Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de YogiN : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Quick & Furry, Tome 5 : Wanting a Mate Quick & Furry, Tome 5 : Wanting a Mate
Mina Carter    Celia Kyle   


Sometimes a gal’s gotta admit defeat and decide how many cats she’s gonna have when she’s old and crazy…

Chloe Hall has tried every dating website out there and continues to connect with duds. Then her mother signs her up for a new dating—mating—service. Human or shifter, everyone is welcome as long as they’re looking for love and not their next bang. Chloe doesn’t care if her mate roars and sheds or howls and smells like wet dog. He’ll be hers. It’s not until she meets Holt—a massive, muscular, totally gorgeous werecougar—that she realizes she really will become a cat lady, and he absolutely drives her crazy.

Werecougar Holt Moore’s animal is restless and craves things that scare the shit outta him: a mate, cubs, and a white picket fence. It doesn’t seem to remember that cougars are solitary animals in the wild, which also applies to his human half. His cat is too dominant to tolerate other shifters and when he’s on two legs, he towers over every human he meets. He’s big and mean and that’s how he likes it. Then he meets Chloe—curvy, luscious, human Chloe—and realizes he needs to add “possessive” and “biggest asshole on the planet” to his list of traits. Well, not all relationships are smooth sailing.

The M&M Mating Agency – They deal in matings, not chocolate.


par Gkone
Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci
Sophie Jomain   
Une bonne suite.
Pour une fois j'ai aimé le personnage de Terrence, il m'a vraiment touché.
Par contre Felicity et ses faux airs de "sainte nitouche", m'a parfois agacé.
L'histoire est bien menée. J'ai aimé connaitre le père de Felicity.
Et Stan... égale à lui même. On découvre plus son côté sombre et je dois dire qu'il nous réserve encore de grandes surprises.

par Adèle
Comme un livre ouvert Comme un livre ouvert
Liz Kessler   
Ashleigh, dit Ash, une adolescente de 17 ans un peu rebelle sur les bords qui a tendance à sécher les cours et ne pas travailler à l'école (ce n'est pas franchement ce que j'appelle être rebelle, ou alors je l'ai été sans même le savoir ^^). Malheureusement pour elle, sa vie est en plein bouleversement : ses parents traversent une crise au point de ne plus communiquer, sauf lorsqu'il s'agit de se hurler dessus. Pour échapper à l'ambiance pesante qui règne chez elle, Ash traîne avec Cat, sa meilleure amie peu conventionnelle au regard de la société, ou bien Luke, un ami d'enfance pas très futé mais vraiment gentil. Lors de sa fête d'anniversaire, Ash rencontre Dylan et même si ce n'est pas le coup de foudre au premier regard, l'attirance est bien là au point qu'ils finissent par échanger leur numéro. Ash commence à sortir avec Dylan et refuse de voir ce nouveau bonheur lui échapper, si bien qu'elle préfère ignorer que la situation entre ses parents ne s'améliore pas, bien au contraire. A l'école ce n'est guère plus brillant. Les cours ne l'intéressent pas, du moins jusqu'à ce que Mlle Murray, la nouvelle prof de littérature, parvienne à capter son attention et à lui donner envie d'en apprendre plus sur cette matière. Son monde s'écroule mais Ash refuse de l'admettre, s'accrochant presque uniquement à sa relation avec Dylan au point d'en venir à négliger Cat. Se sentant abandonnée, cette dernière finit par lui dire ses quatre vérités en face au point que leur amitié se brise. La vie de Ash part en lambeaux mais elle va trouver conseil et réconfort auprès de cette prof pas comme les autres qui lui apporte l'oreille attentive dont elle a tant besoin. le problème est que Mlle Murray fait également naître en elle des sensations inconnues jusqu'alors, des émotions qui la troublent et la chamboulent même si elle ne saurait pas mettre un nom dessus.

De nombreux sujets sont abordés dans ce roman et contrairement à ce que laisse supposer le résumé, l'homosexualité est finalement bien loin d'être le thème principal de Comme un livre ouvert. J'aime énormément les livres sur ce sujet et malheureusement ici ça a été traité un peu trop légèrement pour moi. J'attendais plus de profondeur, plus de remise en question, plus de doute, plus de réflexion. le souci est que la découverte de cette homosexualité est noyée dans un tas d'autres problèmes. Ash ne se pose pas vraiment de grandes questions existentielles. Si elle ne se rend pas compte immédiatement de ce qu'elle ressent en réalité pour Mlle Murray, sa prise de conscience n'est malheureusement pas retranscrite et ça m'a vraiment manqué qu'il n'y ait pas eu de moment précis, d'instant T où elle a réalisé et surtout accepté ses sentiments. Mlle Murray ne sera que le déclencheur, le déclic dont Ash avait besoin pour qu'elle comprenne ce qu'elle est réellement mais il n'y aura pas de véritable histoire entre elles. Mais ça ne m'empêche pas d'avoir passé une très bonne soirée en compagnie de la plume de Liz Kessler ! Dommage que le résumé ne corresponde pas tout à fait au livre, donc que le récit ne soit pas celui que j'attendais.

