Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de yuykikuro : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Scorpi, Tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres Scorpi, Tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres
Roxane Dambre   
Une histoire originale et sympathique à lire.

La plume de l'auteure est agréable, c'est frais, léger et rempli d'humour. Le scénario ne manque pas de piment, ni de situations cocasses. Je souligne le fait que
Roxane Dambre est française, et oui malheureusement c'est de plus en plus rare face aux nombre de romanciers anglophones de pouvoir s'imposer sur le marché du livre. Elle nous amène dans un univers littéraire vraiment agréable avec un style personnel qui se démarque vraiment.

Je trouve intéressant d'avoir des tueurs à gages comme protagonistes car nous avons un côté vraiment décalé, contrastant avec le personnage de Charlotte, une humaine assez fragile en apparence et qui voit son quotidien bouleversé du jour au lendemain.

Les personnages sont attachants et hauts en couleurs. Le roman se lit rapidement reste sans prise de tête, et divertissant. J'ai passé un agréable moment de lecture avec de l'humour, de l'action, et certains passages qui pour moi vont devenir culte. J' aimerais vraiment tomber plus souvent sur ce type de récit.

Le côté créatures surnaturelles apporte un plus et une diversité de personnages et au vu du résumé du tome 2, ces êtres promettent de nous offrir des surprises... et des scènes hilarantes.

En plus d'être divertissant le livre dénonce aussi des problèmes de société comme le harcèlement au travail, le fonctionnement de la justice, etc. L'auteure fait réfléchir son lectorat sur des sujets sensibles et peu abordé dans la littérature. Derrière la légèreté apparente il y a vraiment un fond.

En conclusion : je ne m'attendais pas à trouver un titre de cette qualité, il rejoint ma liste de diamant sans problème. Une excellente découverte pour ma part, ce livre est une petite pépites et se détache des sagas commerciales. Je compte lire la suite.
La Soif du vampire La Soif du vampire
Susan Krinard   
Grosse déception pour ma part. Après avoir lu la 4ème de couverture, je ne m'attendait pas du tout à une histoire porter sur la guerre! Moi qui n'aime vraiment pas ce thème, j'ai étais servit....
Beaucoup trop de "races" à mémorisé, de clans à comprendre...
Non, vraiment trop compliqué. J'ai souvent décrocher pendant ma lecture. La fin aide malgrais celà à remettre de l'ordre à tous ça.
Quoi qu'il en soit, ce livre est à recommander a tous lecteur fan de conflits, guerres et stratégies....


par clea-noah
La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman La Meute du Phénix, Tome 1 : Trey Coleman
Suzanne Wright   
http://gardiennedeslivres.eklablog.com/la-meute-du-phoenix-tome-1-de-suzanne-wright-a100368615

Comment dire ? Je balance entre « j’ai aimé » et « je n’ai pas aimé » (en fait non, il y a plus de "j'ai pas aimé). Au premier coup d’œil, comme souvent, c’est la couverture qui m’a attirée, le résumé me paraissait prometteur même si le scénario n’avait rien d’innovant. Parfois, l’écriture, les personnages permettent de contourner le problème d’une histoire au fil directeur peu captivant, et c’est vrai que Taryn, l’héroïne de ce premier opus est détonante, sa répartie incisive et diabolique m’a fait rire. Le fait que son âme sœur soit décédée lorsqu’il était enfant la rendait un peu plus intéressante. Mais ça s’arrête là pour les points positifs.
Le scénario, pour revenir dessus, n’a rien d’exceptionnel ni de captivant pour moi : nous sommes dans un monde où l’existence des loups-garous est connue de tous. Les humains sont exclus des problèmes internes aux meutes, dont le but essentiel est de protéger leur territoire, en gagner en formant des alliances, protéger la meute. Et c’est à peu près tout. Bon, il faut aussi y ajouter le concept des âmes sœurs, du déjà vu dans les séries du genre, qui avait pourtant de quoi séduire. L’idée étant que chaque loup a une seule et unique âme sœur qui lui est destinée, quelque part. Des âmes sœurs qu’un lien unique relie entre elles. Alors voilà, sans surprises (parce qu’on reste dans de la romance), le but de chaque loup est aussi, de retrouver son âme sœur ! (pas captivant mais bon... avec une bonne histoire de fond ça passe... mais dans ce cas, il y en a pas vraiment).

Et Taryn a perdu Joe, son ami d’enfance qui était son âme sœur, dans un accident de voiture qui a également coûté la vie de sa mère, ce qui l’a anéantie. Une perte qu’elle ressent encore, une détresse qui je trouve, à été très mal exploitée, à l’exception de cette torpeur, cet état second dans lequel se plonge Taryn le jour de l’anniversaire de sa mort. Taryn est aussi une guérisseuse, et elle est latente, ce qui fait qu’elle ne parvient pas à faire sortir sa louve. Elle est aussi une dominante et n’a pas (du tout) la langue dans sa poche. Oui, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Le point noir de l’histoire, c’est la surdose de sexe d'une vulgarité dont j'aurais aimé me passer, qui efface totalement l'histoire de fond, certes c'est nécessaire quand on parle d’une série « romance » mais tout de même, étant donné qu’ils se sautent dessus un chapitre sur deux, on pourrait facilement croire que le but premier de l’histoire (vite expédiée au final, cette histoire de fond présentée dans le synopsis) est de nous montrer tout ce que Trey est capable de faire au pieu.

En fait, je pense que c'est vraiment le but de l'histoire, car le reste est très peu expliqué, mal exploité et vite expédié, ce qui fait qu'à part le sexe, on ne retient pas grand chose, ce qui lasse très vite...

Ça ne m’aurait pas dérangée si je n’avais pas eut l’impression très nette de lire soudainement un de ces livres SM forts mal écrits (et pourtant à la mode) : le langage est vulgaire (parler crûment d’accord, mais il y a des limites), et surtout extrêmement (vraiment extrêmement) répétitif. Trey parle beaucoup pendant l’acte, mais toujours pour déblatérer les mêmes choses, il m’a saoulée à vouloir toujours être sûr de sa puissance, de sa domination sur Taryn. Il n’y a pas un chapitre où il ne lui demande pas « A qui est-ce que tu appartiens ? Je veux te l’entendre dire… » Et Taryn, gare à tes fesses si tu ne lui réponds pas (bien que Trey préfère, le terme de « cul ») ou encore "Dis-moi que tu aimes ça... tu aimes quand je te baise ?" (oui, c'est continuellement ça en en ces termes). En gros c’est constamment du : « C’est qui le plus beau ? Le plus fort ? Le plus viril ? La bête de sexe ? C’est moi…Et surtout, je veux te l’entendre dire, et dès que je te le demande si possible. » Si au passage, Taryn pouvait aussi admettre qu’elle « aime se faire baiser » par lui et en même temps accepter tout ce qu’elle lui demande (si possible à quatre pattes) sans protester, car c’est ce que veut (surtout) Trey (et qu’il obtient toujours car il n’hésite pas à asseoir sa domination). Oh, et comment ne pas noter le petit nom que Trey lui donne : "ma petite chienne" (qui aime se faire baiser) (so romantic !). Et au passage on insiste bien sur le fait que lui, ce qui adorerait, c'est la sodomiser... ce qu'elle ne veut pas... mais rassurons-nous, il va finir par l'y obliger (et elle va même être consentante, donc de quoi elle se plaint, je vous le demande ?).
Si c'est ce genre de comportements (et de vocabulaire) que les gens trouvent "romantiques" de nos jours. Alors on a pas la même notion de "romance", et je trouve ça inquiétant, en fait... mais passons...
En bref, je ne suis absolument pas fan de Trey… dommage parce que sa fixette sur le rapport dominant/dominé mise de côté, d’autres aspects du personnage aurait – tout comme pour Taryn – mérités d’être exploités.

Pour être honnête, je pense que j’aurais pleinement apprécié cette histoire, si Trey avait arrêté de parlé. Et qu'il y avait une intrigue de fond suffisamment intéressante pour tenir en haleine.
J’ai un avis très négatif sur cette série, certains personnages m’ont plu mais avec le recul, il y a plus de points négatifs pour moi. Je suis déçue donc… par l’image donnée par le personnage de Trey qui gâche le tout (J'espère que ce n'est pas l'esprit général de la série), alors que j’ai aussi beaucoup ri en compagnie de Taryn et de sa cinglante répartie (ses échanges avec la grand-mère de Trey valent leurs pesant d’or !) même si à la longue, c'est plus que bof (et là encore, très répétitif).

En lisant la Meute du Phoenix, j'avais l'impression que la meute était en fait piégée dans une boucle sans fin : toutes les journées sont les mêmes ! J’ai beaucoup aimé le début, ça partait plutôt bien (en excluant le langage de Trey) mais je me suis vite ennuyée ! J'ai très souvent levé les yeux au ciel et j’ai trouvé ça long. Car au final, il ne se passe RIEN. Il y a des scènes parfaitement inutiles, comme tout le passage (de plusieurs pages) à la fête foraine : quel intérêt ? Ça n'apporte rien à l'histoire ! J'ai fini par sauter des pages en voyant que ça s'éternisait !

Allez, on va dire qu'il y a quelques scènes "choc" (bon, quand je dis choc...) :[spoiler] la voiture de Taryn qui se fait vandaliser, et la mort de son corbeau (là encore, faudrait m'expliquer l'intérêt... au départ on nous dit qu'elle parle plus ou moins aux oiseau - ou en tout cas à celui-là - je me dis que ça peut éventuellement être intéressant - voire mystérieux - mais ce n'est dit qu'une fois... et l'oiseau meurt... mouais...).[/spoiler]

par Alienora
Belladone, Tome 1 : Nuit de Sang Belladone, Tome 1 : Nuit de Sang
Michelle Rowen   
Excellent ! contrairement aux dernières nouveauté milady il ne s'agit pas d'un couple par tome (ce que devient lassant).
On y suit les aventures d'une jeune femme jill à qui on a inoculé un virus censé tuer les vampires.
Elle se retrouve donc malgrès elle au milieu d'un univers qui lui ai totalement inconnue.
le reste est une succéssion d'action et de romance. Une belle découverte pour moi.

par linda94
Kate Daniels, Tome 5 : Meurtre magique Kate Daniels, Tome 5 : Meurtre magique
Ilona Andrews   
Je voue une totale admiration pour cette saga et ce tome 5 ne déroge pas à la règle.
Kate et les différentes communautés doivent faire face à une secte humaine qui veut détruire tous ceux qui détiennent de la magie. Autant vous dire que ça va faire un paquet de morts.
Kate en apprends un peu plus sur sa famille et notamment sur sa mère.
Bien-sûr, il faut compter également sur son psychopathe personnel.
Et oui, vous pouvez compter sur Curran pour vous faire rire et surtout encore voler votre coeur.
"Ta Majesté des fourrures" est toujours là avec son côté super dominateur et jaloux.
On finit ce tome en ressentant déjà un manque, comme un drogué attendant sa prochaine dose.
Je tiens à dire à Milady qu'ils feraient mieux d'arrêter de regarder leurs taux de ventes et de respecter les lecteurs qui ont envie de connaitre la suite des aventures de Kate Daniels. Il n'y a pas que l'argent qui compte.

par Adèle
Le secret des loups Le secret des loups
Linda Thomas-Sundstrom   
Loup où est tu ?
Je vous semble un peu caustique, je le suis car franchement cette petite bluette paranormale sans être désagréable à lire ne va rien apporter de plus au mythe du loup-garou: mâle viril et humain le jour et loup magnifique et puissant à la pleine lune. Bon vous me direz je ne m'attendais à rien d'exceptionnel dans un livre de cette collection, de plus le petit format et le peu de pages ne permettent pas de créer une histoire approfondie, quoique parfois ce genre de court récit peut amener une bonne surprise. Dans le cas présent, trop de longueurs, peu d'originalité, une enquête sans grande consistance me conforte dans mon idée première.

C'est en poursuivant un voleur qu'Adam Scott rencontre pour la première fois Tory McKidd, d'elle il n'aperçoit que peu de chose: un visage et des yeux magnifiques, une grande agilité et une rapidité hors norme, mais cette simple vision le frappe en plein cœur; Il ne le sait pas encore mais il vient de croiser son âme sœur. Par contre Tory la louve-garou le comprend de suite, à cause du lien quelle a senti et de son don de voyance qui lui a montré son futur avec lui; le moins que l'on puisse dire c'est que cela ne l'emballe pas vraiment plus que ça. En fait cela lui pose deux problèmes, d'abord Adam est un humain de plus c'est un policier, deux faits qu'elle n'apprécie pas du tout.

Tory s'est fixée un seul but, retrouver le meurtrier de se son frère brutalement assassiné six mois auparavant, c'était un mâle très puissant et son dernier lien familial, pourtant il a été torturé et tué d'une manière atroce. Cette mission qu'elle s'est assignée est son unique but, elle a tout quitté pour cela: son travail d'avocate ne supportant plus d'être en contact avec le système judiciaire qui avait relâché l'assassin de son frère. De son côté, sans cesser de penser à la femme mystérieuse qui hante ses nuits d'une manière de plus en plus torride, Adam est sur la piste d'un mystérieux mort qui sort de l'ordinaire. Inconscient de la véritable nature de ceux qu'il cherche il va vite se retrouver en territoire inconnu et confronter au danger.

Bien vite vous vous en doutez nos deux héros vont se retrouver (eh oui à cause du lien ), se rendre compte qu'en fait il cherche le même meurtrier et que la relation qui les unit est inéducable et source d'ennui au possible. L'histoire en elle même n'est pas vraiment désagréable, le souci vient que tout est trop convenu, pas de véritable suspense, l'intrigue est cousue de fil blanc, rien de transcendant non plus dans les fameuses scènes intimes très édulcorées il est vrai. Les personnages eux mêmes sont assez fades, même le méchant de service ne risque pas de vous faire peur.

