Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Yume_Akira : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Un appart de rêve (amoureux compris) Un appart de rêve (amoureux compris)
Roxane Dambre   
Ça y est, c'est officiel !!!! ?

Est-ce que vous avez galéré quand vous avez cherché votre premier appartement/première maison ?
Moi, oui. Je suis tombée sur des gens vraiment très très bizarres, et des agents immobiliers tout aussi étranges. Et à chaque fois, je me disais "Mon Dieu, si je mets ça dans un livre, personne ne va y croire...". ?

Du coup, eh bien, voici le titre de mon prochain roman... ?

À venir aux Editions Calmann-Lévy et aux Editions de l'épée ! <3

https://www.facebook.com/RoxaneDambre/photos/a.262876723840174/1889288621198968/?type=3&theater

par ninie512
Myria, Tome 1 : La fille du général Myria, Tome 1 : La fille du général
Mylène Régnier   
Les nouveautés en Urban Fantasy se font rare, alors je reste toujours attentive et très curieuse quand il s'agit de découvrir un nouvel univers. Le résumé m'a de suite alpaguée et la couverture de Fleurine m'a finalement emballée. Myria a beaucoup de qualités mais souffre également de quelques incohérences qui m'ont fait tiquer pendant ma lecture. J'ai passé malgré tout un bon moment de lecture et je serais là pour le deuxième tome. Dans cet avis, je vais plus parler de mes déconvenues que des bons points car ces petits trucs m'ont vraiment chiffonnée.

Le résumé nous préparait à avoir un personnage féminin plutôt superficiel, vénal et avec un objectif précis de vie. Ça change des héroïnes badass du genre, j'ai dis oui. Je regrette néanmoins son absence d'évolution. Alicia a manqué d'empathie à un moment crucial, ce qui a mes yeux est incompréhensible. Un roman doit nous provoquer des pics d'émotions, elle aurait du avoir peur, être désespérée, être en colère... être un tantinet inquiète. #walou

Elle se montre très gamine dans certains de ces comportements, notamment vis à vis du "mec". Leurs réactions sont trop schématisés... c'est un peu agaçant : elle ne voit pas et lui fait semblant d'être en colère. L'auteur souhaite créer le fameux jetaime-monnonplus mais ça manque de subtilité. Il y a eu des moments d'alchimie mais bizarrement ils n'ont pas été exploités. Je ne me suis pas attachée au couple, même si avouons-le il a son petit charme, le monsieur.

Myria est un bon mélange d'urban fantasy et de dystopie. Il s'agit d'un premier tome et il faut appréhender l'ordre nouveau où les Singuliers, des sortes d'Êtres magiques dotés de pouvoirs, ont refait le monde à leur sauce pour parler simplement. Du coup, quand débarque le "méchant", on ne sait même pas qui il est réellement... Je dois avouée que j'ai eu du mal retenir les personnages secondaires, trop nombreux, trop de surnoms peut-être qu'on s'y perd et on laisse ça en arrière plan. Quant au grand secret, on avait l'impression qu'elle n'attendait que ça pour le déballer et quand on croit avoir une grande scène avec son père. il.ne.se.passe.rien. #toussapourça

L'écriture est fluide et les dialogues sont enjoués, Madison donne beaucoup de peps à cette héroïne un peu trop sur sa ligne de conduite. On ne peut s'empêcher de sourire, la dynamique est bonne sauf quand c'est pour entendre le couplable parler, parler, parler et bien expliquer en long en large et en travers l'intrigue que l'on n'a pas vu venir... C'était scolaire, ça cassait le rythme alors que globalement sur tout le reste, le dosage est bon.

Avec quelques ajustements et quelques tics d'écriture en moins, je pense que j'aurais pu vraiment adorer cette histoire. Il y a vraiment une ambiance sympa liée à l'esprit Acadamie/Prof. Myria m'a dans son ensemble plu, il y a un joli potentiel mais il va falloir donner de la consistance à cette héroïne qui manque d'émotions, retravailler la trame lié au père et donner plus de consistance à cet axe politique. Parce que la question que l'on se pose ? Qu'est-ce qu'elle cherche Alicia dans tout ça ?

