Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de YomuHoshi48 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas
Tahereh Mafi   
Je suis brisée, littéralement brisée. Par toute cette beauté, toute cette peine, toute cette agonie, cette tristesse, que je n'aurais jamais pu anticiper. Ces sentiments amplifiés à un degré dont je n'aurai même pas pu deviner le quart, le dixième, le millième. J'ai l'impression de devoir faire un énorme trou dans mon coeur, et l'étirer à l'infini, pour avoir une chance d'y placer tout ce que j'ai ressenti. Je n'ai pas envie de m'arrêter d'écrire, j'ai peur de ne jamais pouvoir décrire toutes les émotions qui m'ont traversée, j'ai peur de ne pas partager convenablement avec vous toute cette beauté que j'ai eue l'opportunité d'effleurer pendant un bref un instant, quelques heures pendant lesquels je me suis sentie vide, vide de moi, vide et vidée. Vidée comme Warner, vidée comme Juliette.
Décrire des sentiments de cette manière, me les envoyer en pleine figure, comme un énorme sot d'eau, comme une monstrueuse claque, me faire ressentir une haine horrible, envers le monde, pour ce qu'il leur a fait subir, me donner la chance de comprendre pourquoi. Non pas de justifier, mais de comprendre, de pardonner à Warner, de lui pardonner ce qu'il a fait, parce qu'il est aussi brisé qu'elle.
Et enfin, chapeau à Tahereh Mafi pour cette écriture, pour ce talent, pour ce poème long de 150 pages, merci.


par Dreamer
Lady Helen, Tome 3 : L'Ombre des mauvais jours Lady Helen, Tome 3 : L'Ombre des mauvais jours
Alison Goodman   
Ce tome 3, je l'ai adoré, je l'ai dévoré, je l'ai mangé tout entier, si j'avais pu le boire ou me l'injecter en intraveineuse, je l'aurais fait. Sauf qu'alors je l'aurais terminé trop vite à mon goût.

Le côté historique est vraiment très présent, c'était un vrai plaisir de me promener dans l'Angleterre des années 1800.
L'hébergement de Lady Helen dans un grand manoir donne au roman un petit goût de Downton Abbey. Cela ajoute encore une saveur supplémentaire à ce récit truffé de rebondissements et de suspense qui m'a poussée à lire bien trop tard le soir...

Lady Helen est un personnage que j'adore, ses doutes, ses passions, ses dilemmes, son courage, sa loyauté, tout nous donne envie de la suivre, de la soutenir, d'être son amie.
Et quand le carcan des conventions lui tombe dessus comme un couperet, on se sent emprisonné comme elle dans ses mailles trop étroites.

Un grand roman auquel je donne la note maximale.

par Dune_
L'Épée de Vérité, tome 3 : Le Sang de la Déchirure L'Épée de Vérité, tome 3 : Le Sang de la Déchirure
Terry Goodkind   
Passont au troisième tome. Excellent. Certe il y a beaucoup de politique mais ce n'est pas un drame, au contraire je trouve que dans de bon livre il faut un peu de tout.

par Diprianni
Le Sceptre de Sérapis Le Sceptre de Sérapis
Rick Riordan   
Pour tous ceux qui voudraient lire la nouvelle en Français :
http://fr.calameo.com/read/0019186724325eb4a2a6a

Je l'ai trouvée vraiment géniale!!
J'espère que Rick Riordan sortira un jour une série de romans avec Carter et Percy réuni comme pour Héros de l'Olympe avec les dieux grecs et romains ^^
Prince Captif, Short Story 1 : Green but for a season Prince Captif, Short Story 1 : Green but for a season
C. S. Pacat   
Je suis amoureuse de la trilogie que C.S. Pacat a écrite. Je dirais même que je bénie le jour où elle a décidé de l'écrire. Et donc il fallait bien qu'à un moment ou un autre, je lise Green but for a Season.
Il était hors de question que je passe à côté.

C'est court (en même temps c'est le but d'une nouvelle) mais mine de rien ça m'a replongée dans cette histoire que j'aime tant et ça m'a donné envie de la relire (dommage que je n'ai plus accès à mes livres pour un petit bout de temps :'().

Green but for a Season met donc en scène Jord lorsqu'il devient capitaine ainsi que la façon dont sa relation (aussi courte soit-elle) avec Aimeric commence. Mais pas que ! Effectivement, on découvre aussi comment Jord a intégré la Garde du Prince, etc.

Je m'attendais à ce que cette nouvelle se concentre vraiment sur Aimeric et Jord. En fait, le résumé est un peu faux. On se concentre beaucoup plus sur le personnage de Jord qu'autre chose mais tout-de-même : c'était vraiment agréable.

C'était vraiment agréable de passer quelques pages de plus dans l'univers du Prince Captif.

Et petit moment de fangirling lors d'une petite apparition de Damen et Laurent ensemble. Ça vaut vraiment toutes les pages du monde.

En tout cas très bonne et très courte lecture qui est faite pour les fans de la trilogie.

par Sheo
Les Chroniques de Ren, Tome 1 : Prisonnier Les Chroniques de Ren, Tome 1 : Prisonnier
Faith Kean   
Les chroniques de Ren.. Que dire de ce livre? C'est tout simplement un chef d’œuvre à mes yeux. L'auteure nous plonge dans un monde totalement de son fait, un monde possédant pas moins de sept lunes, représentant chacune d'elle un dieu, un monde ou la pitié n'a pas forcément sa place. Un monde ou les humain servent ni plus ni moins que de garde mangé.
On y découvre alors Ren. Un garçon au caractère vif qui malheureusement pour lui (?) vas se faire enlever par un vampire d'Infejin, dans le but d'en faire un esclave. Mais voilà, petit bémol, il est interdit de vendre les humains.. Si ces derniers sont encore mineurs aux yeux du peuple de Ferin. Aussi, au cours d'un chasse à l'homme dans le but de divertir les nobles, Ren perd et se retrouve sous la protection du Prince du Royaume de Ferin: Ryhaïgarhad.

S'en suivra alors le début d'une aventure sans fin pour le jeune humain, qui décidément, ne laisse pas indifférent un certain prince sadique et moqueur.

Peur, haine, amour, trahison, aventure, morts sont au rendez-vous. Un rendez-vous qui feras chavirez vos cœurs..

Je recommande vivement ce livre et ai hâte de voir les tomes suivants en papier enfin!

par Juishi
Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché
Rick Riordan   
Comme tout les autres livres de Rick Riordan que j'ai lu, j'ai adoré (en majuscules même).

J'ai pas réussi à décrocher, pas une seule fois. On est direct plongé dans l'histoire et on ne se rend compte qu'à la fin du livre que malheureusement, et bien, c'est la fin.

J'avais déjà aimé Apollon quand on le croisait dans les différentes histoires de Percy et j'ai encore plus accroché à son personnage dans ce livre-là.

L'histoire est plus que prenante et super bien ficelée. J'ai été surprise plus d'une fois par la tournure qu'ont pris les évènements.

On retrouve quelques personnages des autres histoires et c'est un vrai régal entre Percy (même si ce n'est pas longtemps), Nico, Will et un vrai bonheur que de retrouver enfin [spoiler]Leo Valdez[/spoiler].

Seul petit bémol et grosse déception, à un moment, j'étais en train de lire, je finis la phrase et le chapitre, je tourne la page et boum, fin du livre. Ca va être très dur d'attendre la suite (comme pour tout les livres de Riordan pour ma part)
Library Jumpers, Tome 2 : La Gardienne des mensonges Library Jumpers, Tome 2 : La Gardienne des mensonges
Brenda Drake   
http://luminadark.blogspot.fr/

Si vous vous souvenez de ma chronique du tome 1, vous savez que bien que m'ayant été une bonne lecture, cela n'avait pas été sans bémols. Il a donc été un peu délicat pour moi de trouver la bonne façon de vous parler de ce tome 2 sans risquer de vous en donner mauvaise opinion. J'ai donc opté pour la façon suivante, d'abord les qualités puis viendront les défauts et enfin le tout renvelopper de points positifs, de quoi éviter de vous faire fuir ( Du moins je l'espère. :D ), ce qui a été au final, une fois de plus, une bonne lecture.

Le grand point fort de cette histoire, c'est la richesse de sa mythologie, le potentiel de son univers. De ce coté la pas de déception, l'auteure continue de creuser, d'étoffer, de nous en faire découvrir d'avantage, et forcément vu que le tout est lié aux livres et aux bibliothèques, c'est captivant a souhait. Il y'a énormément de matière pour une plus large exploitation de la magie, ds créatures ect A L'image de Cassandra Clare et de ses Shadowhunters, Brenda Drake pourrait tout a fait élargir son univers si elle le souhaitait. Autre force du récit, le personnage de Bastien, secondaire dans le tome 1, il prend de l'importance ici, bien que je le trouve encore trop sous exploité a mon gout. C'est vraiment un personnage intéressant, qui se démarque des autres et qui mériterait d’être d'avantage mit en avant bien que nous progressions en ce sens avec une présence plus accrue que dans le livre précédent.

Du coté des autres protagonistes, il me faut vous l'avouer, dans les premiers chapitres j'ai trouvée Gia assez insupportable et très immature, en plus d’être très prompte a s'apitoyer sur son sort et tout ça juste a cause d'Arik. Par chance, elle s'en rend elle meme compte et se reprend en main au fil des chapitres. Arik, parlons en, comment vous dire que j'ai eu beaucoup de mal avec lui dans ce tome ci, il a beau avoir certaines circonstances atténuantes, je l'ai trouvée assez inconstant et peu travaillé. Quand a la relation du duo, aie, aie, elle m'a parue peu compatible et vraiment pas crédible. D'ailleurs question crédibilité, il faut avouer que certaines choses, par manque d’approfondissement, sont un brin tirées par les cheveux.

Certaines scènes sont bien trop rapides ou manque de transition, ce qui donne un coté parfois un peu trop superficiel a l'intrigue, au développement des relations ou aux personnages. De plus, et ça c'est mon plus gros reproche, l'un des rebondissements de l'intrigue est d'une prévisibilité consternante, j'en avais devinée la teneur dés les premiers chapitres. --.--' Malgré tout, la plume de l'auteure connait une nette amélioration, tant du coté de son récit qui semble plus fluide, plus naturel, et surtout qui se veut bien plus agréable a suivre, que du coté du naturel des sentiments et des liens entre les personnages qui dans le tome 1 pouvaient apparaître quelque peu forcés. Les actions s’enchaînent également avec plus d'aisance et de façon moins précipitée. De plus l'histoire garde son originalité et certaines scènes font sourire ou parviennent a vous émouvoir, bien qu'elles auraient tellement gagnées a etre étoffées ou tout du moins traînées un peu plus en longueur pour en goûter avec plus d'efficacité les émotions.

Pour la petite parenthèse inutile et parfaitement superficielle, les livres de cette trilogie sont tout simplement sublimes. Lumen éditions a fait, comme toujours, un travail magnifique sur la couverture et les effets et rien que pour ça, j'aurais été bien incapable de m'en séparer. :D Ne me jeter pas la pierre, avouez que nous avons tous un livre chez nous, dont nous n'avons pas apprécier le contenu mais que nous gardons juste pour le plaisir des yeux. :p Par chance, je n'aurais pas ici besoin de cette excuse, car malgré ses défauts c'est une histoire, que j'ai appris a beaucoup appréciée, dont je le lirais le tome 3 avec plaisir et il me faut saluer le fait que la plume de l'auteure se bonifie et gagne en qualité. Mais trêve de blabla et venons en au ...

En bref: Malgré un récit qui manque parfois de transition, un scénario quelque peu précipité, et un manque de profondeur regrettable sur différents aspects de l'histoire, " La gardienne des mensonges " est un tome 2 appréciable, qui se démarque par l'originalité de son univers et sa mythologie a la fois novatrice et intéressante. La plume de l'auteure a gagnée en qualité et en fluidité, si bien qu'elle nous entraîne sans mal dans les péripéties que vivent les divers protagonistes. Coté cœur, un triangle trouve résolution, un autre se creuse et je crois bien que je suis dans le mauvais camp, xD il n’empêche qu'il me tarde de découvrir la suite et fin des aventures de Gia, car malgré quelques défauts, j'ai passée un agréable moment.
Winner, Tome 4 : Bridge of Snow Winner, Tome 4 : Bridge of Snow
Marie Rutkoski   
Qu'est ce que j'ai aimé cette petite nouvelle. Arin était un adorable petit garçon et sa mère était visiblement très tendre avec lui. L'histoire d'amour entre la déesse de la neige et l'homme mortel m'a vraiment plu. Et ces quelques mots à la fin... Un secret partagé et une prédiction bouleversante, m'ont vraiment marqués. .Je conseille aux gens voulant lire la trilogie "Winner" de commencer par ce petit récit. Il n'est pas vraiment important pour la suite mais ça donne une image inoubliable du héros de la trilogie, Arin.
Love Letters to the Dead Love Letters to the Dead
Ava Dellaira   
LOVE LETTERS TO THE DEAD est un récit magnifique et époustouflant. Je ressors de ma lecture conquis et bouleversé comme rarement j’ai pu l’être en terminant un roman. Avant d’entamer cette histoire, j’avais un peu peur d’être déçu et perturbé par le fait qu’elle soit exclusivement composée de lettres. Sauf que, à ma (très) grande surprise, ce système de narration m’a envoûté au plus haut point. Je me suis attaché aux personnages d’une manière indescriptible. J’ai été renversé, pulvérisé et déchiré par chaque mot et chaque message de l’auteure et j’ai été happé par l’ambiance enivrante et hyper hypnotique du roman. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à attribuer un note au livre. Habituellement, les critères sont pratiquement les mêmes. Mais, là, tout est différent. Il n’y a pas vraiment d’action, pas vraiment de rebondissements, pas vraiment d’énormes surprises qui nous coupent le souffle. Pourtant, ça ne m’a empêché d’adorer cette histoire. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que la plume d’Ava Dellaira m’a profondément, profondément touché. Genre, vraiment. L’auteure possède ce genre d’écritures, vous savez, celui qui vous donne envie d’écrire un livre et de laisser s’échapper les mots qui implosent en vous. Grâce à LOVE LETTERS TO THE DEAD, je me suis souvenu qu’un livre, ce n’était pas seulement un concentré d’action ou de retournements de situation. J'avais oublié à quel point les mots pouvaient être coupants, profonds ou libérateurs. LOVE LETTERS TO THE DEAD m’a permis de m’en rappeler. Et, rien que pour ça, ce roman mérite toute mon admiration.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3219030027-LOVE-LETTERS-TO-THE-DEAD.html

par Jordan