Au final un livre lu en peu de temps, une petite lecture facile qui ne restera pas dans les annales de la romance paranormale (du moins les miennes). Maintenant chacun ses goûts, c'est bien écrit et d'autres lectrices y trouveront certainement un autre ressenti.


par samba
Le Clan des Nocturnes, Tome 1 : Jacob Le Clan des Nocturnes, Tome 1 : Jacob
Jacquelyn Frank   
Que de dire de ce livre ? Tout d'abord, bien que reprenant les ingrédients type de du genre de la paranormal romance, ce tome est différent.

En effet, comme généralement, l'auteure nous propose un couple par tome avec pour ce premier tome l'histoire de Bella qui va découvrir au travers de sa relation avec Jacob l'univers des démons.
Là où ce tome diffère c'est tout d'abord par sa proportion romance / action : La romance est la trame essentielle de ce tome, l'action n'apparaissant qu'en deuxième moitié de roman et restant en arrière-plan. La partie surnaturelle et l'intrigue avec les nécromanciens est ici qu'un prétexte à la romance.
Maintenant que dire de cette romance : elle est relativement classique : coup de foudre, destinée, âme soeur... Voici un extrait qui je trouve résume très bien cette romance : " quelqu'un de romantique, fascinant et intelligent croise enfin ma route, et il n'appartient même pas à mon espèce. c'est bien ma veine ! " p.132

Ainsi, comme vous pouvez le constatez, il y a une touche d'humour de temps en temps ce qui permet de rendre un peu plus légère cette romance. Enfin, il faut signaler que l'auteure (ou la traductrice ?) est très douer pour écrire les scènes du couple avec une abondance d'émotions...

En ce qui concerne les personnages, les démons sont bien travaillé avec chacun une particularité et un caractère à soi. Ce tome nous donne très envie d'en découvrir plus sur Gidéon et Noah (ça tombe bien se sont les tomes 2 et 3). Je n'ai pas plus accrocher à l'héroïne dont je n'ai pas trouver les réactions très cohérente par moment et pour laquelle je n'ai pas ressenti d'affinité particulière.

Pour finir, j'ai trouvé l'univers créer par l'auteure vraiment très intéressant et original (sauf la vision des démons trop beau, humain ....). Il est cependant dommage que cet univers ne soit pas plus et mieux exploité dans le roman.

En conclusion, un premier tome qui pourrait être mieux. J'espère que le second sera mieux.

par audel
Le Clan des Loups Le Clan des Loups
Patrice Michelle    Lilith Saintcrow   
A LIRE OU A RELIRE (la seconde pour ma part)
1ère histoire:
Second tome de la série "la prophétie des ténèbres",on s'y laisse entrainer avec une grande facilité
2ème histoire:
J'ai passé un bon moment de lecture.
Les personnages sont très attachants et le "happy end" est au rendez vous.
Les Gardiens de l'Éternité, Tome 4 : Cezar Les Gardiens de l'Éternité, Tome 4 : Cezar
Alexandra Ivy   
Un quatrième tome dans la lignée des précédents.
L'histoire sur Cezar est certes torride et débordante de sensualité, mais c'est surtout l'intégration au scénario de légendes historiques tel que Arthur, Morgane et les brumes d'Avallon qui font de ce tome un livre intéressant.

Le risque avec les romances paranormales est de vite tomber dans le " déjà lu " et de ce fait en perdre tout intérêt.
J'imagine que cela peut être le cas de certains lecteurs mais ce ne fût pas le mien.
J'ai apprécié suivre cette histoire page après page, découvrir la rencontre de Cezar et Anna dans le Londres du XIXe, leur retrouvailles après deux siècles ainsi que l'attraction et la passion qui les consument l'un l'autre.

Le fait que l'auteure n'abandonne pas ses anciens personnages est également très plaisant car au fil des tomes ils forment une famille qui s'agrandit et qui se bat pour les siens.
On s'attache de plus en plus à ces vampires et leurs compagnes sans omettre Levet, notre gargouille Française préférée !
Quant au prochain opus centré sur Jagr, je crois qu'aux vues du personnage difficile et torturé, on peut s'attendre à de belles réjouissances !

par ccmars
Belladone, Tome 2 : Soif de Sang Belladone, Tome 2 : Soif de Sang
Michelle Rowen   
Sans plus...
L'histoire est rythmée tout le long du livre même si l'auteur ne s'est vraiment pas cassé la tête sur les rebondissements.
Je n'ai pas du tout aimé l’héroïne Jillian. Elle a été capricieuse et égoïste pendant toute l'histoire.
Seul les personnages de Matthias et Kristoff étaient bien, dommage qu'ils n'aient pas été plus développés.

par Adèle