{ Avis sur Follow The Reader }

par LLyza
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme
Gail Carriger   
J'ai trouvé ce livre ABSOLUMENT DELICIEUX !
Etant férue de l'époque Victorienne ainsi que de la répartie et de l'éloquence Anglaise, j'ai été...RAVIE par cette histoire.
Nous voilà plongé dans ce Londres du XIX siècle où les créatures surnaturelles sont connues et vivent auprès des "Normaux".
Alexia est une héroïne atypique, indépendante et cultivée pour une femme (rapport à l'époque). Elle s'affirme en disant clairement ce qu'elle pense sans se soucier de l'opinion ou de choquer son auditoire. Elle le fait même avec une certaine délectation!
Curieuse et avide de nouvelles expériences, elle va croiser la route de Lord Maccon - loup-garou de son état - qui se fera un plaisir de la faire sortir de ses gonds et de l'initier à certaines situations troublantes et sensuelles.
L'écriture et les dialogues sont tout à fait charmants, SO BRITISH !, un brin Austenien.
Une héroïne totalement iconoclaste.
J'attends le tome 2 avec impatience!
Merci à Morrigan et Sonia-2 pour leurs avis et conseils quant à la lecture de ce livre.
A LIRE

par ccmars
Le Cercle félin, tome 1 : La promesse de sang Le Cercle félin, tome 1 : La promesse de sang
Suzanne Roy   
Grosse déception.

J'avais lu tellement de commentaire élogieux concernant ce roman, que je m'attendais à ce que ce soit un nouveau coup de coeur mais en réalité, j'ai même eu du mal à le terminer.
Ce qui m'a le plus dérangé dans ce roman, c'est le style de l'auteure et le langage utilisé. En lisant ce livre, je m'attendais à ce que l'histoire soit réécrite du Québécois au Français mais en fait pas du tout. Autant dire, que la lecture fut très difficile. Entre les expressions et mots typiquement Québecois, qui ne veulent rien dire pour nous Français et le langage vulgaire qu'utilise l'auteure, j'hésitais entre me tirer les cheveux et balancer ce livre par le fenêtre. Je vous jure, ce fut très laborieux à lire.

Quant à l'intrigue, elle ne m'a pas passionné plus que cela. Bon, il faut dire que la difficulté de lecture y ait pour beaucoup mais même, sans cela, je ne crois pas que j'aurai adhéré.

En partie à cause d'Isabelle, qui m'a agacé dès les premiers chapitres. Puérile, immature, niaise, elle m'a tapé sur le système jusqu'à la dernière ligne.

Je ne recommande pas ce roman.

par Avalon
Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne
Diana Pharaoh Francis   
L'histoire/univers :

Dans cette série qui se passe à notre époque, les sorcières existent même si elles restent dans l'anonymat. Elles vivent en groupe/famille dans leurs sanctuaires et se partagent le territoire d'un pays. Les guerres de pouvoirs sont monnaies courantes entre les différents clans. Pour se défendre, la sorcière en chef (la plus puissante) créée des Lames d'Ombres et des Lances Solaires qui acquiert l'immortalité et des forces surhumaines (les Lames d'ombres ne peuvent se déplacer à la lumière du soleil et inversement avec les Lances Solaires). En contre partie, chaque soldat créé se voit imposer un sort de contrainte qui l'oblige à obéir et protéger sa sorcière quoi qu'il arrive.
Max est une Lames d'Ombres et pas n'importe la quelle, c'est la Prime. A savoir donc qu'elle est en charge de toutes les Lames d'Ombres du sanctuaire Horngate et est la principale responsable de la protection de Giselle, sa sorcière. Poste plutôt enviable si Max n'avait pas l'ardent désir de tuer Giselle. Bien qu'anciennement amie, Max en veut énormément à cette dernière pour lui avoir voler sa liberté 30 ans plus tôt (et les énormes avantages qu'elle en dire n'y feront rien). Haine qui se voit tempérer pour l'amour qu'elle porte au sanctuaire et à l'amitié qu'elle entretien avec les autres Lames d'Ombres.
Les choses ne sont pas prêt de s'arranger pour Max puisque les Gardiens, des êtres surpuissants, ont décidé que pour préserver la terre (et la magie qui en découle), il fallait anéantir l'espèce humaine et que le mieux pour y parvenir était de demander aux sorcières de s'en occuper à leurs places!