Comme je vous le disais, de nombreux sujets sont abordés. Il y a tout d'abord le thème du divorce, de ce qu'il advient lorsqu'on n'éprouve plus de sentiments. Sans oublier le ou les enfants qui se retrouvent au milieu. Vaut-il mieux les laisser de côté et leur assurer que tout va bien ou au contraire leur expliquer la situation ? Une fois le verdict tombé, Ash accepte la situation avec courage. Peut-être avec un peu trop de distance mais il faut dire que dans sa famille ils ont de sérieux problèmes de communication. Mais ce divorce est aussi l'occasion pour notre héroïne de renouer avec sa mère, et ça c'est quelque chose qui m'a fait énormément plaisir. Ca me faisait de la peine de pour elles deux de les voir cohabiter sans réellement interagir. Je suis en revanche plus sceptique en ce qui concerne son père. Peut-être parce qu'il est le premier envisagé le divorce. Et peut-être aussi un peu parce qu'il passe très vite à autre chose, au point qu'on en vienne à se demander s'il a vraiment attendu le divorce pour commencer à fréquenter une autre femme (que voulez-vous, mon petit cœur romantique ne supporte pas qu'on soit infidèle !)

Il est aussi énormément question d'amitié dans cette histoire. Délaissé par Cat, Ash se fait une nouvelle amie qui lui offre une autre vision des choses et elle réalise alors qu'elle peut avoir plus d'une amie à la fois et surtout des amitiés variées. Parce que Robyn est tellement mais tellement différente de Cat ! Cat ne se serait jamais intéressée à quelque chose comme le club de débat. Pire encore, elle n'aurait pas compris l'intérêt soudain de Ash pour la littérature. Notre héroïne peut donc compter sur la présence et le soutien de Robyn, et le lecteur ne peut qu'être rassuré à l'idée qu'elle ne se retrouve pas seule. Heureusement pour elle, Cat revient dans sa vie et si Ash semble respirer à nouveau, il en a été de même pour moi ! Je ne supportais pas de les savoir séparer même si Robyn est aussi quelqu'un de bien. Il est d'ailleurs dommage que son personnage soit cependant moins approfondi, ou disons plus fade comparé à Cat. Cat, merveilleuse Cat qui n'en a rien à faire que sa meilleure amie soit lesbienne et qui va même jusqu'à l'entraîner dans une boîte gay parce qu'elle sait très bien que Ash n'y serait jamais allée d'elle-même. Quel dommage d'ailleurs, sinon il n'y aurait jamais eu Taylor !

La suite sur http://lesmotspourrever.com/comme-un-livre-ouvert/
Chasseuse de vampires, Tome 7 : Les Ombres de l'archange Chasseuse de vampires, Tome 7 : Les Ombres de l'archange
Nalini Singh   
Waouh !!!
Que dire ? Je n'ai jamais trouvé évident d'écrire un commentaire qui donne envie aux lecteurs de lire le livre sans en dévoiler trop.
Alors, je vais juste partager les énormes points positifs de ce tome:
-Tout d'abord, la relation d'Ash et de Janvier. Le lien qui les unit est incroyablement fort, intense, et le fait d'avoir vu grandir cette relation depuis 7 tomes les rend encore plus touchants.
-L'intrigue, haletante. En tant que lecteur, impossible de ne pas ressentir d'empathie pour les victimes, tellement l'auteure nous les fait aimer.
-Les relations entre les différents personnages. Dans chaque tome, Nalini Singh nous offre quelques mots, parfois quelques lignes, qui témoignent de la profondeur des liens qui unissent les Sept, Raphaël, Elena et tous nos héros. Ici, ces moments sont magnifiés. Que ce soit la tendresse et la complicité des moments entre Illium et Aodhan, la loyauté et l'amitié de Dimitri et Raphaël, les échanges émouvants entre Naasir et Ashwini, ou entre Dmitri et Naasir, ce sont encore juste quelques phrases, parfois une scène entière, mais quel régal...
- Enfin, une découverte, Naasir. Oh. My. God. Naasir. Chaque instant où il apparaît prend une intensité décuplée. Puissant, sauvage, touchant, Naasir reste la découverte de ce tome. (Il m'a rendu plus douce l'absence de Venin qui commence à se faire longue...)

J'aime de plus en plus cette série, et c'est à nouveau un crève-coeur de quitter ces personnages si attachants pour plusieurs mois...


par Migabo
Samantha Watkins ou les Chroniques d'un quotidien extraordinaire, Tome 1 : Pas le choix Samantha Watkins ou les Chroniques d'un quotidien extraordinaire, Tome 1 : Pas le choix
Aurélie Venem   
J'ai dévoré et savouré ce premier tome et ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu de romans aussi addictifs.
Enfin une histoire où l'héroïne ne tombe pas dès les premiers chapitres dans les bras de son vampire ou autres.
On peut dire qu'Aurélie sait ménager le suspens. Tout le long de ma lecture, je me suis demandée si Samantha allait avoir ou pas, une romance avec le ténébreux et dangereux vampire Phoenix.

L'auteure a réussi à dépeindre les sentiments de Sam avec un tel brio que je n'ai eu aucun mal à les ressentir. J'avais peur avec elle, j'avais les mêmes angoisses qu'elle et je n'ai jamais eu de problème pour m'imaginer toutes les situations dans lesquelles elle se mettait.

J'ai beaucoup aimé l'évolution de Samantha. Cette jeune femme, d'un peu moins de 30 ans, qui était introvertie, renfermée sur elle même, qui durant toute sa vie se contentait de subir sans jamais se rebeller et qui se révèle tout autre en côtoyant Phoenix.

Il faut dire qu'il ne la ménage pas et a su révéler la battante qui était en elle. Je dois avouer que j'ai beaucoup ri avec les réparties et les pensées de Sam qui ne mâche pas ses mots (et surtout, le regrette souvent après).

Phoenix, quant à lui, est un vampire plutôt renfermé, il ne dévoile pas ses sentiments, on se demande même s'il en a!! Mais la proximité de Samantha va le dérider un petit peu et surtout le mettre dans des colères noires, à cause de son manque de tact pour s'adresser à un vampire limite coincé (j'ai adoré)...

Le reste de ma chronique ici :
http://imagination-elfie.blogspot.fr/2014/10/samanta-watkins-ou-les-chroniques-dun.html

par elfie81
KGI, Tome 7 : Sous contrôle KGI, Tome 7 : Sous contrôle
Maya Banks   
Bilan mitigé : Steele donnerait sa vie pour son équipe et le KGI malgré son côté asocial et froid. Lors d’une mission, certains ont été blessés et Steele accepte d’aller au Costa Rica pour que Maren, un médecin aidant souvent les membres du KGI, puisse les soigner. Depuis un moment, cette femme hante ses pensées mais il le cache derrière une attitude distante et froide, déstabilisant Maren qui n’est pas insensible à son charme même s’ils ne se parlent quasiment pas. Quelle n’est pas sa surprise quand Steele se retrouve sur le pas de sa porte pour lui proposer une unique nuit de sexe, ce qui lui permettra de tirer un trait sur son attirance pour elle. Évidemment cette nuit n’a rien atténué mais plutôt attisé encore plus les sens de Steele et quand Maren se fait kidnapper, il devient fou et ne pense qu’à la retrouver... Un 7ème tome un cran en dessous où si nous sommes contents de retrouver la famille Kelly et autres membres du KGI, l’histoire en elle-même est assez fade et la romance classique mais il est vrai que ça n’est pas facile de passer après le tome 6 particulièrement intense en émotions.

par Folize
La Cité des ténèbres, Tome 6 : La Cité du feu sacré La Cité des ténèbres, Tome 6 : La Cité du feu sacré
Cassandra Clare   
( No Spoilers ! )
Mon avis est mitigé sur ce livre.
Parce que oui, quand on finit une de ses sagas favorites, on a de grandes attentes du dernier tome. Certaines de ces attentes n'ont pas été atteinte pour moi, tandis que d'autres l'ont été.

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé rencontrer les protagonistes de la saga suivante de Cassandra Clare, Emma et Julian, qui seront les personnages principaux de The Dark Artifice. Elle a déjà commencer à forger leur caractère, surtout chez Emma, qui fait maintenant office d'une mini-Jace.

C'est fou comme les personnages principaux ont évolué. Moi qui avait parfois envie de claquer Clary dans les tomes précédents, je l'ai admiré. Moi qui trouvait que Alec était trop... Niais, je me suis surprise à l'apprécier de plus en plus au fil de ma lecture. Le groupe que Alec, Izzy, Jace, Clary et Simon forment m'a touché. C'est un groupe solide, prêy à mourir les uns pour les autres.

Les références à Tessa, Will et Jem de The Infernal Devices étaient magnifiques. Quand on parlait de Will, j'en avais les larmes aux yeux à chaque fois.

Pourtant, le livre a parfois certaines longueurs, pendant lesquelles j'ai été tenté de passer des passages. Des dialogues qui n'ont parfois aucune utilité, des description qui s'étalent... C'est le coté du roman qui m'a un peu bloqué.
Autre point, j'ai été déçu de l'épilogue, contrairement à beaucoup de personnes. J'aurais aimé une rencontre plus ... intense entre les deux personnages principaux de La Cité des Ténèbres et de l'Ange Mécanique. J'aurais aimé que Tessa joue un rôle plus important dans City of Heavenly Fire. Voilà.
Cassandra Clare semblait dire qu'il y aurait une mort quasiment toutes les pages. A part un personnage qui, certes, meurt cruellement, je n'ai pas trouvé ces morts si déchirantes que ça. Ça se termine un petit peu trop en happily ever after pour moi..
Je n'ai également pas aimé toute l'intrigue autour de Maia.

Oui, l'humour de Cassandra Clare est toujours présent. Oui, l'atmosphère de ces bouquins est toujours la même, quoique un peu plus noire dans ce bouquin-ci.

Cassandra Clare est un vrai génie. Sur 3 saga aux univers complètement différents, elle arrive à faire interagir tous ses personnages. Chapeau Bas, sincèrement.

En conclusion, je dirais merci Cassandra Clare. Merci. En seulement 6 ans, elle m'a rendu accro à une saga comme jamais personne ne l'avait fait auparavant. Autant dire que l'attente pour The Dark Artifices va être très très longue... Ses livres sont dorénavant devenus un gage de qualité. Une auteur que je lirais encore encore, dès la sortie d'un nouveau livre.

Pour The Dark Artifices, Cassie Clare a dit sur son Twitter que l'on reverrait certains personnages de la saga des Mortal Instruments. Ne reste plus qu'à savoir lesquels...
La Société, Tome 7 : Sur la Gamme La Société, Tome 7 : Sur la Gamme
Angela Behelle   
j'ai adoré ce 7eme tome, Lalie est un personnage attachante et troublante. Ce jeu de séduction nous tien en haleine jusqu'à la fin. Ce tome est pleins de rebondissement. J'ai hâte de lire la suite.

par Helia
Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent
Marika Gallman   
OMG!!! J'ai adoré ce tome... Il est plus sombre que le précédent mais aussi tellement mieux...
On retrouve tout le monde... Et les retrouvailles entre Maeve et Lukas sont plus que géniales et tout et tout...
J'ai adoré découvrir Cormack et Barney
Par contre, [spoiler]la fin... Aaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh!!!!!!!! Pourquoi? Mais pourquoi????? Lukas ne peut pas avoir disparu pour de bon, c'est juste pas possible... Il n'est pas mort... Il va venir d'entre les morts... Maeve va trouver une solution pour sauve son amour....[/spoiler]...
En une phrase : avec ce tome, Malika m'a tuée!!!

par DimkaGirl
H.O.T., Tome 3 : Délicieuse Ivresse H.O.T., Tome 3 : Délicieuse Ivresse
Lacey Alexander   
Aaaaaah Rogan...

Evidemment j'attendais comme tout le monde l'histoire de Rogan Wolfe (pfiiou, rien que son nom donne chaud ^^), le flic muy calienté, un tantinet dominant et insaisissable, et je n'ai pas été déçue. Lors d'une filature Rogan fait la connaissance d'April, une avocate courageuse. Elle est rigide et coincée au possible dans ses tailleurs de luxe. Il est diaboliquement animal, sensuel et sexuel. C'est la rencontre du feu et de la glace... Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce tome est le moins hard des trois (attention tout de même aux âmes sensibles). Certaines répliques sont franchement drôles, et Rogan tel un chien fou dans un jeu de quilles va rapidement dégeler la glace. Mon tome préféré.

Argent : 7,5/10