Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yuki-Luna : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Kafka - L'éveil Kafka - L'éveil
Xavier Amet   
J’ai découvert ce livre au salon du fantastique où j’ai rencontré l’auteur qui m’a fait une magnifique dédicace et je le remercie.

Kafka est resté sur mon bureau une semaine, le temps de le ranger. Sa couverture me tentait tellement par son côté sombre et sanglant que je n’ai pas pu résister bien longtemps à l’envie de lire. Et je ne suis pas du tout mais pas du tout déçu. Au contraire, ce livre est un gros coup de cœur ! C’est le meilleur livre que j’ai lu depuis euh… toujours pour l’instant en tout cas !

Un jeune de 21 ans qui a quitté le domicile et arrêté ses études de commerces est un détective privé travaillant au noir. Il fait également des combats illégaux où il terrasse tout ses adversaires avec sa force et ses capacités hors-normes. Il a que des affaires adultères jusqu’au jour où il se prend un cadavre sur la tête et décide d’enquêter sur ce meurtre qui lui révélera bien des surprises.

Les personnages sont touchants. On s’y attache dès le début.
On suit Kafka et on découvre son caractère pas à pas. Kafka a un fort caractère et il est aussi grande gueule. Il peut se montrer arrogant mais au fond de lui, il ne l’est pas. Il a parfois des réflexions très ouvertes que l’on ne retrouve pas dans les livres ainsi qu’il ose dire tout ce qui lui passe par la tête même si des fois il devrait s’abstenir. Il a tendance à utiliser ses poings plutôt que sa cervelle mais il n’a pas un caractère vraiment violent puisqu’il s’en sert avant tout pour se défendre. Il m’a fait rire à plusieurs reprises à cause de son comportement et de ses pensées.[spoiler](Psycho-girl, voir le codex etc.…) [/spoiler]Néanmoins, il a un bon sens de l’analyse et n’hésite pas à se mettre en danger pour sauver des personnes. Je suis tombée sous le charme de ce personnage par son originalité et son caractère.
Je me suis également attaché à Raven. Elle est plus calme et posée mais elle peut aussi se montrer agressive et dangereuse en cas de besoin. Le geste qu’elle a fait envers Kafka est énorme. Elle est sûre d’elle et hésite pas à frapper pour avoir ce qu’elle veut. De plus, elle porte en lourd fardeau[spoiler] (l’héritage des Kùhergos, l’immortalité). [/spoiler]Elle en a souffert et cela se ressent. Elle apporte les réponses à toutes les questions que Kafka s’est toujours posé. Elle est maline et a un comportement enfantin parfois, mais cela reste rare comme le moment ou elle lui pique son morceau de fromage qu’il allait manger. Néanmoins, on ne sait pas ce qu’elle pense de Kafka même à la fin. Je trouve que c’est mieux comme cela car ça laisse plus de suspense, ce qui est préférable. Les sentiments de Kafka à son égard sont clairs comme de l’eau. Bien qu’il a joué avec des filles auparavant, on comprend qu’il veut celle-là pour toujours et qu’il l’aime vraiment et de façon sincère. Malheureusement, Raven ne le voit pas ou fend de ne pas l’avoir remarqué.
Quant à Vlad et Camille, je les trouve tout deux adorables. Le comportement de Vlad ressemble un peu à celui de Kafka et je pense qu’il sera plein de surprise pour la suite. J’ai l’impression qu’il pourrait être l’enfant de Kafka. Camille, lui est plus sage et discret. C’est le plus vieux de la bande [spoiler](si on oublie la particularité de Raven)[/spoiler]. Je pense que ces deux personnages auront un grand rôle à jouer par la suite.

Ce livre revisite plusieurs créatures fantastiques. En effet, le mythe du vampire est repris. Il lui est donné un aspect scientifique quant à son arrivé. Les vampires ont changé des noms ainsi que de certaines capacités. L’ail, le pieu ainsi que la capacité de voler ont disparu pour laisser place à d’autres. Ce parti pris me séduit totalement. C’est pourquoi ce livre se distingue des autres.

L’action est toujours présente. Le lecteur ne s’ennuie à aucun moment. Il est même des fois surpassé par la rapidité des événements qui le maintiennent en haleine. Il lui est alors impossible de lâcher ce livre. Les QR codes dispersé dans le livre permettent aux lecteurs de s’immerger encore plus dans ce monde. Les illustrations sont sublimes ! L’atmosphère présente est parfois angoissante mais elle n’est jamais poussée à son maximum. [spoiler](Cela est visible notamment avec Goule qui revient à la vie plusieurs fois quand Kafka cherche à échapper de chez Vanessa. Il y a aussi tout les passages où il discute avec un ombre, son côté Berserker).

La fin de l’histoire me touche beaucoup par la mort de Raven. Je me demande comment va être la suite. Je ne veux pas voir Kafka triste et Vlad semble complètement perdu sans elle. Comment vont-ils pouvoir lutter contre la menace sans son expérience, elle sait tellement de chose qui pourrait être utile.[/spoiler] J’ai hâte de lire la suite car tout cela m’intrigue énormément.

En résumé, je suis tombée amoureuse de ce livre tout entier par son originalité et sa liberté ! Des personnages hauts en couleur. Action et suspense à couper le souffle.

par Skyl
Never again Never again
Sarah Dessen   
C'est le premier livre de Sarah Dessen que j'ai lu et je suis totalement tombée sous le charme! J'ai vraiment adoré comment l'histoire est ficelé, c'est vraiment une belle histoire sur l'amitié, l'amour et la famille. J'ai énormément apprécié le personnage de Sydney, et presque tous les personnages en fait. Il n'y a pas tant de chose à dire sur ce roman, personnellement je ne savais pas trop à quoi m'attendre quand j'ai commencé ce livre, mais ça a été une bonne surprise et c'est pour cela que je le conseille à tout le monde. Ce livre à l'air plutôt long à lire, mais je l'ai terminé en une journée. Alors sautez dedans, et laissez-vous emporter par la vague.

par Marisa
Merveilles du Monde Hurlant, tome 1 : La ville des mystères Merveilles du Monde Hurlant, tome 1 : La ville des mystères
Julien Hirt   
Bon, je m'excuse auprès de l'auteur mais malgré tous mes efforts, je ne suis pas arrivée au bout de ma lecture : le départ n'était pas déplaisant mais je n'ai pas accroché à l'histoire. Je présume que le steampunk n'est pas mon style (quoique j'ai lu une trilogie steampunk que j'avais vraiment apprécié) Je n'ai donc lu que la moitié du livre et il serait malhonnête de juger (qui sait, l'autre moitié était peut-être meilleure ?) J'ai trouvé la couverture magnifique, il y avait quelques coquilles mais rien de dramatique, les personnages me plaisaient bien mais pas toujours leurs réactions et prises de décision; l'héroïne ne m'a pas donné envie de suivre son parcours (quelle idée de tomber amoureuse en 5 minutes et de poursuivre une image... même ado, je n'aurais jamais été aussi irrationnelle, pas possible donc de me mettre dans la peau du personnage pourtant j'aime les rebelles !) Je souhaite néanmoins à cet auteur de trouver son public mais ce sera sans moi (je n'ai évidemment pas l'intention d'acheter les tomes suivants)

par Artemyss
Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer
Pierre Pevel   
Qu’on se le dise, j’ai choisi ce livre à 90% pour la couverture, le synopsis a ajouté les 10% restant. Et pour une fois l’habit a fait le moine.

Ce roman nous dépeint un Paris merveilleux, chaque petit détail n’a pas fini de nous surprendre. Il n’est pas rare de croiser fées, ogres et arbres parlant dans notre capitale, tous sont différents, mais cohabitent à merveille. L’univers fantastique n’est pas oublié au fur et à mesure que l’intrigue se développe, il y a toujours un élément de description qui nous connecte à ce Paris des merveilles que ce soit un chat qui parle ou des fées lucioles qui virevoltent près d’une voiture.

L’écriture de Pierre Pevel est formidable, elle nous plonge entièrement dans le 20e siècle et, bien que soutenue, elle est remplie d’humour. L’auteur nous apostrophe quelquefois et nous implique vraiment dans l’aventure du héros.

Les personnages sont vraiment authentiques (dédicace à Haussont du Clairon) et vous en connaissez déjà certains (Méliès par exemple). Le mage, Louis Griffont, est un héros gentil, intelligent et parfois grognon, mais il est impossible de ne pas s’y attacher. Il en est de même pour la baronne Isable de Saint-Gil, une femme, une vraie. Forte, fière et intelligente, sensible également, c’est un personnage nuancé et formidable, une héroïne qui mériterait d’être dans plus de romans… Elle et Griffont vont tenter d’élucider un meurtre qui cache un terrible secret puisqu’il remet en cause l’accession du pouvoir de Méliane, la reine actuelle.

En plus d’être un superbe narrateur, Pierre Pevel créer une intrigue fascinante, digne d’un véritable roman policier. Les indices et les personnages ont tous leur importance et on se retrouve malgré nous à mener l’enquête. La passion qui unit Louis et la baronne est tendre et mélancolique (puisqu’ils étaient jadis mariés, mais sont maintenant séparés), elle change des clichés de la littérature. Ils entretiennent une relation amicale et pleine de tendresse, mais ils savent tous deux qu’ils ne pourront jamais revivre leur amour. Les personnages de Pierre Pevel ne sont pas parfaits et plus tout jeunes, les relations qu’ils entretiennent ne sont pas des stéréotypes et c’est ce qui fait la force de ces derniers.

Le seul bémol, celui qui m’a empêché de faire de ce livre un coup de cœur est la fin. Le roman, bien que fantastique, joue sur une intrigue tout à fait réaliste, (volonté de pouvoir, rapports de force et secrets compromettants) mais la fin est pour moi trop facile. L’auteur c’est servi de la magie pour « tout résoudre » et les personnages, qui avaient un rôle très important se retrouvent mis au second plan et toutes les étapes qu’ils ont traversées perdent de leur valeur. La résolution de la quête est telle que je me l’attendais, mais le moyen d’y parvenir (intervention quasi-divine) est pour moi un gros point faible. Le seul point faible.

Bien que la fin ait été une petite déception, il me reste encore deux tomes à dévorer et j’ai passé une excellente lecture. J’ai eu du mal à prendre un autre livre, car le style de l’auteur m’avait vraiment embarqué.

http://hamge.esy.es

par Calippo
Sky Fall, Tome 3 : Let the Wind Rise Sky Fall, Tome 3 : Let the Wind Rise
Shannon Messenger   
"En conclusion, Let the Wind Rise a été une excellente lecture pour moi. Peut-être même un petit coup de cœur, ou juste en dessous. Je n’ai même pas parlé du côté romance, qui m’a aussi embarquée, je vous laisserai en découvrir plus. On retrouve Audra et Vane, toujours fidèles à eux-mêmes, mais prêts à effectuer un bout de chemin pour que cette guerre puisse s’arrêter. Ce dernier tome est épique, sur une durée très courte mais sans aucun temps mort, bien au contraire. Tout est fluide, fascinant, et ça nous prend, sans nous rendre addictifs dans un sens négatif. J’ai vraiment, vraiment aimé cette fin et plus ça va, plus je l’aime, c’est atroce.
Ce sera donc un 19/20 pour moi et je vous recommande plus que sincèrement cette saga ! ♥"

Chronique entière ici :
http://leden-des-reves.blogspot.fr/2013/07/let-sky-fall-shannon-messenger.html
Sky Fall, Tome 2 : Let the Storm Break Sky Fall, Tome 2 : Let the Storm Break
Shannon Messenger   
Un tome tout aussi passionnant que le prmier que j'adore tout simplement, le fait d'attendre le tome 3 est assez horrible
Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall Sky Fall, Tome 1 : Let the Sky Fall
Shannon Messenger   
Originalement posté sur : http://sous-ma-couverture.blogspot.fr/2013/08/let-sky-fall-de-shannon-messenger.html

Les débuts de Let The Sky Fall étaient... plutôt... difficiles. Non pas que j'aimais pas. Non, c'est juste que le contexte m'étaient tellement inconnu. Le vocabulaire, le champ lexical, m'était étranger. Au point d'avoir trouvé 3 façons différentes de dire "rafale" en anglais. Et les explications du contexte ne viennent pas tout de suite, en plus. Donc j'étais un peu paumée, j'ai galéré, et j'ai avancé dans ma lecture à l'aveuglette. Puis j'ai compris! ET C'ÉTAIT UN DÉLICE!

Un délice par bien des points:

Un délicieux environnement

Le "décor" mais surtout l'environnement sont des éléments importants de l'intrigue: le genre d'environnement que l'on ressent par tous nos sens. Et C'ÉTAIT FABULEUX! Croyez-moi, leur description est tout simplement fabuleuse. Les effets de l'environnement sur les sens des protagonistes sont très envoutants, et j'ai beaucoup aimé me laisser porter par les mots de Shannon Messenger.
Là, j'avais très envie de dire "vous me prenez sûrement pour une folle" mais je suis sûre que c'est déjà le cas. Peu importe.

La narration

Let The Sky est narré à la première personne, et les chapitres alternent les points de vue des deux protagonistes: Audra et Vane. ET C'ÉTAIT EXCELLENT. Vane et Audra sont deux personnages très opposés. Et l'écriture de l'auteur varie énormément en fonction de ses personnages. Elle a su adapter son écriture à ses personnages, à leur personnalité, sans jamais défaillir, et j'admire ça, franchement.

Deux protagonistes opposés

Vane est un garçon borné, carrément fénéant. J'ai d'ailleurs pu me reconnaitre en lui. Mais tellement TELLEMENT génial! J'ai adoré ses pensées, son involontaire humour, sur l'instant présent. Je l'ai préféré à Audra, même si je l'ai beaucoup aimé elle aussi.

Audra est un personnage qui agit plus sous l'influence de ces promesses que par sa personnalité, qu'elle nous laisse entrevoir quelque fois. Malgré tout, c'est un personnage que j'ai trouvé bien plus humain que les autres héroïnes, étant donné sa facilité à mentir pour se protéger, et la peur de mourir. Parce que attends, quand je vois des héroïnes prêtes à mourir, je me dis MAIS COMMENT C'EST POSSIBLE?
Audra est aussi un personnage attristé par son passé et ses erreurs, qui lui rappelle chaque jour comment elle doit vivre sa vie. Mais cette tristesse est loin de la pleurnicherie. Elle n'est pas lourde. Au contraire, je l'ai trouvée poétique, harmonique. Audra contraste énormément avec Vane, et pourtant... les opposés s'attirent

La romance entre Vane et Audra est, sans surprise, parfaite, electrique, enflammée. ET C'ÉTAIT MAGIQUE. Leur attirance et leur alchimie est juste magique, c'est une tempête d'émotion et de frustration.

L'intrigue en général

L'intrigue, racontée par les deux personnages donc, est tout aussi douce que les descriptions, malgré quelques moments qui traînent en longueur, où je me suis un poil ennuyé. Mais pas trop hein, après ça passe.
Malgré un aspect très enchanteur d'une mythologie que j'ai eu le plaisir de découvrir à travers ce roman, on ressent la menace, le danger d'un combat pour un langage et pour le pouvoir. Et là, j'ai bien peur de vous avoir perdu, parce que je ne peux pas aller plus loin sans spoiler - PARDON. Mais lisez, lisez pour comprendre, ne vous gênez pas.
Ce tome 1 se termine sur un cliffhanger difficilement acceptable. J'ai cru que j'allais franchement pleurer en voyant la date de sortie du second tome - à savoir le 4 mars 2014 - et-c'est-trop-loin-et-je-sais-pas-comment-je-peux-survivre-à-autant-d'impatience.
Les Cœurs fêlés Les Cœurs fêlés
Gayle Forman   
C'est un des romans qui a réussit à me faire pleurer. Gayle Forman nous emmène dans son univers une seconde fois, elle nous transcende, nous émeut, nous fait rire. Les cœurs fêlés est un incontournable.
Il faut le découvrir, si ce n'est pas déjà fait ;D

par Jordan
Fablehaven, Tome 5 : La Prison des démons Fablehaven, Tome 5 : La Prison des démons
Brandon Mull   
Seth est toujours aussi impétueux même si dans ce tome et au regard de tout ce qu'il a accompli auparavant, ses grands parents lui laissent plus de libertés pour prendre des décisions et écoutent son avis. Par contre Kendra est plus timorée, même si elle a toujours eu du mal avec l'action, on la retrouve quasiment sans ressource face à tout ce qui lui arrive. Mais leur duo fonctionne toujours aussi bien, ils arrivent à se sortir de fâcheuses situations avec par moment l'aide d'alliés inattendus. On a appris à les connaitre et à les aimer, on a souvent eu peur pour eux mais cela n'était rien dans les tomes précédents par rapport à celui-ci. On prend beaucoup de plaisir à retrouver tous les autres personnages et à connaitre Bracken, jeune homme un peu spécial qui était enfermé dans la prison du Sphinx. j'aimerai un tome 6 pour approfondir l'histoire de Bracken et kendra et pourquoi pas une adaptation cinematrographique

par mely-melo
Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari Le noir est ma couleur, Tome 1 : Le Pari
Olivier Gay   
Je me demande pourquoi j'ai mis autant de temps à l'acheter ... Je ne m'attendais pas au fait que j'aimerais autant ce livre ! Je le recommande grandement !

par Bisou