Le style de l'ouvrage :

Comme il n'est pas toujours aisé de connaitre le style de chaque ouvrage, il faut savoir qu'il s'agit d'un récit écrit à la troisième personne mais que l'auteur ne conserve que deux point de vue durant tout le récit : Max et Alexander. Le roman se veut avant tout de l'Urban Fantasy et ne vous attendez pas trop à de la romance. Si Max exprime sa libido à quelques reprise, cela reste assez rare et le personnage se concentre avant tout sur sa quête. Un lien/romance va se créer entre Max et Alexander mais il ne s'agit pas de la dominance du récit et nous n'avons aucune scène d'amour ou même "chaude".

Mes impressions :

J'ai acheté ce premier tome par pure curiosité et je dois dire que je suis très agréablement surprit par celui-ci. Les événements s'enchainent sans temps mort et l'auteur créée un rythme haletant du début jusqu'à la fin.
L'héroïne Max tient beaucoup à mon attachement au bouquin. Il s'agit d'une guerrière et son statut de "leader" apporte un petit plus non négligeable. Véritable tête brûlé qui ne mâche jamais ses mots, il faut la voir tenir tête à sa sorcière ou contourner les sorts de contraintes pour faire comme il lui chante. La relation Max/Giselle est d'ailleurs assez ambigu car si Max éprouve de la haine à son encontre, Giselle quand à elle semble éprouver énormément de sympathie envers Max et ne semble pas porter sur le vice. Un contraste plutôt saisissant quand on sait que Giselle c'est quand même permis de torturer et briser Max à plusieurs reprise dans le passé.
Les autres personnages du livre sont, pour la majorités, tout justes survolés et seul Alexander sortira du lot. Ce dernier est lui aussi une Lame d'Ombre Prime mais d'une sorcière aux tendances sadiques (et comme par hasard, elle est française!). Les événements font qu'il perdra ses liens avec sa sorcière et deviendra une Lame de Max. Dommage que son personnage soit un peu trop manichéen à mon gout et que l'auteur nous bombarde de "je suis ton ancien ennemi, je sais que tu ne peux pas me faire confiance". Pour autant, vu l'excellence du reste du bouquin, c'est un aspect que je pardonne aisément d'autant que la suite semble des plus prometteuse.
Le Cercle des Sorcières est donc une très bonne surprise avec un premier tome qui démarre sur les chapeaux de roues. L’auteur nous offre un récit addictif et sans temps mort avec une héroïne qui sort véritablement du lot. J'ai déjà hâte de lire la suite et vous recommande donc ce tome 1 qui me laisse une très bonne impression.

par Caly
Adélice : Quand la mort nous sépare Adélice : Quand la mort nous sépare
L.S. Ange   
Voilà des siècles qu’Adélice est piégé à l’état de fantôme entre les murs de la maison où elle est née. Elle voit les familles aller et venir au fil des années, des décennies sans jamais pouvoir interagir avec eux. Ce qui est à la longue vraiment très démoralisant. Mais avec l’arrivé de Timaël, puis, d’Alastor son existence si monotone se voit bouleverser. Qui aurait pu deviner ce qui allait arriver à nos personnages? Et la vérité concernant Adélice et Alastor? Même si certains détails étaient parfois prévisible, certes peu à l’avance, cela n’empêche en rien d’apprécier au plus au moins le récit.

Nous avons la un excellent roman que je dévoré avec passion. Une histoire d’amour mêler à un univers fantastique entrainant. J’avoue avoir parfois eu envie de secouer Adélice, de gifler Alastor et de réconforter Timaël. Cependant, celle qui m’a le plus donné des envies de meurtre reste Carmélia. Je ne vous en dit pas plus… et si vous voulez découvrir pourquoi : procurez-vous le livres et lisez-le.

Une fois arrivé à quelques pages de la fin, je ne voulais pas quitté ce monde. J’étais complètement subjugué par l’histoire. Je n’arrêtais pas de me demander ce qui allait bien pouvoir arriver d’autres à nos personnages ! Et même après avoir refermer le livre, je me posais mille et une questions.

L.S.Ange à une plume vraiment magnifique, ce qui nous fait nous enivrer d’autant plus. Elle nous emporte ainsi aisément dans son univers. Bien que j’ai repérer quelques coquilles, je ne m’arrêtais pas à cela, j’ai englouti chaque pages, chaque mots, avec une soif de connaître la suite inébranlable.
En conclusion, si vous aimez les histoire d’amour, les malédictions et un soupçon de mystère. Je ne peux que vous le conseiller vivement.

par biijou21
Aurora Teagarden, Tome 1 : Le Club des amateurs de meurtres Aurora Teagarden, Tome 1 : Le Club des amateurs de meurtres
Charlaine Harris   
Fade : Aurora, jeune bibliothécaire, fait partie du Club des amateurs de meurtres qui se réunit pour discuter des anciens crimes élucidés ou non. Chaque mois, un membre présente un meurtre connu. Lors d'une séance, Aurora découvre le cadavre d'un des membres qui n'est pas sans rappeler l'affaire qu'elle devait présenter ce soir-là. Convaincue que le meurtrier appartient à leur Club, Aurora mène l'enquête avec Arthur, flic, et Robin Crusoe, auteur de romans policiers... Un roman assez fade avec une intrigue moyenne et des personnages qui ne m'ont fait aucun effet. Pour les amateurs de thrillers, passez votre chemin.

par Folize
Les Mystères de Harper Connelly, Tome 1 : Murmures d'outre-tombe Les Mystères de Harper Connelly, Tome 1 : Murmures d'outre-tombe
Charlaine Harris   
J'ai vraiment beaucoup aimé, quel plaisir de lire autres chose que des vampires! Ceux qui ont aimé la communauté du sud appréciront ce livre puisque bien que le thème sois différent on retrouve le même schéma: une héroine avec un don particulier et une enquête policière bien ficelé. Ce qui m'a beaucoup plus c'est l'ambivalence de Harper puisque bien qu'elle est un fort tempérement elle est aussi d'une grande fragilité psycologique et cela créer une trés belle relation avec son demi-frère.

par pacoelo
Sexe, mensonges et quiproquos Sexe, mensonges et quiproquos
Tyne O'Connell   
Un roman où l'on va de surprise en surprise !
Dans ce roman, on voit aussi la place des homosexuels dans la société anglaise à la fin du 20ième siècle !
Un conseil, lisez-le. C'est un roman vraiment intéressant.
Poppy Wyatt est un sacré numéro Poppy Wyatt est un sacré numéro
Sophie Kinsella   
http://leslecturesdelily.overblog.com/-96-poppy-wyatt-est-un-sacr%C3%A9-num%C3%A9ro

Mon avis :



Je peux déjà vous dire que le titre « Poppy Wyatt est un sacré numéro » est parfait pour ce roman, l'auteure n'aurait franchement pas pu mieux choisir, quant à la couverture, elle est super jolie et est tout à fait dans l'univers de Sophie Kinsella.

En plus, ce roman est édité aux Éditions Belfond, une maison d'édition que j'aime beaucoup, j'ai fait de très belles découvertes chez eux.



Faisons un point sur l'histoire :

Poppy Wyatt est une jeune femme brillante, kinésithérapeute de métier et future mariée. Alors qu'elle passe une soirée avec ses amies, elle égare sa magnifique bague de fiançailles d'une très grande valeur financière mais surtout sentimentale. Impossible pour elle d'annoncer la vérité à son fiancé, elle n'a alors qu'une seule solution : remuer ciel et terre et la retrouver par ses propres moyens.

Mais quand on a la poisse, on l'a pour de vrai hein, en plus de sa bague, elle va se faire voler son téléphone portable, mais Poppy ne se démonte pas pour autant.

Elle trouve, comme par enchantement, dans le hall de son hôtel, un téléphone qui a été jeté dans une poubelle. Ni une ni deux, elle s'en empare et continue ses recherches sur sa bague.

Mais ce téléphone va changer sa vie !!



Les personnages :

Poppy : J'ai adoré cette fille. Elle a des valeurs qui me plaisent, elle est respectueuse et gentille. Elle rend service de bon cœur et est une amie fidèle. Elle n'est pas sûre d'elle et ça la rend attendrissante. Mais Poppy est aussi gaffeuse et naïve. Elle se laisse facilement emporter dans des histoires complètement folles, mais ne s'en sort pas trop mal au final...

Sam : Cet homme m'a beaucoup énervée. Il est à la tête d'une grande entreprise, c'est un peu le genre de personne inaccessible, sèche et pas très sociable. J'ai eu du mal à m'intéresser à lui.

Je ne vous ai pas parlé de lui dans mon résumé (je l'ai fait exprès pour laisser un peu de suspens) mais il a un rôle très important dans le roman.



Magnus : Le fiancé de Poppy, malgré un début où je l'ai trouvé tout mimi avec sa fiancée, je dois dire qu'au fur et à mesure de mon avancement, je l'ai carrément méprisé. Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.



Les autres personnages sont moins présents dans l'histoire, il y a les amies de Poppy :

Ruby, rien à redire sur elle en particulier.

Annalise, alors elle c'est une vraie peste, c'est le genre de personne que je ne souhaite pas avoir dans mon entourage. Elle est jalouse, envieuse et serait prête à mettre la zizanie dans le couple de son amie...

Luncinda : Elle est l'organisatrice du mariage de Poppy et Magnus, bon, une organisatrice comme ça, je n'en voudrais pas non plus, elle est surtout une grande râleuse mais elle a ses raisons...

Les parents de Magnus : Au premier abord, je ne les ai pas aimés, ils m'ont paru assez fières et hautains mais ils m'ont réservé une belle surprise vers la fin du roman.



Mes ressentis :

J'ai beaucoup ri pendant ma lecture. Poppy est une héroïne très agréable à suivre. C'était ma lecture du soir et j'étais vraiment contente lorsque je me replongeais dedans.

L'histoire évolue plutôt bien, si au début, elle tourne autour de cette histoire de bague perdue, très vite l'histoire du téléphone prend le dessus. Puis il y a une enquête à laquelle Poppy participe.

Ce qui est sympa, c'est le fait de lire au fur et à mesure les SMS qu'elle reçoit. Je me suis sentie investie dans ses relations.



L'auteure :

C'est mon deuxième livre de Sophie Kinsella.

La première fois que j'ai découvert sa plume, c'était lors d'une lecture commune avec des amies. Nous avions lu « Les petits secrets d'Emma », j'avais eu le même ressenti que pour celui-ci. J'avais aimé la plume de l'auteure, fluide, légère, humoristique et très efficace. J'en garde un excellent souvenir et je suis très contente de retrouver son style et sa plume dans « Poppy Wyatt est un sacré numéro ».

Aujourd'hui, je peux dire que je ne suis pas déçue, c'est une fois de plus une réussite.

Je pense que je lirais un autre roman de Sophie Kindella prochainement, d'ailleurs si vous avez un livre d'elle à me conseiller, n'hésitez pas !



Pour conclure :

J'ai beaucoup hésité à le mettre dans mes coups de cœur. Je l'ai tellement aimé qu'il aurait eu sa place dans cette catégorie, mais il y a quelque chose qui m'a mis le doute, peut être certains personnages... Donc il sera dans mes très bonnes lectures (c'est déjà pas mal!)

Si vous aimez les livres Chick-Lit mais pas cul-cul, celui-ci est une réussite et je vous le conseille fortement et l'humour est bien présent, c'est très agréable.

À LIRE !



Lily