Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ysaya : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Âmes croisées Les Âmes croisées
Pierre Bottero   
Un livre beau, beau à en pleurer.
Une héroïne, Nawel, qui est loin d'être parfaite, qui frôle même parfois le détestable. Celle à qui nous, lecteurs, ressemblons le plus.
Des amis formidables toujours prêts à l'épauler.
Des guerriers fabuleux et mystérieux.
Une quête d'elle-même, des morts, des pleurs, des regrets.
Et enfin l'apaisement.
Qui se termine sur une question, question à qui chacun est libre de répondre comme il veut... Car, comme à toutes les questions, il y a deux réponses : celle du savant et celle du poète...
Soyez prêts à vous regarder en face, à vous remettre en question, à pleurer, à sourire, à rire, à réfléchir.
Et lancez-vous.

par Vavi
Contes de Noël Contes de Noël
Charles Dickens   
J'adore ce bouquin, Dickens y a regroupé 5 contes de noel que je relie chaque année avec mon assiette de cookie, mon chocolat chaud et des chants de noël sur mon fauteuil avec un plaid bien chaud.
Oliver Twist Oliver Twist
Charles Dickens   
Ce livre a été mon livre de chevet pendant des années,j'en garde un souvenir emouvant,une histoire très triste d'un gamin des rues à lire pour passer un bon moment!

par electra
Journal Journal
Anne Frank   
C'est un livre boulversant et poignardant. Certains passages sont horriblement tristes. Mais il retranscrit bien l'ambiance et la situation de l'époque. Ce n'est pas le genre de livre qu'on lit pour se distraire mais pour apprendre, s'instruire. Je dois avouer qu'à la fin de l'histoire j'ai bien pleuré.

par myra44
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme
Gail Carriger   
J'ai trouvé ce livre ABSOLUMENT DELICIEUX !
Etant férue de l'époque Victorienne ainsi que de la répartie et de l'éloquence Anglaise, j'ai été...RAVIE par cette histoire.
Nous voilà plongé dans ce Londres du XIX siècle où les créatures surnaturelles sont connues et vivent auprès des "Normaux".
Alexia est une héroïne atypique, indépendante et cultivée pour une femme (rapport à l'époque). Elle s'affirme en disant clairement ce qu'elle pense sans se soucier de l'opinion ou de choquer son auditoire. Elle le fait même avec une certaine délectation!
Curieuse et avide de nouvelles expériences, elle va croiser la route de Lord Maccon - loup-garou de son état - qui se fera un plaisir de la faire sortir de ses gonds et de l'initier à certaines situations troublantes et sensuelles.
L'écriture et les dialogues sont tout à fait charmants, SO BRITISH !, un brin Austenien.
Une héroïne totalement iconoclaste.
J'attends le tome 2 avec impatience!
Merci à Morrigan et Sonia-2 pour leurs avis et conseils quant à la lecture de ce livre.
A LIRE

par ccmars
L'Étrange Vie de Nobody Owens L'Étrange Vie de Nobody Owens
Neil Gaiman   
Ce qui m'a incité à lire cet ouvrage, c'est les nombreux éloges que j'en ai entendu. Je ne connaissais pas du tout l'auteur avant de lire ce livre et je dois dire, que j'ai été conquise. Ce livre est un pur régal.

Nobody Owens n'est un bébé lorsque sa famille se fait tuer. Par chance, il est reccuilli et élevé par un couple de fantôme, les Owens. C'est Silas, un personnage étrange et mystérieux, qui s'occupera de sa protection et de son éducation. Devenu habitant à part entière du cimetière, Nobody, dit Bod, grandira entouré de fantômes.

Ce que j'aime dans ce livre, c'est la façon dont il est présenté. En plus d'être parsemé d'illustrations, les chapitres sont peu nombreux et plus ou moins longs. Ainsi, entre chaque chapitre, il se passe plusieurs années. Ce qui donne un livre relativement court, mais au rythme soutenu.
Ces multiples élipses temporaires donnent un livre très découpé, mais pour une fois, je dois dire que ça ne m'a pas dérangé pour autant. Au contraire, c'est ce qui donne son charme au roman.

De plus, chaque chapitre représente une aventure de Nobody, une étape importante de sa vie. Comme par exemple lorsqu'il se fait sa première amie, une véritable humaine qui va le prendre pour son ami imaginaire. Ou encore la fois où il va passer à travers la porte des Goules, et encore pleins d'autres aventures.

Le fil rouge de cette histoire, reste néanmoins présent tout au long du livre, puisqu'il s'agit du Jack, l'homme qui à voulu tuer Nobody. Et si tout au long du livre on en entend pas énormément parler, la fin se précipite car elle présente la rencontre palpitante entre Nobody, Silas et le Jack.

J'ai également beaucoup apprécié l'ambiance sombre et inquiétante, à la limite du gothique qui se dégage de ce livre. Avec des personnages mystérieux et inquiétants pour certains, ainsi que le cadre où se situe la majorité de l'histoire, c'est à dire le cimetière. Avec ses vieilles tombes arrachés, ses statues cassées recouvertes de mousses, elle semblent tout droit sortie du Père Lachaise !

Bref, un cadre sympa, des personnages attachants, même si ma préférence va à Silas, cet être de la nuit, un style d'écriture vraiment agréable. Ce livre est un pur moment de plaisir ! Un livre jeunesse mais qui reste tout de même sombre et pas forcément adapté aux plus jeunes. Un livre qui ravira les adultes !

par Fantasyae
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
Harper Lee   
A travers les yeux d'une petite fille, on montre la ségrégation aux Etats-Unis. Le style est léger et drôle, mais derrière se cache une histoire pesante. Je le conseille à tout le monde.

par myosotis
L'Arrache-coeur L'Arrache-coeur
Boris Vian   
Un livre que je viens de prendre beaucoup de plaisir à redécouvrir.
Encore une fois, Vian nous envoûte sous sa plume que l'on ne saurait confondre avec un autre.
Comme toujours, nous sommes entre absurde et véritable nature de l'homme.

Vian nous fait entrer dans un monde d'apparence paisible mais où l'horreur la tristesse sont rois.
Ici, on peut mépriser les apprentis, torturer les animaux, violenter les vieillards et j'en passe mais qu'importe, pas de mauvaise conscience, La Gloire est là pour ça.
Et si j'en crois mon bon vieux copain Larousse :
- "Ce qui constitue l'occasion d'une légitime fierté, d'un orgueil justifié, ce qui suscite l'admiration : Cette découverte est sa plus grande gloire."
- "Personne illustre qui marque son époque, son pays, le groupe auquel elle appartient : Ce poète est la gloire de son temps."
Quelle ironie !

Le personnage principal est un psyCHAnalyste du nom de Jacquemort qui, vide au départ, se nourrit des autres en les faisant littéralement disparaître.
Là aussi, nous pouvons nous poser la question du parallèle avec le nom Jacques-Mort...

La folie qui s'empare de Clémentine tout au long du roman pose la question de savoir jusqu'où l'amour maternel peut mener... Elle qui cherchait la paix de son âme envers ses enfants finit par créer l'horreur et la tristesse infinie.

Ici, (mais serait-ce simplement notre monde ?) chaque amour cache une haine (L'arrache-coeur ?!) !

Comment peut-on en arriver jusque là ? Quand l'homme détruit tout, révélant sa véritable nature, Vian nous ensorcelle !

EDIT : Après avoir beaucoup réfléchi à la chronologie et aux noms curieux qu'ils finissent par prendre, je finis par me dire que les mois qui passent sont en réalité éternels, sorte de clin d'oeil à notre humanité qui n'en fini pas de sombrer...

par dadotiste
Quand dire c'est faire Quand dire c'est faire
John Langshaw Austin   

Quand dire, c'est faire

Certains énoncés sont en eux-mêmes l'acte qu'ils désignent. Ainsi, lorsque le maire prononce la formule rituelle " je vous marie ", il marie par la seule énonciation de cette phrase ; même chose lorsqu'on baptise un enfant ou un navire, lorsqu'on fait une promesse, etc.

Ces énoncés particuliers qui constituent par leur profération même ce qu'ils désignent, Austin les nomme performatifs. Cette trouvaille de génie a bouleversé la linguistique, y ouvrant un champ nouveau – celui de la théorie des actes de langage.

Ce livre, novateur et subtil, écrit avec grâce et humour, est devenu l'un des classiques de la philosophie analytique anglo-saxonne.


J. L. Austin (1911-1960)

Professeur à Oxford, il fut l'une des plus éminentes figures de la philosophie du langage ordinaire.

par LIBRIO64
Dreams Factory, Tome 1 : La neige et l'acier Dreams Factory, Tome 1 : La neige et l'acier
Jérôme Hamon    Suheb Zako   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/dreams-factory-tome-1-la-neige-et-lacier-de-jerome-hamon-lena-sayaphoum-et-suheb-zako/

Une sublime bande dessinée dénonçant le travail des enfants…

J’avais repéré la sortie de cette bande dessinée et je savais bien que j’allais me jeter dessus à sa sortie.

Il s’agit là de la première partie d’un dyptique. Nous suivons Indira dans son quotidien enneigé alors qu’elle travaille dans des mines de charbon très dangereuses. Les parents d’Indira sont clairement aux abonnés absents et elle s’occupe d’ailleurs de son petit frère, Eliott. Tout change lorsque celui-ci disparaît.

J’ai beaucoup aimé les graphismes. C’est vraiment magnifique, un véritable ravissement pour les yeux ! Je n’ai pu qu’admirer la beauté des planches qui m’ont subjuguées tant au niveau du coup de crayon qu’au niveau des couleurs qui m’ont vraiment donné un charmant goût d’hiver !

Côté histoire, on est là dans un tome 1 très introductif et je dois dire que l’on ne dépasse malheureusement pas le résumé. Du coup, j’imagine que tout va se révéler dans le second tome et c’est un peu dommage. J’aurais aimé aller un peu plus loin ! Je trouve qu’on se cantonne vraiment à une introduction et j’ai un peu peur que ça aille trop vite dans le second et dernier tome… on verra !

J’ai adoré l’univers steampunk dans lequel on voyage ainsi que les autres personnages rencontrés. C’est plein de promesses et de mystères, j’ai hâte d’en savoir plus !

Enfin, j’ai aimé le fait de dénoncer le travail des enfants via cette bande dessinée forte en émotions !

Une bande dessinée absolument magnifique dans un univers steampunk que j’ai beaucoup apprécié ! Je regrette que ce premier tome reste très, voir trop introductif. J’ai vraiment hâte de lire le second et dernier tome car je pense qu’il contiendra l’essentiel de l’action et j’ai très envie de découvrir le fin mot de l’histoire !

par Mayumi
  • aller en page :
  • 1
  • 2