Livres
504 918
Membres
512 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Zénith, Tome 1 : Les Forces du passé



Description ajoutée par LesLecturesDeMelanie 2019-03-07T19:30:18+01:00

Résumé

Un gang de filles sanguinaires règne sur la Galaxie Mirabel.

Surentraînées, expertes en maniement des armes, pilotes de génie, ces rebelles ne respectent qu'une loi : la leur !

À leur tête, Androma Racella, alias la Baronne Sanglante, criminelle recherchée dans tous les Systèmes Unifiés, compte les morts qu'elle laisse sur son passage.

Mais quand Dex, une sombre figure du passé, resurgit pour leur proposer un marché, leur errance s'arrête brutalement.

Andi se retrouve face à un terrible dilemme : mourir ou trahir.

Si la Baronne Sanglante n'a plus rien à perdre, elle a une dernière mission à accomplir : la vengeance.

Et Androma est plutôt douée dans son genre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 39 lecteurs

Extrait

Andi went rigid.

For the first time today, despite everything Dex had thrown at her, she actually looked stricken. Shocked. Pained.

"Hello, Androma," the man on the screen said. "I've been searching for you a very, very long time."

Dex smiled. This was worth more than all the Krevs in the galaxy.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

J’ai eu du mal à me plonger dans l’univers, il y avait beaucoup de point de vu et je m’emmêlais un peu. Mais au fur et à mesure les personnages m’ont plus. Androma avait déjà un passé lourd, ce n’étais pas l’héroïne dont les aventures commençait tout juste au contraire. Et son tempérament impulsif et « sauvage » m’a beaucoup plus. J’ai également adoré l’équipage et Dex. Ils étaient assez attachants meme si Gilly et Berck étaient un peu de côté. Le coup de théâtre à la fin était inattendu et donne envie de lire la suite !

Afficher en entier
Argent

Je ne sais pas trop par où commencer ma chronique. On est samedi soir, je viens juste de finir ma lecture, et pour une fois, j’ai eu envie de rédiger mon avis tout de suite, à chaud. Dans cette histoire nous découvrons Androma Racella, une sorte de corsaire de l’espace surnommée « la Baronne Sanglante » pour les divers crimes qu’elle aurait commis. Recherchée à travers les Systèmes Unifiés, elle enchaîne les missions périlleuses et navigue sur son vaisseau spatial, La Maraudeuse, en compagnie de son équipage. Composé de trois filles criminelles d’origines différentes (Lirana, sa seconde et pilote, Gilly, une enfant de treize ans à la gâchette facile, et Breck, une impressionnante géante), il en fait trembler plus d’un. Mais un jour, leur navire sera suivi, et leur course poursuite, qui devait être banale en premier lieu, va finalement les mettre en mauvaise posture. Elles finiront par être interceptées.. par l’homme qu’Andi pensait avoir tué bien des années plus tôt : Dextro Arez. À partir de cet instant, les vies de tous ces protagonistes vont être chamboulées.

Bon, globalement, mon avis est nuancé, mais pas trop (hum, vous suivez ?). Puisque le résumé ne dévoile pas grand-chose sur l’intrigue (ce qui est vraiment chouette, soit dit en passant), je ne m’attendais à rien de spécial au moment où j’ai commencé ma lecture. J’ai donc été agréablement surprise par l’œuvre de Sasha Alsberg et Lindsay Cummings. J’ai été emportée très facilement grâce à leurs plumes légères et fluides, et même si l’action est plutôt lente au début et que l’histoire met du temps avant de démarrer, une fois dedans, c’est fini, les chapitres défilent sans que l’on ne s’en rende compte. Tant mieux d’ailleurs, puisque les autrices nous ont quand même pondu un pavé de plus de 600 pages, rien que ça !

En ce qui concerne les points que je n’ai pas trop aimés, il n’y en a que deux. Ouf. Premièrement, et c’est l’éternelle amoureuse d’Albator qui parle, mais je trouve qu’il n’y a pas assez de « piraterie » dans ce bouquin. Deuxièmement, je suis mitigée vis-à-vis des personnages. J’ai beaucoup aimé Dex, l’évolution de Valen, un peu moins Androma (même si elle est de plus en plus attachante), et son équipage.. bah, bof, quoi. Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais j’ai eu la sensation qu’elles n’avaient pas assez de présence, qu’elles étaient effacées. Et ça m’a dérangée. Certes Lira est moins mise en arrière-plan, on en apprend un peu sur son histoire personnelle et son passé, seulement, je crois que ça n’a pas suffi. Voilà tout.

Pour ce qui est du roman, croyez-moi, il en vaut la peine ! Il y a des bagarres, énormément de sang, de envies de vengeance, des nanas qui savent se débrouiller et se défendre, de la romance, des planètes à découvrir, ainsi qu’un univers riche et très bien développé. Certaines choses sont prévisibles, mais bon, ça ne gâche en rien la lecture. La fin, par contre, m’a donné des envies de meurtre : quand sortira le volume deux de cette saga, s’il-vous-plaît ? Je n’en peux déjà plus d’attendre. Frustration level max.

Je vais éviter de m’étaler et de trop vous en dire, comme ça, vous pourrez plonger tête la première dans Zénith sans avoir des détails spoilants, et vous pourrez profiter pleinement de cette découverte (qui sort en librairie le jour où je vous publie cette chronique). Dernière chose : Je tiens à remercier Page Turners pour l’envoi de ce livre, et pour leur confiance. ♥

Afficher en entier
Diamant

http://lire-une-passion.weebly.com/science-fictionpost-apocalyptique/zenith-sasha-alsberg-lindsay-cummings

"En résumé, un premier tome qui m'a drôlement surprise et dans le bon sens. Ma peur de le commencer était injustifiée, car j'ai tout aimé dans ce roman. Ces filles badass sont hyper attachantes, l'intrigue tient en haleine et les retournements de situation vous laissent scotchés sur votre siège. Bref, n'hésitez plus et partez aussi à l'aventure avec ce premier opus. Pour ma part, j'attends la suite avec impatience !"

Afficher en entier
Or

Très bon livre j’ai beaucoup aimé le caractère de la baronne sanglante que je trouve fort. Elle est courageuse, déterminée, têtu....

L’histoire est entraînante et pleine d’action

Je recommande

Afficher en entier
Or

De mon coté, j'ai beaucoup aimé ce tome 1 et je ne me suis pas ennuyer une seule minute. Emporter par le cours de l'histoire et la mission imposé à l'équipage de la Baronne Sanglante. Dans cette histoire vous retrouverez des combats, bagarres, du sang et une envie de vengeance. L'équipage voyage dans l'espace pour mener à bien leur mission en essayant de contourner et déjouer les embuscades. Avec une écriture fluide et beaucoup de détails pour nous décrire les paysage, palais, et combats...Grandes fans de sciences fiction, j'ai dévoré ce roman qui m'a rappelé des souvenirs d'enfances tel que Albator. J'ai hâte de lire la suite !

Afficher en entier
Bronze

Avec tous les avis mitigés que j'avais entendu ou lu, je m’attendais à pire. Au final bien que l'histoire n'est rien exceptionnel pour moi (ça reste du déjà vue) ça se laisse lire ou écouter (ce que j'ai fait), le seul problème c'est que je ne suis jamais vraiment complètement rentrée dans l'histoire, je m'inquiétai pas de ce qui allait ou pouvait arriver aux personnages, et je ne réagissait pas vraiment aux événements on est sûr du "il vient de se passer ça? ok, continuons" plutôt que du "Oh... hein? quoi! deux seconde il faut que je relise/réécoute ce passage pour être sûr que ça vient vraiment d'arriver". Même si je ne l'ai pas lu physiquement je dirai que c'est bien écrit vu comment les narrateurs ont mis le ton et ont fait vivre l'histoire et l'histoire ne fait pas cucul ou neuneu (je me comprend), pas scolaire dans la tournure des phrases mais à l'écoute c'est pas évident de s'en rendre compte donc je peux me tromper.

J'ai bien aimé mais sans plus.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je remercie les éditions Bayard Jeunesse ainsi que Babelio et sa Masse Critique pour cette découverte !

Malheureusement, les découvertes ne sont pas toujours bonnes et cela me peine d’admettre que celle-ci compte parmi les pires. Cette lecture m’a été très pénible et pour être honnête, je l’ai abandonnée vers la moitié.

Au départ, j’étais très heureuse à l’idée de recevoir ce roman et j’avais hâte de le lire car le résumé m’inspirait beaucoup. L’idée d’un space-opéra mené par une équipe de filles pirates de l’espace me faisait baver ! Mais j’ai rapidement compris ça allait être difficile.

Le style des autrices est poussif à la limite du supportable : plein de redondances et de phrases faites pour allonger le texte sans lui apporter quoi que ce soit. Les métaphores sont parfois absurdes, les adjectifs sont lourds et exagérés, le vocabulaire, d’une façon générale, est maladroitement dosé (je me demande d’ailleurs si la traductrice n’a pas aussi une petite responsabilité ici ?). Les dialogues sont aberrants et ne servent qu’à rallonger encore un peu plus le texte (je vous jure, ce livre aurait pu faire 200 pages au lieu de 600 ! ) .

Les personnages sont sans saveur ni valeur et tirent dangereusement vers la caricature. Leurs motivations sont trop légères pour être crédibles et leurs psychologies sans aucune subtilité. Toute l’intrigue repose sur des culpabilités oppressantes, mal amenées, rabâchées et qui n’évoluent pas d’un pouce.

Le travail sur les point de vue annoncés à chaque début de chapitre aurait pu être intéressant si les autrice ne se prenaient pas constamment les pieds dans le tapis en oubliant à qui elle ont donné la parole et en divulguant des pensées qui n’appartiennent pas au personnage-narrateur. De plus, il y a des contradictions non-stop dans les ressentis et les récits. Et j’aurais préféré qu’on passe un peu moins de temps sur des atermoiements du style : « Ce n’est plus la fille que j’ai connue », « mais finalement elle ressemble encore un peu à la fille que j’ai connue », « je reconnais bien la fille que j’ai connue », « mais la fille que j’ai connue n’aurait jamais fait ça » et qu’on avance un peu plus dans l’histoire.

Et puis, il y a des coquilles. Je sais qu’on en voit de plus en plus souvent dans l’édition de nos jours ce qui est déjà inadmissible en soi mais ici, avec un texte comme celui-là, c’est la goutte d’eau.

Tout cela est très dommage car il y a de bonnes choses dans ce roman : j’ai aimé les mondes de Mirabel et les sociétés qui les composent, leurs paysages et tout l’univers spatial qui entoure les protagonistes est très vivant. Mais cela n’a pas suffit.

Une lecture douloureuse que je ne recommande pas. Certes, je l’ai abandonnée mais avec 307 pages lues sur 630, on ne peut pas dire que je n’ai pas essayé et je suis vraiment convaincue que l’effort qui m’aurait permis de terminer ce livre ne valait pas les révélations finales. Je sais que d’autres lecteurs ont beaucoup apprécié ce roman, donc s’il vous fait vraiment envie, tentez l’aventure mais vous serez prévenus !

Afficher en entier
Pas apprécié

Sur le papier, ce roman avait tout pour me plaire. Un gang de filles pirates de l’espace qui va braquer une prison pour sortir un prince de cellule. Pirates, héroïnes, science fiction, on est dans ma zone de confort en théorie. En pratique, c’est un gros loupé que je n’ai terminé que parce que c’était une réception babelio donc pour rédiger mon avis global. Tout n’est pas mauvais, c’est l’association de chaque élément qui pèche. Si l’on s’intéresse aux personnages, c’est tout ou rien. Les 4 héroïnes sont bien construites, forme un ensemble varié et qui fonctionne bien. Le traitement de la culpabilité du côté féminin est très bien fait et montre différentes possibilités pour vivre avec. Mais avec les rares personnages masculins et les personnages secondaires ça se gâte. Ils sont caricaturaux, peu construits, pas développé et ont des réactions pas crédibles pour deux sous. Par exemple, en moins de 10 lignes on passe de « je veux te tuer depuis des années je te hais » à « on passe l’éponge on redevient ami ». Si l’on regarde l’écriture/la traduction c’est pareil. Il y a des passages soignés pas avec une écriture géniale mais c’est efficace et d’autres où on a l’impression de lire un premier jet. La relecture n’a pas été très poussée non plus. « Applaudissa » du verbe applaudier je suppose m’a particulièrement agacé par exemple. Et pour finir si on l’on se penche sur l’intrigue, sa construction et son rythme et bien même topo. D’un côté on a plus de 600 pages donc on a en théorie le temps de tout poser, d’imbriquer des éléments, de présenter l’univers, les personnages et leurs complots pour avoir un tout cohérent et bien non. Malgré ça tout ce qui est clé pour que l’histoire tienne la route est ultra rapide, tombe comme un cheveu sur la soupe. La construction m’a laissé le sentiment d’être une succession sans queue ni tête d’événements comme si on avait essayé de relier une série d’idée par un vague fil conducteur.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je remercie les éditions Bayard Jeunesse ainsi que Babelio et sa Masse Critique pour cette découverte !

Malheureusement, les découvertes ne sont pas toujours bonnes et cela me peine d’admettre que celle-ci compte parmi les pires. Cette lecture m’a été très pénible et pour être honnête, je l’ai abandonnée vers la moitié.

Au départ, j’étais très heureuse à l’idée de recevoir ce roman et j’avais hâte de le lire car le résumé m’inspirait beaucoup. L’idée d’un space-opéra mené par une équipe de filles pirates de l’espace me faisait baver ! Mais j’ai rapidement compris ça allait être difficile.

Le style des autrices est poussif à la limite du supportable : plein de redondances et de phrases faites pour allonger le texte sans lui apporter quoi que ce soit. Les métaphores sont parfois absurdes, les adjectifs sont lourds et exagérés, le vocabulaire, d’une façon générale, est maladroitement dosé (je me demande d’ailleurs si la traductrice n’a pas aussi une petite responsabilité ici ?). Les dialogues sont aberrants et ne servent qu’à rallonger encore un peu plus le texte (je vous jure, ce livre aurait pu faire 200 pages au lieu de 600 ! ) .

Les personnages sont sans saveur ni valeur et tirent dangereusement vers la caricature. Leurs motivations sont trop légères pour être crédibles et leurs psychologies sans aucune subtilité. Toute l’intrigue repose sur des culpabilités oppressantes, mal amenées, rabâchées et qui n’évoluent pas d’un pouce.

Le travail sur les point de vue annoncés à chaque début de chapitre aurait pu être intéressant si les autrice ne se prenaient pas constamment les pieds dans le tapis en oubliant à qui elle ont donné la parole et en divulguant des pensées qui n’appartiennent pas au personnage-narrateur. De plus, il y a des contradictions non-stop dans les ressentis et les récits. Et j’aurais préféré qu’on passe un peu moins de temps sur des atermoiements du style : « Ce n’est plus la fille que j’ai connue », « mais finalement elle ressemble encore un peu à la fille que j’ai connue », « je reconnais bien la fille que j’ai connue », « mais la fille que j’ai connue n’aurait jamais fait ça » et qu’on avance un peu plus dans l’histoire.

Et puis, il y a des coquilles. Je sais qu’on en voit de plus en plus souvent dans l’édition de nos jours ce qui est déjà inadmissible en soi mais ici, avec un texte comme celui-là, c’est la goutte d’eau.

Tout cela est très dommage car il y a de bonnes choses dans ce roman : j’ai aimé les mondes de Mirabel et les sociétés qui les composent, leurs paysages et tout l’univers spatial qui entoure les protagonistes est très vivant. Mais cela n’a pas suffit.

Une lecture douloureuse que je ne recommande pas. Certes, je l’ai abandonnée mais avec 307 pages lues sur 630, on ne peut pas dire que je n’ai pas essayé et je suis vraiment convaincue que l’effort qui m’aurait permis de terminer ce livre ne valait pas les révélations finales. Je sais que d’autres lecteurs ont beaucoup apprécié ce roman, donc s’il vous fait vraiment envie, tentez l’aventure mais vous serez prévenus !

Afficher en entier
Lu aussi

L'univers est complexe et très riche, j'ai apprécié voyager de galaxie en galaxie. L'histoire est tout aussi dense et débordante d'actions. Les personnages sont drôles mais rien à faire j'ai trouvé ce livre long. Je n'arrivais pas à m'accrocher à l'histoire, il m'a fallu beaucoup de temps pour en venir à bout, c'est dommage parce qu'elle a du potentiel.

Afficher en entier

Dates de sortie

Zénith, Tome 1 : Les Forces du passé

  • France : 2019-03-20 (Français)
  • USA : 2016-06-21 (English)

Activité récente

Milou le place en liste or
2020-05-19T17:53:38+02:00
Nova9 l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-10T15:03:47+02:00
Ava l'ajoute dans sa biblio envies
2020-04-02T18:19:44+02:00

Titres alternatifs

  • Zenith (The Androma Saga #1) - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 39
Commentaires 13
Extraits 16
Evaluations 20
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode