Livres
461 311
Membres
417 550

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Zénith, Tome 1 : Les Forces du passé



Description ajoutée par LesLecturesDeMelanie 2019-03-07T19:30:18+01:00

Résumé

Un gang de filles sanguinaires règne sur la Galaxie Mirabel.

Surentraînées, expertes en maniement des armes, pilotes de génie, ces rebelles ne respectent qu'une loi : la leur !

À leur tête, Androma Racella, alias la Baronne Sanglante, criminelle recherchée dans tous les Systèmes Unifiés, compte les morts qu'elle laisse sur son passage.

Mais quand Dex, une sombre figure du passé, resurgit pour leur proposer un marché, leur errance s'arrête brutalement.

Andi se retrouve face à un terrible dilemme : mourir ou trahir.

Si la Baronne Sanglante n'a plus rien à perdre, elle a une dernière mission à accomplir : la vengeance.

Et Androma est plutôt douée dans son genre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

Extrait

Andi went rigid.

For the first time today, despite everything Dex had thrown at her, she actually looked stricken. Shocked. Pained.

"Hello, Androma," the man on the screen said. "I've been searching for you a very, very long time."

Dex smiled. This was worth more than all the Krevs in the galaxy.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Je remercie les éditions Bayard Jeunesse ainsi que Babelio et sa Masse Critique pour cette découverte !

Malheureusement, les découvertes ne sont pas toujours bonnes et cela me peine d’admettre que celle-ci compte parmi les pires. Cette lecture m’a été très pénible et pour être honnête, je l’ai abandonnée vers la moitié.

Au départ, j’étais très heureuse à l’idée de recevoir ce roman et j’avais hâte de le lire car le résumé m’inspirait beaucoup. L’idée d’un space-opéra mené par une équipe de filles pirates de l’espace me faisait baver ! Mais j’ai rapidement compris ça allait être difficile.

Le style des autrices est poussif à la limite du supportable : plein de redondances et de phrases faites pour allonger le texte sans lui apporter quoi que ce soit. Les métaphores sont parfois absurdes, les adjectifs sont lourds et exagérés, le vocabulaire, d’une façon générale, est maladroitement dosé (je me demande d’ailleurs si la traductrice n’a pas aussi une petite responsabilité ici ?). Les dialogues sont aberrants et ne servent qu’à rallonger encore un peu plus le texte (je vous jure, ce livre aurait pu faire 200 pages au lieu de 600 ! ) .

Les personnages sont sans saveur ni valeur et tirent dangereusement vers la caricature. Leurs motivations sont trop légères pour être crédibles et leurs psychologies sans aucune subtilité. Toute l’intrigue repose sur des culpabilités oppressantes, mal amenées, rabâchées et qui n’évoluent pas d’un pouce.

Le travail sur les point de vue annoncés à chaque début de chapitre aurait pu être intéressant si les autrice ne se prenaient pas constamment les pieds dans le tapis en oubliant à qui elle ont donné la parole et en divulguant des pensées qui n’appartiennent pas au personnage-narrateur. De plus, il y a des contradictions non-stop dans les ressentis et les récits. Et j’aurais préféré qu’on passe un peu moins de temps sur des atermoiements du style : « Ce n’est plus la fille que j’ai connue », « mais finalement elle ressemble encore un peu à la fille que j’ai connue », « je reconnais bien la fille que j’ai connue », « mais la fille que j’ai connue n’aurait jamais fait ça » et qu’on avance un peu plus dans l’histoire.

Et puis, il y a des coquilles. Je sais qu’on en voit de plus en plus souvent dans l’édition de nos jours ce qui est déjà inadmissible en soi mais ici, avec un texte comme celui-là, c’est la goutte d’eau.

Tout cela est très dommage car il y a de bonnes choses dans ce roman : j’ai aimé les mondes de Mirabel et les sociétés qui les composent, leurs paysages et tout l’univers spatial qui entoure les protagonistes est très vivant. Mais cela n’a pas suffit.

Une lecture douloureuse que je ne recommande pas. Certes, je l’ai abandonnée mais avec 307 pages lues sur 630, on ne peut pas dire que je n’ai pas essayé et je suis vraiment convaincue que l’effort qui m’aurait permis de terminer ce livre ne valait pas les révélations finales. Je sais que d’autres lecteurs ont beaucoup apprécié ce roman, donc s’il vous fait vraiment envie, tentez l’aventure mais vous serez prévenus !

Afficher en entier
Pas apprécié

Sur le papier, ce roman avait tout pour me plaire. Un gang de filles pirates de l’espace qui va braquer une prison pour sortir un prince de cellule. Pirates, héroïnes, science fiction, on est dans ma zone de confort en théorie. En pratique, c’est un gros loupé que je n’ai terminé que parce que c’était une réception babelio donc pour rédiger mon avis global. Tout n’est pas mauvais, c’est l’association de chaque élément qui pèche. Si l’on s’intéresse aux personnages, c’est tout ou rien. Les 4 héroïnes sont bien construites, forme un ensemble varié et qui fonctionne bien. Le traitement de la culpabilité du côté féminin est très bien fait et montre différentes possibilités pour vivre avec. Mais avec les rares personnages masculins et les personnages secondaires ça se gâte. Ils sont caricaturaux, peu construits, pas développé et ont des réactions pas crédibles pour deux sous. Par exemple, en moins de 10 lignes on passe de « je veux te tuer depuis des années je te hais » à « on passe l’éponge on redevient ami ». Si l’on regarde l’écriture/la traduction c’est pareil. Il y a des passages soignés pas avec une écriture géniale mais c’est efficace et d’autres où on a l’impression de lire un premier jet. La relecture n’a pas été très poussée non plus. « Applaudissa » du verbe applaudier je suppose m’a particulièrement agacé par exemple. Et pour finir si on l’on se penche sur l’intrigue, sa construction et son rythme et bien même topo. D’un côté on a plus de 600 pages donc on a en théorie le temps de tout poser, d’imbriquer des éléments, de présenter l’univers, les personnages et leurs complots pour avoir un tout cohérent et bien non. Malgré ça tout ce qui est clé pour que l’histoire tienne la route est ultra rapide, tombe comme un cheveu sur la soupe. La construction m’a laissé le sentiment d’être une succession sans queue ni tête d’événements comme si on avait essayé de relier une série d’idée par un vague fil conducteur.

Afficher en entier
Lu aussi

L'univers est complexe et très riche, j'ai apprécié voyager de galaxie en galaxie. L'histoire est tout aussi dense et débordante d'actions. Les personnages sont drôles mais rien à faire j'ai trouvé ce livre long. Je n'arrivais pas à m'accrocher à l'histoire, il m'a fallu beaucoup de temps pour en venir à bout, c'est dommage parce qu'elle a du potentiel.

Afficher en entier
Or

https://aliceneverland.com/2019/04/30/zenith-tome-1-les-forces-du-passe-sasha-alsberg-lindsay-cummings/

Androma – Andi – est une célèbre pirate, capitaine de La Maraudeuse, un vaisseau spatial craint dans tout l’espace, et à la tête d’une équipe de jeunes filles aussi géniales que rebelles. Andi est la baronne sanglante, un titre qu’elle porte, pourtant, comme un fardeau, une punition pour ses actes passés. Constamment sur le qui-vive et toujours en fuite, elle est, un beau jour, rattrapée par son passé. Ce qui pourrait bien lui offrir la rédemption et, accessoirement, pourquoi pas sauver l’univers tout entier…

Je ne cache pas que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Pourtant, les auteures nous plongent directement dans le feu de l’action, avec une course poursuite qui annonce déjà le ton de l’histoire. Mais, au milieu de tout cela, il fallait découvrir les personnages, leur passé et un début d’intrigue qui me laissait un peu sceptique. Sans oublier de multiples narrations qui offraient une construction du récit assez délicate.

Mais l’univers est très riche et possède de nombreuses spécificités, tant géographiques que politiques. Surtout, l’intrigue que l’on découvre est la conséquence d’une guerre déclenchée il y a des dizaine d’années. Difficile donc de comprendre, au départ, de quoi il est question alors que tant d’éléments se bousculent dès les premiers chapitres.

Puis, doucement, tout s’enclenche. Et je dois dire qu’à partir du moment où j’ai réussi à saisir ce vers quoi les auteures nous entrainaient, j’ai été très, très agréablement surprise et je n’ai plus relâché mon livre. Car, au-delà d’une simple histoire de sauvetage spatial ce cache un synopsis aussi haletant que surprenant, bien plus complexe que ce que les premiers chapitres laissaient présager. L’histoire est loin d’être calme est possède de multiples rebondissements, parfois prévisibles, parfois complètement surprenants. Et j’ai vraiment aimé de ne pas pouvoir réussir à prévoir chaque fois à l’avance ce qui allait se passer.

J’ai également beaucoup apprécié les personnages et toutes leurs complexités. Nous sommes bien loin des clichés habituels du genre, notamment avec une romance qui n’en est pas vraiment une. De plus, chaque personnage recèle une face cachée de son caractère que l’onn prend plaisir à découvrir, et qui révèle une réelle profondeur chez chacun d’entre eux. J’ai peut-être eu un peu plus de mal avec Androma qui parait très froide. Mais, il faut dire que son passé est un réel fardeau : il possède une telle influence sur son présent qu’elle a du mal à s’autoriser le moindre bonheur. Malgré tout, je trouve que ce sont toutes ces petites imperfections qui rendent les personnages si attachants.

En définitive, ce premier tome fut une très agréable surprise et j’ai adoré ce que j’y ai découvert. Alors oui, la prise en mains est un peu délicate, et on a vite l’impression que les auteures vont dans tous les sens tant les premiers chapitres fourmillent d’informations passées et présentes. Mais ce premier tome se devait de mettre l’accent sur un passé ayant entrainé la situation que l’on découvre alors dans ce roman, avant de nous laisser sur une fin qui ouvre de très belles perspectives pour la suite. Je suis curieuse de découvrir quelles idées les auteures nous réservent pour la suite de cette série. Mais, si vous aimez les romans intergalactiques, cette histoire est faite pour vous !

Afficher en entier
Pas apprécié

Fan des spaces operas, j'attendais beaucoup de ce roman. Malheureusement, "Zénith" m'a énormément déçue...

Dès le début, j'ai senti que ça allait coincer puisque les personnages me sont de suite sortis par les yeux. Que ce soit Androma, la pseudo baronne sanglante, Dex le gardien et ses réparties à deux ronds ou encore Nor, la méchante reine qui se veut badass mais qui n'a aucune classe...Vous pouvez penser que je suis un peu dure mais franchement...L'héroïne nous ait présentée comme une pirate de l'espace mais je l'ai surtout vu comme une pleurnicheuse qui n'assume aucun de ses actes. Les auteures ont voulu faire d'elle une tueuse sanguinaire mais comme il fallait quand même qu'elle ait un semblant de moralité pour le jeune public, il lui ont collé un bon paquet de remords ce qui fait qu'Androma passe les trois quarts du temps à tuer pour chouiner après...Elle rend tout le monde responsable de sa transformation en baronne sanglante à commencer par Dex, le général Cortas et ses parents mais bon même si c'était un accident, c'est quand même elle qui a merdé à la base et c'est elle encore qui a choisi de prendre des vies. Tu peux très bien comettre des larçins sans laisser 50 000 cadavres derrière toi...Bref, j'ai détesté cette héroine que j'ai trouvé geignarde et illogique. Dex quant à lui n'a vraiment aucun charme. Son histoire d'amour avec Androma à coup de "je t'aime, moi non plus" m'a plus agacée qu'autre chose. Lui aussi cherche tout le temps des excuses et franchement c'est gonflant. Assumez vos actes, merde ! Je ne parlerais pas de Nor, Valen ou Lira, des personnages qui n'ont selon moi aucune consistance, ni de Breck ou Gilly qui ne servent pas à grand chose. Elles n'ont pas tellement de personnalité ni l'une ni l'autre. D'ailleurs je les considère plutôt comme un seul et même protagoniste.

Parlons de l'histoire maintenant. J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans et à comprendre tous les rouages de l'univers "Zénith". C'est peut-être parce que l'oeuvre a été écrite à quatre mains ou bien ça vient de la traduction toujours est-il que j'ai trouvé le scénario plutôt brouillon. Certaines situations sont tirées par les cheveux et la manière dont s'en sortent toujours les héros me parait plutôt simpliste. Je n'ai pas trouvé l'intrigue très originale. Elle ne m'a pas passionnée.

Enfin j'ai eu un gros problème avec l'écriture. Là encore, je n'incrimine pas totalement les auteures. Peut-être qu'une bonne partie du problème vient de la traduction. D'ailleurs j'aimerais bien savoir ce que fument les correcteurs chez Bayard pour laisser passer des fautes aussi énormes que : "Ha ! s'exclama Dex, qui applaudissa fièrement." Euh...depuis quand "applaudir" est-il un verbe du premier groupe ? Mais non sérieusement il y a constament des répétitions, les dialogues n'ont aucune saveur, les punchlines sont mauvaises et les figures de style lamentables. Enfin ce n'est que mon avis.

Un point positif quand même; j'ai apprécié de voyager de planètes en planètes et d'évoluer chaque fois dans des décors différents. Cela rendait la lecture de ce pavé moins monotone.

Voilà...désolée, j'ai été un peu violente mais je me suis montrée sincère. "Zénith" est vraiment une grosse déception en ce qui me concerne. Après chacun ses goûts et je ne doute pas que ce space opéra saura trouver son public.

Afficher en entier
Argent

Une baronne sanglante, des vaisseaux, une reine en quête de vengeance et une mission suicidaire, voilà dans quoi on se lance quand on lit "Zenith".

Androma est la capitaine du fameux vaisseau spatial "La Maraudeuse". Chef d'une équipe d'expertes et de ces fidèles amies, elles sont toutes activement recherchées par toutes les patrouilles de la Galaxie. Aussi, quand le Général leur propose un marché avec leur liberté à la clé, elles acceptent sans hésiter.

Mais cette quête se révèle être une mission périlleuse dans laquelle tout le monde pourrait y laisser sa vie, surtout quand on apprend que la reine la plus dangereuse de la galaxie se cache derrière toutes ses manigances.

Roman de science-fiction qui nous attrape dès les premières pages, "Zenith" est captivant et très riche. Tous les personnages ont le droit au chapitre et nous apprenons à les connaître petit à petit, leur passé et ce qui les a amené jusqu'ici, dans cette situation compliquée et plutôt merdique.

L'intrigue est passionnante et nous sommes plongés directement dans le vif du sujet. Il n'y a pas de temps mort ou du passage lent. On se doute qu'une bombe va exploser à la fin du roman, mais les révélations qui sont posées durant les derniers chapitres nous laissent abasourdis.

Une aventure passionnante, avec des personnages riches en diversités et en caractères explosifs. Ils forment une équipe maladroite, mais qui fonctionne très bien lors des moments cruciaux. Se plonger dans "Zenith", c'est se laisser emporter dans cette odyssée et en prendre plein les yeux.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Zénith, Tome 1 : Les Forces du passé" est sorti 2019-03-20T00:00:00+01:00
background Layer 1 20 Mars

Dates de sortie

Zénith, Tome 1 : Les Forces du passé

  • France : 2019-03-20 (Français)
  • USA : 2016-06-21 (English)

Activité récente

Popox l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-29T20:56:34+02:00

Les chiffres

Lecteurs 18
Commentaires 6
Extraits 16
Evaluations 10
Note globale 5.89 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Zenith (The Androma Saga #1) - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode