peut échapper à l'ombre d'Athena, et des révélations menacent de faire s'écrouler son succès volé. Jusqu'où sera-t-elle prête à aller pour protéger son secret ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 100 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par ocxmistoul 2023-12-16T07:20:20+01:00

The good news keeps piling up. Brett emails me with updates on foreign rights sales. We’ve sold rights in Germany, Spain, Poland and Russia. « Not France, yet, but we’re working on it », says Brett. « But nobody sells well in France. If the French like you, then you’re doing something very wrong.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par camilledubs 2024-05-21T22:59:20+02:00
Or

J’ai beaucoup aimé ce livre pour l’écriture de Rebecca Kuang encore une fois mais également pour l’amour de l’écriture qu’elle partage. Même si c’est un roman très critique sur la publication, l’édition, toutes les problématiques liées à la popularité et aux réseaux, il y a plusieurs phrases qui montrent l’amour de l’écriture de l’auteur. En tant que rêveuse également je ne pouvais que comprendre. En tout cas, le scénario n’est pas forcément hyper original mais en soit sa critique et tout ce qui est autour l’est. J’ai beaucoup aimé et même s’il est très court, c’est encore un petit bijou.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Charliesbook 2024-05-21T10:54:36+02:00
Pas apprécié

Ce roman a particulièrement attisé ma curiosité de par sa couverture et son teasing. L’histoire est écrite à la première personne et le personnage principal s’adresse même parfois directement au lecteur (du jamais vu!). Malheureusement, j’ai trouvé qu’elle était trop bavarde et parlait souvent pour ne rien dire. Cela rendait les chapitres très longs, l’écriture lourde et peu fluide. Le vocabulaire employé est parfois trop complexe et plombe l’ambiance. C’est la première fois que j’éprouve du mépris envers le personnage principal d’un livre (aucune sympathie, aucune empathie) et c’est vraiment un drôle de sentiment. Elle est détestable, jalouse à souhait et mal intentionnée (et pourtant s’auto-persuade du contraire). Le récit est assez bien construit et installe un certain suspens qui attise notre curiosité. Là où le roman est intéressant, c’est qu’il nous en apprend énormément sur les dessous et le fonctionnement des maisons d’édition. Tout au long de ma lecture, je me suis posé les questions “Est-ce que j’aime ce livre? Qu’est-ce que je pense de ce livre?” et impossible d’y répondre. La fin est un gros flop pour moi car j’ai trouvé que tout ce suspens avait été installé pour rien. Il n’y a pas de surprise et on a beaucoup tourné en rond.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RomyRead 2024-05-20T17:57:46+02:00
Argent

J'ai beaucoup aimé ma lecture qui aborde un sujet très actuel dans le monde de l'édition par rapport à la légitimité des auteurices. Ce roman permet le débat et soulève des questions intéressantes.

Il se lit plutôt bien même si cela reste beaucoup des réflexions de notre héroïne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lecturedelo 2024-05-20T14:48:43+02:00
Diamant

Dans Yellowface sont présentes un certain nombre de thématiques politique et morale. Le vol et le plagiat se trouvent au premier plan, puisque le récit s’ouvre sur le vol du manuscrit d’Athéna par June. Yellowface met en avant une question très intéressante : où commence et s’arrête la limite du vol, avec l'ambiguïté d’une œuvre volée, certes, mais complètement transformée par son autrice. Cette réflexion va se faire au travers du récit à la première personne, qui nous offre une protagoniste détestable - elle se fait passer pour la victime, je tiens à le préciser - qui va réussir à faire vaciller l’avis du lecteur au fil de ses pensées. Ce vol va amener d’autres problématiques : l'histoire de l'œuvre volée, qui aborde les relations sino-américaines, était destinée à être rédigée par Athéna, une femme d'origine chinoise, mais June a décidé de s'en attribuer la paternité. L’accent va être porté sur l'ambiguïté de ses origines par sa ME, allant jusqu’à mettre le doute sur ses origines juste pour vendre davantage. Ces choix éditoriaux mettent en lumière le racisme dans l’industrie du livre, ainsi que le problème d’accès à l’industrie du livre pour les minorités et l'hypocrisie de celle-ci. On informe de jeunes auteurs d'origine sino-américaine qu'il n'y a pas de possibilité pour eux lorsqu'un best-seller écrit par une personne blanche s'approprie leur récit. L’autrice soulève et met en avance un point qui fait déjà débat dans l’industrie du livre : on capitalise sur les minorités. Plus généralement, le récit met en avant des personnages qui ne sont si tout blanc, ni tout noir, ce qui renforce la crédibilité de l’histoire. Le récit est alors ancré dans le réel et permet au lecteur d’y croire. Les individus pensent et prennent leurs décisions pour leur intérêt individuel et montrent l’hypocrisie de l’industrie du livre dans son ensemble. Yellowface, c'est l'histoire d'humains qui se sont servis les uns des autres, en entretenant des relations calculées pour servir leurs propres intérêts.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kaihann 2024-05-19T21:25:06+02:00
Or

Ouah ! Que dire !

Dès le début de l'histoire l'on est tout de suite captivé. Etant une grande fan de R.F. Kuang je n'est pas été déçus de se nouveau livre se démarquant des précédents.

En effet l'on suit le point de vu de June, jeune auteure déchu. L'on peut ressentir beaucoup de haine envers elle vu les circonstances et la trahison faite envers son amie Athena, mais, de mon côté j'ai aussi ressenti beaucoup de pitié et de compassion pour se personnage. En effet même si ses actes sont loin d'être les meilleurs, l'on peut comprendre sa souffrance; une amie au plus tandis qu'elle fait de son mieux pour enfin avoir la reconnaissance.

J'ai beaucoup aimé le fait de découvrir la psychologie et les actes de June.

De plus l'influence médiatique actuelle a vraiment bien été représentée avec la mise en lumière des médias et de la critique.

D'autre part j'ai toujours aimé le fait que R.F. Kuang inclus une grande partie de son histoire et de ses origines développant beaucoup sur l'Asie dans tous ses livres d'une façon ou d'une autre.

L'on en apprends beaucoup sur l'industrie actuelle de la littérature. C'est un grand coup de coeur de mon côté toute l'histoire à été travaillé minutieusement, les personnages sont détaillés, l'histoire est propre que demander de plus!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lea_ecrit 2024-05-19T19:44:57+02:00
Diamant

Quelle claque !

J'attendais beaucoup de ce livre (avec tout ce qui s'en disait) et je suis encore sous le choc de ma lecture. C'est un livre dont je me souviendrai toute ma vie. J'ai l'impression qu'en parler comme un coup de cœur est encore trop faible.

R.F. Kuang nous fait un coup de maître : réussir à nous captiver avec une protagoniste détestable tout en montrant le côté obscur du paysage éditorial (et plus largement de l'industrie du livre). Racisme, appropriation culturelle, diversité utilisée à des fins marketing... on nous livre des facettes du monde du livre, secteur qu'on peut croire épargné de tout cela.

June est véritablement insupportable et j'ai pourtant adoré cet espèce d'arc de corruption, puis sa descente aux Enfers. Suivre tous ses "efforts" pour tenter de se sortir de chaque problématique et s'enfoncer davantage : elle incarne la peur d'une autrice prête à tout pour devenir et rester célèbre.

Yellowface est de ces œuvres qui marquent. Lecteurices et auteurices doivent le lire au moins une fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PerrineG 2024-05-15T10:15:08+02:00
Diamant

Un livre qu'on adore détester.

J'ai tout simplement adoré ma lecture. La plume était tellement fluide et addictive, un vrai régal.

Les personnages sont extrêmement bien travaillés et leurs interactions entre eux sont logiques et apportent vraiment un plus dans l'histoire.

June est détestable mais a quand même réussi à me faire de la peine lors de sa chute, alors qu'elle est horrible, raciste, égoïste, se fait passer pour la victime, j'en passe et des meilleurs. C'est du génie. Et son entêtement en devient ridicule !

En apprendre plus aussi sur l'édition était super intéressant !

La fin m'a un peu laissé sur ma faim, mais elle est tellement logique avec tout ce qui s'est passé avant qu'il ne pouvait y avoir aucun autre dénouement.

En général, c'est aussi un livre qui permet de se poser des questions sur le manque de diversité dans le monde éditorial, sur l'appropriation culturelle sans pour autant être moralisateur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimidu0960 2024-05-14T00:37:48+02:00
Or

Comme Stephen king dit : impossible à lâcher.

J'ai passer je ne sais combien d'heures les yeux fixés sur ce livre à happé page après page.

Le livre est splendide, je ne lis pas ce genre normalement mais vraiment je suis surprise.

Nous pouvons voir ce que la célébrité fait à une personne/ la peur / la honte .... Les réseaux sociaux aussi qui peuvent être un danger pour tout le monde.

Le roman se lit rapidement je recommande Spoiler(cliquez pour révéler)que ça soit Candice la personne qui a fait tout ça ne m'a pas surpris

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arthemiss_Moon 2024-05-13T22:05:16+02:00
Diamant

Ce livre est incroyable ! Je pense que Rebecca F Kuang est mon autrice favorite.

Je crois que je n'ai jamais autant détesté un MC aussi vite, ce qui est voulu et qui n'est absolument pas un défaut. J'avais tellement envie de crier sur Juniper tellement, ses réflexions sont désastreuses.

Yellowface traite parfaitement toutes les questions autour de l'appropriation culturelle, le racisme ordinaire, le privilège blanc et nos relations aux réseaux sociaux. La plume de l'autrice nous décrit ce monde de l'édition extrêmement hypocrite et conformiste avec beaucoup de cynisme.

Une lecture addictive, parfaite pour les personnes qui s'intéressent au monde de l'édition, aux questions sociales et à notre actualité en général.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Athenaklusmos 2024-05-13T13:18:25+02:00
Diamant

Wahou, cette lecture est une claque ! J'ai adoré du début à la fin et j'ai eu du mal à lâcher le livre durant ma lecture !

J'ai vraiment suivi le mouvement, en faisant confiance aux recommandations des lecteurs, car cette lecture me sort totalement de mes habitudes. Donc j'avais peur de ne pas aimer et de passer à côté de l'histoire, mais finalement j'ai complètement adhérer au récit, aux thèmes et à l'écriture.

Nous suivons Juniper qui va prend mauvaise décision sur mauvaise décision. C'est étrange et inédit d'être dans la tête d'un personnage mauvais, qui va finalement nous agacer tout au long de notre lecture. Mais l'autrice arrive quand même à nous faire ressentir une certaine empathie et de la tristesse à certains moments de l'histoire pour Jun. Pas toujours hein, nous nous rendons surtout bien compte que l'héroïne a une morale plus que douteuse même lorsqu'elle veut bien faire. Elle est profondément seule aussi, très jalouse du succès des autres mais surtout celui d'Athena, mais lorsqu'elle peut se racheter par rapport à ses fautes ou bien tourner la page, il faut toujours qu'elle retombe dans ses travers... Elle n'apprend malheureusement pas de ses erreurs et cela jusqu'à la fin.

Et c'est ce qui rend la lecture hyper intéressante, on explore des sujets passionnants avec l'influence des réseaux sociaux (haters), la légitimité des auteurs pour parler de certains sujets, le plagiats, la censure, la place des auteurs d'ethnies différentes dans le milieu de l'édition...

C'est super bien penser, on explore la vie et le quotidien d'une autrice qui a volé le travail d'une autre, et qui finie hanter par ses choix, en plus d'être pointer du doigts par des personnes soupçonnant la tromperie.

A lire absolument !

Athénaïs

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Yellowface" est sorti 2024-05-02T13:01:45+02:00
background Layer 1 02 Mai

Dates de sortie

Yellowface

  • France : 2024-05-02 (Français)
  • USA : 2023-05-25 (English)

Activité récente

Kaihann l'ajoute dans sa biblio or
2024-05-19T21:07:29+02:00
Lisly le place en liste or
2024-05-19T11:22:10+02:00
FionaM le place en liste or
2024-05-16T17:22:23+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 100
Commentaires 24
extraits 31
Evaluations 40
Note globale 8.15 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode